Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Radiologie générale diagnostique > L'activité des scanners et IRM n'est pas optimisée au Québec

L'activité des scanners et IRM n'est pas optimisée au Québec

MARDI 11 SEPTEMBRE 2018 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le quotidien québécois La Presse rapporte un défaut important d'optimisation des modalités d'imagerie en coupe dans les établissements publics de ce territoire. La pénurie de manipulateurs et la pertinence des examens sont mis en cause.

Québec

L'Association des radiologistes du Québec (ARQ) et la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) ont commandé une étude au Pôle santé HEC Montréal afin d'évaluer le taux d'utilisation des modalités d'imagerie dans les structures publiques du Québec.

Plus de 80% des modalités d'imagerie en coupe sous-utilisées au Québec

Un rapport de recherche, publié en juin 2018 mais dont les conclusions n'ont pas été rendues publiques, a pu être consulté par les journalistes de La Presse qui en a donné les grandes lignes. Il s'avère que les modalités d'imagerie médicale en coupe sont sous-utilisées dans les hôpitaux de Montréal, de Laval et de la Montérégie, pour 81% des scanners et 82% des IRM. Il faut dire que le Ministère a fixé comme objectif un fonctionnement des appareils d'imagerie en coupe de 16 heures par jour, 7 jours sur 7, ce qui est ambitieux.

Un manque de moyens humains et financiers pour le bon fonctionnement des services

L'une des causes majeures de ce dysfonctionnement vient de la pénurie de manipulateurs qui sévit depuis que les structures privées se sont vues transférer la gestion des échographies prises en charge par l'assurance maladie en 2016. Cette mesure a attiré un grand nombre de manipulateurs compétents en échographie dans le privé en raison notamment de leurs conditions de travail qui se seraient détériorées dans le privé. Des voix s'élèvent ainsi pour mettre en exergue les budgets importants consentis par le Ministère pour renouveler le parc de modalités mais pas pour le faire fonctionner correctement.

La pertinence des examens d'imagerie également au centre des préoccupations

Le problème de la pertinence des examens d'imagerie est aussi évoqué par les radiologues interrogés lors de cette enquête, certains d'entre eux évaluant à 25% le taux de demandes inutiles et souhaitant que les prescripteurs soient formés sur ce point. À la FMSQ, on évoque même le développement d'une solution d'aide à la prescription pour accompagner les médecins référents dans le processus de prescription. Enfin, le transfert des scanners et IRM vers le privé a été envisagé mais les tutelles craignent les mêmes effets que pour l'échographie…

Bruno Benque


toshiba

Les radiologues en première ligne pour détecter les signes de violence conjugale
06/02/2019 : Selon une étude publiée dans la revue Radiology, les radiologistes pourraient jouer un rôle crucial dans l'identification des signes de violence conjugale. Les radiologues peuvent identifier précocement les types de blessures potentielles liés à la violence, les classer et travailler en étroite collaboration avec les urgentistes notamment.

Se former au Cone beam pour maîtriser l'imagerie en coupe odontologique
06/02/2019 : FORCOMED organise deux sessions de formation sur le Cone-beam en 2019 à Paris. Cet enseignement répond aux recommandations professionnelles françaises et européennes.

La revue RadioGraphics recherche son prochain rédacteur en chef
04/02/2019 : La Revue Radiographics n'aura bientôt plus de rédacteur en chef. La RSNA lance donc désormais le recrutement, pour septembre 2019, du successeur du Dr Jeffrey S.Klein.

Naissance de France Imageries Territoires
22/01/2019 : France Imageries Territoires est le nouveau groupe français de radiologues libéraux constitué en société. 200 praticiens sont actionnaires de cette entité à laquelle participe le groupe de téléradiologie Télédiag.

Focus sur l'imagerie de l'œil par OCT
15/01/2019 : L'imagerie de l'œil fait la par belle aujourd'hui à la Tomographie par Cohérence Optique (OCT). Un focus sera fait sur cette technologie lors du prochain congrès de la Société française d'Ophtalmologie.

Gestes d'urgence en radiologie: deux sessions de formation en 2019
09/01/2019 : L'identification d'une urgence vitale ou la composition d'un chariot d'urgence, constituent deux thématiques phares des sessions Forcomed organisées en 2019 sur la prise en charge de l'arrêt cardio-respiratoire.

