Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Intelligence Artificielle, Machine Learning > Mieux comprendre les lésions cérébrales traumatiques avec le Machine Learning

Mieux comprendre les lésions cérébrales traumatiques avec le Machine Learning

MARDI 15 MAI 2018 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Une étude menée à l'UT Southwestern Medical Center de Dallas a utilisé le Machine Learning pour affiner les recherches sur les lésions causées par les impacts reçus à la tête par les joueurs de football américain d'âge scolaire. Le mode cérébral par défaut semble très perturbé dans les cas de commotion.

RSNA

Deux études ont analysé le réseau cérébral de mode par défaut (DMN), qui est actif pendant le repos éveillé et dans lequel sont observés des modifications chez les patients souffrant de troubles mentaux. Mais la diminution de la connectivité au sein du réseau est également associée à une lésion cérébrale traumatique. "Le DMN existe dans les zones de la matière grise profonde du cerveau, a expliqué le Dr Elizabeth M. Davenport, chercheur postdoctoral dans le laboratoire Advanced NeuroScience Imaging Research (ANSIR) au UT Southwestern's O'Donnell Brain Institute. Cela concerne des structures qui s'activent lorsque nous sommes éveillés et qui effectuent de l'introspection ou du traitement des émotions, qui sont des activités importantes pour la santé du cerveau."

Une étude mélant les informations issues du HITS et de l'IRMf

Dans la première étude, les chercheurs ont utilisé l'Intelligence Artificielle. Ils ont étudié de jeunes joueurs de football américain sans antécédent de commotion cérébrale pour identifier l'effet des impacts répétés sur le DMN. "Au cours d'une saison de football, les joueurs sont exposés à de nombreux impacts à la tête, la grande majorité d'entre eux n'entraînant pas de commotion cérébrale, a déclaré le Dr Gowtham Krishnan Murugesan, étudiant en génie biomédical et membre du laboratoire ANSIR. Pour l'étude, 26 jeunes joueurs de football (âgés de 9 à 13 ans) ont été équipés du système Head Impact Telemetry System (HITS) pendant toute une saison de football. Les casques HITS sont munis d'accéléromètres ou de capteurs qui mesurent l'ampleur, l'emplacement et la direction des impacts sur la tête. Des IRM fonctionnelles (IRMf) avant et après la période de repos ont été effectués sur tous les joueurs et les contrôles, et la connectivité au sein des sous-composants DMN a été analysée.

Cinq algorithmes de classification utilisés

Les chercheurs ont utilisé le Machine Learning (ML) pour analyser les données de l'IRMf. "Le ML a fait progresser énormément notre recherche, car il nous donne une perspective nouvelle et une capacité à analyser les relations complexes dans les données, a déclaré le Dr Murugesan. Nos résultats suggèrent un changement fonctionnel croissant dans le cerveau avec l'augmentation de l'impact au niveau de la tête." Cinq algorithmes de classification de ML ont été utilisés pour prédire si les joueurs étaient dans les groupes à exposition élevée, à faible exposition ou sans contact en fonction des résultats de l'IRMf. L'algorithme faisait la distinction entre une exposition à fort impact et un non-contact avec une précision de 82%, et une exposition à faible impact et un non-contact avec une précision de 70%. Les résultats suggèrent un changement fonctionnel croissant avec une exposition croissante à l'impact de la tête.

"Les cerveaux de ces jeunes et adolescents sont en pleine maturation dans cette tranche d'âge. Cette étude démontre que jouer une saison de sports de contact au niveau des jeunes peut produire des changements en neuro-imagerie cérébrale, en particulier pour le DMN", a déclaré Murugesan. Les deux chercheurs ont ajouté qu'un panel plus large de données, des études longitudinales qui suivent les jeunes footballeurs et des recherches combinant Magnéto-EncéphaloGraphie (MEG) et IRMf sont nécessaires pour mieux comprendre les facteurs complexes impliqués dans les commotions cérébrales.

Bruno Benque avec RSNA


toshiba

Mieux comprendre les lésions cérébrales traumatiques avec le Machine Learning
15/05/2018 : Une étude menée à l'UT Southwestern Medical Center de Dallas a utilisé le Machine Learning pour affiner les recherches sur les lésions causées par les impacts reçus à la tête par les joueurs de football américain d'âge scolaire. Le mode cérébral par défaut semble très perturbé dans les cas de commotion.

