Vous êtes dans : Accueil > Actualités > IRM > Étude sur les facteurs de risques liés aux produits de contrastes gadolinés

Étude sur les facteurs de risques liés aux produits de contrastes gadolinés

MARDI 09 JUILLET 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Des réactions allergiques aigües ou physiologiques peuvent être provoquées par certains types de produits de contraste gadolinés. C'est ce que conclut une étude publiée dans la Revue Radiology qui évoque également le sexe des patients ou la région anatomique explorée parmi les facteurs de risques.

RSNA

Les produits de contraste à base de Gadolinuim (GBCA), malgré un profil de risque de pharmacovigilance favorable, sont susceptibles de provoquer des réactions allergiques aigües par hypersensibilité ou des effets secondaires physiologiques de types nausées et vomissements, réponses vagales ou douleurs thoraciques notamment.

Des réactions aigües aux produits de contrastes gadolinés rares mais possibles

Ces réactions aigües sont rares et surviennent le plus souvent dans l'heure qui suit l'injection, avec une incidence rapportée de 7 à 240 par 10 000 injections. De ce fait, les mécanismes de ces réactions sont encore mal comprises, mais des différences significatives entre les classes de produits sont susceptibles d'agir sur la survenue de ces réactions et suggèrent que certains GBCA pourraient être recommandés dans des situations où le risque de réaction allergique aiguë doit être minimisé.

Une étude monocentrique pour identifier les facteurs de risques

Dans une étude publiée dans la Revue Radiology, une étude élaborée par une équipe des Départements de Radiologie et de neurochirurgie de la Mayo Clinic de Rochester (Minnesota, USA) se propose de comparer les taux de réaction entre les quatre types GBCA: gadodiamide, gadobutrol, gadobénate de diméglumine et gadoterate de méglumine et de déterminer les facteurs de risque potentiels de réactions du chacun d'eux. Cette étude rétrospective a identifié toutes les injections intraveineuses de GBCA pour les examens IRM effectués dans un seul établissement du 1er juin 2009 au 9 mai 2017, soit un total de 158 100 patients (âge médian, 55 ans [intervalle interquartile, 40 à 67 ans], 51% de femmes) ayant reçu un total de 281 945 injections de GBCA (140 645 gadodiamide, 94 109 gadobutrol, 39 138 gadobénate, et 8053 gadoterate).

Des réactions aigües ou physiologiques selon le type de produit

Les réactions ont été identifiées en examinant les dossiers du manipulateur en IRM, du personnel infirmier, du radiologue, du service des urgences et du prestataire. Elles ont été classées comme allergiques ou physiologiques, ainsi que légères, modérées ou graves, en utilisant les critères de l'American College of Radiology. Les taux de réaction au GBCA et à d'autres facteurs de risque potentiels ont été examinés. L'analyse des données a montré que le gadobénate ou le gadobutrol présentait des taux plus élevés de réactions de type allergique par rapport au gadodiamide (gadobénate: odds ratio [OR], 3,9 [intervalle de confiance à 95% {IC}: 3,0, 5,1]; P <0,001; gadobutrol: OR , 2,3 [IC 95%: 1,8, 2,9]; P <0,001) ou gadoterate (gadobénate: OR, 4,8 [IC 95%: 1,0, 23]; P = 0,049; gadobutrol: OR, 2,8 [IC 95%: 0,6, 14]; P = 0,20).

Les réactions physiologiques ont été plus fréquemment observées avec le gadotérate (OR, 7,7 [IC 95%: 2,3, 25; P = 0,001), le gadobénate (OR, 1,8 [IC 95%: 1,3, 2,5; P <0,001) et le gadobutrol ( OR, 1,6 [IC 95%: 1,3, 2,1; P <0,001) par rapport au gadodiamide. Six réactions allergiques graves (trois gadobutrol, trois gadobénate) ont nécessité une hospitalisation.

Des facteurs de risques inhérents au sexe du patient ou à la région anatomique explorée

Les chercheurs ont identifié plusieurs facteurs de risque apparents de réactions aiguës, notamment le fait d'être une femme âgée de 21 à 50 ans (par rapport aux patients plus âgés), d'être examiné en ambulatoire (comparé aux patients hospitalisés) ou de la région anatomique explorée (taux plus élevés pour les examens IRM de l'abdomen et/ou du bassin comparés aux IRM cérébrales). Ils ont d'autre part observé une composante potentielle de saisonnalité pour les réactions physiologiques (taux médian maximum en février [23 pour 10000 injections] et en août [15 pour 10 000 injections]), mais pas pour les réactions allergiques.

Au final, le gadobénate et le gadobutrol sont associés à des taux plus élevés de réactions de type allergique par rapport au gadodiamide ou au gadoterate, et le gadoterate, le gadobénate, ainsi que le gadobutrol sont associés à des taux plus élevés de réactions physiologiques par rapport au gadodiamide. Cette étude suggère également que le sexe du patient, son âge, son environnement et la région anatomique explorée sont parmi les critères en corrélation avec les taux de réaction aiguë.

