Vous êtes dans : Accueil > Actualités > SIH et téléradiologie > Marché public de téléradiologie: le Resah apporte des explications juridiques et déontologiques

Marché public de téléradiologie: le Resah apporte des explications juridiques et déontologiques

LUNDI 18 FéVRIER 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le Resah a souhaité apporter des précisions sur le marché de téléradiologie qu'il propose à ses adhérents depuis ce mois-ci. Il souhaite ainsi donner des explications juridiques et déontologiques aux critiques du G4.

Resah

Suite à la réaction du Conseil National de la Radiologie française (G4) au sujet du marché de téléradiologie lancé par le réseau des acheteurs hospitaliers (Resah), celui-ci a souhaité apporter des précisions sur les activités que propose ce marché.

Des actes de radiologie juridiquement considérés comme des prestations de service

Dans un communiqué publié le 13 février 2019, le G4 faisait état d'un manquement déontologique, contraire aux recommandations qu'il avait formulées dans le cadre de la téléradiologie. Il arguait notamment qu'un acte de télémédecine ne pouvait pas être assimilé à une prestation.

Le Resah remarque en préambule que ce marché de téléradiologie a été élaboré afin de répondre à la demande de ses adhérents qui, dans le cadre de la réglementation applicable aux achats publics hospitaliers, sont obligés de passer des marchés pour acquérir des prestations de téléradiologie. Il précise que les actes de radiologie sont juridiquement considérés comme des marchés de prestations de service par la réglementation des marchés publics, tant européenne que nationale, ce qui explique l’emploi, par le Resah, du terme prestations lors de son appel d’offres, de la même manière que pour ce qui concerne, par exemple, la réalisation d’actes de biologie.

Une plateforme coopérative entre établissements mise en place pour l'activité de radiologie

Il ajoute dans ce cadre que, si l’acquisition de ce type de prestations médicales était dispensée de l’application des règles de mise en concurrence, le Resah n’aurait pas eu recours à la passation d’un appel d’offres et précise par ailleurs qu’il n’a jamais eu pour objectif d’inciter les établissements à recourir à l’externalisation de leur activité de radiologie, mais simplement de répondre à leurs besoins ponctuels ou récurrents, en mutualisant le coût de la passation de ces marchés, complexes à élaborer. Il annonce enfin qu'une plateforme permettant de privilégier la mise en place de solutions de coopération entre les établissements de santé pour leur activité de radiologie a par ailleurs fait l’objet d’un des 3 lots de l’appel d’offres.

Par conséquent, le Resah souhaite que les trois marchés de téléradiologie qu’il a conclus en tant que centrale d’achat ne soient pas mal interprétés. Ces derniers intègrent en effet, dans leur cahier des charges, le respect de la  Charte de Téléradiologie de Février 2014 élaborée par le G4 et le Conseil National de l'Ordre des Médecins. C’est pourquoi il prendra contact avec les signataires du communiqué cité plus haut pour faire le point sur ce dossier et discuter des éléments nécessaires afin de lever ce malentendu.

 

Bruno Benque avec le Resah


toshiba

Téléimagerie: la HAS élabore un guide de bonnes pratiques
26/06/2019 : La Haute Autorité de Santé vient de publier un guide de bonnes pratiques en téléimagerie. Inspiré de la Charte élaborée par le G4, ce document traite également de télémédecine nucléaire, pratique émergente pour assurer un maillage homogène sur le territoire.

Édito - Téléradiologie: des prérequis technologiques différents selon les applications
05/06/2019 : La téléradiologie est devenue un maillon essentiel du parcours de soins. Et suivant les applications qui en sont faites, le niveau technologique peut s'avérer plus ou moins complexe et coûteux. Revue de détails…

CGTR étend son service de téléradiologie à tout le GHT de la Vienne
30/05/2019 : Le site de Montmorillon du CHU de Poitiers ne dispose que d'une radiologue pour assurer la gestion des échographies, mammographies, radiologie conventionnelle et scanner. Éric David, cadre de santé du service, nous explique comment l'usage de la téléradiologie était nécessaire pour assurer la continuité de la prise en charge radiologique de ce bassin de population et pourquoi ce processus s'étend désormais à tout le GHT de la Vienne.

