Vous êtes dans : Accueil > Actualités > SIH et téléradiologie > Le réseau de télé-radiologie Medeor, pour lutter contre la désertification médicale en Bretagne

Le réseau de télé-radiologie Medeor, pour lutter contre la désertification médicale en Bretagne

MERCREDI 15 OCTOBRE 2014 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Lorsque le Docteur Guy Benoit, Radiologue et gérant du CIM de Quiberon, en Bretagne, a voulu passer la main et cherché un repreneur pour pérenniser l’activité de son cabinet, aucun successeur ne s’est manifesté. Etant très attaché à la médecine de proximité, il a décidé de mettre en place la solution de télé-radiologie ETIAM «  One-Click Telemedicine  » pour créer le réseau Medeor («  soigner  » en latin) et assurer la télé-interprétation des examens radiologiques. Nous avons rencontré son fils, Louis-Marie Benoit, co-fondateur de Medeor, qui nous explique cette initiative.

Dr Guy Benoit

Théma Radiologie.: Quelles sont les perspectives en Bretagne en termes de démographie médicale ?
Louis-Marie Benoit : La région est sérieusement menacée par la désertification médicale, notamment le secteur de la radiologie. Avec le départ à la retraite de nombreux radiologues dans les années à venir, la situation va encore s'aggraver.

T.R.:Pourquoi avoir créé le réseau Medeor  ?
LM.B  : Mon père n’arrivait pas à trouver de repreneur pour son cabinet de Quiberon et nous avons pensé que d’autres radiologues seraient confrontés à la même problématique. De là, est née l’idée du réseau Medeor, société de services permettant aux patients de continuer à bénéficier d’une télémédecine de proximité en zone rurale. Avec le réseau Medeor, nous souhaitons mutualiser les compétences des radiologues pour maintenir une activité d’imagerie médicale en zone rurale, là où les jeunes médecins n’ont aujourd’hui plus envie de s’installer. La finalité est de développer des centres d’imagerie médicale de proximité et lutter contre l’avancée de la désertification médicale.

T.R. Comment est organisé le réseau  ?
LM.B  : Le réseau a été lancé en septembre 2014 et compte déjà 4 radiologues, 6 manipulateurs et 5 secrétaires. La mise en place de la solution ETIAM «  One-Click Telemedicine  » au CIM de Quiberon pour télé-interpréter les images médicales a déjà permis de pérenniser l’activité de Quiberon (télé-imagerie entre Quiberon, Belle-île et le Sud de la France). Nous venons de signer l’achat d’une nouvelle solution ETIAM qui sera prochainement installée au cabinet de radiologie de la polyclinique de Kério, à Pontivy, que le réseau Medeor vient de racheter. Avec One-Click Telemedicine, les radiologues qui télé-interprètent les examens vont gagner du temps médecin et déchargeront le service des urgences de Pontivy. Cette initiative est un bon exemple de coopération ville-hôpital.

T.R.: Comment les patients ont-ils réagi à ce nouveau mode de prise en charge ?
LM.B.: Au départ, ils ont trouvé ce nouveau mode d’interprétation inquiétant, eux qui étaient habitués à rencontrer le radiologue après leurs examens. Mais ils ont vite compris que l’intérêt était de sauvegarder l'activité du CIM de Quiberon et celui de Pontivy. Nous avons même testé la télé-échographie sur Quiberon, une solution fiable mais représentant un investissement matériel important.

T.R. Quels sont les projets du réseau Medeor  ?
LM.B  : Nous avons prévu d’ouvrir 5 centres d’ici 2015 et nous souhaitons étendre ce réseau à la France entière. Nous avons déjà des projets sur la région parisienne, l’Est et le Sud de la France. L'idée est, à terme, de créer un véritable réseau national, dans le but de réduire au minimum l'avancée des déserts radiologiques qui est en progression constante.

Bruno Benque


L'identité nationale de Santé nouveau socle pour l'identitovigilance en France
14/04/2021 : La norme d’identitovigilance en France est désormais l’Identité nationale de Santé. La communication autour de cette évolution intègre un slogan et un logo complété par un kit à l’attention acteurs de Santé et des patients.

Une plateforme de post-traitement commune pour un groupe de modalités hétérogènes
09/04/2021 : En référençant la solution Myrian®, Le groupe Vidi met à disposition de ses adhérents une plateforme de post-traitement capable d’incrémenter des images venues de nombreuses et hétérogènes modalités.

Myrian® optimise ses fonctionnalités en neurologie, cardiologie et oncologie notamment
06/04/2021 : La nouvelle version de Myrian® offre de nouvelles fonctionnalités pour la prise en charge de l’AVC, en cardiologie ou en oncologie. Elle a été dévoilée le 1er avril 2021.

