Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Radiologie générale diagnostique > Les radiologues en première ligne pour détecter les signes de violence conjugale

Les radiologues en première ligne pour détecter les signes de violence conjugale

MERCREDI 06 FéVRIER 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Selon une étude publiée dans la revue Radiology, les radiologistes pourraient jouer un rôle crucial dans l'identification des signes de violence conjugale. Les radiologues peuvent identifier précocement les types de blessures potentielles liés à la violence, les classer et travailler en étroite collaboration avec les urgentistes notamment.

RSNA

La violence entre partenaires intimes (VPI) est un problème de santé sociale et publique grave et évitable qui affecte de personnes dans le monde. Cet item décrit les dommages physiques, sexuels ou psychologiques causés par un partenaire ou un conjoint actuel ou ancien.

Une étude pour identifier les signes précoces de violences intimes

"La radiologie a largement contribué à la détection des traumatismes non accidentels chez les enfants et l'identification de la violence chez les enfants est un élément essentiel de la formation d'un radiologue, mais le rôle de l'imagerie dans la détection de la violence du partenaire intime est mal connu, précise le Dr Bharti Khurana, radiologue à l'hôpital Brigham and Women's et professeur adjoint de radiologie à la Harvard Medical School de Boston et instigateur principal d'une étude publiée dans la Revue Radiology sur ce thème. Les images médicales peuvent fournir des indices précoces de la VPI en fonction de l'emplacement et du schéma des blessures, anciennes et récentes."

Des femmes victimes à 96%

Pour l'étude, les dossiers médicaux électroniques de 185 patientes adressées par le service des urgences du Brigham and Women's Hospital au programme de soutien dédié à ce fléau, de janvier 2015 à octobre 2016, ont été examinés et comparés à un groupe témoin de 555 les patients qui ont été vus dans ce service d'urgences. Les comptes rendus de tous les examens d'imagerie du patient effectués au cours des cinq années précédentes ont également été examinés. Les chercheurs ont constaté que presque toutes les victimes de violence entre partenaires intimes étaient des femmes (96%). Les victimes avaient un âge moyen de 34,2 ans. Ils étaient à 37% afro-américains et à 28% hispaniques. Ces victimes ont subi en moyenne environ quatre fois plus d'examens d'imagerie au cours des cinq années précédentes par rapport au groupe témoin. Les fractures aiguës et les complications obstétricales / gynécologiques, telles que l’abandon de la grossesse et le ralentissement de la croissance intra-utérine, étaient associées à des probabilités de violence domestique deux à quatre fois plus élevées.

Le niveau socio-culturel comme critère majeur de prévalence

"Notre étude suggère que ces résultats, par ailleurs communs, pourraient identifier la violence du partenaire intime dans le contexte de facteurs socio-économiques spécifiques identifiés dans notre étude", poursuit la première auteur de l'étude, le Dr Elizabeth George, résidente en chef du département de radiologie de l'hôpital Brigham and Women's. et chercheur à la Harvard Medical School. L’équipe de recherche a constaté que les victimes de violence conjugale étaient plus susceptibles d’être sans abri (28%), d’avoir des antécédents psychiatriques (64%) ou d’avoir un trouble lié à l’utilisation de substances illicites (24%). Les chercheurs ont constaté que la violence physique était la forme la plus courante de violence conjugale (84%), mais que les patients se plaignaient également de violence psychologique et verbale (44%). Des abus sexuels ont été constatés chez 15% des victimes.

Développer un système de détection et de classification intégré

"Les radiologues sont dans une position unique pour partager des résultats objectifs car n'ayant pas d'interactions avec la victime ou l’agresseur potentiel, poursuit le Dr Khurana. Encouragés par les premiers résultats, nous avons maintenant élargi notre étude pour y inclure des collègues en orthopédie, soins primaires, santé des femmes, travail social, services juridiques et deux autres hôpitaux de Boston: le Massachusetts General Hospital et le Boston Medical Center."

Selon le Dr Khurana, le but ultime de ce travail de recherche est de développer un système intégré qui utilise des modèles dérivés d'analyses d'experts des données cliniques et d'historiques d'images radiologiques, détecte et classifie les blessures, et alerte automatiquement les cliniciens si les blessures d'un patient ont une probabilité de risque élevé d'être le résultat de la violence entre partenaires intimes. Dans la phase suivante de l'étude, les chercheurs prévoient d'utiliser le machine learning pour reconnaître les signes de violence conjugale et créer un système d'alerte pour renforcer la confiance et la robustesse des résultats, permettant ainsi aux prestataires de soins de santé d'ouvrir un dialogue avec leurs patients.

"En outre, notre équipe multidisciplinaire concevra des guides de conversation utilisant des images médicales pour former les travailleurs sociaux et les cliniciens à l'abord des patients identifiés comme présentant un risque élevé de violence de la part de leur partenaire", conclut le Dr Khurana.

