Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Imagerie interventionnelle > Carcinome hépato-cellulaire: la segmentectomie radiologique mieux que la chimio-embolisation ?

Carcinome hépato-cellulaire: la segmentectomie radiologique mieux que la chimio-embolisation ?

MERCREDI 25 AVRIL 2018 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La Segmentectomie Radiologique, une nouvelle technique qui fournit de fortes doses de radiation aux tumeurs tout en épargnant le tissu normal environnant, est prometteuse comme traitement curatif pour les patients atteints d'un cancer du foie au stade précoce, selon une étude publiée en ligne dans la revue Radiology.

RSNA

Le traitement du carcinome hépatocellulaire (CHC) au stade précoce, le type le plus commun de cancer du foie, fait appel à la chirurgie, la transplantation du foie et l'ablation de tumeur par radiofréquence. Cependant, de nombreux patients ne sont pas candidats à ces thérapies. De plus, ces traitements entraînent des coûts importants et des complications potentielles.

Une vision détaillée de la microvascularisation hépatique grâce au Cone Beam

La segmentectomie radiologique (SR) est une option mini-invasive qui utilise le radio-isotope Yttrium-90 (Y90) intégré à des micro-billes cheminées par voie artérielle transcutanée, jusqu'au site de la tumeur, où il vient se poser et délivre son effet radioactif tout en épargnant une grande partie du tissu sain environnant. En utilisant le scanner à faisceau conique (Cone Beam), les radiologues interventionnels acquièrent une vision détaillée de la vascularisation complexe du foie et peuvent concentrer la livraison du Y90 sur le segment pertinent.

"Le Cone Beam a révolutionné notre capacité à effectuer des injections segmentaires isolées à de très petites tumeurs, épargnant la majorité des tissus normaux, explique le Dr Riad Salem, chef de la radiologie interventionnelle vasculaire au département de radiologie de la Northwestern University Feinberg School of Medicine à Chicago. Avant le Cone Beam, nous avions la capacité de focaliser le rayonnement, mais pas avec ce niveau de précision."

Contrôle de la tumeur, ralentissement de sa progression et survie améliorée

Dans une étude publiée dans la revue Raiology, le Dr Salem et ses collègues ont exploré les résultats à long terme chez 70 patients atteints d'un carcinome hépatocellulaire à un stade précoce, qui avaient subi une SR entre 2003 et 2016. Ils ont analysé les réponses des patients au traitement en fonction de deux ensembles de critères couramment utilisés. Basé sur un critère, 90% des patients ont montré une réponse positive à la thérapie, dont 59% une réponse complète. Sur la base d'un deuxième critère, 71% ont obtenu une réponse positive, dont 16% ont obtenu une réponse complète.

La SR a contrôlé la tumeur cible, a ralenti le temps jusqu'à la progression de la maladie et a amélioré les résultats de survie à des taux comparables à l'ablation par radiofréquence, à la chirurgie et à la transplantation pour les patients atteints de CHC au stade précoce. Près des trois quarts des patients n'ont pas fait l'objet de progression du cancer dans la tumeur cible cinq ans après le traitement. La survie globale médiane était de 6,7 ans et les probabilités de survie à un, trois et cinq ans étaient respectivement de 98%, 66% et 57%. La probabilité de survie globale à un, trois et cinq ans était de 100%, 82% et 75% chez les patients dont la tumeur mesurait 3 centimètres ou moins.

Une technique qui pourrait surpasser les effets de la chimio-embolisation

"Les résultats montrent que nous sommes capables de transmettre des résultats curatifs à ces patients, poursuit le Dr Salem. Nos chiffres avec le SR correspondent ou surpassent ceux des autres traitements curatifs en termes de contrôle de la tumeur, de taux de survie et de récurrence." La SR est réalisée en ambulatoire, est peu invasive et a un faible profil de toxicité. Compte tenu de la puissance du rayonnement, les chercheurs affirment que la SR surpasse la chimio-embolisation trans-artérielle, qui a l'inconvénient supplémentaire de nécessiter une hospitalisation. Les chercheurs continuent à suivre les patients du groupe d'étude pendant qu'ils travaillent sur les moyens d'optimiser le traitement.

"Nous voulons voir ces résultats validés chez les patients à plus long terme, conclut le Dr Salem. Nous voulons aussi minimiser le temps entre la consultation et le traitement, et ajuster la dosimétrie afin que nous puissions trouver la dose optimale qui va tuer la tumeur. Suivant le contexte clinique du patient, la SR peut être considérée comme curative. "

Bruno Benque avec RSNA


toshiba

Installer une salle interventionnelle ou une hybride ? L'ANAP a étudié la question
06/12/2019 : L’ANAP vient de publier un guide d’aide à la décision pour les promoteurs de salle hybride interventionnelle en établissement de Santé. Ce document montre comment le projet médico-soignant du secteur impacte le choix du matériel et la réussite du processus d’installation.

