Vous êtes dans : Accueil > Actualités > SIH et téléradiologie > Une offre complète de services et de logiciels pour accompagner les radiologues

Une offre complète de services et de logiciels pour accompagner les radiologues

VENDREDI 30 OCTOBRE 2020 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Avec l’acquisition de l’activité logicielle d’Agfa et celle en cours de la branche santé de DXC Technology, Dedalus conforte sa position de leader européen des systèmes d’information de Santé. Son offre de services, qui couvre la totalité des besoins, permet aux radiologues publics ou libéraux de se concentrer sur leur cœur de métier et de gagner en productivité.

Dedalus France

Dans un contexte mondial où les systèmes d’information de Santé sont de plus en plus prisés des professionnels, les offres intégrées ont le vent en poupe.

Dedalus devient le leader européen des systèmes d’information de Santé

Fort d’une implantation dans toutes les régions du monde, Dedalus a renforcé sa présence dans l’Hexagone, mais aussi en Allemagne, en Autriche, en Suisse et au Brésil, en faisant l’acquisition, en 2020, de l’entité IT d’Agfa Healthcare. Ce profond changement répond à une stratégie de couverture de l’ensemble des besoins des professionnels de Santé et des hôpitaux, mais aussi de maintien des effectifs et des compétences en place, soit plus de mille salariés. « Avec l’arrivée prochaine de l’activité santé de DXC Technology, Dedalus est désormais le leader européen de l’information de Santé, annonce Frédéric Piana, Directeur commercial Dedalus France. Nous couvrons en effet les activités de dossier patient informatisé, de suivi administratif des patients ainsi que la numérisation et la dématérialisation, le PMSI, la restauration, les parcours de soin, la messagerie sécurisée de santé et surtout toutes les activités de diagnostic avec nos solutions logicielles dédiées aux plateaux techniques des laboratoires et de l’anapath. Notre offre est complète en imagerie avec une chaîne logicielle comprenant le RIS, le PACS et des services adaptés. »

Une offre adaptée aux organisations publiques ou privées

Dedalus répond à tous les besoins des radiologues, qu’ils exercent en secteur public ou en libéral, que les solutions soient locales ou en mode hébergé conformément aux réglementations HDS ou RGPD. « Nos solutions sont assez souples pour s’adapter aux architectures et organisations diverses, notamment pour les GHT ou les regroupements de cabinets de radiologues, poursuit-il. J’ajoute, dans ce cadre, que nous assurons le fonctionnement des plateformes technologiques supportant les projets régionaux SIMRAL (Alsace), MEDIALE (Lorraine), PRATIC (Haute-Normandie) et PANORAMA (Océan indien). Nous fournissons également une plateforme et les solutions nécessaires pour que les radiologues puissent pratiquer efficacement la téléradiologie, en mettant à leur disposition des outils innovants qui facilitent notamment la gestion des astreintes et gardes ou la recherche d’un deuxième avis dans certains cas cliniques. »

Des fonctionnalités permettant aux radiologues de se concentrer sur leur cœur de métier

Cette offre intégrée répond à tous les besoins et à toutes les pratiques. Elle est bien entendu conçue pour les usages en mobilité, grâce à son architecture full web, permettant de disposer d’un bureau mobile. Elle prend en compte la notion de surspécialité par l’accès à des dossiers ou des types d’examens tagués selon le profil défini pour chaque radiologue.

On comprend dès lors que, en plus de sa présence historique dans le secteur public, Dedalus France souhaite désormais adresser les acteurs libéraux de l’imagerie médicale, qui se regroupent et pratiquent le télédiagnostic.

« Nous sommes désormais positionnés sur de grands projets de groupements de cabinets libéraux, précise Frédéric Piana. Dans ce contexte, les radiologues souhaitent pouvoir se concentrer sur leur cœur de métier et ne pas être pollués par les contraintes techniques ou administratives. C’est là que nous apportons, en plus du RIS et du PACS, des compétences dans les affaires administratives, dans les systèmes d’information, des solutions logicielles interopérables communicant de façon fluide avec les établissements de Santé ou les médecins prescripteurs. De plus, nos RIS et PACS assurent un workflow adapté à l’organisation des radiologues, une planification des activités et un système de sondes applicatives destinées à générer des alertes pour prévenir d’un éventuel dysfonctionnement. »

