Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Scanner > Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner

MERCREDI 05 FéVRIER 2020 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

RSNA

« La reconnaissance précoce de la maladie est importante, non seulement pour la mise en œuvre rapide du traitement, mais aussi pour l'isolement des patients et la surveillance efficace de la santé publique, le confinement et la réponse », a déclaré l'auteur principal d’une étude publiée le 4 février 2020 dans la Revue Radiology, le Dr Michael Chung, professeur adjoint au Département de diagnostic, interventionnel et radiologie moléculaire au Mount Sinai Health System à New York.

Une étude incluant 21 patients infectés par le Coronavirus en Chine

Le 31 décembre 2019, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a été informée de plusieurs cas de maladie respiratoire ressemblant cliniquement à une pneumonie virale et se manifestant par de la fièvre, de la toux et un essoufflement. Le virus récemment découvert qui provient de la ville de Wuhan, dans la province chinoise du Hubei, a été temporairement nommé « nouveau coronavirus » (2019-nCoV). Celui-ci appartient à une famille de virus qui comprennent le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) et le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS).

Dans cette série de cas rétrospective, le Dr Chung et ses collègues ont entrepris de caractériser les principaux résultats de la tomodensitométrie (TDM) thoracique dans un groupe de patients infectés par le nCoV 2019 en Chine dans le but de familiariser les radiologues et les équipes cliniques avec les images de cette nouvelle épidémie. Du 18 au 27 janvier 2020, 21 patients admis dans trois hôpitaux de trois provinces en Chine avec une infection confirmée au nCoV 2019 ont subi une TDM thoracique. Les 21 patients se composaient de 13 hommes et 8 femmes âgés de 29 à 77 ans, avec un âge moyen de 51,2 ans. Tous les patients ont été confirmés positifs pour l'infection via des tests de laboratoire des sécrétions respiratoires.

Une procédure d’exploration tomodensitométrique complète et formalisée

Pour chacun des 21 patients, le scanner a été évalué pour la présence d'opacités en verre dépoli ou de consolidation, le nombre de lobes affectés par ces opacités en verre dépoli ou consolidation, le degré d'implication du lobe en plus du score de gravité pulmonaire, la présence de nodules, d'un épanchement pleural, d'une lymphadénopathie thoracique et d'une maladie pulmonaire sous-jacente telle que l'emphysème ou la fibrose. Toute autre anomalie thoracique a également été notée. L'analyse a montré que le 2019-nCoV se manifeste généralement sur la TDM avec un verre dépoli bilatéral et des opacités pulmonaires consolidantes. Les opacités nodulaires et une distribution périphérique de la maladie peuvent être des caractéristiques supplémentaires utiles au diagnostic précoce. Les chercheurs ont également noté que la cavitation pulmonaire, les nodules pulmonaires discrets, les épanchements pleuraux et la lymphadénopathie sont généralement absents dans les cas de 2019-nCoV.

Des images pathologiques apparaissant souvent dans un deuxième temps

L'imagerie de suivi chez sept des huit patients a montré une progression légère ou modérée de la maladie, se manifestant par l'augmentation de l'étendue et de la densité des opacités de l'espace aérien. Le Dr Chung a averti que l'absence de résultats CT anormaux lors de l'examen initial n'exclut pas la présence de 2019-nCoV. « Notre population de patients est unique par rapport aux autres séries publiées sur le coronavirus de Wuhan, a-t-il précisé. Trois de nos patients ont en effet fait l’objet de TDM thoraciques initiales normales. L'un de ces patients a réagi trois jours plus tard et a développé une lésion nodulaire en verre dépoli solitaire dans le lobe inférieur droit, indiquant que ce schéma peut représenter la toute première manifestation radiologiquement visible de la maladie chez certains patients infectés par le coronavirus de Wuhan. »

Plusieurs jours d’incubation pour un virus parfois non parlant précocement au scanner

Il a ajouté qu'un deuxième patient avait un scanner thoracique de suivi normal quatre jours après son examen d'imagerie normal initial. « Cela suggère que la TDM thoracique manque de sensibilité complète et n'a pas une valeur prédictive négative parfaite, a-t-il poursuivi. Nous ne pouvons pas compter uniquement sur la TDM pour exclure totalement la présence du virus. » Cette constatation peut être liée au fait que l'infection par le 2019-nCoV se caractérise par une période d'incubation de plusieurs jours et il peut y avoir une phase où l'infection virale se manifeste par des symptômes avant que des anomalies soient visibles au scanner.

Les chercheurs notent qu'une étude plus approfondie est nécessaire pour comprendre comment les patients s'en sortent après le traitement, mais suggèrent que l'expérience et les résultats d'imagerie des épidémies de MERS et de SRAS pourraient être utiles dans la gestion de l'épidémie actuelle.

