Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Radiothérapie > Une étude internationale évalue la pertinence de la radiothérapie personnalisée du carcinome canalaire in situ

Une étude internationale évalue la pertinence de la radiothérapie personnalisée du carcinome canalaire in situ

MERCREDI 16 DéCEMBRE 2020 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Une collaboration scientifique internationale a mené une étude à grande échelle sur la radiothérapie du CCIS. Ce travail cherche à évaluer la pertinence d’une radiothérapie localisée personnalisée et à identifier des marqueurs de récidive invasive.

SABCS

Le Carcinome Canalaire In Situ (CCIS) est un état dans lequel des cellules anormales sont présentes dans les canaux galactophores du sein. Il ne s’agit pas d’un cancer du sein invasif, mais en l’absence de traitement, il peut le devenir. Aujourd’hui, il représente jusqu’à 25 % des nouveaux diagnostics de cancer du sein.

Une collaboration internationale rassemble les données de patientes atteintes de CCIS

Après la chirurgie seule, environ un tiers des CCIS réapparaissent, dont la moitié sous la forme d’un cancer du sein invasif. En cas de CCIS, l’irradiation complète du sein après une chirurgie conservatrice réduit les récidives, y compris les récidives invasives.

Des patientes d’Australie, de Belgique, des Pays-Bas, de France, de Suisse, d’Italie, du Royaume-Uni, d’Irlande, de Nouvelle-Zélande, de Singapour et du Canada ont participé à un vaste essai clinique, l’étude DCIS, portant sur 1 608 patientes provenant de 136 hôpitaux ou centres anticancer dans 11 pays. Elle a été achevée le 30 juin 2014. Elle est financée par l’Australian National Health and Medical Research Council, Susan G. Komen for the Cure®, Breast Cancer Now, OncoSuisse Swiss Federation Against Cancer, la Dutch Cancer Society et la Canadian Cancer Society et a fait l'objet d'une présentation lors du San Antonio Breast Cancer Symposium (SABCS) 2020. Le groupe de recherche sur le cancer TROG (Trans-Tasman Radiation Oncology Group) Cancer Research et le Breast International Group (BIG), réseau mondial de groupes académiques de recherche sur le cancer du sein, ont joué un rôle clé en facilitant cette collaboration internationale.

Une étude de phase III pour évaluer la pertinence de la radiothérapie localisée personnalisée

L’étude DCIS cherche à savoir si une irradiation de la partie du sein où se trouvait le CCIS, en plus de la radiothérapie du sein entier après l’opération, permettrait de réduire davantage les récidives. Il s’agit d’une étude académique de phase III randomisée, dirigée par les chercheurs, portant sur les doses de radiation et les programmes de traitement chez des patientes présentant un CCIS du sein à risque non faible. Elle vérifie également si une radiothérapie mammaire complète de courte durée (3 semaines) est aussi efficace que la durée habituelle, plus longue, soit 5 semaines, pour améliorer les résultats chez les patientes et l’utilisation des ressources de santé.

« L’étude démontre l’importance d’adapter la radiothérapie des patientes atteintes de CCIS en fonction de leur risque de récidive afin d’éviter tout surtraitement ou sous-traitement, précise le Pr Boon Chua, investigateur principal de l’étude DCIS, Directrice des services de cancérologie et d’hématologie du UNSW (University of New South Wales) et du Prince of Wales Hospital à Sydney (Australie). Comme la majorité de ces patientes survivent heureusement dans le long terme, nous devons minimiser non seulement le risque de récidive, mais aussi les effets secondaires à long terme du traitement pour leur donner la meilleure qualité de vie possible ».

Identifier des marqueurs de récidive invasive

Cette étude est l’un des rares essais cliniques à grande échelle consacrés au CCIS qui a utilisé des protocoles hautement standardisés pour le traitement par radiothérapie, une collecte de données détaillées sur les patients, une assurance qualité solidement étayée et le développement d’une des plus grandes banques de tissus de CCIS au monde. La recherche utilisant la banque de tumeurs CCIS unique de l’étude peut permettre d’identifier des marqueurs de récidive, en particulier de la récidive invasive. Si cette future recherche est couronnée de succès, un test pourrait être mis au point pour prédire les risques de récidive du CCIS et guider les décisions thérapeutiques des patients et des cliniciens. L’analyse finale de l’étude DCIS est prévue pour 2024.L’équipe de l’étude CCIS a réalisé également deux sous-études internationales intitulées Cosmetic outcomes of breast conserving surgery and radiation therapy, publiée dans Radiotherapy and Oncology en 2019 et Quality of life after breast-conserving therapy and adjuvant radiation therapy, publiée dans Lancet Oncology en mars 2020.

Paco Carmine


toshiba

Affaire du logiciel de gestion de radiothérapie : le troisième associé est lui aussi mis en examen
11/01/2021 : Tous les associés de la société éditrice du logiciel de gestion des patients en radiothérapie frauduleux sont désormais mis en examen. Le logiciel n’est, quant à lui, plus exploité.

