Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Intelligence Artificielle, Machine Learning > Mieux comprendre les lésions cérébrales traumatiques avec le Machine Learning

Mieux comprendre les lésions cérébrales traumatiques avec le Machine Learning

MARDI 15 MAI 2018 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Une étude menée à l'UT Southwestern Medical Center de Dallas a utilisé le Machine Learning pour affiner les recherches sur les lésions causées par les impacts reçus à la tête par les joueurs de football américain d'âge scolaire. Le mode cérébral par défaut semble très perturbé dans les cas de commotion.

RSNA

Deux études ont analysé le réseau cérébral de mode par défaut (DMN), qui est actif pendant le repos éveillé et dans lequel sont observés des modifications chez les patients souffrant de troubles mentaux. Mais la diminution de la connectivité au sein du réseau est également associée à une lésion cérébrale traumatique. "Le DMN existe dans les zones de la matière grise profonde du cerveau, a expliqué le Dr Elizabeth M. Davenport, chercheur postdoctoral dans le laboratoire Advanced NeuroScience Imaging Research (ANSIR) au UT Southwestern's O'Donnell Brain Institute. Cela concerne des structures qui s'activent lorsque nous sommes éveillés et qui effectuent de l'introspection ou du traitement des émotions, qui sont des activités importantes pour la santé du cerveau."

Une étude mélant les informations issues du HITS et de l'IRMf

Dans la première étude, les chercheurs ont utilisé l'Intelligence Artificielle. Ils ont étudié de jeunes joueurs de football américain sans antécédent de commotion cérébrale pour identifier l'effet des impacts répétés sur le DMN. "Au cours d'une saison de football, les joueurs sont exposés à de nombreux impacts à la tête, la grande majorité d'entre eux n'entraînant pas de commotion cérébrale, a déclaré le Dr Gowtham Krishnan Murugesan, étudiant en génie biomédical et membre du laboratoire ANSIR. Pour l'étude, 26 jeunes joueurs de football (âgés de 9 à 13 ans) ont été équipés du système Head Impact Telemetry System (HITS) pendant toute une saison de football. Les casques HITS sont munis d'accéléromètres ou de capteurs qui mesurent l'ampleur, l'emplacement et la direction des impacts sur la tête. Des IRM fonctionnelles (IRMf) avant et après la période de repos ont été effectués sur tous les joueurs et les contrôles, et la connectivité au sein des sous-composants DMN a été analysée.

Cinq algorithmes de classification utilisés

Les chercheurs ont utilisé le Machine Learning (ML) pour analyser les données de l'IRMf. "Le ML a fait progresser énormément notre recherche, car il nous donne une perspective nouvelle et une capacité à analyser les relations complexes dans les données, a déclaré le Dr Murugesan. Nos résultats suggèrent un changement fonctionnel croissant dans le cerveau avec l'augmentation de l'impact au niveau de la tête." Cinq algorithmes de classification de ML ont été utilisés pour prédire si les joueurs étaient dans les groupes à exposition élevée, à faible exposition ou sans contact en fonction des résultats de l'IRMf. L'algorithme faisait la distinction entre une exposition à fort impact et un non-contact avec une précision de 82%, et une exposition à faible impact et un non-contact avec une précision de 70%. Les résultats suggèrent un changement fonctionnel croissant avec une exposition croissante à l'impact de la tête.

"Les cerveaux de ces jeunes et adolescents sont en pleine maturation dans cette tranche d'âge. Cette étude démontre que jouer une saison de sports de contact au niveau des jeunes peut produire des changements en neuro-imagerie cérébrale, en particulier pour le DMN", a déclaré Murugesan. Les deux chercheurs ont ajouté qu'un panel plus large de données, des études longitudinales qui suivent les jeunes footballeurs et des recherches combinant Magnéto-EncéphaloGraphie (MEG) et IRMf sont nécessaires pour mieux comprendre les facteurs complexes impliqués dans les commotions cérébrales.

Bruno Benque avec RSNA


toshiba

Guerbet se lance dans l'aide à la décision clinique
23/07/2018 : Guerbet vient d'annoncer le développement d'une solution d'aide au diagnostic des cancers hépatiques, en partenariat avec IBM. Ce projet utilisera le savoir faire de Wtson Health à travers la solution Care Advisor for Liver.

Le RSNA se déplace à Paris à la rentrée
20/06/2018 : Le RSNA se déplacera en septembre 2018 à Paris, pour un congrès régional dédié à l'Intelligence Artificielle. Cette discipline fera l'objet d'autre part d'une revue spécialisée en 2019.

