Vous êtes dans : Accueil > Actualités > IRM > Une feuille de route pour une recherche internationale sur la rétention de gadolinium

Une feuille de route pour une recherche internationale sur la rétention de gadolinium

MERCREDI 12 SEPTEMBRE 2018 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La revue Radiology publie, ce 12 septembre 2018, la feuille de route du groupe de recherche international sur la sécurité et les vigilances concernant les produits de contraste à base de Gadolinium. Obtenir des informations cliniques précises, déterminer si la rétention affecte réellement les tissus et normaliser les méthodes de mesure sont parmi les axes de travail retenus.

Gadolinium

En février 2018, un atelier, coparrainé par les NIH, la Radiological Society of North America (RSNA) et l'American College of Radiology (ACR), s'est tenu au National Institutes of Health (NIH) à Bethesda (Maryland) pour étudier les actions à mener en termes de sécurité et de rétention des produits de contraste à base de gadolinium (GBCA).

Aucune preuve scientifique que le gadolinium retenu est nocif

Depuis l'autorisation initiale d'utilisation en 1988, plus de 450 millions de doses intraveineuses de GBCA ont été administrées dans le monde entier. Bien que les GBCA soient considérés comme sûrs, certains types de GBCA ont été associés à une affection rare appelée fibrose systémique néphrogénique, qui survient principalement chez les patients atteints d'une maladie rénale avancée. Plus récemment, des preuves de plus en plus nombreuses ont démontré une rétention à long terme du gadolinium dans les tissus humains après une exposition au GBCA. Cependant, il n'existe actuellement aucune preuve scientifique indiquant que le gadolinium retenu est nocif. De plus, il n'existe aucune association scientifique prouvée entre une gamme de symptômes rapportés par les patients et une exposition au GBCA.

Promouvoir une recherche collaborative globale pour obtenir une réponse clinique

Les organisateurs de l'atelier ont invité un groupe international d'experts, chercheurs, fabricants de GBCA et représentants de la FDA, à discuter de la littérature actuelle, à identifier les lacunes dans les connaissances, à hiérarchiser les futures initiatives de recherche et à promouvoir les études collaboratives normalisées. "Nous espérons que cette feuille de route pourra servir à promouvoir une recherche collaborative globale qui puisse aborder efficacement les questions importantes sur la signification clinique de la rétention de gadolinium chez les patients explorés par IRM injecté", a déclaré le Dr Herbert Y. Kressel, professeur de radiologie à la Harvard Medical School à Boston, ancien rédacteur en chef de Radiology et co-auteur du rapport.

Déterminer si la rétention de gadolinium affecte la fonction des tissus humains

"Malgré le haut niveau d’intérêt pour la rétention de gadolinium observé dans le cerveau des patients recevant des GBCA, j’ai noté la nécessité d’un programme de recherche plus complet et coordonné pour les nombreuses questions sans réponse concernant la rétention du gadolinium et sa signification clinique", poursuit le Dr Kressel. Les plus grandes priorités dans la recherche sur le GBCA sont de déterminer si la rétention de gadolinium affecte négativement la fonction des tissus humains, si les populations vulnérables sont plus à risque et si la rétention est causalement associée à des manifestations cliniques à court ou à long terme. "L’atelier a permis d’identifier les lacunes à combler pour comprendre la signification clinique des augmentations du signal observées dans le cerveau des patients recevant ces solutés, ainsi que celles dues à la rétention du gadolinium dans les os, la peau et le foie quand d'autres parties du cerveau qui ne démontrent pas d'élévation d'intensité du signal sur l'IRM, ajoute le Dr Kressel. Comprendre les changements biologiques dus à ces phénomènes est essentiel pour déterminer la signification clinique, le cas échéant, de la rétention du gadolinium."

Normaliser et valider des méthodes de mesure spécifiques au gadolinium

L'atelier a également été utile pour souligner la nécessité d'identifier spécifiquement les populations potentiellement vulnérables de patients susceptibles de libérer des composés à base de gadolinium stockés à long terme, par exemple dans les os. Il s'agit notamment des femmes ménopausées, des femmes enceintes ou allaitantes, des fœtus et des jeunes enfants présentant des os et autres organes en développement continu, ainsi que les patients souffrant de maladies chroniques sujets à de nombreux d'examens IRM injectés. La feuille de route met en lumière les lacunes dans la recherche sur la GBCA, propose des méthodes pour combler ces lacunes et identifie la faisabilité et les limites de chaque approche en évaluant les niveaux de priorité. La normalisation et la validation des méthodes de mesure des tissus et des procédures d’assurance qualité relatives au gadolinium et au GBCA sont essentielles à ces efforts.

Les auteurs soulignent également la nécessité d'étudier les bases de données sur les grandes populations existantes, telles que la Mayo Clinic Study of Aging, avec un grand nombre de patients qui subissent des examens d'IRM injectés. Selon le Dr Kressel, l'analyse de ces types de bases de données peut aider à identifier des pôles d'intérêt spécifiques qui pourraient être abordés dans des études prospectives contrôlées.

