Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Scanner > Lésions pulmonaires provoquées par le vapotage : un modèle scanographique identifié

Lésions pulmonaires provoquées par le vapotage : un modèle scanographique identifié

MARDI 01 SEPTEMBRE 2020 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Selon une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology : Cardiothoracic Imaging, les pathologies pulmonaires causées par le vapotage entrainent des imafges scanographiques caractéristiques. Ces modèles pourraient aider les médecins à poser des diagnostics précis et à réduire les biopsies inutiles.

RSNA

Les systèmes électroniques de distribution de nicotine tels que les cigarettes électroniques et les vaporisateurs chauffent la nicotine, les arômes et autres produits chimiques pour créer un aérosol que l'utilisateur inhale. L'utilisation de ces appareils s'est rapidement développée au cours de la dernière décennie, en particulier chez les jeunes. Mais les aérosols inhalés peuvent contenir un certain nombre de substances potentiellement toxiques ou nocives.

Un syndrome pulmonaire spécifique au vapotage identifié au scanner

L'année dernière, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) américains ont reçu leur premier rapport sur une maladie connue sous le nom de lésions pulmonaires associées à l'utilisation de cigarettes électroniques ou de produits de vapotage (EVALI). Trois critères définissent EVALI : l'utilisation de la cigarette électronique ou le vapotage dans les 90 jours suivant l'apparition des symptômes, des anomalies sur l'imagerie thoracique et l'exclusion d'autres sources potentielles de maladies, notamment infectieuses. Près de 3000 cas EVALI hospitalisés ont été signalés aux CDC dans les six mois suivant le premier cas, avec 68 décès confirmés.

L'année dernière également, des pathologistes de la Mayo Clinic de Scottsdale (Arizona) ont publié un article décrivant un schéma particulier de lésions pulmonaires chez les jeunes utilisant des produits de vapotage. Les lésions étaient enroulées autour des bronches. Le radiologue de la Mayo Clinic, le Dr Michael B.Gotway, a récemment développé une étude, publiée dans la Revue Radiology, à la recherche de modèles sur les images de tomodensitométrie thoracique qui pourraient être en corrélation avec les résultats pathologiques observés précédemment.

Des images scanographiques caractéristiques corrélées à l’histopathologie

L'étude a inclus 26 patients qui répondaient aux critères EVALI et avaient subi une tomodensitométrie et une biopsie ou autre type de prélèvement tissulaire. Le Dr Gotway et ses collègues ont classé le modèle de tomodensitométrie selon plusieurs types différents reconnus. L'un des motifs est l'opacité en verre dépoli, une zone du scanner qui apparaît plus blanche que la normale mais n'obscurcit pas la structure sous-jacente du poumon. Un autre est la consolidation, soit des zones blanches plus denses sur le scanner.

« Nous avons lu le scanner, puis avons classé l’image selon l'un de ces modèles et corrélé cela avec l'histopathologie, précise le Dr Gotway. Ce que nous avons découvert, c'est que l'opacité en verre dépoli, parfois avec consolidation, est de loin le modèle le plus courant que nous observons avec EVALI. » Ce modèle a en effet été retrouvé plus fréquemment qu'un type d’image évoquant une pneumopathie subaiguë, par exemple. Les résultats de cette étude et d'autres recherches connexes pourraient fournir un outil de diagnostic important pour les médecins traitant de jeunes patients qui manifestent des symptômes tels que des douleurs thoraciques et un essoufflement.

