Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Radiologie générale diagnostique > CENT PATIENTS IRLANDAIS VICTIMES DE RADIOLOGUES REMPLAÇANTS

CENT PATIENTS IRLANDAIS VICTIMES DE RADIOLOGUES REMPLAÇANTS

LUNDI 04 MAI 2015 Soyez le premier à réagir1 réactions

L’Irlande est confrontée à une pénurie de radiologues seniors qui content les hôpitaux à avoir recours à nombre de remplaçants. La qualité de la prise en charge radiologique est ainsi montrée du doigt par le Irish Times.

 

HSE Irlande

Le Irish Times a rapporté, le 30 avril 2015, que des milliers d’examens d’imagerie médicale ont été examinés et plus de 100 patients rappelés après des erreurs ont été trouvées dans le travail de trois radiologues remplaçants.

Rappel de cent patients pour interprétations erronées

Selon la Société scientifique des radiologues irlandais, les recommandations de bonne pratique ne peuvent pas compenser la pénurie actuelle de radiologues en Irlande. Cette institution, qui fait partie du Royal College of Surgeons en Irlande, a fait ce constat après le rappel de plus de 100 patients pour interprétation erronée d’examens d’imagerie médicale par trois radiologues remplaçants employés par le Health Service Executive (HSE) irlandais. La responsable communications, Niamh Walker, a déclaré que l'Irlande avait un nombre beaucoup plus faible de radiologues , 5 pour 100 000 habitants, que les autres pays européens, notamment les 7,8 en Allemagne ou les 11,3 en France.

Des charges de travail très fortes pour les radiologues irlandais

Mme Walker a précisé qu’une plate-forme informatique est en cours d'installation dans les hôpitaux HSE, dans le cadre d'un programme d'assurance qualité, par laquelle les examens enregistrés par un radiologue serait automatiquement soumis à une deuxième lecture par un autre radiologue consultant. Elle a toutefois ajouté que les dispositions les plus favorables à de bonnes pratiques ne peuvent toujours pas compenser le fait que l'Irlande connait une pénurie de radiologues seniors. L’augmentation de la demande et des indications conduisent à des charges de travail pour les praticiens irlandais plus fortes que dans d'autres pays et ceci explique en partie pourquoi il peut être si difficile pour certains hôpitaux d’assurer une bonne continuité de prise en charge radiologique.

Prioriser le recrutement de praticiens seniors

Les remplaçants incriminés, qui ont exercé dans sept hôpitaux et ne ne travaillent plus en Irlande, ont été signalés au Conseil médical après que leurs collègues ont remarqué des incohérences dans leur travail. Pour le sénateur Colm Burke, le HSE doit donner la priorité au recrutement de radiologues seniors dans les hôpitaux plutôt que d’avoir recours à des personnels de remplacement moins compétents et plus chers globalement pour les finances des établissements de santé. Nous retrouvons là un des chevaux de bataille de Marisol Touraine pour la problématique française. 

 

Bruno Benque


toshiba

1 réaction(s) à l'article CENT PATIENTS IRLANDAIS VICTIMES DE RADIOLOGUES REMPLAÇANTS

#2

Vous vous trompez. Cest le problème de la formation qui est posé ici. Pas de formation pas de reconnaissance = pas de bon médecin. Comme vous l\'avez dit il ne suffit pas d\'avoir des recommandations de bonnes pratiques. Qui dit que ces remplaçants sont jeunes? Sinon ce sont les seniors de demain, ils ne vont pas disparaître comme ça!!! Il n\'y a plus de seniors disponibles dans certaines professions !!!! et la France y vient.


Message posté par Manuni (Déconnecté) le vendredi 08 mai 2015 à 00:03:31 en réponse au message n°#1 REPONDRE

Une étude sur les fractures ulnaires provoquées par les violences conjugales
08/01/2021 : Selon une étude présentée lors du dernier congrès virtuel de la Radiological Society of North America (RSNA), près d’un tiers des femmes adultes qui subissent une fracture non déplacée de l’ulna peuvent être victimes de violence de leur compagnon. Les chercheurs expliquent qu’une chute, souvent évoquée par les patientes, provoque souvent fracture du radius.

L'AFPPE change de gouvernance mais ne relâche pas ses efforts pour faire évoluer le métier de manipulateur
06/01/2021 : Quelques semaines après sa prise de fonction de Président de l’AFPPE, Matthieu Caby nous accordé une longue interview. La pérennisation de l’association, les évolutions du métier de manipulateur d’électroradiologie scrutée par l’IGAS, la pénurie de professionnels, la formation initiale ou les tout nouveaux webinaires de l’AFPPE, il n’a éludé aucun sujet.