Chimio-embolisation hépatique: Lipiodol approuvé au Danemark
22/11/2019 : Le Danemark vient d’approuver Lipiodol Ultra-Fluide pour les procédures de chimio-embolisation. Il s’ajoute aux nombreux pays déjà convaincus par cette procédure.

Le congrès Neuro IMC fête son neuvième anniversaire en janvier 2020
07/11/2019 : Le congrès Neuro IMC, la référence en neuroradiologie interventionnelle, fêtera sa neuvième édition à Madrid en janvier 2020. Les inscriptions sont ouvertes.

Le système CT-navigation va équiper son premier hôpital aux USA
06/11/2019 : L’UW Health, de l'Université du Wisconsin vient de faire l’acquisition du système CT-navigation d’Imactis. Il s’agit du premier client outre-Atlantique pour cette société française.

Stratégie thérapeutique pour une occlusion de veine cave supérieure en vidéo
25/10/2019 : Le premier webinar ESR Connect est consacré à a statégie thérapeutique pour une occlusion de la veine cave inférieure. Nous vous présentons le webinar dans son intégralité.

Premiers succès pour l'angioplastie coronaire robotisée
24/09/2019 : Les premières angioplasties coronaires assistées par robotique ont été récemment réalisées avec succès sur l'homme. Une étude européenne est en cours pour évaluer la pertinence de ce dispositif.

Bloc opératoire : un guide ASN de formation IBODE qui crée une ambigüité
18/09/2019 : Dans un guide pratique à l'attention des IBODE, l'ASN a ouvert la porte à ces derniers pour les former à l'aide à la réalisation d'actes interventionnels. Mais ce texte comprend quelques dispositions ambigües quant à la nature effective de l'aide qu'ils pourront apporter.

Ischémie critique de jambe : le congrès américain délocalisé en Europe
17/09/2019 : Le congrès mondial AMP, consacré à la prévention et au traitement de l'ischémie critique des membres, se délocalise pour la première fois en Europe en octobre prochain.

Microcirculation coronaire : comment et pourquoi la mesurer ?
17/09/2019 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, un webinar Incathlab sur la mesure de la microcirculation coronaire. Des live cases et des discutions expliquent le rôle de ces mesures dans la pratique.

Interventionnel: Siemens Healthineers fait l'acquisition de Corindus
11/09/2019 : En faisant l'acquisition de la société Corindus, Siemens Healthineers complète son offre en faveur de l'imagerie interventionnelle avec les systèmes robotisés de contrôle à distance des sondes, des guides et des matériels de dilatation vasculaire.


Des workflows améliorés grâce aux fonctionnalités du RIS/PACS nehs
12/12/2019 : Le RIS et le PACS commercialisés par nehs et utilisés par le groupe de radiologues IM2P permettent de mutualiser les données images et les interprétations des examens générés par le groupe. Le Dr Pierre-Yves Genson, radiologue IM2P et Samuel Gevrey, Responsable technique IM2P, nous parlent des améliorations apportées au workflow de patients, grâce notamment à la reconnaissance vocale intégrée ainsi qu’à la prise de rendez-vous à partir du RIS.

Le scanner spectral à comptage photonique confirme son potentiel clinique
11/12/2019 : Le scanner spectral à comptage photonique confirme son potentiel en tant que technologie de rupture en tomodensitométrie. En amont du prochain MDCT 2020, où il s’exprimera à ce sujet, nous avons rencontré le Pr Philippe Douek, l’un des pionniers dans ce domaine, qui fait un point sur la recherche fondamentale sur ce champ, mais également sur la recherche clinique qui engendre des protocoles très prometteurs.

Le JT du RSNA du 10 décembre 2019
11/12/2019 : Suite de notre série de comptes rendus du RSNA 2019 en vidéo, en partenariat avec les Entretiens Médicaux d'Enghien. Aujourd’hui, les outils d’IA d’Hologic et Intrasense les solutions de financement et de valorisation Verso Healthcare, ainsi qu’une interview du Dr Jean-Philippe Masson.

La diversité, une des conditions de l'innovation et de l'excellence en imagerie médicale
10/12/2019 : En collaborant à une étude sur la condition de la femme dans le domaine de la radiologie, des membres éminents de la communauté scientifique radiologique européens et nord-américains ont donné suite au programme « Women in focus » qui avait été organisé lors de l’ECR 2019. Il en résulte une prise de position en faveur de la diversité, une des conditions de l’innovation et de l'excellence.

Le JT du RSNA du 7 décembre 2019
09/12/2019 : Suite de notre série de comptes rendus du RSNA 2019 en vidéo, en partenariat avec les Entretiens Médicaux d'Enghien. Aujourd’hui, un numéro particulier depuis le consulat de France à Chicago. Retour ensuite sur les stands pour des interviews au sujet d’Azmed, Casis, DMS Imaging ainsi que pour des solutions d’e-santé.