La fonction ventriculaire droite étudiée par un algorithme de Machine Learning
16/04/2018 : Des chercheurs de Londonniens utilisent un algorithme complexe de Machine Learning pour analyser les images du ventricule droit en IRM cardiaque afin d'améliorer les résultats pour les patients. La fonction ventriculaire est ainsi évaluée sur 30 000 points.

Philips France investit dans l'intelligence artificielle
11/04/2018 : Philips France abritera dans ses locaux un centre d'expertise en IA dans le cadre d'un plan d'investissement dans la recherche et l'innovation appliquée, pour les maladies cardiovasculaires, l'oncologie et les maladies rares.

Le projet AIR s'enrichit de l'Intelligence Artificielle pour identifier des biomarqueurs
12/03/2018 : Le protocole de dépistage du cancer du poumon AIR, élaboré au CHU de Nice, s'enrichit de l'Intelligence Artificielle en vue d'identifier des biomarqueurs d'imagerie pour cette pathologie.

IntelliSpace Portal obtient le Prix Best in Klas 2018
16/02/2018 : La solution IntelliSpace Portal, qui combine les données cliniques de différentes modalités d'imagerie à l'aide notamment du Machine Learning, a obtenu le Prix Best in Klas 2018.

Le deep learning pour segmenter les images IRM de prostate
15/02/2018 : Une méthode de segmentation de la prostate par deep learning à partir d'images IRM vient d'être validée par comparaison avec l'interprétation par des spécialistes. Une nouvelle étape vers l'identification assistée des lésions cancéreuses.

La technologie SOPHIA combine désormais génomique et radiomique
24/01/2018 : Le Mathématicien de renom Thierry Colin, créateur du projet Nenuphar, vient de rejoindre SOPHiA GENETICS pour faire de la technologie SOPHiA la première du genre à combiner génomique et radiomique pour le suivi des patients en oncologie.

Aide à la décision clinique: partenariat conclu entre GE Healthcare et Roche
08/01/2018 : En vue d'intégrer les données patients in vivo et in vitro, GE HEalthcare et Roche s'associent pour développer des solutions numériques d'aide à la décision clinique.

Étudier les biomarqueurs IRM dans le cancer de la prostate
06/12/2017 : Pour confirmer la pertinence des biomarqueurs IRM pour le cancer de la prostate, Median Technologie, via sa plateforme iBiopsy®, va participer à une étude sur 200 patients. Elle collaborera dans ce cadre avec le MSK de New York.

La radiomique des données IRM comme support de la psychoradiologie
22/11/2017 : La psychoradiologie, qui permet de clarifier certains diagnostics neurologiques, pourrait bénéficier de la puissance de la radiomique. C'est ce que montre une étude, publiée dans la revue Radiology, qui identifie des altérations dans différentes zones du cerveau chez des enfants atteints de trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH).


Première en France pour la dosimétrie patient au niveau régional
24/05/2018 : Medsquare sera présent sur le stand Carestream (N° O24) lors du salon HIT de la Paris Healthcare Week 2018. L'éditeur du DACS RDM présentera alors le projet Krypton qui associe cette solution au PACS régional en cours d'élaboration en Nouvelle-Aquitaine.

Une méthode européenne pour atténuer la distorsion du champ magnétique en IRM
23/05/2018 : Des chercheurs de l'Université médicale de Vienne ont développé une méthode pour améliorer l'IRM fonctionnelle avec la nouvelle génération d'IRM 7T. Cette méthode peut créer des cartes précises du cerveau, en atténuant les distorsions du champ magnétique.

Traitement de FOP, CIA et valve dystrophique en vidéo
22/05/2018 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, une live session sur des procédures cardiaques structurelles avec abord trans-veineux.

Un gros contrat en vue pour Sectra en Australie
22/05/2018 : Sectra est en passe de signer un accord de fourniture d'une plateforme mutualisée PACS/RIS avec la NSW Health, le plus important système de Santé australien.

Rapprochement imminent entre DMS Imaging et Intrasense
18/05/2018 : DMS Imaging est sur le point de devenir actionnaire majoritaire d'Intrasense. Ce rapprochement, qui devrait intervenir courant juin, créerait de fortes synergies entre les expertises des deux sociétés.

AVC sous-cortical: les mécanismes induisant l'altération de l'attention
18/05/2018 : Une étude publiée en ligne dans la revue Radiology, se propose d'identifier les mécanismes d'altération de l'attention chez des patients ayant fait l'objet d'un AVC sous-cortical. Les chercheurs espèrent que leurs résultats peuvent fournir une mesure afin de sélectionner les patients appropriés pour les interventions précoces visant à réduire le déclin cognitif après un AVC.

