Vous êtes dans : Accueil > Actualités > SIH et téléradiologie > Téléradiologie: le RESAH opte pour un modèle conçu par les professionnels de l'imagerie

Téléradiologie: le RESAH opte pour un modèle conçu par les professionnels de l'imagerie

VENDREDI 15 FéVRIER 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Pour concrétiser le premier marché de téléradiologie réalisé par une centrale d’achat, le RESAH a choisi le consortium Deeplink Medical/ Imadis pour les activités d’urgence. Cédric Munschy, Directeur commercial de Deeplink Medical et le Dr Vivien Thomson, Président d'Imadis, évoquent les atouts qui ont motivé ce choix, tant sur le plan technique que sur le professionnalisme médical.

Téléradiologie

Thema Radiologie: Le réseau d'achats hospitaliers RESAH a fait le choix du consortium Deeplink Medical/Imadis pour l'attribution du lot N°1. Quelles seront les attributions de chacune de vos sociétés ?

Cédric Munschy: Deeplink Medical fournit la plateforme logicielle, ITIS à travers laquelle les flux d'information (contexte médical, données patients, protocoles, images radiologiques, comptes rendus..) transitent. C’est une plateforme unique pour chaque professionnel de santé impliqué de près ou de loin dans la prise en charge téléradiologique des patients

Dr Vivien Thomson : Imadis intervient sur le champ médical. Nous sommes un groupement de radiologues et nous intervenons pour assurer la continuité du parcours radiologique, dans le cadre de l'urgence. Nous fonctionnons sur deux centres de garde téléradiologiques inspirés du modèle des SAMU, l’un à Lyon, l’autre à Bordeaux. Notre prestation pour le RESAH est exclusivement définie pour l'activité en urgence, avec une option pour les activités programmées. Dans ce cas, nous faisons intervenir un groupe de radiologues partenaires.

UN fonctionnement en cohérence avec les recommandations du G4

T.R.: Avez-vous déjà collaboré sur d'autres projets ?

C.M.: Nous coopérons depuis quatre ans maintenant, avec quelques 45 établissements de santé essentiellement publics, des CHU, CH, sites pivots de GHT, et quelques structures privées. Dans le cadre du marché RESAH, tous les établissements de santé qui ont besoin d’optimiser leur organisation médicale peuvent bénéficier de ce marché, qu’ils soient adhérents ou non du RESAH.

Dr V.T.: Notre fonctionnement commun est en effet bien rôdé, en cohérence avec les recommandations du Conseil professionnel de la radiologie française (G4). Lorsque l'urgentiste fait une demande d'examen, il l'envoie via ITIS vers Imadis où l’équipe de garde reçoit une alerte. Le radiologue régulateur communique le protocole d'acquisition des images au manipulateur qui réalisera l'examen. Les images qui transitent sont interprétées par le médecin radiologue qui réalise par la suite son compte-rendu structuré sur ITIS, instantanément disponible pour le prescripteur.

T.R.: Comment, en pratique, les producteurs d'images procèdent-ils ?

C.M.: La plateforme ITIS est très ergonomique, elle a été conçue par des radiologues pour les professionnels de santé. Tout au long du processus, la distance physique entre les différents intervenants constitue un enjeu majeur, ce qui nécessite un workflow dédié et encadré avec une même interface pour tous les acteurs.

Dr V.T.: Oui effectivement, la plateforme ITIS est en pratique très ergonomique. Elle encadre les relations entre les intervenants tout en sécurisant leurs actions, sans perte de temps. De plus, nous organisons, en amont de la mise en production, des formations pour tous les médecins susceptibles d'interagir avec les téléradiologues. Dans les gros établissements, il nous arrive de former quelques 150 personnes.

Une professionnalisation extrème de l'activité de téléradiologie

T.R.: ITIS sera intégré au système d'information des établissements concernés. Comment cela se concrétise-t-il techniquement ?

