Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Scanner > Les scanners du CHU de Montpellier choisissent une plateforme innovante pour les injections

Les scanners du CHU de Montpellier choisissent une plateforme innovante pour les injections

LUNDI 14 SEPTEMBRE 2020 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Avec la plateforme CT EXPRES 3D, le CHU de Montpellier a fait le choix, pur les injections au sein de leurs unités de tomodensitométrie, d'un dispositif innovant, sécurisé, simple, économe et assurant une meilleure maîtrise du risque infectieux. Les radiologues responsables de ces unités reviennent pour nous sur les avantages de ce dispositif.

Bracco

En 2014, dans le cadre du projet de renouvellement de notre parc d’injecteurs hétérogènes sur les différents plateaux d’imagerie du CHU de Montpellier dotés d’un scanner, une décision collégiale avait été prise en faveur d’un dispositif innovant.

Après démonstration et rencontre avec les différents constructeurs concurrents, notre choix s’est finalement porté sur le dispositif CT EXPRES 3D® proposé par BRACCO. Cette décision a été prise après avoir été convaincus de la facilité d’utilisation, du gain potentiel d’optimisation du volume de produit de contraste associé à une meilleure gestion des stocks et à une amélioration du traitement des déchets.

La mise en place de ce nouveau dispositif a représenté une véritable révolution sur les pratiques professionnelles. Grâce à la compétence et à la disponibilité remarquable du support applicatif, nous avons observé une appropriation et une adaptation extrêmement rapide du nouveau dispositif par les équipes et ainsi surmonté certaines résistances et craintes quant à l’utilisation au quotidien. Cet accompagnement adapté aux besoins locaux a largement contribué au succès du déploiement de 6 injecteurs CT EXPRES 3D® sur les différents départements d’imagerie du CHU de Montpellier.

Les arguments avancés en faveur du dispositif CT EXPRES 3D lors des démonstrations se sont avérés conformes aux attentes, notamment sur les points suivants :

- La sécurité et la simplicité du système d’injection par la diminution du risque d’extravasation grâce à l’injection-test de sérum physiologique et à des sécurités multiples telles que la surveillance et le contrôle automatique de pression. Par ailleurs, l’injection s’ajuste aux caractéristiques de chaque procédure telles que le cathéter, la concentration du produit de contraste, etc.

- Une meilleure maitrise du risque infectieux (1) avec une diminution des risques de fautes d’asepsie (grâce notamment à une diminution du nombre de manipulations du système d’injection patient, au circuit fermé entre la bouteille et le patient, ainsi qu’au concept unidirectionnel anti-retour sécurisé).

- Une efficience économique par la diminution des quantités de produit de contraste consommées et la réduction drastique des volumes perdus, ainsi que la diminution des volumes de traitement des déchets et la réduction de l’espace de stockage des consommables. On note une amélioration de l’optimisation du flux patient par une plus grande rapidité d’enchainement entre les patients. Enfin, la nouvelle présentation en trousse dédiée à ce système (comprenant un set patient, un adaptateur de bouteille, un cathéter et un produit de contraste) est un réel atout économique pour nos plateaux d’imagerie.

- Une simplification offerte aux manipulateurs TDM grâce à l’interface double affichage du dispositif (permettant de communiquer la même information auprès du patient et dans la salle de contrôle)

- La maintenance et le SAV qui ne souffre d’aucune critique grâce à une grande réactivité et des délais d’intervention cohérents avec nos activités et nos contraintes.

Fort de notre expérience de 5 ans d’utilisation avec notre parc de 6 injecteurs CT EXPRES 3D®, nous sommes force de proposition et ravis de collaborer avec BRACCO pour perfectionner ce système. En particulier, nous soutenons BRACCO dans la diminution des débits d’injection (inférieur à 0,5 mL/s), diminution importante pour l’activité pédiatrique, ainsi que dans le développement de la traçabilité des paramètres de l’injection. Cette traçabilité permettra d’automatiser le traitement des dossiers patients.

