Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Equipement > Canon Medical présente ses nouveautés au RSNA 2018

Canon Medical présente ses nouveautés au RSNA 2018

JEUDI 06 DéCEMBRE 2018 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Canon Medical a une nouvelle fois, lors du RSNA 2018, fait la preuve de sa polyvalence et de son avance technologique avec ses modalités d'explorations avancées.

Le RSNA 2018 a été l’occasion pour le constructeur japonais de démontrer son dynamise en terme de développement en présentant l’ensemble de ses nouveautés.

L'intelligence artificielle Canon Medical, une nouveauté 2018 mise à l'honneur

L’AICE (Advanced Intelligent ClearIQ Engine), la nouvelle plateforme d’intelligence artificielle en application scannerpermet d’améliorer la qualité des images et de réduire sensiblement la dose d’irradiation. Disponible sur les ScannersAquilion PRECISION et GENESIS Edition, AiCE est une technique de Deep Learning Reconstruction (DLR) qui utilise unréseau de neurones profonds préformés et entrainés à différencier le signal du bruit afin de supprimer ce dernier.

L’avantage du Deep Learning vient du fait qu'il peut apprendre et s’auto-adapter en étudiant des exemples. Pour cela l’algorithme utilise une très large base de données cliniques, recherche les modèles de bruit, apprend leur comportement, puis détecte et soustrait le bruit de l’image afin d’améliorer le signal et de reconstruire des images avecune résolution spatiale améliorée. En France, le premier scanner Aquilion One Genesis, avec l’AICE embarquée, sera installé au CHU de Dijon avant la fin de cette année.

En IRM, les premières images reconstruites grâce à cette application (DLR) de l’Intelligence Artificielle, ont été montrées en WIP* sur le stand du RSNA. Le constructeur évalue l’intérêt de ces techniques innovantes pour ces autres modalités d’imagerie.

ALPHENIX, les nouvelles solutions de salle interventionnelle de Canon Medical

Canon Medical a présenté en avant-première au RSNA l’évolution de sa salle interventionnelle multimodale INFINIX4DCT, qui devient l’ALPHENIX 4DCT. Cette solution permet de planifier, de traiter et de contrôler plus précisément les interventions complexes pour une meilleure prise en charge des patients et une amélioration de la qualité de soins. Son module scanner est maintenant pourvu du dernier modèle à large détecteur l’Aquilion ONE GENESIS, équipé du premier capteur plan Ultra Haute Résolution, avec une taille de pixel de 76 μm x 76 μm et une résolution spatiale de 6,6 pl/mm jusqu’alors jamais atteinte sur ce type d’équipement.

Que ce soit pour les arceaux sol ou plafond, la nouvelle numérisation offre une architecture informatique multitâche plus puissante préparée pour l’intelligence artificielle. Celle-ci propose une nouvelle chaîne image avec un codage sur 16 Bit pour une plage de gris plus dynamique et une meilleure résolution en contraste. De plus, une tablette tactile est maintenant installée sur les rails de la table d’examen pour une plus grande autonomie des opérateurs en salle dans leurs activités de choix de protocoles, de positionnement automatique ou de revue d'images.

Une suprématie Canon médical en échographie Ultra Haute Fréquence

Référence dans le domaine de l’imagerie superficielle en échographie, avec des sondes de 24 MHz, Canon Medical a fait la démonstration de sa maitrise technologique de l’Ultra Haute Fréquence en présentant une nouvelle sonde matricielle de 33 MHz. Les capacités impressionnantes de ce capteur furent présentées sur des petites lésions sous cutanées (1 à 2 mm d’épaisseur) qui deviennent analysables tant du point de vue tissulaire que vasculaire. Avec cette nouvelle sonde, nous passons ainsi une étape supplémentaire en UHF, réservée à des applications très spécifique inaccessibles auparavant et restant à explorer. Toutefois, au vu de premiers résultats obtenus en cancérologie cutanée ou en musculo squelettique très superficiel (Nerfs et tendons digitaux par exemple), l'ère de l’Imagerie très Superficielle est venue.

Évaluer précisément la stéatose grâce au Liver package

La stéatose hépatique est une maladie hépatique fréquente et en augmentation, en lien avec la montée de l’obésité dans les populations (NASH), dont les complications peuvent aboutir à la cirrhose. La quantification précise de la stéatose ne peut être réalisée aujourd’hui qu’avec l’IRM ou la biopsie. Mais l’introduction d’un nouvel outil de mesure de la Stéatose (ATI) lors d’un examen échographique s'avère sur ce point une évolution diagnostique majeure que combinée à l’étude de la fibrose (SWE), dresse un bilan hépatique rapide et précis. La prise en charge de ces patients peut dès lors être déployée dans tout type de structure hospitalière ou en cabinet de radiologie, avec une grand facilité d’accès et des coûts contenus.