Des chercheurs réussissent à pirater des images de scanner ou d'IRM
16/04/2019 : Les images de scanner ou d'IRM en cours d'acquisition sont susceptibles d'être piratées depuis la salle 'attente du service. C'est ce qu'affirme une étude israélienne d'ingénierie de l'information et des systèmes.

Medasys devient Dedalus France
21/03/2019 : Medasys a, sous l’impulsion du Groupe Dedalus, renforcé sa stratégie, optimisé son offre, augmenté ses investissements en R&D depuis la modification de sa dénomination sociale, Dedalus France.

Marché public de téléradiologie: le Resah apporte des explications juridiques et déontologiques
18/02/2019 : Le Resah a souhaité apporter des précisions sur le marché de téléradiologie qu'il propose à ses adhérents depuis ce mois-ci. Il souhaite ainsi donner des explications juridiques et déontologiques aux critiques du G4.

Marché de téléradiologie du RESAH: le G4 évoque la charte de déontologie
15/02/2019 : Alors que le RESAH propose, depuis peu, un marché de téléradiologie aux établissements de Santé qui le souhaitent, le G4 conteste certaines pratiques relatives à cet accord qu'il trouve contraires à la charte de déontologie mise à jour en décembre 2018.

Téléradiologie: le RESAH opte pour un modèle conçu par les professionnels de l'imagerie
15/02/2019 : Pour concrétiser le premier marché de téléradiologie réalisé par une centrale d’achat, le RESAH a choisi le consortium Deeplink Medical/ Imadis pour les activités d’urgence. Cédric Munschy, Directeur commercial de Deeplink Medical et le Dr Vivien Thomson, Président d'Imadis, évoquent les atouts qui ont motivé ce choix, tant sur le plan technique que sur le professionnalisme médical.

LE RESAH choisit ACETIAM pour son marché de plateforme de téléradiologie
13/02/2019 : Dans le cadre de son marché de " Plateforme de Téléradiologie et réalisation de prestations intellectuelles", le RESAH a fait le choix d'ACETIAM. L'éditeur accompagne ainsi les établissements au niveau technique et médico-organisationnel.

Le DPC intègre désormais une orientation Qualité et Sécurité en téléradiologie
05/02/2019 : Le DPC vient de se doter, par Arrêté ministériel, une nouvelle orientation relative à la qualité et à la sécurité des actes de télémédecine. Les professionnels de l'imagerie médicale devraient donc être impactés par cette disposition à court terme.


Les modalités d'imagerie médicale sont toujours mal réparties en France
18/07/2019 : La nouvelle étude de la DREES sur les établissements de Santé français objective, pour 2017, la confirmation de la baisse du nombre d'installation de radiologie conventionnelle. Pour l'imagerie en coupe, ce document confirme les disparités territoriales en terme d'équipement.

La radiopédiatrie à l'honneur lors de l'ECR 2020
17/07/2019 : Le programme "Children in Focus" qui sera organisé à l'occasion de l'ECR 2020 traitera notamment de questions sociales autour de la prise en charge radiologique des enfants. Une séance plénière spéciale à ce thème clôturera le congrès.

ECR 2020: 5 jours dédiés aussi aux manipulateurs
16/07/2019 : L'ECR 2020 constitue un rendez-vous incontournable pour les radiologues européens. Mais les manipulateurs sont également concernés par cet événement, avec un espace dédié et des sessions scientifiques en anglais et en français.

Le CH de Soissons inaugure son nouveau service de radiothérapie
15/07/2019 : Le CH de Soissons vient d'inaugurer un nouveau service de radiothérapie dans ses locaux. Ce projet a fait l'objet de la constitution d'un GCS avec l'Institut Godinot de Reims.

Recherche en radioprotection: l'IRSN renforce sa contribution au niveau européen
11/07/2019 : L'IRSN participera à huit des treize projets Euratom H2020 retenus par la Commission européenne. La fluoroscopie et la radiothérapie cardiaque pédiatrique font partie des thèmes qui seront traités dans lesdits projets.

Un essai clinique valide la pertinence de NBTXR3 pour améliorer la radiothérapie des tissus mou
11/07/2019 : La pertinence de l'injection en intraveineux de NBTXR3 avant radiothérapie vient de faire l'objet d'un publication dans The Lancet Oncology. 179 patients ont bénéficié de cet essai.