En résumé, l’adaptation rapide et l’adoption du dispositif à 100% par les équipes, la fiabilité éprouvée et le réel gain économique nous permettent de nous projeter sereinement dans la pérennisation de la solution BRACCO.

Sébastien XATART, Hôpital Lapeyronie, CHU MONTPELLIER

Olivier MARTIN, Hôpital Gui de Chauliac, CHU MONTPELLIER

Sébastien ARNAUD, Hôpital Saint-Eloi, CHU MONTPELLIER

Guillaume GIANGRASSO, Hôpital Arnaud de Villeneuve, CHU MONTPELLIER

(1) CT Exprès® Injector System-Microbial Ingress and Cross Contamination Tests_V02, 2017

CHU Montpellier


Les rayons X révèlent la grossesse d'une momie ancienne
04/05/2021 : La radiographie et le scanner pratiqués sur une ancienne momie égyptienne a révélé que cette dernière était enceinte au moment où elle a été embaumée. Il s’agit de la première découverte de ce type.

Un suivi tomodensitométrique de 25 ans confirme le faible risque de bronchectasie chez le jeune patient en bonne forme
03/05/2021 : La forme physique est susceptible de réduire le risque de bronchectasie chez les jeunes adultes. Une étude publiée dans la Revue Radiology le montre, par un suivi tomodensitométrique de 25 ans sur une cohorte de patients ayant participé à une étude lancée en 1984. Ces données confirment l’importance de la forme physique pour préserver la santé pulmonaire des populations sédentaires.

Qualifier les calcifications artérielles lors du scanner de dépistage du cancer pulmonaire
26/04/2021 : Selon une étude publiée dans Radiology : Cardiothoracic Imaging, un algorithme de deep learning prédit avec précision le risque de décès par maladie cardiovasculaire en utilisant des informations provenant de tomodensitométries low dose effectuées pour le dépistage du cancer du poumon.

Le scanner 4D pour évaluer les flux du système hépatique
09/04/2021 : L’exploration dynamique pré-opératoire du système vasculaire hépatique pour les patients atteints d’hypertension portale pourrait être réalisée par TDM 4D. C’est le résultat d’une étude japonaise publiée dans la Revue European Radiology qui propose de visualiser les flux intra-hépatiques ainsi que la direction du flux dans le système porte.

Évaluer l'état général d'un patient à partir de son scanner thoracique
06/04/2021 : Selon une étude publiée dans la Revue Radiology, les informations sur la composition corporelle dérivées des tomodensitométries thoraciques de routine peuvent fournir des informations importantes sur la santé globale des personnes atteintes de Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO), notamment sur leur risque de mortalité toutes causes confondues.

Le scanner double énergie comme nouveau standard pour la mesure de qualité musculaire ?
29/03/2021 : La graisse musculaire squelettique identifiée au scanner ou à l’IRM est un indicateur de sarcopénie. Une étude allemande publiée dans European Radiology teste le scanner double énergie, en comparaison avec la relaxométrie IRM, pour évaluer la quantité de graisse musculaire. Cette technologie s’avère pertinente dans ce cadre et pourrait être nouveau standard pour la mesure de la qualité musculaire.

COVID-19 : l'angioscanner double énergie pour mieux évaluer les défauts de perfusion
12/03/2021 : Une étude française se basant sur l’angioscanner pulmonaire double énergie permet de mieux étudier les défauts de perfusion provoqués par le COVID-19. La double énergie permet ainsi d’obtenir des cartographies d’iode pour une meilleur évaluation de la perfusion pulmonaire.

L'Europe de la radiologie se mobilise pour le dépistage du cancer du poumon par scanner low-dose
10/03/2021 : Comment les pays européens abordent-ils le dépistage du cancer du poumon par scanner low-dose ? La réponse se trouve dans un webinaire de l’ECR 2021 au cours duquel, après une présentation du Lung Cancer Screening Certification Project par le Pr Annemiek Snoeckx, plusieurs radiologues ont fait un point sur le développement de cette pratique dans leur pays. Nous nous sommes attardés sur la présentation du Pr Marie-Pierre Revel pour la France.