Les radiologues se positionnent pour accompagner l'IA dans leurs pratiques
06/06/2018 : Lors des 2èmes Mardis de l'imagerie, les radiologues invités par la SFR ont souhaité communiquer leur volonté de se positionner très tôt sur le développement de l'Intelligence Artificielle et de son utilisation dans leur pratique quotidienne.  

Mieux comprendre les lésions cérébrales traumatiques avec le Machine Learning
15/05/2018 : Une étude menée à l'UT Southwestern Medical Center de Dallas a utilisé le Machine Learning pour affiner les recherches sur les lésions causées par les impacts reçus à la tête par les joueurs de football américain d'âge scolaire. Le mode cérébral par défaut semble très perturbé dans les cas de commotion.

La fonction ventriculaire droite étudiée par un algorithme de Machine Learning
16/04/2018 : Des chercheurs de Londonniens utilisent un algorithme complexe de Machine Learning pour analyser les images du ventricule droit en IRM cardiaque afin d'améliorer les résultats pour les patients. La fonction ventriculaire est ainsi évaluée sur 30 000 points.

Philips France investit dans l'intelligence artificielle
11/04/2018 : Philips France abritera dans ses locaux un centre d'expertise en IA dans le cadre d'un plan d'investissement dans la recherche et l'innovation appliquée, pour les maladies cardiovasculaires, l'oncologie et les maladies rares.

Le projet AIR s'enrichit de l'Intelligence Artificielle pour identifier des biomarqueurs
12/03/2018 : Le protocole de dépistage du cancer du poumon AIR, élaboré au CHU de Nice, s'enrichit de l'Intelligence Artificielle en vue d'identifier des biomarqueurs d'imagerie pour cette pathologie.

IntelliSpace Portal obtient le Prix Best in Klas 2018
16/02/2018 : La solution IntelliSpace Portal, qui combine les données cliniques de différentes modalités d'imagerie à l'aide notamment du Machine Learning, a obtenu le Prix Best in Klas 2018.

Le deep learning pour segmenter les images IRM de prostate
15/02/2018 : Une méthode de segmentation de la prostate par deep learning à partir d'images IRM vient d'être validée par comparaison avec l'interprétation par des spécialistes. Une nouvelle étape vers l'identification assistée des lésions cancéreuses.

La technologie SOPHIA combine désormais génomique et radiomique
24/01/2018 : Le Mathématicien de renom Thierry Colin, créateur du projet Nenuphar, vient de rejoindre SOPHiA GENETICS pour faire de la technologie SOPHiA la première du genre à combiner génomique et radiomique pour le suivi des patients en oncologie.


La nouvelle revue Imaging Cancer a son rédacteur en chef
13/08/2018 : La RSNA vient de nommer le Rédacteur en chef de la prochaine revue spécialisée: Radiology: Imaging cancer". Voici quelques éléments biographiques de ce radiologue renommé.

La parité, un sujet d'actualité au sein de la société internationale d'IRM
09/08/2018 : Dans son discours de clôture du congrès de l'ISMRM, la nouvelle Présidente Pia C. Maly Sundgren assuré vouloir agir dans la continuité de l'ancien bureau. Elle compte ainsi prendre très au sérieux le problème de la parité au sein de cette société.

L'ASN formalise ses attentes relatives à la justification et à l'optimisation des expositions
09/08/2018 : En publiant l'Avis du 24 juillet 2018, l'ASN valide son deuxième plan pour la maîtrise des doses patients. Information des prescripteurs, nouvelle stratégie de formation des acteurs ou interopérabilité des PACS et des DACS sont les thèmes phares de ce document.

Échographie fœtale: le Conseil d'État préserve la Santé publique
07/08/2018 : Une société pratiquant l'échographie fœtale pour raisons non médicales a engagé une procédure pour interdire les textes législatifs qui régissent cette pratique. Elle a été déboutée par le Conseil d'État.  

JFR 2018: l'ASN communiquera sur les évolutions réglementaires
03/08/2018 : Alors que le contexte réglementaire a évolué significativement ces derniers mois en matière de gestion du risque ionisant, l'ASN organisera des mini-conférences d'information et des échanges, à l'occasion des JFR 2018.

JFR 2018: la Présidente Anne Cotten évoque les thèmes phares en vidéo
03/08/2018 : Le Pr Anne Cotten présente, en vidéo, les Journées Francophones de Radiologie 2018 qu'elle présidera, du 11 au 15 octobre 2018. Elle évoque les thématiques phares de cette session, notamment le thème central: "L'imagerie juste pour un traitement ciblé et personnalisé".

