Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Imagerie interventionnelle > L'embolisation baryatrique, une arme de plus contre l'obésité

L'embolisation baryatrique, une arme de plus contre l'obésité

MERCREDI 15 FéVRIER 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Une technique d’imagerie interventionnelle, l’embolisation baryatrique, est décrite dans une étude publiée dans le revue Radiology. Bien que les résultats soient encore préliminaires, la technique a le potentiel d'être une nouvelle arme dans la guerre contre l'obésité.

RSNA

Une nouvelle technique de radiologie interventionnelle sûre et bien tolérée permet la perte de poids chez les personnes présentant une obésité morbide, selon une nouvelle étude publiée dans l'édition en ligne de la revue Radiology. 

L’obésité, un problème de santé publique majeur

L’obésité, définie comme un indice de masse corporelle (IMC) de 30 ou plus, est un problème de santé publique majeur qui affecte plus d'un tiers des Américains, selon le National Institute of Diabetes and Digestive and Kidney Diseases, et qui devient prépondérant en Europe, au Royaume-Uni en particulier. Les personnes obèses font face à un risque accru de diabète, d’accident vasculaire cérébral ou de crise cardiaque notamment. Les approches traditionnelles, comme les régimes à faible en calories, la modification du comportement, l'exercice ou les médicaments, ont montré une efficacité limitée. Une des interventions les plus réussies est la chirurgie bariatrique, mais son invasivité peut entraîner des complications importantes.

Emboliser l’artère gastrique gauche pour diminuer le taux de ghréline

L’embolisation artérielle de l’antre de l’estomac, également connu sous le nom d'embolisation bariatrique, est apparue ces dernières années comme un nouvel outil potentiel de perte de poids. La technique elle-même a été utilisée pendant des décennies pour arrêter le saignement dans l'artère gastrique, mais l'idée de l'utiliser pour traiter l'obésité a surgi plus récemment, basée sur l’observation de changements hormonaux chez les patients qui ont subi une chirurgie bariatrique. "Un certain nombre de documents de recherche, dans les années 1990, témoignent de ces changements hormonaux après la chirurgie bariatrique", a déclaré l'auteur principal de l'étude, le Dr Clifford R. Weiss, de la School of Medicine  de l'Université Johns Hopkins à Baltimore. "Une réduction assez rapide de la ghréline, la plus puissante hormone stimulante de la faim que nous connaissions, s’opère particulièrement dans ce cas. L'hormone est produite dans l’antre de l'estomac, qui est alimenté principalement par l'artère gastrique gauche."

L’imagerie interventionnelle comme technique thérapeutique

Dans l'embolisation bariatrique, de petites particules appelées embosphères sont introduites dans l'artère gastrique gauche en utilisant des techniques d'imagerie interventionnelles trans-fémorales. Une fois en place, elles entravent la circulation sanguine, entraînant une ischémie et une réduction de la production de ghréline. "Des chercheurs de la School of Medicine de l'Université Johns Hopkins ont développé et étudié la technique de la perte de poids au cours des 10 à 12 dernières années", poursuit le Dr Weiss. Cette phase de l'étude (de juin 2014 à août 2015) comprenait les résultats des cinq premiers patients, dont quatre étaient des femmes. Avant l'intervention, les patients présentaient une obésité morbide, avec un IMC moyen de 43,8. Par guidage fluoroscopique, les radiologues interventionnels ont pu emboliser l'artère gastrique gauche des cinq patients avec des particules de 300 à 500 μm

Une perte de poids de 9% à trois mois

Les patients ensuite fait l’objet d’une perte de poids moyenne de 5,9% à un mois et 9,0% à trois mois. Les taux sériques de ghréline ont diminué de 17,5%, en moyenne, à trois mois. On a observé une tendance à l'amélioration des paramètres de qualité de vie et il n'a pas été constaté d'événement indésirable majeur dans le groupe d'étude. Le Dr Weiss, en collaboration avec l'investigateur principal de cette étude, le Dr Aravind Arepally, de Piedmont Healthcare, a utilisé des embosphères qui étaient environ 10 fois plus grandes que celles utilisées dans les études précliniques. Cependant, l'embolisation de l'artère gastrique avec des sphères plus petites pourrait produire une réduction plus importante de la ghréline, de sorte que des études futures devraient être menées pour examiner les avantages cliniques des sphères de petit calibre.

