Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Radiologie générale diagnostique > Améliorer le dépistage du très redouté cancer du sein masculin

Améliorer le dépistage du très redouté cancer du sein masculin

VENDREDI 04 OCTOBRE 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Selon une étude parue dans la Revue Radiology, le dépistage du cancer du sein masculin peut permettre une détection précoce de la maladie. Elle peut s'avérée très utile chez les hommes présentant un risque élevé de contracter la maladie.

RSNA

Ce mois d'octobre est propice aux communications relatives à la prise en charge du cancer du sein, mises en lumière par l'opération annuelle "Octobre rose".

Un risque accru de cancer chez les hommes par manque de directives dédiées

C'est dans ce cadre que nous avons identifié une étude rétrospective publiée dans la revue Radiology, sur le thème du dépistage mammographique sélectif du cancer du sein chez l'homme. Cette pathologie est rare mais souvent mortelle. L'American Cancer Society prévoit que 2 670 nouveaux cas de cancer du sein invasif seront diagnostiqués chez les hommes en 2019, et qu'environ 500 hommes en mourront.

Il n'y a pas de directives formelles de dépistage pour les hommes appartenant à des groupes à haut risque, tels que ceux ayant des antécédents personnels de la maladie, des mutations génétiques associées au cancer du sein ou des membres de la famille atteints du cancer du sein. En conséquence, les hommes chez qui on a diagnostiqué un cancer du sein ont généralement des résultats pires que ceux des femmes.

Des preuves de l'utilité de la mammographie très marginales chez l'homme

"Le dépistage mammographique a permis d’améliorer le pronostic pour les femmes atteintes de cancer du sein, déclare en préambule l’auteur principal de l’étude, le Dr Yiming Gao, du département de radiologie du New York University Langone Medical Center. Mais les hommes ne disposent pas de directives de dépistage formalisées, ils sont donc plus susceptibles d'être diagnostiqués à un stade plus avancé et ne font souvent pas aussi bien que les femmes." Il existe des preuves anecdotiques selon lesquelles le dépistage sélectif par mammographie chez les hommes présentant des facteurs de risque identifiables est bénéfique, mais on ignore comment, et dans quelle mesure, l'imagerie du sein est utilisée dans cette population.

Sensibilité et spécificité maximales de la mammographie de dépistage, selon une étude

Dans la première étude de ce type, le Dr Gao et ses collègues ont évalué les schémas d'utilisation de l'imagerie du sein et les résultats du dépistage chez 1 869 hommes de 55 ans d'âge médian ayant subi une mammographie sur une période de 12 ans. La mammographie a permis de détecter un total de 2 304 lésions mammaires, dont 149 biopsiées. Parmi ceux-ci, 41 (27,5%) se sont révélés malins. Le taux de détection du cancer de 18 examens sur 1 000 chez les hommes présentant un risque élevé de cancer du sein était significativement supérieur au taux de détection moyen de trois à cinq pour 1 000 examens chez les femmes à risque moyen. De plus, les cancers détectés chez les hommes étaient à un stade précoce, avant qu'ils ne se soient propagés aux ganglions lymphatiques, améliorant le pronostic pour la survie.

"Ces résultats montrent qu'il est possible de détecter le cancer du sein chez les hommes à un stade précoce et il apparaît que la mammographie est efficace pour le dépistage ciblé des hommes à haut risque, poursuit le Dr Gao. Nous avons montré que le cancer du sein chez l'homme ne doit pas être diagnostiqué uniquement lorsqu'il est symptomatique." Chez les hommes, la sensibilité au dépistage mammographique était de 100%, tandis que la spécificité était de 95%. Cette excellente performance est liée au manque relatif de tissu fibroglandulaire du sein chez les hommes, qui masque souvent des résultats anormaux chez la femme, remarquent les chercheurs dans l'étude.

Favoriser les campagnes de dépistage sur une population ciblée

Les antécédents personnels de cancer du sein étaient le facteur de risque le plus important associé au cancer du sein chez les hommes. L'ascendance juive ashkénaze, les mutations génétiques et les antécédents familiaux de cancer du sein au premier degré étaient également des facteurs importants. À l'heure actuelle, le Réseau national de lutte contre le cancer (NCCN) américain ne prend pas en charge le dépistage, en raison d'un manque de preuves, même chez les hommes à risque élevé. Les lignes directrices antérieures du NCCN suggéraient de favoriser les examens de mammographie sur une base individuelle, une approche que les nouveaux résultats de l’étude pourraient soutenir.

À l’avenir, les chercheurs espèrent voir de plus grandes études multi-institutionnelles ayant le pouvoir statistique de définir des informations plus nuancées basées sur différents facteurs de risque de cancer du sein chez les hommes. "Repenser notre stratégie en matière de diagnostic du cancer du sein chez l'homme est nécessaire, conclut le Dr Gao. Nous espérons que ces résultats serviront de base à de futures recherches, car ils pourraient potentiellement contribuer à ouvrir la voie à la standardisation du dépistage chez certains groupes d'hommes à haut risque."

