Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Imagerie interventionnelle > L'embolisation baryatrique, une arme de plus contre l'obésité

L'embolisation baryatrique, une arme de plus contre l'obésité

MERCREDI 15 FéVRIER 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Une technique d’imagerie interventionnelle, l’embolisation baryatrique, est décrite dans une étude publiée dans le revue Radiology. Bien que les résultats soient encore préliminaires, la technique a le potentiel d'être une nouvelle arme dans la guerre contre l'obésité.

RSNA

Une nouvelle technique de radiologie interventionnelle sûre et bien tolérée permet la perte de poids chez les personnes présentant une obésité morbide, selon une nouvelle étude publiée dans l'édition en ligne de la revue Radiology. 

L’obésité, un problème de santé publique majeur

L’obésité, définie comme un indice de masse corporelle (IMC) de 30 ou plus, est un problème de santé publique majeur qui affecte plus d'un tiers des Américains, selon le National Institute of Diabetes and Digestive and Kidney Diseases, et qui devient prépondérant en Europe, au Royaume-Uni en particulier. Les personnes obèses font face à un risque accru de diabète, d’accident vasculaire cérébral ou de crise cardiaque notamment. Les approches traditionnelles, comme les régimes à faible en calories, la modification du comportement, l'exercice ou les médicaments, ont montré une efficacité limitée. Une des interventions les plus réussies est la chirurgie bariatrique, mais son invasivité peut entraîner des complications importantes.

Emboliser l’artère gastrique gauche pour diminuer le taux de ghréline

L’embolisation artérielle de l’antre de l’estomac, également connu sous le nom d'embolisation bariatrique, est apparue ces dernières années comme un nouvel outil potentiel de perte de poids. La technique elle-même a été utilisée pendant des décennies pour arrêter le saignement dans l'artère gastrique, mais l'idée de l'utiliser pour traiter l'obésité a surgi plus récemment, basée sur l’observation de changements hormonaux chez les patients qui ont subi une chirurgie bariatrique. "Un certain nombre de documents de recherche, dans les années 1990, témoignent de ces changements hormonaux après la chirurgie bariatrique", a déclaré l'auteur principal de l'étude, le Dr Clifford R. Weiss, de la School of Medicine  de l'Université Johns Hopkins à Baltimore. "Une réduction assez rapide de la ghréline, la plus puissante hormone stimulante de la faim que nous connaissions, s’opère particulièrement dans ce cas. L'hormone est produite dans l’antre de l'estomac, qui est alimenté principalement par l'artère gastrique gauche."

L’imagerie interventionnelle comme technique thérapeutique

Dans l'embolisation bariatrique, de petites particules appelées embosphères sont introduites dans l'artère gastrique gauche en utilisant des techniques d'imagerie interventionnelles trans-fémorales. Une fois en place, elles entravent la circulation sanguine, entraînant une ischémie et une réduction de la production de ghréline. "Des chercheurs de la School of Medicine de l'Université Johns Hopkins ont développé et étudié la technique de la perte de poids au cours des 10 à 12 dernières années", poursuit le Dr Weiss. Cette phase de l'étude (de juin 2014 à août 2015) comprenait les résultats des cinq premiers patients, dont quatre étaient des femmes. Avant l'intervention, les patients présentaient une obésité morbide, avec un IMC moyen de 43,8. Par guidage fluoroscopique, les radiologues interventionnels ont pu emboliser l'artère gastrique gauche des cinq patients avec des particules de 300 à 500 μm

Une perte de poids de 9% à trois mois

Les patients ensuite fait l’objet d’une perte de poids moyenne de 5,9% à un mois et 9,0% à trois mois. Les taux sériques de ghréline ont diminué de 17,5%, en moyenne, à trois mois. On a observé une tendance à l'amélioration des paramètres de qualité de vie et il n'a pas été constaté d'événement indésirable majeur dans le groupe d'étude. Le Dr Weiss, en collaboration avec l'investigateur principal de cette étude, le Dr Aravind Arepally, de Piedmont Healthcare, a utilisé des embosphères qui étaient environ 10 fois plus grandes que celles utilisées dans les études précliniques. Cependant, l'embolisation de l'artère gastrique avec des sphères plus petites pourrait produire une réduction plus importante de la ghréline, de sorte que des études futures devraient être menées pour examiner les avantages cliniques des sphères de petit calibre.

