Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Radioprotection > Radiopédiatrie: la baisse de la dose efficace globale se confirme

Radiopédiatrie: la baisse de la dose efficace globale se confirme

MARDI 23 AVRIL 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

L’IRSN vient de communiquer sur l'exposition pédiatrique aux rayonnements ionisants pour l'année 2015. Elle a actualisé, dans une étude, ses données statistiques qui montrent une baisse de la dose efficace reçue entre 2010 et 2015 en France. Mais les enfants de moins d'un an font l'objet d'une exposition encore significative.

IRSN

Le système national ExPRI (Exposition de la population aux rayonnements ionisants), dont l’objectif est de mettre à disposition des autorités et des professionnels des données actualisées relatives à l’exposition de la population française aux actes d’imagerie médicale diagnostique est entièrement géré, depuis 2012, par l'Institut de Radioprotection et de Sureté Nucléaire (IRSN).

Une étude de l'exposition des patients de moins de 16 ans en 2015

Cette activité répond notamment à l'’article R1333-67 du Code de la santé publique, modifié par décret le 4 juin 2018, qui stipule que « l’exposition moyenne par modalité d’imagerie, par région anatomique, par âge et par sexe, de la population aux rayonnements ionisants liée aux actes de diagnostic médical est estimée et analysée périodiquement par l'IRSN et fait l’objet d’un rapport public consultable sur le site internet de l'IRSN ».

Dans ce cadre, l'Institut a publié, en janvier 2019, une étude qui actualise, pour l’année 2015, les données relatives à l’exposition des enfants de moins de 16 ans aux examens d’imagerie médicale diagnostique utilisant les rayonnements ionisants (radiologie conventionnelle, dentaire et interventionnelle diagnostique, scanographie et médecine nucléaire).

Les enfants de moins de 1 an reçoivent la dose efficace la plus élevée

Sur le plan méthodologique, ce document sélectionne les actes d’imagerie diagnostique, estime leur fréquence de réalisation et les doses qui leur sont associées. Les résultats obtenus sont ensuite présentés, par modalité d’imagerie, par zone anatomique explorée, par type d’acte et par type d’établissement de santé, sur l’ensemble de la population pédiatrique et comparés avec les données internationales.

Cette étude fait état d'environ 604 actes diagnostiques pour 1000 enfants réalisés en 2015, en hausse de 1,5 % par rapport à l’année 2010.La dose efficace annuelle moyenne est de 0,135 mSv par enfant, exposé ou non, en baisse de 25 %, avec une dose efficace moyenne par enfant exposé de 0,43 mSv, soit une baisse de 34 %. Liée notamment à l'amélioration des techniques et des pratiques Ce document souligne enfin que les enfants âgés de moins de 1 an sont les plus exposés, avec une dose efficace annuelle médiane de 0,55 mSv.

Bruno Benque avec IRSN


toshiba

Recherche en radioprotection: l'IRSN renforce sa contribution au niveau européen
11/07/2019 : L'IRSN participera à huit des treize projets Euratom H2020 retenus par la Commission européenne. La fluoroscopie et la radiothérapie cardiaque pédiatrique font partie des thèmes qui seront traités dans lesdits projets.

Radioprotection: la culture des professionnels de Santé doit encore évoluer
21/06/2019 : À l'occasion du 12ème congrès de la Société Française de Radioprotection, qui s'est déroulée du 18 au 20 juin 2019 à La Rochelle, le Past-Président Bernard Le Guen et le Président élu Thiery Sarrazin nous ont accordé une longue interview. Ils ont mis en lumière la notion pluridisciplinaire de cette association tournée vers la protection des populations contre les rayonnements, ionisant ou non.

Les mises à jour des NRD sont inscrites dans la Loi
05/06/2019 : Les dispositions prises par l'ASN concernant la mise à jour des Niveau de Référence Diagnostique (NRD) viennent d'être validées par Arrêté publié au Journal Officiel. Les évaluations en scanner et en interventionnel comprendront 10 patients consécutifs.

La radioprotection globalement stable dans le médical en 2018
04/06/2019 : La sûreté nucléaire et la radioprotection a été globalement stable en 2018 dans le domaine médical. C'est ce que montre le Rapport annuel élaboré par l'ASN qui pointe encore des insuffisances en radiothérapie.  

