Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Editorial > La radiologie française a-t-elle vraiment besoin du COFRAC ?

La radiologie française a-t-elle vraiment besoin du COFRAC ?

MERCREDI 21 NOVEMBRE 2018 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La radiologie française est très impliquée dans les processus qualité. Mais cela n'empêche pas le COFRAC de travailler sur un référentiel de certification ISO identique à celui des laboratoires de biologie. Le G4 monte au créneau pour affirmer son désaccord.

Bruno Benque

Comme il le fait depuis quelques années pour la biologie médicale, le Comité Français d'Accréditation (COFRAC) pourrait bientôt présenter un référentiel de certification pour les services d'imagerie médicale.

Un processus d'évaluation par des pairs envisagé

Un projet de document a été publié sur le site du COFRAC détaillant les modalités retenues pour ce processus basé sur la Norme ISO 15 189 utilisée pour l'évaluation des laboratoires de biologie médicale. Il s'agirait notamment d'évaluer les ressources matérielles et les aptitudes techniques du service, la pertinence de l’organisation de la structure d’imagerie médicale et la conformité des pratiques avec les exigences du référentiel d’accréditation. La procédure d'évaluation sur site serait réalisée par une équipe d’évaluation, composée d’un évaluateur qualiticien et d’évaluateurs techniques parmi les médecins radiologues, médecins nucléaires ou médecins échographistes. Dans ce cadre, les manipulateurs d'électroradiologie médicale ont été également approchés pour éventuellement faire partie de l'équipe d'évaluation.

Le G4 monte au créneau pour affirmer son désaccord

Le COFRAC annonce avoir été sollicité par des radiologues pour réfléchir à cette procédure de certification. Mais le Conseil National Professionnel de la Radiologie (G4), qui regroupe, rappelons-le, la Société Française de Radiologie (SFR), le Collège des Enseignants en Radiologie de France (CERF), le Syndicat des Radiologues Hospitaliers (SRH) et la Fédération Nationale des Médecins Radiologues (FNMR) affirme n’avoir jamais sollicité cet organisme. Il a publié, le 19 novembre 2018, un communiqué dans lequel il fait part de son désaccord avec cette procédure d'accréditation, arguant que le Cofrac s’appuie dans ce cadre sur "un groupe de travail constitué notamment de trois radiologues, sans expertise reconnue dans ce domaine non mandatés par le G4 et non représentatifs de la profession".

Des radiologues déjà très impliqués dans les processus qualité

Le G4 a rappelé, dans son communiqué, les différents engagements pris par la profession dans le domaine de la qualité, notamment avec la DGS et l’AFNOR dans la réalisation du référentiel LABELIX ou dans la démarche d’accréditation des équipes radiologiques avec la Haute Autorité de Santé (HAS) pour le programme ACR-F (ACcréditation des Radiologues en France). Il ne cautionne dès lors pas l'adaptation de l’accréditation des laboratoires de biologie et annonce ainsi ne soutenir aucune expérimentation envisagée par le Cofrac dans l'état actuel.

À bon entendeur, salut !

Bruno Benque


toshiba

Une année qui démarre dans un climat apaisé
03/01/2019 : L'ensemble de la rédaction de Thema Radiologie vous souhaite le meilleur pour la nouvelle année. Une année qui démarre dans un climat apaisé et qui promet de voir l'accès à l'IRM amélioré. Une année enfin où l'intelligence artificielle ne suscitera plus d'inquiétude ni de fantasmes…

Le G4 répond aux propos acerbes du Pr Didier Raoult
18/12/2018 : Le Conseil national de la radiologie française n'a pas tardé à répondre au Pr Didier Raoult, rédacteur d'un article acerbe sur l'organisation de l'imagerie médicale en France et sur les pratiques des radiologues en particulier.

La radiologie française a-t-elle vraiment besoin du COFRAC ?
21/11/2018 : La radiologie française est très impliquée dans les processus qualité. Mais cela n'empêche pas le COFRAC de travailler sur un référentiel de certification ISO identique à celui des laboratoires de biologie. Le G4 monte au créneau pour affirmer son désaccord.

Édito - Doit-on craindre une pénurie de manipulateurs à moyen terme ?
03/10/2018 : Une pénurie de Manipulateurs d'Électro-Radiologie Médicale (MERM) semble s'annoncer à moyen terme, sous l'effet de plusieurs facteurs. Le processus de recrutement des étudiants et la réforme LMD figurent parmi les causes de ce phénomène.