Une extension de l’étude à suivre en fin d’année 2017

"Ce sont des résultats très prometteurs et passionnants, a déclaré le Dr Weiss. Je pense que ce travail et les données supplémentaires que nous compilons montrent que l'embolisation bariatrique est très bien tolérée par les patients, et il y a des signes d’efficacité concrets, à moyen et à long terme, pour la la perte de poids". Le Dr Weiss et ses collègues termineront l'étude à l'automne et toutes les données seront recueillies d'ici la fin de l'année 2017. Ils pourront alors faire une étude plus définitive sur l'efficacité de la technique avec un plus grand nombre de patients et une attention sur les résultats à long terme. Le Dr Weiss a souligné que l'embolisation bariatrique n'est pas destinée à être un traitement de première ligne pour l'obésité ou un remplacement pour la chirurgie bariatrique.

"L'obésité est une maladie compliquée, qui nécessite de nombreuses thérapies à mettre en oeuvre, d’ordre psychologique, alimentaire ou médicamenteux et, dans les cas extrêmes, la chirurgie, a-t-il déclaré. Si nous pouvons fournir un outil de plus à l'arsenal, ce serait une prochaine étape passionnante dans le traitement des patients obèses. 

Bruno Benque avec RSNA


toshiba

Découvrez l'Infinix-i 4D-CT de Toshiba Medical en vidéo
18/10/2017 : Premier volet de notre série de présentations en vidéo des modalités haut de gamme présentées lors des JFR 2017. Aujourd'hui, l’Infinix-i 4D-CT.

L'imagerie interventionnelle au cœur de la rénovation de la clinique Pasteur de Toulouse
11/10/2017 : L'imagerie interventionnelle est au cœur du projet d'agrandissement de la Clinique Pasteur de Toulouse. Un nouveau bâtiment, conçu par et pour les soignants, et un arsenal de modalités dédiées aux traitements endovasculaires optimise la prise en charge des patients.

CLIC 2018: tout sur le traitement endovasculaire du membre inférieur et du pied diabétique
10/10/2017 : Les traitements endovasculaires des lésions ischémiques du membre inférieur et du pied diabétique sont en pleine évolution. Le Critical Limb Ischemia Course (CLIC) est un congrès dédié à cette prise en charge. La session 2018 se déroulera à Venise.

Un nouveau kit de chimio-embolisation obtient le marquage CE
18/09/2017 : Vectorio® , le dispositif de mélange et d'injection destiné aux procédures de chimio-embolisation, vient d'obtenir le marquage CE. Ce kit assure notamment une résistance de 24 heures au Lipiodol Ultra Fluide.

Neuroradiologie interventionnelle: soumettez vos cas complexes pour le prochain Neuro-IMC !
07/08/2017 : Les anévrismes, les malformations artério-veineuses et les AVC seront les thématiques majeures du prochain congrès Neuro-IMC, l’événement de référence international en neuroradiologie interventionnelle. Celui-ci se tiendra, comme chaque année, à Madrid.

Traitement d'une longue lésion calcifiée de l'IVA en vidéo
02/08/2017 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, nous vous présentons aujourd’hui un live case diffusé sur Incathlab le 20 juin 2017 sur le thème du traitement d’une longue sténose calcifiée de l’IVA.

Métastases hépatique du cancer colorectal: pronostic amélioré par la radio-embolisation
11/07/2017 : Le 19ème Congrès mondial sur le cancer gastro-intestinal (WCGC) a vu le Pr Guy Van Hazel présenter une étude rétrospective montrant les effets bénéfiques de la radio-embolisation par SIR-Spheres® Y-90 sur des métastases hépatiques secondaires à un cancer colorectal. Il a affirmé également que la stratégie thérapeutique devrait être différente selon le côté d’apparition de la tumeur.