EUCLID, le projet de NRD à l'échelle européenne
22/05/2019 : La Commission Européenne a chargé l'ESR de coordonner un projet de NRD au niveau continental. Cinq groupes de travail ont été constitués et l'EIBIR a mis à disposition une plateforme de recueil de données pour faciliter la collecte et l'exploitation des datas provenant des hôpitaux européens.

Surdosage en curiethérapie au CHU de Tours
21/05/2019 : Parce que la procédure de positionnement des grains d'iode 125 n'a pas été respectée, une séance de curiethérapie a entrainé un surdosage sur un patient du CHU de Tours traité pour un cancer de la prostate.

Radiopédiatrie: la baisse de la dose efficace globale se confirme
23/04/2019 : L’IRSN vient de communiquer sur l'exposition pédiatrique aux rayonnements ionisants pour l'année 2015. Elle a actualisé, dans une étude, ses données statistiques qui montrent une baisse de la dose efficace reçue entre 2010 et 2015 en France. Mais les enfants de moins d'un an font l'objet d'une exposition encore significative.

Un travailleur dépasse en un mois la dose annuelle réglementaire aux extrémités
18/04/2019 : Un travailleur de médecine nucléaire du CHU d'Angers ne manipulera plus de radionucléides pendant un an. Il a dépassé, en un mois, la limite d'exposition annuelle aux extrémités.

L'IRSN organise une journée d'information dédiée au Radon
15/04/2019 : Pour accompagner les gestionnaires de risque en milieu professionnel, notamment dans les établissements de Santé, l'IRSN organise une journée dédiée au Radon. Ce gaz radioactif fait en effet partie de la prévention des risques depuis le 1er juillet 2019.

Radioprotection: attention aux guidages radiologiques anodins !
11/04/2019 : Les actes de radiologie interventionnelle, même les plus anodins, sont susceptibles de faire dépasser la dose limite de rayonnements reçue par l'opérateur. C'est ce qui est arrivé dernièrement au Chef de Service d'imagerie du CHI de Fécamp.


Les modalités d'imagerie médicale sont toujours mal réparties en France
18/07/2019 : La nouvelle étude de la DREES sur les établissements de Santé français objective, pour 2017, la confirmation de la baisse du nombre d'installation de radiologie conventionnelle. Pour l'imagerie en coupe, ce document confirme les disparités territoriales en terme d'équipement.

La radiopédiatrie à l'honneur lors de l'ECR 2020
17/07/2019 : Le programme "Children in Focus" qui sera organisé à l'occasion de l'ECR 2020 traitera notamment de questions sociales autour de la prise en charge radiologique des enfants. Une séance plénière spéciale à ce thème clôturera le congrès.

ECR 2020: 5 jours dédiés aussi aux manipulateurs
16/07/2019 : L'ECR 2020 constitue un rendez-vous incontournable pour les radiologues européens. Mais les manipulateurs sont également concernés par cet événement, avec un espace dédié et des sessions scientifiques en anglais et en français.

Le CH de Soissons inaugure son nouveau service de radiothérapie
15/07/2019 : Le CH de Soissons vient d'inaugurer un nouveau service de radiothérapie dans ses locaux. Ce projet a fait l'objet de la constitution d'un GCS avec l'Institut Godinot de Reims.

Recherche en radioprotection: l'IRSN renforce sa contribution au niveau européen
11/07/2019 : L'IRSN participera à huit des treize projets Euratom H2020 retenus par la Commission européenne. La fluoroscopie et la radiothérapie cardiaque pédiatrique font partie des thèmes qui seront traités dans lesdits projets.

Un essai clinique valide la pertinence de NBTXR3 pour améliorer la radiothérapie des tissus mou
11/07/2019 : La pertinence de l'injection en intraveineux de NBTXR3 avant radiothérapie vient de faire l'objet d'un publication dans The Lancet Oncology. 179 patients ont bénéficié de cet essai.

Étude sur les facteurs de risques liés aux produits de contrastes gadolinés
09/07/2019 : Des réactions allergiques aigües ou physiologiques peuvent être provoquées par certains types de produits de contraste gadolinés. C'est ce que conclut une étude publiée dans la Revue Radiology qui évoque également le sexe des patients ou la région anatomique explorée parmi les facteurs de risques.

