Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Imagerie interventionnelle > La radiologie interventionnelle au centre de la stratégie des GHT

La radiologie interventionnelle au centre de la stratégie des GHT

LUNDI 11 MARS 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La radiologie est au centre du parcours de soins des patients, notamment dans la stratégie des GHT. Pour le Dr Philippe Cart, que nous avons rencontré, la radiologie interventionnelle permet de compléter ces parcours et elle a besoin désormais de disposer d'outils de navigation avancée pour une qualité améliorée.

GHT N°1 Grand Est

La prise en charge des patients est entrée dans l'ère du parcours de soins. Terminées donc, en théorie, les pratiques médicales et soignantes chacun dans son coin, les actions thérapeutiques isolées et les examens redondants.

La radiologie au centre de la stratégie des GHT

Dans ce cadre, les Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT) ont un rôle central à jouer, dans la mesure où ils ne restent pas enfermés dans la sphère hospitalière publique et s'ouvrent aux acteurs libéraux de ville et des établissements privés. Toute la stratégie des GHT devra s'attacher à ce que les patients soient pris en charge de façon qualitative, leurs informations médicales faisant l'objet d'une mutualisation, via des solutions de stockage et de partage de données.

Les professionnels de la radiologie diagnostique et thérapeutique l'ont compris depuis quelque temps déjà, les plateformes régionales de partage des images médicales ayant fleuri dans l'hexagone depuis quelques années. Pour le Dr Philippe Cart, Chef du Service d'imagerie du Centre Hospitalier de Charleville-Mézières, Chef de Pôle Imagerie du GHT N°1 du Grand Est et Président, depuis peu, du Syndicat des Radiologues Hospitaliers (SRH), l'imagerie médicale est au centre du processus. "La radiologie est présente au moment du diagnostic, et aussi maintenant au moment de la décision thérapeutique comme moment d’une éventuelle modification du traitement remarque-t-il. Mais elle est de plus en plus souvent utilisée au moment de l’acte thérapeutique en lui-même."

Des solutions de navigation avancée pour améliorer la qualité en radiologie interventionnelle

Et qui dit pratique thérapeutique en imagerie dit radiologie interventionnelle. Cette discipline a pris un essor significatif ces dernières années, par l'alternative qu'elle offre à la chirurgie classique, plus lourde et plus contraignante en termes d'hospitalisation et de logistique, avec leur corollaire de coûts de prise en charge. Les techniques d'artériographie des praticiens précurseurs ont ouvert la voie aux actes d'angioplastie ou d'athérectomie dans un premier temps, puis d'embolisation, de radiothérapies localisées et autres gestes de ponction directe des organes, guidées par les rayons X, au scanner notamment, ou les ultrasons. "La radiologie interventionnelle permet de proposer une offre complète d’imagerie sur un territoire et s’intègre parfaitement bien dans la prise en charge totale du patient, selon la notion de parcours de soin, poursuit le Dr Cart. C'est ce que l'on appelle le parcours radiologique du patient sur son territoire."

Il convient, dès lors, de développer des solutions avancées de navigation qui puissent faciliter le travail des spécialistes de la radiologie interventionnelle afin qu'ils gagnent en précision et en rapidité, pour une qualité thérapeutique améliorée et un confort du patient maximal. L’acte interventionnel, qui consiste à introduire une longue aiguille dans un patient, doit être rendu plus sûr. La navigation est donc déterminante, et elle doit être optimisée par des solutions innovantes et fiables.

Propos recueillis par Bruno Benque


toshiba

Des procédures interventionnelles sécurisées grâce à la navigation Imactis
18/03/2019 : Le solution de navigation élaborée par l’entreprise grenobloise Imactis s'avère un outil très efficace pour améliorer la qualité de la prise en charge radiologique interventionnelle. Le Dr Philippe Cart, qui l'utilise au CH de Charleville-Mézières, revient pour nous sur les apports de ce matériel pour la sécurité des patients et la diminution de leur irradiation lors des procédures interventionnelles.

SRES 2019: les organisateurs vous présentent le symposium en vidéo !
13/03/2019 : Le Pr Philippe Piquet et le Pr Jean-Michel Bartoli présentent en vidéo le prochain Surgical & Radiological Endovascular Symposium (SRES), l'événement pluridisciplinaire de thérapies endocasculaires qui se tiendra en mai prochain à Ajaccio.

La radiologie interventionnelle au centre de la stratégie des GHT
11/03/2019 : La radiologie est au centre du parcours de soins des patients, notamment dans la stratégie des GHT. Pour le Dr Philippe Cart, que nous avons rencontré, la radiologie interventionnelle permet de compléter ces parcours et elle a besoin désormais de disposer d'outils de navigation avancée pour une qualité améliorée.

