Vous êtes dans : Accueil > Actualités > SIH et téléradiologie > Une plateforme de télémédecine ouverte et autonome

Une plateforme de télémédecine ouverte et autonome

MERCREDI 04 DéCEMBRE 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Dans un contexte démographique médical tendu et pour répondre aux besoins de continuité de la prise en charge radiologique des populations, les projets de téléradiologie fleurissent. Nous avons rencontré le Dr Stéphane Carre qui est à l’origine d’une plateforme territoriale de téléradiologie et télé-expertise reposant sur un modèle économique innovant et autonome.

Téléradiologie

Thema Radiologie : Vous avez posé, en 2015, les bases juridiques d’une société de service de télémédecine. Qu’est-ce qui vous a motivé pour initier ce projet ?

Dr Stéphane Carre : En tant que praticien radiologue en activité à Thonon-les-Bains, en Haute-Savoie, j’ai été amené à identifier au quotidien les besoins pratiques en « outils de télémédecine » de mes confrères. Notre région est en effet, par sa configuration géographique, très enclavée entre Lac et Montagne ce qui rend plus difficile qu’ailleurs la coordination des professionnels de Santé pour la prise en charge de leurs patients. Cela génère de fait un isolement des professionnels médicaux avec en corolaire un manque d’attractivité vis-à-vis des jeunes professionnels médicaux. Il convenait donc de mettre à disposition des médecins une plateforme de télé-expertise et de téléradiologie au sein de notre territoire. Les médecins isolés, en particulier de Montagne mais également d’EHPAD, peuvent ainsi disposer simplement d’avis de médecins spécialistes en orthopédie, rhumatologie, dermatologie, radiologie et gériatrie situés dans la vallée . Par ailleurs la création d’un pool élargi de téléradiologues publics et privés permet de mutualiser l’effort de Permanence des Soins en journée et lors des gardes afin de pallier le manque de ressources actuelles des Hôpitaux du territoire.

T.R. : Comment avez-vous structuré votre projet de plateforme de téléradiologie ?

Dr S. C. : La création d’un support Juridique disruptif par ses statuts, son règlement intérieur, son modèle d’autofinancement et ses conventions d’utilisation était la clé de la réussite et de l’attractivité du dispositif. Cette normalisation juridique  a convaincu les collectivités territoriales de nous aider car il s’agissait d’un projet de Santé publique participant à l’aménagement du territoire et à l’innovation. Nous avons donc obtenu l’adhésion de la région Rhône-Alpes, du département et de la préfecture de Haute-Savoie, ainsi que de l’ARS au travers d’un Contrat Plan État-Région. Cette synergie médicale et politique loco-régionale a permis de lever des fonds pour le financement structurel de la plateforme technique délocalisée, centralisée et ultra-sécurisée agrée Hébergeur de Données de Santé (HDS).

T.R. : Quelle est la vocation de votre plateforme sur le plan médical ?

Dr S. C. : Nous avons souhaité couvrir deux champs distincts : la téléradiologie tout d’abord, pour assurer la continuité de la prise en charge au niveau territorial, et la télé-expertise pour faire bénéficier d’un second avis le cas échéant. En pratique, nous fonctionnons comme un GIE, avec des intérêts publics et privés équilibrés, mais en autonomie complète, la gouvernance étant contrôlée par les médecins associés au projet. Il n’y a pas d’intérêts économiques, pas d’actionnaire extérieur, ce qui nous permet de mettre en commun nos ressources médicales à l’échelle territoriale et de pouvoir proposer la plateforme à des médecins afin d’étendre les réseaux en fonction des besoins .

T.R. : Qui a accès à votre plateforme de télémédecine ?

Dr S. C. : Nous accueillons l’ensemble des médecins qui veulent bien s’associer au projet. Quelle que soit l’origine publique ou privée, la structuration juridique permet d’accueillir des établissements hospitaliers,  des cabinets privés, des EHPAD ou des maisons de Santé qui peuvent chacun se connecter pour utiliser les services. Notre plateforme a d’ailleurs vocation à élargir son champ d’action au niveau régional et, pourquoi pas, national. Notre modèle, unique dans son fonctionnement, connait un succès certain. Nous avons misé, sur le plan médical, sur une organisation qualitative avec une commission médicale qui contrôle les protocoles de prise en charge des patients à partir des recommandations des sociétés savantes (choix des modalités, délai de prise en charge, protocoles d’acquisition, etc.).