Canon Medical a une nouvelle fois fait la démonstration, lors du RSNA 2018, de la complétude de sa gamme de modalités d'imagerie médicale, ainsi que des technologies avancées qui font sa réputation au sein de la communauté radiologique.

(*) Work in progress


Retour sur les autres nouveautés 2018 du constructeur

  • Des images scanner en Ultra Haute Définition grâce à une nouvelle technologie d'acquisition
L’Aquilion Precision, 1er scanner au monde embarquant des détecteurs de 0,25 mm, présenté au RSNA 2017 et commercialisé depuis le printemps 2018, était également l’un des points d’orgue de cette année. Grâce à une résolution spatiale de 150 microns, l’Aquilion Precision permet une détection précoce des pathologies et un meilleur suivi des maladies chroniques. Cette nouvelle technologie constitue une avancée remarquable en matière d'imageries scanographiques en améliorant notamment la détection précoce des maladies et la classification des tumeurs grâce à l'acquisition des images en Ultra Haute Résolution avec un niveau de détail inégalé.
  • Deux nouvelles modalités IRM Premium : ORIAN 1.5T et GALAN 3T XGO
ORIAN, IRM 1.5T Premium, déjà introduit en Europe à l’ECR 2018, a été présenté au marché américain et complète la gamme de Canon Medical. Fidèle à sa politique de qualité, Canon Medical vient compléter sa gamme par le haut avec ORIAN 1.5T Premium, une IRM alliant productivité, confort optimal du patient et confiance clinique. Ce nouvel IRM embarque un ensemble de technologies innovantes issues de l’expérience de l’IRM Haut de Gamme Galan 3T, comme par exemple une nouvelle chaîne d’acquisition PureRF, qui améliore le rapport signal sur bruit (SNR) de +38% afin de raccourcir le temps d’acquisition et améliorer la résolution des images.
Le GALAN 3T profite, quant à lui désormais, d’un nouveau gradient avancé XGO, plus puissant et plus rapide, qui élargit et améliore le applications cliniques avancées (45 mT/m – SR 200 T/m/s). Entre autre applications cliniques, le Galan 3T XGO propose des technologies innovantes, parmi lesquelles la technique UTE (Ultra Short TE) pour le suivi des pathologies du parenchyme pulmonaire ou l’étude des tendons ktSpeeder pour les examens du cœur en respiration libre ou Nova+, la séquence multi contrastes universelle.
  • Un nouvel échographe haut de gamme: Aplio a-series
Après avoir rencontré un vif succès aux JFR, Canon Medical a présenté sa plateforme haut de Gamme Aplio aseries, qui intègre les avancées technologiques de son Super Premium Aplio iseries. pour une optimisation des examens de routine.
Grâce à sa gestion automatique de la focalisation et à l'utilisation du Quick scan en temps réel l’acquisition d’une Image est désormais homogène et résolue quelles que soient les conditions d’examens. Si nécessaire, les outils avancés comme l’élastographie par ondes de cisaillement (SWE), l’échographie de Contraste (CEUS) ou encore la fusion d’images sont disponibles et pourront être intégrés sur des postes plus spécifiques.

 

Thema Radiologie avec Canon Medical


toshiba

JFR 2019: le rendez-vous des grandes nouveautés Samsung Healthcare
07/10/2019 : À l’occasion de la prochaine édition des JFR (sous le thème « Le radiologue augmenté »), Samsung Healthcare vous invite à découvrir une nouvelle vision de l’expérience utilisateur, résolument tournée vers l’intelligence artificielle et les technologies avancées.

Le cabinet de radiologie opte pour la reconnaissance vocale mains libres
02/10/2019 : Dans son cabinet de radiologie, le Dr Julia Frühwald utilise le microcasque SpeechOne pour ses comptes rendus. Les qualités audio de ce dispositif assurent des performances de reconnaissance vocale qui améliorent le workflow du cabinet.

Progrès en imagerie : le SNITEM édite un livret pour les professionnels et les patients
18/09/2019 : Dans sa collection "Progrès & dispositifs médicaux", le SNITEM vient de publier un nouveau livret dans lequel l'imagerie médicale prend une part importante. La partie Imagerie est préfacée par le PR Jean-François Meder.

Des images médicales sans bruit grâce à l'imagerie quantique ?
10/09/2019 : Pour éliminer le bruit dans les images médicales, des chercheurs ont tenté de créer les conditions de l'imagerie quantique. Ils ont décrit leurs travaux dans la Revue Physical Review X.

Germitec nomme un nouveau Directeur non-exécutif
20/12/2018 : C'est un acteur expérimenté sur le champ du dispositif médical qui a été nommé Directeur non-exécutif de germitec, en la personne de David Radford.

