Vous êtes dans : Accueil > Actualités > SIH et téléradiologie > INFINITT: one platform, Infinitt possibilities !

INFINITT: one platform, Infinitt possibilities !

MARDI 09 OCTOBRE 2018 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Avec sa plateforme IHP, INFINITT Healthcare met à disposition des acteurs de l'imagerie médicale une suite de modules aux fonctionnalités aussi diverses qu'un PACS lauréat du KLAS , un DACS, ainsi qu'un archivage VNA véritable centre d'un écosystème de soins.

INFINITT Healthcare

Fondée en Corée du Sud en 1997, INFINITT dispose aujourd'hui de 6300 clients dans 52 pays et est cotée à la bourse de Seoul.

Une offre innovante et évolutive de modules cliniques

INFINITT Healthcare est éditeur et intégrateur de solutions de Santé et comprend plus de 300 personnes dédiées en R&D. La société décline ainsi une offre innovante de solutions cliniques au travers d'une seule et même plateforme appelée IHP (INFINITT Healthcare Platform). Cette configuration unique favorise un déploiement rapide et évolutif, avec des couts maitrisés et connus à l'avance. Il est dès lors aisé, au fur et à mesure de la vie de l'institution, d'ajouter des modules sans remettre le fonctionnement initial en question.

Un module PACS lauréat du KLAS depuis 10 ans

IHP comprend un certain nombre de modules dont les principaux sont, tout d'abord, le MODULE PACS qui a la particularité d'être multidisciplinaire. Il propose en effet, sur une base de données unique, plusieurs interfaces adaptées aux différentes pratiques des acteurs de l'imagerie médicale, avec des outils et des présentations dédiés dans les domaines de la radiologie, sénologie, cardiologie, radiothérapie, ophtalmologie, anatomopathologie et imagerie dentaire.

Tous sont déclinés en outils de mobilité, nécessaires aux professionnels nomades que l'on trouve désormais dans les organisations actuelles. Ce module PACS connaît aujourd'hui une notoriété significative, puisqu'il est lauréat du KLAS Award depuis 10 ans dans la catégorie Community PACS.

Un module VNA comme point central d'un écosystème de soins

La plateforme IHP se décline également au travers d'un MODULE VNA permettant de stocker, gérer, échanger et partager les données DICOM et non-DICOM entre des systèmes multiples sur la base d'interfaces standardisées. C'est également la solution pour la mise en place de workflows formalisés lorsque qu'aucune interface standardisée n'est disponible, comme au sein des plateaux techniques non connectés. Disposant de capacités d'interopérabilité reconnues (adoption de FHIR dès les travaux préliminaires sur la norme et participation active aux différents "Connectathon" dans le monde entier), le MODULE VNA est l'entrepôt de données conçu pour jouer le rôle central dans la création d'un écosystème de soins de santéévolutif et ouvert.

Le module VNA permet également de mettre à disposition de ses utilisateurs des outils de gestion du cycle de vie de la donnée conforme aux exigences médico-légales locales, mais aussi de gérer les droits d'accès conformément aux dernières lois de santé. Enfin, il intègre une interface d'administration unique pour toutes les fonctionnalités complémentaires (pre et postfetch, routing, tag morphing etc...)

DoseM, le DACS intégrant un panel complet d'outils dédiés à l'optimisation des pratiques

Ce MODULE DACS, nommé DoseM dispose de fonctions avancées d’autoparamétrage. Sa mise en production ne nécessite que peu d’actions afin d'assurer un fonctionnement rapide et complet. Dose M inclut dans sa version de base tous les outils indispensables à la surveillance et au recueil de la dose délivrée mais également à l'optimisation des pratiques (fantômes anthropomorphiques, dose à l'organe ou à la peau etc.).

Enfin, IHP est également ouverte au monde qui l'entoure, comme le montrent les deux partenariats passés avec, d'une part, Vieviewer, l'interface de visualisation du parcours patient sous forme de ligne de vie ou encore avec EnvoyAI, place de marché d’applications algorithmiques accessibles dans l’environnement de lecture du viewer PACS G7 d’INFINITT.

INFINITT sera présent aux JFR 2018, Stand 117, Hall Passy Niveau 1.

Thema Radiologie avec INFINITT Healthcare


toshiba

Marché public de téléradiologie: le Resah apporte des explications juridiques et déontologiques
18/02/2019 : Le Resah a souhaité apporter des précisions sur le marché de téléradiologie qu'il propose à ses adhérents depuis ce mois-ci. Il souhaite ainsi donner des explications juridiques et déontologiques aux critiques du G4.

Marché de téléradiologie du RESAH: le G4 évoque la charte de déontologie
15/02/2019 : Alors que le RESAH propose, depuis peu, un marché de téléradiologie aux établissements de Santé qui le souhaitent, le G4 conteste certaines pratiques relatives à cet accord qu'il trouve contraires à la charte de déontologie mise à jour en décembre 2018.