Comment mesurer l'impact de la radiologie dans les modèles de valorisation de la Santé ?
05/01/2021 : Plusieurs sociétés savantes internationales de radiologie ont contribué à l’élaboration d’un texte mettant en lumière la contribution de la spécialité à la valorisation des soins de Santé. Ce texte, publié dans le Journal Radiology, engage les acteurs de l’imagerie médicale à adopter les principes de la santé basée sur la valeur afin de contribuer à la pérennisation du système.

Comm'une opportunité pourrait faire reculer les déserts médicaux !
17/12/2020 : Avec la plateforme « Comm’une opportunité », les médecins et les territoires disposent d’un authentique outil de mise en relation spécifique. Celui pourrait faire reculer les déserts médicaux.

La HAS encadre l'exploration radiologique des cervicalgies
15/12/2020 : Des recommandations de bonne pratique en radiologie cervicale viennent d’être publiées par l’HAS après un travail réalisé en collaboration avec le G4. Si les cervicalgies non traumatiques ne nécessitent que rarement le recours à l’imagerie, les traumatiques ne sont pas toujours synonymes d’exploration radiologique.

Valorisation des forfaits techniques : l'article 99 refait surface dans le PLFSS 2021
02/12/2020 : Le PLFSS 2021, malgré les demandes d’abrogation des sénateurs, prévoit de rétablir l’article 99 relatif à la valorisation des forfaits techniques d’imagerie en coupe et de PET, les objectifs économiques n’ayant pas été atteints. La FNMR ne devrait pas tarder à réagir.

L'IA pour optimiser les flux de travail en radiologie conventionnelle
30/11/2020 : En lançant SmartXR, lors du RSNA 2020, Agfa Radiology Solution met à disposition des unités de radiologie conventionnelle un ensemble d’outils d’IA pour optimiser la qualité des acquisitions et améliorer les flux de travail des manipulateurs. Une vidéo permet d’apprécier les avantages de cette solution.

Prospective sur l'imagerie médicale à l'horizon 2023
25/11/2020 : Xerfi vient de publier une étude prospective du marché de l’imagerie médicale à l’horizon 2023. Diane Michaud, l’auteur de l’étude, commente ce travail dans une interview. Morceaux choisis…  

Plus qu'un fournisseur, Philips est un partenaire
18/11/2020 : Cette année 2020 a été marquée par une crise sanitaire inédite qui a bousculé l’ensemble des acteurs du domaine médical. Jérôme Chevillotte, responsable pôle Diagnostic de précision au sein des équipes Philips Commercial France, revient sur les actions concrètes des derniers mois.

Une revue exhaustive des manifestations multisystémiques du COVID-19
03/11/2020 : Deuxième volet de la revue exhaustive réalisée par la plateforme RadioGraphics sur les manifestations radiologiques du COVID-19. Une iconographie toujours aussi impressionnante des affections cardiaques, neurologiques, abdominales, pédiatriques ou musculo-squelettiques notamment, dues au virus.


Événement significatif en radioprotection dans un bloc opératoire de Brest
14/01/2021 : Un praticien d’une clinique de Brest a fait l’objet d’un événement significatif en radioprotection en octobre 2020. Les pratiques de prévention contre les rayonnements ionisants se sont avérées insuffisantes, ce qui explique le dépassement de dose observé sur ce praticien.

Les professionnels de Santé se prononcent sur leur vaccination anti-COVID
14/01/2021 : Medscape édition française a sondé ses lecteurs pour connaître leur opinion sur les vaccins anti-COVID. Si la majorité des médecins souhaitent se faire vacciner, les deux sortes de vaccins n’obtiennent pas le même succès.

Anomalies cardiaques décelées à l'IRM chez les patients guéris du COVID-19
13/01/2021 : Le volume extracellulaire dérivé de l'IRM et la souche longitudinale globale 2D pourraient servir de marqueurs de l'atteinte cardiaque chez des patients guéris du COVID-19, sans symptômes cardiaques ni signes cliniques de lésion myocardique. C’est le résultat d’une étude chinoise publiée dans la Revue Radiology.

La première télé-angioplastie coronaire européenne a été réalisée en Normandie
13/01/2021 : La première télé-angioplastie robotique en Europe vient d’être réalisée entre Caen et Rouen par la solution Robocath sur un modèle animal. Un espoir pour les patients résidant dans des déserts médicaux.

Affaire du logiciel de gestion de radiothérapie : le troisième associé est lui aussi mis en examen
11/01/2021 : Tous les associés de la société éditrice du logiciel de gestion des patients en radiothérapie frauduleux sont désormais mis en examen. Le logiciel n’est, quant à lui, plus exploité.

Sténoses vasculaires calcifiées : les applications de la lithotripsie en vidéo
11/01/2021 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, voici un webinar organisé par Incathlab consacré à la lithotripsie dans le traitement de sténoses calcifiées des artères des membres inférieurs.