T.R. : Avez-vous rencontré des freins au développement de votre projet ?

Dr S. C. : Les principaux freins étaient liés à la structuration juridique et financière du projet car il fallait apporter les garanties nécessaires aux différents acteurs publics et privés. Une fois obtenue la validation des conventions d’utilisation par l’ARS, tous les feux ont été au vert. Cette exigence de l’ARS en particulier fait aujourd’hui la force de notre projet, car c’est  un gage de qualité et de pérennité.

T.R. : Comment votre plateforme fonctionne-t-elle sur le plan technique ?

Dr S. C. : Elle fonctionne comme un RIS possédant une brique spécifique à la téléradiologie. Tous les flux sont tracés, elle est, comme je l’ai dit précédemment, HDS et possède une couche dédiée aux télé-expertises. Un système de visualisation avec des écrans normés de dernière génération est, de plus, mis à la disposition des téléradiologues qui peuvent faire les recherches d’images avec un web bowser dans le data center national.

T.R. : Pour finir, quels sont les atouts de votre projet au niveau national ?

Dr S. C. : Le projet local nous a permis d’éprouver les modèles juridiques, financiers et organisationnels médicaux. Nous pouvons d’ores et déjà justifier d’un retour d’expérience et de suivi de l’efficience. Nous pouvons donc sereinement proposer aux radiologues de rejoindre le dispositif en toute sérénité selon des modalités d’adhésion/sorties souples et avec des garanties de maîtrise comptable. Les rémunérations se feront à l’acte intellectuel afin de valoriser avant toute chose les effecteurs. Les ressources seront mutualisées selon une préférence locale/territoriale mais avec des possibilités de débord sur le plan national. L’infrastructure existante est dimensionnée pour accueillir un nombre important de partenaires, établissements demandeurs ou médecins. Elle est déjà financée par le CPER, notre modèle économique innovant nous permet d’assurer la pérennité de la plateforme afin de proposer un dispositif gagnant-gagnant sans société intermédiaire.

Propos recueillis par Bruno Benque


toshiba

La plateforme Odys Téléradiologie couvre désormais tout le Grand Est
24/06/2020 : Dans le prolongement de la plateforme historique T-Lor, Odys téléradiologie assure désormais la continuité de la prise en charge radiologique dans le Grand Est. Vingt-trois établissements, publics et privés, collaborent à ce projet et l’utilisent au quotidien.

Pourquoi les radiologues adoptent rapidement la reconnaissance vocale dans le Cloud de Nuance
14/05/2020 : Lancée en décembre dernier, Dragon Medical One, la solution de reconnaissance vocale de Nuance basée sur un Cloud, connaît un fort succès auprès des imageurs. Nuance a d’ailleurs créé pour eux, dans le contexte du COVID-19, des commandes spécifiques pour les TDM thoraciques. Un CHU est en train d’équiper ses radiologues, tandis que les partenaires de Nuance du domaine de la radiologie ont choisi eux aussi de proposer cette solution à leurs utilisateurs. Une adoption rapide par les radiologues qui tient à plusieurs facteurs. Explications avec Pierre Meyblum, Business Development Manager de la division Santé de Nuance Communications en France.

Intrasense et la Compagnie de Télémédecine allient leurs forces dans la lutte contre le COVID-19
15/04/2020 : Intrasense, spécialiste des solutions logicielles d’imagerie médicale et concepteur de Myrian, allie son expertise technologique à l’expertise clinique de la Compagnie de Télémédecine (CTM Groupe) en déployant à l’ensemble des téléradiologues du groupe le nouveau protocole de lecture scanner dédié́ au COVID-19.

Une session d'e-learning pour maîtriser les connaissances radiologiques et les comptes rendus COVID-19
14/04/2020 : La société médicale de téléradiologie d’urgences IMADIS a élaboré avec les Deeplink Medical et Riseup une formation médicale radiologique dédiée au COVID-19.

FIDAC, la base de données images française pour mieux connaître le COVID-19
14/04/2020 : En créant, en collaboration avec la SFR, le projet FIDAC, NEHS DIGITAL a mis à disposition de tous les radiologues français une base de données images décrivant les signes pulmonaires du COVID-19. Cette initiative a pour but de stimuler l’écosystème afin de créer les conditions d’amélioration des connaissances du virus et de les partager afin de renforcer l’action des professionnels et établissements de Santé.