Premières mesures en faveur de la revalorisation des actes d'IRM
18/12/2018 : L'accord entre les radiologues et l'UNCAM de juin 2018 commence à porter ses fruits. Une augmentation des forfaits techniques des examens d'IRM a été annoncée.

Perfectionnez-vous en IRM pelvienne en présentiel et e-learning
13/12/2018 : La formation FORCOMED de perfectionnement à l'IRM pelvienne est reconduite en 2019. Deux sessions en présentiel sont programmées, ainsi qu'un module d'e-learning.

Inscrivez-vous à la formation dédiée à la gestion des produits de contraste
28/11/2018 : Que vous soyez radiologue libéral ou médecin salarié des hôpitaux, vous avez la possibilité de suivre, en mai prochain, une formation Forcomed en e-learning sur le thème de la gestion des produits de contraste.

La charte du médecin radiologue se met à jour
07/11/2018 : Améliorer l'accueil des patients dans les cabinets de radiologie et tenter de simplifier les contraintes administratives des radiologues, sont parmi les objectifs de la charte des médecins radiologues mise à jour récemment par la FNMR.


Marché public de téléradiologie: le Resah apporte des explications juridiques et déontologiques
18/02/2019 : Le Resah a souhaité apporter des précisions sur le marché de téléradiologie qu'il propose à ses adhérents depuis ce mois-ci. Il souhaite ainsi donner des explications juridiques et déontologiques aux critiques du G4.

Dosimétrie patient: de nouvelles notions dans le projet de Décision ASN en cours d'élaboration
15/02/2019 : Un projet de décision de l'ASN est en cours de consultation entre experts pour faire évoluer les dispositifs d'évaluation des doses délivrées au patient en radiologie et médecine nucléaire, incluant les notions de NRI et de VGD.

Marché de téléradiologie du RESAH: le G4 évoque la charte de déontologie
15/02/2019 : Alors que le RESAH propose, depuis peu, un marché de téléradiologie aux établissements de Santé qui le souhaitent, le G4 conteste certaines pratiques relatives à cet accord qu'il trouve contraires à la charte de déontologie mise à jour en décembre 2018.

Téléradiologie: le RESAH opte pour un modèle conçu par les professionnels de l'imagerie
15/02/2019 : Pour concrétiser le premier marché de téléradiologie réalisé par une centrale d’achat, le RESAH a choisi le consortium Deeplink Medical/ Imadis pour les activités d’urgence. Cédric Munschy, Directeur commercial de Deeplink Medical et le Dr Vivien Thomson, Président d'Imadis, évoquent les atouts qui ont motivé ce choix, tant sur le plan technique que sur le professionnalisme médical.

L'assurance qualité devient systémique en imagerie médicale et médecine nucléaire
14/02/2019 : Le texte législatif relatif à la gestion du risque en imagerie médicale diagnostique qui vient d'être publié introduit une évolution systémique de la gestion du risque dans ce domaine. Parmi les dispositions remarquables, notons le programme d'actions d'amélioration ou la notion d'habilitation des utilisateurs.

MLCTO: un seul rendez-vous pour tous les acteurs du traitement de l'occlusion coronaire chronique
13/02/2019 : Fort du succès rencontré lors des précédentes éditions, le MLCTO 2019 sera encore cette année the place to be pour apprendre ou revoir les techniques de traitement percutané de l'occlusion coronaire chronique. Praticiens débutants et experts, ainsi que les paramédicaux, seront ainsi réunis en un lieu unique.

LE RESAH choisit ACETIAM pour son marché de plateforme de téléradiologie
13/02/2019 : Dans le cadre de son marché de " Plateforme de Téléradiologie et réalisation de prestations intellectuelles", le RESAH a fait le choix d'ACETIAM. L'éditeur accompagne ainsi les établissements au niveau technique et médico-organisationnel.

Une nouvelle technologie pour un diagnostic amélioré de la maladie cardiovasculaire
12/02/2019 : Une nouvelle technique non invasive d'exploration de l'artère carotide, la vMSOT est très prometteuse. Elle pourrait fournir une évaluation plus précoce et plus précise du risque de maladie cardiovasculaire, selon une étude publiée dans la revue Radiology.