Une étude sur les fractures ulnaires provoquées par les violences conjugales
08/01/2021 : Selon une étude présentée lors du dernier congrès virtuel de la Radiological Society of North America (RSNA), près d’un tiers des femmes adultes qui subissent une fracture non déplacée de l’ulna peuvent être victimes de violence de leur compagnon. Les chercheurs expliquent qu’une chute, souvent évoquée par les patientes, provoque souvent fracture du radius.

Un modèle de deep learning peut identifier la tuberculose sur un smartphone
08/01/2021 : Un modèle de détection de la tuberculose (TB) basé sur le deep learning peut détecter la tuberculose sur une radiographie pulmonaire capturée par une photographie de smartphone.

Les nouveaux territoires de la radiologie débattus par ceux qui la font évoluer
06/01/2021 : C’est à une session très didactique que nous a convié Ortus avec sa web émission « Nouveau territoires de la radiologie ». La recherche, les parcours de soins, la place de l’imagerie dans celui-ci, l’imagerie hybride ou l’intelligence artificielle ont été notamment évoqués.

L'AFPPE change de gouvernance mais ne relâche pas ses efforts pour faire évoluer le métier de manipulateur
06/01/2021 : Quelques semaines après sa prise de fonction de Président de l’AFPPE, Matthieu Caby nous accordé une longue interview. La pérennisation de l’association, les évolutions du métier de manipulateur d’électroradiologie scrutée par l’IGAS, la pénurie de professionnels, la formation initiale ou les tout nouveaux webinaires de l’AFPPE, il n’a éludé aucun sujet.


Anomalies cardiaques décelées à l'IRM chez les patients guéris du COVID-19
13/01/2021 : Le volume extracellulaire dérivé de l'IRM et la souche longitudinale globale 2D pourraient servir de marqueurs de l'atteinte cardiaque chez des patients guéris du COVID-19, sans symptômes cardiaques ni signes cliniques de lésion myocardique. C’est le résultat d’une étude chinoise publiée dans la Revue Radiology.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

Les apports de la radiographie thoracique dans la détection du COVID-19
30/03/2020 : Une étude publiée dans la Revue radiologie stipule que les images de détection de la pneumonie au COVID-19 obtenues par radiographie pulmonaire sont sensiblement équivalentes à celles du scanner. Cependant, des différences sont à signaler, notamment pour le suivi des lésions.

Responsabilité d'un centre hospitalier suite à un examen IRM
22/05/2019 : Les patients porteurs d'une dérivation ventriculo-péritonéale doivent satisfaire à un contrôle de la valve lorsqu'ils ont fait l'objet d'un examen IRM. La Cour d'appel de Bordeaux nous le rappelle, qui a dû juger le cas d'une patiente victime d'effets secondaires le lendemain d'une exploration IRM du genou.

Optimiser la cotation des actes grâce à un nouveau site web gratuit
03/09/2019 : Le catalogue CCAM est souvent mal employé par les radiologues, ce qui peut engendrer des erreurs de cotations. C'est pout leur venir en aide que le site web gratuit ccam-radiologie.fr a été conçu, afin d'optimiser la facturation de l'activité radiologique.

Recommandations relatives aux ré-irradiations en radiothérapie
07/07/2020 : Le nouveau numéro de « Sécurité du patient », publié régulièrement par l’ASN,  pour objet les ré-irradiations en radiothérapie. 29 ESR dus à cette pratique ont été répertoriés au cours des dix dernières années.

La Loi anti-cadeaux aux professionnels de Santé prend une tournure très restrictive
15/12/2020 : La Loi anti-cadeaux aux professionnels de Santé a pris, depuis le 1er octobre 2020, une orientation très restrictive. Ces derniers devront, pour la plupart, changer leurs habitudes quant à leur participation aux congrès scientifiques. Mais c’est pour les industriels que ces nouvelles mesures seront les plus pénalisantes.

Germitec obtient le Prix Galien 2020 pour sa modalité Chronos
04/01/2021 : Le système de désinfection de haut niveau des sondes d’échographie Chronos®, porté par la société Germitec, vient d’obtenir le Prix Galien 2020. Une reconnaissance internationale pour une technologie unique et éco-responsable.

Le scanner nouvel étalon pour le dépistage précoce du Coronavirus
27/02/2020 : Dans une étude de plus de 1000 patients, publiée dans la revue Radiology, la tomodensitométrie thoracique a surpassé les tests de laboratoire dans le diagnostic de coronavirus 2019 (COVID-19). Les chercheurs ont conclu que la tomodensitométrie devrait être utilisée comme principal outil de dépistage du COVID-19.

Premier cas de lésions cérébrales dues au COVID-19 à l'IRM
01/04/2020 : Le premier cas d’encéphalopathie due au COVID-19 vient d’être décrit dans la Revue Radiology. Bien que le l’angioscanner ne montre pas d’anomalie, l’IRM objective des signes d’hémorragie dans les coupes de susceptibilité magnétique.