Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Radiothérapie > Manipuler la p53 pour optimiser la radiothérapie

Manipuler la p53 pour optimiser la radiothérapie

JEUDI 11 FéVRIER 2021 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le mode de fonctionnement de la protéine p53 dans les processus cellulaires soumis aux irradiations a fait l’objet d’une étude à la Harvard Medical School. Il en résulte qu’en la manipulant et en la combinant au MDM2 elle est active plus longtemps, ce qui pourrait rendre la radiothérapie plus efficiente.

Harvard Medical School

Certains tissus sont plus vulnérables aux dommages causés par l'exposition aux rayonnements ionisants, ce qui peut causer des ravages sur des organes tels les yeux, les gonades ou la peau.

Une étude pour explorer le mode de fonctionnement de la protéine p53

La science a montré que ces différences mettent en jeu la protéine p53, qui est à la base du processus d’autodestruction d’une cellule. Pourtant, les niveaux de cette protéine sentinelle sont souvent similaires dans des tissus aux sensibilités très différentes aux radiations. Une nouvelle étude menée par des chercheurs du Blavatnik Institute de la Harvard Medical School (HMS), du Massachusetts General Hospital et du Novartis Institute for BioMedical Research publiée dans Nature Communication décrit comment la survie cellulaire après exposition aux rayonnements ionisants dépend du comportement de la p53 au fil du temps.

Dans les tissus vulnérables, les niveaux de p53 augmentent et restent élevés, entraînant la mort cellulaire. Dans les tissus moins fragiles, les niveaux de p53 oscillent fortement. Au cours de cette étude, les chercheurs ont découvert que certains types de tumeurs chez les souris étaient plus vulnérables aux radiations après avoir reçu un médicament qui empêche les niveaux de p53 d’osciller. Ils ont examiné des tissus de souris qui ont des sensibilités très différentes aux rayonnements ionisants mais qui sont connus pour exprimer des niveaux comparables de p53 - la rate et le thymus, qui sont très vulnérables, et les intestins, qui sont plus radiorésistants.

Manipuler la protéine pour la rendre active plus longtemps

Après exposition aux radiations, les quatre tissus ont exprimé une p53 élevée ainsi que d'autres marqueurs de dommages cellulaires. Mais des analyses d'imagerie quantitative ont révélé que la p53 dans les intestins a atteint un pic puis a décliné quelques heures après l'irradiation, alors qu’elle est restée élevée dans la rate et le thymus. Les chercheurs ont sondé les effets du comportement de la p53, en inhibant la MDM2, une protéine qui dégrade la p53 et ont exploré les effets de la manipulation de la dynamique de la p53 sur la vulnérabilité d’une tumeur lors d’une séance de radiothérapie. En irradiant les cellules cancéreuses on les force à activer la p53. Si on ajoute un inhibiteur MDM2, la p53 reste active plus longtemps.

Ces résultats montrent l'importance de la compréhension de la dynamique de la p53 et de sa manipulation pour traiter le cancer. Mais bien que les chercheurs aient identifié des différences dans la dynamique de la p53 dans différents tissus après une exposition aux rayonnements, les processus biologiques qui les engendrent restent une question encore inexplorée. D’autres travaux devraient suivre désormais pour en savoir plus.

Paolo Royan


toshiba

Manipuler la p53 pour optimiser la radiothérapie
11/02/2021 : Le mode de fonctionnement de la protéine p53 dans les processus cellulaires soumis aux irradiations a fait l’objet d’une étude à la Harvard Medical School. Il en résulte qu’en la manipulant et en la combinant au MDM2 elle est active plus longtemps, ce qui pourrait rendre la radiothérapie plus efficiente.

Le BIG promeut une désescalade thérapeutique du cancer du sein
27/01/2021 : La prise en charge du cancer du sein pourrait connaître prochainement des changements significatifs. Sous l’égide du BIG, plusieurs travaux de recherche évaluent la possibilité de réduire les traitements dédiés, notamment en faisant intervenir la radiomique. Dans ce contexte, quatre études proposent une véritable « désescalade thérapeutique ».

Affaire du logiciel de gestion de radiothérapie : le troisième associé est lui aussi mis en examen
11/01/2021 : Tous les associés de la société éditrice du logiciel de gestion des patients en radiothérapie frauduleux sont désormais mis en examen. Le logiciel n’est, quant à lui, plus exploité.