Une réponse appréciée des professionnels aux contraintes sanitaires

Les demandes des radiologues concernent également les outils d’intelligence artificielle (IA). La stratégie de Dedalus France est dans ce domaine de travailler en intégrant dans le PACS des algorithmes spécifiques pour chaque organe ou par pathologie, développés par des partenaires. C’est notamment le cas en oncologie, avec des outils de traitement avancé de l’image. Mais le contexte sanitaire actuel a, d’autre part, mis en lumière d’autres fonctionnalités de cette suite logicielle qui ont été très appréciées des professionnels. En permettant l’accès aux comptes rendus et aux images directement pour les patients et les correspondants, elles limitent au minimum leurs temps d’attente dans les services de radiologie, et par là-même les risques de contacts.  « Lors de la période de confinement, plusieurs radiologues nous ont demandé de mettre en place des systèmes de télédiagnostic pour pouvoir continuer leur activité », remarque Frédéric Piana.

Des modes de financement adaptés aux besoins de chacun

Outre ces solutions spécifiques à la pratique radiologique, Dedalus complète son offre avec des solutions de pilotage médico-économique mesurant par exemple la durée des rendez-vous ou le taux d’amortissement d’une installation, ainsi que de pilotage métier, pour une évaluation du nombre d’examens par organe ou des données physiologiques des patients. En accord avec « la feuille de route du numérique en santé », l’éditeur est présent sur le marché de la messagerie sécurisée et de l’alimentation du DMP, sans oublier l’archive neutre (VNA) qui permet d’entreposer et de mettre à disposition d‘un réseau d’acteurs définis l’ensemble des images radiologiques et des comptes rendus, mais également des images provenant de l’anapath, de la dermatologie, de l’ophtalmologie ou de l’exploration fonctionnelle (ECG – EEG) notamment.

« Nous sommes plus prêts que jamais à accompagner les professionnels de la radiologie et à fournir des solutions les plus efficientes possibles en termes d’usages et de coûts en proposant plusieurs modèles économiques adaptés », conclut Frédéric Piana.

Propos recueillis par Bruno Benque


Une plateforme de post-traitement commune pour un groupe de modalités hétérogènes
09/04/2021 : En référençant la solution Myrian®, Le groupe Vidi met à disposition de ses adhérents une plateforme de post-traitement capable d’incrémenter des images venues de nombreuses et hétérogènes modalités.

Myrian® optimise ses fonctionnalités en neurologie, cardiologie et oncologie notamment
06/04/2021 : La nouvelle version de Myrian® offre de nouvelles fonctionnalités pour la prise en charge de l’AVC, en cardiologie ou en oncologie. Elle a été dévoilée le 1er avril 2021.

Fuite de données de Santé : Dedalus France réagit par communiqué
25/02/2021 : Alors qu’une fuite importante de données de Santé vient d’être divulguée, impliquant l’éditeur Dedalus France, ce dernier annonce par communiqué être pleinement mobilisé pour gérer au mieux de problème.

Partenariat technologique autour de la digitalisation du parcours de soins
03/02/2021 : En initiant un partenariat technologique, NEHS DIGITAL et Tessi œuvrent pour couvrir l’ensemble des besoins des acteurs sanitaires pour la digitalisation des parcours patients.

La plateforme de communication inter-hospotalière s'ouvre aux praticiens libéraux
16/01/2021 : La coopération ville hôpital peut désormais s’appuyer sur ROFIM, une start-up qui édite une solution de télémédecine, messagerie sécurisée et RCP s’ouvrant désormais aux praticiens libéraux.

Publication de la première base de données MIDRC-RECORD COVID-19
04/01/2021 : La recherche en imagerie du COVID-19 dispose désormais, avec la base de données images scanographiques RECORD hébergée par la National Cancer Institute américain, d’un outil ouvert pour faire évoluer les savoirs dans ce domaine et élaborer des algorithmes de deep learning dédiés. La base devrait bientôt s’enrichir d’images scanner COVID-négatives et d’images radiologiques thoraciques COVID+.

Plus de peur que de mal après la cyberattaque sur Dedalus
07/12/2020 : Suite à une cyberattaque, le Groupe Dedalus France a vu quelques fichiers de partage et quelques machines internes endommagées. Mais rien sur les données clients de la firme.  

