Vous êtes dans : Accueil > Actualités > SIH et téléradiologie > Les PACS open source : une solution fiable et économique pour les professionnels de santé

Les PACS open source : une solution fiable et économique pour les professionnels de santé

SAMEDI 25 MAI 2013 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

“Toute image, n'importe quand, n'importe où, c'est le mantra », expliquait le professeur Ruben Mezrich, (théoricien des PACS à l’université de Baltimore),

 

 

Sur ce plan, la France reste largement retardataire comme le souligne le rapport cité : la généralisation des PACS est freinée par le « coût des solutions industrielles ainsi que par l’absence de compétences techniques spécifiques au sein des établissements et cabinets d’imagerie ».

Le PACS Open Source : une solution robuste, pérenne et économique

« Désormais, pour répondre aux besoins métiers, le logiciel libre doit être considéré à égalité avec les autres solutions » (circulaire du premier ministre du 19 septembre 2012)

L’utilisation des ressources de l’open-source permet de dépasser les obstacles par la minimisation des coûts et la mutualisation des compétences avec, de plus, une plus grande garantie quant à la pérennité et à l’évolubilité de la solution.

L’implantation de la solution libre nécessite un accompagnement et un paramétrage spécifique. Ainsi, dans le cadre de ses missions de mutualisation auprès des établissements hospitaliers, les équipes du SILPC ont mis en place, diffusent et maintiennent une solution de PACS en open source (aujourd’hui mature avec des fonctionnalité reconnues) utilisant les normes et standards internationaux.

Ce choix permet les développements complémentaires pour s’intégrer dans le Système d’Information de l’hôpital, le dossier patient informatisé par exemple.

 

 

Les principes de déploiement du PACS open source

Le PACS est un serveur d'images, pour utiliser ces images le radiologue doit disposer au quotidien d'une véritable station Scanner IRM et Radio et, répondre aux évolutions du métier de radiologue :

 

Un réseau PACS est constitué d'un serveur central PACS, qui stocke une base de données contenant les images, et de plusieurs clients qui peuvent extraire et afficher ces images sur un logiciel d'imagerie médicale. Ce réseau comprend donc :

1- Un serveur, ordinaire et virtualisable pour maintenir les performances et faciliter sa maintenance. Il peut être installé sur cluster pour la tolérance de panne. Le stockage se fait sur baie de disques de type SAN. La sauvegarde se fait par duplication.

2-      Les stations de visualisation : ordinateur avec un logiciel de visualisation comme OSIRIX ou en mode web (solution WEASIS).

Les images ainsi stockées sont disponibles pour exploitation et diffusables tant en interne sur le réseau de l’établissement, qu’en externe pour permettre le partage de données médicales dans le cadre de demandes d’expertises ou de mutualisation de la permanence radiologique sur un territoire.

OSIRIX : visualisation sur poste de travail - Visualisation et reconstruction d'images 3D. - Télé-interprétation et télé-vacation : Binôme Radiologue/manipulateur sur site principal et sur le site Périphérique. - Diffusion des images aux correspondants (pneumologues, cardiologues, rhumatologues, médecin de ville ...) directement et/ou via le DMP. WEASIS : Visualisation au travers un navigateur internet - L'image devient une URL (adresse web) - Visualisation depuis le domicile dans le respect des conditions de sécurité

 

Diffusion de la solution

Au vu du succès de la solution PACS DCM4CHEE déployée depuis plusieurs années par les radiologues libéraux du Limousin, le Syndicat interhospitalier SILPC a décidé d’en proposer le bénéfice à ses adhérents avec un package PACS+VIEWER : DCM4CHEE / OSIRIX et diffusion mode Web (WEASIS) permettant l’intégration dans le dossier médical.

L'objectif est de permettre la mise en place de la télé-radiologie et d'assurer la permanence des soins de façon économique. Les solutions présentées entrent dans le cadre des contraintes de sécurité et d’interopérabilité définies par l'ASIP Santé.

 

Par FOURNEREAU Francis, Secrétaire général du SILPC, http://www.silpc.fr

Thema Radiologie


toshiba

Accord pour la distribution de SYNAPSE (Fujifilm) par Softway Medical
17/10/2017 : Afin d'offrir aux cabinets de radiologie ainsi qu'aux établissements de santé publics et privés une plateforme intégrée répondant à tous leurs besoins relatifs à la gestion des images médicales, Softway Medical et Fujifilm viennent de conclure un accord de distribution de Synapse.

Simplifier l’envoi postal
13/10/2017 : Les comptes rendus d’hospitalisation doivent être transmis, le jour même, au médecin traitant et au praticien ayant adressé le patient. En réponse à cet enjeu de taille pour les établissements, Simplify se positionne comme l’assurance compte rendu.

Medasys signe un partenariat avec INFINITT
12/10/2017 : Comment optimiser le circuit du patient en imagerie ? Pour y répondre le leader français de l'intégration de solutions de santé Medasys renforce son offre avec les solutions de son nouveau partenaire INFINITT, n°1 KLAS des "COMMUNITY PACS".