MLCTO: un seul rendez-vous pour tous les acteurs du traitement de l'occlusion coronaire chronique
13/02/2019 : Fort du succès rencontré lors des précédentes éditions, le MLCTO 2019 sera encore cette année the place to be pour apprendre ou revoir les techniques de traitement percutané de l'occlusion coronaire chronique. Praticiens débutants et experts, ainsi que les paramédicaux, seront ainsi réunis en un lieu unique.

Un dispositif d'aide au cathétérisme installé au centre de simulation du CHU de Rouen
04/02/2019 : Les étudiants et professionnels de Santé du Medical Training & Testing Center de Rouen disposent désormais du robot R-one pour se familiariser à ce dispositif d'aide aux procédures d'imagerie endovasculaire.

La pratique de la FFR et de l'OCT en cardiologie interventionnelle aujourd'hui
01/02/2019 : Les techniques de mesures hémodynamiques ou d'imagerie sont très présentes dans la pratique des cardiologues interventionnels. Certaines alternatives à l'angiographie, comme la FFR ou l'OCT, ont été décrites lors du congrès High Tech 2019, certaines faisant l'objet de nombreuses applications.

Angioplastie de coronaire occluse après abord rétrograde
30/01/2019 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, voici l'angioplastie d'une coronaire droite occluse après perméabilisation rétrograde.

Doutes sur les risques à long terme liés aux angioplasties par stent actif
29/01/2019 : Les patients traités par stents actifs risquent-ils un risque plus grand de mortalité à long terme ? C'est ce qu'affirme une méta-analyse publiée par le Journal de l'American Heart Association qui a conduit la FDA à appeler les centres pratiquant ces procédures à la vigilance.

Une conférence à l'Académie de Médecine sur la neuro-radiologie interventionnelle
25/01/2019 : La neuro-radiologie interventionnelle en pathologie vasculaire cérébrale fera l'objet d'une séance dédiée, le 12 février 2019 à l'Académie Nationale de Médecine.

Les stratégies thérapeutiques endovasculaires de l'ischémie critique diabétique
21/01/2019 : Le Critical Limb Ischemia Course est le rendez-vous annuel des experts du traitement endovasculaire de l'ischémie critique du membre inférieur diabétique. Des live-cases seront diffusés et discutés pendant deux jours avec des experts internationaux.


Une étude prouve les interférences des téléphones mobiles sur le fonctionnement des gamma caméras
20/03/2019 : Les interdictions relatives à l'usage des téléphones mobiles à proximité d'une gamma caméra semblent justifiées. C'est ce que montre une étude parue dans le Journal of Radiation Imaging and Radiation Sciences.

Les points clés de l'exploration IRM de l'endométriose en e-learning
19/03/2019 : Les points clés de l'exploration de l'endométriose en IRM et la réalisation d'un bilan d'extension en vue d'une prise en charge pluridisciplinaire sont les atouts de la nouvelle formation en e-learning proposée par Forcomed sur ce thème.

Des procédures interventionnelles sécurisées grâce à la navigation Imactis
18/03/2019 : Le solution de navigation élaborée par l’entreprise grenobloise Imactis s'avère un outil très efficace pour améliorer la qualité de la prise en charge radiologique interventionnelle. Le Dr Philippe Cart, qui l'utilise au CH de Charleville-Mézières, revient pour nous sur les apports de ce matériel pour la sécurité des patients et la diminution de leur irradiation lors des procédures interventionnelles.

NGI distribuera les scanner chinois Neusoft pour trois ans
18/03/2019 : NGI vient d'annoncer la signature, pour trois ans, d'un contrat de partenariat avec le constructeur chinois de scanners Neusoft Medical. Le contrat de distribution exclusif porte sur l’intégralité de la gamme de scanners Neuviz.  

L'IRM pour évaluer l'impact du dépôt de fer dans le cerveau après un AVC
15/03/2019 : Selon une étude publiée dans la revue Radiology, une cartographie IRM R2* qui mesure le contenu en fer peut améliorer l'exploration des conséquences des lésions cérébrales causées par les AVC. Les chercheurs misent sur les thérapies de prévention du dépôt de fer pour ralentir ou arrêter la dégénérescence des neurones.

Le traitement par radioembolisation du carcinome hépatocellulaire désormais remboursé
14/03/2019 : Le traitement par radioembolisation à l'Ytrium 99 du carcinome hépatocellulaire non opérable sera désormais remboursé par l'Assurance maladie. Un Arrêté législatif a été publié en ce sens.