DX Image : un RIS ergonomique qui optimise les workflows des services d'imagerie médicale
02/12/2020 : Le logiciel de RIS DX Image est déployé depuis quelques années au sein du CHU de Montpellier (CHUM). Pierre-Paul Romann, Responsable des suites logicielles à la Direction du numérique de cet établissement, que nous avons rencontré, revient sur les apports de cette solution pour les acteurs de l’imagerie médicale du CHUM et sur sa valeur ajoutée pour leur pratique quotidienne.

Les mammographies bénéficient d'une deuxième lecture à St-Pierre-et-Miquelon
01/12/2020 : Grâce à un processus de relecture à distance, le Centre hospitalier de St-Pierre-et-Miquelon sécurise l’interprétation des mammographies réalisées sur l’archipel.

Une offre complète de services et de logiciels pour accompagner les radiologues
30/10/2020 : Avec l’acquisition de l’activité logicielle d’Agfa et celle en cours de la branche santé de DXC Technology, Dedalus conforte sa position de leader européen des systèmes d’information de Santé. Son offre de services, qui couvre la totalité des besoins, permet aux radiologues publics ou libéraux de se concentrer sur leur cœur de métier et de gagner en productivité.


Une plateforme de post-traitement commune pour un groupe de modalités hétérogènes
09/04/2021 : En référençant la solution Myrian®, Le groupe Vidi met à disposition de ses adhérents une plateforme de post-traitement capable d’incrémenter des images venues de nombreuses et hétérogènes modalités.

Le scanner 4D pour évaluer les flux du système hépatique
09/04/2021 : L’exploration dynamique pré-opératoire du système vasculaire hépatique pour les patients atteints d’hypertension portale pourrait âtre réalisée pat TDM 4D. C’est le résultat d’une étude japonaise publiée dans la Revue European Radiology qui propose de visualiser les flux intra-hépatiques ainsi que la direction du flux dans le système porte.

Comprendre l'effet des rayonnements low dose sur l'éthérosclérose
07/04/2021 : L’action des rayonnements à faible dose sur les monocytes et les macrophages essentiellement est responsable de l’amélioration de l’athérosclérose chez la souris. C’est le résultat d’un travail de thèse présenté récemment à l’IRSN.

Participez largement aux nouveaux NRD en mammographie !
07/04/2021 : Dans le cadre de l’élaboration de NRD en mammographie qui rentreraient en cohérence avec la décision ANSM 2020 dédiée, les sociétés représentatives de la discipline lancent une étude complète tant dans l’utilisation des systèmes DR et tomosynthèse que pour les systèmes CR. Votre participation à ce recueil de données est très attendue.

Écosystème de la radiologie : un paradoxe à la française
07/04/2021 : La visioconférence qu’a organisé le SNITEM le 7 avril 2021 nous a permis de faire une revue plutôt optimiste de l’écosystème radiologique français et des nombreuses innovations qu’il génère. Mais, paradoxe français, de nombreux freins institutionnels ou culturels empêchent certains de ces progrès de bénéficier aux populations vivant sur notre territoire.

Le taux de cancer d'intervalle comme critère de pertinence de la tomosynthèse dans le dépistage du cancer du sein
06/04/2021 : Le dépistage du cancer du sein par tomosynthèse réduit le taux de cancers d'intervalle par rapport au dépistage par mammographie numérique, selon une étude publiée dans Radiology. L'étude s'ajoute à un ensemble croissant de preuves soutenant la tomosynthèse comme outil de choix pour le dépistage du cancer du sein mais l’analyse bénéfices-risques n’est pas encore bien établie.

Évaluer l'état général d'un patient à partir de son scanner thoracique
06/04/2021 : Selon une étude publiée dans la Revue Radiology, les informations sur la composition corporelle dérivées des tomodensitométries thoraciques de routine peuvent fournir des informations importantes sur la santé globale des personnes atteintes de Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO), notamment sur leur risque de mortalité toutes causes confondues.

Myrian® optimise ses fonctionnalités en neurologie, cardiologie et oncologie notamment
06/04/2021 : La nouvelle version de Myrian® offre de nouvelles fonctionnalités pour la prise en charge de l’AVC, en cardiologie ou en oncologie. Elle a été dévoilée le 1er avril 2021.

