Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Intelligence Artificielle, Machine Learning > La fonction ventriculaire droite étudiée par un algorithme de Machine Learning

La fonction ventriculaire droite étudiée par un algorithme de Machine Learning

LUNDI 16 AVRIL 2018 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Des chercheurs de Londonniens utilisent un algorithme complexe de Machine Learning pour analyser les images du ventricule droit en IRM cardiaque afin d'améliorer les résultats pour les patients. La fonction ventriculaire est ainsi évaluée sur 30 000 points.

RSNA

Des chercheurs utilisant la modélisation d'images 3D combinées Machine Learning (ML) ont démontré une échelle de risques plus précise pour les patients souffrant d'hypertension pulmonaire qu'en utilisant l'imagerie conventionnelle et les biomarqueurs, selon une nouvelle étude parue dans la revue Radiology.

Du Machine Learning pour digérer les images d'une IRM cardiaque conventionnelle

Développé par des chercheurs londoniens, l'algorithme complexe a permis d'analyser et d'en apprendre plus des images IRM du ventricule droit, permettant aux médecins de mieux prédire la survie des patients et d'identifier les changements fonctionnels ponctuels associés à une survie réduite. "Nous avons essentiellement procédé à une IRM cardiaque conventionnelle et appliqué une approche ML pour identifier les informations les plus pertinentes pour la survie des patients", explique le Dr Timothy JW Dawes, Professeur à l' Impérial College de Londres.

La fonction ventriculaire évaluée sur plus de 30 000 points

L'étude de 256 patients atteints d'hypertension pulmonaire au Royaume-Uni s'est concentrée sur la fonction du ventricule droit, un déterminant clé de la survie du patient pour cette pathologie. En utilisant des images IRM conventionnelles, l'équipe a développé un modèle 3D à haute résolution du ventricule droit pour chaque sujet, évaluant la fonction ventriculaire sur près de 30 000 points. L'algorithme a été capable de d'identifier des modèles fonctionnels qui prédisent une mauvaise survie, pour la moitié des sujets, et a testé la performance de ces données chez les sujets restants. Les chercheurs ont comparé ces résultats aux prédictions, en utilisant des marqueurs pronostiques classiques, tels que ceux dérivés du cathétérisme cardiaque, des évaluations fonctionnelles et de l'analyse par IRM conventionnelle.

Un algorithme qui pourrait devenir un outil prédictif

Le processus a été répété 1 000 fois avec une répartition aléatoire des sujets dans les deux groupes. La prédiction à l'aide de modèles 3D a surpassé tous les autres marqueurs dans la prédiction de la survie du patient, selon les résultats. "La clé du système est que l'ordinateur était très bon pour prédire, dans le groupe contrôle, comment les patients survivraient, a déclaré le Dr Dawes. Les avantages du modèle ML pourraient s'étendre bien au-delà de ses capacités et devenir un outil de prédiction précis, a-t-il ajouté. Cette étude nous a également donné un aperçu de la façon dont les adaptations fonctionnelles dans le ventricule droit annoncent un mauvais pronostic et comment ces adaptations sont mises en exergue sur le plan anatomique", a déclaré le Dr Dawes.

La survie du patient souvent liée à la fonction systolique droite

Selon l'étude, la fonction systolique, dans la majeure partie du ventricule droit et du septum, influait sur la survie du patient. Un allongement longitudinal réduit dans les régions basale et médio-ventriculaire était associé à de mauvais résultats. Une diminution de la contraction radiale dans le septum et la paroi avait également une signification pronostique. La mortalité a également été prédite par une augmentation globale de la fonction circonférentielle. "Malgré l'amélioration de la qualité de l'imagerie au cours des 15 à 20 dernières années, cette étude apporte un flux d'informations supplémentaires dont les cliniciens seront en mesure de tirer profit, précise le Dr Dawes. Cela a été une excellente occasion de combiner l'optimisation de l'extraction de données et un problème clinique très réel."

Une nouvelle étude multicentrique en préparation

"Pour la suite, l'équipe envisage d'étudier la possibilité d'utiliser une technologie avancée d'intelligence artificielle pour interpréter les images cardiaques en quelques secondes, sans aucune intervention humaine, a déclaré l'auteur principal, le Dr Declan O'Regan, chercheur clinicien senior et radiologue consultant au MRC London Institute of medical sciences. En fournissant des prédictions précises sur la santé des patients, le ML pourrait transformer la radiologie." L'équipe de recherche prévoit de lancer prochainement un essai pour valider ces méthodes dans différents hôpitaux et évaluer l'exactitude de ses prédictions.