Bruno Benque avec RSNA


toshiba

Les sociétés savantes américaines collaborent autour d'un CR structuré de scanner lié au COVID-19
27/03/2020 : Dans un souci d’efficience dans l’annonce de la pathologie de COVID-19 et de réduction de l’anxiété des correspondants et des patients, les principales sociétés savantes américaines ont élaboré un document de consensus. Un modèle de compte rendu structuré a fait l’objet d’un consensus.

Scanner du COVID-19 : comprendre l'évolution des lésions à un mois
23/03/2020 : Une nouvelle étude publiée dans la Revue Radiology pourrait permettre de comprendre l’évolution des images COVID-19 au scanner. Un suivi des patients à un mois a en effet été réalisée dans ce travail.

L'embolie pulmonaire aigüe comme complication du COVID-19
19/03/2020 : L’embolie pulmonaire aigüe est une cause de détérioration clinique des pneumonies virales. Un article paru dans la Revue Radiology : Cardiothoracic imaging rapporte deux cas d’embolie pulmonaire consécutive au COVID-19.

Scanner thoracique du COVID-19 : différentier les images des autres pathologies virales
16/03/2020 : Dans une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, des chercheurs chinois et américains ont distingué des différences entre les images du COVID-19 et les autres pneumonies virales au scanner.

L'ACR remet en cause la spécificité du scanner pour diagnostiquer le COVID-19
16/03/2020 : Alors que des études récentes présentaient le scanner comme l’examen de base pour le dépistage du COVID-19, l’American College of Radiology vient de publier des recommandations qui modèrent ces premiers résultats. La spécificité de cet examen semble en effet inférieure aux test viraux de biologie.

Nouveau cas de pneumonie par COVID-19 décrit au scanner
10/03/2020 : Un nouveau cas clinique lié au COVID-19 a été décrit dans la Revue Radiology. Le scanner montre les images caractéristiques de la pneumonie provoquée par le virus et montre une légère résorption au 9ème jour d‘hospitalisation après traitement.

COVID-19 : le scanner 3D d'une patiente infectée
06/03/2020 : Les images reconstruites du scanner effectué sur une patiente infectée par le COVID-19 montrent bien une prédominance d’images en verre dépoli dans les zones péri-hilaire et sous-pleurale.

De l'influence de la hauteur de table pour la qualité d'un scanner thoracique
05/03/2020 : Les examens tomodensitométriques ont une meilleure qualité et délivrent une dose moindre lorsque la table est positionnée à une hauteur médiane ou plus basse. C’est le résultat d’une étude chinoise parue dans le Chinese Journal of Academic Radiology.

Le scanner nouvel étalon pour le dépistage précoce du Coronavirus
27/02/2020 : Dans une étude de plus de 1000 patients, publiée dans la revue Radiology, la tomodensitométrie thoracique a surpassé les tests de laboratoire dans le diagnostic de coronavirus 2019 (COVID-19). Les chercheurs ont conclu que la tomodensitométrie devrait être utilisée comme principal outil de dépistage du COVID-19.

Coronavirus au scanner : des images différentes selon le stade d'évolution
21/02/2020 : Dans une nouvelle recherche publiée le 20 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs du Mount Sinai Health System de New York ont démontré que les images scanographiques dans les cas de coronavirus 19 (COVID-19) sont liées à l'évolution de l'infection.


Les sociétés savantes américaines collaborent autour d'un CR structuré de scanner lié au COVID-19
27/03/2020 : Dans un souci d’efficience dans l’annonce de la pathologie de COVID-19 et de réduction de l’anxiété des correspondants et des patients, les principales sociétés savantes américaines ont élaboré un document de consensus. Un modèle de compte rendu structuré a fait l’objet d’un consensus.

Données de Santé : une nouvelle approche pour assurer la confidentialité
25/03/2020 : La sécurité des données de Santé et la protection de la vie privée des patients est une préoccupation majeure pour les tutelles sanitaires. Un Rapport publié dans la Revue Radiology suggère de considérer les données comme n’appartenant à personne et de cibler l’éthique des prestataires d’IA.  

COVID-19 : les radiologues Vidi solidaires et mobilisés dans la guerre sanitaire
25/03/2020 : Alors que certains cabinets de radiologie ont dû fermer par manque de moyens de protection contre le COVID, les radiologues du Groupe Vidi se mettent à la disposition de leurs confrères. Ils se montrent solidaires et mobiliser pour aider à gagner la guerre sanitaire.

Les recommandations de la SFMN pour l'organisation de la médecine nucléaire en environnement COVID-19
24/03/2020 : Afin d’assurer une bonne prise en charge des patients en médecine nucléaire pendant l’épidémie de COVID-19, la SFMN a publié des recommandations spécifiques pour une bonne organisation des services traitant de cette spécialité.

