Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Imagerie interventionnelle > La sclérothérapie des endométriomes par cathéter, un traitement qui préserve la fertilité

La sclérothérapie des endométriomes par cathéter, un traitement qui préserve la fertilité

LUNDI 03 SEPTEMBRE 2018 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La sclérothérapie par cathéter est un traitement sûr et efficace des kystes de l'endomètre et pourrait aider à préserver la fertilité des patients. C'est ce que prédit une étude dédiée et publiée dans la revue Radiology.

RSNA

L'endométriose, qui touche environ 10% des femmes en âge de procréer, se produit lorsque l'endomètre se développe hors de l'utérus et gagne les tissus et les organes environnants.

Les endométriomes traités par sclérothérapie

Elle est responsable de la formation d'endométriomes, des kystes ovariens provoquant des douleurs pelviennes et des saignements utérins anormaux. La chirurgie est un traitement courant pour ces endométriomes, mais elle comporte des risques pour le tissu ovarien sain, ce qui peut affecter la fertilité. La sclérothérapie est une option moins invasive qui consiste à insérer une aiguille dans le kyste sous contrôle échographique et à retirer le liquide kystique et à le laver avec une solution d'éthanol.

Le cathéter, mieux que l'aiguille ?

Le Dr Man-Deuk Kim, professeur à l’hôpital de Severance, faculté de médecine de l’Université Yonsei à Séoul, en Corée du Sud, a mené une étude, publiée dans la revue Radiology pour évaluer les limites de cette intervention. "Le contenu de l'endométriome peut être incroyablement épais et collant, remarque-t-il. Une aiguille de calibre 16 ou 18 G, couramment utilisée pour la sclérothérapie, n'est parfois pas assez grande pour évacuer complètement le kyste. Cela peut réduire l'efficacité de l'intervention." Le Dr Kim et ses collègues ont étudié une technique de sclérothérapie qui remplace l'aiguille par un cathéter. En plus de drainer plus facilement le liquide kystique, le cathéter permet des changements de position pendant la procédure, ce qui aide à maximiser l’efficacité de l’éthanol en lui permettant de toucher la paroi du kyste de façon uniforme.

Une étude pour évaluer les apports de la nouvelle technique

Les chercheurs ont évalué la sclérothérapie par cathéter avec 95% d'éthanol chez 14 femmes âgées de 20 à 44 ans atteintes d'endométriome ovarien. Après un an, les kystes avaient diminué en moyenne de 1,1 à 5,8 cm de diamètre. La douleur a été soulagée chez toutes les patientes et les tests sanguins ont indiqué que la fonction ovarienne était bien préservée. Il n'y avait pas de complications liées à la procédure. Il n’y a pas eu de récidive de l’endométriome, même chez les patientes présentant des cloisonnements au sein de leurs kystes. Les multiples compartiments de ces kystes septés peuvent être difficiles à percer avec une aiguille, ce qui peut conduire à une sclérothérapie incomplète. Le cathéter permet cathéter, une fois que l'endométriome est perforé, de manipuler le guide et le cathéter pour détruire les cloisonnements internes, permettant ainsi un traitement plus efficace.

Un traitement préservant la fertilité des patientes

"Dans notre étude, le taux de récidive de sclérothérapie dirigée par cathéter était de 0%, ce qui est très encourageant étant donné que les endométriomes mesurant jusqu'à 13,5 centimètres de diamètre ou ceux qui avaient un cloisonnement interne ont été inclus dans l'étude, poursuit le Dr Kim. Les résultats suggèrent que la sclérothérapie par cathéter pourrait améliorer les résultats cliniques à court terme chez les femmes atteintes de kystes de l'endomètre, tout en préservant la fonction ovarienne et en améliorant la fertilité future.

Les chercheurs envisagent désormais de mener une étude pour comparer la sclérothérapie à la chirurgie en termes de fertilité, de récurrence des kystes et d'amélioration des symptômes cliniques. "J'espère que notre sclérothérapie par cathéter aidera les femmes à éviter la chirurgie tout en maintenant leur réserve ovarienne et leur fertilité", conclut le Dr Kim.

Bruno Benque avec RSNA


toshiba

Installer une salle interventionnelle ou une hybride ? L'ANAP a étudié la question
06/12/2019 : L’ANAP vient de publier un guide d’aide à la décision pour les promoteurs de salle hybride interventionnelle en établissement de Santé. Ce document montre comment le projet médico-soignant du secteur impacte le choix du matériel et la réussite du processus d’installation.

Chimio-embolisation hépatique: Lipiodol approuvé au Danemark
22/11/2019 : Le Danemark vient d’approuver Lipiodol Ultra-Fluide pour les procédures de chimio-embolisation. Il s’ajoute aux nombreux pays déjà convaincus par cette procédure.

