Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Médecine nucléaire > Accident lors d'un PETscan à New york

Accident lors d'un PETscan à New york

JEUDI 03 OCTOBRE 2013 Soyez le premier à réagir1 réactions

Le système d'alerte de la FDA a été mis à contribution en juin 2013, suite à un accident entraînant la mort d'un patient lors d'un examen de PETscan. 

Nouvelle légende

General Electric (GE) Healthcare a dû faire face, cet été à un problème majeur sur une de ses installations de médecine nucléaire aux USA.

Un PETscan mortel

Le 5 juin 2013, au sein du James J. Peters VA Medical Center de New York, une gamma camera d'un PETscan GE Infinia Hawkeye 4 est tombée sur un patient de 66 ans en cours d'examen, entraînant la mort de celui-ci. Le dessèrement et la chute des boulons de fixation de la gamma camera semblent à l'origine de l'accident.

GE recommande l'arrêt de tous les systèmes

Aussitôt informées, les autorités du constructeur ont recommandé, par courrier officiel urgent et appel téléphonique, l'arrêt immédiat de toutes les installations de la série Infinia, mais aussi des autres systèmes de médecine nucléaire de la marque sur tout le territoire américain. Elles ont également alerté la Food and Drug Administration (FDA) qui a publié une note en ce sens quelques jours après pour accompagner le signalement provenant de GE. Les installations ont été autorisées à fonctionner à nouveau, seulement après la varification du bon fonctionnement des systèmes de fixation des gamma cameras par les ingénieurs et techniciens spécialisés GE. A ce jour, aucune autre installation n'a été déclarée inutilisable pour les causes pré-citées. Malgré la rareté d'un tel événement, cet épisode montre la capacité de réaction et l'efficacité des procédures de déclarations d'incidents qui ont cours aux USA.

Bruno Benque


toshiba

1 réaction(s) à l'article Accident lors d'un PETscan à New york

#2

UNE GAMMA CAMERA DEFECTUEUSE : QUELLE(S) RESPONSABILITE(S) ?



Le mercredi 5 juin 2013, GE Healthcare prenait connaissance d’un accident survenu dans un centre médical aux Etats-Unis : un patient est décédé des suites des blessures causées par un système de médecine nucléaire infinia Hawkeye 4.

Plus précisément, les boulons fixant la caméra au support mobile étaient desserrés, ce qui a exercé une contrainte sur le mécanisme de support et a provoqué la chute du matériel sur le patient au cours de son examen, provoquant ainsi sa mort.

C’est par courrier du 24 juin 2013 que la société a adressé une alerte de sécurité auprès de l’ensemble des acteurs potentiellement concernés par cet incident (services de médecine nucléaire, gestionnaires de risques hospitaliers, directeurs d’hôpital, chef de service de radiologie et médecins radiologues, correspondants locaux de matériovigilance).

Après enquête, GE Healthcare a invité les acteurs considérés, par lettre du 5 juillet 2013, à faire entretenir un grand nombre de produits concernés par l’incident.

Or, certains établissements hospitaliers n’étaient équipés que de produits ou systèmes issus de GE Healthcare, ce qui a légitimement fait craindre aux opérationnels une atteinte excessive à l’accès aux soins les plus urgents, et une désorganisation massive des services concernés.

En France, pèse sur le fabricant une obligation de sécurité résultat sur le bon fonctionnement des produits qu’il met en circulation (article 1386-4 et suivants du code civil). Ajoutons à cela qu’une plainte pour homicide involontaire, ou par imprudence, voire négligence, aurait très bien pu intervenir contre le représentant légal de la société concernée.

Quelle que soit la nature de la responsabilité endossée par le fabricant, il est, en tout état de cause, de son devoir de signaler les incidents observés auprès de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé.

En l’occurrence, le circuit d’alerte a bien fonctionné, et aucun autre incident n’a dû être déploré.
o/y


Message posté par DSIH (Déconnecté) le mercredi 02 octobre 2013 à 10:43:11 en réponse au message n°#1 REPONDRE

Les médecins nucléaires invités à se former aux hivernales de la SFMN
10/01/2017 : L’oncologie digestive, l’intégration de la radiothérapie et l’hépathologie seront les thèmes phares des Hivernales 2017, organisées en janvier par la Société Française de Médecine Nucléaire (SFMN).

Diagnostiquer les tumeurs du col de l'utérus plus précisément avec le PET IRM
21/12/2016 : Le PET IRM serait une alternative sérieuse aux techniques fortement irradiantes pour l’identification des tumeurs du col utérin. C’est ce qu’a déclaré le Dr Johannes Grueneisen lorsqu’il a présenté l’étude qu’il a menée sur ce thème lors du dernier Congrès RSNA.