Des lésions cérébrales plus fréquentes chez les footballeuses jouant fréquemment de la tête
31/07/2018 : Une étude publiée dans la revue Radiology objective un risque accru pour les joueuses de football jouant fréquemment de la tête, par rapport aux hommes. Ces sportives présentent en effet des changements plus importants dans le tissu cérébral après des impacts répétés du ballon.

Tout sur la santé et sécurité au travail ou la gestion des risques en e-learning ou présentiel
25/07/2018 : Les contraintes réglementaires relatives au salarié compétent en santé et sécurité au travail nécessitent d'en maîtriser les applications. Forcomed organise une session de e-learning dédié ainsi qu'une initiation à la gestion des risques en imagerie médicale.

Des avancées significatives pour l'aide au diagnostic en sénologie et coloscopie virtuelle
25/07/2018 : Une nouvelle version de Myrian® vient d'être lancée. Elle comprend des applications avancées pour le diagnostic du sein et la coloscopie virtuelle.

Une crème pour lutter contre la contamination cutanée radioactive
24/07/2018 : Les professionnels qui manipulent des sources non scellées pourront désormais compter sur la crème Cevidra® Calixarene en cas de contamination de la peau. Il s'agit du seul dispositif médical de ce type breveté dans le monde.


Une crème pour lutter contre la contamination cutanée radioactive
24/07/2018 : Les professionnels qui manipulent des sources non scellées pourront désormais compter sur la crème Cevidra® Calixarene en cas de contamination de la peau. Il s'agit du seul dispositif médical de ce type breveté dans le monde.

Radioprotection des travailleurs: les premiers nouveaux décrets sont parus
05/06/2018 : Les décrets modifiant les règles de radioprotection des travailleurs sont parus ce 4 juin 2018. Parmi les évolutions majeures, l'avènement du Conseiller en radioprotection et la disparition de la fiche de poste.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

L'ASN formalise ses attentes relatives à la justification et à l'optimisation des expositions
09/08/2018 : En publiant l'Avis du 24 juillet 2018, l'ASN valide son deuxième plan pour la maîtrise des doses patients. Information des prescripteurs, nouvelle stratégie de formation des acteurs ou interopérabilité des PACS et des DACS sont les thèmes phares de ce document.

Un nouvel espoir de procréer grâce à l'embolisation des fibromes utérins
13/06/2017 : L’embolisation partielle des fibromes utérins pourrait devenir le traitement de première intensifn pour les femmes qui souhaitent procréer. C’est ce qu’a montré une étude portugaise publiée dans la revue Radiology.

Échographie fœtale: le Conseil d'État préserve la Santé publique
07/08/2018 : Une société pratiquant l'échographie fœtale pour raisons non médicales a engagé une procédure pour interdire les textes législatifs qui régissent cette pratique. Elle a été déboutée par le Conseil d'État.  

LE CARCINOME CANALAIRE IN SITU PLUS FRÉQUENT CHEZ LES SUJETS ÂGÉS
26/10/2015 : Une étude allemande publiée dans la revue Radiology montre que la fréquence de survenue d'un carcinome canalaire in situ augmente avec l'âge. La stratégie thérapeutique pour cette pathologie nécessite donc d'être plus précise. 

2016, année record pour Factum Healthcare
26/01/2017 : Factum Healthcare annonce avoir atteint une croissance de plus de 40% en 2016. Ce bon résultat est dû notamment à une consolidation de sa position en imagerie en coupe et à quelques opérations d'envergure en radiothérapie. La société se place désormais comme un conseil auprès des responsables des achats de dispositifs médicaux.

Vendredi 28 avril: c'est la fin du modificateur Z pour les actes de radiologie
28/04/2017 : À partir du 28 avril 2017, les factures d'actes d'imagerie comportant le modificateur Z seront systématiquement rejetées. C'est le message qu'a fait passer la CNAM aux cabinets et établissements de santé dans son communiqué les informant que la CCAM v46 était prête.

Radioprotection: ce qui devrait changer le 1er juillet 2018
30/03/2018 : L'Ordonnance instituant de nouvelles règles en matière de prévention du risque ionisant devrait entrer en vigueur le 1er juillet 2018. Il n'y aura pas, d'après les informations que nous avons recueillies, de révolution. La gestion des professionnels multi-établissements devrait être revue, la fiche d'exposition devrait disparaître et les PCR externes sont appelés à faire place à des OCR certifiés ISO.