Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Imagerie interventionnelle > Bloc opératoire : un guide ASN de formation IBODE qui crée une ambigüité

Bloc opératoire : un guide ASN de formation IBODE qui crée une ambigüité

MERCREDI 18 SEPTEMBRE 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Dans un guide pratique à l'attention des IBODE, l'ASN a ouvert la porte à ces derniers pour les former à l'aide à la réalisation d'actes interventionnels. Mais ce texte comprend quelques dispositions ambigües quant à la nature effective de l'aide qu'ils pourront apporter.

ASN

Les textes de Loi ou de recommandations de bonnes pratiques pouvant faire l'objet d'un consensus limité sont souvent publiés, c'est bien connu, pendant la période estivale au cours de laquelle les principaux intéressés n'attachent que peu d'attention à l'actualité professionnelle.

Les IBODE en renfort pour la réalisation d'actes interventionnels au bloc opératoire

Nous avons pu le vérifier cet été, avec la publication, par l'Autorité de Sureté Nucléaire (ASN), de quelques guides pratiques destinés aux acteurs de la radiologie. L'un de ces documents concerne les infirmiers de bloc opératoire (IBODE) et stipule que, en l’absence de manipulateur (MERM) en salle d'intervention,"l’IBODE peut apporter, sous la responsabilité du chirurgien et sous réserve d’une habilitation au poste de travail, une aide dans la réalisation d’actes interventionnels, sans pouvoir déclencher et paramétrer le dispositif médical exposant le patient aux rayonnements ionisants, ni traiter les images produites notamment pour les actes à faible enjeu dosimétrique".

Des textes qui verrouillent les prérogatives des MERM dans ce contexte

Il est vrai que les manipulateurs se font rares dans les blocs, sous l'effet conjugué de la pénurie qui s'est amorcée depuis environs deux ans et du développement des interventions radioguidées et des pratiques mini-invasives. Le guide rappelle toutefois la décision n°2019-DC-0660 de l’ASN du 15 janvier 2019, qui stipule que "des tâches peuvent être confiées aux IBODE et sont à définir en tenant compte que les MERM sont les seuls professionnels de santé habilités à paramétrer et à déclencher l’appareil y inclus le traitement de l’image". Il fait état également de l'obligation de formations à la radioprotection des patients
 et à la radioprotection des travailleurs, qui font l'objet de textes réglementaires.

Un passage qui fait naître une ambiguïté

Mais la formation à l’utilisation de l’équipement émetteur de rayonnements ionisants que l'ASN fait figurer dans son nouveau guide ne fait référence qu'à une recommandations du 13 juin 2016 de la même ASN. Cette distinction pourrait ouvrir une brèche dans les dispositions relatives aux habilitations des IBODE. Il est question d'une contribution de celui-ci limitée aux seuls actes interventionnels à enjeu faible. Quelle contribution ? Seront-ils habilités à déclencher les rayonnements lors des actes à "enjeu faible" ? Et qu'est-ce qu'un "enjeu faible" ? Le texte parle "d’actes réalisés sous arceau mobile au bloc opératoire, dont la réalisation ne nécessite pas d’adaptation de protocole" ou "délivrant une dose inférieure à 10 Gy.cm2 (PDS) en fin de procédure". Les MERM seront-ils encore les seuls habilités dans ces cas là ?

Un guide élaboré avec l'aval du G4 et de l'AFPPE

Beaucoup de précautions sont prises, c'est évident, pour éviter une levée de boucliers contre ce qui apparaît désormais comme une intrusion des IBODE dans les compétences réservées aux MERM. Car, si les premiers sont autorisés à "seulement appuyer sur le bouton", ils obtiendront, dans un futur proche n'en doutons pas, une extension de leurs prérogatives sur ce champ. Le Guide ASN a été élaboré en concertation avec le Conseil national de la radiologie (G4) et l'AFPPE, les institutions représentatives majeures des professionnels du secteur. Espérons qu'ils ont bien évalué les dérives que ce type de texte peut engendrer et qu'ils resteront vigilants sur ce point...