C.M.: La plateforme ITIS est interopérable auprès de tous les SI de établissements de santé (PACS, DMU, RIS, etc.). Elle n'a donc pas de problème pour répondre aux flux HL7 ADT/ORM ou pour communiquer les résultats en HL7 ORU. Tout transite de manière sécurisée et les données sont stockées chez un hébergeur agréé HADS.

T.R.: Quel est le mode de financement pour cette prestation ?

Dr V.T.: Les établissements financent l'utilisation de la plateforme ITIS via un abonnement mensuel. L’acte intellectuel est financé selon la base de codification CCAM.

T.R.: Pour finir, pourquoi choisir votre offre en tant qu’établissement de santé ?

C.M.: Sur le plan technique tout d'abord, c'est la pertinence et l’efficience de nos outils conçus spécifiquement pour la téléradiologie. ITIS évolue sans cesse pour répondre aux besoins de ses utilisateurs. Sur le plan médical, IMADIS c’est le choix d’une expertise radiologique sure et encadrée. Les téléradiologues travaillent dans des centres de garde dédiés, favorables au travail d’équipe. Nous sommes dans une professionnalisation extrême de l’activité de téléradiologie.

 

Propos recueiilis par Bruno Benque


toshiba

La Bretagne se dote d'une plateforme de téléradiologie publique - privée
26/10/2020 : Deeplink Medical / Imadis et CGTR ont été choisis pour apporter leurs solutions techniques au projet de téléradiologie publique-privée en Bretagne.

Le Ségur numérique en radiologie est en marche !
20/10/2020 : Le Ségur du numérique en radiologie a abouti à la mise en place d’un groupe de travail impliquant les responsables de toutes les entités du secteur. Il s’agit de proposer une stratégie de conduite du changement en élaborant les indicateurs et incitatifs nécessaire à l’évolution des pratiques et des moyens.

Dedalus dévoile la dynamique de son offre en imagerie, centrée sur les usages des radiologues
02/10/2020 : Dedalus, qui a acquis l’activité logiciels d’Agfa HealthCare IT le 5 mai 2020, présente son offre complète en imagerie, couvrant tous les besoins du radiologue. Flexible, conçue pour s’adapter aux différents usages métier, accessible à partir d’un écran unique, elle réunit un RIS de la prise de RDV à la diffusion des résultats, un PACS, répondant aux enjeux de mutualisation des données, un viewer et une solution d’archivage neutre (VNA), d’aide à la décision et plus largement l’accès au télédiagnostic dans un contexte de crise sanitaire.

Dedalus s'engage pour la feuille de route du numérique en Santé
29/09/2020 : Le groupe Dedalus a confirmé, le 14 septembre 2020, son engagement envers la feuille de route du numérique en santé.Acteur important du numérique en santé en France depuis de nombreuses années, le groupe était naturellement actif sur toutes les évolutions règlementaires et stratégiques de l’e-santé́.

DRDATA et Helpevia se rapprochent pour une valorisation éthique des données de Santé
29/09/2020 : La centrale d’achats des établissements de Santé privé Helpevia vient de signer un partenariat stratégique avec DRDATA. Ce rapprochement favorisera la protection des données personnelles et la valorisation éthique des données de Santé.

Le peer review en téléradiologie pour une assurance qualité des comptes rendus
08/09/2020 : Le Groupe CTM a intégré, depuis deux ans, un processus de peer review pour les examens d’imagerie en coupe qu’il prend en charge. Nous avons rencontré le Dr Mathieu Schertz, radiologue CTM, qui évoque les apports qualitatifs de ce système, les procédures mises en place en cas de discordance, ainsi que l’opportunité pédagogique qu’il représente pour les radiologues.

Vidi lance sa solution de téléradiologie de proximité avec CTM Groupe
02/09/2020 : Le réseau Vidi lance, en partenariat avec CTM, une solution de téléradiologie unique sur le marché et baptisée TéléVidi. Fort d’un réseau médical de 850 radiologues, TéléVidi est en mesure de proposer aux établissements de soins une téléradiologie de qualité et de proximité. 

