Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Congrès et événements > L'ECR 2019 a mis l'accent sur l'interdisciplinarité

L'ECR 2019 a mis l'accent sur l'interdisciplinarité

VENDREDI 08 MARS 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

L'interdisciplinarité a constitué le thème majeur de la conférence de presse donnée en ouverture de l'ECR 2019. L'oncologie, les pathologies complexes ou la psychiatrie sont des domines où l'imagerie a un rôle majeur à jouer. Explications par quelques orateurs de cette conférence.

ECR 2019

C'est sur le toit-terrasse de la Saturn tower de Vienne que s'est tenue, le 27 février 2019, la conférence de presse de l'European Congress of Radiology.

Le Dr Lorenzo E. Derchi, Président de l'European Society of Radiology, ouvrait le débat en présentant les moments forts à prévoir lors de ces cinq jours de congrès et en évoquant un thème largement repris dans la communauté radiologique européenne, à savoir la position forte des radiologues dans les équipes pluri-disciplinaires de prise en charge des patients et le rôle prépondérant du partage des données images pour faire progresser la recherche dans le vieux continent.

Le radiologue, spécialiste de "Théranostic"

C'est le Dr Beets-Tam, radio-oncologue au sein du Netherland Cancer Institute, qui lui a succédé au pupitre. Comme son homologue italien, elle a rappelé l'importance prise, depuis quelques années, par la prise en charge pluridisciplinaire des patients, ainsi que par l'intelligence artificielle, notamment sur le champ quantitatif des données de Santé. Le radiologue est aujourd'hui, a-t-elle affirmé, un spécialiste de "Théranostic", qui identifie les pathologies, et les traite souvent dans le même temps, ou dans un délai très court, grâce aux technologies qui lui sont désormais mises à disposition. Elle a ensuite évoqué les avancées de la thérapeutique oncologique, parmi lesquelles l'immunothérapie, très toxique et chère au demeurant, la radiomique ou le PETScan, qu'elle considère aujourd'hui plus performante que la biopsie pour identifier une signature moléculaire.

Intégrer l'intelligence artificielle dans la pratique des radiologues

Le Dr Elmar Kotter a ensuite évoqué l'intelligence artificielle (IA), une technologie qui se trouve aujourd'hui dans la phase haute du cycle Hype. Il devrait y avoir par conséquent, d'après lui, quelques dépressions dans un avenir proche. Il a ébauché à cette occasion l'historique de l'IA, qui a véritablement débuté en 1950, avec l'apparition de systèmes experts répondant à des règles explicites en 1980, la machine ayant commencé à apprendre sans qu'un intervenant extérieur ne le lui explique en 2008.

Le deep learning est quant à lui développé aujourd'hui et les radiologues se préparent à le piloter en s'assurant que les images médicales soient annotées, gage de la qualité des bases de données, et que ces dernières sont assez nombreuses pour faire tourner des algorithmes avec pertinence. "Mais comment intégrer l'IA dans la pratique des radiologues, notamment dans le workflow de leur activité, l'enjeu étant d'allier la qualité de leurs prestation à une meilleure productivité ?, interrogeait le Dr Kotter. Cette thématique devra sans doute entrer dans leur formation pour qu'ils en prennent la pleine mesure. Ils devront également se poser les bonnes questions éthiques qui ne tarderont pas à apparaître."

Les apports de l'IRM dans la pride en charge des pathologies psychiatriques

Le Pr Jean-Pierre Pruvot (CHU Lille) qui a conclu cette conférence, avec un topo sur les apports de l'imagerie, principalement l'IRM, sur la prise en charge des maladies psycho-somatiques, a présenté l'épidémiologie de ces pathologies dans les hauts-de-France, où 16 000 nouveaux cas sont identifiés par an, ce qui en fait la 2ème cause d'hospitalisation, devant les maladies cardiovasculaires. Ils a assuré que plus ces maladies sont traitées précocement, et meilleure est le rétablissement. L'imagerie entre en première ligne dans ce cas, avec l'avènement de l'IRM fonctionnelle et de l'intelligence artificielle. "Des études sont en cours qui commencent à montrer le fort potentiel de cet attelage, notamment la MR spectroscopy, a-t-il précisé. En pratique, il s'agit de coordonner les acteurs de la psychiatrie, des neurosciences, de la biologie et de la radiologie."