Paco Carmine


toshiba

Angioplastie coronaire : que faire lorsque le guide passe en sous-intimal ?
27/07/2020 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, un webinar illustrant différentes stratégies d’abord d’une lésion d’occlusion d’artère coronaire chronique lorsque le guide passe en sous-intimal.

Terumo se place sur le marché de la radiothérapie interne sélective
16/07/2020 : En faisant l’acquisition de la start-up hollandaise Quirem Medical, Terumo se place parmi les fournisseurs influents de matériels de radiothérapie interne sélective.

La session 2020 du ML-CTO sera virtuelle
15/07/2020 : La grand-messe du traitement de l’occlusion de l’artère coronaire, le ML-CTO, sera cette année virtuelle. L’esprit de l’événement rreste le même, avec es live cases pour tous les niveaux de compétences.

Save the date : le CTO Live Aid World Tour
23/06/2020 : Les acteurs de la prise en charge de l’occlusion chronique coronaire percutanée se retrouveront bientôt pour un événement caritatif en ligne. À cette occasion, 13 procédures seront diffusées en direct en 14h de temps.

Les usages du ballon actif dans le traitement des maladies coronaires
15/06/2020 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, un webinar consacré aux usages du ballon actif dans le traitement percutané des maladies coronaires.

La Chine valide à son tour le Lipiodol pour la chimio-embolisation du CHC
10/06/2020 : Les usages du Lipiodol® Ultra-fluide pour le traitement du CHC au stade intermédiaire poursuivent leur développement. Cette procédure vient en effet d’être approuvée en Chine.

Le SRES 2020 aura bien lieu à la rentrée
26/05/2020 : Le SRES 2020 a été reporté à la rentrée et se déroulera, comme prévu, à Porto Vecchio. Consultez le programme de cette session ci-dessous.

Une check list internationale pour les services de radiologie interventionnelle en environnement COVID-19
09/04/2020 : Une check list vient d’être élaborée par les sociétés scientifiques européenne et asiatique pour la préparation des unités de radiologie et de cardiologie interventionnelle dans un environnement d’épidémie au COVID-19.

Comment les cardiologues interventionnels gèrent leurs patients pendant l'épidémie de COVID-19
08/04/2020 : Dans un webinar organisé le 3 avril 2020 par Incathlab, un parterre de cardiologues interventionnels font le point sur la gestion des maladies cardiaques durant l’épidémie de COVID-19. Une session didactique et très fournie.

Les ballons actifs obtiennent enfin le remboursement de l'Assurance maladie
07/04/2020 : Les ballons actifs, très utilisés pour les resténoses intra-stent coronaires, font enfin l’objet d’un remboursement de l’Assurance maladie. Deux arrêtés ont été publiés en ce sens récemment.


Augmentation de capital chez Nanobiotix
10/08/2020 : Nanobiotix vient d’annoncer une augmentation de capital qui servira à poursuivre son travail de recherche notamment sur les effets de l’amplificateur de radiothérapie NBTXR3.

La RSNA obtient une subvention pour ses centres d'enseignement des pays en voie de développement
07/08/2020 : Dans le cadre de son programme d’enseignement dans les pays en voie de développement, la RSNA s’est vue attribuer une aide significative de la National Nuclear Security Administration américaine. Un Global Learning Center pourra ainsi être créé en Afrique sub-saharienne.

Le large spectre de pathologies cérébrales liées au COVID-19
05/08/2020 : Une étude suédoise rapporte un large spectre de pathologies neurologiques liées au COVID-19. Dans la Revue Radiology, les chercheurs ont identifié des anomalies en majorité vasculaires et inflammatoires.

Les radiologues libéraux face au COVID
03/08/2020 : Pour débuter sa campagne de communication dédiée à la radiologie libérale face au COVID, la FNMR a publié deux vidéos faisant intervenir le Dr Jean-Charles Leclerc ainsi qu’une patiente atteinte de BPCO.

Les inscriptions au RSNA 2020 entièrement virtuel sont ouvertes
03/08/2020 : Le congrès de la RSNA 2020 sera entièrement virtuel. Des séances plénières, des questions-réponses ou des chat seront proposés pour des accès premium ou standard. Les inscriptions sont désormais ouvertes.

