Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Imagerie de la femme > Dépistage du cancer du sein : la fréquence des mammographies en question

Dépistage du cancer du sein : la fréquence des mammographies en question

MARDI 02 MARS 2021 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La participation régulière à un dépistage du cancer du sein par mammographie réduit considérablement la mortalité, selon une vaste étude portant sur plus d'un demi-million de femmes, publiée dans la revue Radiology. Le manquement à un dépistage mammographique programmé avant un diagnostic de cancer du sein entrainerait un risque significativement plus élevé de mourir de ce cancer.

RSNA

Le dépistage du cancer du sein par mammographie a contribué à réduire les décès liés à la maladie en permettant la détection du cancer à des stades plus précoces et ainsi plus sensibles au traitement. Malgré l’efficacité bien établie de la mammographie, de nombreuses femmes ne participent pas aux examens de dépistage recommandés.

 

Une cohorte d’un demi-million de femmes dans une étude sur l’observance au dépistage du cancer du sein

Dans une nouvelle étude, dirigée par le Dr László Tabár, de l'hôpital central de Falun, en Suède, et financée par l'American Cancer Society, une équipe internationale de chercheurs a examiné plus en détail les schémas de l’observance au dépistage pour affiner davantage les estimations du risque de mortalité. Ils ont analysé les données de près de 550 000 femmes éligibles au dépistage par mammographie dans neuf comtés suédois entre 1992 et 2016. Les femmes ont été divisées en groupes en fonction de leur participation aux deux examens de dépistage programmés les plus récents avant le diagnostic de cancer.

Les femmes qui ont participé aux deux séances de dépistage avant le diagnostic ont été identifiées comme des participantes en série, tandis que celles qui n'ont assisté à aucune des deux occasions de dépistage ont été classées comme non-participantes en série. L'analyse a montré que la participation aux deux plus récents rendez-vous de dépistage par mammographie avant un diagnostic de cancer du sein offre une meilleure protection contre le décès par cancer du sein que la participation à aucun ou à un seul examen.

 

Une incidence 50% plus faible pour les femmes participant à toutes les campagnes

L'incidence des cancers du sein fatals dans les 10 ans suivant le diagnostic était de 50% plus faible pour les participants en série que pour les non-participants en série. Par rapport aux femmes qui n'ont assisté qu'à l'un des deux dépistages précédents, les femmes qui ont assisté aux deux ont eu une réduction de 29% de la mortalité par cancer du sein. « La participation régulière à tous les dépistages programmés confère la plus grande réduction de votre risque de mourir d'un cancer du sein », a déclaré l'auteur principal de l'étude, le Dr Stephen W. Duffy, professeur de dépistage du cancer à l'Université Queen Mary de Londres.

Le Dr Duffy a déclaré que les résultats ajoutaient des preuves supplémentaires pour soutenir le dépistage régulier par mammographie comme moyen de réduire les décès liés au cancer du sein. « Bien que nous soupçonnions qu'une participation régulière conférerait une réduction supérieure à celle d'une participation irrégulière, je pense qu'il est juste de dire que nous avons été légèrement surpris par l'ampleur de l'effet, a-t-il ajouté. Les résultats soutiennent l'hypothèse selon laquelle une fréquentation régulière réduit les chances de croissance du cancer avant qu'il ne soit détecté. »

De nouvelles recherches pour évaluer le bon timing entre deux dépistages

Les chercheurs continuent d'étudier les données de mammographie pour développer une image plus complète des avantages du dépistage, notamment de l'impact sur les cancers d'intervalle qui surviennent entre deux mammographies de dépistage. « Nous prévoyons de nouvelles recherches pronostiques sur le mécanisme de cet effet, conclut le Dr Duffy. Par exemple, nous prévoyons d'étudier si et - dans l'affirmative - dans quelle mesure la fréquentation régulière améliore le pronostic des cancers d'intervalle ainsi que des cancers détectés par dépistage. L'estimation du temps écoulé entre deux dépistages peut avoir des implications pour la politique en matière de fréquence de dépistage. »