Fuite de données de Santé : Dedalus France réagit par communiqué
25/02/2021 : Alors qu’une fuite importante de données de Santé vient d’être divulguée, impliquant l’éditeur Dedalus France, ce dernier annonce par communiqué être pleinement mobilisé pour gérer au mieux de problème.

Partenariat technologique autour de la digitalisation du parcours de soins
03/02/2021 : En initiant un partenariat technologique, NEHS DIGITAL et Tessi œuvrent pour couvrir l’ensemble des besoins des acteurs sanitaires pour la digitalisation des parcours patients.

La plateforme de communication inter-hospotalière s'ouvre aux praticiens libéraux
16/01/2021 : La coopération ville hôpital peut désormais s’appuyer sur ROFIM, une start-up qui édite une solution de télémédecine, messagerie sécurisée et RCP s’ouvrant désormais aux praticiens libéraux.

Publication de la première base de données MIDRC-RECORD COVID-19
04/01/2021 : La recherche en imagerie du COVID-19 dispose désormais, avec la base de données images scanographiques RECORD hébergée par la National Cancer Institute américain, d’un outil ouvert pour faire évoluer les savoirs dans ce domaine et élaborer des algorithmes de deep learning dédiés. La base devrait bientôt s’enrichir d’images scanner COVID-négatives et d’images radiologiques thoraciques COVID+.

Plus de peur que de mal après la cyberattaque sur Dedalus
07/12/2020 : Suite à une cyberattaque, le Groupe Dedalus France a vu quelques fichiers de partage et quelques machines internes endommagées. Mais rien sur les données clients de la firme.  

DX Image : un RIS ergonomique qui optimise les workflows des services d'imagerie médicale
02/12/2020 : Le logiciel de RIS DX Image est déployé depuis quelques années au sein du CHU de Montpellier (CHUM). Pierre-Paul Romann, Responsable des suites logicielles à la Direction du numérique de cet établissement, que nous avons rencontré, revient sur les apports de cette solution pour les acteurs de l’imagerie médicale du CHUM et sur sa valeur ajoutée pour leur pratique quotidienne.

Les mammographies bénéficient d'une deuxième lecture à St-Pierre-et-Miquelon
01/12/2020 : Grâce à un processus de relecture à distance, le Centre hospitalier de St-Pierre-et-Miquelon sécurise l’interprétation des mammographies réalisées sur l’archipel.


Trois projets intégrant l'IA dans les procédures de radiothérapie au Centre Léon Bérard
14/04/2021 : L’Intelligence artificielle trouve de plus en plus d’applications sur le champ de la radiothérapie. C’est ainsi que le Centre Léon Bérard a lancé trois projets de recherche pour automatiser le contourage, calculer les doses par IRM ou adapter les traitements en temps réel.

L'identité nationale de Santé nouveau socle pour l'identitovigilance en France
14/04/2021 : La norme d’identitovigilance en France est désormais l’Identité nationale de Santé. La communication autour de cette évolution intègre un slogan et un logo complété par un kit à l’attention acteurs de Santé et des patients.

Réalisation d'un pontage fémoro-poplité par voie transcutanée en vidéo
13/04/2021 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, voici un cas clinique de création d’un pontage fémoro-poplité par voie per-cutanée présenté lors des Journées Interactives Francophones des angioplasties périphériques.

Les manipulateurs du monde entier ont rendez-vous à Dublin en août 2021 !
12/04/2021 : Le congrès de la société internationale de Manipulateurs d’électro-radiologie fera halte cet été à Dublin. Cet événement de référence mondiale sur le plan scientifique sera hybride cette année. Les MERM qui auront la chance de s’y rendre vivront une expérience riche et passionnante.

Une plateforme de post-traitement commune pour un groupe de modalités hétérogènes
09/04/2021 : En référençant la solution Myrian®, Le groupe Vidi met à disposition de ses adhérents une plateforme de post-traitement capable d’incrémenter des images venues de nombreuses et hétérogènes modalités.

Le scanner 4D pour évaluer les flux du système hépatique
09/04/2021 : L’exploration dynamique pré-opératoire du système vasculaire hépatique pour les patients atteints d’hypertension portale pourrait âtre réalisée pat TDM 4D. C’est le résultat d’une étude japonaise publiée dans la Revue European Radiology qui propose de visualiser les flux intra-hépatiques ainsi que la direction du flux dans le système porte.

