Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Imagerie interventionnelle > L'embolisation baryatrique, une arme de plus contre l'obésité

L'embolisation baryatrique, une arme de plus contre l'obésité

MERCREDI 15 FéVRIER 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Une technique d’imagerie interventionnelle, l’embolisation baryatrique, est décrite dans une étude publiée dans le revue Radiology. Bien que les résultats soient encore préliminaires, la technique a le potentiel d'être une nouvelle arme dans la guerre contre l'obésité.

RSNA

Une nouvelle technique de radiologie interventionnelle sûre et bien tolérée permet la perte de poids chez les personnes présentant une obésité morbide, selon une nouvelle étude publiée dans l'édition en ligne de la revue Radiology. 

L’obésité, un problème de santé publique majeur

L’obésité, définie comme un indice de masse corporelle (IMC) de 30 ou plus, est un problème de santé publique majeur qui affecte plus d'un tiers des Américains, selon le National Institute of Diabetes and Digestive and Kidney Diseases, et qui devient prépondérant en Europe, au Royaume-Uni en particulier. Les personnes obèses font face à un risque accru de diabète, d’accident vasculaire cérébral ou de crise cardiaque notamment. Les approches traditionnelles, comme les régimes à faible en calories, la modification du comportement, l'exercice ou les médicaments, ont montré une efficacité limitée. Une des interventions les plus réussies est la chirurgie bariatrique, mais son invasivité peut entraîner des complications importantes.

Emboliser l’artère gastrique gauche pour diminuer le taux de ghréline

L’embolisation artérielle de l’antre de l’estomac, également connu sous le nom d'embolisation bariatrique, est apparue ces dernières années comme un nouvel outil potentiel de perte de poids. La technique elle-même a été utilisée pendant des décennies pour arrêter le saignement dans l'artère gastrique, mais l'idée de l'utiliser pour traiter l'obésité a surgi plus récemment, basée sur l’observation de changements hormonaux chez les patients qui ont subi une chirurgie bariatrique. "Un certain nombre de documents de recherche, dans les années 1990, témoignent de ces changements hormonaux après la chirurgie bariatrique", a déclaré l'auteur principal de l'étude, le Dr Clifford R. Weiss, de la School of Medicine  de l'Université Johns Hopkins à Baltimore. "Une réduction assez rapide de la ghréline, la plus puissante hormone stimulante de la faim que nous connaissions, s’opère particulièrement dans ce cas. L'hormone est produite dans l’antre de l'estomac, qui est alimenté principalement par l'artère gastrique gauche."

L’imagerie interventionnelle comme technique thérapeutique

Dans l'embolisation bariatrique, de petites particules appelées embosphères sont introduites dans l'artère gastrique gauche en utilisant des techniques d'imagerie interventionnelles trans-fémorales. Une fois en place, elles entravent la circulation sanguine, entraînant une ischémie et une réduction de la production de ghréline. "Des chercheurs de la School of Medicine de l'Université Johns Hopkins ont développé et étudié la technique de la perte de poids au cours des 10 à 12 dernières années", poursuit le Dr Weiss. Cette phase de l'étude (de juin 2014 à août 2015) comprenait les résultats des cinq premiers patients, dont quatre étaient des femmes. Avant l'intervention, les patients présentaient une obésité morbide, avec un IMC moyen de 43,8. Par guidage fluoroscopique, les radiologues interventionnels ont pu emboliser l'artère gastrique gauche des cinq patients avec des particules de 300 à 500 μm

Une perte de poids de 9% à trois mois

Les patients ensuite fait l’objet d’une perte de poids moyenne de 5,9% à un mois et 9,0% à trois mois. Les taux sériques de ghréline ont diminué de 17,5%, en moyenne, à trois mois. On a observé une tendance à l'amélioration des paramètres de qualité de vie et il n'a pas été constaté d'événement indésirable majeur dans le groupe d'étude. Le Dr Weiss, en collaboration avec l'investigateur principal de cette étude, le Dr Aravind Arepally, de Piedmont Healthcare, a utilisé des embosphères qui étaient environ 10 fois plus grandes que celles utilisées dans les études précliniques. Cependant, l'embolisation de l'artère gastrique avec des sphères plus petites pourrait produire une réduction plus importante de la ghréline, de sorte que des études futures devraient être menées pour examiner les avantages cliniques des sphères de petit calibre.

Une extension de l’étude à suivre en fin d’année 2017

"Ce sont des résultats très prometteurs et passionnants, a déclaré le Dr Weiss. Je pense que ce travail et les données supplémentaires que nous compilons montrent que l'embolisation bariatrique est très bien tolérée par les patients, et il y a des signes d’efficacité concrets, à moyen et à long terme, pour la la perte de poids". Le Dr Weiss et ses collègues termineront l'étude à l'automne et toutes les données seront recueillies d'ici la fin de l'année 2017. Ils pourront alors faire une étude plus définitive sur l'efficacité de la technique avec un plus grand nombre de patients et une attention sur les résultats à long terme. Le Dr Weiss a souligné que l'embolisation bariatrique n'est pas destinée à être un traitement de première ligne pour l'obésité ou un remplacement pour la chirurgie bariatrique.