Node-RADS, le nouveau système TDM-IRM pour identifier le stade d'envahissement ganglionnaire
25/02/2021 : Lorsque l’on doit évaluer le stade d’envahissement d’un ganglion secondaire à une tumeur, on a du mal à utiliser des critères pertinents, faute de consensus. Des chercheurs proposent, dans une étude parue dans European Radiology, le système Node-RADS qui utilise l’imagerie Scanner et IRM.

Un algorithme de deep learning pour identifier les lésions précancéreuses par coloscopie virtuelle
23/02/2021 : Selon une étude publiée dans la revue Radiology, un algorithme de deep learning permet de différencier avec précision les polypes colorectaux bénins et prémalins sur les coloscopies virtuelles par scanner. Il pourrait, à terme, améliorer la pertinence du dépistage du cancer colorectal en complément de la lecture radiologique.


Identifier les défauts de connectivité de l'hippocampe grâce à l'IRM 7T
11/05/2021 : Grâce à la cartographie IRM 7T, des chercheurs américains ont réussi à mettre en évidence les différences de connectivité présentes au niveau de l’hippocampe de personnes atteintes de trisomie 21. Les résultats obtenus pourraient faire apparaître des marqueurs potentiels de l'efficacité médicamenteuse sur le cerveau.

La session d'été de l'ECR 2021 sera dédiée à la radiologie interventionnelle
11/05/2021 : L'ECR 2021Summer Edition est annoncé pour début juillet 2021, en ligne et peut-être en présentiel. Il sera consacré à la radiologie interventionnelle, à la neuroradiologie et à l’imagerie cardiovasculaire.

Exposition aux rayonnements : la RI pour le cristallin et la médecine nucléaire pour les extrémités
10/05/2021 : Dans son rapport annuel de l’exposition des travailleurs aux rayonnements ionisants en France, l’IRSN fait état d’un nombre d’acteurs suivis toujours plus nombreux pour des doses individuelles en baisse. Si l’interventionnel impacte plus le cristallin, c’est la médecine nucléaire qui irradie majoritairement les extrémités.

Radiographics a su évoluer avec son temps
10/05/2021 : La Radiological Society of North America (RSNA) célèbre le 40e anniversaire de sa revue RadioGraphics. Cette revue historique de formation en imagerie diagnostique fournit des supports de formation médicale continue (FMC) de haute qualité à la communauté radiologique du monde entier. Petit historique de la revue en quelques lignes.

Une fonction auriculaire cardiaque évaluée avec qualité par le ciné IRM compressed sensing
07/05/2021 : Le Compressed Sensing permet des acquisitions ciné IRM plus rapide qu’avec une technique conventionnelle. Mais la fonction auriculaire cardiaque est-elle évaluée de la même façon avec les deux techniques ? C’est ce que montre une étude publiée dans la Revue European Radiology.

L'ASN rappelle les bonnes pratiques du panoramique dentaire aux professionnels des cabinets dentaires
06/05/2021 : Les pratiques radiologiques en cabinet dentaire viennent de faire l’objet d’un rappel de bonnes pratiques de la part de l’ASN. Dans une note d’information, elle rappelle notamment les indications pouvant motiver la réalisation du panoramique dentaire.

La recherche clinique évalue un nouveau traitement interventionnel de l'insuffisance cardiaque
05/05/2021 : Un dispositif implantable via une procédure interventionnelle destiné à réhabiliter la fonction cardiaque fait l’objet de différentes études dans le monde. Ce système de cerclage du ventricule gauche permet de réduire la circonférence de l’anneau mitral dilaté de l’insuffisant cardiaque.

Les rayons X révèlent la grossesse d'une momie ancienne
04/05/2021 : La radiographie et le scanner pratiqués sur une ancienne momie égyptienne a révélé que cette dernière était enceinte au moment où elle a été embaumée. Il s’agit de la première découverte de ce type.