Bruno Benque avec RSNA


Le taux de cancer d'intervalle comme critère de pertinence de la tomosynthèse dans le dépistage du cancer du sein
06/04/2021 : Le dépistage du cancer du sein par tomosynthèse réduit le taux de cancers d'intervalle par rapport au dépistage par mammographie numérique, selon une étude publiée dans Radiology. L'étude s'ajoute à un ensemble croissant de preuves soutenant la tomosynthèse comme outil de choix pour le dépistage du cancer du sein mais l’analyse bénéfices-risques n’est pas encore bien établie.

Dépistage du cancer du sein : la fréquence des mammographies en question
02/03/2021 : La participation régulière à un dépistage du cancer du sein par mammographie réduit considérablement la mortalité, selon une vaste étude portant sur plus d'un demi-million de femmes, publiée dans la revue Radiology. Le manquement à un dépistage mammographique programmé avant un diagnostic de cancer du sein entrainerait un risque significativement plus élevé de mourir de ce cancer.

Aide à la décision en mammographie : le Resah choisit Arterys et iCAD
26/02/2021 : Arterys et iCAD viennent d’annoncer le référencement d’une offre commerciale commune auprès du Resah. Un plus pour l’aide à la décision en mammographie.

Mortalité par cancer du sein : les jeunes femmes américaines plus exposées que leurs ainées
09/02/2021 : Selon une nouvelle étude publiée dans la Revue Radiology, les taux de mortalité par cancer du sein ont cessé de baisser chez les femmes américaines de moins de 40 ans, contrairement à leurs ainées. Les chercheurs souhaitent désormais que la sensibilisation au cancer du sein cible aussi les femmes plus jeunes et que la recherche sur les causes de ce changement devienne prioritaire.

Dépistage du cancer : des retards de prise en charge aux conséquences regrettables
19/01/2021 : Alors que les campagnes de dépistage du cancer ont pris du retard en 2020 pour cause de pandémie, il semble que les effets néfastes de ce délai de prise en charge ne se fassent sentir. Dans les Hauts-de-France comme partout sur le territoire on espère que la nouvelle année sera celle du retour des patients au centre de radiologie ou de cancérologie.

Les apports de la tomosynthèse dans l'étude de Vérone dédiée au dépistage du cancer du sein
16/11/2020 : La tomosynthèse mammaire, en combinaison avec la mammographie synthétique, améliore la détection du cancer par rapport à la mammographie numérique seule, selon une étude italienne publiée dans la revue Radiology. Les résultats de l'étude ajoutent un soutien supplémentaire à l'utilisation du DBT dans les programmes de dépistage du cancer du sein en population.

L'IRM abrégée pour mieux dépister les cancers des seins denses
10/11/2020 : Dans une étude américaine publiée dans le Journal of Clinical Oncology, l’IRM abrégée montre des résultats supérieurs à la tomosynthèse pour le dépistage du cancer chez les femmes aux seins denses. Le Gouverneur de Pennsylvanie a même pris un décret obligeant les assureurs à rembourser cette exploration complémentaire.

IA et dépistage du cancer du sein : sensibilité accrue et temps de diagnostic raccourci
06/11/2020 : L'intelligence artificielle (IA) peut améliorer les performances des radiologues dans la lecture des mammographies de dépistage du cancer du sein, selon une étude publiée dans Radiology: Artificial Intelligence. Un logiciel de ce type a obtenu la validation de la FDA américaine en mars 2020.

La FNMR innove pour sa communication Octobre rose
07/10/2020 : Dans le cadre d’Octobre rose 2020, la FNMR cible cette année le duo mère-fille. Une campagne d’affichage et une carte interactive des centres de radiologie libérale sont également diffusés largement.