Les durées de conservations des données mises à jour par la CNIL
26/08/2020 : La CNIL a récemment mis à jour son document relatif aux obligations de conservation des données de Santé. Cela concerne, pour l’imagerie médicale, les établissements de Santé, les cabinets de radiologie et les centres pratiquant le dépistage du cancer.

SystemX renforce sa position sur le marché RIS-PACS
29/07/2020 : SystemX vient d’annoncer son rapprochement avec Penaranda Informatique, une société qui conçoit des solutions RIS. Elle renforce ainsi sa présence sur le marché des solutions RIS-PACS.

La plateforme Odys Téléradiologie couvre désormais tout le Grand Est
24/06/2020 : Dans le prolongement de la plateforme historique T-Lor, Odys téléradiologie assure désormais la continuité de la prise en charge radiologique dans le Grand Est. Vingt-trois établissements, publics et privés, collaborent à ce projet et l’utilisent au quotidien.


Save the date : l'ESR promeut le dépistage du cancer du poumon au cours d'un webinar
27/10/2020 : L’European Society of Radiology co-organise un webinar dédié au dépistage du cancer du poumon, le 4 novembre 2020. Alors que de nouveaux essais cliniques confirment les apports de ce processus de dépistage, cet événement abordera notament les innovations dans ce secteur, les perspectives politiques ou les projets pilotes européens sur ce thème.

La Bretagne se dote d'une plateforme de téléradiologie publique - privée
26/10/2020 : Deeplink Medical / Imadis et CGTR ont été choisis pour apporter leurs solutions techniques au projet de téléradiologie publique-privée en Bretagne.

Dispositifs implantables et IRM : une nouvelle évaluation des risques ?
26/10/2020 : Selon une étude publiée dans Radiology: Cardiothoracic Imaging, les examens d’IRM peuvent être effectués en toute sécurité chez les patients porteurs d'appareils cardiaques non compatibles IRM, notamment ceux qui dépendent d’un stimulateur cardiaque ou les sondes d'entrainement abandonnées.

Intellifence artificielle et radiologie : forces et faiblesses
23/10/2020 : L’intelligence artificielle est au centre d’une communication du Dr Grégory Lenczner sur la plateforme Journées Francophones d’Imagerie Médicale (JFIM). Elle aborde les différentes fonctionnalités de l’IA ainsi que la récurrente question du remplacement du radiologue par la machine.

Le Ségur numérique en radiologie est en marche !
20/10/2020 : Le Ségur du numérique en radiologie a abouti à la mise en place d’un groupe de travail impliquant les responsables de toutes les entités du secteur. Il s’agit de proposer une stratégie de conduite du changement en élaborant les indicateurs et incitatifs nécessaire à l’évolution des pratiques et des moyens.

Le congrès virtuel RSNA 2020 est déjà un succès
20/10/2020 : Pour son édition 2020 entièrement virtuelle, le congrès de la RSNA mettra à disposition des participants des fonctionnalités diverses optimisées par l’outil numérique. L’exposition technique comprend comme à l’accoutumée plus de 200 industriels et près de 15 000 e-congressistes sont déjà inscrits. C’est donc déjà un succès avant même son ouverture !

Les acteurs de la French Healthcare en imagerie médicale se mobilisent
19/10/2020 : L’Association French Healthcare fédère les entreprises et autres acteurs de la technologie de Santé française pour créer des synergies à l’international. À l’occasion des JFR.plus, elle a mis en lumière ses membres du secteur de l’imagerie médicale pour susciter le soutien de la communauté radiologique. La SFR est le premier de ces soutiens.

Les nouvelles solutions Fujifilm présentées aux JFR.plus
14/10/2020 : A l’occasion des JFR. Plus, la marque a présenté trois nouveaux équipements, le FDR Xair, le capteur D-EVO III et la table FDR Visionary RF Premium. Ces solutions visent à faciliter le travail des utilisateurs tout en améliorant l’expérience du patient.