Unicancer crée un marché unique en Europe pour les centres de radiothérapie
05/01/2021 : En signant un marché avec 60 fournisseurs, Unicancer permettra à 25 centres de radiothérapie d’accéder plus facilement aux innovations technologiques de la spécialité. Ce marché bénéficie d’un processus d’évaluation pluridisciplinaire et donnera des opportunités à des start-up innovantes du secteur.

Une étude internationale évalue la pertinence de la radiothérapie personnalisée du carcinome canalaire in situ
16/12/2020 : Une collaboration scientifique internationale a mené une étude à grande échelle sur la radiothérapie du CCIS. Ce travail cherche à évaluer la pertinence d’une radiothérapie localisée personnalisée et à identifier des marqueurs de récidive invasive.

Prospective sur la radiothérapie à l'horizon 2030
09/12/2020 : Le récent congrès virtuel de la SFRO nous a fait entrevoir ce que pourrait être la radiothérapie dans dix ans. Personnalisation des traitements, selon le micriobiote des patients ou leur sous-groupe immunologique, ainsi que la technologie Laser – plasma, font partie des évolutions à prévoir.

Des outils d'IA pour personnaliser la radiothérapie du glioblastome
08/12/2020 : Un consortium incluant l’IGR, l’AP-HP, l’ICANS, TheraPanacea et GE Healthcare se propose d’améliorer la prise en charge radiothérapeutique du glioblastome. Il s’agit de personnaliser, à l’aide de l’IA, les doses locales de radiothérapie afin de les optimiser pour chaque patient.

La radiothérapie intra-opératoire est de retour
11/11/2020 : La radiothérapie per-opératoire est de nouveau très utilisée de nos jours et ses indications sont bénéfiques pour les patients. C’est ce qu’a montré un récent webinar diffusé sur la plateforme Oncostream.

Le congrès 2020 de la SFRO prend à son tour une forme virtuelle
16/09/2020 : Le congrès de la SFRO 2020 sera cette année un événement 100% e-congrès. Les participants retrouveront, sur la plateforme en ligne, l’ensemble des prestations qui étaient prévues en présentiel, sous forme digitale.

Augmentation de capital chez Nanobiotix
10/08/2020 : Nanobiotix vient d’annoncer une augmentation de capital qui servira à poursuivre son travail de recherche notamment sur les effets de l’amplificateur de radiothérapie NBTXR3.


Les nouvelles techniques de ponction radiale distale en vidéo
03/03/2021 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, voici un webinar organisé par Incathlab consacré aux nouvelles techniques de ponction radiale distale et des matériels innovants adaptés à cette technique.

Dépistage du cancer du sein : la fréquence des mammographies en question
02/03/2021 : La participation régulière à un dépistage du cancer du sein par mammographie réduit considérablement la mortalité, selon une vaste étude portant sur plus d'un demi-million de femmes, publiée dans la revue Radiology. Le manquement à un dépistage mammographique programmé avant un diagnostic de cancer du sein entrainerait un risque significativement plus élevé de mourir de ce cancer.

Le F.IR.E 2021 se tiendra bientôt sous forme de wébinaire
02/03/2021 : Le congrès FIRE 2021 prendra cette année une forme digitale. Le 9 avril, tout ce qui se fait en termes d’innovation en imagerie interventionnelle sera traité à cette occasion.

Une offre graduée pour le suivi des injecteurs des centres d'imagerie médicale
02/03/2021 : En proposant OptiProtect™ 3S, Guerbet met à disposition des centres d’imagerie médicale une offre graduée pour le suivi de leurs injecteurs. Des options à la carte sont également disponibles.

Une iconographie exhaustive des complications dues à une voie veineuse centrale
01/03/2021 : Les complications engendrées par la présence d’un système de voie veineuses centrale implantable sont nombreuses et décelables en imagerie. Un article publié dans la Revue European Radiology fait une revue iconographique exhaustive de ces complications, tant précoces que tardives.

Aide à la décision en mammographie : le Resah choisit Arterys et iCAD
26/02/2021 : Arterys et iCAD viennent d’annoncer le référencement d’une offre commerciale commune auprès du Resah. Un plus pour l’aide à la décision en mammographie.

Fuite de données de Santé : Dedalus France réagit par communiqué
25/02/2021 : Alors qu’une fuite importante de données de Santé vient d’être divulguée, impliquant l’éditeur Dedalus France, ce dernier annonce par communiqué être pleinement mobilisé pour gérer au mieux de problème.