SRES 2019: les organisateurs vous présentent le symposium en vidéo !
13/03/2019 : Le Pr Philippe Piquet et le Pr Jean-Michel Bartoli présentent en vidéo le prochain Surgical & Radiological Endovascular Symposium (SRES), l'événement pluridisciplinaire de thérapies endocasculaires qui se tiendra en mai prochain à Ajaccio.

Le suivi de la SEP par IRM peut-il se passer de gadolinium ?
12/03/2019 : Selon une nouvelle étude parue dans la revue Radiology, l'IRM cérébrale sans produit de contraste, utilisant l'IRM 3D et la soustraction d'images est aussi efficace que l'approche injectée pour surveiller la progression de la sclérose en plaques (SEP). Les résultats confirment la possibilité que l'injection de produit de contraste puisse être supprimée des examens de suivi de routine.

La radiologie interventionnelle au centre de la stratégie des GHT
11/03/2019 : La radiologie est au centre du parcours de soins des patients, notamment dans la stratégie des GHT. Pour le Dr Philippe Cart, que nous avons rencontré, la radiologie interventionnelle permet de compléter ces parcours et elle a besoin désormais de disposer d'outils de navigation avancée pour une qualité améliorée.

Le JT de l'ECR du 8 mars 2019
11/03/2019 : Fin de notre série de comptes rendus vidéo de l'European Congress of Radiology (ECR) 2019, avec la réduction des doses de rayonnement et de contraste au scanner, le nouveau scanner de Philips, ou les recommandations SFR pour la décontamination des sondes d'échographie.


Des procédures interventionnelles sécurisées grâce à la navigation Imactis
18/03/2019 : Le solution de navigation élaborée par l’entreprise grenobloise Imactis s'avère un outil très efficace pour améliorer la qualité de la prise en charge radiologique interventionnelle. Le Dr Philippe Cart, qui l'utilise au CH de Charleville-Mézières, revient pour nous sur les apports de ce matériel pour la sécurité des patients et la diminution de leur irradiation lors des procédures interventionnelles.

PIMM: Un système souple et adaptable pour répondre aux besoins territoriaux
12/02/2018 : Le PIMM semble la réponse appropriée du système de Santé pour assurer une permanence des Soins en imagerie médicale. C'est ce qui ressort du webinar, organisé par le Cabinet Houdart & Associés, qui y était consacré et auquel participait le Dr Pascal Béroud, du SRH.

Un dispositif d'aide au cathétérisme installé au centre de simulation du CHU de Rouen
04/02/2019 : Les étudiants et professionnels de Santé du Medical Training & Testing Center de Rouen disposent désormais du robot R-one pour se familiariser à ce dispositif d'aide aux procédures d'imagerie endovasculaire.

Un site dédié à la gestion des obligations réglementaires des centres d'imagerie médicale
28/03/2017 : Afin que les professionnels de santé des centres d’imagerie médicale puissent se concentrer sur leur coeur de métier, SOCOTEC a mis en ligne un site internet dédié à la prise en compte de leurs obligations réglementaires.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Le suivi de la SEP par IRM peut-il se passer de gadolinium ?
12/03/2019 : Selon une nouvelle étude parue dans la revue Radiology, l'IRM cérébrale sans produit de contraste, utilisant l'IRM 3D et la soustraction d'images est aussi efficace que l'approche injectée pour surveiller la progression de la sclérose en plaques (SEP). Les résultats confirment la possibilité que l'injection de produit de contraste puisse être supprimée des examens de suivi de routine.

La radiologie interventionnelle au centre de la stratégie des GHT
11/03/2019 : La radiologie est au centre du parcours de soins des patients, notamment dans la stratégie des GHT. Pour le Dr Philippe Cart, que nous avons rencontré, la radiologie interventionnelle permet de compléter ces parcours et elle a besoin désormais de disposer d'outils de navigation avancée pour une qualité améliorée.

Les points clés de l'exploration IRM de l'endométriose en e-learning
19/03/2019 : Les points clés de l'exploration de l'endométriose en IRM et la réalisation d'un bilan d'extension en vue d'une prise en charge pluridisciplinaire sont les atouts de la nouvelle formation en e-learning proposée par Forcomed sur ce thème.

La HAS retoque le scanner low-dose pour le dépistage du cancer du poumon
19/05/2016 : La Haute Autorité de Santé (HAS) a publié un rapport dans lequel le dépistage du cancer du poumon par scanner low-dose est considéré comme non pertinent. Parmi les arguments avancés, les nombreux faux positifs et les risques de cancers radio-induits générés par la technique.

La CGIM devient le Groupe Vidi
18/10/2018 : La CGIM est devenue, lors de son Assemblée Générale du 12 octobre 2018, le Groupe VIDI. Cette marque identifie désormais le premier groupe national de radiologues mutualisant leurs ressources.