BIG (Biology-Imaging-Genetics) Data

Des marqueurs ont en effet été identifiés récemment, qui donnent des informations précieuses sur l'arrivée de la maladie avant qu'elle ne se déclare. Il a enfin évoqué le groupe Predipsy qui s'est formé pour récolter des données l'IRM 7T et qui aidera cette nouvelle discipline à se développer.

Au final, les orateurs ont souhaité faire passer un message favorisant la collaboration entre les différentes spécialités, dont la radiologie, pour faire progresser la prise en charge des patients pour des pathologies oncologiques ou complexes. Et comme le Pr Pruvot l'a déclaré en fin de son discours, le terme de Big Data peut désormais être détourné, Biology, Imaging et Genetics constituant le nouveau BIG du Data.

Bruno Benque


toshiba

Le JT de l'ECR du 8 mars 2019
11/03/2019 : Fin de notre série de comptes rendus vidéo de l'European Congress of Radiology (ECR) 2019, avec la réduction des doses de rayonnement et de contraste au scanner, le nouveau scanner de Philips, ou les recommandations SFR pour la décontamination des sondes d'échographie.

Le JT de l'ECR du 7 mars 2019
08/03/2019 : Dans notre série de comptes rendus vidéo de l'European Congress of Radiology (ECR) 2019, les apports de l'IRM dans la prise en charge des pathologies psychiatriques, une technologie alliant les ultrasons et le laser pour l'imagerie de la thyroïde ou les avantages du cloud pour les données images.

L'ECR 2019 a mis l'accent sur l'interdisciplinarité
08/03/2019 : L'interdisciplinarité a constitué le thème majeur de la conférence de presse donnée en ouverture de l'ECR 2019. L'oncologie, les pathologies complexes ou la psychiatrie sont des domines où l'imagerie a un rôle majeur à jouer. Explications par quelques orateurs de cette conférence.

Démonstration de force pour Canon Medical à l'ECR 2019
07/03/2019 : Canon Medical a une nouvelle fois fait la preuve de son avance technologique à l'ECR 2019. Dans tous ses domaines de compétences, elle présente des innovations technologiques majeures pour la pratique des utilisateurs et le confort des patients.

Le JT de l'ECR du 6 mars 2019
07/03/2019 : Dans notre série de comptes rendus vidéo de l'European Congress of Radiology 2019, l'intelligence artificielle, le partage des données au sein de la communauté radiologique, une session relative à l'apport de l'IRM en psychiatrie et un écran tactile géant.

Le JT de l'ECR du 3 mars 2019
06/03/2019 : Dans notre série de comptes rendus vidéo de l'European Congress of Radiology 2019, deux femmes sont à l'honneur et l'espace dédié à l'interventionnel, le Cube, est notamment présenté.

Le JT de l'ECR du 2 mars 2019
02/03/2019 : Dans notre série de comptes rendus de l'European Congress of Radiology 2019, une plateforme d'intelligence artificielle pour les développeurs, un système de jumeau digital, une nouvelle gamme de scanners et le Pr Yves Menu qui évoque les évolutions de l'ECR depuis quelques années.

Le JT de l'ECR du 1er mars 2019
01/03/2019 : Début de notre série de comptes rendus vidéo de l'European Congress of Radiology 2019. Il est question de salle interventionnelle, de solution de radiologie mobile, de mammographie et d'intelligence artificielle embarquée dans un scanner.

