Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Radiologie générale diagnostique > Rencontre avec un manipulateur LMD

Rencontre avec un manipulateur LMD

VENDREDI 24 JUIN 2016 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Manipulateur fraîchement diplômé, Dévine Nebor a choisi de continuer ses études en intégrant un Master. Rencontre avec un jeune professionnel passionné qui participe activement, dans le cadre de son cursus, à un protocole de recherche en imagerie médicale.

Dévine_Nebor

Le passage des formations paramédicales au processus LMD issu des accords de Bologne impacte désormais le métier de manipulateur. Cela ouvre aux jeunes professionnels des possibilités d'évolution que les anciennes générations avaient plus de difficultés à concrétiser.

Une évolution motivée par des manipulateurs passionnés

C'est ainsi que Dévine Nebor, diplômé de l'Institut de Formation des Manipulateurs d'Électroradiologie Médicale (IFMEM) de Marseille en 2015 en 2015, a fait le chois, après une courte période d'exercice du métier, d'intégrer le Master Ingénierie de la santé de Grenoble. "J'ai beaucoup apprécié mes années de formation à l'IFMEM, déclare-t-il. Le contenu des cours était très dense et a ouvert ma curiosité, même si j'aurais aimé que certaines matières soient plus développées que d'autres. Par exemple, l'interventionnel, les nouvelles technologies ou les pathologies médicales n'ont pas été assez approfondies à mon goût, alors que l'éthique notamment, qui fait plus appel à une réflexion personnelle, a pris beaucoup de place dans l'agenda." Mais ce qui l'a motivé à continuer son cursus universitaire c'est le contact avec des manipulateurs passionnés mais qui aspiraient à quelques évolutions dans leurs pratiques. 

Un pont entre l'hôpital et l'industriel

Le voilà donc étudiant en Master, avec trois thématiques principales à l'ordre du jour: radioprotection, ouvrant la voie à la fonction de Personne Compétente en Radioprotection (PCR); physique médicale, qui mène au métier de radiophysicien; ingénierie de la santé, pour devenir professionnel expert et embrasser la carrière d'ingénieur d'application. C'est d'ailleurs sur cette voie qu'il voudrait s'engager. "L'ingénieur d'application est pour moi un pont entre l'hôpital et l'industriel, poursuit-il. Cette fonction a une composante humaine très importante et est susceptible d'améliorer les pratiques des professionnels par un recueil de leurs besoins et une remontée des informations vers le constructeur ou le fournisseur. Si je pouvais rendre, par ce biais, aux manipulateurs l'aide qu'ils m'ont apportée en stage, j'en serais très heureux."

Une participation active à un authentique protocole de recherche

Dans le cadre de son cursus de formation, Dévine effectue un stage au sein du CERIMED, la plateforme de recherche en imagerie médicale installée sur le Campus Timone à Marseille. Il participe à un protocole de recherche sur la sauvegarde du foie d'un donneur vivant. "Les greffes de foie sont possibles par le don d'organe issu d'une personne décédée, seulement 5% étant issus d'un donneur vivant, remarque-t-il. Le prélèvement d'une partie du foie d'un donneur vivant entraine la plupart du temps des complications sur la partie restante et l'objet de ce protocole de recherche est de remédier à ce problème". Les expériences se font sur deux groupes de cochons sur lesquels Dévine réalise des scanners à intervalles réguliers, 14 jours avant l'hépatectomie et jusqu'à 30 jours après, et mesure la volumétrie du foie restant. "L'hypothèse de cette étude propose d'augmenter le volume du foie du donneur un pré-requis avant l'hépatectomie pour limiter les complications, précise-t-il. Le chirurgien réalise sur le cochon, au préalable, une sténose de la veine sus-hépatique gauche pour faire grossir le foie droit qui restera en place. Mon rôle est ensuite de réaliser des scanner afin d'étudier l'évolution de ce foie avant et après l'hépatectomie."

Visiblement passionné par cette expérience, Dévine s'investit énormément à cette tâche. Il apprécie de pouvoir suivre l'ensemble du processus de recherche et, surtout, d'y participer activement. "Je tiens à remercier d'ores et déjà l'ensemble de l'équipe METH, menée par le Dr Émilie Grégoire au CERIMED qui œuvre pour ce protocole, les Prs Vincent Vidal et Guillaume Gorincour en tête", conclut-il. Voilà en tout cas un jeune professionnel qui sait ce qu'il veut et tire bénéfice des nouvelles perspectives qui s'offrent à ses congénères.