Bruno Benque avec RSNA


toshiba

La fonction ventriculaire droite étudiée par un algorithme de Machine Learning
16/04/2018 : Des chercheurs de Londonniens utilisent un algorithme complexe de Machine Learning pour analyser les images du ventricule droit en IRM cardiaque afin d'améliorer les résultats pour les patients. La fonction ventriculaire est ainsi évaluée sur 30 000 points.

Philips France investit dans l'intelligence artificielle
11/04/2018 : Philips France abritera dans ses locaux un centre d'expertise en IA dans le cadre d'un plan d'investissement dans la recherche et l'innovation appliquée, pour les maladies cardiovasculaires, l'oncologie et les maladies rares.

Le projet AIR s'enrichit de l'Intelligence Artificielle pour identifier des biomarqueurs
12/03/2018 : Le protocole de dépistage du cancer du poumon AIR, élaboré au CHU de Nice, s'enrichit de l'Intelligence Artificielle en vue d'identifier des biomarqueurs d'imagerie pour cette pathologie.

IntelliSpace Portal obtient le Prix Best in Klas 2018
16/02/2018 : La solution IntelliSpace Portal, qui combine les données cliniques de différentes modalités d'imagerie à l'aide notamment du Machine Learning, a obtenu le Prix Best in Klas 2018.

Le deep learning pour segmenter les images IRM de prostate
15/02/2018 : Une méthode de segmentation de la prostate par deep learning à partir d'images IRM vient d'être validée par comparaison avec l'interprétation par des spécialistes. Une nouvelle étape vers l'identification assistée des lésions cancéreuses.

La technologie SOPHIA combine désormais génomique et radiomique
24/01/2018 : Le Mathématicien de renom Thierry Colin, créateur du projet Nenuphar, vient de rejoindre SOPHiA GENETICS pour faire de la technologie SOPHiA la première du genre à combiner génomique et radiomique pour le suivi des patients en oncologie.

Aide à la décision clinique: partenariat conclu entre GE Healthcare et Roche
08/01/2018 : En vue d'intégrer les données patients in vivo et in vitro, GE HEalthcare et Roche s'associent pour développer des solutions numériques d'aide à la décision clinique.

Étudier les biomarqueurs IRM dans le cancer de la prostate
06/12/2017 : Pour confirmer la pertinence des biomarqueurs IRM pour le cancer de la prostate, Median Technologie, via sa plateforme iBiopsy®, va participer à une étude sur 200 patients. Elle collaborera dans ce cadre avec le MSK de New York.

La radiomique des données IRM comme support de la psychoradiologie
22/11/2017 : La psychoradiologie, qui permet de clarifier certains diagnostics neurologiques, pourrait bénéficier de la puissance de la radiomique. C'est ce que montre une étude, publiée dans la revue Radiology, qui identifie des altérations dans différentes zones du cerveau chez des enfants atteints de trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH).

Radiomics Enabler accessible désormais en Open source
22/11/2017 : Radiomics Enabler® de Medexprim, destiné à libérer le potentiel des archives d'images médicales à des fins de recherche, est désormais disponible en tant que logiciel open source.


Le projet de décision sur les autorisations d'activités nucléaires mis en consultation publique
19/04/2018 : L'ASN vient de mettre à consultation du public une note d'orientation pour le projet de décision des activités nucléaires soumises à déclaration. Les modalités de radiologie interventionnelle sont concernées par ce document.

Les salles de radiologie Samsung référencées par UniHA
18/04/2018 : Samsung Electronics va désormais pouvoir adresser son offre de salles de radiologie conventionnelle aux GHT. Le constructeur vient en effet d'être référencé par UniHA sur deux lots de modalités de radiologie.

Ateliers pratiques d'IRM de la prostate
18/04/2018 : Les radiologues sont conviés à une formation sur le thème de l'IRM prostatique dispensée par FORCOMED. Des ateliers interactifs et des sessions d'évaluation rythmeront cette formation éligible au DPC.

L'ANSM émet des recommandations relatives à l'acquisition des dispositifs de radiologie interventionnelle
17/04/2018 : Des Recommandations relatives à la recette des modalités de radiologie interventionnelle viennent de faire l'objet d'un guide édité par l'ANSM.

Étude sur le potentiel de l'immunothérapie associée à la chimio-embolisation du carcinome hépato-cellulaire
16/04/2018 : La chimio-embolisation pourrait jouer un rôle primordial, en complément de l'immunothérapie, dans le traitement du carcinome hépatocellulaire. C'est le thème d'une étude menée conjointement par Guerbet, le CUHV de Lausanne et le CTE de Lausanne.

