Vous êtes dans : Accueil > Actualités > SIH et téléradiologie > Téléradiologie: le RESAH opte pour un modèle conçu par les professionnels de l'imagerie

Téléradiologie: le RESAH opte pour un modèle conçu par les professionnels de l'imagerie

VENDREDI 15 FéVRIER 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Pour concrétiser le premier marché de téléradiologie réalisé par une centrale d’achat, le RESAH a choisi le consortium Deeplink Medical/ Imadis pour les activités d’urgence. Cédric Munschy, Directeur commercial de Deeplink Medical et le Dr Vivien Thomson, Président d'Imadis, évoquent les atouts qui ont motivé ce choix, tant sur le plan technique que sur le professionnalisme médical.

Téléradiologie

Thema Radiologie: Le réseau d'achats hospitaliers RESAH a fait le choix du consortium Deeplink Medical/Imadis pour l'attribution du lot N°1. Quelles seront les attributions de chacune de vos sociétés ?

Cédric Munschy: Deeplink Medical fournit la plateforme logicielle, ITIS à travers laquelle les flux d'information (contexte médical, données patients, protocoles, images radiologiques, comptes rendus..) transitent. C’est une plateforme unique pour chaque professionnel de santé impliqué de près ou de loin dans la prise en charge téléradiologique des patients

Dr Vivien Thomson : Imadis intervient sur le champ médical. Nous sommes un groupement de radiologues et nous intervenons pour assurer la continuité du parcours radiologique, dans le cadre de l'urgence. Nous fonctionnons sur deux centres de garde téléradiologiques inspirés du modèle des SAMU, l’un à Lyon, l’autre à Bordeaux. Notre prestation pour le RESAH est exclusivement définie pour l'activité en urgence, avec une option pour les activités programmées. Dans ce cas, nous faisons intervenir un groupe de radiologues partenaires.

UN fonctionnement en cohérence avec les recommandations du G4

T.R.: Avez-vous déjà collaboré sur d'autres projets ?

C.M.: Nous coopérons depuis quatre ans maintenant, avec quelques 45 établissements de santé essentiellement publics, des CHU, CH, sites pivots de GHT, et quelques structures privées. Dans le cadre du marché RESAH, tous les établissements de santé qui ont besoin d’optimiser leur organisation médicale peuvent bénéficier de ce marché, qu’ils soient adhérents ou non du RESAH.

Dr V.T.: Notre fonctionnement commun est en effet bien rôdé, en cohérence avec les recommandations du Conseil professionnel de la radiologie française (G4). Lorsque l'urgentiste fait une demande d'examen, il l'envoie via ITIS vers Imadis où l’équipe de garde reçoit une alerte. Le radiologue régulateur communique le protocole d'acquisition des images au manipulateur qui réalisera l'examen. Les images qui transitent sont interprétées par le médecin radiologue qui réalise par la suite son compte-rendu structuré sur ITIS, instantanément disponible pour le prescripteur.

T.R.: Comment, en pratique, les producteurs d'images procèdent-ils ?

C.M.: La plateforme ITIS est très ergonomique, elle a été conçue par des radiologues pour les professionnels de santé. Tout au long du processus, la distance physique entre les différents intervenants constitue un enjeu majeur, ce qui nécessite un workflow dédié et encadré avec une même interface pour tous les acteurs.

Dr V.T.: Oui effectivement, la plateforme ITIS est en pratique très ergonomique. Elle encadre les relations entre les intervenants tout en sécurisant leurs actions, sans perte de temps. De plus, nous organisons, en amont de la mise en production, des formations pour tous les médecins susceptibles d'interagir avec les téléradiologues. Dans les gros établissements, il nous arrive de former quelques 150 personnes.

Une professionnalisation extrème de l'activité de téléradiologie

T.R.: ITIS sera intégré au système d'information des établissements concernés. Comment cela se concrétise-t-il techniquement ?

