Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Radiothérapie > Vaccination intra-tumorale au NBTXR3: bientôt le marquage CE ?

Vaccination intra-tumorale au NBTXR3: bientôt le marquage CE ?

MARDI 26 JUIN 2018 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La nouvelle étude internationale évaluant l'impact du NBTXR3 dans la radiothérapie du sarcome des tissus mous permet de fonder de gros espoirs pour les patients. Le taux de réponse à cette molécule est très significatif et les effets secondaires rares. Nanobiotix est très confiant pour le marquage CE de cette molécule.

Nanobiotix

Nanobiotix a annoncé, le 21 juin 2018, les résultats positifs de l'étude act.in.sarc de Phase II / III évaluant les effets du NBTXR3 dans le sarcome des tissus mous (STM).

Évaluer l'impact de NBTXR3 pour la radiothérapie du sarcome du tissu mou

"Les données sont exceptionnelles et montrent sans aucun doute une amélioration de l'impact de la radiothérapie avec un nombre de réponses complètes, révèle le Pr. Sylvie Bonvalot, Chef du Service de chirurgie tumorale complexe à l'Institut Curie, à Paris et chercheur principal de l'étude PII / III. NBTXR3 peut apporter de réels avantages aux patients et changer les standards de soins. Cette innovation va jouer un rôle dans de nombreuses autres indications et particulièrement là où la radiothérapie est utilisée seule. NBTXR3 a un nouveau mode d'action qui détruit physiquement les cellules cancéreuses lorsqu'il est activé par radiothérapie. Cette molécule est conçue pour détruire directement les tumeurs et activer le système immunitaire, au niveau local ou pour le traitement systémique des maladies".

L'étude de phase II / III était une étude prospective, randomisée, multinationale, qui a inclus plus de 180 patients atteints de STM localement avancé. L'objectif cette étude était d'évaluer l'efficacité et la tolérance de NBTXR3 activé par radiothérapie par rapport à la radiothérapie seule. Les patients ont été traités avec une dose standard de rayonnement (25 x 2 Gy) et les critères d'efficacité ont été mesurés sur des tumeurs réséquées chirurgicalement.

Un taux de réponse significatif et des marges chirurgicales propres

Le critère d'évaluation principal est le taux de réponse complète pathologique, défini comme le taux de patients présentant moins de 5% de cellules cancéreuses viables résiduelles dans la tumeur après le traitement. Ce critère principal est lié au mode d'action de NBTXR3 et à l'efficacité du produit. Ainsi, deux fois plus de patients (16,1% vs 7,9%) ont fait l'objet d'une réponse complète avec NBTXR3 par rapport à la population témoin (p = 0,0448). La différence significative observée entre les deux populations valide la supériorité du traitement avec NBTXR3 sur la radiothérapie seule.

Le critère secondaire principal est l'état de la marge de résection évaluant la qualité de la chirurgie. L'objectif principal est d'obtenir des marges propres, c'est-à-dire qu'il n'y a plus de cellules cancéreuses trouvées dans les marges chirurgicales. NBTXR3 a démontré une augmentation statistiquement significative du taux de marge chirurgicale, comparé à la radiothérapie seule (augmentation relative de 20%, p = 0,042). "Je suis étonné par la différence de taux de réponse, remarque le Pr Jean-Yves Blay, Directeur du Centre Léon Bérard, à Lyon. Il est extrêmement rare de doubler le taux de réponse histologique complète et je ne vois aucune autre stratégie capable d'accomplir cela. Encore plus impressionnant est le taux de marges propres, qui est augmenté de plus de 20% par rapport à un taux moyen de 64%. Cette différence est vraiment impressionnante, étant donné que cela impacte sur les rechutes et la survie des patients."

Des effets indésirables rares pour un produit au profil universel

NBTXR3 a démontré une bonne tolérance locale parmi ces patients, avec une sécurité liée aux rayonnements équivalente dans les deux populations. Des réactions immunitaires aigües de courte durée ont été observées chez 7,9% des patients et le site d'injection a provoqué des douleurs chez 13,5% des patients. En outre, 6,7% d'entre eux ont fait l'objet d'un hématome / ecchymose de grade 1. En ce qui concerne la toxicité à long terme, des événements indésirables moins graves ont été signalés pour les patients sous NBTXR3.

Les résultats positifs de cette étude confirment et valident encore mieux la demande de marquage CE déposée précédemment pour les sarcomes des tissus mous. La validation clinique du mode d'action physique de NBTXR3 dans une maladie très hétérogène et difficile à traiter renforce le profil universel du produit et confirme la stratégie de développement dans plusieurs indications. Actuellement, la société évalue NBTXR3 dans sept essais cliniques portant sur les cancers de la tête et du cou et dans des programmes d'immuno-oncologie.

Bruno Benque


toshiba

Radiothérapie: première mondiale pour synchrony® appliqué au système Radixact®
02/09/2019 : Le système synchrony®, qui ajuste en temps réel le rayonnement en radiothérapie, a pu être mis en œuvre pour la première fois en complément du système Radixact®. La dose maximale a pu être ainsi administrée en préservant les tissus sains.