L'essentiel de la prise en charge endovasculaire de l'AVC en vidéo
27/06/2017 : À l’occasion du Congrès i-MEET, une session sur la prise en charge de l’AVC a permis aux orateurs de traiter l’ensemble des procédures modernes de diagnostic, d’évaluation et de revascularisation des carotides.

Save the date: ML-CTO, le référence pour l'occlusion coronaire chronique
19/06/2017 : Le congrès hyperspécialisé de cardiologie interventionnelle ML-CTO, dédié à la prise en charge de l’occlusion coronaire chronique, se tiendra cette année encore à Nice, du 29 juin au 1er juillet. Les professionnels paramédicaux y sont pour la première fois conviés.

Combien d'aiguilles pour le traitement de la tendinopathie calcifiée ?
16/06/2017 : Selon une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, le type de procédure interventionnelle sous échographie utilisée pour traiter les calcifications des épaules devrait être adapté au type de calcification. Faut-il adopter une technique d’infiltration à une, ou deux aiguilles ?


L'IRM révèle les niveaux de fonctionnalité cérébrale après arrêt cardiaque
20/10/2017 : Après un arrêt cardiaque, l'évaluation des capacités cérébrales fonctionnelles est assez aléatoire. Une étude publiée dans la revue Radiology montre que l'IRM fonctionnelle et le tenseur de diffusion peuvent prédire ces résultats et guider les traitements.

Découvrez l'Infinix-i 4D-CT de Toshiba Medical en vidéo
18/10/2017 : Premier volet de notre série de présentations en vidéo des modalités haut de gamme présentées lors des JFR 2017. Aujourd'hui, l’Infinix-i 4D-CT.

La RSNA prépare trois revues de sur-spécialités pour 2019
18/10/2017 : La RSNA a décidé de publier, à partir de 2019, trois nouvelles revues de sur-spécialités. Ces nouvelles publications viendront compléter les revues Radiology et RadioGraphics, avec les mêmes standards de qualité.

Différencier les lésions mammaires à haut risque à l'aide d'un outil d'apprentissage automatique
17/10/2017 : Un outil d'apprentissage automatique pour identifier les lésions mammaires à haut risque que l'on doit opérer a été développé à Boston (USA) par le Massachusets General Hospital et le MIT. Une étude publiée dans la revue Radilogy révèle l'efficacité de cet outil d'intelligence artifiielle.

Accord pour la distribution de SYNAPSE (Fujifilm) par Softway Medical
17/10/2017 : Afin d'offrir aux cabinets de radiologie ainsi qu'aux établissements de santé publics et privés une plateforme intégrée répondant à tous leurs besoins relatifs à la gestion des images médicales, Softway Medical et Fujifilm viennent de conclure un accord de distribution de Synapse.

Édito - Le radiologue et la génération Y des patients
16/10/2017 : Les radiologues ont à faire aujourd'hui, lorsqu'ils doivent annoncer un diagnostic, à une génération de patients connectés, résistants aux changements, au discours parfois contradictoire et souvent revendicatif. La conférence données lors des JFR 2017 sur le thème de l'annonce du diagnostic a donné quelques pistes pour que les radiologues appréhendent mieux cette génération Y des patients.

Excellents débuts pour DHUNE, le Centre dédié aux maladies neuro-dégénératives
16/10/2017 : Le Centre d'excellence DHUNE, dédié aux maladies neuro-dégénératives, a rempli 92% de ses objectifs en deux ans d'existence. Cette plateforme pluridisciplinaire dispose d'une reconnaissance scientifique internationale et a pour figure de proue la fameuse modalité d'IRM à 7T.

Simplifier l’envoi postal
13/10/2017 : Les comptes rendus d’hospitalisation doivent être transmis, le jour même, au médecin traitant et au praticien ayant adressé le patient. En réponse à cet enjeu de taille pour les établissements, Simplify se positionne comme l’assurance compte rendu.

Medasys signe un partenariat avec INFINITT
12/10/2017 : Comment optimiser le circuit du patient en imagerie ? Pour y répondre le leader français de l'intégration de solutions de santé Medasys renforce son offre avec les solutions de son nouveau partenaire INFINITT, n°1 KLAS des "COMMUNITY PACS".

