Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Intelligence Artificielle, Machine Learning > La fonction ventriculaire droite étudiée par un algorithme de Machine Learning

La fonction ventriculaire droite étudiée par un algorithme de Machine Learning

LUNDI 16 AVRIL 2018 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Des chercheurs de Londonniens utilisent un algorithme complexe de Machine Learning pour analyser les images du ventricule droit en IRM cardiaque afin d'améliorer les résultats pour les patients. La fonction ventriculaire est ainsi évaluée sur 30 000 points.

RSNA

Des chercheurs utilisant la modélisation d'images 3D combinées Machine Learning (ML) ont démontré une échelle de risques plus précise pour les patients souffrant d'hypertension pulmonaire qu'en utilisant l'imagerie conventionnelle et les biomarqueurs, selon une nouvelle étude parue dans la revue Radiology.

Du Machine Learning pour digérer les images d'une IRM cardiaque conventionnelle

Développé par des chercheurs londoniens, l'algorithme complexe a permis d'analyser et d'en apprendre plus des images IRM du ventricule droit, permettant aux médecins de mieux prédire la survie des patients et d'identifier les changements fonctionnels ponctuels associés à une survie réduite. "Nous avons essentiellement procédé à une IRM cardiaque conventionnelle et appliqué une approche ML pour identifier les informations les plus pertinentes pour la survie des patients", explique le Dr Timothy JW Dawes, Professeur à l' Impérial College de Londres.

La fonction ventriculaire évaluée sur plus de 30 000 points

L'étude de 256 patients atteints d'hypertension pulmonaire au Royaume-Uni s'est concentrée sur la fonction du ventricule droit, un déterminant clé de la survie du patient pour cette pathologie. En utilisant des images IRM conventionnelles, l'équipe a développé un modèle 3D à haute résolution du ventricule droit pour chaque sujet, évaluant la fonction ventriculaire sur près de 30 000 points. L'algorithme a été capable de d'identifier des modèles fonctionnels qui prédisent une mauvaise survie, pour la moitié des sujets, et a testé la performance de ces données chez les sujets restants. Les chercheurs ont comparé ces résultats aux prédictions, en utilisant des marqueurs pronostiques classiques, tels que ceux dérivés du cathétérisme cardiaque, des évaluations fonctionnelles et de l'analyse par IRM conventionnelle.

Un algorithme qui pourrait devenir un outil prédictif

Le processus a été répété 1 000 fois avec une répartition aléatoire des sujets dans les deux groupes. La prédiction à l'aide de modèles 3D a surpassé tous les autres marqueurs dans la prédiction de la survie du patient, selon les résultats. "La clé du système est que l'ordinateur était très bon pour prédire, dans le groupe contrôle, comment les patients survivraient, a déclaré le Dr Dawes. Les avantages du modèle ML pourraient s'étendre bien au-delà de ses capacités et devenir un outil de prédiction précis, a-t-il ajouté. Cette étude nous a également donné un aperçu de la façon dont les adaptations fonctionnelles dans le ventricule droit annoncent un mauvais pronostic et comment ces adaptations sont mises en exergue sur le plan anatomique", a déclaré le Dr Dawes.

La survie du patient souvent liée à la fonction systolique droite

Selon l'étude, la fonction systolique, dans la majeure partie du ventricule droit et du septum, influait sur la survie du patient. Un allongement longitudinal réduit dans les régions basale et médio-ventriculaire était associé à de mauvais résultats. Une diminution de la contraction radiale dans le septum et la paroi avait également une signification pronostique. La mortalité a également été prédite par une augmentation globale de la fonction circonférentielle. "Malgré l'amélioration de la qualité de l'imagerie au cours des 15 à 20 dernières années, cette étude apporte un flux d'informations supplémentaires dont les cliniciens seront en mesure de tirer profit, précise le Dr Dawes. Cela a été une excellente occasion de combiner l'optimisation de l'extraction de données et un problème clinique très réel."

Une nouvelle étude multicentrique en préparation

"Pour la suite, l'équipe envisage d'étudier la possibilité d'utiliser une technologie avancée d'intelligence artificielle pour interpréter les images cardiaques en quelques secondes, sans aucune intervention humaine, a déclaré l'auteur principal, le Dr Declan O'Regan, chercheur clinicien senior et radiologue consultant au MRC London Institute of medical sciences. En fournissant des prédictions précises sur la santé des patients, le ML pourrait transformer la radiologie." L'équipe de recherche prévoit de lancer prochainement un essai pour valider ces méthodes dans différents hôpitaux et évaluer l'exactitude de ses prédictions.