Une extension de l’étude à suivre en fin d’année 2017

"Ce sont des résultats très prometteurs et passionnants, a déclaré le Dr Weiss. Je pense que ce travail et les données supplémentaires que nous compilons montrent que l'embolisation bariatrique est très bien tolérée par les patients, et il y a des signes d’efficacité concrets, à moyen et à long terme, pour la la perte de poids". Le Dr Weiss et ses collègues termineront l'étude à l'automne et toutes les données seront recueillies d'ici la fin de l'année 2017. Ils pourront alors faire une étude plus définitive sur l'efficacité de la technique avec un plus grand nombre de patients et une attention sur les résultats à long terme. Le Dr Weiss a souligné que l'embolisation bariatrique n'est pas destinée à être un traitement de première ligne pour l'obésité ou un remplacement pour la chirurgie bariatrique.

"L'obésité est une maladie compliquée, qui nécessite de nombreuses thérapies à mettre en oeuvre, d’ordre psychologique, alimentaire ou médicamenteux et, dans les cas extrêmes, la chirurgie, a-t-il déclaré. Si nous pouvons fournir un outil de plus à l'arsenal, ce serait une prochaine étape passionnante dans le traitement des patients obèses. 

Bruno Benque avec RSNA


toshiba

Save the date: ML-CTO, le référence pour l'occlusion coronaire chronique
19/06/2017 : Le congrès hyperspécialisé de cardiologie interventionnelle ML-CTO, dédié à la prise en charge de l’occlusion coronaire chronique, se tiendra cette année encore à Nice, du 29 juin au 1er juillet. Les professionnels paramédicaux y sont pour la première fois conviés.

Combien d'aiguilles pour le traitement de la tendinopathie calcifiée ?
16/06/2017 : Selon une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, le type de procédure interventionnelle sous échographie utilisée pour traiter les calcifications des épaules devrait être adapté au type de calcification. Faut-il adopter une technique d’infiltration à une, ou deux aiguilles ?

Un nouvel espoir de procréer grâce à l'embolisation des fibromes utérins
13/06/2017 : L’embolisation partielle des fibromes utérins pourrait devenir le traitement de première intensifn pour les femmes qui souhaitent procréer. C’est ce qu’a montré une étude portugaise publiée dans la revue Radiology.

Web symposium: nouveaux traitements des anévrismes aortiques
26/05/2017 : Dans notre série relative à la prise en charge percutanée des pathologies vasculaires, un web symposium diffusé sur Incathlab le 24 mai 2017 sur le thème l’anévrisme aortique abdominal.

Web symposium sur les sténoses coronaires complexes
17/05/2017 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, nous vous présentons aujourd’hui un web symposium diffusé sur Incathlab le 17 mai 2017 sur le thème du traitement des sténoses coronariennes complexes.

Le congrès EuroPCR célèbre les 40 ans de l'angioplastie
09/05/2017 : Le congrès 2017 de l’EuroPCR fera cette année un focus sur les 40 ans de l’angioplastie. Une exposition dédiée, des conférences faisant intervenir de grands anciens et un ouvrage marqueront cet événement.

Ballons et stents actifs pour le traitement de l'artère fémorale supérieure en vidéo
09/05/2017 : Quelles sont les nouveautés concernant le traitement par ballon et stent actif des sténoses de l’artère fémorale superficielle ? Un webinar diffusé le 9 mai 2017 sur Incathlab nous éclaire sur le sujet.