"L'obésité est une maladie compliquée, qui nécessite de nombreuses thérapies à mettre en oeuvre, d’ordre psychologique, alimentaire ou médicamenteux et, dans les cas extrêmes, la chirurgie, a-t-il déclaré. Si nous pouvons fournir un outil de plus à l'arsenal, ce serait une prochaine étape passionnante dans le traitement des patients obèses. 

Bruno Benque avec RSNA


toshiba

Traitement de FOP, CIA et valve dystrophique en vidéo
22/05/2018 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, une live session sur des procédures cardiaques structurelles avec abord trans-veineux.

Une salle hybride dernier cri au CHR de Metz-Thionville
14/05/2018 : Les praticiens du CHR de Metz-Thionville peuvent désormais disposer de la salle hybride Philips Azurion, qui bénéficie des dernières technologies favorisant l'ergonomie et l'intuitivité.

Guerbet acquiert une nouvelle technologie de microshères pour l'embolisation
02/05/2018 : Pour compléter sa gamme de matériels dédiés à l'imagerie interventionnelle, Guerbet vient de faire l'acquisition d'une technologie de microsphères d'embolisation développée par la société française Occlugel.

Carcinome hépato-cellulaire: la segmentectomie radiologique mieux que la chimio-embolisation ?
25/04/2018 : La Segmentectomie Radiologique, une nouvelle technique qui fournit de fortes doses de radiation aux tumeurs tout en épargnant le tissu normal environnant, est prometteuse comme traitement curatif pour les patients atteints d'un cancer du foie au stade précoce, selon une étude publiée en ligne dans la revue Radiology.

Nouvelle technique d'angioplastie de bifurcation coronaire en vidéo
23/04/2018 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, nous vous proposons aujourd'hui l'angioplastie d'une bifurcation coronaire avec un dispositif spécifique.

L'ANSM émet des recommandations relatives à l'acquisition des dispositifs de radiologie interventionnelle
17/04/2018 : Des Recommandations relatives à la recette des modalités de radiologie interventionnelle viennent de faire l'objet d'un guide édité par l'ANSM.

Étude sur le potentiel de l'immunothérapie associée à la chimio-embolisation du carcinome hépato-cellulaire
16/04/2018 : La chimio-embolisation pourrait jouer un rôle primordial, en complément de l'immunothérapie, dans le traitement du carcinome hépatocellulaire. C'est le thème d'une étude menée conjointement par Guerbet, le CUHV de Lausanne et le CTE de Lausanne.

Connaissez-vous la thrombectomie par effet Bernouli ?
11/04/2018 : Une nouvelle technique de thrombectomie veineuse fait appel à l'effet Bernouli. Le Pr Marie Cuinet nous la présente dans une vidéo éditée par JFIM.

Syndrome coronarien aigü: les coroscanners réalisés en urgence sont de qualité suffisante
09/04/2018 : Les coroscanner réalisés en urgence pendant les périodes de garde sont-ils de qualité suffisante pour l'exploration d'une suspicion de syndrome coronarien aigü ? La réponse est positive si l'on en croit une étude hollandaise publiée en ligne dans European Radiology.

Occlusion coronaire chronique: la congrès MLCTO prépare sa troisième édition
04/04/2018 : Le congrès MLCTO fêtera, du 28 au 30 juin 2018, sa troisième édition. Cet événement dédié à la prise en charge de l'occlusion chronique coronarienne alternera des conférences didactiques et des live cases, avec un niveau de compétences différent chaque jour de congrès.


Première en France pour la dosimétrie patient au niveau régional
24/05/2018 : Medsquare sera présent sur le stand Carestream (N° O24) lors du salon HIT de la Paris Healthcare Week 2018. L'éditeur du DACS RDM présentera alors le projet Krypton qui associe cette solution au PACS régional en cours d'élaboration en Nouvelle-Aquitaine.

Une méthode européenne pour atténuer la distorsion du champ magnétique en IRM
23/05/2018 : Des chercheurs de l'Université médicale de Vienne ont développé une méthode pour améliorer l'IRM fonctionnelle avec la nouvelle génération d'IRM 7T. Cette méthode peut créer des cartes précises du cerveau, en atténuant les distorsions du champ magnétique.

Traitement de FOP, CIA et valve dystrophique en vidéo
22/05/2018 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, une live session sur des procédures cardiaques structurelles avec abord trans-veineux.

Un gros contrat en vue pour Sectra en Australie
22/05/2018 : Sectra est en passe de signer un accord de fourniture d'une plateforme mutualisée PACS/RIS avec la NSW Health, le plus important système de Santé australien.

Rapprochement imminent entre DMS Imaging et Intrasense
18/05/2018 : DMS Imaging est sur le point de devenir actionnaire majoritaire d'Intrasense. Ce rapprochement, qui devrait intervenir courant juin, créerait de fortes synergies entre les expertises des deux sociétés.