Une avancée diagnostique qui pourrait limiter le nombre de biopsies pulmonaires

« Nous espérons faire prendre conscience aux radiologues que s'ils voient des opacités pulmonaires diffuses chez un patient plus jeune sans causes clairement définies, ils pourront peut-être envisager sérieusement que le patient pourrait avoir une lésion due au vapotage, remarque le Dr Gotway. Les patients peuvent ne pas admettre facilement qu'ils utilisent ce système, mais si un radiologue reconnaît ces modèles et dit ensuite au clinicien qu'il pourrait s'agir d'une lésion provoquée par le vapotage, alors peut-être qu'ils pourraient tester un métabolite de la nicotine ou interroger le patient à ce sujet. »

Une telle approche pourrait aider à réduire les biopsies pulmonaires, au coût médico-économique significatif et présentant un risque de complications pour le patient. « Ces résultats radiologiques seront particulièrement bénéfiques pour aider les médecins à déterminer des options de traitement potentiellement moins invasives, conclut le Dr Gotway. Nous pourrions potentiellement poser ce diagnostic de manière non invasive grâce à la coopération avec nos collègues cliniciens. En les alertant sur un modèle d’image scanographique suggérant la possibilité d'EVALI, nous pouvons en fait éviter aux patients d'avoir à rencontrer un chirurgien. »

Par ailleurs, les chercheurs ont découvert dans leur étude que les signes radiologiques d'EVALI peuvent disparaître rapidement avec l'arrêt du vapotage, en leur proposant en parallèle une corticothérapie.

Bruno Benque avec RSNA


toshiba

Triage des patients COVID à l'hôpital : le scanner thoracique fait référence aux HCL
15/09/2020 : Une étude menée aux Hospices Civils de Lyon (HCL) montre la pertinence de la tomodensitométrie pour le triage des patients hospitalisés atteints de COVID-19. Ce travail pluridisciplinaire a été publié dans la Revue European Radiology.

Immunothérapie : le deep learning à partir des images scanner plus pertinent que celui issu de la biopsie ?
15/09/2020 : Une étude rétrospective a montré que le modèle de deep learning d'iBiopsy® pour évaluer un marqueur d’immunothérapie à partir d’images scanner donne de meilleurs résultats que la radiomique issue de la biopsie.  

Les scanners du CHU de Montpellier choisissent une plateforme innovante pour les injections
14/09/2020 : Avec la plateforme CT EXPRES 3D, le CHU de Montpellier a fait le choix, pur les injections au sein de leurs unités de tomodensitométrie, d'un dispositif innovant, sécurisé, simple, économe et assurant une meilleure maîtrise du risque infectieux. Les radiologues responsables de ces unités reviennent pour nous sur les avantages de ce dispositif.

Lésions pulmonaires provoquées par le vapotage : un modèle scanographique identifié
01/09/2020 : Selon une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology : Cardiothoracic Imaging, les pathologies pulmonaires causées par le vapotage entrainent des imafges scanographiques caractéristiques. Ces modèles pourraient aider les médecins à poser des diagnostics précis et à réduire les biopsies inutiles.

MIDRC, la basse de données COVID des sociétés savantes américaines
14/08/2020 : En créant le Medical Imaging Ressource and Data Center (MIDRC), les sociétés savantes américaines s’associent pour créer des outils pour la détection, le diagnostic et le pronostic de COVID-19. Plus de vingt laboratoires universitaires sont impliqués dans le projet.

Identifier les zones de faible densité minérale osseuse lors d'un scanner cardiaque
15/07/2020 : Les examens de tomodensitométrie cardiaque effectués pour évaluer la santé cardiaque fournissent également un moyen efficace de dépister l'ostéoporose. Cette extrapolation pourrait accélérer le traitement des patients non diagnostiqués auparavant, selon une étude publiée dans Radiology.

Une étude teste un marqueur de récidive du CHC au scanner
24/06/2020 : Un biomarqueur non invasif de la fibrose hépatique à partir d’images tomodensitométriques devrait permettre d’éviter la biopsie pour évaluer le degré de récidive du CHC. C’est ce que montre une étude lancée par Median Technologies.

Un nouveau scanner au Centre cardiologique d'Évecquemont
17/06/2020 : Les Yvelines accueillent depuis le 2 juin 2020 une nouvelle modalité de scanner au Centre cardiologique d’Évecquemont. Cet équipement viendra compléter la structuration de l’offre de Santé sur ce territoire.