DIU Imagerie interventionnelle pour les MERM: les inscriptions 2017-18 sont ouvertes !
02/05/2017 : Aix-Marseille Université lance en 2017-2018 la deuxième session du DIU de Radiologie Interventionnelle pour les paramédicaux. Les candidats ne doivent pas tarder à satisfaire à la procédure d’inscription, le nombre de places étant limité.

Save the date ! Stenting auto-expandable en live symposium
12/04/2017 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, nous vous donnons rendez-vous le 4 mai 2017 pour un live symposium diffusé sur Incathlab. Il sera question des nouvelles techniques de stenting auto-expandable de l’artère iliaque externe et de l’artère fémorale superficielle.

WebSymposium consacré au traitement des thromboses veineuses
27/03/2017 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, nous vous présentons aujourd’hui un WebSymposium diffusé sur Incathlab en décembre 2016 présentant les procédures modernes de traitement des thromboses veineuses.


Actu des start-up: l'iPEPS, partenaire santé majeur de Station F
21/06/2017 : En devenant le partenaire santé majeur de Station F, l’iPEPS, incubateur de start-up de l’Institut du Cerveau et de la Moëlle épinière, s’offre de nombreuses opportunités de développer ses programmes medtech et e-santé.

ASN: publication du guide N°32 relatif aux installations de médecine nucléaire
21/06/2017 : L’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) a publié, le 20 juin 2017, le guide N°32 relatif aux règles techniques de conception, d’exploitation et de maintenance des installations de médecine nucléaire. Ce guide fait suite à une consultation lancée en 2016.

UniHA référence un système de détection des rayons X pour les blocs opératoires
20/06/2017 : Avec son dispositif AFF’X, TC Medical permet répondre à la norme NF15-160 dans les blocs opératoires en activant un signal lumineux à la mise sous tension de l’amplificateur de brillance et lorsque celui-ci émet des rayons X. UniHA avaient de référencer ce matériel.

Enquête internationale sur l'évolution des relations radiologue-patient
20/06/2017 : Selon une enquête menée auprès de radiologues internationaux par la RSNA, les pratiques radiologiques évoluent vers plus de convivialité entre les praticiens et les patients. Si le temps et la charge de travail sont des freins à cette évolution, les réseaux sociaux pourraient améliorer sensiblement la communication radiologue/patient.

Actu des start-up: un allié de poids pour le fonds BioMedTech
19/06/2017 : Guerbet annonce avoir signé une prise de participation d'un montant de quinze millions d'euros dans le fonds FPCI BioMedTech, géré par Truffle Capital, spécialiste de l'investissement dans des startup développant des technologies et produits de rupture dans le secteur des sciences de la vie.  

Save the date: ML-CTO, le référence pour l'occlusion coronaire chronique
19/06/2017 : Le congrès hyperspécialisé de cardiologie interventionnelle ML-CTO, dédié à la prise en charge de l’occlusion coronaire chronique, se tiendra cette année encore à Nice, du 29 juin au 1er juillet. Les professionnels paramédicaux y sont pour la première fois conviés.

Combien d'aiguilles pour le traitement de la tendinopathie calcifiée ?
16/06/2017 : Selon une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, le type de procédure interventionnelle sous échographie utilisée pour traiter les calcifications des épaules devrait être adapté au type de calcification. Faut-il adopter une technique d’infiltration à une, ou deux aiguilles ?

L'IRM de diffusion pour évaluer l'élasticité des tissus hépatiques
15/06/2017 : Il est désormais possible de caractériser des lésions du foie à partir de leurs propriétés élastiques estimées virtuellement à partir de l’IRM de diffusion. Une étude menée par le CEA et publiée dans la revue Radiology montre qu’elle est une alternative à l’élastographie par IRM conventionnelle dans ce cas. 

Enterprise Imaging / Engage Suite : une efficacité redoutable !
14/06/2017 : Le Service d'imagerie de la Clinique du sport de Mérignac a choisi le tandem Enterprise Imaging / Engage Suite pour optimiser son important workflows d'examens radiologiques. Le Dr Nicolas Poussange, que nous avons rencontré, ne tarit pas d'éloges sur ce système qui sera complété bientôt par un portail patient.