SystemX renforce sa position sur le marché RIS-PACS
29/07/2020 : SystemX vient d’annoncer son rapprochement avec Penaranda Informatique, une société qui conçoit des solutions RIS. Elle renforce ainsi sa présence sur le marché des solutions RIS-PACS.

Angioplastie coronaire : que faire lorsque le guide passe en sous-intimal ?
27/07/2020 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, un webinar illustrant différentes stratégies d’abord d’une lésion d’occlusion d’artère coronaire chronique lorsque le guide passe en sous-intimal.

ECR 2020 virtuel : un succès retentissant !
24/07/2020 : L’European Society of Radiology se réjouit du succès rencontré par le congrès ECR 2020 diffusé uniquement en ligne. Mais le congrès n’est pas encore fini puisque des « Highlight weeks » seront diffusés tout au long de l’année 2020.

Le dépistage du cancer du sein assuré jusque dans les régions saoudiennes reculées
22/07/2020 : En faisant l’acquisition de dix unités mobiles de mammographie autonomes plusieurs jours, le Ministère de la Santé d’Arabie Saoudite espère voir augmenter le taux de dépistage du cancer du sein. Un projet porté par Fujifil et Toutenkamion.

La radiologie privée fortement impactée par la pandémie aux USA
20/07/2020 : Les cabinets de radiologie ont été particulièrement durement touchées par la pandémie de COVID-19 aux USA, et les mesures qu'elles prennent pour atténuer l'impact de la pandémie sur leur pratique façonneront l'avenir de la radiologie. Une étude spéciale de la RSNA COVID-19 Task Force publiée dans la Revue Radiology détaille les déterminants de cette conjoncture.


Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

La RSNA obtient une subvention pour ses centres d'enseignement des pays en voie de développement
07/08/2020 : Dans le cadre de son programme d’enseignement dans les pays en voie de développement, la RSNA s’est vue attribuer une aide significative de la National Nuclear Security Administration américaine. Un Global Learning Center pourra ainsi être créé en Afrique sub-saharienne.

Scanner thoracique du COVID-19 : différentier les images des autres pathologies virales
16/03/2020 : Dans une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, des chercheurs chinois et américains ont distingué des différences entre les images du COVID-19 et les autres pneumonies virales au scanner.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Le large spectre de pathologies cérébrales liées au COVID-19
05/08/2020 : Une étude suédoise rapporte un large spectre de pathologies neurologiques liées au COVID-19. Dans la Revue Radiology, les chercheurs ont identifié des anomalies en majorité vasculaires et inflammatoires.

Augmentation de capital chez Nanobiotix
10/08/2020 : Nanobiotix vient d’annoncer une augmentation de capital qui servira à poursuivre son travail de recherche notamment sur les effets de l’amplificateur de radiothérapie NBTXR3.

Le scanner nouvel étalon pour le dépistage précoce du Coronavirus
27/02/2020 : Dans une étude de plus de 1000 patients, publiée dans la revue Radiology, la tomodensitométrie thoracique a surpassé les tests de laboratoire dans le diagnostic de coronavirus 2019 (COVID-19). Les chercheurs ont conclu que la tomodensitométrie devrait être utilisée comme principal outil de dépistage du COVID-19.

Les apports de la radiographie thoracique dans la détection du COVID-19
30/03/2020 : Une étude publiée dans la Revue radiologie stipule que les images de détection de la pneumonie au COVID-19 obtenues par radiographie pulmonaire sont sensiblement équivalentes à celles du scanner. Cependant, des différences sont à signaler, notamment pour le suivi des lésions.

Les radiologues libéraux face au COVID
03/08/2020 : Pour débuter sa campagne de communication dédiée à la radiologie libérale face au COVID, la FNMR a publié deux vidéos faisant intervenir le Dr Jean-Charles Leclerc ainsi qu’une patiente atteinte de BPCO.

ZEBRA CREE LE BIG DATA RADIOLOGIQUE
08/04/2015 : La start-up Zebra médical Vision Ltd. propose de créer un big data radiologique dans le but de faire avancer le diagnostic informatisé. Les algorythmes utilisés sont capables de lire des milliers d'images afin d'en améliorer la rapidité et la précision.