Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Echographie > Une nouvelle technologie pour un diagnostic amélioré de la maladie cardiovasculaire

Une nouvelle technologie pour un diagnostic amélioré de la maladie cardiovasculaire

MARDI 12 FéVRIER 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Une nouvelle technique non invasive d'exploration de l'artère carotide, la vMSOT est très prometteuse. Elle pourrait fournir une évaluation plus précoce et plus précise du risque de maladie cardiovasculaire, selon une étude publiée dans la revue Radiology.

RSNA

La plupart des accidents ischémiques, ou accidents vasculaires cérébraux liés à une accumulation de plaque dans les artères, sont associés à une maladie de l'artère carotide localisée au niveau de la bifurcation carotidienne.

Les technologies actuelles fournissent des informations diagnostiques partielles

Les techniques d'imagerie telles que l'échographie, le scanner et l'IRM sont utiles pour révéler l'étendue des sténoses des artères carotides, mais moins utiles pour déterminer la composition de la plaque elle-même.Il s'agit d'une contrainte significative car la composition de la plaque est associée aux accidents vasculaires cérébraux menaçant le pronostic vital. "La caractérisation rapide de la fonction tissulaire et de la composition moléculaire est limitée par ces technologies, ce qui entraîne généralement une précision diagnostique médiocre et des traitements inefficaces, précise l'auteur principal d'une étude publiée dans la Revue Radiology, le Dr Daniel Razansky, directeur du laboratoire d'imagerie fonctionnelle et moléculaire de l'université. Zurich.

La science de la spectroscopie pour l'étude de la plaque à l'échelle moléculaire

Le Dr Razansky et ses collègues ont étudié une nouvelle technique d'évaluation de l'artère carotide, appelée tomographie optoacoustique volumétrique multispectrale (vMSOT). Comme pour les ultrasons, la vMSOT est réalisée à l'aide d'une sonde appliquée sur le cou. Cependant, la vMSOT utilise la science de la spectroscopie pour étudier les tissus à l'échelle moléculaire. Cela fournit des informations sur l'artère qui ne sont pas réalisables avec d'autres méthodes. Il peut également détecter les lipides, le pigment mélanine et d'autres biomarqueurs liés à la maladie suffisamment tôt pour offrir de meilleures options de traitement. "Contrairement à la plupart des autres modalités d'imagerie clinique, qui portent principalement sur les manifestations anatomiques de maladies à un stade avancé, la vMSOT est capable de détecter des molécules spécifiques dans des tissus sans administration d'agents de contraste, poursuit le Dr Razansky. Dans le cas de la maladie de l'artère carotide, l'évaluation de la totalité de la zone de bifurcation en temps réel et en 3D n'est possible qu'avec la vMSOT."

Un potentiel significatif d'identification de biomarqueurs non invasive

Les chercheurs ont réalisé une imagerie vMSOT sur 16 participants en bonne santé et comparé les résultats avec ceux obtenus avec une échographie conventionnelle. L'approche vMSOT a permis d'évaluer de manière non invasive et instantanée toute la zone de bifurcation de l'artère carotide en trois dimensions, la rendant ainsi moins sujette que les ultrasons à des artefacts de flou d'image liés au mouvement. Les chercheurs mettent en exergue le potentiel énorme de la nouvelle approche en clinique. "L'approche vMSOT portable développée est prometteuse pour une évaluation volumétrique rapide de la vulnérabilité de la carotide et de la nature d'une sténose de manière totalement non invasive, ajoute le Dr Razansky. Il présente également un potentiel supplémentaire d'identification et d'évaluation de biomarqueurs cliniquement pertinents de la maladie de l'artère carotide, ce qui facilite le diagnostic précoce et précis, ainsi que la planification et le suivi du traitement."

À l'avenir, la vMSOT pourrait être associée à une échographie pour une caractérisation plus complète de l'artère carotide. "Compte tenu de ses performances d'imagerie instantannée, de son excellent contraste moléculaire, de sa portabilité et de son abordabilité, je suis convaincu que le vMSOT sera bientôt utilisé systématiquement en clinique, conclut le Dr Razansky. Un jour, il pourrait même devenir aussi populaire que l'échographie."

Bruno Benque avec RSNA


toshiba

Une nouvelle technologie pour un diagnostic amélioré de la maladie cardiovasculaire
12/02/2019 : Une nouvelle technique non invasive d'exploration de l'artère carotide, la vMSOT est très prometteuse. Elle pourrait fournir une évaluation plus précoce et plus précise du risque de maladie cardiovasculaire, selon une étude publiée dans la revue Radiology.

Nouvel essai clinique autorisé par l'ANSM sur le champ des ultrasons thérapeutiques
17/01/2019 : Un essai clinique mettant en jeu le dispositif SonoCloud-9 vient d'obtenir l'autorisation de l'ANSM. Une nouvelle étape est franchie dans les techniques thérapeutiques par ultrasons de faible intensité.

