Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Scanner > Le coroscanner recommandé en première intention chez les patients symptomatiques de maladie coronaire

Le coroscanner recommandé en première intention chez les patients symptomatiques de maladie coronaire

MERCREDI 17 FéVRIER 2021 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le coroscanner est devenu, il y a quelques années, l’examen de première intention pour l’exploration des artères coronaires. Une présentation réalisée lors du congrès High Tech Live 2021 a confirmé cet intérêt même dans les cas de patients symptomatiques de maladie coronaire.

High Tech Live

Quels sont les cas cliniques pour lesquels les cardiologues prescrivent le coroscanner en première intention ? C’est la question à laquelle a répondu, lors de la session « 6 minutes pour convaincre » du congrès virtuel High Tech 2021, le Dr Éric Durand, cardiologue interventionnel au CHU de Rouen.

Il s’est basé pour cela sur deux études internationales montrant le potentiel diagnostique très significatif du coroscanner, souvent meilleur que la coronarographie avec des mesures de dosimétrie similaires. Il a mis l’accent sur l’étude intitulée Scot-Heart parue dans le New England Journal of Medicine et incluant plus de 4 000 patients symptomatiques de maladie coronaire. Ce travail montre la prédominance du coroscanner, notamment par le score calcique qu’il permet d’obtenir ou l’identification des plaques d’athérome à risque.

Les recommandations anglaises sont donc en faveur du coroscanner comme examen de première intention pour les patients symptomatiques, suivi des tests d’effots à l’IRM ou à l’échographie, ainsi que la scintigraphie. La coronarographie n’arrive qu’en troisième position. Elles font état également de la pertinence de la FFR obtenue par tomodensitométrie ainsi que du scanner de perfusion pour évaluer la réponse myocardique au stress.

La suite de cette session a traité également de la thromboaspiration lors de l’angioplastie pour infarctus, de la valvuloplastie aortique ou de l’intérêt persistant, de nos jours, de la contre-pulsion aortique en cas de choc cardiogénique.

Accédez au replay High Tech live en cliquant sur l'image ci-contre.

Bruno Benque avec High Tech


Les rayons X révèlent la grossesse d'une momie ancienne
04/05/2021 : La radiographie et le scanner pratiqués sur une ancienne momie égyptienne a révélé que cette dernière était enceinte au moment où elle a été embaumée. Il s’agit de la première découverte de ce type.

Un suivi tomodensitométrique de 25 ans confirme le faible risque de bronchectasie chez le jeune patient en bonne forme
03/05/2021 : La forme physique est susceptible de réduire le risque de bronchectasie chez les jeunes adultes. Une étude publiée dans la Revue Radiology le montre, par un suivi tomodensitométrique de 25 ans sur une cohorte de patients ayant participé à une étude lancée en 1984. Ces données confirment l’importance de la forme physique pour préserver la santé pulmonaire des populations sédentaires.

Qualifier les calcifications artérielles lors du scanner de dépistage du cancer pulmonaire
26/04/2021 : Selon une étude publiée dans Radiology : Cardiothoracic Imaging, un algorithme de deep learning prédit avec précision le risque de décès par maladie cardiovasculaire en utilisant des informations provenant de tomodensitométries low dose effectuées pour le dépistage du cancer du poumon.

Le scanner 4D pour évaluer les flux du système hépatique
09/04/2021 : L’exploration dynamique pré-opératoire du système vasculaire hépatique pour les patients atteints d’hypertension portale pourrait être réalisée par TDM 4D. C’est le résultat d’une étude japonaise publiée dans la Revue European Radiology qui propose de visualiser les flux intra-hépatiques ainsi que la direction du flux dans le système porte.

Évaluer l'état général d'un patient à partir de son scanner thoracique
06/04/2021 : Selon une étude publiée dans la Revue Radiology, les informations sur la composition corporelle dérivées des tomodensitométries thoraciques de routine peuvent fournir des informations importantes sur la santé globale des personnes atteintes de Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO), notamment sur leur risque de mortalité toutes causes confondues.

Le scanner double énergie comme nouveau standard pour la mesure de qualité musculaire ?
29/03/2021 : La graisse musculaire squelettique identifiée au scanner ou à l’IRM est un indicateur de sarcopénie. Une étude allemande publiée dans European Radiology teste le scanner double énergie, en comparaison avec la relaxométrie IRM, pour évaluer la quantité de graisse musculaire. Cette technologie s’avère pertinente dans ce cadre et pourrait être nouveau standard pour la mesure de la qualité musculaire.

