Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Radiothérapie > Vaccination intra-tumorale au NBTXR3: bientôt le marquage CE ?

Vaccination intra-tumorale au NBTXR3: bientôt le marquage CE ?

MARDI 26 JUIN 2018 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La nouvelle étude internationale évaluant l'impact du NBTXR3 dans la radiothérapie du sarcome des tissus mous permet de fonder de gros espoirs pour les patients. Le taux de réponse à cette molécule est très significatif et les effets secondaires rares. Nanobiotix est très confiant pour le marquage CE de cette molécule.

Nanobiotix

Nanobiotix a annoncé, le 21 juin 2018, les résultats positifs de l'étude act.in.sarc de Phase II / III évaluant les effets du NBTXR3 dans le sarcome des tissus mous (STM).

Évaluer l'impact de NBTXR3 pour la radiothérapie du sarcome du tissu mou

"Les données sont exceptionnelles et montrent sans aucun doute une amélioration de l'impact de la radiothérapie avec un nombre de réponses complètes, révèle le Pr. Sylvie Bonvalot, Chef du Service de chirurgie tumorale complexe à l'Institut Curie, à Paris et chercheur principal de l'étude PII / III. NBTXR3 peut apporter de réels avantages aux patients et changer les standards de soins. Cette innovation va jouer un rôle dans de nombreuses autres indications et particulièrement là où la radiothérapie est utilisée seule. NBTXR3 a un nouveau mode d'action qui détruit physiquement les cellules cancéreuses lorsqu'il est activé par radiothérapie. Cette molécule est conçue pour détruire directement les tumeurs et activer le système immunitaire, au niveau local ou pour le traitement systémique des maladies".

L'étude de phase II / III était une étude prospective, randomisée, multinationale, qui a inclus plus de 180 patients atteints de STM localement avancé. L'objectif cette étude était d'évaluer l'efficacité et la tolérance de NBTXR3 activé par radiothérapie par rapport à la radiothérapie seule. Les patients ont été traités avec une dose standard de rayonnement (25 x 2 Gy) et les critères d'efficacité ont été mesurés sur des tumeurs réséquées chirurgicalement.

Un taux de réponse significatif et des marges chirurgicales propres

Le critère d'évaluation principal est le taux de réponse complète pathologique, défini comme le taux de patients présentant moins de 5% de cellules cancéreuses viables résiduelles dans la tumeur après le traitement. Ce critère principal est lié au mode d'action de NBTXR3 et à l'efficacité du produit. Ainsi, deux fois plus de patients (16,1% vs 7,9%) ont fait l'objet d'une réponse complète avec NBTXR3 par rapport à la population témoin (p = 0,0448). La différence significative observée entre les deux populations valide la supériorité du traitement avec NBTXR3 sur la radiothérapie seule.

Le critère secondaire principal est l'état de la marge de résection évaluant la qualité de la chirurgie. L'objectif principal est d'obtenir des marges propres, c'est-à-dire qu'il n'y a plus de cellules cancéreuses trouvées dans les marges chirurgicales. NBTXR3 a démontré une augmentation statistiquement significative du taux de marge chirurgicale, comparé à la radiothérapie seule (augmentation relative de 20%, p = 0,042). "Je suis étonné par la différence de taux de réponse, remarque le Pr Jean-Yves Blay, Directeur du Centre Léon Bérard, à Lyon. Il est extrêmement rare de doubler le taux de réponse histologique complète et je ne vois aucune autre stratégie capable d'accomplir cela. Encore plus impressionnant est le taux de marges propres, qui est augmenté de plus de 20% par rapport à un taux moyen de 64%. Cette différence est vraiment impressionnante, étant donné que cela impacte sur les rechutes et la survie des patients."

