Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Imagerie de la femme > Dépistage du cancer du sein: Radiologues et gynécologues unis contre la désinformation

Dépistage du cancer du sein: Radiologues et gynécologues unis contre la désinformation

VENDREDI 23 JUIN 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La Fédération Nationale des Médecins Radiologues (FNMR) annonce se joindre à la nouvelle campagne lancée par la Collège des gynécologues pour contrer la désinformation qui entoure le dépistage du cancer du sein en France. La Ministre, ancienne Présidente de l’INCa, est aussi interpelée sur ce thème.

Dépistage

Alors que le taux de participation aux campagnes de dépistages du cancer du sein baisse de 60 % à 52 %, selon les dernières estimations, sur le territoire français, le Collège national des gynécologues et obstétriciens tire la sonnette d’alarme.

Les gynécologues lancent une contre-offensive face à la désinformation

Le doute s’est en effet installé dans dans la conscience collective, l’efficacité ou la sûreté du dépistage étant mises à mal par des risques annoncés de faux négatifs, faux positifs, excès d’irradiation, surdiagnostic, voire de surtraitement. Pour faire face à ce que l’on peut assimiler à de la désinformation, la société savante des gynécologues amorce une contre-offensive en lançant une campagne* envers les femmes intitulée : "Et vous ? Pour vos seins, qu’en pensez-vous ?"

Il s’agit notamment de leur rappeler que l’irradiation produite par les deux incidences de mammographie de dépistage équivaut seulement à trois mois d’exposition naturelle (0,6mSv), que les éventuels surdiagnostics n’entraînent pas obligatoirement des surtraitements et que la mortalité secondaire au cancer du sein a baissé d’au moins 20% depuis que le dépistage a été mis en place.

Le FNMR se joint à la nouvelle campagne de promotion du dépistage du cancer du sein

Dans ce contexte, les radiologues ont décidé de se joindre à l'alerte lancée par les gynécologues pour défendre le dépistage organisé du cancer du sein. Dans un communiqué publié par la Fédération Nationale des Médecins Radiologues (FNMR), ils constatent que la participation des femmes au dépistage organisé stagne. ”Elle est même en recul dans certains territoires et elle est aussi menacée en raison de la fermeture de cabinets de radiologie de proximité due aux attaques répétées par la CNAMTS contre la radiologie”, rappelle ce communiqué. Si le dépistage organisé est réalisé à 90% par les médecins radiologues libéraux, il repose sur la formation spécifique des médecins et des manipulateurs, sur le contrôle qualité des équipements, sur la double lecture des mammographies afin de garantir le plus haut niveau de qualité et de sécurité du diagnostic.

La Ministre des Solidarités et de la Santé, ancienne Présidente de l’INCa, interpelée

D’autre part, les études scientifiques montrent que le dépistage organisé est bénéfique pour les femmes, le rapport de l'INCa sur les cancers en France 2016 évaluant à 1,5% la baisse de la mortalité pour ce cancer entre 2005 et 2012 en raison, notamment, de la précocité du dépistage et des progrès thérapeutiques. Aussi, les médecins généralistes, gynécologues ou radiologues sont, ensemble, engagés dans le dépistage et en appellent au soutien total des pouvoirs publics. ”La FNMR sait pouvoir compter sur la nouvelle ministre de la santé, Agnès Buzyn, ancienne présidente de l’INCa”, annonce ainsi le communiqué de la FNMR, qui demande au ministère de la santé et à l'INCa de ne pas laisser sans réponse les campagnes de dénigrement du dépistage. ”Il faut, au contraire, en associant les professionnels et en s'appuyant sur les études scientifiques, rassurer les femmes”, conclut-il.

Bruno Benque


toshiba

Cas clinique trompeur en imagerie gynécologique
20/09/2018 : Dans une vidéo publiée sur le site des Journées Francophones d'imagerie médicale (JFIM), le Dr Thierry Pousse présente en vidéo un cas clinique trompeur en imagerie gynécologique.

L'annonce du diagnostic en sénologie
12/09/2018 : L'annonce du diagnostic est une étape délicate de la relation radiologue / patient, notamment en sénologie. FORCOMED propose une nouvelle formation dédiée à cette thématique.

Congrès de la SIFEM 2018: une solution d'optimisation de la prise en charge en imagerie mammaire présentée lors d'un symposium
08/06/2018 : Olea Medical® propose désormais aux radiologues la solution breastscape® qui optimise la prise en charge des patientes en imagerie du sein. Cette solution a été présentée lors d'un symposium organisé pour le congrès de la SIFEM 2018.