Une nouvelle étape dans l'analyse non invasive des flux vasculaires intracardiaques
02/01/2019 : Hitachi vient de passer un nouveau cap technologique pour l'étude des flux sanguins par ultrasons. Le constructeur historique japonais a présenté, à l'EuroEcho Imaging 2018, sa dernière solution échographique dédiée.

La désinfection des sondes d'échographie ne perturbe pas le workflow d'examens
21/11/2018 : Les sociétés savantes internationales recommandent la désinfection de haut niveau des sondes d'échographie entre chaque patient, notamment pour les examens endocavitaires et les interventions semi-critiques . Le système Antigermix AS1 est capable d'assurer une désinfection de ce type en 90 secondes selon un processus reproductible. Christophe Hammer, Directeur des Operations de Germitec nous en dit plus…

Une session en e-learning pour vous perfectionner à l'échographie de l'épaule
14/11/2018 : Une session DPC est organisée par FORCOMED sur le thème de l'échographie de l'épaule, de l'urgence au traitement.

Une session de formation DPC à l'échographie ostéo-articulaire d'urgence
31/10/2018 : L'échographie des urgences ostéo-articulaires fera l'objet, en 2019, d'une nouvelle session de formation pilotée par FORCOMED. Les inscriptions sont ouvertes.

MyLab9 marque une rupture dans la pratique échographique
25/10/2018 : L'échographie est une activité de première intention pour les endocrinologues. Le Dr Édouard Ghanassia, que nous avons rencontré aux JFR, revient sur les avantages de la modalité MyLab9 qu'il a acquise récemment, en terme d'optimisation de son temps de travail et de résolution spatiale des organes superficielles. Il loue également la disponibilité et les compétences des intervenants Esaote.

Désinfecter les sondes d'échographie par rayons UV-C, gage de qualité et de traçabilité
10/10/2018 : Assurer une désinfection de haut niveau les sondes d'échographie est souvent difficile sans ralentir le workflows d'examens. Mais avec la technologie aux rayons UV-C de l'Antigermix AS1, Germitec propose une solution rapide, fiable et automatisée.

MyLab™9 conforte les utilisateurs Esaote dans leur choix
04/10/2018 : L'échographe MyLab™9 séduit de plus en plus de nouveaux adeptes et conforte les utilisateurs fidèles à Esaote dans leur choix. C'est le cas du Dr Alda Aviotti Gasperoni que nous avons rencontrée.

Échographie fœtale: le Conseil d'État préserve la Santé publique
07/08/2018 : Une société pratiquant l'échographie fœtale pour raisons non médicales a engagé une procédure pour interdire les textes législatifs qui régissent cette pratique. Elle a été déboutée par le Conseil d'État.  


Marché public de téléradiologie: le Resah apporte des explications juridiques et déontologiques
18/02/2019 : Le Resah a souhaité apporter des précisions sur le marché de téléradiologie qu'il propose à ses adhérents depuis ce mois-ci. Il souhaite ainsi donner des explications juridiques et déontologiques aux critiques du G4.

Dosimétrie patient: de nouvelles notions dans le projet de Décision ASN en cours d'élaboration
15/02/2019 : Un projet de décision de l'ASN est en cours de consultation entre experts pour faire évoluer les dispositifs d'évaluation des doses délivrées au patient en radiologie et médecine nucléaire, incluant les notions de NRI et de VGD.

Marché de téléradiologie du RESAH: le G4 évoque la charte de déontologie
15/02/2019 : Alors que le RESAH propose, depuis peu, un marché de téléradiologie aux établissements de Santé qui le souhaitent, le G4 conteste certaines pratiques relatives à cet accord qu'il trouve contraires à la charte de déontologie mise à jour en décembre 2018.

Téléradiologie: le RESAH opte pour un modèle conçu par les professionnels de l'imagerie
15/02/2019 : Pour concrétiser le premier marché de téléradiologie réalisé par une centrale d’achat, le RESAH a choisi le consortium Deeplink Medical/ Imadis pour les activités d’urgence. Cédric Munschy, Directeur commercial de Deeplink Medical et le Dr Vivien Thomson, Président d'Imadis, évoquent les atouts qui ont motivé ce choix, tant sur le plan technique que sur le professionnalisme médical.

L'assurance qualité devient systémique en imagerie médicale et médecine nucléaire
14/02/2019 : Le texte législatif relatif à la gestion du risque en imagerie médicale diagnostique qui vient d'être publié introduit une évolution systémique de la gestion du risque dans ce domaine. Parmi les dispositions remarquables, notons le programme d'actions d'amélioration ou la notion d'habilitation des utilisateurs.

MLCTO: un seul rendez-vous pour tous les acteurs du traitement de l'occlusion coronaire chronique
13/02/2019 : Fort du succès rencontré lors des précédentes éditions, le MLCTO 2019 sera encore cette année the place to be pour apprendre ou revoir les techniques de traitement percutané de l'occlusion coronaire chronique. Praticiens débutants et experts, ainsi que les paramédicaux, seront ainsi réunis en un lieu unique.