Des effets indésirables rares pour un produit au profil universel

NBTXR3 a démontré une bonne tolérance locale parmi ces patients, avec une sécurité liée aux rayonnements équivalente dans les deux populations. Des réactions immunitaires aigües de courte durée ont été observées chez 7,9% des patients et le site d'injection a provoqué des douleurs chez 13,5% des patients. En outre, 6,7% d'entre eux ont fait l'objet d'un hématome / ecchymose de grade 1. En ce qui concerne la toxicité à long terme, des événements indésirables moins graves ont été signalés pour les patients sous NBTXR3.

Les résultats positifs de cette étude confirment et valident encore mieux la demande de marquage CE déposée précédemment pour les sarcomes des tissus mous. La validation clinique du mode d'action physique de NBTXR3 dans une maladie très hétérogène et difficile à traiter renforce le profil universel du produit et confirme la stratégie de développement dans plusieurs indications. Actuellement, la société évalue NBTXR3 dans sept essais cliniques portant sur les cancers de la tête et du cou et dans des programmes d'immuno-oncologie.

Bruno Benque


Manipuler la p53 pour optimiser la radiothérapie
11/02/2021 : Le mode de fonctionnement de la protéine p53 dans les processus cellulaires soumis aux irradiations a fait l’objet d’une étude à la Harvard Medical School. Il en résulte qu’en la manipulant et en la combinant au MDM2 elle est active plus longtemps, ce qui pourrait rendre la radiothérapie plus efficiente.

Le BIG promeut une désescalade thérapeutique du cancer du sein
27/01/2021 : La prise en charge du cancer du sein pourrait connaître prochainement des changements significatifs. Sous l’égide du BIG, plusieurs travaux de recherche évaluent la possibilité de réduire les traitements dédiés, notamment en faisant intervenir la radiomique. Dans ce contexte, quatre études proposent une véritable « désescalade thérapeutique ».

Affaire du logiciel de gestion de radiothérapie : le troisième associé est lui aussi mis en examen
11/01/2021 : Tous les associés de la société éditrice du logiciel de gestion des patients en radiothérapie frauduleux sont désormais mis en examen. Le logiciel n’est, quant à lui, plus exploité.

Unicancer crée un marché unique en Europe pour les centres de radiothérapie
05/01/2021 : En signant un marché avec 60 fournisseurs, Unicancer permettra à 25 centres de radiothérapie d’accéder plus facilement aux innovations technologiques de la spécialité. Ce marché bénéficie d’un processus d’évaluation pluridisciplinaire et donnera des opportunités à des start-up innovantes du secteur.

Une étude internationale évalue la pertinence de la radiothérapie personnalisée du carcinome canalaire in situ
16/12/2020 : Une collaboration scientifique internationale a mené une étude à grande échelle sur la radiothérapie du CCIS. Ce travail cherche à évaluer la pertinence d’une radiothérapie localisée personnalisée et à identifier des marqueurs de récidive invasive.

Prospective sur la radiothérapie à l'horizon 2030
09/12/2020 : Le récent congrès virtuel de la SFRO nous a fait entrevoir ce que pourrait être la radiothérapie dans dix ans. Personnalisation des traitements, selon le micriobiote des patients ou leur sous-groupe immunologique, ainsi que la technologie Laser – plasma, font partie des évolutions à prévoir.

Des outils d'IA pour personnaliser la radiothérapie du glioblastome
08/12/2020 : Un consortium incluant l’IGR, l’AP-HP, l’ICANS, TheraPanacea et GE Healthcare se propose d’améliorer la prise en charge radiothérapeutique du glioblastome. Il s’agit de personnaliser, à l’aide de l’IA, les doses locales de radiothérapie afin de les optimiser pour chaque patient.

La radiothérapie intra-opératoire est de retour
11/11/2020 : La radiothérapie per-opératoire est de nouveau très utilisée de nos jours et ses indications sont bénéfiques pour les patients. C’est ce qu’a montré un récent webinar diffusé sur la plateforme Oncostream.