Ostéoradionécrose post-radiothérapie : l'IRSN lance in projet de recherche
22/08/2019 : L'IRSN vient de lancer XBONE, un nouveau projet visant à réparer les effets secondaires induits sur les os par des radiothérapies des cancers aéro-digestifs. Ce protocole de thérapie utilise les cellules stromales mésenchymateuses dans une matrice de biomatériau.

Un patient reçoit double dose en radiothérapie stéréotaxique
02/08/2019 : Les périodes de surcharge de travail, on le sait, sont susceptibles d'entrainer des erreurs de pratique. Le service de radiothérapie du Centre François Baclesse de Caen en a fait l'expérience récemment avec un ESR de niveau 2.

Le CH de Soissons inaugure son nouveau service de radiothérapie
15/07/2019 : Le CH de Soissons vient d'inaugurer un nouveau service de radiothérapie dans ses locaux. Ce projet a fait l'objet de la constitution d'un GCS avec l'Institut Godinot de Reims.

Un essai clinique valide la pertinence de NBTXR3 pour améliorer la radiothérapie des tissus mou
11/07/2019 : La pertinence de l'injection en intraveineux de NBTXR3 avant radiothérapie vient de faire l'objet d'un publication dans The Lancet Oncology. 179 patients ont bénéficié de cet essai.

Un nouvel accélérateur haut de gamme à l'Institut Curie
27/06/2019 : Avec l'acquisition récente de l'Halcyon de Varian, l'Institut Curie fait porter à 13 le nombre des accélérateurs mis à disposition des patients pour la radiothérapie. Cette modalité améliorera la qualité des prises en charge et augmentera le nombre de patients traités.

Une nouvelle stratégie radiothérapeutique pour le cancer du sein précoce ?
25/06/2019 : Un supplément à forte dose de radiothérapie stéréotaxique apporté à une radiothérapie classique semble apporter des effets bénéfiques pour les patientes traitées pour un cancer du sein précoce. C'est ce que révèle une étude française.

Des programmes de recherche IRSN sur les effets secondaires à la radiothérapie
06/06/2019 : L'IRSN développe de nouveaux programmes de recherche sur les effets secondaires en radiothérapie. Il élabore notamment des modèles prédictifs et va lancer un premier essai clinique mettant en jeu des cellules souches réparatrices.

Le système Radixact s’équipe de Synchrony pour des niveaux inégalés de précision dans le traitement des tumeurs mobiles par radiothérapie
29/04/2019 : Avec le lancement de sa nouvelle technologie de suivi des mouvements Synchrony® pour le système de radiothérapie Radixact, Accuray Incorporated hisse la précision des traitements à un niveau jamais atteint. Couplé aux systèmes de planification Accuray Precision® et de gestion des données patients iDMS®, le système Radixact améliore, depuis 2017, les capacités de traitement dans plusieurs centres de référence dans le monde. Aujourd’hui avec la mise à disposition de la technologie de synchronisation des mouvements Synchrony, le système Radixact peut procéder à la synchronisation du mouvement intra-fraction, permettant ainsi le suivi, la détection et la correction en temps réel du mouvement de la tumeur pendant le traitement, dans le but d’améliorer la précision de la dose délivrée et la durée de traitement en comparaison aux systèmes de radiothérapie conventionnelle.

L'amplificateur de radiothérapie NBTXR3 obtient le marquage CE
08/04/2019 : En obtenant le marquage CE pour ses nanoparticules d'amplification de l'action de la radiothérapie, la société française Nanobiotix obtient une juste reconnaissance de sa technologie éprouvée par de nombreux essais cliniques.


Ischémie critique de jambe: le congrès américain délocalisé en Europe
17/09/2019 : Le congrès mondial AMP, consacré à la prévention et au traitement de l'ischémie critique des membres, se délocalise pour la première fois en Europe en octobre prochain.

Exposition des travailleurs : un bilan 2018 plutôt satisfaisant
16/09/2019 : La situation des travailleurs du domaine médical exposés aux rayonnements ionisants reste globalement stable en France en 2018, selon la nouvelle étude annuelle de l'IRSN. Ce document épingle une nouvelle fois les acteurs de la radiologie interventionnelle pour leur exposition aux extrémités.

Hypertrophie du VG : signe avant coureur de maladie coronarienne
13/09/2019 : Selon une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, l'hypertrophie ventriculaire gauche est un facteur prédictif de la mortalité et de l'insuffisance cardiaque liés à la maladie coronarienne. Dans ce cadre, l'IRM du VG serait plus prédictive que le coroscanner.

Médecine nucléaire: de nouvelles modalités au CHU de Bordeaux
11/09/2019 : Le Service de médecine nucléaire du CHU de Bordeaux améliore son parc de modalités afin d'améliorer le diagnostic et la recherche en oncologie, ainsi que la coopération des enfants. Il vienen effet de faire l'acquisition d'un TEP Scan Vereos et d'un Kitten scanner.