Une nouvelle application de compte rendu structuré mis à disposition des radiologues
24/03/2020 : Comme certains de ses concurrents, la plateforme Keydiag met à disposition des radiologues gratuitement son application de comptes rendus structurés en tomodensitométrie pulmonaire. Un joli geste de solidarité dans le contexte épidémique actuel.

Scanner du COVID-19 : comprendre l'évolution des lésions à un mois
23/03/2020 : Une nouvelle étude publiée dans la Revue Radiology pourrait permettre de comprendre l’évolution des images COVID-19 au scanner. Un suivi des patients à un mois a en effet été réalisée dans ce travail.

Lancement du Réseau de veille sanitaire COVID-19 Imagerie SFR
23/03/2020 : La Société Française de Radiologie et le G4 lancent le Réseau COVID-19 Imagerie SFR, une plateforme de veille sanitaire nationale sur le COVID-19. Basée sur quatre indicateurs spécifiques, elle se veut complémentaire de la base de données scanographiques déjà ouverte dans ce cadre.

L'embolie pulmonaire aigüe comme complication du COVID-19
19/03/2020 : L’embolie pulmonaire aigüe est une cause de détérioration clinique des pneumonies virales. Un article paru dans la Revue Radiology : Cardiothoracic imaging rapporte deux cas d’embolie pulmonaire consécutive au COVID-19.

Recommandations contre le COVID-19 pour les centres de radiothérapie
18/03/2020 : Les personnels médicaux et paramédicaux des centres de radiothérapie sont appelés à suivre les recommandations que vient de publier la SFRO dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de COVID-19. Ce texte est appelé à évoluer dans le temps.

Un compte rendu structuré gratuit pour le diagnostic de COVID-19
18/03/2020 : Afin de participer à l’effort mondial contre l’épidémie de COVID-19, la start-up Smart Reporting donne accès gratuitement aux comptes rendus structurés pour le diagnostic de cette pathologie.


Les recommandations de la Société Française de Radiologie dans un contexte de COVID-19
13/03/2020 : La Société d’Imagerie Thoracique a publié un Point sur l’imagerie dans un contexte de COVID-19. Les types d’examens à réaliser, la conduite à tenir pour les professionnels et les images significatives sont ainsi détaillés.

Le scanner nouvel étalon pour le dépistage précoce du Coronavirus
27/02/2020 : Dans une étude de plus de 1000 patients, publiée dans la revue Radiology, la tomodensitométrie thoracique a surpassé les tests de laboratoire dans le diagnostic de coronavirus 2019 (COVID-19). Les chercheurs ont conclu que la tomodensitométrie devrait être utilisée comme principal outil de dépistage du COVID-19.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

Scanner du COVID-19 : comprendre l'évolution des lésions à un mois
23/03/2020 : Une nouvelle étude publiée dans la Revue Radiology pourrait permettre de comprendre l’évolution des images COVID-19 au scanner. Un suivi des patients à un mois a en effet été réalisée dans ce travail.

Scanner thoracique du COVID-19 : différentier les images des autres pathologies virales
16/03/2020 : Dans une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, des chercheurs chinois et américains ont distingué des différences entre les images du COVID-19 et les autres pneumonies virales au scanner.

L'embolie pulmonaire aigüe comme complication du COVID-19
19/03/2020 : L’embolie pulmonaire aigüe est une cause de détérioration clinique des pneumonies virales. Un article paru dans la Revue Radiology : Cardiothoracic imaging rapporte deux cas d’embolie pulmonaire consécutive au COVID-19.

Coronavirus au scanner : des images différentes selon le stade d'évolution
21/02/2020 : Dans une nouvelle recherche publiée le 20 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs du Mount Sinai Health System de New York ont démontré que les images scanographiques dans les cas de coronavirus 19 (COVID-19) sont liées à l'évolution de l'infection.

Nouveau cas de pneumonie par COVID-19 décrit au scanner
10/03/2020 : Un nouveau cas clinique lié au COVID-19 a été décrit dans la Revue Radiology. Le scanner montre les images caractéristiques de la pneumonie provoquée par le virus et montre une légère résorption au 9ème jour d‘hospitalisation après traitement.

L'ACR remet en cause la spécificité du scanner pour diagnostiquer le COVID-19
16/03/2020 : Alors que des études récentes présentaient le scanner comme l’examen de base pour le dépistage du COVID-19, l’American College of Radiology vient de publier des recommandations qui modèrent ces premiers résultats. La spécificité de cet examen semble en effet inférieure aux test viraux de biologie.

COVID-19 : le scanner 3D d'une patiente infectée
06/03/2020 : Les images reconstruites du scanner effectué sur une patiente infectée par le COVID-19 montrent bien une prédominance d’images en verre dépoli dans les zones péri-hilaire et sous-pleurale.