La fonction ventriculaire droite étudiée par un algorithme de Machine Learning
16/04/2018 : Des chercheurs de Londonniens utilisent un algorithme complexe de Machine Learning pour analyser les images du ventricule droit en IRM cardiaque afin d'améliorer les résultats pour les patients. La fonction ventriculaire est ainsi évaluée sur 30 000 points.

Save the date: Journées des cadres d'imagerie et de radiothérapie du Grand Nord-Ouest
13/04/2018 : La qualité de vie au travail comme outil de performance: tel est le thème principal des prochaines Journées de Formation des Cadres d'imagerie et de radiothérapie du Grand Nord-Ouest, les 31 mai et 1er juin 2018.

Échographe MyLab9: ergonomie et qualité d'image pour une activité polyvalente
12/04/2018 : Le Dr Pascal Humbert a choisi, pour son activité rurale de radiologue, l'échographe MyLab9 d'Esaote. Il évoque, dans un entretien, les apports de cette nouvelle modalité en termes de qualité d'image et d'ergonomie.

Connaissez-vous la thrombectomie par effet Bernouli ?
11/04/2018 : Une nouvelle technique de thrombectomie veineuse fait appel à l'effet Bernouli. Le Pr Marie Cuinet nous la présente dans une vidéo éditée par JFIM.

Philips France investit dans l'intelligence artificielle
11/04/2018 : Philips France abritera dans ses locaux un centre d'expertise en IA dans le cadre d'un plan d'investissement dans la recherche et l'innovation appliquée, pour les maladies cardiovasculaires, l'oncologie et les maladies rares.


Les salles de radiologie Samsung référencées par UniHA
18/04/2018 : Samsung Electronics va désormais pouvoir adresser son offre de salles de radiologie conventionnelle aux GHT. Le constructeur vient en effet d'être référencé par UniHA sur deux lots de modalités de radiologie.

Radioprotection: ce qui devrait changer le 1er juillet 2018
30/03/2018 : L'Ordonnance instituant de nouvelles règles en matière de prévention du risque ionisant devrait entrer en vigueur le 1er juillet 2018. Il n'y aura pas, d'après les informations que nous avons recueillies, de révolution. La gestion des professionnels multi-établissements devrait être revue, la fiche d'exposition devrait disparaître et les PCR externes sont appelés à faire place à des OCR certifiés ISO.

Ateliers pratiques d'IRM de la prostate
18/04/2018 : Les radiologues sont conviés à une formation sur le thème de l'IRM prostatique dispensée par FORCOMED. Des ateliers interactifs et des sessions d'évaluation rythmeront cette formation éligible au DPC.

Échographe MyLab9: ergonomie et qualité d'image pour une activité polyvalente
12/04/2018 : Le Dr Pascal Humbert a choisi, pour son activité rurale de radiologue, l'échographe MyLab9 d'Esaote. Il évoque, dans un entretien, les apports de cette nouvelle modalité en termes de qualité d'image et d'ergonomie.

De nombreux radiologues libéraux mutualisent leurs moyens au sein de la CGIM
24/01/2017 : En créant la Compagnie Générale d’Imagerie Médicale (CGIM), quelques 200 radiologues français unissent leurs moyens humains et technologiques afin de préserver la qualité de leur exercice et rendre un service à haute valeur ajoutée dans un environnement économique contraint.

L'ANSM émet des recommandations relatives à l'acquisition des dispositifs de radiologie interventionnelle
17/04/2018 : Des Recommandations relatives à la recette des modalités de radiologie interventionnelle viennent de faire l'objet d'un guide édité par l'ANSM.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Le projet de décision sur les autorisations d'activités nucléaires mis en consultation publique
19/04/2018 : L'ASN vient de mettre à consultation du public une note d'orientation pour le projet de décision des activités nucléaires soumises à déclaration. Les modalités de radiologie interventionnelle sont concernées par ce document.

Connaissez-vous la thrombectomie par effet Bernouli ?
11/04/2018 : Une nouvelle technique de thrombectomie veineuse fait appel à l'effet Bernouli. Le Pr Marie Cuinet nous la présente dans une vidéo éditée par JFIM.

Inovelan entre dans le giron d'Agfa HealthCare
04/04/2018 : En faisant l'acquisition de la société française Inovelan, Agfa Healthcare élargit son offre, notamment dans les domaines de la messagerie sécurisée et de l'interopérabilité et optimisera ainsi les projets régionaux de télé-imgerie.