Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Echographie > L'échographie de demain: des possibilités diagnostiques et thérapeutiques insoupçonnées

L'échographie de demain: des possibilités diagnostiques et thérapeutiques insoupçonnées

MERCREDI 26 FéVRIER 2014 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Les applications de la technologie ultrasonore, au service du diagnostic et de la prise en charge thérapeutique des patients, sont de plus en plus nombreuses et précises. Le chercheur Mickaël Tanter témoigne des possibilités futures de la diversification l'échographie, dont certaines auraient une place de choix dans un roman de science fiction.

© sfr.net

Quelles seront, demain, les évolutions de la pratique de l'échographie ? Quelles seront les nouvelles applications de la technologie ultrasonore au bénéfice des patients ? Mickaël Tanter, Directeur de Recherches INSERM à l'Institut Paul Langevin, nous brosse les progrès spectaculaires de cette discipline pour le dépistage, le diagnostic ou la prise en charge thérapeutique des patients, dans un article publié sur le site Huffingtonpost.fr.


La puissance des processeurs au service d'un diagnostic plus précis


A la faveur de l'évolution continue du secteur de l'électronique, la puissance des processeurs embarqués dans les modalités d'échographie ont permis, ces dernières années, d'obtenir des cadences d'images importantes, permettent notamment l'avènement de l'élastographie, une technologie que l'on ne présente plus. L'avenir, selon Mickaël Tanter, est à l'acquisition de plusieurs milliers d'images par seconde, grâce à la 4D. Parmi les applications possibles, on trouverait la visualisation en trois dimensions des structures vasculaires fines, voire des capillaires, pour un diagnostic précoce des tumeurs en échographie. L'auteur imagine également la possibilité de réaliser de l'imagerie fonctionnelle grâce aux ultrasons, ce qui permettrait de s'affranchir de la lourdeur de l'IRM pour des pratiques mobiles, notamment per-opératoires.


Des applications thérapeutiques qui relèvent de la science fiction


Il faudra compter aussi avec l'échographie pour accompagner les actes interventionnels, ou utiliser les ultrasons comme agents thérapeutiques. En effet, ces derniers pourraient, en devenant plus précis et focalisés, agir sur l'activité du cerveau aux moyens de sondes ultrasonores intracrâniennes dédiées. On attend ainsi des avancées sur la mise en image des épilepsies ou sur le contrôle de l'activité cérébrale des bébés prématurés, selon Mickaël Tanter. Des faisceaux ultrasonores très puissants, développés par ailleurs par des laboratoires de recherche français, permettront également, toujours à l'intérieur de la boîte crânienne, de nécroser des zones pathologiques avec une grande précision, tout en contrôlant en temps réel le résultat de cette opération par l'image échographique. Enfin, et on rentre là dans la science fiction, le radiologue réalisera un tatouage, à distance, d'une zone pathologique grâce à un "stylo ultrasonore". Il s'agira, en pratique, d'activer par les ultrasons des microgouttes injectées dans le réseau vasculaire, dans le but de dessiner les contours d'une tumeur pour guider le chirurgien. Mais où s'arrêteront-t-ils ?!


Toujours est-il que cet article témoigne du dynamisme de la recherche dans le champ de la technologie ultrasonore, notamment au sein des laboratoires et des start-up français.

Bruno Benque


toshiba

La désinfection des sondes d'échographie ne perturbe pas le workflow d'examens
21/11/2018 : Les sociétés savantes internationales recommandent la désinfection de haut niveau des sondes d'échographie entre chaque patient, notamment pour les examens endocavitaires et les interventions semi-critiques . Le système Antigermix AS1 est capable d'assurer une désinfection de ce type en 90 secondes selon un processus reproductible. Christophe Hammer, Directeur des Operations de Germitec nous en dit plus…

Une session en e-learning pour vous perfectionner à l'échographie de l'épaule
14/11/2018 : Une session DPC est organisée par FORCOMED sur le thème de l'échographie de l'épaule, de l'urgence au traitement.

Une session de formation DPC à l'échographie ostéo-articulaire d'urgence
31/10/2018 : L'échographie des urgences ostéo-articulaires fera l'objet, en 2019, d'une nouvelle session de formation pilotée par FORCOMED. Les inscriptions sont ouvertes.

