Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Médecine nucléaire > LE TECHNETIUM MEDICAL POURRAIT PROVENIR DES CYCLOTRONS

LE TECHNETIUM MEDICAL POURRAIT PROVENIR DES CYCLOTRONS

MERCREDI 04 MARS 2015 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La production d’un technetium (Tc-99m) fiable pour les pratiques de médecine nucléaire pourra se faire par cyclotron. C’est le résultat de recherches canadiennes qui mettent en oeuvre une technologie verte pour assurer les besoins mondiaux croissants pour cet élément.

 

Scintigraphie cardiaque

La pénurie de Technétium (Tc-99m) annoncée depuis quelques temps n’aura certainement pas lieu. Une étude clinique montre en effet que cet élément, utilisé pour différentes procédures de médecine nucléaire, produit dans un cyclotron est équivalent à celui produit dans un réacteur nucléaire.

 Une technologie alternative pour produire le technetium 99m

 Les chercheurs du Centre de recherche du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CRCHUS, Canada) ont présenté dernièrement les résultats d'une étude clinique démontrant l'équivalence entre le technétium produit par cyclotron et celui produit dans un réacteur nucléaire, qui est jusqu’à présent la seule source de production. C’est le résultat de plusieurs années de recherche, et une percée scientifique majeure. Car il fournit la preuve que l'approvisionnement en isotopes médicaux peut être demain produit avec une technologie verte.

 Des images de qualité équivalente permettant la poursuite des recherches

 Cette étude a reçu l'approbation des tutelles sanitaires canadiennes en Juillet 2014 et les images pour le premier patient ont été prises le 23 Septembre 2014. A ce jour, un total de onze patients ont été injectés avec le Tc-99m produit par cyclotron dans le cadre d’une indication clinique. Les images obtenues avec ce Tc-99m sont, à ce stade, équivalentes à celles produites par le Tc-99m issu d'un réacteur nucléaire et permettent de faire des diagnostics précis et aucun des patients n’a présenté d’effets secondaires. Les chercheurs envisagent maintenant d’utiliser ce « nouveau » Tc-99m pour les tests plus complexes en médecine nucléaire, en particulier pour l'évaluation fonctionnelle du myocarde et peut-être pour des études de ventilation dans les cas d’embolie pulmonaire.

 La production de Tc-99m par cyclotron pourrait donc, à terme, compenser les besoins croissants, au niveau mondial, pour les examens de médecine nucléaire. Le processus ne produit pas de déchets nucléaires, ce qui en fait une technologie verte prometteuse. Il est aussi moins cher par rapport à l'investissement nécessaire pour construire un réacteur nucléaire. De quoi envisager avec sérénité l’avenir de cette discipline.

 

Bruno Benque


toshiba

Recherche clinique: l'Institut Curie signe un partenariat
30/10/2018 : L'acquisition d'un nouveau PETScan numérique s'est accompagnée, à l'Institut Curie, d'un partenariat avec Philips visant à développer des projets de recherche clinique.

CHILI 2018, la web conférence dédiée à l'imagerie hybride
23/10/2018 : Vous êtes radiologue, médecin nucléaire, manipulateur ou scientifique et vous vous intéressez à l'imagerie hybride, fonctionnelle et moléculaire ? La conférence online CHILI 2018, diffusée le 26 octobre 2018 est faite pour vous.

Une crème pour lutter contre la contamination cutanée radioactive
24/07/2018 : Les professionnels qui manipulent des sources non scellées pourront désormais compter sur la crème Cevidra® Calixarene en cas de contamination de la peau. Il s'agit du seul dispositif médical de ce type breveté dans le monde.

Biograph Vision, le PETScan à la résolution spatiale optimisée
18/06/2018 : Le PETScan Biograph Vision, la nouvelle modalité conçue par Siemens Healthinners, a été présenté lors des JFMN 2018. Cet appareil est accompagné de fonctionnalités logicielles et de nouvelles technologies de détection améliorant notamment la résolution spatiale.

Le troisième appel d'offres UniHA en médecine nucléaire est conclu
16/03/2018 : UniHA vient de conclure son troisième appel d'offres sur le champ de la médecine nucléaire. 12 lots ont été attribués à différents fournisseurs, pour une économie estimée à 5,4M€.