Bruno Benque


toshiba

La RSNA obtient une subvention pour ses centres d'enseignement des pays en voie de développement
07/08/2020 : Dans le cadre de son programme d’enseignement dans les pays en voie de développement, la RSNA s’est vue attribuer une aide significative de la National Nuclear Security Administration américaine. Un Global Learning Center pourra ainsi être créé en Afrique sub-saharienne.

Les radiologues libéraux face au COVID
03/08/2020 : Pour débuter sa campagne de communication dédiée à la radiologie libérale face au COVID, la FNMR a publié deux vidéos faisant intervenir le Dr Jean-Charles Leclerc ainsi qu’une patiente atteinte de BPCO.

La radiologie privée fortement impactée par la pandémie aux USA
20/07/2020 : Les cabinets de radiologie ont été particulièrement durement touchées par la pandémie de COVID-19 aux USA, et les mesures qu'elles prennent pour atténuer l'impact de la pandémie sur leur pratique façonneront l'avenir de la radiologie. Une étude spéciale de la RSNA COVID-19 Task Force publiée dans la Revue Radiology détaille les déterminants de cette conjoncture.

Un impact factor croissant pour les revues de l'ESR
06/07/2020 : L’European Society of Radiology (ESR) vient d'annoncer les résultats de la récente publication d'Impact Factor 2019 pour ses revues scientifiques. L'ascension de la Revue European Radiology, au-delà de la barre des 4.0, ainsi que la première fulgurante d'Insights into Imaging directement dans le tiers supérieur du classement, soulignent l'excellence des revues ESR et leur rôle important au niveau européen, mais également mondial, de la radiologie.

Un DU de recherche clinique dédié aux manipulateurs d'électroradiologie médicale
02/07/2020 : Les manipulateurs disposent désormais d’un DU de recherche clinique adapté à leur pratique. C’est la Faculté de médecine de Montpellier, soutenue par le CERF, qui vient de créer ce cursus.

Soins, enseignement, recherche : les chefs de pôles d'imagerie craignent le point de rupture irréversible
17/06/2020 : Alors que l’hôpital tente de se réformer et dans le cadre du Ségur de la Santé, le Collège des Chefs de pôle d’imagerie médicale a publié un communiqué afin de sensibiliser les tutelles sur la mise en danger des missions de l’imagerie médicale dans les CHU.

Le Dr Jean-Philippe Masson réélu pour un troisième mandat à la Présidence de la FNMR
09/06/2020 : Le Dr Jean-Philippe Masson a été réélu à la Présidence de la Fédération Nationale des Médecins radiologues (FNMR) pour les trois prochaines années. Il s’agit de son troisième mandat consécutif.

Education on demand, la plateforme européenne d'e-learning en radiologie élaborée par l'ESR
08/06/2020 : Avec la mise en ligne de quelques 397 cours, « Education on demand », l’ESR a élaboré un réel outil pédagogique en ligne pour les radiologues de tous niveaux en e-learning.  

Un spectre de signes radiologiques multimodal pour le COVID-19
02/06/2020 : L’IRM, le TEPScan et l’échographie peuvent, chacun dans son domaine, apporter des informations pertinentes dans le diagnostic ou le suivi des pathologies dues au COVID-19. C’est ce qui ressort d’une étude publiée dans la Revue Radiology : Cardiothoracic imaging qui tente d’établir un spectre de signes radiologiques multimodal.

La RSNA publie deux nouveau documents de bonnes pratiques pour la radiologie en environnement COVID-19
18/05/2020 : Après avoir élaboré un guide de bonnes pratiques pour la radiologie en environnement COVID-19, le groupe de travail COVID-19 de la Radiological Society of North America (RSNA) vient de publier deux nouveauw documents. L’un porte sur la préparation aux surtensions liées au COVID-19 tandis que l’autre cible la préparation des services de radiologie en post-COVID-19.


Augmentation de capital chez Nanobiotix
10/08/2020 : Nanobiotix vient d’annoncer une augmentation de capital qui servira à poursuivre son travail de recherche notamment sur les effets de l’amplificateur de radiothérapie NBTXR3.

La RSNA obtient une subvention pour ses centres d'enseignement des pays en voie de développement
07/08/2020 : Dans le cadre de son programme d’enseignement dans les pays en voie de développement, la RSNA s’est vue attribuer une aide significative de la National Nuclear Security Administration américaine. Un Global Learning Center pourra ainsi être créé en Afrique sub-saharienne.

Le large spectre de pathologies cérébrales liées au COVID-19
05/08/2020 : Une étude suédoise rapporte un large spectre de pathologies neurologiques liées au COVID-19. Dans la Revue Radiology, les chercheurs ont identifié des anomalies en majorité vasculaires et inflammatoires.

