Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Scanner > Le scanner spectral à comptage photonique confirme son potentiel clinique

Le scanner spectral à comptage photonique confirme son potentiel clinique

MERCREDI 11 DéCEMBRE 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le scanner spectral à comptage photonique confirme son potentiel en tant que technologie de rupture en tomodensitométrie. En amont du prochain MDCT 2020, où il s’exprimera à ce sujet, nous avons rencontré le Pr Philippe Douek, l’un des pionniers dans ce domaine, qui fait un point sur la recherche fondamentale sur ce champ, mais également sur la recherche clinique qui engendre des protocoles très prometteurs.

Symposium Scanner volumique

Le scanner spectral à comptage photonique (SPCCT) peut être considérée comme la troisième évolution de la technologie de la tomodensitométrie, après les modalités comprenant un seul détecteur et l’acquisition spiralée sur plusieurs rangées de détecteurs.

Tout savoir sur le scanner spectral à comptage photonique au MDCT 2020

Et celui qui en parle le mieux, c’est le Pr Philippe Douek, radiologue à l’Hôpital Louis Pradel de Bron (Hospices Civils de Lyon) et chercheur à l’Université Claude Bernard Lyon 1. Il mène, depuis plusieurs années en effet, des recherches sur cette particularité physique des détecteurs de rayons X appliquée à la scanographie. Il nous en avait d’ailleurs présenté les grandes lignes lors d’une précédente interview, il y a deux ans, lors du Symposium Scanner Volumique (MDCT) 2018. Nous l’avons retrouvé, avant qu’il n’évoque une nouvelle fois le sujet lors du prochain congrès qui se déroulera les 7 et 8 février 2020 à Nancy.

Des résolutions spatiales jamais égalées à ultra basses doses

Les recherches qu’il mène sur le scanner spectral à comptage photonique ont abouti à la réalisation d’un deuxième prototype à visée clinique, alors que le premier imageur qu’il nous avait présenté à l’époque n’explorait que de petits animaux. « La nouvelle machine traite donc des champs plus étendus et utilise des détecteurs plus larges, mesurant environ 2cm, précise la Pr Douek. Elle atteint désormais une résolution spatiale de 250µ en émettant des doses rayonnement 30% plus bas que la technologie classique. Cette nouvelle modalité propose également cinq niveaux d’énergie, que l’on peut adapter à partir d’un spectre allant de 3 mAs à 600 mAs pour des acquisitions à 80, 100 ou 120 Kv. » Les progrès des calculateurs informatiques permettent, en outre, d’obtenir 60 fois plus d’information que le prototype précédent, avec une capacité de stockage de 50 To.

Des applications cliniques très diverses en cours d’évaluation

Le programme de recherche clinique qui accompagne l’utilisation de cette machine permet désormais d’évaluer des applications très diverses sur l’homme. « Nous avons démarré des évaluations en imagerie vasculaire, que je présenterai d’ailleurs au prochain symposium, poursuit-il. Il s’agit d’un protocole évaluant des angiographies carotidiennes, en comparaison avec des technologies de bi-énergie, d’IRM et d’anapath. » D’autres applications traitent du cancer du poumon à très basse dose, de la pneumopathie interstitielle diffuse, de pathologies osseuses et articulaires. Nous essayons de balayer un large champ d’applications cliniques, notamment dans le cadre des contrôles de procédures de neuroradiologie interventionnelle, le tout étant planifié pour les deux prochaines années.

Ce travail concerne, en parallèle, la recherche fondamentale, ciblée notamment sur l’exploration multi-énergie, la caractérisation tissulaire chez les patients et l’imagerie K-edge sur les gros animaux. « On va travailler, par exemple, sur la plaque d’athérosclérose, sur l’infarctus du myocarde, annonce le Pr Douek. Nous allons ainsi continuer à traiter les trois ANR en cours d’exploration : ATHERSPECTRA sur la plaque d’athérome, BREXIT, sur l’imagerie interventionnelle ostéo-articulaire et l’étude de nouveaux alliages au Gadolinium, ainsi qu’un troisième projet SALTO sur les pathologies ostéo-articulaires. »