Prédire le risque de cancer du sein à partir d'un dépistage négatif
25/09/2020 : Prédire l’apparition prochaine d’un cancer du sein à partir d’une mammographie de dépistage négative, tel est le défi lancé dans une étude publié dans la Revue Radiology. Un logiciel de deep learning permet d’aboutir à des résultats sérieux.


Une plateforme de post-traitement commune pour un groupe de modalités hétérogènes
09/04/2021 : En référençant la solution Myrian®, Le groupe Vidi met à disposition de ses adhérents une plateforme de post-traitement capable d’incrémenter des images venues de nombreuses et hétérogènes modalités.

Le scanner 4D pour évaluer les flux du système hépatique
09/04/2021 : L’exploration dynamique pré-opératoire du système vasculaire hépatique pour les patients atteints d’hypertension portale pourrait âtre réalisée pat TDM 4D. C’est le résultat d’une étude japonaise publiée dans la Revue European Radiology qui propose de visualiser les flux intra-hépatiques ainsi que la direction du flux dans le système porte.

Comprendre l'effet des rayonnements low dose sur l'éthérosclérose
07/04/2021 : L’action des rayonnements à faible dose sur les monocytes et les macrophages essentiellement est responsable de l’amélioration de l’athérosclérose chez la souris. C’est le résultat d’un travail de thèse présenté récemment à l’IRSN.

Participez largement aux nouveaux NRD en mammographie !
07/04/2021 : Dans le cadre de l’élaboration de NRD en mammographie qui rentreraient en cohérence avec la décision ANSM 2020 dédiée, les sociétés représentatives de la discipline lancent une étude complète tant dans l’utilisation des systèmes DR et tomosynthèse que pour les systèmes CR. Votre participation à ce recueil de données est très attendue.

Écosystème de la radiologie : un paradoxe à la française
07/04/2021 : La visioconférence qu’a organisé le SNITEM le 7 avril 2021 nous a permis de faire une revue plutôt optimiste de l’écosystème radiologique français et des nombreuses innovations qu’il génère. Mais, paradoxe français, de nombreux freins institutionnels ou culturels empêchent certains de ces progrès de bénéficier aux populations vivant sur notre territoire.

Le taux de cancer d'intervalle comme critère de pertinence de la tomosynthèse dans le dépistage du cancer du sein
06/04/2021 : Le dépistage du cancer du sein par tomosynthèse réduit le taux de cancers d'intervalle par rapport au dépistage par mammographie numérique, selon une étude publiée dans Radiology. L'étude s'ajoute à un ensemble croissant de preuves soutenant la tomosynthèse comme outil de choix pour le dépistage du cancer du sein mais l’analyse bénéfices-risques n’est pas encore bien établie.

Évaluer l'état général d'un patient à partir de son scanner thoracique
06/04/2021 : Selon une étude publiée dans la Revue Radiology, les informations sur la composition corporelle dérivées des tomodensitométries thoraciques de routine peuvent fournir des informations importantes sur la santé globale des personnes atteintes de Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO), notamment sur leur risque de mortalité toutes causes confondues.

Myrian® optimise ses fonctionnalités en neurologie, cardiologie et oncologie notamment
06/04/2021 : La nouvelle version de Myrian® offre de nouvelles fonctionnalités pour la prise en charge de l’AVC, en cardiologie ou en oncologie. Elle a été dévoilée le 1er avril 2021.

Conjoncture économique : les radiologues libéraux ne supporteraient pas de nouvelles baisses tarifaires
02/04/2021 : Dans un contexte économique particulier, les radiologues libéraux ne supporteraient pas de nouvelles baisses de tarification des actes d’imagerie médicale. C’est ce qu’ils font savoir dans un communiqué dans lequel ils donnent les chiffres de leurs revenus moyens des années précédentes.