Unicancer crée un marché unique en Europe pour les centres de radiothérapie
05/01/2021 : En signant un marché avec 60 fournisseurs, Unicancer permettra à 25 centres de radiothérapie d’accéder plus facilement aux innovations technologiques de la spécialité. Ce marché bénéficie d’un processus d’évaluation pluridisciplinaire et donnera des opportunités à des start-up innovantes du secteur.

Une étude internationale évalue la pertinence de la radiothérapie personnalisée du carcinome canalaire in situ
16/12/2020 : Une collaboration scientifique internationale a mené une étude à grande échelle sur la radiothérapie du CCIS. Ce travail cherche à évaluer la pertinence d’une radiothérapie localisée personnalisée et à identifier des marqueurs de récidive invasive.

Prospective sur la radiothérapie à l'horizon 2030
09/12/2020 : Le récent congrès virtuel de la SFRO nous a fait entrevoir ce que pourrait être la radiothérapie dans dix ans. Personnalisation des traitements, selon le micriobiote des patients ou leur sous-groupe immunologique, ainsi que la technologie Laser – plasma, font partie des évolutions à prévoir.

Des outils d'IA pour personnaliser la radiothérapie du glioblastome
08/12/2020 : Un consortium incluant l’IGR, l’AP-HP, l’ICANS, TheraPanacea et GE Healthcare se propose d’améliorer la prise en charge radiothérapeutique du glioblastome. Il s’agit de personnaliser, à l’aide de l’IA, les doses locales de radiothérapie afin de les optimiser pour chaque patient.

La radiothérapie intra-opératoire est de retour
11/11/2020 : La radiothérapie per-opératoire est de nouveau très utilisée de nos jours et ses indications sont bénéfiques pour les patients. C’est ce qu’a montré un récent webinar diffusé sur la plateforme Oncostream.

Le congrès 2020 de la SFRO prend à son tour une forme virtuelle
16/09/2020 : Le congrès de la SFRO 2020 sera cette année un événement 100% e-congrès. Les participants retrouveront, sur la plateforme en ligne, l’ensemble des prestations qui étaient prévues en présentiel, sous forme digitale.

Augmentation de capital chez Nanobiotix
10/08/2020 : Nanobiotix vient d’annoncer une augmentation de capital qui servira à poursuivre son travail de recherche notamment sur les effets de l’amplificateur de radiothérapie NBTXR3.

Recommandations relatives aux ré-irradiations en radiothérapie
07/07/2020 : Le nouveau numéro de « Sécurité du patient », publié régulièrement par l’ASN,  pour objet les ré-irradiations en radiothérapie. 29 ESR dus à cette pratique ont été répertoriés au cours des dix dernières années.

La radiothérapie indispensable avant la greffe de cellules souches pour les enfants leucémiques
16/06/2020 : La chimiothérapie seule n’offre pas les mêmes garanties que sa combinaison avec la radiothérapie pour préparer les enfants leucémiques à la greffe de cellules souches. C’est ce qui ressort d’une étude présentée lors du congrès annuel de l’EHA.


Les vertébroplasties cervicales par abord transpédiculaire montrent leur efficacité
20/01/2021 : Pour réaliser une vertébroplastie cervicale, mieux vaut choisir un abord transpédiculaire postérieur. C’est ce qui ressort d’une étude strasbourgeoise publiée dans la Revue European Radiology.

Dépistage du cancer : des retards de prise en charge aux conséquences regrettables
19/01/2021 : Alors que les campagnes de dépistage du cancer ont pris du retard en 2020 pour cause de pandémie, il semble que les effets néfastes de ce délai de prise en charge ne se fassent sentir. Dans les Hauts-de-France comme partout sur le territoire on espère que la nouvelle année sera celle du retour des patients au centre de radiologie ou de cancérologie.

Inscrivez-vous au webinar dédié à l'hygiène en imagerie !
19/01/2021 : Ulrich Medical propose un webinar le 27 janvier 2020 sur le thème de l’hygiène au sein des centres d’imagerie médicale. Pour une évocation des principes qui régissent cette discipline, d’hier au Covid.

Scanner du COOVID-19 : deux systèmes de classification équivalents
18/01/2021 : Un nouvel article publié dans la revue Radiology: Cardiothoracic Imaging a révélé que la fréquence d'infection au COVID-19 était plus élevée chez les patients classés avec des catégories de classification CO-RADS et RSNA plus élevées. Les résultats peuvent être utiles pour déterminer la probabilité de COVID-19 et homogénéiser les pratiques sur la base du scanner thoracique, en plus des informations cliniques et de la RT-PCR.

La certification des logiciels d'IA/ML en tant que dispositifs médicaux est en marche aux USA
18/01/2021 : La certification des logiciels d’intelligence artificielle et machine learning (AI/ML) est en marche aux USA. Après un long travail collégial d’évaluation des risques pour le patient et un plan de contrôle des changements prédéterminés, la FDA vient de mettre en place un plan d’action en cinq parties pour évaluer les logiciels AI/ML en tant que dispositifs médicaux.

