Vous êtes dans : Accueil > Actualités > SIH et téléradiologie > Téléradiologie : produire des comptes rendus irréprochables en un délai record

Téléradiologie : produire des comptes rendus irréprochables en un délai record

MERCREDI 09 OCTOBRE 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Dans un contexte de pénurie médicale et de désertification dans certains territoires, la continuité de la prise en charge en radiologie implique un développement significatif de la téléradiologie. Depuis la création du réseau CGTR, ce sont plus de 1.5 millions de patients qui ont été pris en charge par les télérédiologues de CGTR, avec une accélération constante de la demande : en 2019, CGTR a pris en charge en moyenne plus de 37 000 patients par mois en France au sein de son réseau, soit une projection sur l’année de plus de 444 000 prises en charge au minimum. En 2017, ce chiffre n'était que de 270 000 prises en charges, soit une croissance de 64,4 % en 2 ans !

Nuance

Parallèlement, on assiste à une augmentation des demandes d’examens favorisée par l'augmentation du nombre de patients atteints de maladies chroniques ou par le vieillissement de la population. C'est la raison pour laquelle les téléradiologues, comme leurs confrères, souhaitent gagner en ergonomie, en temps, en précision et en qualité pour l'élaboration de leurs comptes rendus. Et la reconnaissance vocale est l'outil par excellence pour assurer un processus optimal dans ce cadre.

Nous avons demandé l'avis de deux experts dans ce domaine, le Dr. Madeleine Cavet de CGTR et Pierre Meyblum de Nuance.

Thema Radiologie : Les plateformes de téléradiologie investissent les hôpitaux depuis deux ou trois ans. Quel est votre ressenti sur cette tendance ?

Dr Madeleine Cavet : Le contexte de raréfaction des ressources en radiologues, doublé de la forte hausse de la demande en imagerie et de la place de plus en plus centrale prise par cette spécialité dans le parcours de soin, a créé une tension dans les services hospitaliers de beaucoup d'établissements publics. La téléradiologie a été l’une des réponses pour résorber cette tension, tout en maintenant une forte exigence sur la qualité des soins, qui doit être à minima équivalente.

D'autre part, le recours à une imagerie de spécialité de plus en plus pointue nécessite une complémentarité dans la ressource médicale, pour un accès à des référents par spécialité d’organe, pour tous les patients, où qu’ils se trouvent sur le territoire (imagerie ophtalmo, pédiatrique, cardiaque ou ORL par exemple).

Pierre Mayblum : Cette tendance répond effectivement à une nécessité double, le manque de temps clinique pour les praticiens hospitaliers et l’accès continu aux soins pour les patients. Mais on remarque de plus en plus souvent des services d'imagerie hospitaliers sans radiologue à temps plein, un phénomène qui s'accentue pour les habitants des zones où se font sentir des difficultés d’accès à un praticien.

T.R. : Pourquoi intégrer la reconnaissance vocale dans une outil de téléradiologie ?

Dr M.C.: Le radiologue impliqué, pour une partie de son temps, en téléradiologie, a besoin de fluidité dans ses processus de travail, ainsi que d’une ergonomie de travail à la hauteur de la modernité de l’outil qu’il utilise. C'est pour répondre à ce besoin que l'environnement conçu par CGTR pour la prise en charge radiologique inclut nativement et sans limite d’utilisation la reconnaissance vocale Nuance, dans sa page de compte rendu.

En imagerie d’urgence, où les délais de production d’un compte rendu conditionnent la rapidité du transfert ou de la prise en charge d’un patient, comme en imagerie programmée, où les comptes rendus sont parfois longs et complexes, la simplicité de la parole et de l’autocorrection permet aux radiologues de la communauté de produire des comptes rendus irréprochables en un délai record, quelle que soit leur longueur.

P.M. : Nos solutions sont conçues pour faciliter l’adoption de la reconnaissance vocale par les radiologues afin qu'ils maîtrisent ce nouvel environnement clinique, l'applicatif et la nouvelle manière de travailler qui en découle. La reconnaissance vocale s’inscrit dans la continuité de recherche d’autonomie du médecin dans sa pratique clinique et dans l’environnement dans lequel elle est produite.

T.R. : À quels développements technologiques doit-on s’attendre dans les 5 prochaines années ?