Le congrès Neuro IMC fête son neuvième anniversaire en janvier 2020
07/11/2019 : Le congrès Neuro IMC, la référence en neuroradiologie interventionnelle, fêtera sa neuvième édition à Madrid en janvier 2020. Les inscriptions sont ouvertes.

Le système CT-navigation va équiper son premier hôpital aux USA
06/11/2019 : L’UW Health, de l'Université du Wisconsin vient de faire l’acquisition du système CT-navigation d’Imactis. Il s’agit du premier client outre-Atlantique pour cette société française.

Stratégie thérapeutique pour une occlusion de veine cave supérieure en vidéo
25/10/2019 : Le premier webinar ESR Connect est consacré à a statégie thérapeutique pour une occlusion de la veine cave inférieure. Nous vous présentons le webinar dans son intégralité.

Premiers succès pour l'angioplastie coronaire robotisée
24/09/2019 : Les premières angioplasties coronaires assistées par robotique ont été récemment réalisées avec succès sur l'homme. Une étude européenne est en cours pour évaluer la pertinence de ce dispositif.

Bloc opératoire : un guide ASN de formation IBODE qui crée une ambigüité
18/09/2019 : Dans un guide pratique à l'attention des IBODE, l'ASN a ouvert la porte à ces derniers pour les former à l'aide à la réalisation d'actes interventionnels. Mais ce texte comprend quelques dispositions ambigües quant à la nature effective de l'aide qu'ils pourront apporter.

Ischémie critique de jambe : le congrès américain délocalisé en Europe
17/09/2019 : Le congrès mondial AMP, consacré à la prévention et au traitement de l'ischémie critique des membres, se délocalise pour la première fois en Europe en octobre prochain.

Microcirculation coronaire : comment et pourquoi la mesurer ?
17/09/2019 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, un webinar Incathlab sur la mesure de la microcirculation coronaire. Des live cases et des discutions expliquent le rôle de ces mesures dans la pratique.

Interventionnel: Siemens Healthineers fait l'acquisition de Corindus
11/09/2019 : En faisant l'acquisition de la société Corindus, Siemens Healthineers complète son offre en faveur de l'imagerie interventionnelle avec les systèmes robotisés de contrôle à distance des sondes, des guides et des matériels de dilatation vasculaire.


La diversité, une des conditions de l'innovation et de l'excellence en imagerie médicale
10/12/2019 : En collaborant à une étude sur la condition de la femme dans le domaine de la radiologie, des membres éminents de la communauté scientifique radiologique européens et nord-américains ont donné suite au programme « Women in focus » qui avait été organisé lors de l’ECR 2019. Il en résulte une prise de position en faveur de la diversité, une des conditions de l’innovation et de l'excellence.

Le JT du RSNA du 7 décembre 2019
09/12/2019 : Suite de notre série de comptes rendus du RSNA 2019 en vidéo, en partenariat avec les Entretiens Médicaux d'Enghien. Aujourd’hui, un numéro particulier depuis le consulat de France à Chicago. Retour ensuite sur les stands pour des interviews au sujet d’Azmed, Casis, DMS Imaging ainsi que pour des solutions d’e-santé.

Installer une salle interventionnelle ou une hybride ? L'ANAP a étudié la question
06/12/2019 : L’ANAP vient de publier un guide d’aide à la décision pour les promoteurs de salle hybride interventionnelle en établissement de Santé. Ce document montre comment le projet médico-soignant du secteur impacte le choix du matériel et la réussite du processus d’installation.

Le JT du RSNA du 5 décembre 2019
06/12/2019 : Suite de notre série de comptes rendus du RSNA 2019 en vidéo, en partenariat avec les Entretiens Médicaux d'Enghien. Aujourd’hui, les nouveaux algorithmes Terrarecon et le système de reconstruction Sitech Neuton. Le Dr Novellas et le Dr Delemar concluent en évoquant le contenu scientifique du congrès.

Le JT du RSNA du 4 décembre 2019
05/12/2019 : Suite de notre série de comptes rendus du RSNA 2019 en vidéo, en partenariat avec les Entretiens Médicaux d'Enghien. Aujourd’hui, un numéro spécial Philips de nouveautés en IRM, scanner et échographie notamment.

Une plateforme de télémédecine ouverte et autonome
04/12/2019 : Dans un contexte démographique médical tendu et pour répondre aux besoins de continuité de la prise en charge radiologique des populations, les projets de téléradiologie fleurissent. Nous avons rencontré le Dr Stéphane Carre qui est à l’origine d’une plateforme territoriale de téléradiologie et télé-expertise reposant sur un modèle économique innovant et autonome.

