Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Radiothérapie > Des programmes de recherche IRSN sur les effets secondaires à la radiothérapie

Des programmes de recherche IRSN sur les effets secondaires à la radiothérapie

JEUDI 06 JUIN 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

L'IRSN développe de nouveaux programmes de recherche sur les effets secondaires en radiothérapie. Il élabore notamment des modèles prédictifs et va lancer un premier essai clinique mettant en jeu des cellules souches réparatrices.

IRSN

L'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) fait le point, dans un article publié sur son site internet, sur les recherches qu'il mène sur le thème des effets secondaires à la radiothérapie.

Les effets secondaires à la radiothérapie étudiés par l'IRSN

Les traitements de radiothérapie peuvent entraîner des problèmes cardiovasculaires, troubles digestifs, douleurs ou encore risques de maladies secondaires qui sont susceptibles de se déclarer longtemps après la guérison du fait de l'augmentation de l’espérance de vie des patients. Dans ce contexte, l'IRSN mène des programmes de recherche afin d'optimiser les traitements et les doses délivrées à chaque patient, en particulier pour les nouveaux traitements. C'est ainsi qu'elle a étudié le comportement des lignes de faisceau en protonthérapie et développé un modèle mathématique pour prédire les doses secondaires sur plusieurs organes.

Élaborer des modèles prédictifs des effets secondaires

Parmi ces projets, l'évaluation des doses résiduelles au cœur, dans le cadre du traitement du cancer du sein par radiothérapie ou les suites des nouveaux traitements de radiothérapie « interne vectorisée » (médecine nucléaire thérapeutique). Pour mieux comprendre les origines de ces effets secondaires, l’IRSN a lancé en 2009 Rosiris, qui a pour objectif de circonscrire les différents processus qui entrent en jeu, comme la physique des dépôts d’énergie ou les effets biologiques précoces à l’échelle subcellulaire et élaborer des modèles prédictifs des effets secondaires des radiothérapies. Les fibroses radio-induites entrent aussi dans ce cadre, afin d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques.

Un premier essai clinique mettant en jeu des cellules souches réparatrices

Enfin, dans les cas où les effets secondaires n’ont pas pu être évitées, de nouveaux traitements utilisant des cellules souches mésenchymateuses (CSM) sont en développement, soutenus notamment financièrement par l’Institut national du cancer réaliser un premier essai clinique. Si le dossier d’autorisation remis à l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) est accepté, ce sera le premier essai mondial de traitement des séquelles de radiothérapie par les CSM.

Bruno Benque avec IRSN


toshiba

Deux nouvelles études en faveur de la tomothérapie pour le cancer du rectum
07/02/2020 : Deux nouvelles études internationales apportent une nouvelle fois la preuve des bénéfices apportés par la tomothérapie dans la prise en charge du cancer avancé du rectum. Combinée à la chimiothérapie et à la chirurgie, cette méthode apporte des résultats très satisfaisants.

Nouveau retour d'expérience ASN sur un incident mineur en radiothérapie
20/01/2020 : Un événement indésirable mineur concernant le kilovoltage d’un scanner de dosimétrie avant radiothérapie a été répertorié par l’ASN. Un document de retour d’expérience et de recommandations a été publié.

Deux nouvelles modalités pour le Centre de radiothérapie de Ris-Orangis
14/01/2020 : Fort de l’installation de deux accélérateurs supplémentaires, le Centre de Radiothérapie de Ris-Orangis fait désormais partie des établissements de ce type les mieux dotés. Les patients peuvent d’autre part coupler la radiothérapie avec la chimiothérapie dans la clinique Pasteur voisine.

Récidive du cancer de la prostate: des résultats significatifs pour la SBRT
09/01/2020 : Une nouvelle étude conforte la stratégie thérapeutique utilisant le CyberKnife® pour traiter par SBRT les récidives de cancer de la prostate. Les résultats sont très encourageants par rapport aux autres traitements.