Bruno Benque avec RSNA


toshiba

Injection iodée : un risque surestimé pour les insuffisants rénaux selon les sociétés savantes américaines
21/01/2020 : Le risque d'administrer des produits de contraste iodés intraveineux aux patients présentant une fonction rénale réduite a été surestimé, selon de nouvelles déclarations consensuelles de l'American College of Radiology (ACR) et de la National Kidney Foundation (NKF), publiées dans la revue Radiology. Elles recommandent de distinguer deux types de réactions.

Fujifilm et DMS Imaging se rapprochent pour la radiologie conventionnelle et interventionnelle
10/01/2020 : Fujifilm Europe va compléter sa gamme de tables télécommandées grâce à un accord de partenariat conclu avec DMS Imaging. Les premières ventes sont prévues au premier trimestre 2020.  

Fujifilm acquiert les solutions d'imagerie d'Hitachi
23/12/2019 : Fujifilm vient d’acquérir les solutions d’imagerie diagnostique de la société Hitachi. Des synergies sont attendues en termes technologique et économique.

Le scanner Glory, fleuron de la gamme radiologie du groupe nehs
19/12/2019 : Laurent Pomares, Directeur BU Imagerie médicale chez nehs, présente l’un des fleurons de la gamme radiologie du groupe, le scanner Glory de Neusoft. Cette modalité présente toutes les caractéristiques des modalités de scanographie moderne, notamment la grande couverture et le low dose.

Optimiser l’accueil du patient : 3 programmes de formation au choix et ultraciblés pour les équipes de secrétariat
03/12/2019 : A partir de janvier 2020, Forcomed lance 3 nouveaux programmes spécialement conçus pour les équipes d’accueil et de secrétariat de centres d'imagerie médicale, deux en présentiel et une en e-learning.

Le diplôme européen de radiologie (EDiR) gagne du terrain
04/11/2019 : L’EDiR est désormais reconnu dans par une majorité de sociétés savantes nationales en radiologie. Il fait désormais l’objet d’un guide et d’une application dédiés pour faciliter le travail des candidats à l’examen.

Les dangers des injections de stéroïdes dans les articulations
18/10/2019 : Selon un article spécial publié dans la revue Radiology, les injections de corticostéroïdes utilisées pour traiter la douleur de l'arthrose à la hanche et au genou pourraient être plus dangereuses qu'on ne le pensait auparavant. Les chercheurs ont suggéré d'intégrer dans les formulaires de consentement les risques associés à ces injections.

Améliorer le dépistage du très redouté cancer du sein masculin
04/10/2019 : Selon une étude parue dans la Revue Radiology, le dépistage du cancer du sein masculin peut permettre une détection précoce de la maladie. Elle peut s'avérée très utile chez les hommes présentant un risque élevé de contracter la maladie.

La FNMR soutient les biologistes en grève
24/09/2019 : Les biologistes médicaux sont en grève pour protester contre les baisses tarifaires souhaitées par l'Assurance Maladie. La FNMR, qui a été confrontée à une épisode similaire dernièrement, soutient ce mouvement.

Un patient bien informé pour un examen de qualité
10/09/2019 : Les informations concernant un examen d'IRM ou de scanner sont très importantes pour les patients. Ce constat a été validé par les résultats d'une enquête récente.


Actualité du parc IRM français en janvier 2020
23/01/2020 : Dans le cadre de notre revue du parc d’IRM français, on nous signale des évolutions en Bretagne, à Pontivy et Vannes, ainsi qu’à Sarlat.

Gestion des risques liés aux champs magnétiques : bientôt une journée scientifique dédiée
23/01/2020 : La Société Française de Radioprotection (SFRP) organise, en mars, une journée scientifique dédiée à la gestion des risques d’exposition aux rayonnements non ionisants. Les acteurs de l’imagerie par IRM devraient y glaner des réponses à leurs questions.

Un radiotraceur de l'épilepsie visible au TEP
22/01/2020 : Un radiotraceur qui se lie spécifiquement à une classe de récepteurs cérébraux lorsqu'il est injecté à des rats et à des humains vivants vient d’être mis au point par une équipe japonaise. Visible lors d’un examen de TEP, ce composé pourrait améliorer le diagnostic et le traitement de l’épilepsie.

Injection iodée : un risque surestimé pour les insuffisants rénaux selon les sociétés savantes américaines
21/01/2020 : Le risque d'administrer des produits de contraste iodés intraveineux aux patients présentant une fonction rénale réduite a été surestimé, selon de nouvelles déclarations consensuelles de l'American College of Radiology (ACR) et de la National Kidney Foundation (NKF), publiées dans la revue Radiology. Elles recommandent de distinguer deux types de réactions.