La plateforme de communication inter-hospotalière s'ouvre aux praticiens libéraux
16/01/2021 : La coopération ville hôpital peut désormais s’appuyer sur ROFIM, une start-up qui édite une solution de télémédecine, messagerie sécurisée et RCP s’ouvrant désormais aux praticiens libéraux.

Événement significatif en radioprotection dans un bloc opératoire de Brest
14/01/2021 : Un praticien d’une clinique de Brest a fait l’objet d’un événement significatif en radioprotection en octobre 2020. Les pratiques de prévention contre les rayonnements ionisants se sont avérées insuffisantes, ce qui explique le dépassement de dose observé sur ce praticien.

Les professionnels de Santé se prononcent sur leur vaccination anti-COVID
14/01/2021 : Medscape édition française a sondé ses lecteurs pour connaître leur opinion sur les vaccins anti-COVID. Si la majorité des médecins souhaitent se faire vacciner, les deux sortes de vaccins n’obtiennent pas le même succès.

Anomalies cardiaques décelées à l'IRM chez les patients guéris du COVID-19
13/01/2021 : Le volume extracellulaire dérivé de l'IRM et la souche longitudinale globale 2D pourraient servir de marqueurs de l'atteinte cardiaque chez des patients guéris du COVID-19, sans symptômes cardiaques ni signes cliniques de lésion myocardique. C’est le résultat d’une étude chinoise publiée dans la Revue Radiology.

La première télé-angioplastie coronaire européenne a été réalisée en Normandie
13/01/2021 : La première télé-angioplastie robotique en Europe vient d’être réalisée entre Caen et Rouen par la solution Robocath sur un modèle animal. Un espoir pour les patients résidant dans des déserts médicaux.


La certification des logiciels d'IA/ML en tant que dispositifs médicaux est en marche aux USA
18/01/2021 : La certification des logiciels d’intelligence artificielle et machine learning (AI/ML) est en marche aux USA. Après un long travail collégial d’évaluation des risques pour le patient et un plan de contrôle des changements prédéterminés, la FDA vient de mettre en place un plan d’action en cinq parties pour évaluer les logiciels AI/ML en tant que dispositifs médicaux.

Les apports de la radiographie thoracique dans la détection du COVID-19
30/03/2020 : Une étude publiée dans la Revue radiologie stipule que les images de détection de la pneumonie au COVID-19 obtenues par radiographie pulmonaire sont sensiblement équivalentes à celles du scanner. Cependant, des différences sont à signaler, notamment pour le suivi des lésions.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

La plateforme de communication inter-hospotalière s'ouvre aux praticiens libéraux
16/01/2021 : La coopération ville hôpital peut désormais s’appuyer sur ROFIM, une start-up qui édite une solution de télémédecine, messagerie sécurisée et RCP s’ouvrant désormais aux praticiens libéraux.

Le scanner nouvel étalon pour le dépistage précoce du Coronavirus
27/02/2020 : Dans une étude de plus de 1000 patients, publiée dans la revue Radiology, la tomodensitométrie thoracique a surpassé les tests de laboratoire dans le diagnostic de coronavirus 2019 (COVID-19). Les chercheurs ont conclu que la tomodensitométrie devrait être utilisée comme principal outil de dépistage du COVID-19.

Optimiser la cotation des actes grâce à un nouveau site web gratuit
03/09/2019 : Le catalogue CCAM est souvent mal employé par les radiologues, ce qui peut engendrer des erreurs de cotations. C'est pout leur venir en aide que le site web gratuit ccam-radiologie.fr a été conçu, afin d'optimiser la facturation de l'activité radiologique.

Inscrivez-vous au webinar dédié à l'hygiène en imagerie !
19/01/2021 : Ulrich Medical propose un webinar le 27 janvier 2020 sur le thème de l’hygiène au sein des centres d’imagerie médicale. Pour une évocation des principes qui régissent cette discipline, d’hier au Covid.

Événement significatif en radioprotection dans un bloc opératoire de Brest
14/01/2021 : Un praticien d’une clinique de Brest a fait l’objet d’un événement significatif en radioprotection en octobre 2020. Les pratiques de prévention contre les rayonnements ionisants se sont avérées insuffisantes, ce qui explique le dépassement de dose observé sur ce praticien.

La Loi anti-cadeaux aux professionnels de Santé prend une tournure très restrictive
15/12/2020 : La Loi anti-cadeaux aux professionnels de Santé a pris, depuis le 1er octobre 2020, une orientation très restrictive. Ces derniers devront, pour la plupart, changer leurs habitudes quant à leur participation aux congrès scientifiques. Mais c’est pour les industriels que ces nouvelles mesures seront les plus pénalisantes.

Les JFR de printemps, c'est maintenant !
03/06/2020 : Le programme des JFR de printemps est annoncé. Cette session virtuelle proposera, les 4 et 5 juin 2020, des ateliers et des tables rondes sur des sujets d’actualité.