De nombreux partenaires académiques pour une technologie de rupture

Le projet européen initié en 2016, ciblé sur l’évaluation de nouveaux produits de contraste, les développements méthodologiques sur la caractérisation spectrale et la reconstruction, a été, en outre, prolongé d’un an. Tous ces protocoles de recherche font intervenir la société Philips, qui était à l’origine du projet, ainsi que d’autres industriels. « Au niveau académique, de nombreuses institutions sont parties prenantes, parmi lesquelles, pour le consortium européen, l’Université de Lyon 1, l’École Normale Supérieure de Lyon, Créatis, ainsi que l’Institut polytechnique de Turin et KCL à Londres, qui développent des produits de contraste, conclut-il. L’évaluation médico-économique de cette nouvelle technologie est réalisée en collaboration avec l’université d’ERASME et des fabricants de matériels endovasculaires ou de coils s’intéressent également à nos travaux. Nos évaluations avancent bien et nous espérons pouvoir faire des annonces de mises en pratique cliniques au RSNA 2020. »

Le scanner spectral à comptage photonique, nous l’avons compris, est une technologie de rupture dans le domaine de la tomodensitométrie et ouvre un champ nouveau à ses applications cliniques. Pour en savoir plus sur les travaux du Pr Douek, rendez-vous sur le site web www.spcct.eu et  le 7 février 2020 au Centre de congrès Prouvé de Nancy pour le IXème Symposium Scanner volumique (MDCT). Les inscriptions sont ouvertes.

Propos recueillis par Bruno Benque


toshiba

Le scanner spectral à comptage photonique confirme son potentiel clinique
11/12/2019 : Le scanner spectral à comptage photonique confirme son potentiel en tant que technologie de rupture en tomodensitométrie. En amont du prochain MDCT 2020, où il s’exprimera à ce sujet, nous avons rencontré le Pr Philippe Douek, l’un des pionniers dans ce domaine, qui fait un point sur la recherche fondamentale sur ce champ, mais également sur la recherche clinique qui engendre des protocoles très prometteurs.

Somatom X.Cite, une nouvelle expérience en scanographie
25/11/2019 : Dans un contexte de montée en puissance des demandes d’examens de scanner, la nouvelle modalité Siemens Somatom X.Cite, qui vient d’être dévoilée le 21 novembre2019 à Zürich, deviendra une référence, tant pour la qualité de l’exploration que de l’amélioration du workflow. La camera FAST3D et le logiciel myExam Companion sont parmi les fonctionnalités les plus innovantes de ce système qui offre une nouvelle expérience en scanographie.

Le vapotage responsable d'images pathologiques pulmonaires ?
31/10/2019 : La Revue Radiology : Cardiothoracic Imaging a publié une étude dédiée lésions pulmonaires résultant de l'utilisation de cigarettes électroniques. Les auteurs souhaitent ainsi sensibiliser les radiologues et autres professionnels de santé sur la manière d’identifier les lésions pulmonaires associées au vapotage (EVALI).

Intelligence artificielle en routine: quelles perspectives ?
18/10/2019 : Le plateforme d'intelligence artificielle AiCE, embarquée depuis près d'un an dans certaines modalités de scanographie Canon Medical, est utilisée en routine dans plusieurs hôpitaux universitaires français. Une étude du CHU de Dijon sur l'apport d'AiCE en imagerie cardiaque sera présentée aux JFR 2019.

Un registre permettant de prévenir les réactions aux produits de contraste iodés ?
27/09/2019 : Les patients ayant des antécédents familiaux et personnels de réactions allergiques aux produits de contraste iodés sont à risque de réactions futures, selon une vaste étude coréenne publiée dans la revue Radiology. Ce pourrait être le départ d'un registre ciblé pour la prévention à ces réactions.

Atelier Coloscopie virtuelle : réservez votre vendredi 22 novembre !
30/07/2019 : Forcomed, en partenariat avec la SFR, propose un atelierde formation dédié à la coloscopie virtuelle. Réservez-vite votre 22 novembre 2019 !

