Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Radiothérapie > Des programmes de recherche IRSN sur les effets secondaires à la radiothérapie

Des programmes de recherche IRSN sur les effets secondaires à la radiothérapie

JEUDI 06 JUIN 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

L'IRSN développe de nouveaux programmes de recherche sur les effets secondaires en radiothérapie. Il élabore notamment des modèles prédictifs et va lancer un premier essai clinique mettant en jeu des cellules souches réparatrices.

IRSN

L'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) fait le point, dans un article publié sur son site internet, sur les recherches qu'il mène sur le thème des effets secondaires à la radiothérapie.

Les effets secondaires à la radiothérapie étudiés par l'IRSN

Les traitements de radiothérapie peuvent entraîner des problèmes cardiovasculaires, troubles digestifs, douleurs ou encore risques de maladies secondaires qui sont susceptibles de se déclarer longtemps après la guérison du fait de l'augmentation de l’espérance de vie des patients. Dans ce contexte, l'IRSN mène des programmes de recherche afin d'optimiser les traitements et les doses délivrées à chaque patient, en particulier pour les nouveaux traitements. C'est ainsi qu'elle a étudié le comportement des lignes de faisceau en protonthérapie et développé un modèle mathématique pour prédire les doses secondaires sur plusieurs organes.

Élaborer des modèles prédictifs des effets secondaires

Parmi ces projets, l'évaluation des doses résiduelles au cœur, dans le cadre du traitement du cancer du sein par radiothérapie ou les suites des nouveaux traitements de radiothérapie « interne vectorisée » (médecine nucléaire thérapeutique). Pour mieux comprendre les origines de ces effets secondaires, l’IRSN a lancé en 2009 Rosiris, qui a pour objectif de circonscrire les différents processus qui entrent en jeu, comme la physique des dépôts d’énergie ou les effets biologiques précoces à l’échelle subcellulaire et élaborer des modèles prédictifs des effets secondaires des radiothérapies. Les fibroses radio-induites entrent aussi dans ce cadre, afin d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques.

Un premier essai clinique mettant en jeu des cellules souches réparatrices

Enfin, dans les cas où les effets secondaires n’ont pas pu être évitées, de nouveaux traitements utilisant des cellules souches mésenchymateuses (CSM) sont en développement, soutenus notamment financièrement par l’Institut national du cancer réaliser un premier essai clinique. Si le dossier d’autorisation remis à l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) est accepté, ce sera le premier essai mondial de traitement des séquelles de radiothérapie par les CSM.

Bruno Benque avec IRSN


toshiba

Cancer de la prostate: le SBRT en complément de la radiothérapie externe bien toléré
26/11/2019 : Selon une étude française, le supplément de dose de radiothérapie stéréotaxique hypofractionnée appliquée au corps entier (SBRT) suite à un traitement par radiothérapie externe est bien toléré et donne de bons résultats d'efficacité chez les patients atteints d’un cancer de la prostate à risque intermédiaire.

Radiothérapie renforcée au NBTXR3: résultats encourageants pour le CHC et les métastases hépatiques
25/09/2019 : Une étude présentée lors du congrès ASTRO 2019 permet d'entrevoir une alternative thérapeutique pour les patients présentant un CHC ou des métastases hépatiques. Il s'agit de l'utilisation du radioenhancer NBTXR3 en complément de la radiothérapie stéréotaxique.

Radiothérapie: première mondiale pour synchrony® appliqué au système Radixact®
02/09/2019 : Le système synchrony®, qui ajuste en temps réel le rayonnement en radiothérapie, a pu être mis en œuvre pour la première fois en complément du système Radixact®. La dose maximale a pu être ainsi administrée en préservant les tissus sains.

Ostéoradionécrose post-radiothérapie : l'IRSN lance in projet de recherche
22/08/2019 : L'IRSN vient de lancer XBONE, un nouveau projet visant à réparer les effets secondaires induits sur les os par des radiothérapies des cancers aéro-digestifs. Ce protocole de thérapie utilise les cellules stromales mésenchymateuses dans une matrice de biomatériau.

Un patient reçoit double dose en radiothérapie stéréotaxique
02/08/2019 : Les périodes de surcharge de travail, on le sait, sont susceptibles d'entrainer des erreurs de pratique. Le service de radiothérapie du Centre François Baclesse de Caen en a fait l'expérience récemment avec un ESR de niveau 2.