Comprendre l'effet des rayonnements low dose sur l'athérosclérose
07/04/2021 : L’action des rayonnements à faible dose sur les monocytes et les macrophages essentiellement est responsable de l’amélioration de l’athérosclérose chez la souris. C’est le résultat d’un travail de thèse présenté récemment à l’IRSN.

Participez largement aux nouveaux NRD en mammographie !
07/04/2021 : Dans le cadre de l’élaboration de NRD en mammographie qui rentreraient en cohérence avec la décision ANSM 2020 dédiée, les sociétés représentatives de la discipline lancent une étude complète tant dans l’utilisation des systèmes DR et tomosynthèse que pour les systèmes CR. Votre participation à ce recueil de données est très attendue.

Écosystème de la radiologie : un paradoxe à la française
07/04/2021 : La visioconférence qu’a organisé le SNITEM le 7 avril 2021 nous a permis de faire une revue plutôt optimiste de l’écosystème radiologique français et des nombreuses innovations qu’il génère. Mais, paradoxe français, de nombreux freins institutionnels ou culturels empêchent certains de ces progrès de bénéficier aux populations vivant sur notre territoire.

Le taux de cancer d'intervalle comme critère de pertinence de la tomosynthèse dans le dépistage du cancer du sein
06/04/2021 : Le dépistage du cancer du sein par tomosynthèse réduit le taux de cancers d'intervalle par rapport au dépistage par mammographie numérique, selon une étude publiée dans Radiology. L'étude s'ajoute à un ensemble croissant de preuves soutenant la tomosynthèse comme outil de choix pour le dépistage du cancer du sein mais l’analyse bénéfices-risques n’est pas encore bien établie.


Trois projets intégrant l'IA dans les procédures de radiothérapie au Centre Léon Bérard
14/04/2021 : L’Intelligence artificielle trouve de plus en plus d’applications sur le champ de la radiothérapie. C’est ainsi que le Centre Léon Bérard a lancé trois projets de recherche pour automatiser le contourage, calculer les doses par IRM ou adapter les traitements en temps réel.

Un guide pour bien se repérer dans l'offre commerciale d'IA appliquée à l'imagerie médicale
23/03/2021 : L’Intelligence Artificielle appliquée à l’imagerie médicale, fait naître de nombreuses possibilités d’amélioration de la pratique radiologique. L’offre commerciale devient abondante et il est difficile de l’évaluer précisément. C’est dans cet optique qu’une équipe de chercheurs a publié, dans la Revue European Radiology, un guide pour aider les radiologues et décideurs à prendre des décisions éclairées dans ce domaine.

L'identité nationale de Santé nouveau socle pour l'identitovigilance en France
14/04/2021 : La norme d’identitovigilance en France est désormais l’Identité nationale de Santé. La communication autour de cette évolution intègre un slogan et un logo complété par un kit à l’attention acteurs de Santé et des patients.

Réalisation d'un pontage fémoro-poplité par voie transcutanée en vidéo
13/04/2021 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, voici un cas clinique de création d’un pontage fémoro-poplité par voie per-cutanée présenté lors des Journées Interactives Francophones des angioplasties périphériques.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

Les manipulateurs du monde entier ont rendez-vous à Dublin en août 2021 !
12/04/2021 : Le congrès de la société internationale de Manipulateurs d’électro-radiologie fera halte cet été à Dublin. Cet événement de référence mondiale sur le plan scientifique sera hybride cette année. Les MERM qui auront la chance de s’y rendre vivront une expérience riche et passionnante.

Injection iodée : un risque surestimé pour les insuffisants rénaux selon les sociétés savantes américaines
21/01/2020 : Le risque d'administrer des produits de contraste iodés intraveineux aux patients présentant une fonction rénale réduite a été surestimé, selon de nouvelles déclarations consensuelles de l'American College of Radiology (ACR) et de la National Kidney Foundation (NKF), publiées dans la revue Radiology. Elles recommandent de distinguer deux types de réactions.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Comprendre l'effet des rayonnements low dose sur l'athérosclérose
07/04/2021 : L’action des rayonnements à faible dose sur les monocytes et les macrophages essentiellement est responsable de l’amélioration de l’athérosclérose chez la souris. C’est le résultat d’un travail de thèse présenté récemment à l’IRSN.

Écosystème de la radiologie : un paradoxe à la française
07/04/2021 : La visioconférence qu’a organisé le SNITEM le 7 avril 2021 nous a permis de faire une revue plutôt optimiste de l’écosystème radiologique français et des nombreuses innovations qu’il génère. Mais, paradoxe français, de nombreux freins institutionnels ou culturels empêchent certains de ces progrès de bénéficier aux populations vivant sur notre territoire.