Canon Medical présente ses nouveautés au RSNA 2018
06/12/2018 : Canon Medical a une nouvelle fois, lors du RSNA 2018, fait la preuve de sa polyvalence et de son avance technologique avec ses modalités d'explorations avancées.

Affaire Implant Files: un atelier SNITEM qui tombe à pic !
26/11/2018 : Le SNITEM organise, le 12 décembre 2018, un atelier au sujet des processus de validation des dispositifs médicaux. Voilà qui tombe à pic en pleine affaire des "Implant Files".

Rendez-vous d'IRM: les délais d'attente sont toujours très longs !
17/10/2018 : L'étude commandée par le SNITEM et relative aux délais de rendez-vous d'IRM montre qu'il faut encore, en moyenne, attendre 32 jours. Elle objective également des inégalités régionales significatives.

Canon Medical présente ses nouveautés aux JFR 2018
27/09/2018 : Les Journées Francophones de Radiologie diagnostiques et interventionnelles (JFR) seront l’occasion pour Canon Medical de présenter ses nouvelles solutions technologiques et de mettre en lumière sa gamme complète de solutions d'imagerie médicale.

Arrêt des négociations dans le projet de fusion Intrasense / DMS Imaging
25/09/2018 : Le rapprochement entre Intrasense et DMS Imaging, annoncée en Mai 2018, ne se fera finalement pas. Les négociations n'ont en effet pas abouti.  


Intelligence artificielle en routine: quelles perspectives ?
11/10/2019 : Le plateforme d'intelligence artificielle AiCE, embarquée depuis près d'un an dans certaines modalités de scanographie Canon Medical, est utilisée en routine dans plusieurs hôpitaux universitaires français. Une étude du CHU de Dijon sur l'apport d'AiCE en imagerie cardiaque sera présentée aux JFR 2019.

Un scanner à l'Institut médico-légal pour une assistance aux autopsies haut de gamme
10/10/2019 : L'Institut médico-légal du CHU de Tours a fait l'acquisition, il y a un an, d'un scanner FCT Speedia de Fujifilm pour assister les médecins légistes dans leurs autopsies. Le PR Pauline Saint-Martin, Chef de ce service, revient pour nous sur les apports de cette modalité pour la qualité des examens réalisés et l'amélioration des workflows.  

Esaote célèbre le nouveau MyLab X8 aux Journées Francophones de Radiologie (JFR)
09/10/2019 : En présentant, aux JFR 2019, sa nouvelle plateforme MyLab™X8, Esaote mettra une nouvelle fois en lumière son dynamisme en matière de d'innovation, de recherche et de développement. Ses fonctionnalités avancées, gages de workflow et de qualité d'image améliorés, seront dévoilées le 11 octobre sur le stand de la société internationale.

Téléradiologie : produire des comptes rendus irréprochables en un délai record
09/10/2019 : Dans un contexte de pénurie médicale et de désertification dans certains territoires, la continuité de la prise en charge en radiologie implique un développement significatif de la téléradiologie. Depuis la création du réseau CGTR, ce sont plus de 1.5 millions de patients qui ont été pris en charge par les télérédiologues de CGTR, avec une accélération constante de la demande : en 2019, CGTR a pris en charge en moyenne plus de 37 000 patients par mois en France au sein de son réseau, soit une projection sur l’année de plus de 444 000 prises en charge au minimum. En 2017, ce chiffre n'était que de 270 000 prises en charges, soit une croissance de 64,4 % en 2 ans !

Un intégrateur de technologies qui répond aux enjeux de télé-expertise et de collaboration
09/10/2019 : Présent depuis de nombreuses années auprès des établissements de santé, LAFI, intégrateur de technologies, participe pour la deuxième année consécutive aux JFR et vous donne rendez-vous sur son stand 216A pour échanger avec ses équipes et découvrir les dernières innovations technologiques au catalogue du fabricant HP Inc.

Radioprotection du patient: quelques modifications publiées dans un Arrêté
07/10/2019 : Les dispositions prises par l'Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) dans sa Décision du 11 juin 2019 viennent de faire l'objet d'un Arrêté su Ministère. La fréquence des formations à la radioprotection du patient, les professionnels concernés e les méthodes pédagogiques sont notamment concernés par ce document.

La communauté radiologique toujours mobilisée pour Octobre rose
07/10/2019 : La campagne de communication Octobre rose bat son plein en ce mois d'octobre. Et même si certains ne sont toujours pas convaincus par celle-ci, la communauté radiologique, FNMR en tête, continue de se mobiliser pour donner plus d'impact à cette action de Santé publique.