Le CHRU de Nancy accueille son second TEPScan Vereos
06/02/2018 : Un second TEPScan Vereos vient d'être installé au CHRU de Nancy. Cette modalité équipée de la TDM à comptage photonique a pris place au sein du GIE Nancyclotep, la plateforme de recherche en médecine nucléaire.

La médecine nucléaire progresse en radioprotection...mais peut mieux faire
05/12/2017 : Les services de médecine nucléaire respectent en majorité les règles de prévention des risques en radioprotection, malgré quelques insuffisances ponctuelles. C'est ce qui ressort du dernier rapport d'inspection de l'ASN pour l'année 2016.

À Dijon, le TEP-scan est désormais numérique
15/09/2017 : C'est à Dijon que le premier TEP-scan numérique de France a été installé, bénéficiant de la collaboration entre le Centre Georges-François Leclerc et le CHU de Dijon. Ces deux établissements pourront ainsi aller plus loin dans leurs travaux de recherche en pharmaco-imagerie et améliorer l'exploration et le suivi des patients dans de nombreuses spécialités.

Tumeurs des VADS : le PET Scan mieux que l'IRM ?
07/06/2017 : La sensibilité de la TEP/TDM-FDG semble supérieure à l’IRM pour le diagnostic des tumeurs primitives des VADS. C’est ce que révèle une étude publiée dans le Journal de Médecine Nucléaire. 

Les médecins nucléaires invités à se former aux hivernales de la SFMN
10/01/2017 : L’oncologie digestive, l’intégration de la radiothérapie et l’hépathologie seront les thèmes phares des Hivernales 2017, organisées en janvier par la Société Française de Médecine Nucléaire (SFMN).


Surirradiés d'Épinal: nouvelle condamnation du physicien médical
16/11/2018 : L'un des protagonistes de l'affaire des surirradiés d'Épinal vient d'être condamné de vant le tribunal correctionnel de Paris pour des faits antérieurs à ladite affaire.

Le Président de la République nomme un nouveau Président pour l'ASN
14/11/2018 : L'Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) a un nouveau président depuis le 13 novembre 2018, en la personne de Bernard Doroszcuk, qui succède à Pierre-Franck Chevet, en fin de mandat.

Une session en e-learning pour vous perfectionner à l'échographie de l'épaule
14/11/2018 : Une session DPC est organisée par FORCOMED sur le thème de l'échographie de l'épaule, de l'urgence au traitement.

Un projet d'Intelligence Artificielle surdimensionné au Nord de l'Angleterre
13/11/2018 : Sectra met à disposition du consortium Northern Pathology Co-operative (NPP) au Royaume-Uni, sa plateforme d'Intelligence Artificielle pour un projet de mise en commun d'images radiologiques oncologiques pesant quelques 1,2 pétaoctets par an.  

La pose de TAVI complexe en vidéo
13/11/2018 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, en collaboration avec Incathlab, nous vous proposons une session décrivant trois cas de pose de TAVI.

Retour sur l'étude NELSON en faveur du dépistage scanographique du cancer du poumon
12/11/2018 : La deuxième plus importante étude dans le monde traitant du dépistage du cancer du poumon par scanner low dose, baptisée NELSON, marque une avancée significative dans la valeur prédictive de ce type de campagne. Cette étude a été présentée lors de la 19ème World Conference on Lung Cancer (WCLC).  

Les atouts du scanner spectral au sein d'un GHT
09/11/2018 : Le scanner IQON spectral CT Philips du CH de Charleville-Mézières sera, à terme, le pilier de la prise en charge radiologique du GHT N°1 du Grand-Est. Nous avons rencontré le Dr Philippe Cart, Chef du Service de radiologie de cet établissement, pour une évocation des avantages de la technologie spectrale pour la qualité des images produites et la prise en soins des patients, sans compter ses atouts économiques.

Succès probant pour la première conférence virtuelle CHILI
08/11/2018 : La conférence virtuelle organisée récemment par l'ESHIM sur le thème de l'imagerie hybride a connu un succès inattendu. 2 400 participants au total ont été enregistrés pour se former à cette spécialité en plein essor.