MyLab9 marque une rupture dans la pratique échographique
25/10/2018 : L'échographie est une activité de première intention pour les endocrinologues. Le Dr Édouard Ghanassia, que nous avons rencontré aux JFR, revient sur les avantages de la modalité MyLab9 qu'il a acquise récemment, en terme d'optimisation de son temps de travail et de résolution spatiale des organes superficielles. Il loue également la disponibilité et les compétences des intervenants Esaote.

Désinfecter les sondes d'échographie par rayons UV-C, gage de qualité et de traçabilité
10/10/2018 : Assurer une désinfection de haut niveau les sondes d'échographie est souvent difficile sans ralentir le workflows d'examens. Mais avec la technologie aux rayons UV-C de l'Antigermix AS1, Germitec propose une solution rapide, fiable et automatisée.

MyLab™9 conforte les utilisateurs Esaote dans leur choix
04/10/2018 : L'échographe MyLab™9 séduit de plus en plus de nouveaux adeptes et conforte les utilisateurs fidèles à Esaote dans leur choix. C'est le cas du Dr Alda Aviotti Gasperoni que nous avons rencontrée.

Échographie fœtale: le Conseil d'État préserve la Santé publique
07/08/2018 : Une société pratiquant l'échographie fœtale pour raisons non médicales a engagé une procédure pour interdire les textes législatifs qui régissent cette pratique. Elle a été déboutée par le Conseil d'État.  

Une nouvelle modalité d'échographie issue de la coopération des utilisateurs
16/07/2018 : De nombreux spécialistes de l'échographie ont participé à l'élaboration de la modalité que vient de présenter Siemens Healthineers, le système ACUSON Juniper.

Rentrée 2018: formation Sémiologie de l'échographie pelvienne
27/06/2018 : Forcomed organise, à la rentrée, la dernière session de formation 2018 consacrée à la sémiologie échographique de la pathologie pelvienne. Les inscriptions sont ouvertes.

Des sclérothérapies plus fines avec l'échographe MyLab™ 9 eXP
20/06/2018 : La technologie innovante qui anime l'échographe MyLab™9 eXP permet aux praticiens de trouver de nombreuses applications. Nous avons rencontré le Dr François Bucci qui en a fait l'acquisition et qui améliore ses workflows en diagnostic et lui permet de réaliser des actes interventionnels plus fins.  


Perfectionnez-vous en IRM pelvienne en présentiel et e-learning
13/12/2018 : La formation FORCOMED de perfectionnement à l'IRM pelvienne est reconduite en 2019. Deux sessions en présentiel sont programmées, ainsi qu'un module d'e-learning.

Le Dr Philippe Cart nouveau Président du Syndicat des Radiologues Hospitaliers
13/12/2018 : Le Dr Philippe Cart (CH Charleville-Mézières) a été élu, le 7 décembre 2018, Président du Syndicat des Radiologues Hospitaliers (SRH).

Des gains significatifs dans la planification et la durée des traitements pour le cyberknife
12/12/2018 : Avec son système de planification de traitement Accuray Precision®associé à l’optimisateur VOLOTM pour le Cyberknife, Accuray réduit significativement les durées de planification et les temps de traitement.

Le JT du RSNA du 7 décembre 2018
12/12/2018 : Pour clore notre série de comptes rendus du RSNA 2018, en partenariat avec les Entretiens Médicaux d'Enghein, le JT du 7 décembre fait la synthèse de l'édition 2018 et présente des outils d'impression 3D.

Les trois lauréats du Myrian Studio Challenge sont connus
11/12/2018 : Intrasense a récompensé trois projets innovants en imagerie médicale en décernant les trois Prix "Myrian® Studio Challenge 2018" au dernier RSNA.  

Une meilleure détection du cancer du sein depuis la mammographie numérique
11/12/2018 : Le passage d'une mammographie sur film à une mammographie numérique a augmenté la détection du cancer du sein de 14% au Royaume-Uni sans augmenter le taux de rappel, selon une nouvelle étude majeure parue dans la revue Radiology.