Evolucare, futur leader incontournable de l'imagerie médicale
11/10/2017 : Evolucare est un acteur historique des systèmes d'information de Santé, qui a progressé en faisant confiance à ses ingénieurs, mais aussi en leur adjoignant des acteurs confirmés. Nous avons rencontré deux d'entre eux, Gilles Juving, Directeur de la Division Imagerie, et Lionel Ribière, Responsable produit Imagerie, qui nous parlent du positionnement d'Evolucare sur le marché et des projets d'amélioration de ses solutions.

Simplifier la permanence téléphonique
10/10/2017 : Les accueils téléphoniques des établissements de soins sont souvent débordés. L’externalisation de ce service est de plus en plus pratiquée. C’est ce que propose Simplify.

Déjà mille tété-expertises AVC réalisées en Lorraine
04/10/2017 : Le protocole de télé-expertise Virtuall permet aux neuro-radiologues du CHRU de Nancy de prendre en charge à distance les AVC de patients lorrains. Cette organisation de télémédecine développée par Télésanté Lorraine depuis 2013, en collaboration étroite avec l’ARS Grand Est, vient d'atteindre le seuil des 1000 télé-expertises AVC réalisées en Lorraine.

Télémédecins de France (TMF) présente aux JFR son activité de téléradiologie
04/10/2017 : Télémédecins de France (TMF) est la concrétisation d'une expérience collaborative entre radiologues. Elle assure notamment des prestations de téléradiologie adaptées aux spécialités locales, avec l'appui de partenariats techniques structurants.

CGTR: pour une télémédecine médicale, technique et organisationnelle
02/10/2017 : La CGTR, premier opérateur de télémédecine en France, a établi une relation de confiance en 10 ans de présence auprès des acteurs du secteur. Ses intervenants seront présents et répondront à toutes vos questions lors des JFR 2017, notamment sur son offre basée sur des composantes médicale, technique et organisationnelle.

Recherche: le potentiel des images médicales enfin déployé
26/09/2017 : Les progrès de la recherche scientifique passent désormais par la gestion des Big Datas. Medexprim a développé un extracteur sélectif d'images médicales contenues dans les PACS, qui répond aux spécificités exprimées par les chercheurs et les cliniciens. 

CGTR: plus d'un million de patients pris en charge par télémédecine
25/09/2017 : LA CGTR, premier opérateur de télémédecine en France, propose une offre basée sur des composantes médicale, technique et organisationnelle. Son équipe, qui a déjà participé à la prise en charge de plus d'un million de patients, sera présente et répondra à toutes vos questions lors des JFR 2017.


L'IRM révèle les niveaux de fonctionnalité cérébrale après arrêt cardiaque
20/10/2017 : Après un arrêt cardiaque, l'évaluation des capacités cérébrales fonctionnelles est assez aléatoire. Une étude publiée dans la revue Radiology montre que l'IRM fonctionnelle et le tenseur de diffusion peuvent prédire ces résultats et guider les traitements.

Découvrez l'Infinix-i 4D-CT de Toshiba Medical en vidéo
18/10/2017 : Premier volet de notre série de présentations en vidéo des modalités haut de gamme présentées lors des JFR 2017. Aujourd'hui, l’Infinix-i 4D-CT.

La RSNA prépare trois revues de sur-spécialités pour 2019
18/10/2017 : La RSNA a décidé de publier, à partir de 2019, trois nouvelles revues de sur-spécialités. Ces nouvelles publications viendront compléter les revues Radiology et RadioGraphics, avec les mêmes standards de qualité.

Différencier les lésions mammaires à haut risque à l'aide d'un outil d'apprentissage automatique
17/10/2017 : Un outil d'apprentissage automatique pour identifier les lésions mammaires à haut risque que l'on doit opérer a été développé à Boston (USA) par le Massachusets General Hospital et le MIT. Une étude publiée dans la revue Radilogy révèle l'efficacité de cet outil d'intelligence artifiielle.

Accord pour la distribution de SYNAPSE (Fujifilm) par Softway Medical
17/10/2017 : Afin d'offrir aux cabinets de radiologie ainsi qu'aux établissements de santé publics et privés une plateforme intégrée répondant à tous leurs besoins relatifs à la gestion des images médicales, Softway Medical et Fujifilm viennent de conclure un accord de distribution de Synapse.

Édito - Le radiologue et la génération Y des patients
16/10/2017 : Les radiologues ont à faire aujourd'hui, lorsqu'ils doivent annoncer un diagnostic, à une génération de patients connectés, résistants aux changements, au discours parfois contradictoire et souvent revendicatif. La conférence données lors des JFR 2017 sur le thème de l'annonce du diagnostic a donné quelques pistes pour que les radiologues appréhendent mieux cette génération Y des patients.