Le CH de Soissons inaugure son nouveau service de radiothérapie
15/07/2019 : Le CH de Soissons vient d'inaugurer un nouveau service de radiothérapie dans ses locaux. Ce projet a fait l'objet de la constitution d'un GCS avec l'Institut Godinot de Reims.

Un essai clinique valide la pertinence de NBTXR3 pour améliorer la radiothérapie des tissus mou
11/07/2019 : La pertinence de l'injection en intraveineux de NBTXR3 avant radiothérapie vient de faire l'objet d'un publication dans The Lancet Oncology. 179 patients ont bénéficié de cet essai.

Un nouvel accélérateur haut de gamme à l'Institut Curie
27/06/2019 : Avec l'acquisition récente de l'Halcyon de Varian, l'Institut Curie fait porter à 13 le nombre des accélérateurs mis à disposition des patients pour la radiothérapie. Cette modalité améliorera la qualité des prises en charge et augmentera le nombre de patients traités.

Une nouvelle stratégie radiothérapeutique pour le cancer du sein précoce ?
25/06/2019 : Un supplément à forte dose de radiothérapie stéréotaxique apporté à une radiothérapie classique semble apporter des effets bénéfiques pour les patientes traitées pour un cancer du sein précoce. C'est ce que révèle une étude française.

Des programmes de recherche IRSN sur les effets secondaires à la radiothérapie
06/06/2019 : L'IRSN développe de nouveaux programmes de recherche sur les effets secondaires en radiothérapie. Il élabore notamment des modèles prédictifs et va lancer un premier essai clinique mettant en jeu des cellules souches réparatrices.


Le scanner spectral à comptage photonique confirme son potentiel clinique
11/12/2019 : Le scanner spectral à comptage photonique confirme son potentiel en tant que technologie de rupture en tomodensitométrie. En amont du prochain MDCT 2020, où il s’exprimera à ce sujet, nous avons rencontré le Pr Philippe Douek, l’un des pionniers dans ce domaine, qui fait un point sur la recherche fondamentale sur ce champ, mais également sur la recherche clinique qui engendre des protocoles très prometteurs.

La diversité, une des conditions de l'innovation et de l'excellence en imagerie médicale
10/12/2019 : En collaborant à une étude sur la condition de la femme dans le domaine de la radiologie, des membres éminents de la communauté scientifique radiologique européens et nord-américains ont donné suite au programme « Women in focus » qui avait été organisé lors de l’ECR 2019. Il en résulte une prise de position en faveur de la diversité, une des conditions de l’innovation et de l'excellence.

Le JT du RSNA du 7 décembre 2019
09/12/2019 : Suite de notre série de comptes rendus du RSNA 2019 en vidéo, en partenariat avec les Entretiens Médicaux d'Enghien. Aujourd’hui, un numéro particulier depuis le consulat de France à Chicago. Retour ensuite sur les stands pour des interviews au sujet d’Azmed, Casis, DMS Imaging ainsi que pour des solutions d’e-santé.

Installer une salle interventionnelle ou une hybride ? L'ANAP a étudié la question
06/12/2019 : L’ANAP vient de publier un guide d’aide à la décision pour les promoteurs de salle hybride interventionnelle en établissement de Santé. Ce document montre comment le projet médico-soignant du secteur impacte le choix du matériel et la réussite du processus d’installation.

Le JT du RSNA du 5 décembre 2019
06/12/2019 : Suite de notre série de comptes rendus du RSNA 2019 en vidéo, en partenariat avec les Entretiens Médicaux d'Enghien. Aujourd’hui, les nouveaux algorithmes Terrarecon et le système de reconstruction Sitech Neuton. Le Dr Novellas et le Dr Delemar concluent en évoquant le contenu scientifique du congrès.

Le JT du RSNA du 4 décembre 2019
05/12/2019 : Suite de notre série de comptes rendus du RSNA 2019 en vidéo, en partenariat avec les Entretiens Médicaux d'Enghien. Aujourd’hui, un numéro spécial Philips de nouveautés en IRM, scanner et échographie notamment.

Une plateforme de télémédecine ouverte et autonome
04/12/2019 : Dans un contexte démographique médical tendu et pour répondre aux besoins de continuité de la prise en charge radiologique des populations, les projets de téléradiologie fleurissent. Nous avons rencontré le Dr Stéphane Carre qui est à l’origine d’une plateforme territoriale de téléradiologie et télé-expertise reposant sur un modèle économique innovant et autonome.