Conjoncture économique : les radiologues libéraux ne supporteraient pas de nouvelles baisses tarifaires
02/04/2021 : Dans un contexte économique particulier, les radiologues libéraux ne supporteraient pas de nouvelles baisses de tarification des actes d’imagerie médicale. C’est ce qu’ils font savoir dans un communiqué dans lequel ils donnent les chiffres de leurs revenus moyens des années précédentes.

Leur raison d'être : tisser des liens pour permettre de vivre mieux
01/04/2021 : Tisser des liens durables pour permettre de vivre mieux, tel est la Raison d’être annoncé ces derniers jours par Guerbet. Un slogan élaboré de façon collaborative par de nombreux acteurs de la société.


Le taux de cancer d'intervalle comme critère de pertinence de la tomosynthèse dans le dépistage du cancer du sein
06/04/2021 : Le dépistage du cancer du sein par tomosynthèse réduit le taux de cancers d'intervalle par rapport au dépistage par mammographie numérique, selon une étude publiée dans Radiology. L'étude s'ajoute à un ensemble croissant de preuves soutenant la tomosynthèse comme outil de choix pour le dépistage du cancer du sein mais l’analyse bénéfices-risques n’est pas encore bien établie.

Évaluer l'état général d'un patient à partir de son scanner thoracique
06/04/2021 : Selon une étude publiée dans la Revue Radiology, les informations sur la composition corporelle dérivées des tomodensitométries thoraciques de routine peuvent fournir des informations importantes sur la santé globale des personnes atteintes de Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO), notamment sur leur risque de mortalité toutes causes confondues.

Écosystème de la radiologie : un paradoxe à la française
07/04/2021 : La visioconférence qu’a organisé le SNITEM le 7 avril 2021 nous a permis de faire une revue plutôt optimiste de l’écosystème radiologique français et des nombreuses innovations qu’il génère. Mais, paradoxe français, de nombreux freins institutionnels ou culturels empêchent certains de ces progrès de bénéficier aux populations vivant sur notre territoire.

Un guide pour bien se repérer dans l'offre commerciale d'IA appliquée à l'imagerie médicale
23/03/2021 : L’Intelligence Artificielle appliquée à l’imagerie médicale, fait naître de nombreuses possibilités d’amélioration de la pratique radiologique. L’offre commerciale devient abondante et il est difficile de l’évaluer précisément. C’est dans cet optique qu’une équipe de chercheurs a publié, dans la Revue European Radiology, un guide pour aider les radiologues et décideurs à prendre des décisions éclairées dans ce domaine.

Nouveau produit de contraste en IRM : résultats positifs sur la tolérance et l'efficacité diagnostique
24/03/2021 : Le Gadopiclenol, nouveau produit de contraste en IRM, vient de faire l’objet de deux études montrant son efficacité diagnostique et sa tolérance. Son profil pharmaceutique est identique chez les adultes et les enfants.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

Comprendre l'effet des rayonnements low dose sur l'éthérosclérose
07/04/2021 : L’action des rayonnements à faible dose sur les monocytes et les macrophages essentiellement est responsable de l’amélioration de l’athérosclérose chez la souris. C’est le résultat d’un travail de thèse présenté récemment à l’IRSN.

Pose de PICC-Line par les manipulateurs : le protocole de coopération est validé par Arrêté
09/03/2021 : Le protocole de coopération permettant au manipulateur d’électroradiologie d’intervenir pour la pose de PICC-Line vient de faire l’objet d’un Arrêté du Ministère des Solidarités et de la Santé. Les délais de prise en charge des patients, notamment en oncologie, devraient en bénéficier significativement.

Injection iodée : un risque surestimé pour les insuffisants rénaux selon les sociétés savantes américaines
21/01/2020 : Le risque d'administrer des produits de contraste iodés intraveineux aux patients présentant une fonction rénale réduite a été surestimé, selon de nouvelles déclarations consensuelles de l'American College of Radiology (ACR) et de la National Kidney Foundation (NKF), publiées dans la revue Radiology. Elles recommandent de distinguer deux types de réactions.

Myrian® optimise ses fonctionnalités en neurologie, cardiologie et oncologie notamment
06/04/2021 : La nouvelle version de Myrian® offre de nouvelles fonctionnalités pour la prise en charge de l’AVC, en cardiologie ou en oncologie. Elle a été dévoilée le 1er avril 2021.