Dr M.C. : La téléradiologie n’est qu’une façon d’organiser de la radiologie, parmi d’autres. Elle évoluera donc naturellement autour l'accessibilité tout d'abord, la téléradiologie facilitant une imagerie de premier recours partout sur le territoire et s’appuyant sur une organisation concentrique dont le premier relais est un vaste réseau de radiologues de proximité (téléradiologie intra GHT, partenariats public- privé dans le territoire). Elle permettra ensuite de développer une imagerie clinique centrée sur le patient, grâce aux outils de la télémédecine, et une imagerie d’excellence, par un travail en réseau des radiologues qui s'appuieront sur des experts présents sur tout le territoire. La téléradiologie favorisera, enfin, une culture de la qualité et de l'amélioration des pratiques, par un travail en réseau, grâce à des applications de peer review ou de peer learning, rendus incontournables dans les outils de télémédecine.

L’interopérabilité enfin, indispensable aux environnements de travail intégrés, permettra de travailler, pour les radiologues comme pour les médecins demandeur ou les manipulateurs radio, dans un environnement plus uniciste et ergonomique.

P.M. : Les architectures informatiques de santé deviendront des environnements technologiques moins intrusifs, en termes d'usages côté médecin et en termes de ressenti, côté expérience patient, que ce soit sur site ou à distance. À cet égard, Nuance a lancé des développements technologiques pour une évolutivité basée sur les dernières technologies d’Intelligence Artificielle. L’ACI (Ambient Clinic Intelligence) vient créer un environnement intelligent et non intrusif entre le médecin et son patient. D'autre part, nous avons noué des partenariats innovants autour de notre Market Place AI pour apporter aux radiologues un panel de nouvelles technologies évolutives qui répondent à la transformation de leurs besoins.

CGTR présentera son outil de téléradiologie embarquant la reconnaissance vocale de Nuance, pendant les Journées Francophones de Radiologie du 11 au 14 octobre à Paris.

Thema Radiologie avec Nuance


toshiba

La plateforme Odys Téléradiologie couvre désormais tout le Grand Est
24/06/2020 : Dans le prolongement de la plateforme historique T-Lor, Odys téléradiologie assure désormais la continuité de la prise en charge radiologique dans le Grand Est. Vingt-trois établissements, publics et privés, collaborent à ce projet et l’utilisent au quotidien.

Pourquoi les radiologues adoptent rapidement la reconnaissance vocale dans le Cloud de Nuance
14/05/2020 : Lancée en décembre dernier, Dragon Medical One, la solution de reconnaissance vocale de Nuance basée sur un Cloud, connaît un fort succès auprès des imageurs. Nuance a d’ailleurs créé pour eux, dans le contexte du COVID-19, des commandes spécifiques pour les TDM thoraciques. Un CHU est en train d’équiper ses radiologues, tandis que les partenaires de Nuance du domaine de la radiologie ont choisi eux aussi de proposer cette solution à leurs utilisateurs. Une adoption rapide par les radiologues qui tient à plusieurs facteurs. Explications avec Pierre Meyblum, Business Development Manager de la division Santé de Nuance Communications en France.

Intrasense et la Compagnie de Télémédecine allient leurs forces dans la lutte contre le COVID-19
15/04/2020 : Intrasense, spécialiste des solutions logicielles d’imagerie médicale et concepteur de Myrian, allie son expertise technologique à l’expertise clinique de la Compagnie de Télémédecine (CTM Groupe) en déployant à l’ensemble des téléradiologues du groupe le nouveau protocole de lecture scanner dédié́ au COVID-19.

Une session d'e-learning pour maîtriser les connaissances radiologiques et les comptes rendus COVID-19
14/04/2020 : La société médicale de téléradiologie d’urgences IMADIS a élaboré avec les Deeplink Medical et Riseup une formation médicale radiologique dédiée au COVID-19.

FIDAC, la base de données images française pour mieux connaître le COVID-19
14/04/2020 : En créant, en collaboration avec la SFR, le projet FIDAC, NEHS DIGITAL a mis à disposition de tous les radiologues français une base de données images décrivant les signes pulmonaires du COVID-19. Cette initiative a pour but de stimuler l’écosystème afin de créer les conditions d’amélioration des connaissances du virus et de les partager afin de renforcer l’action des professionnels et établissements de Santé.

