Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Radiothérapie > Une étude internationale évalue la pertinence de la radiothérapie personnalisée du carcinome canalaire in situ

Une étude internationale évalue la pertinence de la radiothérapie personnalisée du carcinome canalaire in situ

MERCREDI 16 DéCEMBRE 2020 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Une collaboration scientifique internationale a mené une étude à grande échelle sur la radiothérapie du CCIS. Ce travail cherche à évaluer la pertinence d’une radiothérapie localisée personnalisée et à identifier des marqueurs de récidive invasive.

SABCS

Le Carcinome Canalaire In Situ (CCIS) est un état dans lequel des cellules anormales sont présentes dans les canaux galactophores du sein. Il ne s’agit pas d’un cancer du sein invasif, mais en l’absence de traitement, il peut le devenir. Aujourd’hui, il représente jusqu’à 25 % des nouveaux diagnostics de cancer du sein.

Une collaboration internationale rassemble les données de patientes atteintes de CCIS

Après la chirurgie seule, environ un tiers des CCIS réapparaissent, dont la moitié sous la forme d’un cancer du sein invasif. En cas de CCIS, l’irradiation complète du sein après une chirurgie conservatrice réduit les récidives, y compris les récidives invasives.

Des patientes d’Australie, de Belgique, des Pays-Bas, de France, de Suisse, d’Italie, du Royaume-Uni, d’Irlande, de Nouvelle-Zélande, de Singapour et du Canada ont participé à un vaste essai clinique, l’étude DCIS, portant sur 1 608 patientes provenant de 136 hôpitaux ou centres anticancer dans 11 pays. Elle a été achevée le 30 juin 2014. Elle est financée par l’Australian National Health and Medical Research Council, Susan G. Komen for the Cure®, Breast Cancer Now, OncoSuisse Swiss Federation Against Cancer, la Dutch Cancer Society et la Canadian Cancer Society et a fait l'objet d'une présentation lors du San Antonio Breast Cancer Symposium (SABCS) 2020. Le groupe de recherche sur le cancer TROG (Trans-Tasman Radiation Oncology Group) Cancer Research et le Breast International Group (BIG), réseau mondial de groupes académiques de recherche sur le cancer du sein, ont joué un rôle clé en facilitant cette collaboration internationale.

Une étude de phase III pour évaluer la pertinence de la radiothérapie localisée personnalisée

L’étude DCIS cherche à savoir si une irradiation de la partie du sein où se trouvait le CCIS, en plus de la radiothérapie du sein entier après l’opération, permettrait de réduire davantage les récidives. Il s’agit d’une étude académique de phase III randomisée, dirigée par les chercheurs, portant sur les doses de radiation et les programmes de traitement chez des patientes présentant un CCIS du sein à risque non faible. Elle vérifie également si une radiothérapie mammaire complète de courte durée (3 semaines) est aussi efficace que la durée habituelle, plus longue, soit 5 semaines, pour améliorer les résultats chez les patientes et l’utilisation des ressources de santé.

« L’étude démontre l’importance d’adapter la radiothérapie des patientes atteintes de CCIS en fonction de leur risque de récidive afin d’éviter tout surtraitement ou sous-traitement, précise le Pr Boon Chua, investigateur principal de l’étude DCIS, Directrice des services de cancérologie et d’hématologie du UNSW (University of New South Wales) et du Prince of Wales Hospital à Sydney (Australie). Comme la majorité de ces patientes survivent heureusement dans le long terme, nous devons minimiser non seulement le risque de récidive, mais aussi les effets secondaires à long terme du traitement pour leur donner la meilleure qualité de vie possible ».

Identifier des marqueurs de récidive invasive

Cette étude est l’un des rares essais cliniques à grande échelle consacrés au CCIS qui a utilisé des protocoles hautement standardisés pour le traitement par radiothérapie, une collecte de données détaillées sur les patients, une assurance qualité solidement étayée et le développement d’une des plus grandes banques de tissus de CCIS au monde. La recherche utilisant la banque de tumeurs CCIS unique de l’étude peut permettre d’identifier des marqueurs de récidive, en particulier de la récidive invasive. Si cette future recherche est couronnée de succès, un test pourrait être mis au point pour prédire les risques de récidive du CCIS et guider les décisions thérapeutiques des patients et des cliniciens. L’analyse finale de l’étude DCIS est prévue pour 2024.L’équipe de l’étude CCIS a réalisé également deux sous-études internationales intitulées Cosmetic outcomes of breast conserving surgery and radiation therapy, publiée dans Radiotherapy and Oncology en 2019 et Quality of life after breast-conserving therapy and adjuvant radiation therapy, publiée dans Lancet Oncology en mars 2020.

Paco Carmine


Trois projets intégrant l'IA dans les procédures de radiothérapie au Centre Léon Bérard
14/04/2021 : L’Intelligence artificielle trouve de plus en plus d’applications sur le champ de la radiothérapie. C’est ainsi que le Centre Léon Bérard a lancé trois projets de recherche pour automatiser le contourage, calculer les doses par IRM ou adapter les traitements en temps réel.