Prévention des fractures ostéoporotiques: évaluer la densité minérale osseuse par scanner spectral
17/06/2019 : Le scanner spectral peut devenir une méthode de référence pour évaluer la densité minérale osseuse dans la prévention des fractures ostéoporotiques. C'est ce que révèle une étude allemande publiée dans la Revue European Radiology.

Le scanner spectral à comptage photonique entre dans sa phase clinique
13/05/2019 : Le scanner spectral à comptage photonique entre dans sa phase clinique. Une modalité de ce type vient d'être installée aux Hospices Civils de Lyon (HCL).

Le quatrième scanner spectral français installé à Alençon
01/04/2019 : En faisant l'acquisition d'un scanner IQon spectral, le GIE Imagerie médicale d'Alençon améliore la continuité de la prise en charge radiologique personnalisée et de qualité dans le bassin de population.

Un algorithme de deep learning dédié à l'étude du rachis
28/03/2019 : Les ingénieurs logiciel GE HEalthcare de Buc ont conçu un algorithme de deep learning permettant de repérer et labelliser les vertèbres. Il s'agit d'un outil simple et efficient dans le cas, notamment, de l'identification des métastases osseuses rachidiennes.


Traitement de l'occlusion chronique de coronaire en vidéo
16/01/2020 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, deux procédures de traitement endovasculaire de l’occlusion chronique coronaire. Ces live cases sont rythmés par des discussions didactiques.

L'Institut de cancérologie Lucien Neuwirth mis en demeure par l'ASN
15/01/2020 : L’institut de cancérologie Lucien Neuwirth (42) montre des signes significatifs d’insuffisances dans l’organisation de la radioprotection dans son service de radiothérapie et de curiethérapie. L’ASN, après plusieurs visites, le met en demeure de mettre en place les solutions appropriées dans une Décision.

La sécurité des données de Santé bafouée dans le monde entier
14/01/2020 : Un média américain chiffre à plusieurs millions les cas de fuite de données de Santé librement accessibles sur internet dans le monde. Alors ce phénomène est connu depuis des années et que le risque d’utilisations malveillantes est majeur, le gouvernement a desserré l’étreinte juridique dans ce domaine. Heureusement en France, nous avons la certification HDS…

Deux nouvelles modalités pour le Centre de radiothérapie de Ris-Orangis
14/01/2020 : Fort de l’installation de deux accélérateurs supplémentaires, le Centre de Radiothérapie de Ris-Orangis fait désormais partie des établissements de ce type les mieux dotés. Les patients peuvent d’autre part coupler la radiothérapie avec la chimiothérapie dans la clinique Pasteur voisine.

Explorer les pathologies hépatiques avec la spectroscopie par résonance magnétique
13/01/2020 : L’exploration des pathologies hépatiques a désormais un nouvel outil en préparation : la spectroscopie par résonnance magnétique. Cette technologie permet d’obtenir des données qualitatives et quantitatives à partir de la localisation de la fréquence d’un composé par rapport à celle de l’eau.  

Fujifilm et DMS Imaging se rapprochent pour la radiologie conventionnelle et interventionnelle
10/01/2020 : Fujifilm Europe va compléter sa gamme de tables télécommandées grâce à un accord de partenariat conclu avec DMS Imaging. Les premières ventes sont prévues au premier trimestre 2020.  

Récidive du cancer de la prostate: des résultats significatifs pour la SBRT
09/01/2020 : Une nouvelle étude conforte la stratégie thérapeutique utilisant le CyberKnife® pour traiter par SBRT les récidives de cancer de la prostate. Les résultats sont très encourageants par rapport aux autres traitements.

La protection des sources non scellées monte en puissance dans un Arrêté
08/01/2020 : De nouvelles dispositions relatives au contrôle des sources non scellées viennent d’être éditées dans un Arrêté du Ministère des Solidarités et de la Santé. Ce document vise à mieux protéger ces sources contre les actes malveillants.