COVID-19 : l'angioscanner double énergie pour mieux évaluer les défauts de perfusion
12/03/2021 : Une étude française se basant sur l’angioscanner pulmonaire double énergie permet de mieux étudier les défauts de perfusion provoqués par le COVID-19. La double énergie permet ainsi d’obtenir des cartographies d’iode pour une meilleur évaluation de la perfusion pulmonaire.

L'Europe de la radiologie se mobilise pour le dépistage du cancer du poumon par scanner low-dose
10/03/2021 : Comment les pays européens abordent-ils le dépistage du cancer du poumon par scanner low-dose ? La réponse se trouve dans un webinaire de l’ECR 2021 au cours duquel, après une présentation du Lung Cancer Screening Certification Project par le Pr Annemiek Snoeckx, plusieurs radiologues ont fait un point sur le développement de cette pratique dans leur pays. Nous nous sommes attardés sur la présentation du Pr Marie-Pierre Revel pour la France.

Node-RADS, le nouveau système TDM-IRM pour identifier le stade d'envahissement ganglionnaire
25/02/2021 : Lorsque l’on doit évaluer le stade d’envahissement d’un ganglion secondaire à une tumeur, on a du mal à utiliser des critères pertinents, faute de consensus. Des chercheurs proposent, dans une étude parue dans European Radiology, le système Node-RADS qui utilise l’imagerie Scanner et IRM.

Un algorithme de deep learning pour identifier les lésions précancéreuses par coloscopie virtuelle
23/02/2021 : Selon une étude publiée dans la revue Radiology, un algorithme de deep learning permet de différencier avec précision les polypes colorectaux bénins et prémalins sur les coloscopies virtuelles par scanner. Il pourrait, à terme, améliorer la pertinence du dépistage du cancer colorectal en complément de la lecture radiologique.


GE conforte sa place sur le marché des radiopharmaceutiques
12/05/2021 : En faisant l’acquisition de Zionexa, GE Healthcare Pharmaceutical Diagnostics renforce sa position sur le marché des produits radiopharmaceutiques dédiés à l’oncologie. Cette transaction a été annoncée le 6 mai 2021.

Les nouveaux radiotraceurs pour la prostate au prochain webinaire ESHI
12/05/2021 : Pour sa troisième édition, le webinar de l’ESHI que présentera le Pr Matthias Eder se concentrera sur les nouveaux radiotraceurs qui permettront à terme d’obtenir un PSA à partir du TEP.

Identifier les défauts de connectivité de l'hippocampe grâce à l'IRM 7T
11/05/2021 : Grâce à la cartographie IRM 7T, des chercheurs américains ont réussi à mettre en évidence les différences de connectivité présentes au niveau de l’hippocampe de personnes atteintes de trisomie 21. Les résultats obtenus pourraient faire apparaître des marqueurs potentiels de l'efficacité médicamenteuse sur le cerveau.

La session d'été de l'ECR 2021 sera dédiée à la radiologie interventionnelle
11/05/2021 : L'ECR 2021Summer Edition est annoncé pour début juillet 2021, en ligne et peut-être en présentiel. Il sera consacré à la radiologie interventionnelle, à la neuroradiologie et à l’imagerie cardiovasculaire.

Exposition aux rayonnements : la RI pour le cristallin et la médecine nucléaire pour les extrémités
10/05/2021 : Dans son rapport annuel de l’exposition des travailleurs aux rayonnements ionisants en France, l’IRSN fait état d’un nombre d’acteurs suivis toujours plus nombreux pour des doses individuelles en baisse. Si l’interventionnel impacte plus le cristallin, c’est la médecine nucléaire qui irradie majoritairement les extrémités.

Radiographics a su évoluer avec son temps
10/05/2021 : La Radiological Society of North America (RSNA) célèbre le 40e anniversaire de sa revue RadioGraphics. Cette revue historique de formation en imagerie diagnostique fournit des supports de formation médicale continue (FMC) de haute qualité à la communauté radiologique du monde entier. Petit historique de la revue en quelques lignes.

Une fonction auriculaire cardiaque évaluée avec qualité par le ciné IRM compressed sensing
07/05/2021 : Le Compressed Sensing permet des acquisitions ciné IRM plus rapide qu’avec une technique conventionnelle. Mais la fonction auriculaire cardiaque est-elle évaluée de la même façon avec les deux techniques ? C’est ce que montre une étude publiée dans la Revue European Radiology.

L'ASN rappelle les bonnes pratiques du panoramique dentaire aux professionnels des cabinets dentaires
06/05/2021 : Les pratiques radiologiques en cabinet dentaire viennent de faire l’objet d’un rappel de bonnes pratiques de la part de l’ASN. Dans une note d’information, elle rappelle notamment les indications pouvant motiver la réalisation du panoramique dentaire.