Le Groupe Vidi noue un partenariat avec Germitec pour la désinfection des sondes d'échographie
04/07/2019 : Le groupement de radiologues Vidi vient de conclure un partenariat avec Germitec® afin de proposer à ses membres une solution automatisée de désinfection des sondes d'échographie. Une méthode qui ne génère ni toxicité ni déchet.

Pratique de l'échographie: les autorités sanitaires britanniques s'inquiètent
04/07/2019 : La pratique de l'échographie au Royaume-Uni nécessite une mise à jour de sa réglementation. C'est ce que conclut un rapport de la Professional Standards Authority (PSA) dans un contexte où l'accès à cette discipline est possible par un curdsus de premier cycle.

ECR 2020: l'ESR lance la campagne de soumission de sujets
03/07/2019 : L'ECR 2020, c'est déjà demain ! Dans le cadre de la préparation de ce congrès, l'ECR engage les radiologues, les étudiants et les manipulateurs européens à envoyer leurs abstracts dès à présent.  


La reconnaissance vocale intégrée à un RIS français
04/06/2014 : EDL, éditeur français de solutions de gestion du parcours radiologique, a présenté lors des SSA 2014 la nouvelle fonctionnalité de son RIS Xplore dédiée à la reconnaissance vocale.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

La HAS retoque le scanner low-dose pour le dépistage du cancer du poumon
19/05/2016 : La Haute Autorité de Santé (HAS) a publié un rapport dans lequel le dépistage du cancer du poumon par scanner low-dose est considéré comme non pertinent. Parmi les arguments avancés, les nombreux faux positifs et les risques de cancers radio-induits générés par la technique.

Étude sur les facteurs de risques liés aux produits de contrastes gadolinés
09/07/2019 : Des réactions allergiques aigües ou physiologiques peuvent être provoquées par certains types de produits de contraste gadolinés. C'est ce que conclut une étude publiée dans la Revue Radiology qui évoque également le sexe des patients ou la région anatomique explorée parmi les facteurs de risques.

SBRT: pertinence confirmée par deux nouvelles études relatives au cancer de la prostate
04/10/2018 : Deux nouvelles études viennent confirmer la pertinence du Cyberknife dans le traitement par radiothérapie stéréotaxique appliquée au corps entier (SBRT) du cancer de la prostate.

Nouvelles collaborations entre HL7 et IHE au service de l'interopérabilité
23/06/2016 : Suite à une longue histoire de collaboration fructueuse, Health Level Seven International (HL7) et Integrating the Healthcare Enterprise (IHE) ont annoncé qu’ils renouvelaient leur accord de coopération pour faire avancer l'interopérabilité des systèmes d’information de santé.

Un nouvel espoir de procréer grâce à l'embolisation des fibromes utérins
13/06/2017 : L’embolisation partielle des fibromes utérins pourrait devenir le traitement de première intensifn pour les femmes qui souhaitent procréer. C’est ce qu’a montré une étude portugaise publiée dans la revue Radiology.

La mesure de calcification aortique par scanner comme outil de prévention des maladies cardio-vasculaires
02/10/2018 : Selon une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, les mesures des calcifications aortiques abdominales par tomodensitométrie (TDM) sont de puissants prédicteurs de crises cardiaques et autres événements cardiovasculaires indésirables. La TDM aurait un potentiel plus élevé, dans ce cadre, que le score de risque de Framingham.

Excellents débuts pour DHUNE, le Centre dédié aux maladies neuro-dégénératives
16/10/2017 : Le Centre d'excellence DHUNE, dédié aux maladies neuro-dégénératives, a rempli 92% de ses objectifs en deux ans d'existence. Cette plateforme pluridisciplinaire dispose d'une reconnaissance scientifique internationale et a pour figure de proue la fameuse modalité d'IRM à 7T.

LES BONNES DIMENSIONS D'UN BUNKER DE RADIOTHÉRAPIE
16/11/2015 : La construction d'un bunker à l'intérieur duquel doit être installée une modalité de radiothérapie répond à des exigences réglementaires contraignantes. L'IRSN résume ces dispositions dans une infographie dédiée.