Le JT du RSNA du 3 décembre 2019
04/12/2019 : Suite de notre série de comptes rendus du RSNA 2019 en vidéo, en partenariat avec les Entretiens Médicaux d'Enghien. Aujourd’hui, les nouveautés EOS, l’intelligence artificielle selon GE Healthcare, la situation de Guerbet et les interventions du Dr Dominique NGuyen et du Dr Victor Delemar.

Le JT du RSNA du 2 décembre 2019
03/12/2019 : Premier volet de notre série de comptes rendus du RSNA 2019, en partenariat avec les Entretiens Médicaux d'Enghien. Aujourd’hui sont évoquées les solutions Canon Medical, Medexprim et Guerbet, suivies de la minute de Victor Delemar.

Optimiser l’accueil du patient : 3 programmes de formation au choix et ultraciblés pour les équipes de secrétariat
03/12/2019 : A partir de janvier 2020, Forcomed lance 3 nouveaux programmes spécialement conçus pour les équipes d’accueil et de secrétariat de centres d'imagerie médicale, deux en présentiel et une en e-learning.


Une plateforme de télémédecine ouverte et autonome
04/12/2019 : Dans un contexte démographique médical tendu et pour répondre aux besoins de continuité de la prise en charge radiologique des populations, les projets de téléradiologie fleurissent. Nous avons rencontré le Dr Stéphane Carre qui est à l’origine d’une plateforme territoriale de téléradiologie et télé-expertise reposant sur un modèle économique innovant et autonome.

Le retour du modificateur Z officialisé dans un arrêté !
28/08/2019 : Le modificateur Z devrait bientôt faire son retour dans la nomenclature des actes de radiologie. C'est en tout cas ce qui annoncé dans l''Arrêté du 14 août 2019 paru au Journal Officiel.

COMMENT PRÉVENIR LA RÉCIDIVE D'ANÉVRISME INTRA-CÉRÉBRAL ?
10/06/2015 : Des protocoles de suivi à 10 ans par angio-IRM pourraient s'avérer nécessaire afin de prévenir les récidives d'anévrisme intracrânien. C'est ce qui ressort d'une étude publiée dans Radiology.

La diversité, une des conditions de l'innovation et de l'excellence en imagerie médicale
10/12/2019 : En collaborant à une étude sur la condition de la femme dans le domaine de la radiologie, des membres éminents de la communauté scientifique radiologique européens et nord-américains ont donné suite au programme « Women in focus » qui avait été organisé lors de l’ECR 2019. Il en résulte une prise de position en faveur de la diversité, une des conditions de l’innovation et de l'excellence.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Le coroscanner comme alternative à la scintigraphie myocardique
23/02/2016 : Par son aptitude à fournir des données fonctionnelles en complément de l'exploration morphologique des artères coronaires, le coroscanner fait partie désormais des concurrents à la scintigraphie myocardique. C'est ce qu'a affirmé le Pr Philippe Douek lors du dernier Symposium Scanner Volumique.

Installer une salle interventionnelle ou une hybride ? L'ANAP a étudié la question
06/12/2019 : L’ANAP vient de publier un guide d’aide à la décision pour les promoteurs de salle hybride interventionnelle en établissement de Santé. Ce document montre comment le projet médico-soignant du secteur impacte le choix du matériel et la réussite du processus d’installation.

Les PACS open source : une solution fiable et économique pour les professionnels de santé
25/05/2013 : “Toute image, n'importe quand, n'importe où, c'est le mantra », expliquait le professeur Ruben Mezrich, (théoricien des PACS à l’université de Baltimore),

Protocoles de coopération : une prime mensuelle pour les manipulateurs impliqués !
09/09/2019 : Un décret paru au Journal Officiel du 8 septembre 2019 institue une prime pour les manipulateurs impliqués dans les protocoles de coopération. Cela constitue le premier acte de reconnaissance gouvernemental pour ces professionnels souhaitant étendre leur champ de compétences.

À Dijon, le TEP-scan est désormais numérique
15/09/2017 : C'est à Dijon que le premier TEP-scan numérique de France a été installé, bénéficiant de la collaboration entre le Centre Georges-François Leclerc et le CHU de Dijon. Ces deux établissements pourront ainsi aller plus loin dans leurs travaux de recherche en pharmaco-imagerie et améliorer l'exploration et le suivi des patients dans de nombreuses spécialités.