Les manipulateurs montpelliérains ont de l'humour !
31/01/2019 : Les 6èmes Journées francophones AFPPE de scanner ont une nouvelle fois fait la preuve du dynamisme de cette institution pour la formation continue des manipulateurs d'électro-radiologie. Une fois n'est pas coutume, le Prix de la meilleure présentation a été attribué à un court métrage humoristique.

La RSNA présente son bilan du congrès de 2018
28/01/2019 : Petit bilan du RSNA 2018, une session où l'intelligence artificielle a été omniprésente et où les sessions scientifiques se sont enrichies d'impression 3D et de réalité virtuelle. Le nombre de nouvelles sociétés dans l'exposition technique s'est élevé à 130.


Une étude prouve les interférences des téléphones mobiles sur le fonctionnement des gamma caméras
20/03/2019 : Les interdictions relatives à l'usage des téléphones mobiles à proximité d'une gamma caméra semblent justifiées. C'est ce que montre une étude parue dans le Journal of Radiation Imaging and Radiation Sciences.

Les points clés de l'exploration IRM de l'endométriose en e-learning
19/03/2019 : Les points clés de l'exploration de l'endométriose en IRM et la réalisation d'un bilan d'extension en vue d'une prise en charge pluridisciplinaire sont les atouts de la nouvelle formation en e-learning proposée par Forcomed sur ce thème.

Des procédures interventionnelles sécurisées grâce à la navigation Imactis
18/03/2019 : Le solution de navigation élaborée par l’entreprise grenobloise Imactis s'avère un outil très efficace pour améliorer la qualité de la prise en charge radiologique interventionnelle. Le Dr Philippe Cart, qui l'utilise au CH de Charleville-Mézières, revient pour nous sur les apports de ce matériel pour la sécurité des patients et la diminution de leur irradiation lors des procédures interventionnelles.

NGI distribuera les scanner chinois Neusoft pour trois ans
18/03/2019 : NGI vient d'annoncer la signature, pour trois ans, d'un contrat de partenariat avec le constructeur chinois de scanners Neusoft Medical. Le contrat de distribution exclusif porte sur l’intégralité de la gamme de scanners Neuviz.  

L'IRM pour évaluer l'impact du dépôt de fer dans le cerveau après un AVC
15/03/2019 : Selon une étude publiée dans la revue Radiology, une cartographie IRM R2* qui mesure le contenu en fer peut améliorer l'exploration des conséquences des lésions cérébrales causées par les AVC. Les chercheurs misent sur les thérapies de prévention du dépôt de fer pour ralentir ou arrêter la dégénérescence des neurones.

Le traitement par radioembolisation du carcinome hépatocellulaire désormais remboursé
14/03/2019 : Le traitement par radioembolisation à l'Ytrium 99 du carcinome hépatocellulaire non opérable sera désormais remboursé par l'Assurance maladie. Un Arrêté législatif a été publié en ce sens.

SRES 2019: les organisateurs vous présentent le symposium en vidéo !
13/03/2019 : Le Pr Philippe Piquet et le Pr Jean-Michel Bartoli présentent en vidéo le prochain Surgical & Radiological Endovascular Symposium (SRES), l'événement pluridisciplinaire de thérapies endocasculaires qui se tiendra en mai prochain à Ajaccio.

Le suivi de la SEP par IRM peut-il se passer de gadolinium ?
12/03/2019 : Selon une nouvelle étude parue dans la revue Radiology, l'IRM cérébrale sans produit de contraste, utilisant l'IRM 3D et la soustraction d'images est aussi efficace que l'approche injectée pour surveiller la progression de la sclérose en plaques (SEP). Les résultats confirment la possibilité que l'injection de produit de contraste puisse être supprimée des examens de suivi de routine.