Cancer de la prostate: le SBRT en complément de la radiothérapie externe bien toléré
26/11/2019 : Selon une étude française, le supplément de dose de radiothérapie stéréotaxique hypofractionnée appliquée au corps entier (SBRT) suite à un traitement par radiothérapie externe est bien toléré et donne de bons résultats d'efficacité chez les patients atteints d’un cancer de la prostate à risque intermédiaire.

Radiothérapie renforcée au NBTXR3: résultats encourageants pour le CHC et les métastases hépatiques
25/09/2019 : Une étude présentée lors du congrès ASTRO 2019 permet d'entrevoir une alternative thérapeutique pour les patients présentant un CHC ou des métastases hépatiques. Il s'agit de l'utilisation du radioenhancer NBTXR3 en complément de la radiothérapie stéréotaxique.

Radiothérapie: première mondiale pour synchrony® appliqué au système Radixact®
02/09/2019 : Le système synchrony®, qui ajuste en temps réel le rayonnement en radiothérapie, a pu être mis en œuvre pour la première fois en complément du système Radixact®. La dose maximale a pu être ainsi administrée en préservant les tissus sains.

Ostéoradionécrose post-radiothérapie : l'IRSN lance in projet de recherche
22/08/2019 : L'IRSN vient de lancer XBONE, un nouveau projet visant à réparer les effets secondaires induits sur les os par des radiothérapies des cancers aéro-digestifs. Ce protocole de thérapie utilise les cellules stromales mésenchymateuses dans une matrice de biomatériau.

Un patient reçoit double dose en radiothérapie stéréotaxique
02/08/2019 : Les périodes de surcharge de travail, on le sait, sont susceptibles d'entrainer des erreurs de pratique. Le service de radiothérapie du Centre François Baclesse de Caen en a fait l'expérience récemment avec un ESR de niveau 2.

Le CH de Soissons inaugure son nouveau service de radiothérapie
15/07/2019 : Le CH de Soissons vient d'inaugurer un nouveau service de radiothérapie dans ses locaux. Ce projet a fait l'objet de la constitution d'un GCS avec l'Institut Godinot de Reims.


Le Pôle Imagerie Médicale de l’AP-HM surfe sur la dynamique créée par le projet Imagerie Avenir Marseille (IAM-APHM)
14/02/2020 : Alors qu’il arrive à son terme, le projet de renouvellement des modalités d’imagerie du Pôle Imagerie Médicale (PIM) de l’AP-HM suscite bien des espoirs. La dynamique créée par la forte implication des équipes médicales, paramédicales, techniques, biomédicales et administratives et le dialogue constructif qu’il a favorisé permettront d’améliorer la cohésion et la montée en compétences de tous les acteurs du pôle et des directions concernées.

Découvrez les images du coronavirus mises à jour dans Spectrum of imaging
13/02/2020 : « Radiology of Coronavirus : Spectrum of imaging », édité par la Revue Radiology, est une page web mise à jour continuellement. Elle fournit aux radiologues un panel de cas cliniques pour les assister dans leur décision.

Une évocation de l'imagerie médicale de demain au MDCT 2020
12/02/2020 : Le scanner spectral, la radiologie interventionnelle et l’intelligence artificielle ont constitué les thématiques majeures développées lors du 9ème Symposium Scanner volumique. Un événement qui a laissé entrevoir ce que pourrait être l’imagerie médicale diagnostique et thérapeutique à moyen terme.

Dépistage du cancer du poumon : la FNMR interpelle à nouveau les pouvoirs publics
11/02/2020 : Suite aux bons résultats de la récente étude NELSON, la FNMR vient réitérer, par communiqué, sa demande auprès des pouvoirs publics d’étudier la mise en place du dépistage du cancer du poumon par scanner low dose.

De nouvelles données pour identifier le coronavirus 2019-nCoV au scanner
11/02/2020 : Les signes détaillés du coronavirus 2019-nCoV viennent de faire l’objet d’une nouvelle étude parue dans la Revue Radiology. Des images en verre dépoli majoritairement périphériques et postérieures sont caractéristiques au scanner.