Radiopédiatrie et radioprotection : l'IRSN fait le point
13/10/2020 : Dans son numéro de juillet 2020, le Magazine Repères de l’IRSN a dédié un dossier à la radiopédiatrie. Très surveillé par les radiopédiatres depuis longtemps, le risque ionisant pour les enfants les conduit à remplacer le scanner par l’échographie ou l’IRM, quand c’est possible. De leur côté, les cardiologues interventionnels réduisent les cadences d’images.

Affections pulmonaires et vasculaires dues au COVID-19 : une iconographie impressionnante !
13/10/2020 : La plateforme RadioGRaphics vient de publier une revue exhaustive des manifestations radiologiques du COVID-19. Première partie du document avec les signes pulmonaires et vasculaires.


La Bretagne se dote d'une plateforme de téléradiologie publique - privée
26/10/2020 : Deeplink Medical / Imadis et CGTR ont été choisis pour apporter leurs solutions techniques au projet de téléradiologie publique-privée en Bretagne.

Le scanner nouvel étalon pour le dépistage précoce du Coronavirus
27/02/2020 : Dans une étude de plus de 1000 patients, publiée dans la revue Radiology, la tomodensitométrie thoracique a surpassé les tests de laboratoire dans le diagnostic de coronavirus 2019 (COVID-19). Les chercheurs ont conclu que la tomodensitométrie devrait être utilisée comme principal outil de dépistage du COVID-19.

Radiopédiatrie et radioprotection : l'IRSN fait le point
13/10/2020 : Dans son numéro de juillet 2020, le Magazine Repères de l’IRSN a dédié un dossier à la radiopédiatrie. Très surveillé par les radiopédiatres depuis longtemps, le risque ionisant pour les enfants les conduit à remplacer le scanner par l’échographie ou l’IRM, quand c’est possible. De leur côté, les cardiologues interventionnels réduisent les cadences d’images.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

Optimiser la cotation des actes grâce à un nouveau site web gratuit
03/09/2019 : Le catalogue CCAM est souvent mal employé par les radiologues, ce qui peut engendrer des erreurs de cotations. C'est pout leur venir en aide que le site web gratuit ccam-radiologie.fr a été conçu, afin d'optimiser la facturation de l'activité radiologique.

Les recommandations de la Société Française de Radiologie dans un contexte de COVID-19
13/03/2020 : La Société d’Imagerie Thoracique a publié un Point sur l’imagerie dans un contexte de COVID-19. Les types d’examens à réaliser, la conduite à tenir pour les professionnels et les images significatives sont ainsi détaillés.

La lithotripsie intravasculaire pour traiter les sténoses coronaires calcifiées
04/03/2020 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, nous vous présentons un webinar Incathlab qui présente une nouvelle procédure de traitement des sténoses très calcifiées, la lithotripsie intravasculaire.

Dedalus dévoile la dynamique de son offre en imagerie, centrée sur les usages des radiologues
02/10/2020 : Dedalus, qui a acquis l’activité logiciels d’Agfa HealthCare IT le 5 mai 2020, présente son offre complète en imagerie, couvrant tous les besoins du radiologue. Flexible, conçue pour s’adapter aux différents usages métier, accessible à partir d’un écran unique, elle réunit un RIS de la prise de RDV à la diffusion des résultats, un PACS, répondant aux enjeux de mutualisation des données, un viewer et une solution d’archivage neutre (VNA), d’aide à la décision et plus largement l’accès au télédiagnostic dans un contexte de crise sanitaire.

Les apports de la radiographie thoracique dans la détection du COVID-19
30/03/2020 : Une étude publiée dans la Revue radiologie stipule que les images de détection de la pneumonie au COVID-19 obtenues par radiographie pulmonaire sont sensiblement équivalentes à celles du scanner. Cependant, des différences sont à signaler, notamment pour le suivi des lésions.

Intellifence artificielle et radiologie : forces et faiblesses
23/10/2020 : L’intelligence artificielle est au centre d’une communication du Dr Grégory Lenczner sur la plateforme Journées Francophones d’Imagerie Médicale (JFIM). Elle aborde les différentes fonctionnalités de l’IA ainsi que la récurrente question du remplacement du radiologue par la machine.