L'AP-HP lance une base de données portant sur le scanner COVID-19 pour un projet de recherche
16/06/2020 : Le Pr Marie-Pierre Revel lance un projet de recherche sur le scanner thoracique chez les patients suspectés de COVID-19. Une base de données sera mise à disposition par l’AP-HP et des industriels qui collaborent à cette initiative.

Les recommandations de la Société d'Imagerie Thoracique pour le déconfinement
11/05/2020 : Alors que le déconfinement a commencé et que les activités non-urgentes reprennent, la Société d’Imagerie Thoracique a émis ses recommandations de bonnes pratiques pour cette discipline.


Gamme de solutions DR : le diagnostic se cache dans les détails
21/09/2020 : Agfa a plus de 150 ans d'expérience en imagerie et est présent dans un hôpital sur deux dans le monde avec des produits et des solutions adaptés aux besoins de chaque site. La division imagerie médicale offre des solutions d'imagerie diagnostique qui fixent les normes les plus élevées en matière de productivité, de sécurité, de valeur clinique et de rentabilité. Grâce à son interface utilisateur intuitive et standardisée, au traitement intelligent de l'image MUSICA et à sa forte intégration dans les systèmes informatiques des hôpitaux, la station de travail MUSICA offre un flux de travail simplifié axé sur la sécurité des patients et la productivité.

L'IRM cardiaque pour sécuriser la reprise des athlètes victimes de myocardite post COVID-19
21/09/2020 : Dans une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’État de l'Ohio (USA) et publiée en ligne dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) Cardiology, l’IRM cardiaque est efficace pour identifier une myocardite due au COVID-19 chez les athlètes et peut aider à déterminer leur reprise de compétition en toute sécurité.

Communication des médecins : bientôt la fin de l’interdiction des procédés publicitaires
18/09/2020 : Le Gouvernement a déposé, le 10 septembre 2020, un projet de décret modifiant l’article 19 du code de déontologie médicale. Désormais, la « libre communication et de publicité » succèdera bientôt à « l’interdiction générale et absolue de publicité » pour les médecins.

Les étudiants manipulateurs bénéficieront d'une adaptation pour l'obtention du diplôme ou le passage à l'année supérieure
17/09/2020 : Alors que les étudiants manipulateurs n’ont pas pu accomplir toutes leurs unités d’enseignement pour cause de crise sanitaire, les Ministères concernés ont légiféré afin d’adapter les modalités de présentation au diplôme ou au passage à l’année supérieure

Le congrès 2020 de la SFRO prend à son tour une forme virtuelle
16/09/2020 : Le congrès de la SFRO 2020 sera cette année un événement 100% e-congrès. Les participants retrouveront, sur la plateforme en ligne, l’ensemble des prestations qui étaient prévues en présentiel, sous forme digitale.

L'embolie pulmonaire au centre du défi IA organisé au RSNA 2020
16/09/2020 : Au prochain RSNA, les meilleurs projets ayant concouru au défi IA seront présentés. Ce concours, qui promeut les modèles de deep learning pour l’amélioration des interprétations radiologiques, sera dédié cette année à l’embolie pulmonaire à partir d’images de scanner.

Triage des patients COVID à l'hôpital : le scanner thoracique fait référence aux HCL
15/09/2020 : Une étude menée aux Hospices Civils de Lyon (HCL) montre la pertinence de la tomodensitométrie pour le triage des patients hospitalisés atteints de COVID-19. Ce travail pluridisciplinaire a été publié dans la Revue European Radiology.

Immunothérapie : le deep learning à partir des images scanner plus pertinent que celui issu de la biopsie ?
15/09/2020 : Une étude rétrospective a montré que le modèle de deep learning d'iBiopsy® pour évaluer un marqueur d’immunothérapie à partir d’images scanner donne de meilleurs résultats que la radiomique issue de la biopsie.  

Les scanners du CHU de Montpellier choisissent une plateforme innovante pour les injections
14/09/2020 : Avec la plateforme CT EXPRES 3D, le CHU de Montpellier a fait le choix, pur les injections au sein de leurs unités de tomodensitométrie, d'un dispositif innovant, sécurisé, simple, économe et assurant une meilleure maîtrise du risque infectieux. Les radiologues responsables de ces unités reviennent pour nous sur les avantages de ce dispositif.