C.M.: La plateforme ITIS est interopérable auprès de tous les SI de établissements de santé (PACS, DMU, RIS, etc.). Elle n'a donc pas de problème pour répondre aux flux HL7 ADT/ORM ou pour communiquer les résultats en HL7 ORU. Tout transite de manière sécurisée et les données sont stockées chez un hébergeur agréé HADS.

T.R.: Quel est le mode de financement pour cette prestation ?

Dr V.T.: Les établissements financent l'utilisation de la plateforme ITIS via un abonnement mensuel. L’acte intellectuel est financé selon la base de codification CCAM.

T.R.: Pour finir, pourquoi choisir votre offre en tant qu’établissement de santé ?

C.M.: Sur le plan technique tout d'abord, c'est la pertinence et l’efficience de nos outils conçus spécifiquement pour la téléradiologie. ITIS évolue sans cesse pour répondre aux besoins de ses utilisateurs. Sur le plan médical, IMADIS c’est le choix d’une expertise radiologique sure et encadrée. Les téléradiologues travaillent dans des centres de garde dédiés, favorables au travail d’équipe. Nous sommes dans une professionnalisation extrême de l’activité de téléradiologie.

 

Propos recueiilis par Bruno Benque


toshiba

CCAM Radiologie évolue pour plus d'ergonomie et d'interactivité
26/02/2020 : La plateforme d’aide à la cotation des actes de radiologie CCAM-Radiologie évolue pour optimiser le temps médical des radiologues. Il s’est enrichi d’un forum de discussion et fera bientôt l’objet d’une refonte complète plus ergonomique, incluant un e-learning et un algorithme pour la validation des associations d’actes.

France Imageries Territoires, un vent de jeunesse dans la communauté
11/02/2020 : Le réseau de radiologues France Imageries Territoires compte désormais 270 praticiens. Les activités du groupe attirent de plus en plus de jeunes radiologues, les moins de 45 ans formant la majorité des adhérents.

THERA SOFT innove en dématérialisant les Forfaits Techniques
03/02/2020 : Les activités de scanner et d’IRM du Centre Hospitalier de Fécamp (76), gérées par deux GIE impliquant des radiologues, font désormais l’objet d’une solution de dématérialisation des Forfaits Techniques (FT). Pour ce faire, THERA SOFT a développé MediGED FT, une solution que nous décrivent Richard Lefèvre, Directeur Général, et Pierrette Masson, Coordinatrice secrétariat et gestionnaire des GIE.

La sécurité des données de Santé bafouée dans le monde entier
14/01/2020 : Un média américain chiffre à plusieurs millions les cas de fuite de données de Santé librement accessibles sur internet dans le monde. Alors que ce phénomène est connu depuis des années et que le risque d’utilisations malveillantes est majeur, le gouvernement américain a desserré l’étreinte juridique dans ce domaine. Heureusement en France, nous avons la certification HDS…

USA : un réseau d'échange d'images médicales au niveau national
07/01/2020 : Les plus hautes instances de la radiologie américaine sont impliquées dans la mise en place d’un réseau d’échange d’images médicales. Un guide a été publié afin de préciser les prérequis techniques et la norme IHE a été affinée afin d’améliorer l’interopérabilité et étendre le réseau sur tout le territoire.

Qualité d’image, low dose et ergonomie pour la table télécommandée distribuée par nehs
02/01/2020 : Le groupe nehs distribue la table télécommandée Platinium, fabriquée par DMS Imaging. Thomas Schrocke, manipulateur d’électroradiologie au CH de Hazebrouck, nous en présente les avantages, tant en termes de qualité d’image, de faible dosimétrie et d’ergonomie.

Des workflows améliorés grâce aux fonctionnalités du RIS/PACS nehs
12/12/2019 : Le RIS et le PACS commercialisés par nehs et utilisés par le groupe de radiologues IM2P permettent de mutualiser les données images et les interprétations des examens générés par le groupe. Le Dr Pierre-Yves Genson, radiologue IM2P et Samuel Gevrey, Responsable technique IM2P, nous parlent des améliorations apportées au workflow de patients, grâce notamment à la reconnaissance vocale intégrée ainsi qu’à la prise de rendez-vous à partir du RIS.