Étude randomisée italienne sur la tomosynthèse vs mammographie numérique
06/06/2018 : La combinaison de la mammographie numérique et de la tomosynthèse détecte 90% de cancers du sein de plus que la mammographie numérique seule, selon une étude publiée en ligne dans la revue Radiology. Mais la tomosynthèse est cintraignante si l'on veut l'appliquer au dépistage du cancer du sein.

L'endométriose: quand y penser, comment la diagnostiquer, quels traitements ?
31/05/2018 : Une formation sur l'endométriose, véritable enjeu de Santé publique, est organisée prochainement par FORCOMED. Des cas cliniques y seront discutés de façon didactique et interactive.

Diagnostic prénatal: un arrêté législatif récent encadre les examens d'imagerie médicale
27/04/2018 : Les modalités législatives selon lesquelles les examens d'imagerie médicales de diagnostic prénatal doivent être réalisés ont fait l'objet d'un Arrêté du Ministère datant du 20 avril 2018.

investigation dans une entreprise montrant un taux anormal de cancers du sein
04/04/2018 : Santé publique France a investigué dans une entreprise dans laquelle 10 personnes avaient été diagnostiquées d'un cancer du sein. Aucun facteur de risque environnemental n'a été détecté et les employées de l'entreprise ont été sensibilisées au dépistage organisé.

Étude sur le taux de rappel après mammographie de dépistage
03/04/2018 : Selon une nouvelle étude majeure publiée en ligne dans la revue Radiology, les taux plus bas de rappels de mammographies sont associés à des taux plus élevés de cancers du sein détectés entre les dépistages ou pour des cancers d'intervalle. Un taux de rappel minimum est considéré comme raisonnable et potentiellement important pour les programmes de dépistage du cancer du sein.

Dépistage du cancer du sein: le Dr Laurent Verzaux communique auprès du grand public
07/03/2018 : Dans le cadre des campagnes de communication grand public de l'INCa, le Dr Laurent Verzaux présente, en vidéo, le processus de dépistage du cancer du sein.

L'ensemble des technologies de diagnostic mammaire dans une seule modalité
06/03/2018 : Avec le MAMMOMAT Revelation, présenté à l'ECR 2018 par Siemens Healthineers, il est possible, avec une seule modalité, de réaliser une mammographie HD, une tomosynthèse, une biopsie et d'obtenir de l'imagerie mammaire fonctionnelle.


Le Pr Anne Cotten présente les prochaines Journées Francophones de Radiologie
21/09/2018 : L'imagerie juste sera le thème principal des prochaines Journées Francophones de Radiologie diagnostique et interventionnelle (JFR). À l'occasion d'une matinée de présentation organisée par la SFR, Le Pr Anne Cotten, Présidente de l'événement cette année, a annoncé les moments phares attendus, comme le Data challenge dédié à l'Intelligence Artificielle ou l'imagerie médico-légale et forensique.

Cas clinique trompeur en imagerie gynécologique
20/09/2018 : Dans une vidéo publiée sur le site des Journées Francophones d'imagerie médicale (JFIM), le Dr Thierry Pousse présente en vidéo un cas clinique trompeur en imagerie gynécologique.

Proxymage, ou l'imagerie au service des parcours de Santé
19/09/2018 : Proxymage est la solution de partage et d'échange d'images médicales la mieux adaptée aux parcours de Santé. Christian Gourdin, Directeur Général d'Inovelan, revient pour nous sur les applications de cette solution dans les parcours de soins coordonnés avec l’exemple des RCP de cancérologie, dans la prise en charge des AVC urgents ou plus généralement dans la mise à disposition des images médicales pour les professionnels de Santé.

Deux guides AFPPE de formation à la radioprotection approuvés par l'ASN
19/09/2018 : L'AFPPE vient d'obtenir l'approbation de l'ASN pour les guides dédiés à la formation à la radioprotection des personnes exposées aux rayonnements ionisants qu'elle a élaborés, dont un en collaboration avec l'AFTMN.

Les actions de la FNMR lors des JFR 2018
19/09/2018 : La Fédération Nationale des Médecins Radiologues (FNMR organisera deux événements lors des JFR 2018: une réunion d'information ainsi que le 3ème speed-dating dédié aux jeunes radiologues.

Les apports de l'ablation thermique dans le traitement du cancer du poumon
18/09/2018 : L'ablation thermique se place comme un traitement sûr et efficace pour le cancer du poumon à un stade précoce, selon une étude publiée dans la revue Radiology. Les résultats montrent que l'ablation peut être une alternative efficace pour les patients qui ne peuvent subir une chirurgie et elle permet la biopsie en cours de procédure.