Les inscriptions pour l'EuroPCR 2019 sont ouvertes !
08/11/2018 : Les inscriptions pour l'EuroPCR, le congrès majeur européen de cardiologie interventionnelle, sont ouvertes. Cet événement rassemble chaque année plus de 11 000 congressistes.

La charte du médecin radiologue se met à jour
07/11/2018 : Améliorer l'accueil des patients dans les cabinets de radiologie et tenter de simplifier les contraintes administratives des radiologues, sont parmi les objectifs de la charte des médecins radiologues mise à jour récemment par la FNMR.


La radiologie française se dote d'un écosystème national en Intelligence artificielle
04/06/2018 : À l'occasion d'un séminaire sur l'Intelligence artificielle organisé le 2 juin 2018, le Dr Jean-Philippe Masson et le Pr Jean-François Meder ont annoncé la création, par le G4, d'un écosystème national dédié qui utilisera les quelques 500 millions de dossiers radiologiques qu'il traite au quotidien.

Radioprotection des travailleurs: les premiers nouveaux décrets sont parus
05/06/2018 : Les décrets modifiant les règles de radioprotection des travailleurs sont parus ce 4 juin 2018. Parmi les évolutions majeures, l'avènement du Conseiller en radioprotection et la disparition de la fiche de poste.

Les atouts du scanner spectral au sein d'un GHT
09/11/2018 : Le scanner IQON spectral CT Philips du CH de Charleville-Mézières sera, à terme, le pilier de la prise en charge radiologique du GHT N°1 du Grand-Est. Nous avons rencontré le Dr Philippe Cart, Chef du Service de radiologie de cet établissement, pour une évocation des avantages de la technologie spectrale pour la qualité des images produites et la prise en soins des patients, sans compter ses atouts économiques.

Radioprotection: ce qui devrait changer le 1er juillet 2018
30/03/2018 : L'Ordonnance instituant de nouvelles règles en matière de prévention du risque ionisant devrait entrer en vigueur le 1er juillet 2018. Il n'y aura pas, d'après les informations que nous avons recueillies, de révolution. La gestion des professionnels multi-établissements devrait être revue, la fiche d'exposition devrait disparaître et les PCR externes sont appelés à faire place à des OCR certifiés ISO.

Un projet d'Intelligence Artificielle surdimensionné au Nord de l'Angleterre
13/11/2018 : Sectra met à disposition du consortium Northern Pathology Co-operative (NPP) au Royaume-Uni, sa plateforme d'Intelligence Artificielle pour un projet de mise en commun d'images radiologiques oncologiques pesant quelques 1,2 pétaoctets par an.  

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Surirradiés d'Épinal: nouvelle condamnation du physicien médical
16/11/2018 : L'un des protagonistes de l'affaire des surirradiés d'Épinal vient d'être condamné de vant le tribunal correctionnel de Paris pour des faits antérieurs à ladite affaire.

Les avantages du scanner spectral dans un service d'urgences
27/10/2017 : Le scanner spectral IQon de Philips a été installé pour la première fois en Europe à l'hôpital universitaire St-Luc de Bruxelles. Nous avons rencontré le Pr Emmanuel Coche, Chef du service de radiologie, pour un retour d'expérience sur les usages de cette technologie innovante.

LE GUIDE IRSN V4 POUR LES ÉTUDES DE POSTE EST PARU !
02/10/2015 : L'IRSN a publié, le 1er octobre 2015, la quatrième édition de son guide pratique pour la réalisation des études dosimétriques de paste de travail. Ce document apportera aux acteurs de la radioprotection un outil méthodologique afin qu'ils se conforment aux bonnes pratiques, ainsi que des fiches pour les activités médicales spécifiques.

Naissance de DRIM France IA, l'écosystème créé par le Conseil de la Radiologie française
24/10/2018 : L'écosystème français d'Intelligence Artificielle dédié à l'imagerie médicale est créé et s'appelle "DRIM France IA". Le G4 a annoncé sa mise en œuvre lors des JFR 2018.