Vous êtes dans : Accueil > Actualités > IRM > Le large spectre de pathologies cérébrales liées au COVID-19

Le large spectre de pathologies cérébrales liées au COVID-19

MERCREDI 05 AOûT 2020 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Une étude suédoise rapporte un large spectre de pathologies neurologiques liées au COVID-19. Dans la Revue Radiology, les chercheurs ont identifié des anomalies en majorité vasculaires et inflammatoires.

RSNA

Comme nous l’avons déjà décrit dans nos colonnes, des complications neurologiques de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) ont été découvertess, mais la compréhension de leur physiopathologie et de leurs corrélations neuroanatomiques reste limitée.

Une étude rétrospective suédoise sur 185 patients COVID-19 explorés en imagerie

C’est pour répondre à ces interrogations qu’une équipe suédoise a souhaité rendre compte de la fréquence et du type de pathologies neuroradiologiques identifiées dans un contexte de COVID-19. Dans une étude rétrospective publiée dans la Revue Radiology, tous les patients adultes hospitalisés consécutifs présentant une positivité à la PCR pour le SRAS-CoV-2 et subissant un examen de neuroimagerie à l'hôpital universitaire de Karolinska entre le 2 mars et le 24 mai 2020, ont été inclus. Tous les examens ont été systématiquement réévalués par 12 lecteurs et des statistiques descriptives sommaires ont été calculées.

Les chercheurs ont ainsi trouvé quelques 185 patients atteints de COVID-19 (62 ± 14 ans, 138 hommes) qui ont fait l’objet d’un examen de neuroimagerie, soit, au total, 222 tomodensitométries cérébrales, 47 IRM cérébrales et 7 IRM de la colonne vertébrale. Des anomalies intra-axiales apparaissaient le plus fréquemment (29 sur 39 [74%, 95% -CI 58–87%]) chez les patients présentant une IRM cérébrale, souvent de forme ovoïde évoquant une pathologie microvasculaire, et avec une prédilection dans le corps calleux (23 sur 39, [59%, 95% -CI 42–74%]) ou dans les zones juxtacorticales (14 sur 39, [36%, IC à 95% 21-53%]).

Des manifestations neurologiques variées, vasculaires et inflammatoires principalement

Des manifestations ischémiques et macrohémorragiques ont également été observées, mais l'imagerie vasculaire n'a pas révélé d'anomalies manifestes. L'IRM de perfusion de contraste chez 19 patients n'a pas révélé d'asymétries cohérentes entre les hémisphères ou les régions. De nombreux patients (18 sur 41 [44%, 95% -CI 28–60%]) avaient une leucoencéphalopathie et un patient avait une lésion cytotoxique du corps calleux. Les autres résultats faisaient état d’anomalies du signal du bulbe olfactif (7 sur 37, 19%), des espaces sous-arachnoïdiens du nerf optique proéminents (20 sur 36, 56%) et une opacification du parenchyme (3 sur 20, 15%), des leptoméninges (3 sur 20, 15%), des nerfs crâniens (2 sur 20, 10%) et des les nerfs spinaux (2 sur 4, 50%). Lors du suivi IRM, une régression de la leucoencéphalopathie et un rehaussement leptoméningé progressif ont été observés chez un patient, évocateurs de processus dynamiques.

C’est donc un large spectre d'atteintes vasculaires et inflammatoires du système nerveux central et périphérique que les patients atteints de COVID-19 présentaient dans cette étude, même si les auteurs reconnaissent certains biais relatifs à toutes les études rétrospectives.

Bruno Benque avec RSNA


Identifier les défauts de connectivité de l'hippocampe grâce à l'IRM 7T
11/05/2021 : Grâce à la cartographie IRM 7T, des chercheurs américains ont réussi à mettre en évidence les différences de connectivité présentes au niveau de l’hippocampe de personnes atteintes de trisomie 21. Les résultats obtenus pourraient faire apparaître des marqueurs potentiels de l'efficacité médicamenteuse sur le cerveau.

Une fonction auriculaire cardiaque évaluée avec qualité par le ciné IRM compressed sensing
07/05/2021 : Le Compressed Sensing permet des acquisitions ciné IRM plus rapide qu’avec une technique conventionnelle. Mais la fonction auriculaire cardiaque est-elle évaluée de la même façon avec les deux techniques ? C’est ce que montre une étude publiée dans la Revue European Radiology.

Identification binaire d'images d'IRM cérébrales normales ou anormales par l'IA
30/04/2021 : Selon une étude publiée dans Radiology : Artificial Intelligence, un algorithme de deep learning est entraîné automatiquement à identifier de façon binaire les images normales et anormales à l’IRM cérébrale. Ce système, qui pourrait être enrichi, fait l’objet d’une évaluation d’utilité clinique et de plus-value pour les radiologues.