Édito - Pratiques avancées infirmières: attention à la pertinence des actes !
23/07/2018 : Les pratiques avancées infirmières sont actées depuis le 19 juillet 2018. Cette nouvelle fonction, qui se rapproche de l'exercice médical, permettra à ces nouveaux professionnels de Santé de prescrire certains actes d'imagerie. Un pavé dans la mare des radiologues à l'heure de la pertinence des actes.

Édito - L'interprofessionnalité, pivot de la qualité de vie au travail des manipulateurs
02/05/2018 : En publiant son nouveau Livret vert, l'UIPARM souhaite promouvoir la pluridisciplinarité pour les professionnels paramédicaux, en particulier des manipulateurs. Des notions comme la mobilité choisie ou la mutualisation des compétences, entre autres, favoriseront une meilleure qualité de vie au travail.

Open bar pour les prescripteurs et Happy hour pour les radiologues !
26/03/2018 : Les radiologues se doivent désormais de revendiquer la maîtrise de la pertinence des actes. C'est, en substance, ce que le Dr Laurent Verzaux recommande, dans un texte publié dans le numéro de mars du Journal de Radiologie Diagnostique et Interventionnelle.

Édito - La communauté radiologique française perd un de ses piliers
29/01/2018 : Le Pr Alain Rahmouni nous a quittés le 26 janvier. La communauté radiologique dans son ensemble lui doit beaucoup, lui qui n'avait de cesse de rassembler les compétences et les bonnes volontés. Nous adressons nos pensées affectueuses à sa famille et à ses proches.

Édito - Une année décisive pour le secteur de l'imagerie médicale
05/01/2018 : L'ensemble de la rédaction de Thema Radiologie vous souhaite le meilleur pour la nouvelle année. Une année qui fait suite à une période troublée mais au cours de laquelle le secteur de l'imagerie médicale diagnostique et thérapeutique pourrait poursuivre son développement, grâce notamment à un changement ministériel et à une conjoncture économique qui s'annonce plus favorable.

Édito - Le radiologue et la génération Y des patients
16/10/2017 : Les radiologues ont à faire aujourd'hui, lorsqu'ils doivent annoncer un diagnostic, à une génération de patients connectés, résistants aux changements, au discours parfois contradictoire et souvent revendicatif. La conférence données lors des JFR 2017 sur le thème de l'annonce du diagnostic a donné quelques pistes pour que les radiologues appréhendent mieux cette génération Y des patients.


Un nouveau traceur pour la détection du mélanome
18/01/2019 : Une nouvelle procédure de médecine nucléaire pour la détection du mélanome malin, a été testée avec succès pour la première fois chez l'homme et pourrait améliorer la détection du mélanome primaire et métastatique. 

Nouvel essai clinique autorisé par l'ANSM sur le champ des ultrasons thérapeutiques
17/01/2019 : Un essai clinique mettant en jeu le dispositif SonoCloud-9 vient d'obtenir l'autorisation de l'ANSM. Une nouvelle étape est franchie dans les techniques thérapeutiques par ultrasons de faible intensité.

Radiopédiatrie: l'exposition aux rayonnements ionisants baisse significativement depuis 2010
16/01/2019 : L’IRSN a publié, le 15 janvier 2019, un rapport relatif à l'irradiation médicale diagnostique pour les enfants de moins de 16 ans. Cette exposition a très sensiblement diminué entre 2010 et 2015 en France.

L'AFPPE fête ses 60èmes Journées Scientifiques en Mars 2019
16/01/2019 : L'AFPPE fêtera, les 22 et 23 mars 2019, ses 60èmes Journées scientifiques. L'occasion pour les manipulateurs francophones d'apprécier l'évolution de ce métier au fil du temps, mais aussi de découvrir les pratiques innovantes de la profession.

Des modèles informatiques pour améliorer les stratégies thérapeutiques
15/01/2019 : Les stratégies thérapeutiques pourraient être évaluées par des modèles informatiques. C'est ce que montre une étude publiée dans la Revue Radiology, qui voit en ces modèles des compléments d'information aux essais cliniques.  