TMF accompagne les téléradiologues dans la gestion des cas de COVID-19
06/04/2020 : Alors que les activités de téléradiologie sont en hausse, le groupe TMF met les bouchées doubles pour venir en aide aux hôpitaux en difficulté. Il a, dans le contexte pandémique actuel, modifié sa plateforme pour une meilleure prise en charge radiologique du COVID-19. Les responsables TMF nous ont accordé une interview dans laquelle ils expliquent cette démarche solidaire.  

COVID-19 : participez au projet national organisé par la SFR avec NEHS DIGITAL
02/04/2020 : La Société Française de Radiologie (SFR), en partenariat avec NEHS DIGITAL, met en place une base de données nationale des scanners thoraciques devant des suspicions de COVID-19 ou des cas confirmés. Elle permet de rassembler le plus grand nombre de scanners afin de mieux connaitre la sémiologie diagnostique, mais également de déterminer des biomarqueurs pronostiques.

NEHS DIGITAL facilite le travail des praticiens contre le COVID-19
30/03/2020 : En cette période troublée, NEHS DIGITAL met à disposition des établissements de Santé ses solutions de téléconsultation et de télé-expertise. Sa plateforme de téléradiologie facilite ainsi la prise en charge des patients COVID-19.

Une nouvelle application de compte rendu structuré mis à disposition des radiologues
24/03/2020 : Comme certains de ses concurrents, la plateforme Keydiag met à disposition des radiologues gratuitement son application de comptes rendus structurés en tomodensitométrie pulmonaire. Un joli geste de solidarité dans le contexte épidémique actuel.

Un compte rendu structuré gratuit pour le diagnostic de COVID-19
18/03/2020 : Afin de participer à l’effort mondial contre l’épidémie de COVID-19, la start-up Smart Reporting donne accès gratuitement aux comptes rendus structurés pour le diagnostic de cette pathologie.


Les usages du PET dans les indications d'infections articulaires péri prothétiques
08/07/2020 : En aval de la Conférence CHILI sur l’imagerie hybride, le Pr Jean-Noël Talbot a répondu à des questions ciblées sur les usages du PET dans les indications d’infections articulaires péri-prothétiques.

Recommandations relatives aux ré-irradiations en radiothérapie
07/07/2020 : Le nouveau numéro de « Sécurité du patient », publié régulièrement par l’ASN,  pour objet les ré-irradiations en radiothérapie. 29 ESR dus à cette pratique ont été répertoriés au cours des dix dernières années.

Un impact factor croissant pour les revues de l'ESR
06/07/2020 : L’European Society of Radiology (ESR) vient d'annoncer les résultats de la récente publication d'Impact Factor 2019 pour ses revues scientifiques. L'ascension de la Revue European Radiology, au-delà de la barre des 4.0, ainsi que la première fulgurante d'Insights into Imaging directement dans le tiers supérieur du classement, soulignent l'excellence des revues ESR et leur rôle important au niveau européen, mais également mondial, de la radiologie.

Un DU de recherche clinique dédié aux manipulateurs d'électroradiologie médicale
02/07/2020 : Les manipulateurs disposent désormais d’un DU de recherche clinique adapté à leur pratique. C’est la Faculté de médecine de Montpellier, soutenue par le CERF, qui vient de créer ce cursus.

Pôle imagerie de l'AP-HM : les fournisseurs d'équipements sont connus pour les douze prochaines années
01/07/2020 : Les attributaires du projet IAM-APHM sont désormais connus. Ils assureront le renouvellement du parc d’imagerie médicale et de médecine nucléaire de l’AP-HM durant les douze prochaines années.

Un nouveau modèle de signes radiologiques pour le MIS-C pédiatrique
29/06/2020 : Au cours des dernières semaines, une affection hyperinflammatoire multisystémique est apparue chez les enfants en association avec une exposition ou une infection antérieure au SRAS-CoV-2. Une nouvelle série de cas publiée dans la revue Radiology examine le spectre des résultats d'imagerie chez les enfants atteints de l'inflammation post-COVID-19 connue aux États-Unis comme syndrome inflammatoire multisystémique chez les enfants (MIS-C).

La plateforme Odys Téléradiologie couvre désormais tout le Grand Est
24/06/2020 : Dans le prolongement de la plateforme historique T-Lor, Odys téléradiologie assure désormais la continuité de la prise en charge radiologique dans le Grand Est. Vingt-trois établissements, publics et privés, collaborent à ce projet et l’utilisent au quotidien.