Bruno Benque avec RSNA


toshiba

Hypertrophie du VG : signe avant coureur de maladie coronarienne
13/09/2019 : Selon une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, l'hypertrophie ventriculaire gauche est un facteur prédictif de la mortalité et de l'insuffisance cardiaque liés à la maladie coronarienne. Dans ce cadre, l'IRM du VG serait plus prédictive que le coroscanner.

Gadolinium et grossesse: des risques significatifs d'exposition fœtale
06/09/2019 : Selon une étude publiée dans la revue Radiology, un nombre limité mais préoccupant de femmes sont exposées à un produit de contraste au gadolinium au début de leur grossesse. Les chercheurs suggèrent de mener des mesures efficaces de dépistage de la grossesse afin de réduire l'exposition par inadvertance à ces agents de contraste en début de grossesse.

Actualité du parc IRM français...et limitrophe
05/09/2019 : En cet été 2019, plusieurs modalités d'IRM ont été installées, notamment à Guéret, sur la Côte fleurie et à la Chaux-de-Fonds notamment.

Les dangers du vapotage étudiés par l'IRM fonctionnelle
04/09/2019 : Le vapotage se développe depuis quelques années, notamment pour ceux qui souhaitent arrêter de fumer. Mais il a un effet immédiat sur la fonction vasculaire, même lorsque la solution ne contient pas de nicotine, selon les résultats d'une nouvelle étude publiée dans la Revue Radiology.

Le chant du criquet qui attaque le cerveau
23/08/2019 : Le "Syndrome du criquet de l'ambassade des USA à Cuba" semble avoir trouvé une explication scientifique. C'est ce que montre une étude utilisant l'IRM fonctionnelle parue dans le Journal of the American Medical Association.

Traitement de la TDAH : des effets nocifs pour la substance blanche des jeunes enfants
19/08/2019 : Selon une étude publiée dans la revue Radiology, un médicament utilisé pour traiter le trouble déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH) semble affecter le développement de la substance blanche chez les enfants atteints de ce trouble. Les mêmes effets n'ont pas été observés chez les adultes atteints de cette pathologie.

Formation à l'imagerie IRM du pelvis féminin
13/08/2019 : Forcomed propose des formations spécifiques à l'imagerie IRM des pathologies du pelvis féminin. Elles sont scindées en trois programmes distincts, dont un consacré au perfectionnement.

L'aimant du projet Yseult a atteint 11,7T !
23/07/2019 : Le champ magnétique maximal vient d'être atteint pour un aimant à vocation diagnostique IRM. Les équipes du projet Iseult du CEA ont atteint les 11,7T le 18 juillet 2019.

Étude sur les facteurs de risques liés aux produits de contrastes gadolinés
09/07/2019 : Des réactions allergiques aigües ou physiologiques peuvent être provoquées par certains types de produits de contraste gadolinés. C'est ce que conclut une étude publiée dans la Revue Radiology qui évoque également le sexe des patients ou la région anatomique explorée parmi les facteurs de risques.

Un laboratoire pluridisciplinaire exploitera l'IRM 7T du CHU de Poitiers
02/07/2019 : En attendant l'arrivée prochaine de la toute première modalité d'IRM 7T à visée clinique, le CHU de Poitiers, l'Université, Siemens Healthineers et le CNRS ont inauguré, le 28 juin 2019, le nouveau laboratoire de recherche commun I3M.


Progrès en imagerie: le SNITEM édite un livret pour les professionnels et les patients
18/09/2019 : Dans sa collection "Progrès & dispositifs médicaux", le SNITEM vient de publier un nouveau livret dans lequel l'imagerie médicale prend une part importante. La partie Imagerie est préfacée par le PR Jean-François Meder.

Bloc opératoire : un guide ASN de formation IBODE qui crée une ambigüité
18/09/2019 : Dans un guide pratique à l'attention des IBODE, l'ASN a ouvert la porte à ces derniers pour les former à l'aide à la réalisation d'actes interventionnels. Mais ce texte comprend quelques dispositions ambigües quant à la nature effective de l'aide qu'ils pourront apporter.

Ischémie critique de jambe: le congrès américain délocalisé en Europe
17/09/2019 : Le congrès mondial AMP, consacré à la prévention et au traitement de l'ischémie critique des membres, se délocalise pour la première fois en Europe en octobre prochain.

L'hémorragie cérébrale, thème du RSNA IA challenge 2019
17/09/2019 : La Radiological Society of North America (RSNA) vient de lancer son troisième défi annuel sur l'intelligence artificielle (IA): le défi RSNA de détection et de classification des hémorragies intracrâniennes.

Microcirculation coronaire: comment et pourquoi la mesurer ?
17/09/2019 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, un webinar Incathlab sur la mesure de la microcirculation coronaire. Des live cases et des discutions expliquent le rôle de ces mesures dans la pratique.