Installer une salle interventionnelle ou une hybride ? L'ANAP a étudié la question
06/12/2019 : L’ANAP vient de publier un guide d’aide à la décision pour les promoteurs de salle hybride interventionnelle en établissement de Santé. Ce document montre comment le projet médico-soignant du secteur impacte le choix du matériel et la réussite du processus d’installation.

Le JT du RSNA du 5 décembre 2019
06/12/2019 : Suite de notre série de comptes rendus du RSNA 2019 en vidéo, en partenariat avec les Entretiens Médicaux d'Enghien. Aujourd’hui, les nouveaux algorithmes Terrarecon et le système de reconstruction Sitech Neuton. Le Dr Novellas et le Dr Delemar concluent en évoquant le contenu scientifique du congrès.

Le JT du RSNA du 4 décembre 2019
05/12/2019 : Suite de notre série de comptes rendus du RSNA 2019 en vidéo, en partenariat avec les Entretiens Médicaux d'Enghien. Aujourd’hui, un numéro spécial Philips de nouveautés en IRM, scanner et échographie notamment.

Une plateforme de télémédecine ouverte et autonome
04/12/2019 : Dans un contexte démographique médical tendu et pour répondre aux besoins de continuité de la prise en charge radiologique des populations, les projets de téléradiologie fleurissent. Nous avons rencontré le Dr Stéphane Carre qui est à l’origine d’une plateforme territoriale de téléradiologie et télé-expertise reposant sur un modèle économique innovant et autonome.

Le JT du RSNA du 3 décembre 2019
04/12/2019 : Suite de notre série de comptes rendus du RSNA 2019 en vidéo, en partenariat avec les Entretiens Médicaux d'Enghien. Aujourd’hui, les nouveautés EOS, l’intelligence artificielle selon GE Healthcare, la situation de Guerbet et les interventions du Dr Dominique NGuyen et du Dr Victor Delemar.


Une plateforme de télémédecine ouverte et autonome
04/12/2019 : Dans un contexte démographique médical tendu et pour répondre aux besoins de continuité de la prise en charge radiologique des populations, les projets de téléradiologie fleurissent. Nous avons rencontré le Dr Stéphane Carre qui est à l’origine d’une plateforme territoriale de téléradiologie et télé-expertise reposant sur un modèle économique innovant et autonome.

Le retour du modificateur Z officialisé dans un arrêté !
28/08/2019 : Le modificateur Z devrait bientôt faire son retour dans la nomenclature des actes de radiologie. C'est en tout cas ce qui annoncé dans l''Arrêté du 14 août 2019 paru au Journal Officiel.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

La diversité, une des conditions de l'innovation et de l'excellence en imagerie médicale
10/12/2019 : En collaborant à une étude sur la condition de la femme dans le domaine de la radiologie, des membres éminents de la communauté scientifique radiologique européens et nord-américains ont donné suite au programme « Women in focus » qui avait été organisé lors de l’ECR 2019. Il en résulte une prise de position en faveur de la diversité, une des conditions de l’innovation et de l'excellence.

COMMENT PRÉVENIR LA RÉCIDIVE D'ANÉVRISME INTRA-CÉRÉBRAL ?
10/06/2015 : Des protocoles de suivi à 10 ans par angio-IRM pourraient s'avérer nécessaire afin de prévenir les récidives d'anévrisme intracrânien. C'est ce qui ressort d'une étude publiée dans Radiology.

Le coroscanner comme alternative à la scintigraphie myocardique
23/02/2016 : Par son aptitude à fournir des données fonctionnelles en complément de l'exploration morphologique des artères coronaires, le coroscanner fait partie désormais des concurrents à la scintigraphie myocardique. C'est ce qu'a affirmé le Pr Philippe Douek lors du dernier Symposium Scanner Volumique.

Optimiser la cotation des actes grâce à un nouveau site web gratuit
03/09/2019 : Le catalogue CCAM est souvent mal employé par les radiologues, ce qui peut engendrer des erreurs de cotations. C'est pout leur venir en aide que le site web gratuit ccam-radiologie.fr a été conçu, afin d'optimiser la facturation de l'activité radiologique.

Protocoles de coopération : une prime mensuelle pour les manipulateurs impliqués !
09/09/2019 : Un décret paru au Journal Officiel du 8 septembre 2019 institue une prime pour les manipulateurs impliqués dans les protocoles de coopération. Cela constitue le premier acte de reconnaissance gouvernemental pour ces professionnels souhaitant étendre leur champ de compétences.

Installer une salle interventionnelle ou une hybride ? L'ANAP a étudié la question
06/12/2019 : L’ANAP vient de publier un guide d’aide à la décision pour les promoteurs de salle hybride interventionnelle en établissement de Santé. Ce document montre comment le projet médico-soignant du secteur impacte le choix du matériel et la réussite du processus d’installation.

Les PACS open source : une solution fiable et économique pour les professionnels de santé
25/05/2013 : “Toute image, n'importe quand, n'importe où, c'est le mantra », expliquait le professeur Ruben Mezrich, (théoricien des PACS à l’université de Baltimore),