Une étude teste un marqueur de récidive du CHC au scanner
24/06/2020 : Un biomarqueur non invasif de la fibrose hépatique à partir d’images tomodensitométriques devrait permettre d’éviter la biopsie pour évaluer le degré de récidive du CHC. C’est ce que montre une étude lancée par Median Technologies.

Save the date : le CTO Live Aid World Tour
23/06/2020 : Les acteurs de la prise en charge de l’occlusion chronique coronaire percutanée se retrouveront bientôt pour un événement caritatif en ligne. À cette occasion, 13 procédures seront diffusées en direct en 14h de temps.

Évaluer les métastases hépatiques colorectales grâce à l'élastographie par résonance magnétique
23/06/2020 : L’élastographie par IRM est susceptible de donner des informations sur l’évolution de métastases hépatiques colorectales après chimioembolisation. Les différences d’élasticité et de taille des lésions peuvent ainsi être évaluées.


Pôle imagerie de l'AP-HM : les fournisseurs d'équipements sont connus pour les douze prochaines années
01/07/2020 : Les attributaires du projet IAM-APHM sont désormais connus. Ils assureront le renouvellement du parc d’imagerie médicale et de médecine nucléaire de l’AP-HM durant les douze prochaines années.

Scanner thoracique du COVID-19 : différentier les images des autres pathologies virales
16/03/2020 : Dans une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, des chercheurs chinois et américains ont distingué des différences entre les images du COVID-19 et les autres pneumonies virales au scanner.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

Un impact factor croissant pour les revues de l'ESR
06/07/2020 : L’European Society of Radiology (ESR) vient d'annoncer les résultats de la récente publication d'Impact Factor 2019 pour ses revues scientifiques. L'ascension de la Revue European Radiology, au-delà de la barre des 4.0, ainsi que la première fulgurante d'Insights into Imaging directement dans le tiers supérieur du classement, soulignent l'excellence des revues ESR et leur rôle important au niveau européen, mais également mondial, de la radiologie.

Un DU de recherche clinique dédié aux manipulateurs d'électroradiologie médicale
02/07/2020 : Les manipulateurs disposent désormais d’un DU de recherche clinique adapté à leur pratique. C’est la Faculté de médecine de Montpellier, soutenue par le CERF, qui vient de créer ce cursus.

Le scanner nouvel étalon pour le dépistage précoce du Coronavirus
27/02/2020 : Dans une étude de plus de 1000 patients, publiée dans la revue Radiology, la tomodensitométrie thoracique a surpassé les tests de laboratoire dans le diagnostic de coronavirus 2019 (COVID-19). Les chercheurs ont conclu que la tomodensitométrie devrait être utilisée comme principal outil de dépistage du COVID-19.

Les usages du PET dans les indications d'infections articulaires péri prothétiques
08/07/2020 : En aval de la Conférence CHILI sur l’imagerie hybride, le Pr Jean-Noël Talbot a répondu à des questions ciblées sur les usages du PET dans les indications d’infections articulaires péri-prothétiques.

Un modèle de deep learning pour identifier le COVID-19 au scanner
08/04/2020 : Dans une étude publiée dans la Revue Radiology, un modèle de deep learning semble capable de réaliser un diagnostic différentiel de COVID-19 sur les examens de tomodensitométrie. Ce travail montre surtout que la spécificité du scanner semble améliorée comparativement aux autres études publiées sur ce thème.

Les apports de la radiographie thoracique dans la détection du COVID-19
30/03/2020 : Une étude publiée dans la Revue radiologie stipule que les images de détection de la pneumonie au COVID-19 obtenues par radiographie pulmonaire sont sensiblement équivalentes à celles du scanner. Cependant, des différences sont à signaler, notamment pour le suivi des lésions.

La recherche sur l'IA en imagerie avance avec le Data Challenge
25/10/2019 : Le Pr Nathalie Lassau, Professeur de Radiologie à l'Université Paris Sud et Co-Directrice du laboratoire d Imagerie IR4M (UPSUD/ CNRS) à l'Institut Gustave Roussy, est la responsable du Data Challenge dont la première édition a été organisée aux JFR 2018. Nous l'avons rencontrée pour une évocation des améliorations apportées, en 2019, à cette compétition.