Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Scanner > Intelligence artificielle en routine: quelles perspectives ?

Intelligence artificielle en routine: quelles perspectives ?

VENDREDI 18 OCTOBRE 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le plateforme d'intelligence artificielle AiCE, embarquée depuis près d'un an dans certaines modalités de scanographie Canon Medical, est utilisée en routine dans plusieurs hôpitaux universitaires français. Une étude du CHU de Dijon sur l'apport d'AiCE en imagerie cardiaque sera présentée aux JFR 2019.

Canon Medical

L’intelligence artificielle embarquée en imagerie médicale se déploie en routine sur le territoire national au bénéficie de la qualité diagnostique délivrée aux patients.

En décembre 2018, le Scanner Aquilion One Genesis intégrant la plateforme d’intelligence artificielle appliquée à la reconstruction d’images scanographiques AiCE était installé aux urgences du CHU de Dijon. Depuis, Canon Medical poursuit le déploiement de ses solutions en intelligence artificielle embarquée au cœur des structures hospitalières françaises.

Un système embarqué en routine dans plusieurs hôpitaux universitaires français

Disponible sur les Scanners Aquilion PRECISION et GENESIS Edition, AiCE est une technique de Deep Learning Reconstruction (DLR). Elle utilise un réseau de neurones profonds, préformé et entrainé à différencier « le signal du bruit*» afin de le supprimer. L’avantage du deep learning vient du fait qu'il peut apprendre et s’auto-adapter en étudiant des exemples. Pour cela, l’algorithme utilise une très large base de données cliniques, recherche les « modèles de bruit » et apprend leurs comportements. Puis il détecte et soustrait « le bruit de l’image » afin d’améliorer le signal et de reconstruire des images avec une résolution spatiale améliorée.

Dans l’année 2019, Canon Medical a implanté ses solutions d’intelligence artificielle au cœur de centres hospitaliers universitaires de renom (Dijon, Strasbourg, Nancy, Paris, etc.). L’implantation en routine de l’AICE fournit des réponses concrètes aux professionnels de santé dans les services d’imagerie les plus performants et dans les services d’urgence. Canon Medical poursuit ainsi son engagement de faciliter l’accès à la technologie de l’intelligence artificielle embarquée aux plus grands nombres de patients et de professionnels de santé.

Après un an d’utilisation de l’Intelligence Artificielle, quels sont concrètement les avantages cliniques ?

Depuis l’installation de ce système au CHU de Dijon, le Pr Ricolfi et son équipe ont réalisé 3 études portant sur l’intérêt du DLR qui démontrent les apports de l’AiCE en matière de :

  • Diminution des doses d’irradiation : entre 20% et 50% par rapport aux constructions itératives actuelles,
  • Augmentation d’environ 50% de la qualité d’image objective,
  • Amélioration de la prise en charge des AVC ischémiques.

Une communication orale aura lieu aux JFR présentant les premiers résultats de l’étude du CHU Dijon sur la performance d’AiCE en imagerie cardiaque. De plus, trois études seront aussi présentées au RSNA dont deux nouvelles, l'une portant sur le même sujet que la communication effectuée lors des JFR, une autre portant sur l’apport du DLR dans la qualité d’image et la réduction de dose dans la prise en charge des embolies pulmonaires et la dernière portant sur la détection du thrombus auriculaire dans la prise en charge des AVC aigu.

Avec l’Intelligence Artificielle, Canon Medical s’inscrit définitivement dans une démarche permettant un traitement global de la chaîne de valeur pour le bénéfice du radiologue comme du patient.

Thema Radiologie avec Canon Medical


toshiba

Triage des patients COVID à l'hôpital : le scanner thoracique fait référence aux HCL
15/09/2020 : Une étude menée aux Hospices Civils de Lyon (HCL) montre la pertinence de la tomodensitométrie pour le triage des patients hospitalisés atteints de COVID-19. Ce travail pluridisciplinaire a été publié dans la Revue European Radiology.

Immunothérapie : le deep learning à partir des images scanner plus pertinent que celui issu de la biopsie ?
15/09/2020 : Une étude rétrospective a montré que le modèle de deep learning d'iBiopsy® pour évaluer un marqueur d’immunothérapie à partir d’images scanner donne de meilleurs résultats que la radiomique issue de la biopsie.  

Les scanners du CHU de Montpellier choisissent une plateforme innovante pour les injections
14/09/2020 : Avec la plateforme CT EXPRES 3D, le CHU de Montpellier a fait le choix, pur les injections au sein de leurs unités de tomodensitométrie, d'un dispositif innovant, sécurisé, simple, économe et assurant une meilleure maîtrise du risque infectieux. Les radiologues responsables de ces unités reviennent pour nous sur les avantages de ce dispositif.