Actu des start-up: Une plateforme collaborative de remplacements entre médecins
18/05/2018 : Docndoc.fr est une plateforme de mise en relation directe entre médecins. Créée par une radiologue, elle a pour objectif d'aider les praticiens à trouver des remplaçants ou futurs associés.

Imagerie de la SEP: la recherche avance
16/05/2018 : Les nouvelles techniques d'IRM sodium et d'imagerie ihMT seront présentées lors de différentes manifestations organisées à l'occasion de la semaine nationale de la Sclérose en Plaques.

La DGOS encadre l'imagerie médicale dans les GHT
16/05/2018 : L'imagerie médicale dans les GHT vient de faire l'objet de deux documents élaborés par la DGOS, l'un sur l'organisation en commun des services d'imagerie, l'autre sur la pratique de la télé-imagerie.

Mieux comprendre les lésions cérébrales traumatiques avec le Machine Learning
15/05/2018 : Une étude menée à l'UT Southwestern Medical Center de Dallas a utilisé le Machine Learning pour affiner les recherches sur les lésions causées par les impacts reçus à la tête par les joueurs de football américain d'âge scolaire. Le mode cérébral par défaut semble très perturbé dans les cas de commotion.


La DGOS encadre l'imagerie médicale dans les GHT
16/05/2018 : L'imagerie médicale dans les GHT vient de faire l'objet de deux documents élaborés par la DGOS, l'un sur l'organisation en commun des services d'imagerie, l'autre sur la pratique de la télé-imagerie.

Accord majeur entre la FNMR et l'UNCAM sur un air de pertinence des actes
26/04/2018 : Un accord novateur vient d'être signé entre la FNMR et l'UNCAM sur le thème de la valorisation des actes d'imagerie médicale qui favorisera la pertinence des actes. Le Dr J-P. Masson l'a annoncé ce 26 avril 2018 et nous l'avons rencontré à l'issue de sa conférence de presse pour recueillir ses impressions après cette avancée significative dans les relations entre les radiologues français et leurs tutelles.

Une méthode européenne pour atténuer la distorsion du champ magnétique en IRM
23/05/2018 : Des chercheurs de l'Université médicale de Vienne ont développé une méthode pour améliorer l'IRM fonctionnelle avec la nouvelle génération d'IRM 7T. Cette méthode peut créer des cartes précises du cerveau, en atténuant les distorsions du champ magnétique.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Excellents débuts pour DHUNE, le Centre dédié aux maladies neuro-dégénératives
16/10/2017 : Le Centre d'excellence DHUNE, dédié aux maladies neuro-dégénératives, a rempli 92% de ses objectifs en deux ans d'existence. Cette plateforme pluridisciplinaire dispose d'une reconnaissance scientifique internationale et a pour figure de proue la fameuse modalité d'IRM à 7T.

Première en France pour la dosimétrie patient au niveau régional
24/05/2018 : Medsquare sera présent sur le stand Carestream (N° O24) lors du salon HIT de la Paris Healthcare Week 2018. L'éditeur du DACS RDM présentera alors le projet Krypton qui associe cette solution au PACS régional en cours d'élaboration en Nouvelle-Aquitaine.

Radioprotection: ce qui devrait changer le 1er juillet 2018
30/03/2018 : L'Ordonnance instituant de nouvelles règles en matière de prévention du risque ionisant devrait entrer en vigueur le 1er juillet 2018. Il n'y aura pas, d'après les informations que nous avons recueillies, de révolution. La gestion des professionnels multi-établissements devrait être revue, la fiche d'exposition devrait disparaître et les PCR externes sont appelés à faire place à des OCR certifiés ISO.

Actu des start-up: Une plateforme collaborative de remplacements entre médecins
18/05/2018 : Docndoc.fr est une plateforme de mise en relation directe entre médecins. Créée par une radiologue, elle a pour objectif d'aider les praticiens à trouver des remplaçants ou futurs associés.

Rapprochement imminent entre DMS Imaging et Intrasense
18/05/2018 : DMS Imaging est sur le point de devenir actionnaire majoritaire d'Intrasense. Ce rapprochement, qui devrait intervenir courant juin, créerait de fortes synergies entre les expertises des deux sociétés.

Save the date: le congrès mondial d'IRM fait halte à Paris au mois de juin
15/05/2018 : Le congrès mondial des praticiens en IRM se tiendra cette année à Paris, du 16 au 21 juin. Cet événement fait l'objet du programme le plus riche et le plus avancé que l'on puisse trouver pour cette discipline.