Nouveau produit de contraste en IRM : résultats positifs sur la tolérance et l'efficacité diagnostique
24/03/2021 : Le Gadopiclenol, nouveau produit de contraste en IRM, vient de faire l’objet de deux études montrant son efficacité diagnostique et sa tolérance. Son profil pharmaceutique est identique chez les adultes et les enfants.

Forme sévère de COVID-19 : des atteintes oculaires identifiées à l'IRM
19/02/2021 : Des chercheurs utilisant l'IRM ont découvert des anomalies significatives dans les yeux de certaines personnes atteintes de COVID-19 sévère, selon une étude publiée dans la revue Radiology. Les résultats de cette étude lancée par la SFNR suggèrent la nécessité d'un dépistage oculaire chez ces patients afin de fournir un traitement et une gestion appropriés des manifestations ophtalmologiques potentiellement graves du COVID-19.

Consensus européen autour de l'imagerie des anomalies congénitales génitales féminines
29/01/2021 : Quelle technologie radiologique et quels protocoles utiliser pour optimiser l’exploration des anomalies congénitales des voies génitales féminines ? L’European Society of Radiology publie, dans le Journal éponyme, des guidelines résultant d’un consensus continental.

La voie olfactive comme porte d'entrée du syndrome respiratoire COVID-19 dans le cerveau ?
25/01/2021 : Une étude récente parue dans le Revue JAMA Neurology émet l’hypothèse que le syndrome respiratoire aigu provoqué par le COVID-19 serait transmis au cerveau par la voie olfactive. L’IRM fonctionnelle évoque en effet des changements au niveau du cortex orbito-frontal notamment.

Anomalies cardiaques décelées à l'IRM chez les patients guéris du COVID-19
13/01/2021 : Le volume extracellulaire dérivé de l'IRM et la souche longitudinale globale 2D pourraient servir de marqueurs de l'atteinte cardiaque chez des patients guéris du COVID-19, sans symptômes cardiaques ni signes cliniques de lésion myocardique. C’est le résultat d’une étude chinoise publiée dans la Revue Radiology.

Le suivi IRM des joueurs de tennis en surpoids objective une dégénérescence cartilagineuse accrue des genoux
19/11/2020 : Les sports de raquette semblent accélérer la dégénérescence des articulations du genou chez les personnes en surpoids souffrant d'arthrose, selon une étude présentée lors du dernier congrès de la Radiological Society of North America (RSNA). Une surcharge articulaire nocive déclenchant un stress de contact accru sur le ménisque sont des pistes pour expliquer le phénomène.

Dispositifs implantables et IRM : une nouvelle évaluation des risques ?
26/10/2020 : Selon une étude publiée dans Radiology: Cardiothoracic Imaging, les examens d’IRM peuvent être effectués en toute sécurité chez les patients porteurs d'appareils cardiaques non compatibles IRM, notamment ceux qui dépendent d’un stimulateur cardiaque ou les sondes d'entrainement abandonnées.


Identifier les défauts de connectivité de l'hippocampe grâce à l'IRM 7T
11/05/2021 : Grâce à la cartographie IRM 7T, des chercheurs américains ont réussi à mettre en évidence les différences de connectivité présentes au niveau de l’hippocampe de personnes atteintes de trisomie 21. Les résultats obtenus pourraient faire apparaître des marqueurs potentiels de l'efficacité médicamenteuse sur le cerveau.

La session d'été de l'ECR 2021 sera dédiée à la radiologie interventionnelle
11/05/2021 : L'ECR 2021Summer Edition est annoncé pour début juillet 2021, en ligne et peut-être en présentiel. Il sera consacré à la radiologie interventionnelle, à la neuroradiologie et à l’imagerie cardiovasculaire.

Exposition aux rayonnements : la RI pour le cristallin et la médecine nucléaire pour les extrémités
10/05/2021 : Dans son rapport annuel de l’exposition des travailleurs aux rayonnements ionisants en France, l’IRSN fait état d’un nombre d’acteurs suivis toujours plus nombreux pour des doses individuelles en baisse. Si l’interventionnel impacte plus le cristallin, c’est la médecine nucléaire qui irradie majoritairement les extrémités.

Radiographics a su évoluer avec son temps
10/05/2021 : La Radiological Society of North America (RSNA) célèbre le 40e anniversaire de sa revue RadioGraphics. Cette revue historique de formation en imagerie diagnostique fournit des supports de formation médicale continue (FMC) de haute qualité à la communauté radiologique du monde entier. Petit historique de la revue en quelques lignes.

Une fonction auriculaire cardiaque évaluée avec qualité par le ciné IRM compressed sensing
07/05/2021 : Le Compressed Sensing permet des acquisitions ciné IRM plus rapide qu’avec une technique conventionnelle. Mais la fonction auriculaire cardiaque est-elle évaluée de la même façon avec les deux techniques ? C’est ce que montre une étude publiée dans la Revue European Radiology.