Exposition des travailleurs : un bilan 2018 plutôt satisfaisant
16/09/2019 : La situation des travailleurs du domaine médical exposés aux rayonnements ionisants reste globalement stable en France en 2018, selon la nouvelle étude annuelle de l'IRSN. Ce document épingle une nouvelle fois les acteurs de la radiologie interventionnelle pour leur exposition aux extrémités.

Hypertrophie du VG : signe avant coureur de maladie coronarienne
13/09/2019 : Selon une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, l'hypertrophie ventriculaire gauche est un facteur prédictif de la mortalité et de l'insuffisance cardiaque liés à la maladie coronarienne. Dans ce cadre, l'IRM du VG serait plus prédictive que le coroscanner.

Médecine nucléaire: de nouvelles modalités au CHU de Bordeaux
11/09/2019 : Le Service de médecine nucléaire du CHU de Bordeaux améliore son parc de modalités afin d'améliorer le diagnostic et la recherche en oncologie, ainsi que la coopération des enfants. Il vienen effet de faire l'acquisition d'un TEP Scan Vereos et d'un Kitten scanner.

Interventionnel: Siemens Healthineers fait l'acquisition de Corindus
11/09/2019 : En faisant l'acquisition de la société Corindus, Siemens Healthineers complète son offre en faveur de l'imagerie interventionnelle avec les systèmes robotisés de contrôle à distance des sondes, des guides et des matériels de dilatation vasculaire.

Un patient bien informé pour un examen de qualité
10/09/2019 : Les informations concernant un examen d'IRM ou de scanner sont très importantes pour les patients. Ce constat a été validé par les résultats d'une enquête récente.


Protocoles de coopération : une prime mensuelle pour les manipulateurs impliqués !
09/09/2019 : Un décret paru au Journal Officiel du 8 septembre 2019 institue une prime pour les manipulateurs impliqués dans les protocoles de coopération. Cela constitue le premier acte de reconnaissance gouvernemental pour ces professionnels souhaitant étendre leur champ de compétences.

Un nouveau modèle pour évaluer le risque cardiovasculaire à partir du coroscanner
25/06/2019 : Pour évaluer le risque cardiovasculaire d'une personne à partie du coroscanner, la méthode la plus appropriée aujourd'hui est le machine learning. C'est le résultat d'une étude publiée dans la Revue Radiology, qui montre que cette méthode est supérieure au score CAD-RADS par exemple.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Un patient bien informé pour un examen de qualité
10/09/2019 : Les informations concernant un examen d'IRM ou de scanner sont très importantes pour les patients. Ce constat a été validé par les résultats d'une enquête récente.

Le décret de compétences du manipulateur moderne est paru !
06/12/2016 : Le Ministère des Affaires sociales et de la Santé a publié, le 5 décembre 2016, le nouveau Décret de compétences des manipulateurs. Comme annoncé, il instaure trois niveaux d’autonomie pour ces professionnels de santé et élargit leur champ d’action.

Gadolinium et grossesse: des risques significatifs d'exposition fœtale
06/09/2019 : Selon une étude publiée dans la revue Radiology, un nombre limité mais préoccupant de femmes sont exposées à un produit de contraste au gadolinium au début de leur grossesse. Les chercheurs suggèrent de mener des mesures efficaces de dépistage de la grossesse afin de réduire l'exposition par inadvertance à ces agents de contraste en début de grossesse.

Le retour du modificateur Z officialisé dans un arrêté !
28/08/2019 : Le modificateur Z devrait bientôt faire son retour dans la nomenclature des actes de radiologie. C'est en tout cas ce qui annoncé dans l''Arrêté du 14 août 2019 paru au Journal Officiel.

C'est officiel : Toshiba Medical devient Canon Medical Systems Corporation
24/01/2018 : L'intégration de Toshiba Medical Systems au sein de Canon Inc. a été entérinée le 4 janvier 2018. Canon Medical Systems Corporation fera désormais profiter du réseau mondial de la maison mère aux acteurs de l'imagerie diagnostique et thérapeutique, ainsi que de sa philosophie: "Made for life".

DxPlanning DR coordonne la complexité des unités d'imagerie
14/10/2013 :   La solution DxPlanning DR de Medasys se présente comme un véritable tableau de service électronique, conçu pour l'organisation des unités d'imagerie et la coordination des équipes médicales. Élaborée avec le concours du Pr Pierre-Jean Valette aux Hospices Civils de Lyon, elle répond aux aspirations des gestionnaires de services, qui pourront l'évaluer lors des démonstrations proposées par Medasys aux JFR 2013  

Des images médicales sans bruit grâce à l'imagerie quantique ?
10/09/2019 : Pour éliminer le bruit dans les images médicales, des chercheurs ont tenté de créer les conditions de l'imagerie quantique. Ils ont décrit leurs travaux dans la Revue Physical Review X.