La radiologie interventionnelle au centre de la stratégie des GHT
11/03/2019 : La radiologie est au centre du parcours de soins des patients, notamment dans la stratégie des GHT. Pour le Dr Philippe Cart, que nous avons rencontré, la radiologie interventionnelle permet de compléter ces parcours et elle a besoin désormais de disposer d'outils de navigation avancée pour une qualité améliorée.

Le JT de l'ECR du 8 mars 2019
11/03/2019 : Fin de notre série de comptes rendus vidéo de l'European Congress of Radiology (ECR) 2019, avec la réduction des doses de rayonnement et de contraste au scanner, le nouveau scanner de Philips, ou les recommandations SFR pour la décontamination des sondes d'échographie.


Des procédures interventionnelles sécurisées grâce à la navigation Imactis
18/03/2019 : Le solution de navigation élaborée par l’entreprise grenobloise Imactis s'avère un outil très efficace pour améliorer la qualité de la prise en charge radiologique interventionnelle. Le Dr Philippe Cart, qui l'utilise au CH de Charleville-Mézières, revient pour nous sur les apports de ce matériel pour la sécurité des patients et la diminution de leur irradiation lors des procédures interventionnelles.

PIMM: Un système souple et adaptable pour répondre aux besoins territoriaux
12/02/2018 : Le PIMM semble la réponse appropriée du système de Santé pour assurer une permanence des Soins en imagerie médicale. C'est ce qui ressort du webinar, organisé par le Cabinet Houdart & Associés, qui y était consacré et auquel participait le Dr Pascal Béroud, du SRH.

Un dispositif d'aide au cathétérisme installé au centre de simulation du CHU de Rouen
04/02/2019 : Les étudiants et professionnels de Santé du Medical Training & Testing Center de Rouen disposent désormais du robot R-one pour se familiariser à ce dispositif d'aide aux procédures d'imagerie endovasculaire.

Un site dédié à la gestion des obligations réglementaires des centres d'imagerie médicale
28/03/2017 : Afin que les professionnels de santé des centres d’imagerie médicale puissent se concentrer sur leur coeur de métier, SOCOTEC a mis en ligne un site internet dédié à la prise en compte de leurs obligations réglementaires.

Le suivi de la SEP par IRM peut-il se passer de gadolinium ?
12/03/2019 : Selon une nouvelle étude parue dans la revue Radiology, l'IRM cérébrale sans produit de contraste, utilisant l'IRM 3D et la soustraction d'images est aussi efficace que l'approche injectée pour surveiller la progression de la sclérose en plaques (SEP). Les résultats confirment la possibilité que l'injection de produit de contraste puisse être supprimée des examens de suivi de routine.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

La radiologie interventionnelle au centre de la stratégie des GHT
11/03/2019 : La radiologie est au centre du parcours de soins des patients, notamment dans la stratégie des GHT. Pour le Dr Philippe Cart, que nous avons rencontré, la radiologie interventionnelle permet de compléter ces parcours et elle a besoin désormais de disposer d'outils de navigation avancée pour une qualité améliorée.

Les points clés de l'exploration IRM de l'endométriose en e-learning
19/03/2019 : Les points clés de l'exploration de l'endométriose en IRM et la réalisation d'un bilan d'extension en vue d'une prise en charge pluridisciplinaire sont les atouts de la nouvelle formation en e-learning proposée par Forcomed sur ce thème.

La CGIM devient le Groupe Vidi
18/10/2018 : La CGIM est devenue, lors de son Assemblée Générale du 12 octobre 2018, le Groupe VIDI. Cette marque identifie désormais le premier groupe national de radiologues mutualisant leurs ressources.

La HAS retoque le scanner low-dose pour le dépistage du cancer du poumon
19/05/2016 : La Haute Autorité de Santé (HAS) a publié un rapport dans lequel le dépistage du cancer du poumon par scanner low-dose est considéré comme non pertinent. Parmi les arguments avancés, les nombreux faux positifs et les risques de cancers radio-induits générés par la technique.