ECR 2020 : des conférences plénières sur des thématiques résolument innovantes
07/01/2020 : Le prochain European Congress of Radiology proposera trois conférences données par des personnalités scientifiques de premier rang. Il s’agit du Pr Ralph Weissleder, du Dr Bernd Montag et du Pr Nenad Šestan qui traiteront de sujets résolument innovants.

USA : un réseau d'échange d'images médicales au niveau national
07/01/2020 : Les plus hautes instances de la radiologie américaine sont impliquées dans la mise en place d’un réseau d’échange d’images médicales. Un guide a été publié afin de préciser les prérequis techniques et la norme IHE a été affinée afin d’améliorer l’interopérabilité et étendre le réseau sur tout le territoire.


La sécurité des données de Santé bafouée dans le monde entier
14/01/2020 : Un média américain chiffre à plusieurs millions les cas de fuite de données de Santé librement accessibles sur internet dans le monde. Alors ce phénomène est connu depuis des années et que le risque d’utilisations malveillantes est majeur, le gouvernement a desserré l’étreinte juridique dans ce domaine. Heureusement en France, nous avons la certification HDS…

Le nouvel Arrêté relatif aux PCR, OCR et conseiller en radioprotection est paru !
06/01/2020 : Un nouvel Arrêté vient d’encadrer les nouvelles dispositions relatives à la gestion du risque ionisant en milieu de Santé. Les notions de PCR, d’OCR ou de conseiller en radioprotection y sont expliqués.  

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Optimiser la cotation des actes grâce à un nouveau site web gratuit
03/09/2019 : Le catalogue CCAM est souvent mal employé par les radiologues, ce qui peut engendrer des erreurs de cotations. C'est pout leur venir en aide que le site web gratuit ccam-radiologie.fr a été conçu, afin d'optimiser la facturation de l'activité radiologique.

L'Institut de cancérologie Lucien Neuwirth mis en demeure par l'ASN
15/01/2020 : L’institut de cancérologie Lucien Neuwirth (42) montre des signes significatifs d’insuffisances dans l’organisation de la radioprotection dans son service de radiothérapie et de curiethérapie. L’ASN, après plusieurs visites, le met en demeure de mettre en place les solutions appropriées dans une Décision.

Explorer les pathologies hépatiques avec la spectroscopie par résonance magnétique
13/01/2020 : L’exploration des pathologies hépatiques a désormais un nouvel outil en préparation : la spectroscopie par résonnance magnétique. Cette technologie permet d’obtenir des données qualitatives et quantitatives à partir de la localisation de la fréquence d’un composé par rapport à celle de l’eau.  

Les nouveaux traitements endovasculaires de l'occlusion coronaire chronique
06/07/2016 : Le traitement de l’occlusion chronique totale des artères coronaires (CTO) fait désormais l’objet d’un congrès spécifique, le ML-CTO, destiné à former les praticiens aux nouvelles techniques et aux nouveaux matériels mis à leur disposition. Nous avons rencontré le Dr Max Amor, co-organisateur de cet événement, ainsi que du site Incathlab, pour une revue de détail de cette discipline.

Deux nouvelles modalités pour le Centre de radiothérapie de Ris-Orangis
14/01/2020 : Fort de l’installation de deux accélérateurs supplémentaires, le Centre de Radiothérapie de Ris-Orangis fait désormais partie des établissements de ce type les mieux dotés. Les patients peuvent d’autre part coupler la radiothérapie avec la chimiothérapie dans la clinique Pasteur voisine.

Le retour du modificateur Z officialisé dans un arrêté !
28/08/2019 : Le modificateur Z devrait bientôt faire son retour dans la nomenclature des actes de radiologie. C'est en tout cas ce qui annoncé dans l''Arrêté du 14 août 2019 paru au Journal Officiel.

Radioprotection du patient: quelques modifications publiées dans un Arrêté
07/10/2019 : Les dispositions prises par l'Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) dans sa Décision du 11 juin 2019 viennent de faire l'objet d'un Arrêté su Ministère. La fréquence des formations à la radioprotection du patient, les professionnels concernés e les méthodes pédagogiques sont notamment concernés par ce document.