Le JT du RSNA du 3 décembre 2019
04/12/2019 : Suite de notre série de comptes rendus du RSNA 2019 en vidéo, en partenariat avec les Entretiens Médicaux d'Enghien. Aujourd’hui, les nouveautés EOS, l’intelligence artificielle selon GE Healthcare, la situation de Guerbet et les interventions du Dr Dominique NGuyen et du Dr Victor Delemar.

Le JT du RSNA du 2 décembre 2019
03/12/2019 : Premier volet de notre série de comptes rendus du RSNA 2019, en partenariat avec les Entretiens Médicaux d'Enghien. Aujourd’hui sont évoquées les solutions Canon Medical, Medexprim et Guerbet, suivies de la minute de Victor Delemar.

Optimiser l’accueil du patient : 3 programmes de formation au choix et ultraciblés pour les équipes de secrétariat
03/12/2019 : A partir de janvier 2020, Forcomed lance 3 nouveaux programmes spécialement conçus pour les équipes d’accueil et de secrétariat de centres d'imagerie médicale, deux en présentiel et une en e-learning.

Des modèles pertinents de deep learning pour la radiographie thoracique
03/12/2019 : Selon une étude publiée dans la revue Radiology, le deep learning peut détecter des résultats de radiographie thoracique cliniquement significatifs aussi efficacement que des radiologues expérimentés. Les chercheurs rapportent que leurs résultats pourraient constituer une ressource précieuse pour le développement futur de modèles d’intelligence artificielle pour la radiographie thoracique.


Une plateforme de télémédecine ouverte et autonome
04/12/2019 : Dans un contexte démographique médical tendu et pour répondre aux besoins de continuité de la prise en charge radiologique des populations, les projets de téléradiologie fleurissent. Nous avons rencontré le Dr Stéphane Carre qui est à l’origine d’une plateforme territoriale de téléradiologie et télé-expertise reposant sur un modèle économique innovant et autonome.

Le retour du modificateur Z officialisé dans un arrêté !
28/08/2019 : Le modificateur Z devrait bientôt faire son retour dans la nomenclature des actes de radiologie. C'est en tout cas ce qui annoncé dans l''Arrêté du 14 août 2019 paru au Journal Officiel.

COMMENT PRÉVENIR LA RÉCIDIVE D'ANÉVRISME INTRA-CÉRÉBRAL ?
10/06/2015 : Des protocoles de suivi à 10 ans par angio-IRM pourraient s'avérer nécessaire afin de prévenir les récidives d'anévrisme intracrânien. C'est ce qui ressort d'une étude publiée dans Radiology.

Installer une salle interventionnelle ou une hybride ? L'ANAP a étudié la question
06/12/2019 : L’ANAP vient de publier un guide d’aide à la décision pour les promoteurs de salle hybride interventionnelle en établissement de Santé. Ce document montre comment le projet médico-soignant du secteur impacte le choix du matériel et la réussite du processus d’installation.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Les ravages de Zika sur le développement cérébral des fœtus
05/09/2016 : Un rapport spécial publié dans la revue Radiology relate les multiples anomalies pouvant subvenir sur des fœtus infectés par le virus Zika. Une étude rétrospective brésilienne montre que la plupart des bébé présentent une ou plusieurs malformations cérébrales.

Le CHU de Poitiers se dote de la première IRM 7T clinique de France
20/11/2019 : La première modalité IRM 7T à vocation clinique de France vient d’être inaugurée au CHU de Poitiers. Un investissement important a été mobilisé pour cette installation qui a fait l’objet de la construction d’un bâtiment spécifique et d’une salle d’examen surdimensionnée en dimensions et en blindage.

La HAS étudie la pertinence de l'intégration de la tomosynthèse dans le dépistage
02/12/2019 : La tomosynthèse intégrée dans le dépistage organisé du cancer du sein chez les femmes à risque modéré fait l’objet d’une étude approfondie de la Haute Autorité de Santé (HAS). SA revue de la littérature internationale la pousse à aller plus loin dans son analyse pour éclaircir quelques points d’interrogation.

La radiologie française a-t-elle vraiment besoin du COFRAC ?
21/11/2018 : La radiologie française est très impliquée dans les processus qualité. Mais cela n'empêche pas le COFRAC de travailler sur un référentiel de certification ISO identique à celui des laboratoires de biologie. Le G4 monte au créneau pour affirmer son désaccord.

Le JT du RSNA du 7 décembre 2019
09/12/2019 : Suite de notre série de comptes rendus du RSNA 2019 en vidéo, en partenariat avec les Entretiens Médicaux d'Enghien. Aujourd’hui, un numéro particulier depuis le consulat de France à Chicago. Retour ensuite sur les stands pour des interviews au sujet d’Azmed, Casis, DMS Imaging ainsi que pour des solutions d’e-santé.