Vous êtes dans : Accueil > Actualités > IRM > Une feuille de route pour une recherche internationale sur la rétention de gadolinium

Une feuille de route pour une recherche internationale sur la rétention de gadolinium

MERCREDI 12 SEPTEMBRE 2018 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La revue Radiology publie, ce 12 septembre 2018, la feuille de route du groupe de recherche international sur la sécurité et les vigilances concernant les produits de contraste à base de Gadolinium. Obtenir des informations cliniques précises, déterminer si la rétention affecte réellement les tissus et normaliser les méthodes de mesure sont parmi les axes de travail retenus.

Gadolinium

En février 2018, un atelier, coparrainé par les NIH, la Radiological Society of North America (RSNA) et l'American College of Radiology (ACR), s'est tenu au National Institutes of Health (NIH) à Bethesda (Maryland) pour étudier les actions à mener en termes de sécurité et de rétention des produits de contraste à base de gadolinium (GBCA).

Aucune preuve scientifique que le gadolinium retenu est nocif

Depuis l'autorisation initiale d'utilisation en 1988, plus de 450 millions de doses intraveineuses de GBCA ont été administrées dans le monde entier. Bien que les GBCA soient considérés comme sûrs, certains types de GBCA ont été associés à une affection rare appelée fibrose systémique néphrogénique, qui survient principalement chez les patients atteints d'une maladie rénale avancée. Plus récemment, des preuves de plus en plus nombreuses ont démontré une rétention à long terme du gadolinium dans les tissus humains après une exposition au GBCA. Cependant, il n'existe actuellement aucune preuve scientifique indiquant que le gadolinium retenu est nocif. De plus, il n'existe aucune association scientifique prouvée entre une gamme de symptômes rapportés par les patients et une exposition au GBCA.

Promouvoir une recherche collaborative globale pour obtenir une réponse clinique

Les organisateurs de l'atelier ont invité un groupe international d'experts, chercheurs, fabricants de GBCA et représentants de la FDA, à discuter de la littérature actuelle, à identifier les lacunes dans les connaissances, à hiérarchiser les futures initiatives de recherche et à promouvoir les études collaboratives normalisées. "Nous espérons que cette feuille de route pourra servir à promouvoir une recherche collaborative globale qui puisse aborder efficacement les questions importantes sur la signification clinique de la rétention de gadolinium chez les patients explorés par IRM injecté", a déclaré le Dr Herbert Y. Kressel, professeur de radiologie à la Harvard Medical School à Boston, ancien rédacteur en chef de Radiology et co-auteur du rapport.

Déterminer si la rétention de gadolinium affecte la fonction des tissus humains

"Malgré le haut niveau d’intérêt pour la rétention de gadolinium observé dans le cerveau des patients recevant des GBCA, j’ai noté la nécessité d’un programme de recherche plus complet et coordonné pour les nombreuses questions sans réponse concernant la rétention du gadolinium et sa signification clinique", poursuit le Dr Kressel. Les plus grandes priorités dans la recherche sur le GBCA sont de déterminer si la rétention de gadolinium affecte négativement la fonction des tissus humains, si les populations vulnérables sont plus à risque et si la rétention est causalement associée à des manifestations cliniques à court ou à long terme. "L’atelier a permis d’identifier les lacunes à combler pour comprendre la signification clinique des augmentations du signal observées dans le cerveau des patients recevant ces solutés, ainsi que celles dues à la rétention du gadolinium dans les os, la peau et le foie quand d'autres parties du cerveau qui ne démontrent pas d'élévation d'intensité du signal sur l'IRM, ajoute le Dr Kressel. Comprendre les changements biologiques dus à ces phénomènes est essentiel pour déterminer la signification clinique, le cas échéant, de la rétention du gadolinium."

Normaliser et valider des méthodes de mesure spécifiques au gadolinium

L'atelier a également été utile pour souligner la nécessité d'identifier spécifiquement les populations potentiellement vulnérables de patients susceptibles de libérer des composés à base de gadolinium stockés à long terme, par exemple dans les os. Il s'agit notamment des femmes ménopausées, des femmes enceintes ou allaitantes, des fœtus et des jeunes enfants présentant des os et autres organes en développement continu, ainsi que les patients souffrant de maladies chroniques sujets à de nombreux d'examens IRM injectés. La feuille de route met en lumière les lacunes dans la recherche sur la GBCA, propose des méthodes pour combler ces lacunes et identifie la faisabilité et les limites de chaque approche en évaluant les niveaux de priorité. La normalisation et la validation des méthodes de mesure des tissus et des procédures d’assurance qualité relatives au gadolinium et au GBCA sont essentielles à ces efforts.

Les auteurs soulignent également la nécessité d'étudier les bases de données sur les grandes populations existantes, telles que la Mayo Clinic Study of Aging, avec un grand nombre de patients qui subissent des examens d'IRM injectés. Selon le Dr Kressel, l'analyse de ces types de bases de données peut aider à identifier des pôles d'intérêt spécifiques qui pourraient être abordés dans des études prospectives contrôlées.