TMF accompagne les téléradiologues dans la gestion des cas de COVID-19
06/04/2020 : Alors que les activités de téléradiologie sont en hausse, le groupe TMF met les bouchées doubles pour venir en aide aux hôpitaux en difficulté. Il a, dans le contexte pandémique actuel, modifié sa plateforme pour une meilleure prise en charge radiologique du COVID-19. Les responsables TMF nous ont accordé une interview dans laquelle ils expliquent cette démarche solidaire.  

COVID-19 : participez au projet national organisé par la SFR avec NEHS DIGITAL
02/04/2020 : La Société Française de Radiologie (SFR), en partenariat avec NEHS DIGITAL, met en place une base de données nationale des scanners thoraciques devant des suspicions de COVID-19 ou des cas confirmés. Elle permet de rassembler le plus grand nombre de scanners afin de mieux connaitre la sémiologie diagnostique, mais également de déterminer des biomarqueurs pronostiques.

NEHS DIGITAL facilite le travail des praticiens contre le COVID-19
30/03/2020 : En cette période troublée, NEHS DIGITAL met à disposition des établissements de Santé ses solutions de téléconsultation et de télé-expertise. Sa plateforme de téléradiologie facilite ainsi la prise en charge des patients COVID-19.

Une nouvelle application de compte rendu structuré mis à disposition des radiologues
24/03/2020 : Comme certains de ses concurrents, la plateforme Keydiag met à disposition des radiologues gratuitement son application de comptes rendus structurés en tomodensitométrie pulmonaire. Un joli geste de solidarité dans le contexte épidémique actuel.

Un compte rendu structuré gratuit pour le diagnostic de COVID-19
18/03/2020 : Afin de participer à l’effort mondial contre l’épidémie de COVID-19, la start-up Smart Reporting donne accès gratuitement aux comptes rendus structurés pour le diagnostic de cette pathologie.


Les usages du PET dans les indications d'infections articulaires péri prothétiques
08/07/2020 : En aval de la Conférence CHILI sur l’imagerie hybride, le Pr Jean-Noël Talbot a répondu à des questions ciblées sur les usages du PET dans les indications d’infections articulaires péri-prothétiques.

Recommandations relatives aux ré-irradiations en radiothérapie
07/07/2020 : Le nouveau numéro de « Sécurité du patient », publié régulièrement par l’ASN,  pour objet les ré-irradiations en radiothérapie. 29 ESR dus à cette pratique ont été répertoriés au cours des dix dernières années.

Un impact factor croissant pour les revues de l'ESR
06/07/2020 : L’European Society of Radiology (ESR) vient d'annoncer les résultats de la récente publication d'Impact Factor 2019 pour ses revues scientifiques. L'ascension de la Revue European Radiology, au-delà de la barre des 4.0, ainsi que la première fulgurante d'Insights into Imaging directement dans le tiers supérieur du classement, soulignent l'excellence des revues ESR et leur rôle important au niveau européen, mais également mondial, de la radiologie.

Un DU de recherche clinique dédié aux manipulateurs d'électroradiologie médicale
02/07/2020 : Les manipulateurs disposent désormais d’un DU de recherche clinique adapté à leur pratique. C’est la Faculté de médecine de Montpellier, soutenue par le CERF, qui vient de créer ce cursus.

Pôle imagerie de l'AP-HM : les fournisseurs d'équipements sont connus pour les douze prochaines années
01/07/2020 : Les attributaires du projet IAM-APHM sont désormais connus. Ils assureront le renouvellement du parc d’imagerie médicale et de médecine nucléaire de l’AP-HM durant les douze prochaines années.

Un nouveau modèle de signes radiologiques pour le MIS-C pédiatrique
29/06/2020 : Au cours des dernières semaines, une affection hyperinflammatoire multisystémique est apparue chez les enfants en association avec une exposition ou une infection antérieure au SRAS-CoV-2. Une nouvelle série de cas publiée dans la revue Radiology examine le spectre des résultats d'imagerie chez les enfants atteints de l'inflammation post-COVID-19 connue aux États-Unis comme syndrome inflammatoire multisystémique chez les enfants (MIS-C).

La plateforme Odys Téléradiologie couvre désormais tout le Grand Est
24/06/2020 : Dans le prolongement de la plateforme historique T-Lor, Odys téléradiologie assure désormais la continuité de la prise en charge radiologique dans le Grand Est. Vingt-trois établissements, publics et privés, collaborent à ce projet et l’utilisent au quotidien.