Thema radiologie avec RSNA


toshiba

L'IRM met à jour la tricherie de jeunes footballeurs béninois
13/09/2018 : Après un contrôle de leur âge osseux par IRM, 10 joueurs de l'équipe nationale de jeunes béninois ont été découverts quant à leur âge réel. L'équipe entière a été suspendue de la coupe d'Afrique des nations.

Une feuille de route pour une recherche internationale sur la rétention de gadolinium
12/09/2018 : La revue Radiology publie, ce 12 septembre 2018, la feuille de route du groupe de recherche international sur la sécurité et les vigilances concernant les produits de contraste à base de Gadolinium. Obtenir des informations cliniques précises, déterminer si la rétention affecte réellement les tissus et normaliser les méthodes de mesure sont parmi les axes de travail retenus.

Actualité du parc IRM francophone en septembre 2018
11/09/2018 : Dans notre série relative aux évolutions du parc IRM francophone, nous avons relevé cet été trois installations de machines à Ollioules, La Rochelle et Tunis.

Des lésions cérébrales plus fréquentes chez les footballeuses jouant fréquemment de la tête
31/07/2018 : Une étude publiée dans la revue Radiology objective un risque accru pour les joueuses de football jouant fréquemment de la tête, par rapport aux hommes. Ces sportives présentent en effet des changements plus importants dans le tissu cérébral après des impacts répétés du ballon.

La susceptibilité magnétique peut aider à prédire la progression de la SEP
16/07/2018 : La cartographie par susceptibilité magnétique étudie les niveaux de fer dans le cerveau des patients atteints de sclérose en plaques (SEP). L'IRM devient ainsi un prédicateur de développement d'un handicap physique ou cognitif, selon une étude publiée dans la revue Radiology.

Imagerie IRM de la pathologie maligne du pelvis féminin
12/07/2018 : Une nouvelle formation sur l'IRM pelvienne en pathologie tumorale féminine est lancée par FORCOMED en e-learning. Une session DPC avec ateliers pratiques est prévue en novembre 2018.

Actualités du parc IRM français en juin 2018
11/07/2018 : Dans le cadre de notre revue de l'évolution du parc IRM français, voici des nouvelles de Sarrebourg, de Montpellier et de Cahors.

Actualités du parc IRM français
28/06/2018 : En cette période estivale, deux projets d'installation d'IRM nous ont été signalés, l'un finalisé à Chateauroux, l'autre en projet à Castres.

L'IRM 7T favoriserait la libération du mercure contenu dans les amalgames dentaires
26/06/2018 : Du mercure contenu dans les amalgames dentaires peut être libéré dans la bouche du patient sous l'effet d'une exposition à l'IRM. Une étude parue dans la revue Radiology montre que l'IRM 7T accentue fortement ce phénomène.

Le marquage de spin pour explorer les variations de flux sanguin cérébral sans injection
12/06/2018 : Le marquage artériel de spin permet, sans injection de produit de contraste, d'évaluer les variations de débit sanguin cérébral responsables de troubles cognitifs chez les jeunes insuffisants rénaux chroniques. C'est ce que montre une étude publiée dans la revue Radiology.


Le Pr Anne Cotten présente les prochaines Journées Francophones de Radiologie
21/09/2018 : L'imagerie juste sera le thème principal des prochaines Journées Francophones de Radiologie diagnostique et interventionnelle (JFR). À l'occasion d'une matinée de présentation organisée par la SFR, Le Pr Anne Cotten, Présidente de l'événement cette année, a annoncé les moments phares attendus, comme le Data challenge dédié à l'Intelligence Artificielle ou l'imagerie médico-légale et forensique.

Cas clinique trompeur en imagerie gynécologique
20/09/2018 : Dans une vidéo publiée sur le site des Journées Francophones d'imagerie médicale (JFIM), le Dr Thierry Pousse présente en vidéo un cas clinique trompeur en imagerie gynécologique.

Proxymage, ou l'imagerie au service des parcours de Santé
19/09/2018 : Proxymage est la solution de partage et d'échange d'images médicales la mieux adaptée aux parcours de Santé. Christian Gourdin, Directeur Général d'Inovelan, revient pour nous sur les applications de cette solution dans les parcours de soins coordonnés avec l’exemple des RCP de cancérologie, dans la prise en charge des AVC urgents ou plus généralement dans la mise à disposition des images médicales pour les professionnels de Santé.

Deux guides AFPPE de formation à la radioprotection approuvés par l'ASN
19/09/2018 : L'AFPPE vient d'obtenir l'approbation de l'ASN pour les guides dédiés à la formation à la radioprotection des personnes exposées aux rayonnements ionisants qu'elle a élaborés, dont un en collaboration avec l'AFTMN.

Les actions de la FNMR lors des JFR 2018
19/09/2018 : La Fédération Nationale des Médecins Radiologues (FNMR organisera deux événements lors des JFR 2018: une réunion d'information ainsi que le 3ème speed-dating dédié aux jeunes radiologues.

