Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Communiqué > Les manipulateurs oubliés des discussions sur les pratiques avancées

Les manipulateurs oubliés des discussions sur les pratiques avancées

MARDI 13 MARS 2018 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Alors que la concertation relative aux pratiques paramédicales avancées ont commencé, les professionnels de la rééducation et médico-techniques, dont font partie les manipulateurs, ont été oubliés par le Ministère. L'UIPARM monte au créneau par communiqué pour demander une évolution du texte proposé.

UIPARM

La concertation relative aux pratiques avancées des personnels paramédicaux a commencé le 8 mars 2018.

Un projet de texte largement critiqué par les professionnels

La Ministère a communiqué, au préalable, aux différentes associations représentatives des auxiliaires médicaux, une projet de texte servant de base pour es discussions à venir et déjà la majorité d'entre elles se montrent insatisfaites des dispositions proposées. Pour le Syndicat des infirmiers libéraux, le SNIIL, il s'agir d'un "marché de dupes", pour l'Ordre National Infirmier (ONI), le projet fait preuve d’une approche particulièrement restrictive et dénuée d’ambition, tandis que la Coordination Nationale Infirmière y voit un décalage avec les besoins des usagers et l’ambition affichée à l'origine du projet et attend une évolution des textes. Sans compter les représentants des médecins qui souhaitent que ce texte soit revu de fond en comble, notamment les dispositions relatives à la prescription, qui est le cœur du métier de médecin et ne peut être déléguée sans protocolisation.

Les personnels rééducateurs et médico-techniques totalement oubliés

Du côté de l’Union Inter Professionnelle des Associations de Rééducateurs et Médico-techniques (UIPARM), la teneur des revendications est toute autre. Alors que de nombreuses expérimentations de coopération professionnelle prennent en compte, depuis leur mise en place en 2010, certaines activités relevant des compétences de ces professionnels, le projet proposé par le Ministère ne concerne que la pratique infirmière et les a totalement oubliés. L'UIPARM a donc réagi, par l'intermédiaire d'un communiqué du 12 mars 2018, dans lequel elle "s’étonne que ces dispositions innovantes ne concernent que la profession infirmière contrairement aux annonces et protocoles de coopération intégrant l’ensemble des paramédicaux."

Un texte qui devra prendre en compte toutes les professions paramédicales

L’UIPARM rappelle que des activités comme les dispositifs de contention, les aides à la déambulation, les fauteuils roulants, la spirométrie respiratoire, ont fait partie des protocoles de coopération, de même que, sur le champ de compétences spécifique des MERM, la pratique de l'échographie, de l'imagerie interventionnelle ou de la radiothérapie font l'objet d'expérimentations de longue date. Les professionnels rééducateurs et médico-techniques estiment ainsi "urgent et important de compléter ce texte par un dispositif concernant chacune des professions paramédicales, et ce de façon collégiale et interprofessionnelle.

L'ensemble des professionnels de Santé pourront répondre ainsi de manière adaptée "aux enjeux de santé publique pour la population et fournir le socle des indispensables coopérations interprofessionnelles, sources de pertinence et d’efficience des soins d’une part, et d’autre part de responsabilisation et de qualité de vie au travail".

Voir le communiqué de l'UIPARM ci-dessous:

Bruno Benque


toshiba

Production made in France: les industriels de Santé en appellent au Premier ministre
14/06/2019 : La production de produits de Santé Made in France est en stagnation depuis 2010. C'est la raison pour laquelle le G5 interpelle le Premier ministre, dans un communiqué, afin que celui-ci prenne les mesures nécessaires de politique industrielle, d'emplois et de commerce extérieur.

Les radiologues seniors jugent sévèrement leurs jeunes confrères
19/03/2018 : Les jeunes médecins sont autocentrés et manquent d'engagement et de disponibilité. C'est ce qui ressort d'une enquête d'Appel Medical Search auprès de 228 préticiens seniors, parmi lesquels des radiologues.