Le premier PET scan d'Algérie vient d'être inauguré
16/12/2016 : Le premier PET scan ainsi que le premier cyclotron d’Algérie ont été inaugurés en ce mois de décembre 2016 au sein de l’Hôpital privé Chahid-Mahmoudi de Tizi-Ouzou.

Le PET scan pour relier inflammation cérébrale et syndrome dépressif
14/12/2016 : Le PET scan a été utilisé pour identifier une corrélation entre une inflammation cérébrale et un syndrome dépressif. C’est ce que rapporte une étude publiée dans la revue JAMA Psychiatry.

Approvisionnement en Technetium: les pays de l'Est à la rescousse
05/12/2016 : Le marché des isotopes médicaux, notamment pour l’approvisionnement en Technetium 99, semble se stabiliser avec l’entrée dans celui-ci de nouveaux fournisseurs d’Europe de l’Est.  

MEDIAN Technologie obtient le label French Tech
20/10/2016 : MEDIAN Technologie vient d’obtenir le label PASS French Tech, attribué aux entreprises innovantes en hyper croissance et à très fort potentiel de développement, notamment à l'international.  

Inauguration du nouveau PET-scan de l'Hôpital privé de Bois-Bernard
14/09/2016 : Le nouveau PET-scan de l'Hôpital privé de Bois-Bernard vient d'être inauguré. Il s'agit de la seconde modalité de ce type pour le bassin de population de l'Artois-Douaisis.

2èmes Journées Francophones de Médecine Nucléaire: place à la réflexion !
02/05/2016 : La session plénière des deuxièmes Journées Francophones de Médecine Nucléaire s'organisera autour de questions auxquelles l'auditoire sera appelé à répondre. Une interactivité qui devrait être propice à la réflexion et à la discussion constructive.

Alzheimer et VIH  : un double diagnostic inquiétant
21/04/2016 : Les personnes touchées par le VIH atteignent maintenant l'âge où le risque d'Alzheimer devient non négligeable. La conséquence de cet état, infection par le VIH et trouble cognitif, mis en évidence à la suite d’un examen IRM sur un patient de 71 ans, est appelée :  Human immunodeficiency virus Associated Neurocognitive Disorder (HAND).

MÉDECINE NUCLÉAIRE EN ÎLE-DE-FRANCE ET OUTRE MER: UNE RADIOPROTECTION EN PROGRÈS
26/10/2015 : Les unités de Médecine nucléaire d'Île-de-France et d'outre-mer font globalement preuve d'une bonne prise en compte de la radioprotection patient, selon l'ASN. Les professionels de ces services doivent néanmoins améliorer la gestion des sources scellées et la radioprotection des médecins.


IRM de dépistage: un plus pour les patientes à risque moyen
24/02/2017 : L’IRM serait susceptible de mieux identifier les cancers du sein invasifs pour les patientes à risque moyen lors des campagnes de dépistage. C’est ce qui ressort d’une nouvelle étude allemande publiée dans la revue Radiology.

La tomosynthèse s2D pour remplacer la mammographie
22/02/2017 : Une étude publiée dans Radiology montre les avantages de la reconstruction des données de la tomosynthèse, pour obtenir une mammographie 2D de dépistage du cancer du sein. Les critères cliniques sont en partie améliorés et la dose de rayonnement administrée est, de fait, réduite.

Neuroradiologie: les internes vent debout contre le projet de FST
22/02/2017 : Alors que l’option de radiologie interventionnelle avancée a été actée, les tutelles ont un projet de création de FST de neuroradiologie interventionnelle. L’Union Nationale des Internes en Radiologie (UNIR) monte au créneau contre cette décision.

Actualités du parc IRM français
21/02/2017 : Dans le cadre de notre revue des nouveaux projets d’installations de modalités d’IRM, présentation des acquisitions réalisées dernièrement à Montpellier, Lunel, Pau et Niort.

La qualité de vie au cœur des préoccupations des étudiants en médecine
21/02/2017 : Interrogés, au cours d'une étude Apel Médical Search, sur leurs principales sources de motivation quant à leur avenir, les étudiants en médecine n’hésitent plus, désormais, à revendiquer leur ambition « d’avoir une qualité de vie satisfaisante ». 

SRES 2017: les organisateurs présentent le congrès en vidéo
18/02/2017 : Les Professeurs Jean-Michel Bartoli et Philippe Piquet présentent en vidéo le congrès SRES, qui propose une approche pluridisciplinaire de la prise en charge percutanée des pathologies vasculaires. Un quizz est également proposé dans ce cadre.

L'embolisation baryatrique, une arme de plus contre l'obésité
15/02/2017 : Une technique d’imagerie interventionnelle, l’embolisation baryatrique, est décrite dans une étude publiée dans le revue Radiology. Bien que les résultats soient encore préliminaires, la technique a le potentiel d'être une nouvelle arme dans la guerre contre l'obésité.