France Imageries Territoires, un vent de jeunesse dans la communauté
11/02/2020 : Le réseau de radiologues France Imageries Territoires compte désormais 270 praticiens. Les activités du groupe attirent de plus en plus de jeunes radiologues, les moins de 45 ans formant la majorité des adhérents.

L'étude NELSON promeut le dépistage du cancer du poumon par scanner
10/02/2020 : Le New England Journal of Medicine a publié, dernièrement les résultats de l’étude NELSON sur le dépistage du cancer du poumon chez les fumeurs. Il semble que le scanner low dose puisse significativement réduire le taux de mortalité de ces populations.

Deux nouvelles études en faveur de la tomothérapie pour le cancer du rectum
07/02/2020 : Deux nouvelles études internationales apportent une nouvelle fois la preuve des bénéfices apportés par la tomothérapie dans la prise en charge du cancer avancé du rectum. Combinée à la chimiothérapie et à la chirurgie, cette méthode apporte des résultats très satisfaisants.

Un catheter amégnétique pour les ablations cardiaques obtient le marquage CE
06/02/2020 : Le premier système d’ablation cardiaque en environnement soumis à un champ magnétique vient d’obtenir le marquage CE. Ceci est la promesse de nouvelles pratiques interventionnelles cardiaques guidées par l’IRM.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.


Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

Une évocation de l'imagerie médicale de demain au MDCT 2020
12/02/2020 : Le scanner spectral, la radiologie interventionnelle et l’intelligence artificielle ont constitué les thématiques majeures développées lors du 9ème Symposium Scanner volumique. Un événement qui a laissé entrevoir ce que pourrait être l’imagerie médicale diagnostique et thérapeutique à moyen terme.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Réglementation concernant les appareils mobiles des cabinets dentaires
17/05/2016 : Les appareils mobiles ou portables générant des rayons X au sein des cabinets dentaires font désormais l’objet d’une surveillance identique à un poste fixe. C’est ce qu’a rappelé l’ASN dans une note datée du 2 mai 2016.

L'étude NELSON promeut le dépistage du cancer du poumon par scanner
10/02/2020 : Le New England Journal of Medicine a publié, dernièrement les résultats de l’étude NELSON sur le dépistage du cancer du poumon chez les fumeurs. Il semble que le scanner low dose puisse significativement réduire le taux de mortalité de ces populations.

Un nouvel espoir de procréer grâce à l'embolisation des fibromes utérins
13/06/2017 : L’embolisation partielle des fibromes utérins pourrait devenir le traitement de première intensifn pour les femmes qui souhaitent procréer. C’est ce qu’a montré une étude portugaise publiée dans la revue Radiology.

Optimiser la cotation des actes grâce à un nouveau site web gratuit
03/09/2019 : Le catalogue CCAM est souvent mal employé par les radiologues, ce qui peut engendrer des erreurs de cotations. C'est pout leur venir en aide que le site web gratuit ccam-radiologie.fr a été conçu, afin d'optimiser la facturation de l'activité radiologique.

Dépistage du cancer du poumon : la FNMR interpelle à nouveau les pouvoirs publics
11/02/2020 : Suite aux bons résultats de la récente étude NELSON, la FNMR vient réitérer, par communiqué, sa demande auprès des pouvoirs publics d’étudier la mise en place du dépistage du cancer du poumon par scanner low dose.

De nouvelles données pour identifier le coronavirus 2019-nCoV au scanner
11/02/2020 : Les signes détaillés du coronavirus 2019-nCoV viennent de faire l’objet d’une nouvelle étude parue dans la Revue Radiology. Des images en verre dépoli majoritairement périphériques et postérieures sont caractéristiques au scanner.

La mesure de calcification aortique par scanner comme outil de prévention des maladies cardio-vasculaires
02/10/2018 : Selon une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, les mesures des calcifications aortiques abdominales par tomodensitométrie (TDM) sont de puissants prédicteurs de crises cardiaques et autres événements cardiovasculaires indésirables. La TDM aurait un potentiel plus élevé, dans ce cadre, que le score de risque de Framingham.