Étude sur les facteurs de risques liés aux produits de contrastes gadolinés
09/07/2019 : Des réactions allergiques aigües ou physiologiques peuvent être provoquées par certains types de produits de contraste gadolinés. C'est ce que conclut une étude publiée dans la Revue Radiology qui évoque également le sexe des patients ou la région anatomique explorée parmi les facteurs de risques.

Le Groupe Vidi noue un partenariat avec Germitec pour la désinfection des sondes d'échographie
04/07/2019 : Le groupement de radiologues Vidi vient de conclure un partenariat avec Germitec® afin de proposer à ses membres une solution automatisée de désinfection des sondes d'échographie. Une méthode qui ne génère ni toxicité ni déchet.

Pratique de l'échographie: les autorités sanitaires britanniques s'inquiètent
04/07/2019 : La pratique de l'échographie au Royaume-Uni nécessite une mise à jour de sa réglementation. C'est ce que conclut un rapport de la Professional Standards Authority (PSA) dans un contexte où l'accès à cette discipline est possible par un curdsus de premier cycle.

ECR 2020: l'ESR lance la campagne de soumission de sujets
03/07/2019 : L'ECR 2020, c'est déjà demain ! Dans le cadre de la préparation de ce congrès, l'ECR engage les radiologues, les étudiants et les manipulateurs européens à envoyer leurs abstracts dès à présent.  


La reconnaissance vocale intégrée à un RIS français
04/06/2014 : EDL, éditeur français de solutions de gestion du parcours radiologique, a présenté lors des SSA 2014 la nouvelle fonctionnalité de son RIS Xplore dédiée à la reconnaissance vocale.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Les modalités d'imagerie médicale sont toujours mal réparties en France
18/07/2019 : La nouvelle étude de la DREES sur les établissements de Santé français objective, pour 2017, la confirmation de la baisse du nombre d'installation de radiologie conventionnelle. Pour l'imagerie en coupe, ce document confirme les disparités territoriales en terme d'équipement.

Nouvelles collaborations entre HL7 et IHE au service de l'interopérabilité
23/06/2016 : Suite à une longue histoire de collaboration fructueuse, Health Level Seven International (HL7) et Integrating the Healthcare Enterprise (IHE) ont annoncé qu’ils renouvelaient leur accord de coopération pour faire avancer l'interopérabilité des systèmes d’information de santé.

Étude sur les facteurs de risques liés aux produits de contrastes gadolinés
09/07/2019 : Des réactions allergiques aigües ou physiologiques peuvent être provoquées par certains types de produits de contraste gadolinés. C'est ce que conclut une étude publiée dans la Revue Radiology qui évoque également le sexe des patients ou la région anatomique explorée parmi les facteurs de risques.

LES BONNES DIMENSIONS D'UN BUNKER DE RADIOTHÉRAPIE
16/11/2015 : La construction d'un bunker à l'intérieur duquel doit être installée une modalité de radiothérapie répond à des exigences réglementaires contraignantes. L'IRSN résume ces dispositions dans une infographie dédiée.

C'est officiel : Toshiba Medical devient Canon Medical Systems Corporation
24/01/2018 : L'intégration de Toshiba Medical Systems au sein de Canon Inc. a été entérinée le 4 janvier 2018. Canon Medical Systems Corporation fera désormais profiter du réseau mondial de la maison mère aux acteurs de l'imagerie diagnostique et thérapeutique, ainsi que de sa philosophie: "Made for life".

Une solution RIS/PACS répondant aux enjeux de la mutualisation
10/10/2018 : Habitué à fournir aux acteurs de l'imagerie médicale des outils de gestion intelligente des données patients, Medasys étend son offre avec des fonctionnalités adaptées au secteur, notamment avec une solution RIS/PACS répondant aux enjeux de mutualisation territoriale.

Du nouveau dans les critères de rémunération des actes de scanographie
24/09/2018 : La classification des modalités de scanographie vient de faire l'objet d'un léger lifting. Une Décision récente de l'UNCAM a établi de nouveaux critères de classification pour ces appareils.

Confiance et responsabilité, facteurs essentiels d'une bonne coopération interprofessionnelle
19/02/2018 : La session dédiée aux coopérations interprofessionnelles organisée lors du MDCT 2018 a permis de faire le point sur leurs évolutions dans le champ de l'imagerie médicale. Responsabilité, confiance, compétences, formation et innovation ont été les maitres mots de cette table ronde. Mais certains radiologues ne sont pas encore convaincus.