Les apports de l'ablation thermique dans le traitement du cancer du poumon
18/09/2018 : L'ablation thermique se place comme un traitement sûr et efficace pour le cancer du poumon à un stade précoce, selon une étude publiée dans la revue Radiology. Les résultats montrent que l'ablation peut être une alternative efficace pour les patients qui ne peuvent subir une chirurgie et elle permet la biopsie en cours de procédure.

Métastases hépatiques chimio-résistantes: des biomarqueurs comme facteurs pronostiques de survie
17/09/2018 : Des biomarqueurs peuvent agir comme facteurs pronostiques de survie pour des patients présentant des métastases colorectales hépatiques chimio-résistantes après traitement par radio-embolisation Y-90.

Chimio-embolisation du carcinome hépato-cellulaire: une reconnaissance mondiale
14/09/2018 : Guerbet a annoncé le 11 septembre 2018 avoir obtenu une autorisation pour l'indication de Lipiodol® Ultra Fluid en Belgique, en Irlande, au Portugal, à Hong-Kong et aux Philippines, dans la chimio-embolisation des CHC.

Le service de radiologie de l'Hôpital Clinique Claude Bernard de Metz passe la cinquième
13/09/2018 : Utilisateurs du PACS SYNAPSE (produit Fujifilm distribué par Softway Medical) depuis une dixaine d’années, les radiologues de l’hôpital clinique Claude Bernard sont les premiers à expérimenter la toute nouvelle version du PACS FUJIFILM (Picture Archiving and Communication System). Synapse 5 marque un tournant majeur, le passage d’un client lourd à full web. Le Docteur Saad Jaafar, radiologue associé, revient pour nous sur leur expérience en tant que site pilote.

L'IRM met à jour la tricherie de jeunes footballeurs béninois
13/09/2018 : Après un contrôle de leur âge osseux par IRM, 10 joueurs de l'équipe nationale de jeunes béninois ont été découverts quant à leur âge réel. L'équipe entière a été suspendue de la coupe d'Afrique des nations.


ANGIODROID, The CO2 injector
02/03/2015 : L'administration de CO2 est désormais un acte dépourvu de tout risque secondaire, grâce à l'avancée technologique représentée par l'ANGIODROID. Cet injecteur permet de s'affranchirt partiellement de produit de contraste de manière contrôlée et sécurisée.

Gadolinium: légère inflexion de l'interdiction éditée en mars 2017
11/07/2017 : Les recommandations de l’Agence européenne de pharmacovigilance sur l’utilisation des produits de contraste gadolinés ont guère évolué depuis mars dernier et après un nouvel examen de la situation. Le dossier est désormais dans les mains du CHMP.

Vidéo: Bayer rapproche les radiologues de leurs patients
11/12/2017 : Sophie NDiaye, Responsable Marketing Radiologie et, Marion Guillou-Mas Responsable Digital Radiologie pour Bayer, nous ont reçu sur leur stand des JFR 2017 pour une interview à propos des nouvelles solutions élaborées par cet acteur historique dédiées aux radiologues et aux patients.

L'impact d'un stress post-traumatique étudié par IRM
17/03/2016 : Selon une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, l’IRM montre des différences surprenantes dans la structure du cerveau chez les survivants de tremblement de terre qu’ils aient manifesté ou non un état de stress post-traumatique (PTSD).  

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

HighTech 2017: les stents actifs arrivent à maturité
10/02/2017 : Les stents actifs arrivent petit à petit à maturité. C’est ce qu’a montré le Dr Souteyrand lors du Congrès HighTech en présentant l’évolution de ces dispositif, notamment des polymères qui en constituent la structure.

Édito - Pratiques avancées infirmières: attention à la pertinence des actes !
23/07/2018 : Les pratiques avancées infirmières sont actées depuis le 19 juillet 2018. Cette nouvelle fonction, qui se rapproche de l'exercice médical, permettra à ces nouveaux professionnels de Santé de prescrire certains actes d'imagerie. Un pavé dans la mare des radiologues à l'heure de la pertinence des actes.

L'IRM MIEUX QUE LA MAMMOGRAPHIE POUR QUALIFIER LES CANCERS AGRESSIFS
01/12/2015 : Les cancers du sein multicentriques ont des dimensions souvent plus importantes à l'IRM qu’à la mammographie. C’est ce que montre une étude italienne qui remarque que l’exploration par IRM est susceptible de faire changer de stratégie thérapeutique.    

Le coroscanner comme alternative à la scintigraphie myocardique
23/02/2016 : Par son aptitude à fournir des données fonctionnelles en complément de l'exploration morphologique des artères coronaires, le coroscanner fait partie désormais des concurrents à la scintigraphie myocardique. C'est ce qu'a affirmé le Pr Philippe Douek lors du dernier Symposium Scanner Volumique.

Communication dans le soin et hypnose ericksonnienne
11/07/2016 : Manipulatrices d'électroradiologie médicale en secteur privé, nous avons adopté des méthodes de communication thérapeutique et d'hypnose Ericksonnienne pour apporter à nos patients du confort lors de leur prise en charge radiologique. De nombreuses applications de ces techniques sont possibles pour cette spécialité.