Thema radiologie avec RSNA


toshiba

Fraude à la date de naissance: l'âge osseux par IRM pas toujours eficace
23/05/2019 : L'âge osseux par IRM auquel se soumettent les jeunes joueurs internationaux de football n'est pas toujours efficace en Afrique. Deux joueurs guinéens viennent en effet d'être suspendus pour fraude à la date de naissance.

Distorsion des volumes et segmentation pulmonaire à l'IRM: une étude pour les évaluer
16/05/2019 : La distorsion géométrique que l'on rencontre sur une IRM pulmonaire peut être quantifiée. C'est ce qi ressort d'une étude hollandaise publiée dans la Revue European Radiology.

SEP: les axes de recherche spécifiques du programme DHUNE
15/05/2019 : Les recherches sur la compréhension de la SEP avancent. Le Pr Jean Pelletier (AP-HM), revient pour nous sur les travaux du programme DHUNE pour expliquer la remyélénisation afin mieux réparer les lésions et pour tenter d'identifier la maladie plus en amont.

IRM cérébrale: quand l'imagerie médicale devient Art
14/05/2019 : Allier l'imagerie cérébrale, la recherche et l'art, c'est possible. L'œuvre du Pr Denis Ducreux, qui produit des représentations des connections cérébrales par IRM fonctionnelle, en est la preuve.

l'IRM comme marqueur prédictif des coronaropathies chez les femmes
25/04/2019 : Le coroscanner est l'examen de choix pour le diagnostic de sténose coronaire. Mais, selon une étude publiée dans la revue Radiology, l'épaisseur de la paroi des artères coronaires mesurée par IRM est un marqueur prédictif des maladies cardiaques chez les femmes.

Actualité du parc IRM français en avril 2019
23/04/2019 : Dans notre série dédiée à l'évolution du parc IRM français, nous évoquons ici l'installation de modalités de ce type au Havre, à Ambérieu-en-Bugey, ainsi qu'à Carhaix et Guingamp.

Les apports de l'IRM 7T dans le suivi de la SEP
12/04/2019 : Selon une étude parue dans la revue Radiology, le développement de lésions dans la substance grise corticale est un facteur prédictif d’incapacité neurologique chez les personnes atteintes de sclérose en plaques (SEP). Les chercheurs ont montré pour l'occasion le rôle de l'IRM à ultra-haut champ (7T) dans l'évaluation de la progression de la SEP.

SFNR 2019: retour sur le suivi de la SEP par IRM
06/04/2019 : Le Pr François Cotton a présenté, lors de la conférence de presse organisée à l'occasion du congrès 2019 de la SFNR, un topo sur le suivi de la SEP en IRM. Voici son intervention en vidéo.

Les points clés de l'exploration IRM de l'endométriose en e-learning
19/03/2019 : Les points clés de l'exploration de l'endométriose en IRM et la réalisation d'un bilan d'extension en vue d'une prise en charge pluridisciplinaire sont les atouts de la nouvelle formation en e-learning proposée par Forcomed sur ce thème.

L'IRM pour évaluer l'impact du dépôt de fer dans le cerveau après un AVC
15/03/2019 : Selon une étude publiée dans la revue Radiology, une cartographie IRM R2* qui mesure le contenu en fer peut améliorer l'exploration des conséquences des lésions cérébrales causées par les AVC. Les chercheurs misent sur les thérapies de prévention du dépôt de fer pour ralentir ou arrêter la dégénérescence des neurones.


Fraude à la date de naissance: l'âge osseux par IRM pas toujours eficace
23/05/2019 : L'âge osseux par IRM auquel se soumettent les jeunes joueurs internationaux de football n'est pas toujours efficace en Afrique. Deux joueurs guinéens viennent en effet d'être suspendus pour fraude à la date de naissance.

EUCLID, le projet de NRD à l'échelle européenne
22/05/2019 : La Commission Européenne a chargé l'ESR de coordonner un projet de NRD au niveau continental. Cinq groupes de travail ont été constitués et l'EIBIR a mis à disposition une plateforme de recueil de données pour faciliter la collecte et l'exploitation des datas provenant des hôpitaux européens.

Responsabilité d'un centre hospitalier suite à un examen IRM
22/05/2019 : Les patients porteurs d'une dérivation ventriculo-péritonéale doivent satisfaire à un contrôle de la valve lorsqu'ils ont fait l'objet d'un examen IRM. La Cour d'appel de Bordeaux nous le rappelle, qui a dû juger le cas d'une patiente victime d'effets secondaires le lendemain d'une exploration IRM du genou.

Les études confirment l'efficacité de la chimio-embolisation de l'hémangiome hépatique
21/05/2019 : Le traitement de l'hémangiome hépatique par chimio-embolisation a fait l'objet d'une revue des études publiées à ce jour. Cette revue, publiée dans le Journal European Radiology, évalue l’efficacité et la sécurité de cette pratique peu invasive pour cette pathologie.