La recherche clinique évalue un nouveau traitement interventionnel de l'insuffisance cardiaque
05/05/2021 : Un dispositif implantable via une procédure interventionnelle destiné à réhabiliter la fonction cardiaque fait l’objet de différentes études dans le monde. Ce système de cerclage du ventricule gauche permet de réduire la circonférence de l’anneau mitral dilaté de l’insuffisant cardiaque.

Les rayons X révèlent la grossesse d'une momie ancienne
04/05/2021 : La radiographie et le scanner pratiqués sur une ancienne momie égyptienne a révélé que cette dernière était enceinte au moment où elle a été embaumée. Il s’agit de la première découverte de ce type.


La session d'été de l'ECR 2021 sera dédiée à la radiologie interventionnelle
11/05/2021 : L'ECR 2021Summer Edition est annoncé pour début juillet 2021, en ligne et peut-être en présentiel. Il sera consacré à la radiologie interventionnelle, à la neuroradiologie et à l’imagerie cardiovasculaire.

Identifier les défauts de connectivité de l'hippocampe grâce à l'IRM 7T
11/05/2021 : Grâce à la cartographie IRM 7T, des chercheurs américains ont réussi à mettre en évidence les différences de connectivité présentes au niveau de l’hippocampe de personnes atteintes de trisomie 21. Les résultats obtenus pourraient faire apparaître des marqueurs potentiels de l'efficacité médicamenteuse sur le cerveau.

Identification binaire d'images d'IRM cérébrales normales ou anormales par l'IA
30/04/2021 : Selon une étude publiée dans Radiology : Artificial Intelligence, un algorithme de deep learning est entraîné automatiquement à identifier de façon binaire les images normales et anormales à l’IRM cérébrale. Ce système, qui pourrait être enrichi, fait l’objet d’une évaluation d’utilité clinique et de plus-value pour les radiologues.

L'ASN rappelle les bonnes pratiques du panoramique dentaire aux professionnels des cabinets dentaires
06/05/2021 : Les pratiques radiologiques en cabinet dentaire viennent de faire l’objet d’un rappel de bonnes pratiques de la part de l’ASN. Dans une note d’information, elle rappelle notamment les indications pouvant motiver la réalisation du panoramique dentaire.

PRODIGE 23, la nouvelle stratégie thérapeutique contre le cancer du rectum
21/04/2021 : Une nouvelle stratégie de traitement du cancer du rectum vient d’être validée par les résultats de l’étude PRODIGE 23 à laquelle ont participé 35 hôpitaux français, dont 12 CCLC. Il s’agit de la dispensation d’une chimiothérapie par FOLFIRINOX avant le protocole classique de chimio-radiothérapie suivie de chirurgie.

La recherche clinique évalue un nouveau traitement interventionnel de l'insuffisance cardiaque
05/05/2021 : Un dispositif implantable via une procédure interventionnelle destiné à réhabiliter la fonction cardiaque fait l’objet de différentes études dans le monde. Ce système de cerclage du ventricule gauche permet de réduire la circonférence de l’anneau mitral dilaté de l’insuffisant cardiaque.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

Le système Radixact s’équipe de Synchrony pour des niveaux inégalés de précision dans le traitement des tumeurs mobiles par radiothérapie
29/04/2019 : Avec le lancement de sa nouvelle technologie de suivi des mouvements Synchrony® pour le système de radiothérapie Radixact, Accuray Incorporated hisse la précision des traitements à un niveau jamais atteint. Couplé aux systèmes de planification Accuray Precision® et de gestion des données patients iDMS®, le système Radixact améliore, depuis 2017, les capacités de traitement dans plusieurs centres de référence dans le monde. Aujourd’hui avec la mise à disposition de la technologie de synchronisation des mouvements Synchrony, le système Radixact peut procéder à la synchronisation du mouvement intra-fraction, permettant ainsi le suivi, la détection et la correction en temps réel du mouvement de la tumeur pendant le traitement, dans le but d’améliorer la précision de la dose délivrée et la durée de traitement en comparaison aux systèmes de radiothérapie conventionnelle.

Communication des médecins : bientôt la fin de l’interdiction des procédés publicitaires
18/09/2020 : Le Gouvernement a déposé, le 10 septembre 2020, un projet de décret modifiant l’article 19 du code de déontologie médicale. Désormais, la « libre communication et de publicité » succèdera bientôt à « l’interdiction générale et absolue de publicité » pour les médecins.