Bruno Benque avec RSNA


toshiba

Harmonisation européenne de la formation des radiologues: l'ESR en appelle aux sociétés savantes nationales
14/06/2019 : L'European Society of Radiology évoque, dans un communiqué, la nécessaire modification de la directive européenne relative aux qualifications européenne. Elle souhaite notamment que les formations de radiologues soient harmonisées , que le nom de la discipline soit modifié et que les sociétés savantes nationales œuvrent dans ce sens.

RGPD: Impacts et actions à mener par le radiologue
29/05/2019 : Les radiologues sont directement impactés par le règlement RGPD. Un an après sa publication, Forcomed renouvelle une formation dédiée pour des flux de données de Santé en conformité avec les attentes.

La DGSN marocaine a un nouveau centre de Radiologie
20/05/2019 : Le Roi Mohammed VI du Maroc a inauguré, le 24 avril 2019, un nouveau Centre de radiologie et d'analyses médicales dédié aux fonctionnaires de la Direction Générale de la Sureté Nationale (DGSN).

La radiologie européenne agit pour une communauté des patients plus large
17/05/2019 : Les radiologues européens souhaitent donner plus de visibilité publique à leurs pratiques. C'est la raison pour laquelle l'ESR-PAG, émanation de l'European Society of Radiology (ESR), a élaboré un document présentant sa stratégie de développement de la communauté des patients autour de la spécialité.

La Revue Radiology lance son supplément: Cardiothoracic imaging
03/05/2019 : La RSNA vient de lancer un supplément à sa Revue Radiology, dédié à l'imagerie cardiothoracique. Publié tous les deux mois, il sera disponible uniquement en ligne.

Le combat contre la tuberculose infantile passe à la radiologie numérique
29/04/2019 : Un projet de recherche de l'Université de Bordeaux visant à combattre la tuberculose infantile en Afrique et en Asie comprend une radio du thorax. Pour optimiser ce processus, MSF équipe ses modalités d'imagerie avec le système de numérisation directe DR.

Point d'étape sur la gestion optimisée du parc d'imagerie aux HCL
10/04/2019 : Au bout de trois ans de collaboration, les HCL et Philips font le point sur le projet de Gestion Optimisée du Parc d'Imagerie. Ce processus met en lumière des coûts maîtrisés pour le renouvellement des modalités ainsi qu'une accélération des projets de recherche aux HCL.

Attractivité : Bien préparer l'entrée d'un nouvel associé dans votre structure
05/03/2019 : Pour bien intégrer un nouvel associé dans votre centre, vous devez rendre celui-ci attractif. Forcomed vous aide, dans une session de formation, à prendre les mesures adéquates dans ce cadre.

Les radiologues en première ligne pour détecter les signes de violence conjugale
06/02/2019 : Selon une étude publiée dans la revue Radiology, les radiologistes pourraient jouer un rôle crucial dans l'identification des signes de violence conjugale. Les radiologues peuvent identifier précocement les types de blessures potentielles liés à la violence, les classer et travailler en étroite collaboration avec les urgentistes notamment.

Se former au Cone beam pour maîtriser l'imagerie en coupe odontologique
06/02/2019 : FORCOMED organise deux sessions de formation sur le Cone-beam en 2019 à Paris. Cet enseignement répond aux recommandations professionnelles françaises et européennes.


Marie Curie racontée par sa petite-fille
20/06/2019 : C'est une salle émue et respectueuse qui a écouté, lors du 12ème congrès de la SFRP, le récit de la vie de Marie Curie raconté par sa petite-fille Hélène Langevin-Jolliot. Un discours empli d'admiration et de fierté pour l'œuvre de cette femme brillante, tenace et emplie d'humanité.

Radiologie interventionnelle du rachis: quoi de neuf ?
19/06/2019 : Depuis le développement des salles opératoires hybrides, les procédures de radiologie interventionnelle ont évolué sous l'effet notamment du scanner. Le Dr Nicolas Amorettti fait le point en vidéo.

Conditions d'exercice multi-sites: révolution ou simple évolution ?
18/06/2019 : Le décret du 23 mai 2019 assouplit les règles relatives à l'exercice libéral multi-sites. Les radiologues pourront désormais avoir le choix dans le nombre de leurs lieux d'exercice. Si toutefois ils ne sont pas déjà en suractivité…

De nouveaux outils d'aide à la décision en mammographie
18/06/2019 : L'aide à la décision en mammographie 2D et tomosynthèse 3D vient de s'enrichir, avec iCAD, de nouvelles applications annoncées lors du récent congrès de la SIFEM.

Prévention des fractures ostéoporotiques: évaluer la densité minérale osseuse par scanner spectral
17/06/2019 : Le scanner spectral peut devenir une méthode de référence pour évaluer la densité minérale osseuse dans la prévention des fractures ostéoporotiques. C'est ce que révèle une étude allemande publiée dans la Revue European Radiology.