JFR 2019: le rendez-vous des grandes nouveautés Samsung Healthcare
07/10/2019 : À l’occasion de la prochaine édition des JFR (sous le thème « Le radiologue augmenté »), Samsung Healthcare vous invite à découvrir une nouvelle vision de l’expérience utilisateur, résolument tournée vers l’intelligence artificielle et les technologies avancées.

Améliorer le dépistage du très redouté cancer du sein masculin
04/10/2019 : Selon une étude parue dans la Revue Radiology, le dépistage du cancer du sein masculin peut permettre une détection précoce de la maladie. Elle peut s'avérée très utile chez les hommes présentant un risque élevé de contracter la maladie.

Une désinfection de haut niveau des sondes pour une activité d'échographie à la qualité améliorée
03/10/2019 : Les nouvelles recommandations de la HAS concernant la désinfection des sondes d'échographie sont susceptibles d'évoluer, comme le préconisent les sociétés scientifiques mondiales. Dans ce cadre, le dispositif Chronos de Germitec répond à tous les référentiels sans affecter le workflow du centre d'imagerie.


Un scanner à l'Institut médico-légal pour une assistance aux autopsies haut de gamme
10/10/2019 : L'Institut médico-légal du CHU de Tours a fait l'acquisition, il y a un an, d'un scanner FCT Speedia de Fujifilm pour assister les médecins légistes dans leurs autopsies. Le PR Pauline Saint-Martin, Chef de ce service, revient pour nous sur les apports de cette modalité pour la qualité des examens réalisés et l'amélioration des workflows.  

Une plateforme dédiée pour choisir un moteur d'IA pertinent
03/10/2019 : Acteur historique de l'informatique de Santé, Softway Medical propose une offre d'intelligence artificielle tout à fait originale. À partir d'un catalogue de moteurs d'IA, le radiologue pourra choisir celui qui répondra précisément à ses besoins. Rendez-vous aux JFR 2019 pour découvrir cette nouvelle offre.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

La HAS retoque le scanner low-dose pour le dépistage du cancer du poumon
19/05/2016 : La Haute Autorité de Santé (HAS) a publié un rapport dans lequel le dépistage du cancer du poumon par scanner low-dose est considéré comme non pertinent. Parmi les arguments avancés, les nombreux faux positifs et les risques de cancers radio-induits générés par la technique.

Intelligence artificielle en routine: quelles perspectives ?
11/10/2019 : Le plateforme d'intelligence artificielle AiCE, embarquée depuis près d'un an dans certaines modalités de scanographie Canon Medical, est utilisée en routine dans plusieurs hôpitaux universitaires français. Une étude du CHU de Dijon sur l'apport d'AiCE en imagerie cardiaque sera présentée aux JFR 2019.

Téléradiologie : produire des comptes rendus irréprochables en un délai record
09/10/2019 : Dans un contexte de pénurie médicale et de désertification dans certains territoires, la continuité de la prise en charge en radiologie implique un développement significatif de la téléradiologie. Depuis la création du réseau CGTR, ce sont plus de 1.5 millions de patients qui ont été pris en charge par les télérédiologues de CGTR, avec une accélération constante de la demande : en 2019, CGTR a pris en charge en moyenne plus de 37 000 patients par mois en France au sein de son réseau, soit une projection sur l’année de plus de 444 000 prises en charge au minimum. En 2017, ce chiffre n'était que de 270 000 prises en charges, soit une croissance de 64,4 % en 2 ans !

Protocoles de coopération : une prime mensuelle pour les manipulateurs impliqués !
09/09/2019 : Un décret paru au Journal Officiel du 8 septembre 2019 institue une prime pour les manipulateurs impliqués dans les protocoles de coopération. Cela constitue le premier acte de reconnaissance gouvernemental pour ces professionnels souhaitant étendre leur champ de compétences.

La Norme NFC 15-160 new look est parue !
26/09/2018 : L'AFNOR vient de publier la nouvelle Norme NFC 15-160, qui regroupe les dispositions relatives aux installations radiologiques médicales, et qui a fait l'objet d'une mise à jour après une consultation publique.

La radiologie française a-t-elle vraiment besoin du COFRAC ?
21/11/2018 : La radiologie française est très impliquée dans les processus qualité. Mais cela n'empêche pas le COFRAC de travailler sur un référentiel de certification ISO identique à celui des laboratoires de biologie. Le G4 monte au créneau pour affirmer son désaccord.

PIMM: Un système souple et adaptable pour répondre aux besoins territoriaux
12/02/2018 : Le PIMM semble la réponse appropriée du système de Santé pour assurer une permanence des Soins en imagerie médicale. C'est ce qui ressort du webinar, organisé par le Cabinet Houdart & Associés, qui y était consacré et auquel participait le Dr Pascal Béroud, du SRH.