Les radiologues libéraux face au COVID
03/08/2020 : Pour débuter sa campagne de communication dédiée à la radiologie libérale face au COVID, la FNMR a publié deux vidéos faisant intervenir le Dr Jean-Charles Leclerc ainsi qu’une patiente atteinte de BPCO.

Les inscriptions au RSNA 2020 entièrement virtuel sont ouvertes
03/08/2020 : Le congrès de la RSNA 2020 sera entièrement virtuel. Des séances plénières, des questions-réponses ou des chat seront proposés pour des accès premium ou standard. Les inscriptions sont désormais ouvertes.

SystemX renforce sa position sur le marché RIS-PACS
29/07/2020 : SystemX vient d’annoncer son rapprochement avec Penaranda Informatique, une société qui conçoit des solutions RIS. Elle renforce ainsi sa présence sur le marché des solutions RIS-PACS.

Angioplastie coronaire : que faire lorsque le guide passe en sous-intimal ?
27/07/2020 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, un webinar illustrant différentes stratégies d’abord d’une lésion d’occlusion d’artère coronaire chronique lorsque le guide passe en sous-intimal.

ECR 2020 virtuel : un succès retentissant !
24/07/2020 : L’European Society of Radiology se réjouit du succès rencontré par le congrès ECR 2020 diffusé uniquement en ligne. Mais le congrès n’est pas encore fini puisque des « Highlight weeks » seront diffusés tout au long de l’année 2020.

Le dépistage du cancer du sein assuré jusque dans les régions saoudiennes reculées
22/07/2020 : En faisant l’acquisition de dix unités mobiles de mammographie autonomes plusieurs jours, le Ministère de la Santé d’Arabie Saoudite espère voir augmenter le taux de dépistage du cancer du sein. Un projet porté par Fujifil et Toutenkamion.

La radiologie privée fortement impactée par la pandémie aux USA
20/07/2020 : Les cabinets de radiologie ont été particulièrement durement touchées par la pandémie de COVID-19 aux USA, et les mesures qu'elles prennent pour atténuer l'impact de la pandémie sur leur pratique façonneront l'avenir de la radiologie. Une étude spéciale de la RSNA COVID-19 Task Force publiée dans la Revue Radiology détaille les déterminants de cette conjoncture.


Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

La RSNA obtient une subvention pour ses centres d'enseignement des pays en voie de développement
07/08/2020 : Dans le cadre de son programme d’enseignement dans les pays en voie de développement, la RSNA s’est vue attribuer une aide significative de la National Nuclear Security Administration américaine. Un Global Learning Center pourra ainsi être créé en Afrique sub-saharienne.

Scanner thoracique du COVID-19 : différentier les images des autres pathologies virales
16/03/2020 : Dans une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, des chercheurs chinois et américains ont distingué des différences entre les images du COVID-19 et les autres pneumonies virales au scanner.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Le large spectre de pathologies cérébrales liées au COVID-19
05/08/2020 : Une étude suédoise rapporte un large spectre de pathologies neurologiques liées au COVID-19. Dans la Revue Radiology, les chercheurs ont identifié des anomalies en majorité vasculaires et inflammatoires.

Augmentation de capital chez Nanobiotix
10/08/2020 : Nanobiotix vient d’annoncer une augmentation de capital qui servira à poursuivre son travail de recherche notamment sur les effets de l’amplificateur de radiothérapie NBTXR3.

Le scanner nouvel étalon pour le dépistage précoce du Coronavirus
27/02/2020 : Dans une étude de plus de 1000 patients, publiée dans la revue Radiology, la tomodensitométrie thoracique a surpassé les tests de laboratoire dans le diagnostic de coronavirus 2019 (COVID-19). Les chercheurs ont conclu que la tomodensitométrie devrait être utilisée comme principal outil de dépistage du COVID-19.

Les apports de la radiographie thoracique dans la détection du COVID-19
30/03/2020 : Une étude publiée dans la Revue radiologie stipule que les images de détection de la pneumonie au COVID-19 obtenues par radiographie pulmonaire sont sensiblement équivalentes à celles du scanner. Cependant, des différences sont à signaler, notamment pour le suivi des lésions.

Les radiologues libéraux face au COVID
03/08/2020 : Pour débuter sa campagne de communication dédiée à la radiologie libérale face au COVID, la FNMR a publié deux vidéos faisant intervenir le Dr Jean-Charles Leclerc ainsi qu’une patiente atteinte de BPCO.

ZEBRA CREE LE BIG DATA RADIOLOGIQUE
08/04/2015 : La start-up Zebra médical Vision Ltd. propose de créer un big data radiologique dans le but de faire avancer le diagnostic informatisé. Les algorythmes utilisés sont capables de lire des milliers d'images afin d'en améliorer la rapidité et la précision.