Manipuler la p53 pour optimiser la radiothérapie
11/02/2021 : Le mode de fonctionnement de la protéine p53 dans les processus cellulaires soumis aux irradiations a fait l’objet d’une étude à la Harvard Medical School. Il en résulte qu’en la manipulant et en la combinant au MDM2 elle est active plus longtemps, ce qui pourrait rendre la radiothérapie plus efficiente.

Le BIG promeut une désescalade thérapeutique du cancer du sein
27/01/2021 : La prise en charge du cancer du sein pourrait connaître prochainement des changements significatifs. Sous l’égide du BIG, plusieurs travaux de recherche évaluent la possibilité de réduire les traitements dédiés, notamment en faisant intervenir la radiomique. Dans ce contexte, quatre études proposent une véritable « désescalade thérapeutique ».

Affaire du logiciel de gestion de radiothérapie : le troisième associé est lui aussi mis en examen
11/01/2021 : Tous les associés de la société éditrice du logiciel de gestion des patients en radiothérapie frauduleux sont désormais mis en examen. Le logiciel n’est, quant à lui, plus exploité.

Unicancer crée un marché unique en Europe pour les centres de radiothérapie
05/01/2021 : En signant un marché avec 60 fournisseurs, Unicancer permettra à 25 centres de radiothérapie d’accéder plus facilement aux innovations technologiques de la spécialité. Ce marché bénéficie d’un processus d’évaluation pluridisciplinaire et donnera des opportunités à des start-up innovantes du secteur.

Une étude internationale évalue la pertinence de la radiothérapie personnalisée du carcinome canalaire in situ
16/12/2020 : Une collaboration scientifique internationale a mené une étude à grande échelle sur la radiothérapie du CCIS. Ce travail cherche à évaluer la pertinence d’une radiothérapie localisée personnalisée et à identifier des marqueurs de récidive invasive.

Prospective sur la radiothérapie à l'horizon 2030
09/12/2020 : Le récent congrès virtuel de la SFRO nous a fait entrevoir ce que pourrait être la radiothérapie dans dix ans. Personnalisation des traitements, selon le micriobiote des patients ou leur sous-groupe immunologique, ainsi que la technologie Laser – plasma, font partie des évolutions à prévoir.

Des outils d'IA pour personnaliser la radiothérapie du glioblastome
08/12/2020 : Un consortium incluant l’IGR, l’AP-HP, l’ICANS, TheraPanacea et GE Healthcare se propose d’améliorer la prise en charge radiothérapeutique du glioblastome. Il s’agit de personnaliser, à l’aide de l’IA, les doses locales de radiothérapie afin de les optimiser pour chaque patient.

La radiothérapie intra-opératoire est de retour
11/11/2020 : La radiothérapie per-opératoire est de nouveau très utilisée de nos jours et ses indications sont bénéfiques pour les patients. C’est ce qu’a montré un récent webinar diffusé sur la plateforme Oncostream.

Le congrès 2020 de la SFRO prend à son tour une forme virtuelle
16/09/2020 : Le congrès de la SFRO 2020 sera cette année un événement 100% e-congrès. Les participants retrouveront, sur la plateforme en ligne, l’ensemble des prestations qui étaient prévues en présentiel, sous forme digitale.


Trois projets intégrant l'IA dans les procédures de radiothérapie au Centre Léon Bérard
14/04/2021 : L’Intelligence artificielle trouve de plus en plus d’applications sur le champ de la radiothérapie. C’est ainsi que le Centre Léon Bérard a lancé trois projets de recherche pour automatiser le contourage, calculer les doses par IRM ou adapter les traitements en temps réel.

L'identité nationale de Santé nouveau socle pour l'identitovigilance en France
14/04/2021 : La norme d’identitovigilance en France est désormais l’Identité nationale de Santé. La communication autour de cette évolution intègre un slogan et un logo complété par un kit à l’attention acteurs de Santé et des patients.

Réalisation d'un pontage fémoro-poplité par voie transcutanée en vidéo
13/04/2021 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, voici un cas clinique de création d’un pontage fémoro-poplité par voie per-cutanée présenté lors des Journées Interactives Francophones des angioplasties périphériques.

Les manipulateurs du monde entier ont rendez-vous à Dublin en août 2021 !
12/04/2021 : Le congrès de la société internationale de Manipulateurs d’électro-radiologie fera halte cet été à Dublin. Cet événement de référence mondiale sur le plan scientifique sera hybride cette année. Les MERM qui auront la chance de s’y rendre vivront une expérience riche et passionnante.

Une plateforme de post-traitement commune pour un groupe de modalités hétérogènes
09/04/2021 : En référençant la solution Myrian®, Le groupe Vidi met à disposition de ses adhérents une plateforme de post-traitement capable d’incrémenter des images venues de nombreuses et hétérogènes modalités.