L'ASN rappelle les bonnes pratiques du panoramique dentaire aux professionnels des cabinets dentaires
06/05/2021 : Les pratiques radiologiques en cabinet dentaire viennent de faire l’objet d’un rappel de bonnes pratiques de la part de l’ASN. Dans une note d’information, elle rappelle notamment les indications pouvant motiver la réalisation du panoramique dentaire.

La recherche clinique évalue un nouveau traitement interventionnel de l'insuffisance cardiaque
05/05/2021 : Un dispositif implantable via une procédure interventionnelle destiné à réhabiliter la fonction cardiaque fait l’objet de différentes études dans le monde. Ce système de cerclage du ventricule gauche permet de réduire la circonférence de l’anneau mitral dilaté de l’insuffisant cardiaque.

Les rayons X révèlent la grossesse d'une momie ancienne
04/05/2021 : La radiographie et le scanner pratiqués sur une ancienne momie égyptienne a révélé que cette dernière était enceinte au moment où elle a été embaumée. Il s’agit de la première découverte de ce type.

Congrès de la SFRO 2021 : vous avez jusqu'au 16 mai pour soumettre vos abstracts
04/05/2021 : Le 32ème congrès annuel de la SFRO se tiendra du 6 au 8 octobre 2021 sous un format hybride. 20 thématiques sont proposées lors de cette session autour de la radiothérapie. La soumission des abstracts est prolongée jusqu’au 16 mai 2021.

Un suivi tomodensitométrique de 25 ans confirme le faible risque de bronchectasie chez le jeune patient en bonne forme
03/05/2021 : La forme physique est susceptible de réduire le risque de bronchectasie chez les jeunes adultes. Une étude publiée dans la Revue Radiology le montre, par un suivi tomodensitométrique de 25 ans sur une cohorte de patients ayant participé à une étude lancée en 1984. Ces données confirment l’importance de la forme physique pour préserver la santé pulmonaire des populations sédentaires.


L'ASN rappelle les bonnes pratiques du panoramique dentaire aux professionnels des cabinets dentaires
06/05/2021 : Les pratiques radiologiques en cabinet dentaire viennent de faire l’objet d’un rappel de bonnes pratiques de la part de l’ASN. Dans une note d’information, elle rappelle notamment les indications pouvant motiver la réalisation du panoramique dentaire.

Identification binaire d'images d'IRM cérébrales normales ou anormales par l'IA
30/04/2021 : Selon une étude publiée dans Radiology : Artificial Intelligence, un algorithme de deep learning est entraîné automatiquement à identifier de façon binaire les images normales et anormales à l’IRM cérébrale. Ce système, qui pourrait être enrichi, fait l’objet d’une évaluation d’utilité clinique et de plus-value pour les radiologues.

La recherche clinique évalue un nouveau traitement interventionnel de l'insuffisance cardiaque
05/05/2021 : Un dispositif implantable via une procédure interventionnelle destiné à réhabiliter la fonction cardiaque fait l’objet de différentes études dans le monde. Ce système de cerclage du ventricule gauche permet de réduire la circonférence de l’anneau mitral dilaté de l’insuffisant cardiaque.

Parkinson : identification de la déficience cognitive par IRM
12/12/2016 : Les troubles cognitifs accompagnant parfois la maladie de Parkinson peuvent peut-être faire l'objet d'une prévention par IRM de diffusion. C'est ce que révèlent les résultats d'une étude italienne publiée dans la revue Radiology.

PRODIGE 23, la nouvelle stratégie thérapeutique contre le cancer du rectum
21/04/2021 : Une nouvelle stratégie de traitement du cancer du rectum vient d’être validée par les résultats de l’étude PRODIGE 23 à laquelle ont participé 35 hôpitaux français, dont 12 CCLC. Il s’agit de la dispensation d’une chimiothérapie par FOLFIRINOX avant le protocole classique de chimio-radiothérapie suivie de chirurgie.

Les rayons X révèlent la grossesse d'une momie ancienne
04/05/2021 : La radiographie et le scanner pratiqués sur une ancienne momie égyptienne a révélé que cette dernière était enceinte au moment où elle a été embaumée. Il s’agit de la première découverte de ce type.

Identifier les défauts de connectivité de l'hippocampe grâce à l'IRM 7T
11/05/2021 : Grâce à la cartographie IRM 7T, des chercheurs américains ont réussi à mettre en évidence les différences de connectivité présentes au niveau de l’hippocampe de personnes atteintes de trisomie 21. Les résultats obtenus pourraient faire apparaître des marqueurs potentiels de l'efficacité médicamenteuse sur le cerveau.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

Un webinaire IRSN dédié aux NRD et à l'exposition de la population aux rayonnements de la radiologie
26/04/2021 : Dans le cadre de la démarche qualité des centres de radiologie et de médecine nucléaire, l'IRSN organise un webinaire pour mettre à jour les données concernant les NRD et l'ExPRI, le 18 mai 2021.