Un nouvel espoir de procréer grâce à l'embolisation des fibromes utérins
13/06/2017 : L’embolisation partielle des fibromes utérins pourrait devenir le traitement de première intensifn pour les femmes qui souhaitent procréer. C’est ce qu’a montré une étude portugaise publiée dans la revue Radiology.


LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Combien d'aiguilles pour le traitement de la tendinopathie calcifiée ?
16/06/2017 : Selon une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, le type de procédure interventionnelle sous échographie utilisée pour traiter les calcifications des épaules devrait être adapté au type de calcification. Faut-il adopter une technique d’infiltration à une, ou deux aiguilles ?

LE DACS, UN FACTEUR DE QUALITÉ DE LA PRISE EN CHARGE RADIOLOGIQUE
21/10/2015 : Dans le cadre des Journées françaises de Radiologie 2015, Bayer HealthCare, acteur majeur en radiologie, et C2i Santé, leader national en solutions de radioprotection et physique médicale, ont présenté leur collaboration pour guider les professionnels de santé dans le suivi de la dosimétrie patient. Les fonctionnalités de la solution DACS (Dosimetry Archiving and Communication System) Radimetrics, ont également fait l’objet d’un retour d’expérience.

Dévalorisation des actes de radiologie : l'UNCAM a tranché
30/01/2017 : Comme l'on pouvait s'y attendre, l'Assurance maladie a tranché, par la faute de négociations non abouties avec les syndicats de radiologues, sur la nouvelle valorisaion des actes de radiologie. Le modificateur Z est supprimé et les forfaits techniques perdent 2% à compter du premier trimestre 2017.

Enquête internationale sur l'évolution des relations radiologue-patient
20/06/2017 : Selon une enquête menée auprès de radiologues internationaux par la RSNA, les pratiques radiologiques évoluent vers plus de convivialité entre les praticiens et les patients. Si le temps et la charge de travail sont des freins à cette évolution, les réseaux sociaux pourraient améliorer sensiblement la communication radiologue/patient.

Enterprise Imaging / Engage Suite : une efficacité redoutable !
14/06/2017 : Le Service d'imagerie de la Clinique du sport de Mérignac a choisi le tandem Enterprise Imaging / Engage Suite pour optimiser son important workflows d'examens radiologiques. Le Dr Nicolas Poussange, que nous avons rencontré, ne tarit pas d'éloges sur ce système qui sera complété bientôt par un portail patient.

L'IRM de diffusion pour évaluer l'élasticité des tissus hépatiques
15/06/2017 : Il est désormais possible de caractériser des lésions du foie à partir de leurs propriétés élastiques estimées virtuellement à partir de l’IRM de diffusion. Une étude menée par le CEA et publiée dans la revue Radiology montre qu’elle est une alternative à l’élastographie par IRM conventionnelle dans ce cas. 

RS80A Prestige : L'ECHOGRAPHE INTELLIGENT
24/03/2015 : La gamme d'échographes produits par Samsung s'est enrichie, en septembre 2014, de la version « Compact » de l’échographe premium RS80A, déjà plébiscitée par nombre de praticiens. Le constructeur proposera, à partir de mai 2015, une version « Prestige » de ce même RS80A, qui équipera le modèle antérieur d’outils intelligents d’aide au diagnostic.  

UniHA référence un système de détection des rayons X pour les blocs opératoires
20/06/2017 : Avec son dispositif AFF’X, TC Medical permet répondre à la norme NF15-160 dans les blocs opératoires en activant un signal lumineux à la mise sous tension de l’amplificateur de brillance et lorsque celui-ci émet des rayons X. UniHA avaient de référencer ce matériel.

ASN: publication du guide N°32 relatif aux installations de médecine nucléaire
21/06/2017 : L’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) a publié, le 20 juin 2017, le guide N°32 relatif aux règles techniques de conception, d’exploitation et de maintenance des installations de médecine nucléaire. Ce guide fait suite à une consultation lancée en 2016.