Une plateforme de télémédecine ouverte et autonome
04/12/2019 : Dans un contexte démographique médical tendu et pour répondre aux besoins de continuité de la prise en charge radiologique des populations, les projets de téléradiologie fleurissent. Nous avons rencontré le Dr Stéphane Carre qui est à l’origine d’une plateforme territoriale de téléradiologie et télé-expertise reposant sur un modèle économique innovant et autonome.

Guerbet et intersystems signent un partenariat stratégique
20/11/2019 : Guerbet et Intersystems ont annoncé la signature d’un partenariat pour assurer l’interopérabilité de Contrast&Care, la solution de traçabilité des produits de contraste.

Un accord majeur pour faire entrer l'IA dans les services d'urgences
22/10/2019 : Quand un leader de l'intelligence artificielle embarquée dans le cloud et un spécialiste de l'analyse et du tri des examens radiologiques par algorithme signent un accord de partenariat, on favorise l'entrée de l'IA dans les services d'Urgences. Arterys et Milvue ont concrétisé un tel accord de partenariat.


Nanobiotix passe un nouveau niveau de développement auprès de la FDA
27/02/2020 : Nanobiotix poursuit son développement et obtient la désignation de « Fast Track » pour le NXTXR3. Ce statut lui promet des procédures d’évaluation accélérées notamment pour de futurs essais cliniques.

Le rôle du radiologue dans un contexte de coronavirus selon l'ESR
26/02/2020 : Le point d’étape publié par l’European Society of Radiology (ESR) concernant le coronavirus fait état d’un taux de mortalité due à cette maladie très faible en dehors de la Chine. Il met en lumière le rôle des radiologues pour la détection précoce et préconise de se méfier des patients asymptomatiques.

CCAM Radiologie évolue pour plus d'ergonomie et d'interactivité
26/02/2020 : La plateforme d’aide à la cotation des actes de radiologie CCAM-Radiologie évolue pour optimiser le temps médical des radiologues. Il s’est enrichi d’un forum de discussion et fera bientôt l’objet d’une refonte complète plus ergonomique, incluant un e-learning et un algorithme pour la validation des associations d’actes.

Coronavirus : Une session spéciale organisée lors de l'ECR 2020
25/02/2020 : Devant l’ampleur mondiale de l’épidémie de coronavirus (COVID-19), la session de l’ECR 2020 dédiée à cette maladie sera accessible gratuitement pour les congressistes sur place mais également pour les internautes sur ESR Connect.

Le futur de la médecine nucléaire au prochain congrès ISI NucMed
24/02/2020 : Afin de préparer les acteurs de la médecine nucléaire à l’évolution future de cette spécialité, Arronax Nantes organise en juin prochain l’ISI NucMed, un congrès pluridisciplinaire traitant de production de nucléides, d’intelligence artificielle appliquée et de l’approche théranostique.

Coronavirus au scanner : des images différentes selon le stade d'évolution
21/02/2020 : Dans une nouvelle recherche publiée le 20 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs du Mount Sinai Health System de New York ont démontré que les images scanographiques dans les cas de coronavirus 19 (COVID-19) sont liées à l'évolution de l'infection.

Le Pôle Imagerie Médicale de l’AP-HM surfe sur la dynamique créée par le projet Imagerie Avenir Marseille (IAM-APHM)
14/02/2020 : Alors qu’il arrive à son terme, le projet de renouvellement des modalités d’imagerie du Pôle Imagerie Médicale (PIM) de l’AP-HM suscite bien des espoirs. La dynamique créée par la forte implication des équipes médicales, paramédicales, techniques, biomédicales et administratives et le dialogue constructif qu’il a favorisé permettront d’améliorer la cohésion et la montée en compétences de tous les acteurs du pôle et des directions concernées.