Métastases hépatiques chimio-résistantes: des biomarqueurs comme facteurs pronostiques de survie
17/09/2018 : Des biomarqueurs peuvent agir comme facteurs pronostiques de survie pour des patients présentant des métastases colorectales hépatiques chimio-résistantes après traitement par radio-embolisation Y-90.

Chimio-embolisation du carcinome hépato-cellulaire: une reconnaissance mondiale
14/09/2018 : Guerbet a annoncé le 11 septembre 2018 avoir obtenu une autorisation pour l'indication de Lipiodol® Ultra Fluid en Belgique, en Irlande, au Portugal, à Hong-Kong et aux Philippines, dans la chimio-embolisation des CHC.

Le service de radiologie de l'Hôpital Clinique Claude Bernard de Metz passe la cinquième
13/09/2018 : Utilisateurs du PACS SYNAPSE (produit Fujifilm distribué par Softway Medical) depuis une dixaine d’années, les radiologues de l’hôpital clinique Claude Bernard sont les premiers à expérimenter la toute nouvelle version du PACS FUJIFILM (Picture Archiving and Communication System). Synapse 5 marque un tournant majeur, le passage d’un client lourd à full web. Le Docteur Saad Jaafar, radiologue associé, revient pour nous sur leur expérience en tant que site pilote.

L'IRM met à jour la tricherie de jeunes footballeurs béninois
13/09/2018 : Après un contrôle de leur âge osseux par IRM, 10 joueurs de l'équipe nationale de jeunes béninois ont été découverts quant à leur âge réel. L'équipe entière a été suspendue de la coupe d'Afrique des nations.


ANGIODROID, The CO2 injector
02/03/2015 : L'administration de CO2 est désormais un acte dépourvu de tout risque secondaire, grâce à l'avancée technologique représentée par l'ANGIODROID. Cet injecteur permet de s'affranchirt partiellement de produit de contraste de manière contrôlée et sécurisée.

Gadolinium: légère inflexion de l'interdiction éditée en mars 2017
11/07/2017 : Les recommandations de l’Agence européenne de pharmacovigilance sur l’utilisation des produits de contraste gadolinés ont guère évolué depuis mars dernier et après un nouvel examen de la situation. Le dossier est désormais dans les mains du CHMP.

Vidéo: Bayer rapproche les radiologues de leurs patients
11/12/2017 : Sophie NDiaye, Responsable Marketing Radiologie et, Marion Guillou-Mas Responsable Digital Radiologie pour Bayer, nous ont reçu sur leur stand des JFR 2017 pour une interview à propos des nouvelles solutions élaborées par cet acteur historique dédiées aux radiologues et aux patients.

L'impact d'un stress post-traumatique étudié par IRM
17/03/2016 : Selon une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, l’IRM montre des différences surprenantes dans la structure du cerveau chez les survivants de tremblement de terre qu’ils aient manifesté ou non un état de stress post-traumatique (PTSD).  

Édito - Pratiques avancées infirmières: attention à la pertinence des actes !
23/07/2018 : Les pratiques avancées infirmières sont actées depuis le 19 juillet 2018. Cette nouvelle fonction, qui se rapproche de l'exercice médical, permettra à ces nouveaux professionnels de Santé de prescrire certains actes d'imagerie. Un pavé dans la mare des radiologues à l'heure de la pertinence des actes.

HighTech 2017: les stents actifs arrivent à maturité
10/02/2017 : Les stents actifs arrivent petit à petit à maturité. C’est ce qu’a montré le Dr Souteyrand lors du Congrès HighTech en présentant l’évolution de ces dispositif, notamment des polymères qui en constituent la structure.

L'IRM MIEUX QUE LA MAMMOGRAPHIE POUR QUALIFIER LES CANCERS AGRESSIFS
01/12/2015 : Les cancers du sein multicentriques ont des dimensions souvent plus importantes à l'IRM qu’à la mammographie. C’est ce que montre une étude italienne qui remarque que l’exploration par IRM est susceptible de faire changer de stratégie thérapeutique.    

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Communication dans le soin et hypnose ericksonnienne
11/07/2016 : Manipulatrices d'électroradiologie médicale en secteur privé, nous avons adopté des méthodes de communication thérapeutique et d'hypnose Ericksonnienne pour apporter à nos patients du confort lors de leur prise en charge radiologique. De nombreuses applications de ces techniques sont possibles pour cette spécialité.

C'est officiel : Toshiba Medical devient Canon Medical Systems Corporation
24/01/2018 : L'intégration de Toshiba Medical Systems au sein de Canon Inc. a été entérinée le 4 janvier 2018. Canon Medical Systems Corporation fera désormais profiter du réseau mondial de la maison mère aux acteurs de l'imagerie diagnostique et thérapeutique, ainsi que de sa philosophie: "Made for life".