Focus sur l'imagerie de l'œil par OCT
15/01/2019 : L'imagerie de l'œil fait la par belle aujourd'hui à la Tomographie par Cohérence Optique (OCT). Un focus sera fait sur cette technologie lors du prochain congrès de la Société française d'Ophtalmologie.

Comprendre les hallucinations grâce à l'IRM fonctionnelle
14/01/2019 : L'IRM fonctionnelle peut aider à comprendre comment apparaissent les épisodes hallucinatoires. C'est ce qu'explique le Pr Renaud Jardri dans une vidéo publiée par les JFIM.  

La phase clinique de la vaccination intratumorale se développe
11/01/2019 : La vaccination intratumorale poursuit son développement en phase clinique. Nanobiotix vient en effet d'anoncer une collaboration dans ce sens avec le MD Anderson Cancer Center de Houston.

Traitement percutané d'occlusion fémorale en vidéo
10/01/2019 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, nous vous présentons aujourd'hui une procédure complexe d'angioplastie d'artère fémorale.

Gestes d'urgence en radiologie: deux sessions de formation en 2019
09/01/2019 : L'identification d'une urgence vitale ou la composition d'un chariot d'urgence, constituent deux thématiques phares des sessions Forcomed organisées en 2019 sur la prise en charge de l'arrêt cardio-respiratoire.


Radioprotection: ce qui devrait changer le 1er juillet 2018
30/03/2018 : L'Ordonnance instituant de nouvelles règles en matière de prévention du risque ionisant devrait entrer en vigueur le 1er juillet 2018. Il n'y aura pas, d'après les informations que nous avons recueillies, de révolution. La gestion des professionnels multi-établissements devrait être revue, la fiche d'exposition devrait disparaître et les PCR externes sont appelés à faire place à des OCR certifiés ISO.

Halcyon, une nouvelle étape pour une radiothérapie plus rentable à l'échelle mondiale
11/05/2017 : Avec Halcyon, Varian Médical Systems propose une nouvelle modalité d’IRMT centrée sur l’humain et la convivialité, qui automatise et rationalise toutes les composantes d’un traitement de radiothérapie.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Vidéo: présentation du scanner Aquilion Prime SP de Toshiba Medical
29/11/2017 : Suite de notre série de présentations en vidéo des modalités haut de gamme Toshiba Medical présentées lors des JFR 2017. Aujourd'hui, le scanner Aquilion Prime SP.

Nouvel essai clinique autorisé par l'ANSM sur le champ des ultrasons thérapeutiques
17/01/2019 : Un essai clinique mettant en jeu le dispositif SonoCloud-9 vient d'obtenir l'autorisation de l'ANSM. Une nouvelle étape est franchie dans les techniques thérapeutiques par ultrasons de faible intensité.

Focus sur l'imagerie de l'œil par OCT
15/01/2019 : L'imagerie de l'œil fait la par belle aujourd'hui à la Tomographie par Cohérence Optique (OCT). Un focus sera fait sur cette technologie lors du prochain congrès de la Société française d'Ophtalmologie.

Radiopédiatrie: l'exposition aux rayonnements ionisants baisse significativement depuis 2010
16/01/2019 : L’IRSN a publié, le 15 janvier 2019, un rapport relatif à l'irradiation médicale diagnostique pour les enfants de moins de 16 ans. Cette exposition a très sensiblement diminué entre 2010 et 2015 en France.

La radiologie française se dote d'un écosystème national en Intelligence artificielle
04/06/2018 : À l'occasion d'un séminaire sur l'Intelligence artificielle organisé le 2 juin 2018, le Dr Jean-Philippe Masson et le Pr Jean-François Meder ont annoncé la création, par le G4, d'un écosystème national dédié qui utilisera les quelques 500 millions de dossiers radiologiques qu'il traite au quotidien.

Les précautions liées au gadolinium se durcissent aux États-Unis
20/12/2017 : Alors qu'elle avait, jusqu'ici, rechigné à s'aligner sur les mesures de précaution prises en Europe sur le thème de la nocivité de certains produits de contraste au gadolinium, la FDA américaine vient de durcir sa position. Elle l'a annoncé le 19 décembre 2017.

Radioprotection des travailleurs: les premiers nouveaux décrets sont parus
05/06/2018 : Les décrets modifiant les règles de radioprotection des travailleurs sont parus ce 4 juin 2018. Parmi les évolutions majeures, l'avènement du Conseiller en radioprotection et la disparition de la fiche de poste.