Interventionnel: Siemens Healthineers fait l'acquisition de Corindus
11/09/2019 : En faisant l'acquisition de la société Corindus, Siemens Healthineers complète son offre en faveur de l'imagerie interventionnelle avec les systèmes robotisés de contrôle à distance des sondes, des guides et des matériels de dilatation vasculaire.

Un patient bien informé pour un examen de qualité
10/09/2019 : Les informations concernant un examen d'IRM ou de scanner sont très importantes pour les patients. Ce constat a été validé par les résultats d'une enquête récente.

Des images médicales sans bruit grâce à l'imagerie quantique ?
10/09/2019 : Pour éliminer le bruit dans les images médicales, des chercheurs ont tenté de créer les conditions de l'imagerie quantique. Ils ont décrit leurs travaux dans la Revue Physical Review X.

Protocoles de coopération : une prime mensuelle pour les manipulateurs impliqués !
09/09/2019 : Un décret paru au Journal Officiel du 8 septembre 2019 institue une prime pour les manipulateurs impliqués dans les protocoles de coopération. Cela constitue le premier acte de reconnaissance gouvernemental pour ces professionnels souhaitant étendre leur champ de compétences.

Gadolinium et grossesse: des risques significatifs d'exposition fœtale
06/09/2019 : Selon une étude publiée dans la revue Radiology, un nombre limité mais préoccupant de femmes sont exposées à un produit de contraste au gadolinium au début de leur grossesse. Les chercheurs suggèrent de mener des mesures efficaces de dépistage de la grossesse afin de réduire l'exposition par inadvertance à ces agents de contraste en début de grossesse.

CHU de Rennes: présentation en vidéo de la nouvelle salle interventionnelle multimodale
06/09/2019 : Le CHU de Rennes vient d'installer une salle d'imagerie interventionnelle multimodale. Le Dr Emmanuel Quehen présente cette installation en vidéo.


Un nouveau modèle pour évaluer le risque cardiovasculaire à partir du coroscanner
25/06/2019 : Pour évaluer le risque cardiovasculaire d'une personne à partie du coroscanner, la méthode la plus appropriée aujourd'hui est le machine learning. C'est le résultat d'une étude publiée dans la Revue Radiology, qui montre que cette méthode est supérieure au score CAD-RADS par exemple.

Protocoles de coopération : une prime mensuelle pour les manipulateurs impliqués !
09/09/2019 : Un décret paru au Journal Officiel du 8 septembre 2019 institue une prime pour les manipulateurs impliqués dans les protocoles de coopération. Cela constitue le premier acte de reconnaissance gouvernemental pour ces professionnels souhaitant étendre leur champ de compétences.

Un patient bien informé pour un examen de qualité
10/09/2019 : Les informations concernant un examen d'IRM ou de scanner sont très importantes pour les patients. Ce constat a été validé par les résultats d'une enquête récente.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Le décret de compétences du manipulateur moderne est paru !
06/12/2016 : Le Ministère des Affaires sociales et de la Santé a publié, le 5 décembre 2016, le nouveau Décret de compétences des manipulateurs. Comme annoncé, il instaure trois niveaux d’autonomie pour ces professionnels de santé et élargit leur champ d’action.

Gadolinium et grossesse: des risques significatifs d'exposition fœtale
06/09/2019 : Selon une étude publiée dans la revue Radiology, un nombre limité mais préoccupant de femmes sont exposées à un produit de contraste au gadolinium au début de leur grossesse. Les chercheurs suggèrent de mener des mesures efficaces de dépistage de la grossesse afin de réduire l'exposition par inadvertance à ces agents de contraste en début de grossesse.

C'est officiel : Toshiba Medical devient Canon Medical Systems Corporation
24/01/2018 : L'intégration de Toshiba Medical Systems au sein de Canon Inc. a été entérinée le 4 janvier 2018. Canon Medical Systems Corporation fera désormais profiter du réseau mondial de la maison mère aux acteurs de l'imagerie diagnostique et thérapeutique, ainsi que de sa philosophie: "Made for life".

DxPlanning DR coordonne la complexité des unités d'imagerie
14/10/2013 :   La solution DxPlanning DR de Medasys se présente comme un véritable tableau de service électronique, conçu pour l'organisation des unités d'imagerie et la coordination des équipes médicales. Élaborée avec le concours du Pr Pierre-Jean Valette aux Hospices Civils de Lyon, elle répond aux aspirations des gestionnaires de services, qui pourront l'évaluer lors des démonstrations proposées par Medasys aux JFR 2013  

Ostéoradionécrose post-radiothérapie : l'IRSN lance in projet de recherche
22/08/2019 : L'IRSN vient de lancer XBONE, un nouveau projet visant à réparer les effets secondaires induits sur les os par des radiothérapies des cancers aéro-digestifs. Ce protocole de thérapie utilise les cellules stromales mésenchymateuses dans une matrice de biomatériau.

Des images médicales sans bruit grâce à l'imagerie quantique ?
10/09/2019 : Pour éliminer le bruit dans les images médicales, des chercheurs ont tenté de créer les conditions de l'imagerie quantique. Ils ont décrit leurs travaux dans la Revue Physical Review X.