Découvrez les images du coronavirus mises à jour dans Spectrum of imaging
13/02/2020 : « Radiology of Coronavirus : Spectrum of imaging », édité par la Revue Radiology, est une page web mise à jour continuellement. Elle fournit aux radiologues un panel de cas cliniques pour les assister dans leur décision.

Une évocation de l'imagerie médicale de demain au MDCT 2020
12/02/2020 : Le scanner spectral, la radiologie interventionnelle et l’intelligence artificielle ont constitué les thématiques majeures développées lors du 9ème Symposium Scanner volumique. Un événement qui a laissé entrevoir ce que pourrait être l’imagerie médicale diagnostique et thérapeutique à moyen terme.

Dépistage du cancer du poumon : la FNMR interpelle à nouveau les pouvoirs publics
11/02/2020 : Suite aux bons résultats de la récente étude NELSON, la FNMR vient réitérer, par communiqué, sa demande auprès des pouvoirs publics d’étudier la mise en place du dépistage du cancer du poumon par scanner low dose.


Coronavirus au scanner : des images différentes selon le stade d'évolution
21/02/2020 : Dans une nouvelle recherche publiée le 20 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs du Mount Sinai Health System de New York ont démontré que les images scanographiques dans les cas de coronavirus 19 (COVID-19) sont liées à l'évolution de l'infection.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

Une évocation de l'imagerie médicale de demain au MDCT 2020
12/02/2020 : Le scanner spectral, la radiologie interventionnelle et l’intelligence artificielle ont constitué les thématiques majeures développées lors du 9ème Symposium Scanner volumique. Un événement qui a laissé entrevoir ce que pourrait être l’imagerie médicale diagnostique et thérapeutique à moyen terme.

Optimiser la cotation des actes grâce à un nouveau site web gratuit
03/09/2019 : Le catalogue CCAM est souvent mal employé par les radiologues, ce qui peut engendrer des erreurs de cotations. C'est pout leur venir en aide que le site web gratuit ccam-radiologie.fr a été conçu, afin d'optimiser la facturation de l'activité radiologique.

De nouvelles données pour identifier le coronavirus 2019-nCoV au scanner
11/02/2020 : Les signes détaillés du coronavirus 2019-nCoV viennent de faire l’objet d’une nouvelle étude parue dans la Revue Radiology. Des images en verre dépoli majoritairement périphériques et postérieures sont caractéristiques au scanner.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

La recherche sur l'IA en imagerie avance avec le Data Challenge
25/10/2019 : Le Pr Nathalie Lassau, Professeur de Radiologie à l'Université Paris Sud et Co-Directrice du laboratoire d Imagerie IR4M (UPSUD/ CNRS) à l'Institut Gustave Roussy, est la responsable du Data Challenge dont la première édition a été organisée aux JFR 2018. Nous l'avons rencontrée pour une évocation des améliorations apportées, en 2019, à cette compétition.

Le futur de la médecine nucléaire au prochain congrès ISI NucMed
24/02/2020 : Afin de préparer les acteurs de la médecine nucléaire à l’évolution future de cette spécialité, Arronax Nantes organise en juin prochain l’ISI NucMed, un congrès pluridisciplinaire traitant de production de nucléides, d’intelligence artificielle appliquée et de l’approche théranostique.

Réglementation concernant les appareils mobiles des cabinets dentaires
17/05/2016 : Les appareils mobiles ou portables générant des rayons X au sein des cabinets dentaires font désormais l’objet d’une surveillance identique à un poste fixe. C’est ce qu’a rappelé l’ASN dans une note datée du 2 mai 2016.

Découvrez les images du coronavirus mises à jour dans Spectrum of imaging
13/02/2020 : « Radiology of Coronavirus : Spectrum of imaging », édité par la Revue Radiology, est une page web mise à jour continuellement. Elle fournit aux radiologues un panel de cas cliniques pour les assister dans leur décision.