Node-RADS, le nouveau système TDM-IRM pour identifier le stade d'envahissement ganglionnaire
25/02/2021 : Lorsque l’on doit évaluer le stade d’envahissement d’un ganglion secondaire à une tumeur, on a du mal à utiliser des critères pertinents, faute de consensus. Des chercheurs proposent, dans une étude parue dans European Radiology, le système Node-RADS qui utilise l’imagerie Scanner et IRM.

Procédures trans-artérielles : les bonnes pratiques de ponction pour une fermeture facile en vidéo
24/02/2021 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, voici un webinar organisé par Incathlab consacré aux bonnes pratiques de ponction radiale et fémorale lors des procédures interventionnelles artérielles.

Un algorithme de deep learning pour identifier les lésions précancéreuses par coloscopie virtuelle
23/02/2021 : Selon une étude publiée dans la revue Radiology, un algorithme de deep learning permet de différencier avec précision les polypes colorectaux bénins et prémalins sur les coloscopies virtuelles par scanner. Il pourrait, à terme, améliorer la pertinence du dépistage du cancer colorectal en complément de la lecture radiologique.


Fuite de données de Santé : Dedalus France réagit par communiqué
25/02/2021 : Alors qu’une fuite importante de données de Santé vient d’être divulguée, impliquant l’éditeur Dedalus France, ce dernier annonce par communiqué être pleinement mobilisé pour gérer au mieux de problème.

COMMENT PRÉVENIR LA RÉCIDIVE D'ANÉVRISME INTRA-CÉRÉBRAL ?
10/06/2015 : Des protocoles de suivi à 10 ans par angio-IRM pourraient s'avérer nécessaire afin de prévenir les récidives d'anévrisme intracrânien. C'est ce qui ressort d'une étude publiée dans Radiology.

Node-RADS, le nouveau système TDM-IRM pour identifier le stade d'envahissement ganglionnaire
25/02/2021 : Lorsque l’on doit évaluer le stade d’envahissement d’un ganglion secondaire à une tumeur, on a du mal à utiliser des critères pertinents, faute de consensus. Des chercheurs proposent, dans une étude parue dans European Radiology, le système Node-RADS qui utilise l’imagerie Scanner et IRM.

Optimiser la cotation des actes grâce à un nouveau site web gratuit
03/09/2019 : Le catalogue CCAM est souvent mal employé par les radiologues, ce qui peut engendrer des erreurs de cotations. C'est pout leur venir en aide que le site web gratuit ccam-radiologie.fr a été conçu, afin d'optimiser la facturation de l'activité radiologique.

Récidive du cancer de la prostate: des résultats significatifs pour la SBRT
09/01/2020 : Une nouvelle étude conforte la stratégie thérapeutique utilisant le CyberKnife® pour traiter par SBRT les récidives de cancer de la prostate. Les résultats sont très encourageants par rapport aux autres traitements.

Forme sévère de COVID-19 : des atteintes oculaires identifiées à l'IRM
19/02/2021 : Des chercheurs utilisant l'IRM ont découvert des anomalies significatives dans les yeux de certaines personnes atteintes de COVID-19 sévère, selon une étude publiée dans la revue Radiology. Les résultats de cette étude lancée par la SFNR suggèrent la nécessité d'un dépistage oculaire chez ces patients afin de fournir un traitement et une gestion appropriés des manifestations ophtalmologiques potentiellement graves du COVID-19.

Les durées de conservations des données mises à jour par la CNIL
26/08/2020 : La CNIL a récemment mis à jour son document relatif aux obligations de conservation des données de Santé. Cela concerne, pour l’imagerie médicale, les établissements de Santé, les cabinets de radiologie et les centres pratiquant le dépistage du cancer.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

Scanner du COVID-19 : comprendre l'évolution des lésions à un mois
23/03/2020 : Une nouvelle étude publiée dans la Revue Radiology pourrait permettre de comprendre l’évolution des images COVID-19 au scanner. Un suivi des patients à un mois a en effet été réalisée dans ce travail.

Aide à la décision en mammographie : le Resah choisit Arterys et iCAD
26/02/2021 : Arterys et iCAD viennent d’annoncer le référencement d’une offre commerciale commune auprès du Resah. Un plus pour l’aide à la décision en mammographie.