Bruno Benque avec RSNA


toshiba

Le RSNA se déplace à Paris à la rentrée
20/06/2018 : Le RSNA se déplacera en septembre 2018 à Paris, pour un congrès régional dédié à l'Intelligence Artificielle. Cette discipline fera l'objet d'autre part d'une revue spécialisée en 2019.

Les radiologues se positionnent pour accompagner l'IA dans leurs pratiques
06/06/2018 : Lors des 2èmes Mardis de l'imagerie, les radiologues invités par la SFR ont souhaité communiquer leur volonté de se positionner très tôt sur le développement de l'Intelligence Artificielle et de son utilisation dans leur pratique quotidienne.  

Mieux comprendre les lésions cérébrales traumatiques avec le Machine Learning
15/05/2018 : Une étude menée à l'UT Southwestern Medical Center de Dallas a utilisé le Machine Learning pour affiner les recherches sur les lésions causées par les impacts reçus à la tête par les joueurs de football américain d'âge scolaire. Le mode cérébral par défaut semble très perturbé dans les cas de commotion.

La fonction ventriculaire droite étudiée par un algorithme de Machine Learning
16/04/2018 : Des chercheurs de Londonniens utilisent un algorithme complexe de Machine Learning pour analyser les images du ventricule droit en IRM cardiaque afin d'améliorer les résultats pour les patients. La fonction ventriculaire est ainsi évaluée sur 30 000 points.

Philips France investit dans l'intelligence artificielle
11/04/2018 : Philips France abritera dans ses locaux un centre d'expertise en IA dans le cadre d'un plan d'investissement dans la recherche et l'innovation appliquée, pour les maladies cardiovasculaires, l'oncologie et les maladies rares.

Le projet AIR s'enrichit de l'Intelligence Artificielle pour identifier des biomarqueurs
12/03/2018 : Le protocole de dépistage du cancer du poumon AIR, élaboré au CHU de Nice, s'enrichit de l'Intelligence Artificielle en vue d'identifier des biomarqueurs d'imagerie pour cette pathologie.

IntelliSpace Portal obtient le Prix Best in Klas 2018
16/02/2018 : La solution IntelliSpace Portal, qui combine les données cliniques de différentes modalités d'imagerie à l'aide notamment du Machine Learning, a obtenu le Prix Best in Klas 2018.

Le deep learning pour segmenter les images IRM de prostate
15/02/2018 : Une méthode de segmentation de la prostate par deep learning à partir d'images IRM vient d'être validée par comparaison avec l'interprétation par des spécialistes. Une nouvelle étape vers l'identification assistée des lésions cancéreuses.

La technologie SOPHIA combine désormais génomique et radiomique
24/01/2018 : Le Mathématicien de renom Thierry Colin, créateur du projet Nenuphar, vient de rejoindre SOPHiA GENETICS pour faire de la technologie SOPHiA la première du genre à combiner génomique et radiomique pour le suivi des patients en oncologie.

Aide à la décision clinique: partenariat conclu entre GE Healthcare et Roche
08/01/2018 : En vue d'intégrer les données patients in vivo et in vitro, GE HEalthcare et Roche s'associent pour développer des solutions numériques d'aide à la décision clinique.


La susceptibilité magnétique peut aider à prédire la progression de la SEP
16/07/2018 : La cartographie par susceptibilité magnétique étudie les niveaux de fer dans le cerveau des patients atteints de sclérose en plaques (SEP). L'IRM devient ainsi un prédicateur de développement d'un handicap physique ou cognitif, selon une étude publiée dans la revue Radiology.

Une nouvelle modalité d'échographie issue de la coopération des utilisateurs
16/07/2018 : De nombreux spécialistes de l'échographie ont participé à l'élaboration de la modalité que vient de présenter Siemens Healthineers, le système ACUSON Juniper.

Imagerie IRM de la pathologie maligne du pelvis féminin
12/07/2018 : Une nouvelle formation sur l'IRM pelvienne en pathologie tumorale féminine est lancée par FORCOMED en e-learning. Une session DPC avec ateliers pratiques est prévue en novembre 2018.

Les nouvelles techniques de traitement endovasculaire des lésions distales
11/07/2018 : Les nouvelles techniques et procédures de traitement endocasculaire périphérique ont fait l'objet de présentations de haut rang lors du 1er congrès i-MEET "next generation". Un programme varié et didactique a été proposé aux participants.