Congrès de la SFRO 2021 : vous avez jusqu'au 16 mai pour soumettre vos abstracts
04/05/2021 : Le 32ème congrès annuel de la SFRO se tiendra du 6 au 8 octobre 2021 sous un format hybride. 20 thématiques sont proposées lors de cette session autour de la radiothérapie. La soumission des abstracts est prolongée jusqu’au 16 mai 2021.

Un suivi tomodensitométrique de 25 ans confirme le faible risque de bronchectasie chez le jeune patient en bonne forme
03/05/2021 : La forme physique est susceptible de réduire le risque de bronchectasie chez les jeunes adultes. Une étude publiée dans la Revue Radiology le montre, par un suivi tomodensitométrique de 25 ans sur une cohorte de patients ayant participé à une étude lancée en 1984. Ces données confirment l’importance de la forme physique pour préserver la santé pulmonaire des populations sédentaires.


L'ASN rappelle les bonnes pratiques du panoramique dentaire aux professionnels des cabinets dentaires
06/05/2021 : Les pratiques radiologiques en cabinet dentaire viennent de faire l’objet d’un rappel de bonnes pratiques de la part de l’ASN. Dans une note d’information, elle rappelle notamment les indications pouvant motiver la réalisation du panoramique dentaire.

Identification binaire d'images d'IRM cérébrales normales ou anormales par l'IA
30/04/2021 : Selon une étude publiée dans Radiology : Artificial Intelligence, un algorithme de deep learning est entraîné automatiquement à identifier de façon binaire les images normales et anormales à l’IRM cérébrale. Ce système, qui pourrait être enrichi, fait l’objet d’une évaluation d’utilité clinique et de plus-value pour les radiologues.

La recherche clinique évalue un nouveau traitement interventionnel de l'insuffisance cardiaque
05/05/2021 : Un dispositif implantable via une procédure interventionnelle destiné à réhabiliter la fonction cardiaque fait l’objet de différentes études dans le monde. Ce système de cerclage du ventricule gauche permet de réduire la circonférence de l’anneau mitral dilaté de l’insuffisant cardiaque.

Parkinson : identification de la déficience cognitive par IRM
12/12/2016 : Les troubles cognitifs accompagnant parfois la maladie de Parkinson peuvent peut-être faire l'objet d'une prévention par IRM de diffusion. C'est ce que révèlent les résultats d'une étude italienne publiée dans la revue Radiology.

PRODIGE 23, la nouvelle stratégie thérapeutique contre le cancer du rectum
21/04/2021 : Une nouvelle stratégie de traitement du cancer du rectum vient d’être validée par les résultats de l’étude PRODIGE 23 à laquelle ont participé 35 hôpitaux français, dont 12 CCLC. Il s’agit de la dispensation d’une chimiothérapie par FOLFIRINOX avant le protocole classique de chimio-radiothérapie suivie de chirurgie.

Les rayons X révèlent la grossesse d'une momie ancienne
04/05/2021 : La radiographie et le scanner pratiqués sur une ancienne momie égyptienne a révélé que cette dernière était enceinte au moment où elle a été embaumée. Il s’agit de la première découverte de ce type.

Identifier les défauts de connectivité de l'hippocampe grâce à l'IRM 7T
11/05/2021 : Grâce à la cartographie IRM 7T, des chercheurs américains ont réussi à mettre en évidence les différences de connectivité présentes au niveau de l’hippocampe de personnes atteintes de trisomie 21. Les résultats obtenus pourraient faire apparaître des marqueurs potentiels de l'efficacité médicamenteuse sur le cerveau.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

Un webinaire IRSN dédié aux NRD et à l'exposition de la population aux rayonnements de la radiologie
26/04/2021 : Dans le cadre de la démarche qualité des centres de radiologie et de médecine nucléaire, l'IRSN organise un webinaire pour mettre à jour les données concernant les NRD et l'ExPRI, le 18 mai 2021.