Excellents débuts pour DHUNE, le Centre dédié aux maladies neuro-dégénératives
16/10/2017 : Le Centre d'excellence DHUNE, dédié aux maladies neuro-dégénératives, a rempli 92% de ses objectifs en deux ans d'existence. Cette plateforme pluridisciplinaire dispose d'une reconnaissance scientifique internationale et a pour figure de proue la fameuse modalité d'IRM à 7T.

Simplifier l’envoi postal
13/10/2017 : Les comptes rendus d’hospitalisation doivent être transmis, le jour même, au médecin traitant et au praticien ayant adressé le patient. En réponse à cet enjeu de taille pour les établissements, Simplify se positionne comme l’assurance compte rendu.

Medasys signe un partenariat avec INFINITT
12/10/2017 : Comment optimiser le circuit du patient en imagerie ? Pour y répondre le leader français de l'intégration de solutions de santé Medasys renforce son offre avec les solutions de son nouveau partenaire INFINITT, n°1 KLAS des "COMMUNITY PACS".

L'imagerie interventionnelle au cœur de la rénovation de la clinique Pasteur de Toulouse
11/10/2017 : L'imagerie interventionnelle est au cœur du projet d'agrandissement de la Clinique Pasteur de Toulouse. Un nouveau bâtiment, conçu par et pour les soignants, et un arsenal de modalités dédiées aux traitements endovasculaires optimise la prise en charge des patients.


Édito - Le radiologue et la génération Y des patients
16/10/2017 : Les radiologues ont à faire aujourd'hui, lorsqu'ils doivent annoncer un diagnostic, à une génération de patients connectés, résistants aux changements, au discours parfois contradictoire et souvent revendicatif. La conférence données lors des JFR 2017 sur le thème de l'annonce du diagnostic a donné quelques pistes pour que les radiologues appréhendent mieux cette génération Y des patients.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

À Dijon, le TEP-scan est désormais numérique
15/09/2017 : C'est à Dijon que le premier TEP-scan numérique de France a été installé, bénéficiant de la collaboration entre le Centre Georges-François Leclerc et le CHU de Dijon. Ces deux établissements pourront ainsi aller plus loin dans leurs travaux de recherche en pharmaco-imagerie et améliorer l'exploration et le suivi des patients dans de nombreuses spécialités.

IRSN: le dispositif NRD doit passer à la vitesse supérieure
28/11/2016 : Le rapport d’analyse du dispositif NRD pour la période 2013-2015 montre une baisse globalement significative des doses délivrées aux patients. L’IRSN propose dès lors de réduire les valeurs de ces NRD, et d’optimiser le dispositif par quelques évolutions réglementaire, notamment en le rendant obligatoire pour la radiologie interventionnelle.

Medsquare aux JFR 2017: nouvelles fonctionnalités RDM et directive EURATOM
06/10/2017 : Le DACS Radiation Dose Monitor (RDM) s'affirme comme la solution de choix pour aider les professionnels de santé à répondre aux recommandations de la Directive européenne EURATOM. Medsquare a d'ailleurs enregistré en 2017 un franc succès, illustré par ses partenariats avec de grands constructeurs.

Accord pour la distribution de SYNAPSE (Fujifilm) par Softway Medical
17/10/2017 : Afin d'offrir aux cabinets de radiologie ainsi qu'aux établissements de santé publics et privés une plateforme intégrée répondant à tous leurs besoins relatifs à la gestion des images médicales, Softway Medical et Fujifilm viennent de conclure un accord de distribution de Synapse.

Découvrez l'Infinix-i 4D-CT de Toshiba Medical en vidéo
18/10/2017 : Premier volet de notre série de présentations en vidéo des modalités haut de gamme présentées lors des JFR 2017. Aujourd'hui, l’Infinix-i 4D-CT.

Simplifier l’envoi postal
13/10/2017 : Les comptes rendus d’hospitalisation doivent être transmis, le jour même, au médecin traitant et au praticien ayant adressé le patient. En réponse à cet enjeu de taille pour les établissements, Simplify se positionne comme l’assurance compte rendu.

LE DACS, UN FACTEUR DE QUALITÉ DE LA PRISE EN CHARGE RADIOLOGIQUE
21/10/2015 : Dans le cadre des Journées françaises de Radiologie 2015, Bayer HealthCare, acteur majeur en radiologie, et C2i Santé, leader national en solutions de radioprotection et physique médicale, ont présenté leur collaboration pour guider les professionnels de santé dans le suivi de la dosimétrie patient. Les fonctionnalités de la solution DACS (Dosimetry Archiving and Communication System) Radimetrics, ont également fait l’objet d’un retour d’expérience.

Différencier les lésions mammaires à haut risque à l'aide d'un outil d'apprentissage automatique
17/10/2017 : Un outil d'apprentissage automatique pour identifier les lésions mammaires à haut risque que l'on doit opérer a été développé à Boston (USA) par le Massachusets General Hospital et le MIT. Une étude publiée dans la revue Radilogy révèle l'efficacité de cet outil d'intelligence artifiielle.