Leur raison d'être : tisser des liens pour permettre de vivre mieux
01/04/2021 : Tisser des liens durables pour permettre de vivre mieux, tel est la Raison d’être annoncé ces derniers jours par Guerbet. Un slogan élaboré de façon collaborative par de nombreux acteurs de la société.


Le taux de cancer d'intervalle comme critère de pertinence de la tomosynthèse dans le dépistage du cancer du sein
06/04/2021 : Le dépistage du cancer du sein par tomosynthèse réduit le taux de cancers d'intervalle par rapport au dépistage par mammographie numérique, selon une étude publiée dans Radiology. L'étude s'ajoute à un ensemble croissant de preuves soutenant la tomosynthèse comme outil de choix pour le dépistage du cancer du sein mais l’analyse bénéfices-risques n’est pas encore bien établie.

Évaluer l'état général d'un patient à partir de son scanner thoracique
06/04/2021 : Selon une étude publiée dans la Revue Radiology, les informations sur la composition corporelle dérivées des tomodensitométries thoraciques de routine peuvent fournir des informations importantes sur la santé globale des personnes atteintes de Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO), notamment sur leur risque de mortalité toutes causes confondues.

Écosystème de la radiologie : un paradoxe à la française
07/04/2021 : La visioconférence qu’a organisé le SNITEM le 7 avril 2021 nous a permis de faire une revue plutôt optimiste de l’écosystème radiologique français et des nombreuses innovations qu’il génère. Mais, paradoxe français, de nombreux freins institutionnels ou culturels empêchent certains de ces progrès de bénéficier aux populations vivant sur notre territoire.

Un guide pour bien se repérer dans l'offre commerciale d'IA appliquée à l'imagerie médicale
23/03/2021 : L’Intelligence Artificielle appliquée à l’imagerie médicale, fait naître de nombreuses possibilités d’amélioration de la pratique radiologique. L’offre commerciale devient abondante et il est difficile de l’évaluer précisément. C’est dans cet optique qu’une équipe de chercheurs a publié, dans la Revue European Radiology, un guide pour aider les radiologues et décideurs à prendre des décisions éclairées dans ce domaine.

Nouveau produit de contraste en IRM : résultats positifs sur la tolérance et l'efficacité diagnostique
24/03/2021 : Le Gadopiclenol, nouveau produit de contraste en IRM, vient de faire l’objet de deux études montrant son efficacité diagnostique et sa tolérance. Son profil pharmaceutique est identique chez les adultes et les enfants.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

Comprendre l'effet des rayonnements low dose sur l'éthérosclérose
07/04/2021 : L’action des rayonnements à faible dose sur les monocytes et les macrophages essentiellement est responsable de l’amélioration de l’athérosclérose chez la souris. C’est le résultat d’un travail de thèse présenté récemment à l’IRSN.

Pose de PICC-Line par les manipulateurs : le protocole de coopération est validé par Arrêté
09/03/2021 : Le protocole de coopération permettant au manipulateur d’électroradiologie d’intervenir pour la pose de PICC-Line vient de faire l’objet d’un Arrêté du Ministère des Solidarités et de la Santé. Les délais de prise en charge des patients, notamment en oncologie, devraient en bénéficier significativement.

Injection iodée : un risque surestimé pour les insuffisants rénaux selon les sociétés savantes américaines
21/01/2020 : Le risque d'administrer des produits de contraste iodés intraveineux aux patients présentant une fonction rénale réduite a été surestimé, selon de nouvelles déclarations consensuelles de l'American College of Radiology (ACR) et de la National Kidney Foundation (NKF), publiées dans la revue Radiology. Elles recommandent de distinguer deux types de réactions.

Myrian® optimise ses fonctionnalités en neurologie, cardiologie et oncologie notamment
06/04/2021 : La nouvelle version de Myrian® offre de nouvelles fonctionnalités pour la prise en charge de l’AVC, en cardiologie ou en oncologie. Elle a été dévoilée le 1er avril 2021.