De la faute grave dans l'exécution d'un contrat d'exploitation d'un scanographe
12/02/2019 : Pour le premier volet de notre série d'articles juridiques, nous avons choisi de traiter le thème de la faute grave. Et le cas mis en lumière ne concerne pas les relations entre employeur et employé, mais un contrat d'exploitation d'un scanner en établissement privé.

Parkinson: le région cérébrale du contrôle des impulsions identifiée
11/02/2019 : Pour étudier les mécanismes responsables de troubles du contrôle des impulsions pour les patients parkinsoniens, un programme DHUNE a utilisé le PETScan. Cela a permis de visualiser la région cérébrale impliquée.


L'assurance qualité devient systémique en imagerie médicale et médecine nucléaire
14/02/2019 : Le texte législatif relatif à la gestion du risque en imagerie médicale diagnostique qui vient d'être publié introduit une évolution systémique de la gestion du risque dans ce domaine. Parmi les dispositions remarquables, notons le programme d'actions d'amélioration ou la notion d'habilitation des utilisateurs.

Radioprotection: ce qui devrait changer le 1er juillet 2018
30/03/2018 : L'Ordonnance instituant de nouvelles règles en matière de prévention du risque ionisant devrait entrer en vigueur le 1er juillet 2018. Il n'y aura pas, d'après les informations que nous avons recueillies, de révolution. La gestion des professionnels multi-établissements devrait être revue, la fiche d'exposition devrait disparaître et les PCR externes sont appelés à faire place à des OCR certifiés ISO.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

La CGIM devient le Groupe Vidi
18/10/2018 : La CGIM est devenue, lors de son Assemblée Générale du 12 octobre 2018, le Groupe VIDI. Cette marque identifie désormais le premier groupe national de radiologues mutualisant leurs ressources.

De la faute grave dans l'exécution d'un contrat d'exploitation d'un scanographe
12/02/2019 : Pour le premier volet de notre série d'articles juridiques, nous avons choisi de traiter le thème de la faute grave. Et le cas mis en lumière ne concerne pas les relations entre employeur et employé, mais un contrat d'exploitation d'un scanner en établissement privé.

Dosimétrie patient: de nouvelles notions dans le projet de Décision ASN en cours d'élaboration
15/02/2019 : Un projet de décision de l'ASN est en cours de consultation entre experts pour faire évoluer les dispositifs d'évaluation des doses délivrées au patient en radiologie et médecine nucléaire, incluant les notions de NRI et de VGD.

Marché de téléradiologie du RESAH: le G4 évoque la charte de déontologie
15/02/2019 : Alors que le RESAH propose, depuis peu, un marché de téléradiologie aux établissements de Santé qui le souhaitent, le G4 conteste certaines pratiques relatives à cet accord qu'il trouve contraires à la charte de déontologie mise à jour en décembre 2018.

Téléradiologie: le RESAH opte pour un modèle conçu par les professionnels de l'imagerie
15/02/2019 : Pour concrétiser le premier marché de téléradiologie réalisé par une centrale d’achat, le RESAH a choisi le consortium Deeplink Medical/ Imadis pour les activités d’urgence. Cédric Munschy, Directeur commercial de Deeplink Medical et le Dr Vivien Thomson, Président d'Imadis, évoquent les atouts qui ont motivé ce choix, tant sur le plan technique que sur le professionnalisme médical.

Incident de radioprotection de faible gravité au CH d'Avignon
08/02/2019 : Le CH d'Avignon a fait preuve de réactivité lorsqu'a été constatée une fuite dans le bac de recueil des effluents radioactifs provenant des sanitaires des patients de médecine nucléaire. L'ASN a classé cet événement au niveau 1 de l'échelle INES.

L'IRM révèle les niveaux de fonctionnalité cérébrale après arrêt cardiaque
20/10/2017 : Après un arrêt cardiaque, l'évaluation des capacités cérébrales fonctionnelles est assez aléatoire. Une étude publiée dans la revue Radiology montre que l'IRM fonctionnelle et le tenseur de diffusion peuvent prédire ces résultats et guider les traitements.