Téléradiologie: le RESAH opte pour un modèle conçu par les professionnels de l'imagerie
15/02/2019 : Pour concrétiser le premier marché de téléradiologie réalisé par une centrale d’achat, le RESAH a choisi le consortium Deeplink Medical/ Imadis pour les activités d’urgence. Cédric Munschy, Directeur commercial de Deeplink Medical et le Dr Vivien Thomson, Président d'Imadis, évoquent les atouts qui ont motivé ce choix, tant sur le plan technique que sur le professionnalisme médical.

LE RESAH choisit ACETIAM pour son marché de plateforme de téléradiologie
13/02/2019 : Dans le cadre de son marché de " Plateforme de Téléradiologie et réalisation de prestations intellectuelles", le RESAH a fait le choix d'ACETIAM. L'éditeur accompagne ainsi les établissements au niveau technique et médico-organisationnel.

Le DPC intègre désormais une orientation Qualité et Sécurité en téléradiologie
05/02/2019 : Le DPC vient de se doter, par Arrêté ministériel, une nouvelle orientation relative à la qualité et à la sécurité des actes de télémédecine. Les professionnels de l'imagerie médicale devraient donc être impactés par cette disposition à court terme.

Un premier marché de téléradiologie attribué par le RESAH
29/01/2019 : Un groupement formé par Imadis et Deeplink Medical vient de se voir attribuer le marché de la téléradiologie par la plateforme d'achat RESAH pour les hôpitaux publics.

Les perspectives américaines d'un éditeur français
08/01/2019 : Des perspectives intéressantes s'ouvrent désormais pour Intrasense, qui vient de signer un accord de partenariat avec Apollo, l'éditeur américain d'archive neutre.

Imadis téléradiologie ouvre un second centre d'urgences
27/11/2018 : La société Imadis Téléradiologie vient d'ouvrir un second centre d'interprétation des examens d'urgences. Elle confirme son développement au service de la continuité de la prise en charge radiologique.

Le technologie d'impression LED, une innovation pour l'imagerie médicale
07/11/2018 : Les congressistes des JFR 2018 ont pu découvrir les solutions d'impression LED innovantes présentées par OKI Europe, spécialement conçues pour l'imagerie médicale et qui allient qualité d'image, économies et gain de temps.

Une session de formation sur les aspects technologiques et juridiques de la téléradiologie
11/10/2018 : FORCOMED propose aux radiologues et aux manipulateurs impliqués dans les pratiques de la téléradiologie une session de formation centrée sur les aspects technologiques et réglementaires spécifiques. Début de la formation le 15 octobre 2018.


Marché public de téléradiologie: le Resah apporte des explications juridiques et déontologiques
18/02/2019 : Le Resah a souhaité apporter des précisions sur le marché de téléradiologie qu'il propose à ses adhérents depuis ce mois-ci. Il souhaite ainsi donner des explications juridiques et déontologiques aux critiques du G4.

Dosimétrie patient: de nouvelles notions dans le projet de Décision ASN en cours d'élaboration
15/02/2019 : Un projet de décision de l'ASN est en cours de consultation entre experts pour faire évoluer les dispositifs d'évaluation des doses délivrées au patient en radiologie et médecine nucléaire, incluant les notions de NRI et de VGD.

Marché de téléradiologie du RESAH: le G4 évoque la charte de déontologie
15/02/2019 : Alors que le RESAH propose, depuis peu, un marché de téléradiologie aux établissements de Santé qui le souhaitent, le G4 conteste certaines pratiques relatives à cet accord qu'il trouve contraires à la charte de déontologie mise à jour en décembre 2018.

Téléradiologie: le RESAH opte pour un modèle conçu par les professionnels de l'imagerie
15/02/2019 : Pour concrétiser le premier marché de téléradiologie réalisé par une centrale d’achat, le RESAH a choisi le consortium Deeplink Medical/ Imadis pour les activités d’urgence. Cédric Munschy, Directeur commercial de Deeplink Medical et le Dr Vivien Thomson, Président d'Imadis, évoquent les atouts qui ont motivé ce choix, tant sur le plan technique que sur le professionnalisme médical.

L'assurance qualité devient systémique en imagerie médicale et médecine nucléaire
14/02/2019 : Le texte législatif relatif à la gestion du risque en imagerie médicale diagnostique qui vient d'être publié introduit une évolution systémique de la gestion du risque dans ce domaine. Parmi les dispositions remarquables, notons le programme d'actions d'amélioration ou la notion d'habilitation des utilisateurs.

MLCTO: un seul rendez-vous pour tous les acteurs du traitement de l'occlusion coronaire chronique
13/02/2019 : Fort du succès rencontré lors des précédentes éditions, le MLCTO 2019 sera encore cette année the place to be pour apprendre ou revoir les techniques de traitement percutané de l'occlusion coronaire chronique. Praticiens débutants et experts, ainsi que les paramédicaux, seront ainsi réunis en un lieu unique.