Les manipulateurs reçus au Haut Conseil de Professions Paramédicales
21/01/2020 : Une délégation de manipulateurs a été reçue, en ce jour de grève, par le Haut Conseil des Professions Paramédicales. La déclaration liminaire ci-après.

Un discours qui renforce la position de l'AFPPE
20/01/2020 : Les mouvements de contestation des manipulateurs en cette période de crise hospitalière ont généré quelques débordements sur les réseaux sociaux, notamment à l’encontre de l’AFPPE. Le Président Fabien Voix a souhaité faire une mise au point lors des dernières journées francophones de scanner afin de clarifier l’action de l’association et renforcer sa position au sein de la communauté radiologique.

Nouveau retour d'expérience ASN sur un incident mineur en radiothérapie
20/01/2020 : Un événement indésirable mineur concernant le kilovoltage d’un scanner de dosimétrie avant radiothérapie a été répertorié par l’ASN. Un document de retour d’expérience et de recommandations a été publié.

Jour de grève pour les manipulateurs d'électroradiologie !
20/01/2020 : Ce mardi 21 janvier 2020 est jour de grève pour les manipulateurs d’électroradiologie. Pour faire entendre leur ras-le-bol, ils manifesteront partout en France et imposeront un service minimum dans les unités de radiologie des hôpitaux.

Traitement de l'occlusion chronique de coronaire en vidéo
16/01/2020 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, deux procédures de traitement endovasculaire de l’occlusion chronique coronaire. Ces live cases sont rythmés par des discussions didactiques.

L'Institut de cancérologie Lucien Neuwirth mis en demeure par l'ASN
15/01/2020 : L’institut de cancérologie Lucien Neuwirth (42) montre des signes significatifs d’insuffisances dans l’organisation de la radioprotection dans son service de radiothérapie et de curiethérapie. L’ASN, après plusieurs visites, le met en demeure de mettre en place les solutions appropriées dans une Décision.


Les manipulateurs reçus au Haut Conseil de Professions Paramédicales
21/01/2020 : Une délégation de manipulateurs a été reçue, en ce jour de grève, par le Haut Conseil des Professions Paramédicales. La déclaration liminaire ci-après.

Un discours qui renforce la position de l'AFPPE
20/01/2020 : Les mouvements de contestation des manipulateurs en cette période de crise hospitalière ont généré quelques débordements sur les réseaux sociaux, notamment à l’encontre de l’AFPPE. Le Président Fabien Voix a souhaité faire une mise au point lors des dernières journées francophones de scanner afin de clarifier l’action de l’association et renforcer sa position au sein de la communauté radiologique.

Le nouvel Arrêté relatif aux PCR, OCR et conseiller en radioprotection est paru !
06/01/2020 : Un nouvel Arrêté vient d’encadrer les nouvelles dispositions relatives à la gestion du risque ionisant en milieu de Santé. Les notions de PCR, d’OCR ou de conseiller en radioprotection y sont expliqués.  

Jour de grève pour les manipulateurs d'électroradiologie !
20/01/2020 : Ce mardi 21 janvier 2020 est jour de grève pour les manipulateurs d’électroradiologie. Pour faire entendre leur ras-le-bol, ils manifesteront partout en France et imposeront un service minimum dans les unités de radiologie des hôpitaux.

Injection iodée : un risque surestimé pour les insuffisants rénaux selon les sociétés savantes américaines
21/01/2020 : Le risque d'administrer des produits de contraste iodés intraveineux aux patients présentant une fonction rénale réduite a été surestimé, selon de nouvelles déclarations consensuelles de l'American College of Radiology (ACR) et de la National Kidney Foundation (NKF), publiées dans la revue Radiology. Elles recommandent de distinguer deux types de réactions.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Actualité du parc IRM français en janvier 2020
23/01/2020 : Dans le cadre de notre revue du parc d’IRM français, on nous signale des évolutions en Bretagne, à Pontivy et Vannes, ainsi qu’à Sarlat.

Optimiser la cotation des actes grâce à un nouveau site web gratuit
03/09/2019 : Le catalogue CCAM est souvent mal employé par les radiologues, ce qui peut engendrer des erreurs de cotations. C'est pout leur venir en aide que le site web gratuit ccam-radiologie.fr a été conçu, afin d'optimiser la facturation de l'activité radiologique.

De la faute grave dans l'exécution d'un contrat d'exploitation d'un scanographe
12/02/2019 : Pour le premier volet de notre série d'articles juridiques, nous avons choisi de traiter le thème de la faute grave. Et le cas mis en lumière ne concerne pas les relations entre employeur et employé, mais un contrat d'exploitation d'un scanner en établissement privé.

L'IRM révèle les niveaux de fonctionnalité cérébrale après arrêt cardiaque
20/10/2017 : Après un arrêt cardiaque, l'évaluation des capacités cérébrales fonctionnelles est assez aléatoire. Une étude publiée dans la revue Radiology montre que l'IRM fonctionnelle et le tenseur de diffusion peuvent prédire ces résultats et guider les traitements.