Lésions pulmonaires provoquées par le vapotage : un modèle scanographique identifié
01/09/2020 : Selon une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology : Cardiothoracic Imaging, les pathologies pulmonaires causées par le vapotage entrainent des imafges scanographiques caractéristiques. Ces modèles pourraient aider les médecins à poser des diagnostics précis et à réduire les biopsies inutiles.

MIDRC, la basse de données COVID des sociétés savantes américaines
14/08/2020 : En créant le Medical Imaging Ressource and Data Center (MIDRC), les sociétés savantes américaines s’associent pour créer des outils pour la détection, le diagnostic et le pronostic de COVID-19. Plus de vingt laboratoires universitaires sont impliqués dans le projet.

Identifier les zones de faible densité minérale osseuse lors d'un scanner cardiaque
15/07/2020 : Les examens de tomodensitométrie cardiaque effectués pour évaluer la santé cardiaque fournissent également un moyen efficace de dépister l'ostéoporose. Cette extrapolation pourrait accélérer le traitement des patients non diagnostiqués auparavant, selon une étude publiée dans Radiology.

Une étude teste un marqueur de récidive du CHC au scanner
24/06/2020 : Un biomarqueur non invasif de la fibrose hépatique à partir d’images tomodensitométriques devrait permettre d’éviter la biopsie pour évaluer le degré de récidive du CHC. C’est ce que montre une étude lancée par Median Technologies.

Un nouveau scanner au Centre cardiologique d'Évecquemont
17/06/2020 : Les Yvelines accueillent depuis le 2 juin 2020 une nouvelle modalité de scanner au Centre cardiologique d’Évecquemont. Cet équipement viendra compléter la structuration de l’offre de Santé sur ce territoire.

L'AP-HP lance une base de données portant sur le scanner COVID-19 pour un projet de recherche
16/06/2020 : Le Pr Marie-Pierre Revel lance un projet de recherche sur le scanner thoracique chez les patients suspectés de COVID-19. Une base de données sera mise à disposition par l’AP-HP et des industriels qui collaborent à cette initiative.

Les recommandations de la Société d'Imagerie Thoracique pour le déconfinement
11/05/2020 : Alors que le déconfinement a commencé et que les activités non-urgentes reprennent, la Société d’Imagerie Thoracique a émis ses recommandations de bonnes pratiques pour cette discipline.


Communication des médecins : bientôt la fin de l’interdiction des procédés publicitaires
18/09/2020 : Le Gouvernement a déposé, le 10 septembre 2020, un projet de décret modifiant l’article 19 du code de déontologie médicale. Désormais, la « libre communication et de publicité » succèdera bientôt à « l’interdiction générale et absolue de publicité » pour les médecins.

Les étudiants manipulateurs bénéficieront d'une adaptation pour l'obtention du diplôme ou le passage à l'année supérieure
17/09/2020 : Alors que les étudiants manipulateurs n’ont pas pu accomplir toutes leurs unités d’enseignement pour cause de crise sanitaire, les Ministères concernés ont légiféré afin d’adapter les modalités de présentation au diplôme ou au passage à l’année supérieure

Le congrès 2020 de la SFRO prend à son tour une forme virtuelle
16/09/2020 : Le congrès de la SFRO 2020 sera cette année un événement 100% e-congrès. Les participants retrouveront, sur la plateforme en ligne, l’ensemble des prestations qui étaient prévues en présentiel, sous forme digitale.

L'embolie pulmonaire au centre du défi IA organisé au RSNA 2020
16/09/2020 : Au prochain RSNA, les meilleurs projets ayant concouru au défi IA seront présentés. Ce concours, qui promeut les modèles de deep learning pour l’amélioration des interprétations radiologiques, sera dédié cette année à l’embolie pulmonaire à partir d’images de scanner.

Triage des patients COVID à l'hôpital : le scanner thoracique fait référence aux HCL
15/09/2020 : Une étude menée aux Hospices Civils de Lyon (HCL) montre la pertinence de la tomodensitométrie pour le triage des patients hospitalisés atteints de COVID-19. Ce travail pluridisciplinaire a été publié dans la Revue European Radiology.

Immunothérapie : le deep learning à partir des images scanner plus pertinent que celui issu de la biopsie ?
15/09/2020 : Une étude rétrospective a montré que le modèle de deep learning d'iBiopsy® pour évaluer un marqueur d’immunothérapie à partir d’images scanner donne de meilleurs résultats que la radiomique issue de la biopsie.  