L'imagerie interventionnelle au cœur de la rénovation de la clinique Pasteur de Toulouse
11/10/2017 : L'imagerie interventionnelle est au cœur du projet d'agrandissement de la Clinique Pasteur de Toulouse. Un nouveau bâtiment, conçu par et pour les soignants, et un arsenal de modalités dédiées aux traitements endovasculaires optimise la prise en charge des patients.


Édito - Le radiologue et la génération Y des patients
16/10/2017 : Les radiologues ont à faire aujourd'hui, lorsqu'ils doivent annoncer un diagnostic, à une génération de patients connectés, résistants aux changements, au discours parfois contradictoire et souvent revendicatif. La conférence données lors des JFR 2017 sur le thème de l'annonce du diagnostic a donné quelques pistes pour que les radiologues appréhendent mieux cette génération Y des patients.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

À Dijon, le TEP-scan est désormais numérique
15/09/2017 : C'est à Dijon que le premier TEP-scan numérique de France a été installé, bénéficiant de la collaboration entre le Centre Georges-François Leclerc et le CHU de Dijon. Ces deux établissements pourront ainsi aller plus loin dans leurs travaux de recherche en pharmaco-imagerie et améliorer l'exploration et le suivi des patients dans de nombreuses spécialités.

IRSN: le dispositif NRD doit passer à la vitesse supérieure
28/11/2016 : Le rapport d’analyse du dispositif NRD pour la période 2013-2015 montre une baisse globalement significative des doses délivrées aux patients. L’IRSN propose dès lors de réduire les valeurs de ces NRD, et d’optimiser le dispositif par quelques évolutions réglementaire, notamment en le rendant obligatoire pour la radiologie interventionnelle.

Medsquare aux JFR 2017: nouvelles fonctionnalités RDM et directive EURATOM
06/10/2017 : Le DACS Radiation Dose Monitor (RDM) s'affirme comme la solution de choix pour aider les professionnels de santé à répondre aux recommandations de la Directive européenne EURATOM. Medsquare a d'ailleurs enregistré en 2017 un franc succès, illustré par ses partenariats avec de grands constructeurs.

Accord pour la distribution de SYNAPSE (Fujifilm) par Softway Medical
17/10/2017 : Afin d'offrir aux cabinets de radiologie ainsi qu'aux établissements de santé publics et privés une plateforme intégrée répondant à tous leurs besoins relatifs à la gestion des images médicales, Softway Medical et Fujifilm viennent de conclure un accord de distribution de Synapse.

Découvrez l'Infinix-i 4D-CT de Toshiba Medical en vidéo
18/10/2017 : Premier volet de notre série de présentations en vidéo des modalités haut de gamme présentées lors des JFR 2017. Aujourd'hui, l’Infinix-i 4D-CT.

Simplifier l’envoi postal
13/10/2017 : Les comptes rendus d’hospitalisation doivent être transmis, le jour même, au médecin traitant et au praticien ayant adressé le patient. En réponse à cet enjeu de taille pour les établissements, Simplify se positionne comme l’assurance compte rendu.

LE DACS, UN FACTEUR DE QUALITÉ DE LA PRISE EN CHARGE RADIOLOGIQUE
21/10/2015 : Dans le cadre des Journées françaises de Radiologie 2015, Bayer HealthCare, acteur majeur en radiologie, et C2i Santé, leader national en solutions de radioprotection et physique médicale, ont présenté leur collaboration pour guider les professionnels de santé dans le suivi de la dosimétrie patient. Les fonctionnalités de la solution DACS (Dosimetry Archiving and Communication System) Radimetrics, ont également fait l’objet d’un retour d’expérience.

Différencier les lésions mammaires à haut risque à l'aide d'un outil d'apprentissage automatique
17/10/2017 : Un outil d'apprentissage automatique pour identifier les lésions mammaires à haut risque que l'on doit opérer a été développé à Boston (USA) par le Massachusets General Hospital et le MIT. Une étude publiée dans la revue Radilogy révèle l'efficacité de cet outil d'intelligence artifiielle.