Surdosage en curiethérapie au CHU de Tours
21/05/2019 : Parce que la procédure de positionnement des grains d'iode 125 n'a pas été respectée, une séance de curiethérapie a entrainé un surdosage sur un patient du CHU de Tours traité pour un cancer de la prostate.

La DGSN marocaine a un nouveau centre de Radiologie
20/05/2019 : Le Roi Mohammed VI du Maroc a inauguré, le 24 avril 2019, un nouveau Centre de radiologie et d'analyses médicales dédié aux fonctionnaires de la Direction Générale de la Sureté Nationale (DGSN).

La radiologie européenne agit pour une communauté des patients plus large
17/05/2019 : Les radiologues européens souhaitent donner plus de visibilité publique à leurs pratiques. C'est la raison pour laquelle l'ESR-PAG, émanation de l'European Society of Radiology (ESR), a élaboré un document présentant sa stratégie de développement de la communauté des patients autour de la spécialité.

Distorsion des volumes et segmentation pulmonaire à l'IRM: une étude pour les évaluer
16/05/2019 : La distorsion géométrique que l'on rencontre sur une IRM pulmonaire peut être quantifiée. C'est ce qi ressort d'une étude hollandaise publiée dans la Revue European Radiology.

Le PET-IRM à l'honneur prochainement à Londres
16/05/2019 : Un congrès de trois jours sera consacré prochainement au PET-IRM, au King's College de Londres. Les spécialistes des deux technologies s'y retrouveront, par des cours séparés, puis communs.

Autorisations des matériels lourds : comment faire ?
15/05/2019 : Le processus d'acquisition d'un nouveau matériel lourd en imagerie médicale est très formalisé et il est nécessaire d'en maîtriser les rouages. C'est la raison pour laquelle Forcomed propose une formation dédiée aux radiologues libéraux à Paris en septembre 2019.


Responsabilité d'un centre hospitalier suite à un examen IRM
22/05/2019 : Les patients porteurs d'une dérivation ventriculo-péritonéale doivent satisfaire à un contrôle de la valve lorsqu'ils ont fait l'objet d'un examen IRM. La Cour d'appel de Bordeaux nous le rappelle, qui a dû juger le cas d'une patiente victime d'effets secondaires le lendemain d'une exploration IRM du genou.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

EUCLID, le projet de NRD à l'échelle européenne
22/05/2019 : La Commission Européenne a chargé l'ESR de coordonner un projet de NRD au niveau continental. Cinq groupes de travail ont été constitués et l'EIBIR a mis à disposition une plateforme de recueil de données pour faciliter la collecte et l'exploitation des datas provenant des hôpitaux européens.

PIMM: Un système souple et adaptable pour répondre aux besoins territoriaux
12/02/2018 : Le PIMM semble la réponse appropriée du système de Santé pour assurer une permanence des Soins en imagerie médicale. C'est ce qui ressort du webinar, organisé par le Cabinet Houdart & Associés, qui y était consacré et auquel participait le Dr Pascal Béroud, du SRH.

Les études confirment l'efficacité de la chimio-embolisation de l'hémangiome hépatique
21/05/2019 : Le traitement de l'hémangiome hépatique par chimio-embolisation a fait l'objet d'une revue des études publiées à ce jour. Cette revue, publiée dans le Journal European Radiology, évalue l’efficacité et la sécurité de cette pratique peu invasive pour cette pathologie.

Surdosage en curiethérapie au CHU de Tours
21/05/2019 : Parce que la procédure de positionnement des grains d'iode 125 n'a pas été respectée, une séance de curiethérapie a entrainé un surdosage sur un patient du CHU de Tours traité pour un cancer de la prostate.

Qualité d'image et réduction des doses au Centre NEURI de Bicêtre
10/05/2019 : Dans son bureau du centre NEURI, le Pr Laurent Spelle nous accordé une interview lors d'un événement organisé par Philips qui collabore avec cette institution depuis longtemps. Il nous parle avec passion de son unité, de la prise en charge des AVC ischémiques et des apports de l'industriel dans l'évolution de la neuro-radiologie interventionnelle.

IRM cérébrale: quand l'imagerie médicale devient Art
14/05/2019 : Allier l'imagerie cérébrale, la recherche et l'art, c'est possible. L'œuvre du Pr Denis Ducreux, qui produit des représentations des connections cérébrales par IRM fonctionnelle, en est la preuve.

Fraude à la date de naissance: l'âge osseux par IRM pas toujours eficace
23/05/2019 : L'âge osseux par IRM auquel se soumettent les jeunes joueurs internationaux de football n'est pas toujours efficace en Afrique. Deux joueurs guinéens viennent en effet d'être suspendus pour fraude à la date de naissance.

Le scanner spectral à comptage photonique entre dans sa phase clinique
13/05/2019 : Le scanner spectral à comptage photonique entre dans sa phase clinique. Une modalité de ce type vient d'être installée aux Hospices Civils de Lyon (HCL).