Le congrès 2020 de la SFRO prend à son tour une forme virtuelle
16/09/2020 : Le congrès de la SFRO 2020 sera cette année un événement 100% e-congrès. Les participants retrouveront, sur la plateforme en ligne, l’ensemble des prestations qui étaient prévues en présentiel, sous forme digitale.

Augmentation de capital chez Nanobiotix
10/08/2020 : Nanobiotix vient d’annoncer une augmentation de capital qui servira à poursuivre son travail de recherche notamment sur les effets de l’amplificateur de radiothérapie NBTXR3.


Une plateforme de post-traitement commune pour un groupe de modalités hétérogènes
09/04/2021 : En référençant la solution Myrian®, Le groupe Vidi met à disposition de ses adhérents une plateforme de post-traitement capable d’incrémenter des images venues de nombreuses et hétérogènes modalités.

Le scanner 4D pour évaluer les flux du système hépatique
09/04/2021 : L’exploration dynamique pré-opératoire du système vasculaire hépatique pour les patients atteints d’hypertension portale pourrait âtre réalisée pat TDM 4D. C’est le résultat d’une étude japonaise publiée dans la Revue European Radiology qui propose de visualiser les flux intra-hépatiques ainsi que la direction du flux dans le système porte.

Comprendre l'effet des rayonnements low dose sur l'éthérosclérose
07/04/2021 : L’action des rayonnements à faible dose sur les monocytes et les macrophages essentiellement est responsable de l’amélioration de l’athérosclérose chez la souris. C’est le résultat d’un travail de thèse présenté récemment à l’IRSN.

Participez largement aux nouveaux NRD en mammographie !
07/04/2021 : Dans le cadre de l’élaboration de NRD en mammographie qui rentreraient en cohérence avec la décision ANSM 2020 dédiée, les sociétés représentatives de la discipline lancent une étude complète tant dans l’utilisation des systèmes DR et tomosynthèse que pour les systèmes CR. Votre participation à ce recueil de données est très attendue.

Écosystème de la radiologie : un paradoxe à la française
07/04/2021 : La visioconférence qu’a organisé le SNITEM le 7 avril 2021 nous a permis de faire une revue plutôt optimiste de l’écosystème radiologique français et des nombreuses innovations qu’il génère. Mais, paradoxe français, de nombreux freins institutionnels ou culturels empêchent certains de ces progrès de bénéficier aux populations vivant sur notre territoire.

Le taux de cancer d'intervalle comme critère de pertinence de la tomosynthèse dans le dépistage du cancer du sein
06/04/2021 : Le dépistage du cancer du sein par tomosynthèse réduit le taux de cancers d'intervalle par rapport au dépistage par mammographie numérique, selon une étude publiée dans Radiology. L'étude s'ajoute à un ensemble croissant de preuves soutenant la tomosynthèse comme outil de choix pour le dépistage du cancer du sein mais l’analyse bénéfices-risques n’est pas encore bien établie.

Évaluer l'état général d'un patient à partir de son scanner thoracique
06/04/2021 : Selon une étude publiée dans la Revue Radiology, les informations sur la composition corporelle dérivées des tomodensitométries thoraciques de routine peuvent fournir des informations importantes sur la santé globale des personnes atteintes de Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO), notamment sur leur risque de mortalité toutes causes confondues.

Myrian® optimise ses fonctionnalités en neurologie, cardiologie et oncologie notamment
06/04/2021 : La nouvelle version de Myrian® offre de nouvelles fonctionnalités pour la prise en charge de l’AVC, en cardiologie ou en oncologie. Elle a été dévoilée le 1er avril 2021.

Conjoncture économique : les radiologues libéraux ne supporteraient pas de nouvelles baisses tarifaires
02/04/2021 : Dans un contexte économique particulier, les radiologues libéraux ne supporteraient pas de nouvelles baisses de tarification des actes d’imagerie médicale. C’est ce qu’ils font savoir dans un communiqué dans lequel ils donnent les chiffres de leurs revenus moyens des années précédentes.