LE RESAH choisit ACETIAM pour son marché de plateforme de téléradiologie
13/02/2019 : Dans le cadre de son marché de " Plateforme de Téléradiologie et réalisation de prestations intellectuelles", le RESAH a fait le choix d'ACETIAM. L'éditeur accompagne ainsi les établissements au niveau technique et médico-organisationnel.

Une nouvelle technologie pour un diagnostic amélioré de la maladie cardiovasculaire
12/02/2019 : Une nouvelle technique non invasive d'exploration de l'artère carotide, la vMSOT est très prometteuse. Elle pourrait fournir une évaluation plus précoce et plus précise du risque de maladie cardiovasculaire, selon une étude publiée dans la revue Radiology.

De la faute grave dans l'exécution d'un contrat d'exploitation d'un scanographe
12/02/2019 : Pour le premier volet de notre série d'articles juridiques, nous avons choisi de traiter le thème de la faute grave. Et le cas mis en lumière ne concerne pas les relations entre employeur et employé, mais un contrat d'exploitation d'un scanner en établissement privé.

Parkinson: le région cérébrale du contrôle des impulsions identifiée
11/02/2019 : Pour étudier les mécanismes responsables de troubles du contrôle des impulsions pour les patients parkinsoniens, un programme DHUNE a utilisé le PETScan. Cela a permis de visualiser la région cérébrale impliquée.


L'assurance qualité devient systémique en imagerie médicale et médecine nucléaire
14/02/2019 : Le texte législatif relatif à la gestion du risque en imagerie médicale diagnostique qui vient d'être publié introduit une évolution systémique de la gestion du risque dans ce domaine. Parmi les dispositions remarquables, notons le programme d'actions d'amélioration ou la notion d'habilitation des utilisateurs.

Radioprotection: ce qui devrait changer le 1er juillet 2018
30/03/2018 : L'Ordonnance instituant de nouvelles règles en matière de prévention du risque ionisant devrait entrer en vigueur le 1er juillet 2018. Il n'y aura pas, d'après les informations que nous avons recueillies, de révolution. La gestion des professionnels multi-établissements devrait être revue, la fiche d'exposition devrait disparaître et les PCR externes sont appelés à faire place à des OCR certifiés ISO.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

La CGIM devient le Groupe Vidi
18/10/2018 : La CGIM est devenue, lors de son Assemblée Générale du 12 octobre 2018, le Groupe VIDI. Cette marque identifie désormais le premier groupe national de radiologues mutualisant leurs ressources.

Dosimétrie patient: de nouvelles notions dans le projet de Décision ASN en cours d'élaboration
15/02/2019 : Un projet de décision de l'ASN est en cours de consultation entre experts pour faire évoluer les dispositifs d'évaluation des doses délivrées au patient en radiologie et médecine nucléaire, incluant les notions de NRI et de VGD.

De la faute grave dans l'exécution d'un contrat d'exploitation d'un scanographe
12/02/2019 : Pour le premier volet de notre série d'articles juridiques, nous avons choisi de traiter le thème de la faute grave. Et le cas mis en lumière ne concerne pas les relations entre employeur et employé, mais un contrat d'exploitation d'un scanner en établissement privé.

Marché de téléradiologie du RESAH: le G4 évoque la charte de déontologie
15/02/2019 : Alors que le RESAH propose, depuis peu, un marché de téléradiologie aux établissements de Santé qui le souhaitent, le G4 conteste certaines pratiques relatives à cet accord qu'il trouve contraires à la charte de déontologie mise à jour en décembre 2018.

Téléradiologie: le RESAH opte pour un modèle conçu par les professionnels de l'imagerie
15/02/2019 : Pour concrétiser le premier marché de téléradiologie réalisé par une centrale d’achat, le RESAH a choisi le consortium Deeplink Medical/ Imadis pour les activités d’urgence. Cédric Munschy, Directeur commercial de Deeplink Medical et le Dr Vivien Thomson, Président d'Imadis, évoquent les atouts qui ont motivé ce choix, tant sur le plan technique que sur le professionnalisme médical.

Incident de radioprotection de faible gravité au CH d'Avignon
08/02/2019 : Le CH d'Avignon a fait preuve de réactivité lorsqu'a été constatée une fuite dans le bac de recueil des effluents radioactifs provenant des sanitaires des patients de médecine nucléaire. L'ASN a classé cet événement au niveau 1 de l'échelle INES.

Un nouvel espoir de procréer grâce à l'embolisation des fibromes utérins
13/06/2017 : L’embolisation partielle des fibromes utérins pourrait devenir le traitement de première intensifn pour les femmes qui souhaitent procréer. C’est ce qu’a montré une étude portugaise publiée dans la revue Radiology.