Mort de l'inventeur de l'IRM fonctionnelle
15/02/2017 : Sir Peter Mansfield, considéré comme l’inventeur de l’IRM fonctinnelle, est mort le 8 février 2017 à l’âge de 83 ans.

Un web-symposium sur les angioplasties fémorales complexes
14/02/2017 : Les techniques et dispositifs d’angioplastie périphérique évoluent avec la complexité des lésions. Un web-symposium est organisé le 15 février 2017 sur ce sujet, diffusé en direct, puis en replay, sur Incathlab.

L'Institut Curie teste trois thérapies associées contre le cancer
13/02/2017 : La radiothérapie, l’immunothérapie et l’inhibition de la réparation de l’ADN semblent former un trio qui permettra de faire progresser sensiblement la prise en charge oncologique à moyen terme. En renforçant leur collaboration, l’Institut Curie et Onxeo se lancent dans une série de recherche sur cette association de traitements prometteurs.


Exposition des travailleurs aux champs magnétiques: le décret est paru !
12/08/2016 : La Directive européenne concernant la prévention à l'exposition des travailleurs aux champs magnétiques vient d'être transposée à la Loi française par un Décret publié au JO le 6 août 2016. Les dispositions de prévention contenues dans ce document, qui introduisent la notion de valeur déclenchant l'action, rappellent celles prises pour les rayonnements ionisants.

GE HEALTHCARE FAIT ENTRER LE DIAGNOSTIC IRM DANS UNE NOUVELLE ERE
20/05/2015 : En mettant au point les techniques d'acquisition IRM FOCUS, TURBO et DISCO, les ingénieurs GE Healthcare ont mis à disposition des radiologues un arsenal de technologies leur permettant, selon le cas clinique, des zooms en haute définition, des temps d'acquisition records ou un compromis spatio-temporel inégalé. Les praticiens exercent ainsi en toute confiance quant à la spécificité et à la sensibilité de leurs protocoles d'acquisition.

De nombreux radiologues libéraux mutualisent leurs moyens au sein de la CGIM
24/01/2017 : En créant la Compagnie Générale d’Imagerie Médicale (CGIM), quelques 200 radiologues français unissent leurs moyens humains et technologiques afin de préserver la qualité de leur exercice et rendre un service à haute valeur ajoutée dans un environnement économique contraint.

Prévention du risque ionisant: la réforme s'accélère
23/01/2017 : La réforme de la prévention des risques ionisants pour les travailleurs devrait être entérinée avant les élections présidentielles. Les missions se la PCR, les seuils d’identification des zones surveillées ainsi que l’organisation des contrôles techniques, entre autres, font en effet l’objet d’une procédure d'évolution législative accélérée.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

BAYER HEALTHCARE ET C2I SANTÉ : UNE SOLUTION COMPLÈTE DE SUIVI DOSIMÉTRIQUE
08/10/2015 : Bayer HealthCare et C2i Santé viennent de conclure un accord de distribution pour la promotion, la commercialisation et l’exploitation du logiciel Radimetrics. Les deux spécialistes de la radioprotection unissent ainsi leurs compétences, afin d’offrir une solution complète pour le suivi de la dosimétrie patient. 

Medsquare, une success story made in France
19/10/2016 : A l’occasion du symposium Medsquare du 14 octobre 2016, nous avons pu mesurer le chemin parcouru par cette entreprise française en dix ans. RDM est aujourd’hui un acteur majeur de la dosimétrie et de la prévention des risques en radioprotection.

LE DACS, UN FACTEUR DE QUALITÉ DE LA PRISE EN CHARGE RADIOLOGIQUE
21/10/2015 : Dans le cadre des Journées françaises de Radiologie 2015, Bayer HealthCare, acteur majeur en radiologie, et C2i Santé, leader national en solutions de radioprotection et physique médicale, ont présenté leur collaboration pour guider les professionnels de santé dans le suivi de la dosimétrie patient. Les fonctionnalités de la solution DACS (Dosimetry Archiving and Communication System) Radimetrics, ont également fait l’objet d’un retour d’expérience.

Effets secondaires à l'irradiation: une nouvelle piste thérapeutique ?
03/02/2017 : L’irradiation à fortes doses des cellules endothéliales montrent une modification du glaucome présent à la surface de ces cellules. C’est ce que montre une étude d’un doctorant réalisée dans le laboratoire de l’IRSN, et qui ouvre vers de nouvelles pistes thérapeutiques.

Étude par IRM de l'impact des jeux vidéo sur la SEP
23/03/2016 : Selon une nouvelle étude publiée dans la revue « Radiology », les jeux vidéo d’entrainement cérébral participent de l’amélioration de certaines capacités cognitives des personnes atteintes de sclérose en plaques (SEP).