Une étude teste un marqueur de récidive du CHC au scanner
24/06/2020 : Un biomarqueur non invasif de la fibrose hépatique à partir d’images tomodensitométriques devrait permettre d’éviter la biopsie pour évaluer le degré de récidive du CHC. C’est ce que montre une étude lancée par Median Technologies.

Save the date : le CTO Live Aid World Tour
23/06/2020 : Les acteurs de la prise en charge de l’occlusion chronique coronaire percutanée se retrouveront bientôt pour un événement caritatif en ligne. À cette occasion, 13 procédures seront diffusées en direct en 14h de temps.

Évaluer les métastases hépatiques colorectales grâce à l'élastographie par résonance magnétique
23/06/2020 : L’élastographie par IRM est susceptible de donner des informations sur l’évolution de métastases hépatiques colorectales après chimioembolisation. Les différences d’élasticité et de taille des lésions peuvent ainsi être évaluées.


Pôle imagerie de l'AP-HM : les fournisseurs d'équipements sont connus pour les douze prochaines années
01/07/2020 : Les attributaires du projet IAM-APHM sont désormais connus. Ils assureront le renouvellement du parc d’imagerie médicale et de médecine nucléaire de l’AP-HM durant les douze prochaines années.

Scanner thoracique du COVID-19 : différentier les images des autres pathologies virales
16/03/2020 : Dans une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, des chercheurs chinois et américains ont distingué des différences entre les images du COVID-19 et les autres pneumonies virales au scanner.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

Un impact factor croissant pour les revues de l'ESR
06/07/2020 : L’European Society of Radiology (ESR) vient d'annoncer les résultats de la récente publication d'Impact Factor 2019 pour ses revues scientifiques. L'ascension de la Revue European Radiology, au-delà de la barre des 4.0, ainsi que la première fulgurante d'Insights into Imaging directement dans le tiers supérieur du classement, soulignent l'excellence des revues ESR et leur rôle important au niveau européen, mais également mondial, de la radiologie.

Un DU de recherche clinique dédié aux manipulateurs d'électroradiologie médicale
02/07/2020 : Les manipulateurs disposent désormais d’un DU de recherche clinique adapté à leur pratique. C’est la Faculté de médecine de Montpellier, soutenue par le CERF, qui vient de créer ce cursus.

Le scanner nouvel étalon pour le dépistage précoce du Coronavirus
27/02/2020 : Dans une étude de plus de 1000 patients, publiée dans la revue Radiology, la tomodensitométrie thoracique a surpassé les tests de laboratoire dans le diagnostic de coronavirus 2019 (COVID-19). Les chercheurs ont conclu que la tomodensitométrie devrait être utilisée comme principal outil de dépistage du COVID-19.

Les usages du PET dans les indications d'infections articulaires péri prothétiques
08/07/2020 : En aval de la Conférence CHILI sur l’imagerie hybride, le Pr Jean-Noël Talbot a répondu à des questions ciblées sur les usages du PET dans les indications d’infections articulaires péri-prothétiques.

Un modèle de deep learning pour identifier le COVID-19 au scanner
08/04/2020 : Dans une étude publiée dans la Revue Radiology, un modèle de deep learning semble capable de réaliser un diagnostic différentiel de COVID-19 sur les examens de tomodensitométrie. Ce travail montre surtout que la spécificité du scanner semble améliorée comparativement aux autres études publiées sur ce thème.

Les apports de la radiographie thoracique dans la détection du COVID-19
30/03/2020 : Une étude publiée dans la Revue radiologie stipule que les images de détection de la pneumonie au COVID-19 obtenues par radiographie pulmonaire sont sensiblement équivalentes à celles du scanner. Cependant, des différences sont à signaler, notamment pour le suivi des lésions.

La recherche sur l'IA en imagerie avance avec le Data Challenge
25/10/2019 : Le Pr Nathalie Lassau, Professeur de Radiologie à l'Université Paris Sud et Co-Directrice du laboratoire d Imagerie IR4M (UPSUD/ CNRS) à l'Institut Gustave Roussy, est la responsable du Data Challenge dont la première édition a été organisée aux JFR 2018. Nous l'avons rencontrée pour une évocation des améliorations apportées, en 2019, à cette compétition.