Actualités du parc IRM français en juin 2018
11/07/2018 : Dans le cadre de notre revue de l'évolution du parc IRM français, voici des nouvelles de Sarrebourg, de Montpellier et de Cahors.

Radiothérapie : RayStation tient son 500ème client
09/07/2018 : Le système de planification avancée des traitements de radiothérapie RayStation vient de signer la commande de son 500ème client. Une reconnaissance pour cette solution en perpétuelle évolution.

L'INCa publie son rapport annuel sur "Les cancers en France"
06/07/2018 : Si vous souhaitez disposer de données précises sur la prose en charge du cancer en France, notamment sur le dépistage du cancer du sein ou de l'activité de radiothérapie, plongez-vous dans le rapport que l'INCa vient de publier.

Un DACS régional se profile en Île-de-France
04/07/2018 : Medsquare vient de remporter l’appel d’offres dosimétrie patient lancé par l’Institut Curie. Déjà fournisseur de l'AP-HP, il devient, avec la solution RDM, l'intégrateur de la dosimétrie régionale d'Île-de-France.

Coronaropathie: l'imagerie hybride par scanner et SPECT pour une évaluation à long terme
03/07/2018 : L'imagerie cardiaque hybride par coroscanner et SPECT est un excellent prédicteur à long terme des événements cardiaques indésirables comme les crises cardiaques chez les patients évalués pour coronaropathie, selon une étude publiée dans la revue Radiology.  

Actualités du parc IRM français
28/06/2018 : En cette période estivale, deux projets d'installation d'IRM nous ont été signalés, l'un finalisé à Chateauroux, l'autre en projet à Castres.


LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Actualités du parc IRM français en juin 2018
11/07/2018 : Dans le cadre de notre revue de l'évolution du parc IRM français, voici des nouvelles de Sarrebourg, de Montpellier et de Cahors.

La radiologie française se dote d'un écosystème national en Intelligence artificielle
04/06/2018 : À l'occasion d'un séminaire sur l'Intelligence artificielle organisé le 2 juin 2018, le Dr Jean-Philippe Masson et le Pr Jean-François Meder ont annoncé la création, par le G4, d'un écosystème national dédié qui utilisera les quelques 500 millions de dossiers radiologiques qu'il traite au quotidien.

Imagerie IRM de la pathologie maligne du pelvis féminin
12/07/2018 : Une nouvelle formation sur l'IRM pelvienne en pathologie tumorale féminine est lancée par FORCOMED en e-learning. Une session DPC avec ateliers pratiques est prévue en novembre 2018.

Une nouvelle modalité d'échographie issue de la coopération des utilisateurs
16/07/2018 : De nombreux spécialistes de l'échographie ont participé à l'élaboration de la modalité que vient de présenter Siemens Healthineers, le système ACUSON Juniper.

L'INCa publie son rapport annuel sur "Les cancers en France"
06/07/2018 : Si vous souhaitez disposer de données précises sur la prose en charge du cancer en France, notamment sur le dépistage du cancer du sein ou de l'activité de radiothérapie, plongez-vous dans le rapport que l'INCa vient de publier.

Coronaropathie: l'imagerie hybride par scanner et SPECT pour une évaluation à long terme
03/07/2018 : L'imagerie cardiaque hybride par coroscanner et SPECT est un excellent prédicteur à long terme des événements cardiaques indésirables comme les crises cardiaques chez les patients évalués pour coronaropathie, selon une étude publiée dans la revue Radiology.  

Déploiement à grande échelle du serveur d'identité patient en Île-de-France
26/07/2017 : Le Serveur de Rapprochement régional d’Identité (SRI) entre dans une phase de déploiement à grande échelle en Région Ile-de-France. Les images médicales sont notamment partagées grâce à un identifiant fédérateur au niveau régional.

Radioprotection: ce qui devrait changer le 1er juillet 2018
30/03/2018 : L'Ordonnance instituant de nouvelles règles en matière de prévention du risque ionisant devrait entrer en vigueur le 1er juillet 2018. Il n'y aura pas, d'après les informations que nous avons recueillies, de révolution. La gestion des professionnels multi-établissements devrait être revue, la fiche d'exposition devrait disparaître et les PCR externes sont appelés à faire place à des OCR certifiés ISO.

Radioprotection des travailleurs: les premiers nouveaux décrets sont parus
05/06/2018 : Les décrets modifiant les règles de radioprotection des travailleurs sont parus ce 4 juin 2018. Parmi les évolutions majeures, l'avènement du Conseiller en radioprotection et la disparition de la fiche de poste.