Les scanners du CHU de Montpellier choisissent une plateforme innovante pour les injections
14/09/2020 : Avec la plateforme CT EXPRES 3D, le CHU de Montpellier a fait le choix, pur les injections au sein de leurs unités de tomodensitométrie, d'un dispositif innovant, sécurisé, simple, économe et assurant une meilleure maîtrise du risque infectieux. Les radiologues responsables de ces unités reviennent pour nous sur les avantages de ce dispositif.

Pr Alain Luciani : même sous forme digitale, les JFR 2020 doivent rester interactives !
14/09/2020 : À quelques semaines de l’ouverture des JFR 2020, qui seront entièrement digitales (JFR.plus) cette année, nous avons rencontré le Pr Alain Luciani qui préside cet événement. Il évoque avec nous les raisons qui l’ont poussé à abandonner le format hybride initialement prévu, met en lumière les moments forts qui rythmeront ce congrès virtuel et souhaite que ce dernier reste interactif.

L'IGAS missionnée par le Ministre pour évaluer le métier de MERM
11/09/2020 : Une mission prospective sur le métier de manipulateur radio vient d’être commandée par Olivier Véran à l’iGAS. Il s’agit de faire le point sur la démographie du métier, sur la formation et l’attractivité de cette profession.

Résultats significatifs pour le traitement de la prostate par ultrasons à haute énergie (HIFU)
09/09/2020 : Le traitement du cancer de la prostate par ultrasons à haute énergie a fait l’objet de la plus grande étude américaine, publiée dans le Journal of Urology. Les résultats sont significativement positifs et le traitement entraine peu d’effets secondaires.


L'IGAS missionnée par le Ministre pour évaluer le métier de MERM
11/09/2020 : Une mission prospective sur le métier de manipulateur radio vient d’être commandée par Olivier Véran à l’iGAS. Il s’agit de faire le point sur la démographie du métier, sur la formation et l’attractivité de cette profession.

Triage des patients COVID à l'hôpital : le scanner thoracique fait référence aux HCL
15/09/2020 : Une étude menée aux Hospices Civils de Lyon (HCL) montre la pertinence de la tomodensitométrie pour le triage des patients hospitalisés atteints de COVID-19. Ce travail pluridisciplinaire a été publié dans la Revue European Radiology.

Les scanners du CHU de Montpellier choisissent une plateforme innovante pour les injections
14/09/2020 : Avec la plateforme CT EXPRES 3D, le CHU de Montpellier a fait le choix, pur les injections au sein de leurs unités de tomodensitométrie, d'un dispositif innovant, sécurisé, simple, économe et assurant une meilleure maîtrise du risque infectieux. Les radiologues responsables de ces unités reviennent pour nous sur les avantages de ce dispositif.

L'embolie pulmonaire au centre du défi IA organisé au RSNA 2020
16/09/2020 : Au prochain RSNA, les meilleurs projets ayant concouru au défi IA seront présentés. Ce concours, qui promeut les modèles de deep learning pour l’amélioration des interprétations radiologiques, sera dédié cette année à l’embolie pulmonaire à partir d’images de scanner.

Pr Alain Luciani : même sous forme digitale, les JFR 2020 doivent rester interactives !
14/09/2020 : À quelques semaines de l’ouverture des JFR 2020, qui seront entièrement digitales (JFR.plus) cette année, nous avons rencontré le Pr Alain Luciani qui préside cet événement. Il évoque avec nous les raisons qui l’ont poussé à abandonner le format hybride initialement prévu, met en lumière les moments forts qui rythmeront ce congrès virtuel et souhaite que ce dernier reste interactif.

Lésions pulmonaires provoquées par le vapotage : un modèle scanographique identifié
01/09/2020 : Selon une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology : Cardiothoracic Imaging, les pathologies pulmonaires causées par le vapotage entrainent des imafges scanographiques caractéristiques. Ces modèles pourraient aider les médecins à poser des diagnostics précis et à réduire les biopsies inutiles.

Premier cas de lésions cérébrales dues au COVID-19 à l'IRM
01/04/2020 : Le premier cas d’encéphalopathie due au COVID-19 vient d’être décrit dans la Revue Radiology. Bien que le l’angioscanner ne montre pas d’anomalie, l’IRM objective des signes d’hémorragie dans les coupes de susceptibilité magnétique.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

Scanner thoracique du COVID-19 : différentier les images des autres pathologies virales
16/03/2020 : Dans une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, des chercheurs chinois et américains ont distingué des différences entre les images du COVID-19 et les autres pneumonies virales au scanner.

Les apports de la radiographie thoracique dans la détection du COVID-19
30/03/2020 : Une étude publiée dans la Revue radiologie stipule que les images de détection de la pneumonie au COVID-19 obtenues par radiographie pulmonaire sont sensiblement équivalentes à celles du scanner. Cependant, des différences sont à signaler, notamment pour le suivi des lésions.