Pr Alain Luciani : même sous forme digitale, les JFR 2020 doivent rester interactives !
14/09/2020 : À quelques semaines de l’ouverture des JFR 2020, qui seront entièrement digitales (JFR.plus) cette année, nous avons rencontré le Pr Alain Luciani qui préside cet événement. Il évoque avec nous les raisons qui l’ont poussé à abandonner le format hybride initialement prévu, met en lumière les moments forts qui rythmeront ce congrès virtuel et souhaite que ce dernier reste interactif.


L'embolie pulmonaire au centre du défi IA organisé au RSNA 2020
16/09/2020 : Au prochain RSNA, les meilleurs projets ayant concouru au défi IA seront présentés. Ce concours, qui promeut les modèles de deep learning pour l’amélioration des interprétations radiologiques, sera dédié cette année à l’embolie pulmonaire à partir d’images de scanner.

Les apports de la radiographie thoracique dans la détection du COVID-19
30/03/2020 : Une étude publiée dans la Revue radiologie stipule que les images de détection de la pneumonie au COVID-19 obtenues par radiographie pulmonaire sont sensiblement équivalentes à celles du scanner. Cependant, des différences sont à signaler, notamment pour le suivi des lésions.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

L'IRM cardiaque pour sécuriser la reprise des athlètes victimes de myocardite post COVID-19
21/09/2020 : Dans une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’État de l'Ohio (USA) et publiée en ligne dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) Cardiology, l’IRM cardiaque est efficace pour identifier une myocardite due au COVID-19 chez les athlètes et peut aider à déterminer leur reprise de compétition en toute sécurité.

Triage des patients COVID à l'hôpital : le scanner thoracique fait référence aux HCL
15/09/2020 : Une étude menée aux Hospices Civils de Lyon (HCL) montre la pertinence de la tomodensitométrie pour le triage des patients hospitalisés atteints de COVID-19. Ce travail pluridisciplinaire a été publié dans la Revue European Radiology.

Les étudiants manipulateurs bénéficieront d'une adaptation pour l'obtention du diplôme ou le passage à l'année supérieure
17/09/2020 : Alors que les étudiants manipulateurs n’ont pas pu accomplir toutes leurs unités d’enseignement pour cause de crise sanitaire, les Ministères concernés ont légiféré afin d’adapter les modalités de présentation au diplôme ou au passage à l’année supérieure

La recherche sur l'IA en imagerie avance avec le Data Challenge
25/10/2019 : Le Pr Nathalie Lassau, Professeur de Radiologie à l'Université Paris Sud et Co-Directrice du laboratoire d Imagerie IR4M (UPSUD/ CNRS) à l'Institut Gustave Roussy, est la responsable du Data Challenge dont la première édition a été organisée aux JFR 2018. Nous l'avons rencontrée pour une évocation des améliorations apportées, en 2019, à cette compétition.

Scanner thoracique du COVID-19 : différentier les images des autres pathologies virales
16/03/2020 : Dans une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, des chercheurs chinois et américains ont distingué des différences entre les images du COVID-19 et les autres pneumonies virales au scanner.

Communication des médecins : bientôt la fin de l’interdiction des procédés publicitaires
18/09/2020 : Le Gouvernement a déposé, le 10 septembre 2020, un projet de décret modifiant l’article 19 du code de déontologie médicale. Désormais, la « libre communication et de publicité » succèdera bientôt à « l’interdiction générale et absolue de publicité » pour les médecins.

Les scanners du CHU de Montpellier choisissent une plateforme innovante pour les injections
14/09/2020 : Avec la plateforme CT EXPRES 3D, le CHU de Montpellier a fait le choix, pur les injections au sein de leurs unités de tomodensitométrie, d'un dispositif innovant, sécurisé, simple, économe et assurant une meilleure maîtrise du risque infectieux. Les radiologues responsables de ces unités reviennent pour nous sur les avantages de ce dispositif.