Le scanner 4D pour évaluer les flux du système hépatique
09/04/2021 : L’exploration dynamique pré-opératoire du système vasculaire hépatique pour les patients atteints d’hypertension portale pourrait âtre réalisée pat TDM 4D. C’est le résultat d’une étude japonaise publiée dans la Revue European Radiology qui propose de visualiser les flux intra-hépatiques ainsi que la direction du flux dans le système porte.

Comprendre l'effet des rayonnements low dose sur l'athérosclérose
07/04/2021 : L’action des rayonnements à faible dose sur les monocytes et les macrophages essentiellement est responsable de l’amélioration de l’athérosclérose chez la souris. C’est le résultat d’un travail de thèse présenté récemment à l’IRSN.

Participez largement aux nouveaux NRD en mammographie !
07/04/2021 : Dans le cadre de l’élaboration de NRD en mammographie qui rentreraient en cohérence avec la décision ANSM 2020 dédiée, les sociétés représentatives de la discipline lancent une étude complète tant dans l’utilisation des systèmes DR et tomosynthèse que pour les systèmes CR. Votre participation à ce recueil de données est très attendue.

Écosystème de la radiologie : un paradoxe à la française
07/04/2021 : La visioconférence qu’a organisé le SNITEM le 7 avril 2021 nous a permis de faire une revue plutôt optimiste de l’écosystème radiologique français et des nombreuses innovations qu’il génère. Mais, paradoxe français, de nombreux freins institutionnels ou culturels empêchent certains de ces progrès de bénéficier aux populations vivant sur notre territoire.

Le taux de cancer d'intervalle comme critère de pertinence de la tomosynthèse dans le dépistage du cancer du sein
06/04/2021 : Le dépistage du cancer du sein par tomosynthèse réduit le taux de cancers d'intervalle par rapport au dépistage par mammographie numérique, selon une étude publiée dans Radiology. L'étude s'ajoute à un ensemble croissant de preuves soutenant la tomosynthèse comme outil de choix pour le dépistage du cancer du sein mais l’analyse bénéfices-risques n’est pas encore bien établie.


Trois projets intégrant l'IA dans les procédures de radiothérapie au Centre Léon Bérard
14/04/2021 : L’Intelligence artificielle trouve de plus en plus d’applications sur le champ de la radiothérapie. C’est ainsi que le Centre Léon Bérard a lancé trois projets de recherche pour automatiser le contourage, calculer les doses par IRM ou adapter les traitements en temps réel.

Un guide pour bien se repérer dans l'offre commerciale d'IA appliquée à l'imagerie médicale
23/03/2021 : L’Intelligence Artificielle appliquée à l’imagerie médicale, fait naître de nombreuses possibilités d’amélioration de la pratique radiologique. L’offre commerciale devient abondante et il est difficile de l’évaluer précisément. C’est dans cet optique qu’une équipe de chercheurs a publié, dans la Revue European Radiology, un guide pour aider les radiologues et décideurs à prendre des décisions éclairées dans ce domaine.

L'identité nationale de Santé nouveau socle pour l'identitovigilance en France
14/04/2021 : La norme d’identitovigilance en France est désormais l’Identité nationale de Santé. La communication autour de cette évolution intègre un slogan et un logo complété par un kit à l’attention acteurs de Santé et des patients.

Réalisation d'un pontage fémoro-poplité par voie transcutanée en vidéo
13/04/2021 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, voici un cas clinique de création d’un pontage fémoro-poplité par voie per-cutanée présenté lors des Journées Interactives Francophones des angioplasties périphériques.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

Les manipulateurs du monde entier ont rendez-vous à Dublin en août 2021 !
12/04/2021 : Le congrès de la société internationale de Manipulateurs d’électro-radiologie fera halte cet été à Dublin. Cet événement de référence mondiale sur le plan scientifique sera hybride cette année. Les MERM qui auront la chance de s’y rendre vivront une expérience riche et passionnante.

Injection iodée : un risque surestimé pour les insuffisants rénaux selon les sociétés savantes américaines
21/01/2020 : Le risque d'administrer des produits de contraste iodés intraveineux aux patients présentant une fonction rénale réduite a été surestimé, selon de nouvelles déclarations consensuelles de l'American College of Radiology (ACR) et de la National Kidney Foundation (NKF), publiées dans la revue Radiology. Elles recommandent de distinguer deux types de réactions.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Comprendre l'effet des rayonnements low dose sur l'athérosclérose
07/04/2021 : L’action des rayonnements à faible dose sur les monocytes et les macrophages essentiellement est responsable de l’amélioration de l’athérosclérose chez la souris. C’est le résultat d’un travail de thèse présenté récemment à l’IRSN.

Écosystème de la radiologie : un paradoxe à la française
07/04/2021 : La visioconférence qu’a organisé le SNITEM le 7 avril 2021 nous a permis de faire une revue plutôt optimiste de l’écosystème radiologique français et des nombreuses innovations qu’il génère. Mais, paradoxe français, de nombreux freins institutionnels ou culturels empêchent certains de ces progrès de bénéficier aux populations vivant sur notre territoire.