Harmonisation européenne de la formation des radiologues: l'ESR en appelle aux sociétés savantes nationales
14/06/2019 : L'European Society of Radiology évoque, dans un communiqué, la nécessaire modification de la directive européenne relative aux qualifications européenne. Elle souhaite notamment que les formations de radiologues soient harmonisées , que le nom de la discipline soit modifié et que les sociétés savantes nationales œuvrent dans ce sens.

Production made in France: les industriels de Santé en appellent au Premier ministre
14/06/2019 : La production de produits de Santé Made in France est en stagnation depuis 2010. C'est la raison pour laquelle le G5 interpelle le Premier ministre, dans un communiqué, afin que celui-ci prenne les mesures nécessaires de politique industrielle, d'emplois et de commerce extérieur.

Abus de cocaïne : l'IRM pour identifier les lésions cardiaques aigües et chroniques induites
13/06/2019 : Selon un article publié dans la revue Radiology: Cardiothoracic Imaging, l'IRM cardiaque joue un rôle essentiel dans le diagnostic des maladies cardiovasculaires induites par la cocaïne. Elle permet en effet de distinguer les lésions aigües et chroniques liées à ce fléau.

Traitement d'une valve bicuspide par TAVI: démonstration en vidéo
13/06/2019 : Dans notre série de procédures de cardiologie interventionnelle en vidéo, voici le traitement par TAVI d'une valve aortique bicuspide sur une patiente polypathologique.

Le laser couplé à un monitoring IRM pour traiter le Parkinson
13/06/2019 : Une patiente du CHU d'Amiens-Picardie a bénéficié d'une thalamotomie par laser couplé à un monitoring IRM pour traiter son Parkinson. Cette procédure est une première en Europe.


Responsabilité d'un centre hospitalier suite à un examen IRM
22/05/2019 : Les patients porteurs d'une dérivation ventriculo-péritonéale doivent satisfaire à un contrôle de la valve lorsqu'ils ont fait l'objet d'un examen IRM. La Cour d'appel de Bordeaux nous le rappelle, qui a dû juger le cas d'une patiente victime d'effets secondaires le lendemain d'une exploration IRM du genou.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Conditions d'exercice multi-sites: révolution ou simple évolution ?
18/06/2019 : Le décret du 23 mai 2019 assouplit les règles relatives à l'exercice libéral multi-sites. Les radiologues pourront désormais avoir le choix dans le nombre de leurs lieux d'exercice. Si toutefois ils ne sont pas déjà en suractivité…

SLA / Maladie de Charcot: la recherche avance
28/05/2019 : La recherche sur la SLA / Maladie de Charcot avance. Le programme DHUNE y est très actif et présentera bientôt les résultats de ses études en cours. Une interview du Pr Shahram Attarian et du Dr Annie Verschueren nous éclaire sur le sujet.

Radioprotection des travailleurs: les premiers nouveaux décrets sont parus
05/06/2018 : Les décrets modifiant les règles de radioprotection des travailleurs sont parus ce 4 juin 2018. Parmi les évolutions majeures, l'avènement du Conseiller en radioprotection et la disparition de la fiche de poste.

L'ELASTOGRAPHIE POUR PREDIRE LA MALIGNITE DES TUMEURS THYROÏDIENNES
02/01/2015 : Les applications de l'élastographie se diversifient. C'est ainsi qu'une étude coréenne, présentée sur l'European Journal of Radiology, montre comment cette technologie peut prédire le degré de malignité de certaines tumeurs thyroïdiennes.

Imagerie et IA: un duo à réguler finement au bénéfice du patient
09/10/2018 : Nesrine Benyahia, Présidente de DrData, et Stéphane Boyer, Directeur Général d'Arterys, nous éclairent sur les véritables enjeux de l’intelligence artificielle en imagerie médicale par des regards croisés sur les plans du juridique, des politiques publiques et des applications pratiques.

De nouveaux outils d'aide à la décision en mammographie
18/06/2019 : L'aide à la décision en mammographie 2D et tomosynthèse 3D vient de s'enrichir, avec iCAD, de nouvelles applications annoncées lors du récent congrès de la SIFEM.

LE DACS, UN FACTEUR DE QUALITÉ DE LA PRISE EN CHARGE RADIOLOGIQUE
21/10/2015 : Dans le cadre des Journées françaises de Radiologie 2015, Bayer HealthCare, acteur majeur en radiologie, et C2i Santé, leader national en solutions de radioprotection et physique médicale, ont présenté leur collaboration pour guider les professionnels de santé dans le suivi de la dosimétrie patient. Les fonctionnalités de la solution DACS (Dosimetry Archiving and Communication System) Radimetrics, ont également fait l’objet d’un retour d’expérience.

Édito - Téléradiologie: des prérequis technologiques différents selon les applications
05/06/2019 : La téléradiologie est devenue un maillon essentiel du parcours de soins. Et suivant les applications qui en sont faites, le niveau technologique peut s'avérer plus ou moins complexe et coûteux. Revue de détails…