AVC sous-cortical: les mécanismes induisant l'altération de l'attention
18/05/2018 : Une étude publiée en ligne dans la revue Radiology, se propose d'identifier les mécanismes d'altération de l'attention chez des patients ayant fait l'objet d'un AVC sous-cortical. Les chercheurs espèrent que leurs résultats peuvent fournir une mesure afin de sélectionner les patients appropriés pour les interventions précoces visant à réduire le déclin cognitif après un AVC.

Actu des start-up: Une plateforme collaborative de remplacements entre médecins
18/05/2018 : Docndoc.fr est une plateforme de mise en relation directe entre médecins. Créée par une radiologue, elle a pour objectif d'aider les praticiens à trouver des remplaçants ou futurs associés.

Imagerie de la SEP: la recherche avance
16/05/2018 : Les nouvelles techniques d'IRM sodium et d'imagerie ihMT seront présentées lors de différentes manifestations organisées à l'occasion de la semaine nationale de la Sclérose en Plaques.

La DGOS encadre l'imagerie médicale dans les GHT
16/05/2018 : L'imagerie médicale dans les GHT vient de faire l'objet de deux documents élaborés par la DGOS, l'un sur l'organisation en commun des services d'imagerie, l'autre sur la pratique de la télé-imagerie.

Mieux comprendre les lésions cérébrales traumatiques avec le Machine Learning
15/05/2018 : Une étude menée à l'UT Southwestern Medical Center de Dallas a utilisé le Machine Learning pour affiner les recherches sur les lésions causées par les impacts reçus à la tête par les joueurs de football américain d'âge scolaire. Le mode cérébral par défaut semble très perturbé dans les cas de commotion.


La DGOS encadre l'imagerie médicale dans les GHT
16/05/2018 : L'imagerie médicale dans les GHT vient de faire l'objet de deux documents élaborés par la DGOS, l'un sur l'organisation en commun des services d'imagerie, l'autre sur la pratique de la télé-imagerie.

Accord majeur entre la FNMR et l'UNCAM sur un air de pertinence des actes
26/04/2018 : Un accord novateur vient d'être signé entre la FNMR et l'UNCAM sur le thème de la valorisation des actes d'imagerie médicale qui favorisera la pertinence des actes. Le Dr J-P. Masson l'a annoncé ce 26 avril 2018 et nous l'avons rencontré à l'issue de sa conférence de presse pour recueillir ses impressions après cette avancée significative dans les relations entre les radiologues français et leurs tutelles.

Une méthode européenne pour atténuer la distorsion du champ magnétique en IRM
23/05/2018 : Des chercheurs de l'Université médicale de Vienne ont développé une méthode pour améliorer l'IRM fonctionnelle avec la nouvelle génération d'IRM 7T. Cette méthode peut créer des cartes précises du cerveau, en atténuant les distorsions du champ magnétique.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Excellents débuts pour DHUNE, le Centre dédié aux maladies neuro-dégénératives
16/10/2017 : Le Centre d'excellence DHUNE, dédié aux maladies neuro-dégénératives, a rempli 92% de ses objectifs en deux ans d'existence. Cette plateforme pluridisciplinaire dispose d'une reconnaissance scientifique internationale et a pour figure de proue la fameuse modalité d'IRM à 7T.

Première en France pour la dosimétrie patient au niveau régional
24/05/2018 : Medsquare sera présent sur le stand Carestream (N° O24) lors du salon HIT de la Paris Healthcare Week 2018. L'éditeur du DACS RDM présentera alors le projet Krypton qui associe cette solution au PACS régional en cours d'élaboration en Nouvelle-Aquitaine.

Radioprotection: ce qui devrait changer le 1er juillet 2018
30/03/2018 : L'Ordonnance instituant de nouvelles règles en matière de prévention du risque ionisant devrait entrer en vigueur le 1er juillet 2018. Il n'y aura pas, d'après les informations que nous avons recueillies, de révolution. La gestion des professionnels multi-établissements devrait être revue, la fiche d'exposition devrait disparaître et les PCR externes sont appelés à faire place à des OCR certifiés ISO.

Actu des start-up: Une plateforme collaborative de remplacements entre médecins
18/05/2018 : Docndoc.fr est une plateforme de mise en relation directe entre médecins. Créée par une radiologue, elle a pour objectif d'aider les praticiens à trouver des remplaçants ou futurs associés.

Rapprochement imminent entre DMS Imaging et Intrasense
18/05/2018 : DMS Imaging est sur le point de devenir actionnaire majoritaire d'Intrasense. Ce rapprochement, qui devrait intervenir courant juin, créerait de fortes synergies entre les expertises des deux sociétés.

Save the date: le congrès mondial d'IRM fait halte à Paris au mois de juin
15/05/2018 : Le congrès mondial des praticiens en IRM se tiendra cette année à Paris, du 16 au 21 juin. Cet événement fait l'objet du programme le plus riche et le plus avancé que l'on puisse trouver pour cette discipline.