LE RESAH choisit ACETIAM pour son marché de plateforme de téléradiologie
13/02/2019 : Dans le cadre de son marché de " Plateforme de Téléradiologie et réalisation de prestations intellectuelles", le RESAH a fait le choix d'ACETIAM. L'éditeur accompagne ainsi les établissements au niveau technique et médico-organisationnel.

Une nouvelle technologie pour un diagnostic amélioré de la maladie cardiovasculaire
12/02/2019 : Une nouvelle technique non invasive d'exploration de l'artère carotide, la vMSOT est très prometteuse. Elle pourrait fournir une évaluation plus précoce et plus précise du risque de maladie cardiovasculaire, selon une étude publiée dans la revue Radiology.

De la faute grave dans l'exécution d'un contrat d'exploitation d'un scanographe
12/02/2019 : Pour le premier volet de notre série d'articles juridiques, nous avons choisi de traiter le thème de la faute grave. Et le cas mis en lumière ne concerne pas les relations entre employeur et employé, mais un contrat d'exploitation d'un scanner en établissement privé.

Parkinson: le région cérébrale du contrôle des impulsions identifiée
11/02/2019 : Pour étudier les mécanismes responsables de troubles du contrôle des impulsions pour les patients parkinsoniens, un programme DHUNE a utilisé le PETScan. Cela a permis de visualiser la région cérébrale impliquée.


L'assurance qualité devient systémique en imagerie médicale et médecine nucléaire
14/02/2019 : Le texte législatif relatif à la gestion du risque en imagerie médicale diagnostique qui vient d'être publié introduit une évolution systémique de la gestion du risque dans ce domaine. Parmi les dispositions remarquables, notons le programme d'actions d'amélioration ou la notion d'habilitation des utilisateurs.

Radioprotection: ce qui devrait changer le 1er juillet 2018
30/03/2018 : L'Ordonnance instituant de nouvelles règles en matière de prévention du risque ionisant devrait entrer en vigueur le 1er juillet 2018. Il n'y aura pas, d'après les informations que nous avons recueillies, de révolution. La gestion des professionnels multi-établissements devrait être revue, la fiche d'exposition devrait disparaître et les PCR externes sont appelés à faire place à des OCR certifiés ISO.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

La CGIM devient le Groupe Vidi
18/10/2018 : La CGIM est devenue, lors de son Assemblée Générale du 12 octobre 2018, le Groupe VIDI. Cette marque identifie désormais le premier groupe national de radiologues mutualisant leurs ressources.

De la faute grave dans l'exécution d'un contrat d'exploitation d'un scanographe
12/02/2019 : Pour le premier volet de notre série d'articles juridiques, nous avons choisi de traiter le thème de la faute grave. Et le cas mis en lumière ne concerne pas les relations entre employeur et employé, mais un contrat d'exploitation d'un scanner en établissement privé.

Dosimétrie patient: de nouvelles notions dans le projet de Décision ASN en cours d'élaboration
15/02/2019 : Un projet de décision de l'ASN est en cours de consultation entre experts pour faire évoluer les dispositifs d'évaluation des doses délivrées au patient en radiologie et médecine nucléaire, incluant les notions de NRI et de VGD.

Marché de téléradiologie du RESAH: le G4 évoque la charte de déontologie
15/02/2019 : Alors que le RESAH propose, depuis peu, un marché de téléradiologie aux établissements de Santé qui le souhaitent, le G4 conteste certaines pratiques relatives à cet accord qu'il trouve contraires à la charte de déontologie mise à jour en décembre 2018.

Téléradiologie: le RESAH opte pour un modèle conçu par les professionnels de l'imagerie
15/02/2019 : Pour concrétiser le premier marché de téléradiologie réalisé par une centrale d’achat, le RESAH a choisi le consortium Deeplink Medical/ Imadis pour les activités d’urgence. Cédric Munschy, Directeur commercial de Deeplink Medical et le Dr Vivien Thomson, Président d'Imadis, évoquent les atouts qui ont motivé ce choix, tant sur le plan technique que sur le professionnalisme médical.

Incident de radioprotection de faible gravité au CH d'Avignon
08/02/2019 : Le CH d'Avignon a fait preuve de réactivité lorsqu'a été constatée une fuite dans le bac de recueil des effluents radioactifs provenant des sanitaires des patients de médecine nucléaire. L'ASN a classé cet événement au niveau 1 de l'échelle INES.

Un nouvel espoir de procréer grâce à l'embolisation des fibromes utérins
13/06/2017 : L’embolisation partielle des fibromes utérins pourrait devenir le traitement de première intensifn pour les femmes qui souhaitent procréer. C’est ce qu’a montré une étude portugaise publiée dans la revue Radiology.