Leur raison d'être : tisser des liens pour permettre de vivre mieux
01/04/2021 : Tisser des liens durables pour permettre de vivre mieux, tel est la Raison d’être annoncé ces derniers jours par Guerbet. Un slogan élaboré de façon collaborative par de nombreux acteurs de la société.


Le taux de cancer d'intervalle comme critère de pertinence de la tomosynthèse dans le dépistage du cancer du sein
06/04/2021 : Le dépistage du cancer du sein par tomosynthèse réduit le taux de cancers d'intervalle par rapport au dépistage par mammographie numérique, selon une étude publiée dans Radiology. L'étude s'ajoute à un ensemble croissant de preuves soutenant la tomosynthèse comme outil de choix pour le dépistage du cancer du sein mais l’analyse bénéfices-risques n’est pas encore bien établie.

Évaluer l'état général d'un patient à partir de son scanner thoracique
06/04/2021 : Selon une étude publiée dans la Revue Radiology, les informations sur la composition corporelle dérivées des tomodensitométries thoraciques de routine peuvent fournir des informations importantes sur la santé globale des personnes atteintes de Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO), notamment sur leur risque de mortalité toutes causes confondues.

Écosystème de la radiologie : un paradoxe à la française
07/04/2021 : La visioconférence qu’a organisé le SNITEM le 7 avril 2021 nous a permis de faire une revue plutôt optimiste de l’écosystème radiologique français et des nombreuses innovations qu’il génère. Mais, paradoxe français, de nombreux freins institutionnels ou culturels empêchent certains de ces progrès de bénéficier aux populations vivant sur notre territoire.

Un guide pour bien se repérer dans l'offre commerciale d'IA appliquée à l'imagerie médicale
23/03/2021 : L’Intelligence Artificielle appliquée à l’imagerie médicale, fait naître de nombreuses possibilités d’amélioration de la pratique radiologique. L’offre commerciale devient abondante et il est difficile de l’évaluer précisément. C’est dans cet optique qu’une équipe de chercheurs a publié, dans la Revue European Radiology, un guide pour aider les radiologues et décideurs à prendre des décisions éclairées dans ce domaine.

Nouveau produit de contraste en IRM : résultats positifs sur la tolérance et l'efficacité diagnostique
24/03/2021 : Le Gadopiclenol, nouveau produit de contraste en IRM, vient de faire l’objet de deux études montrant son efficacité diagnostique et sa tolérance. Son profil pharmaceutique est identique chez les adultes et les enfants.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

Comprendre l'effet des rayonnements low dose sur l'éthérosclérose
07/04/2021 : L’action des rayonnements à faible dose sur les monocytes et les macrophages essentiellement est responsable de l’amélioration de l’athérosclérose chez la souris. C’est le résultat d’un travail de thèse présenté récemment à l’IRSN.

Pose de PICC-Line par les manipulateurs : le protocole de coopération est validé par Arrêté
09/03/2021 : Le protocole de coopération permettant au manipulateur d’électroradiologie d’intervenir pour la pose de PICC-Line vient de faire l’objet d’un Arrêté du Ministère des Solidarités et de la Santé. Les délais de prise en charge des patients, notamment en oncologie, devraient en bénéficier significativement.

Injection iodée : un risque surestimé pour les insuffisants rénaux selon les sociétés savantes américaines
21/01/2020 : Le risque d'administrer des produits de contraste iodés intraveineux aux patients présentant une fonction rénale réduite a été surestimé, selon de nouvelles déclarations consensuelles de l'American College of Radiology (ACR) et de la National Kidney Foundation (NKF), publiées dans la revue Radiology. Elles recommandent de distinguer deux types de réactions.

Myrian® optimise ses fonctionnalités en neurologie, cardiologie et oncologie notamment
06/04/2021 : La nouvelle version de Myrian® offre de nouvelles fonctionnalités pour la prise en charge de l’AVC, en cardiologie ou en oncologie. Elle a été dévoilée le 1er avril 2021.