Le JT du RSNA du 6 novembre 2018
10/12/2018 : Dans notre série de comptes rendus du RSNA 2018, en partenariat avec les Entretiens Médicaux d'Enghein, le JT du 6 décembre parle de gadolinium, de cryo et thermo-ablation, et de la rentabilité relative des modalités présentées dans ce congrès.

Un site d'information pour tranquilliser les enfants avant un examen
07/12/2018 : RadiologyInfo.org a lancé RadInfo 4 Kids, une nouvelle section du site Web grand public contenant des vidéos, des histoires, des jeux et des activités pour aider les enfants et leurs parents à se préparer aux examens d'imagerie médicale.

Le JT du RSNA du 5 décembre 2018
06/12/2018 : Dans notre série de comptes rendus du RSNA 2018, en partenariat avec les Entretiens Médicaux d'Enghein, le JT du 5 décembre évoque la radiomique, le TEP-IRM et les grandes tendances observées au RSNA 2018 notamment.

Canon Medical présente ses nouveautés au RSNA 2018
06/12/2018 : Canon Medical a une nouvelle fois, lors du RSNA 2018, fait la preuve de sa polyvalence et de son avance technologique avec ses modalités d'explorations avancées.


Radioprotection: ce qui devrait changer le 1er juillet 2018
30/03/2018 : L'Ordonnance instituant de nouvelles règles en matière de prévention du risque ionisant devrait entrer en vigueur le 1er juillet 2018. Il n'y aura pas, d'après les informations que nous avons recueillies, de révolution. La gestion des professionnels multi-établissements devrait être revue, la fiche d'exposition devrait disparaître et les PCR externes sont appelés à faire place à des OCR certifiés ISO.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Les trois lauréats du Myrian Studio Challenge sont connus
11/12/2018 : Intrasense a récompensé trois projets innovants en imagerie médicale en décernant les trois Prix "Myrian® Studio Challenge 2018" au dernier RSNA.  

Perfectionnez-vous en IRM pelvienne en présentiel et e-learning
13/12/2018 : La formation FORCOMED de perfectionnement à l'IRM pelvienne est reconduite en 2019. Deux sessions en présentiel sont programmées, ainsi qu'un module d'e-learning.

Détecter précocement la maladie d'Alzheimer grâce au Deep Learning des données de PET-FDG
06/11/2018 : Le Deep Learning basé sur les données du PET-FDG améliorerait la capacité de l'imagerie cérébrale à prédire précocement la maladie d'Alzheimer. C'est ce que conclut une étude publiée dans la revue Radiology qui identifie les changements métaboliques avec une sensibilité significative.  

Un site d'information pour tranquilliser les enfants avant un examen
07/12/2018 : RadiologyInfo.org a lancé RadInfo 4 Kids, une nouvelle section du site Web grand public contenant des vidéos, des histoires, des jeux et des activités pour aider les enfants et leurs parents à se préparer aux examens d'imagerie médicale.

Une meilleure détection du cancer du sein depuis la mammographie numérique
11/12/2018 : Le passage d'une mammographie sur film à une mammographie numérique a augmenté la détection du cancer du sein de 14% au Royaume-Uni sans augmenter le taux de rappel, selon une nouvelle étude majeure parue dans la revue Radiology.

Canon Medical présente ses nouveautés au RSNA 2018
06/12/2018 : Canon Medical a une nouvelle fois, lors du RSNA 2018, fait la preuve de sa polyvalence et de son avance technologique avec ses modalités d'explorations avancées.

Naissance de DRIM France IA, l'écosystème créé par le Conseil de la Radiologie française
24/10/2018 : L'écosystème français d'Intelligence Artificielle dédié à l'imagerie médicale est créé et s'appelle "DRIM France IA". Le G4 a annoncé sa mise en œuvre lors des JFR 2018.  

L'Ingenia Ambition: une innovation de rupture en IRM
20/11/2018 : L'IRM Ingenia Ambition de Philips Healthcare n'a besoin que de 7 litres d'hélium pour fonctionner. Marceau Eck, Responsable marketing IRM, que nous avons rencontré aux JFR 2018, revient sur les avantages d'une telle évolution.