Les manipulateurs oubliés des discussions sur les pratiques avancées
13/03/2018 : Alors que la concertation relative aux pratiques paramédicales avancées ont commencé, les professionnels de la rééducation et médico-techniques, dont font partie les manipulateurs, ont été oubliés par le Ministère. L'UIPARM monte au créneau par communiqué pour demander une évolution du texte proposé.

Participez à une enquête sur la qualité de vie au travail des MERM !
15/05/2017 : Afin de participer à une enquête sur la qualité de vie au travail des MERM, nous vous proposons de répondre à un questionnaire réalisé par deux cadres de santé médico-techniques. Le questionnaire est à diffuser largement auprès des MERM.


Save the date : l'ESR promeut le dépistage du cancer du poumon au cours d'un webinar
27/10/2020 : L’European Society of Radiology co-organise un webinar dédié au dépistage du cancer du poumon, le 4 novembre 2020. Alors que de nouveaux essais cliniques confirment les apports de ce processus de dépistage, cet événement abordera notament les innovations dans ce secteur, les perspectives politiques ou les projets pilotes européens sur ce thème.

La Bretagne se dote d'une plateforme de téléradiologie publique - privée
26/10/2020 : Deeplink Medical / Imadis et CGTR ont été choisis pour apporter leurs solutions techniques au projet de téléradiologie publique-privée en Bretagne.

Dispositifs implantables et IRM : une nouvelle évaluation des risques ?
26/10/2020 : Selon une étude publiée dans Radiology: Cardiothoracic Imaging, les examens d’IRM peuvent être effectués en toute sécurité chez les patients porteurs d'appareils cardiaques non compatibles IRM, notamment ceux qui dépendent d’un stimulateur cardiaque ou les sondes d'entrainement abandonnées.

Intellifence artificielle et radiologie : forces et faiblesses
23/10/2020 : L’intelligence artificielle est au centre d’une communication du Dr Grégory Lenczner sur la plateforme Journées Francophones d’Imagerie Médicale (JFIM). Elle aborde les différentes fonctionnalités de l’IA ainsi que la récurrente question du remplacement du radiologue par la machine.

Le Ségur numérique en radiologie est en marche !
20/10/2020 : Le Ségur du numérique en radiologie a abouti à la mise en place d’un groupe de travail impliquant les responsables de toutes les entités du secteur. Il s’agit de proposer une stratégie de conduite du changement en élaborant les indicateurs et incitatifs nécessaire à l’évolution des pratiques et des moyens.

Le congrès virtuel RSNA 2020 est déjà un succès
20/10/2020 : Pour son édition 2020 entièrement virtuelle, le congrès de la RSNA mettra à disposition des participants des fonctionnalités diverses optimisées par l’outil numérique. L’exposition technique comprend comme à l’accoutumée plus de 200 industriels et près de 15 000 e-congressistes sont déjà inscrits. C’est donc déjà un succès avant même son ouverture !

Les acteurs de la French Healthcare en imagerie médicale se mobilisent
19/10/2020 : L’Association French Healthcare fédère les entreprises et autres acteurs de la technologie de Santé française pour créer des synergies à l’international. À l’occasion des JFR.plus, elle a mis en lumière ses membres du secteur de l’imagerie médicale pour susciter le soutien de la communauté radiologique. La SFR est le premier de ces soutiens.

Les nouvelles solutions Fujifilm présentées aux JFR.plus
14/10/2020 : A l’occasion des JFR. Plus, la marque a présenté trois nouveaux équipements, le FDR Xair, le capteur D-EVO III et la table FDR Visionary RF Premium. Ces solutions visent à faciliter le travail des utilisateurs tout en améliorant l’expérience du patient.

Radiopédiatrie et radioprotection : l'IRSN fait le point
13/10/2020 : Dans son numéro de juillet 2020, le Magazine Repères de l’IRSN a dédié un dossier à la radiopédiatrie. Très surveillé par les radiopédiatres depuis longtemps, le risque ionisant pour les enfants les conduit à remplacer le scanner par l’échographie ou l’IRM, quand c’est possible. De leur côté, les cardiologues interventionnels réduisent les cadences d’images.

Affections pulmonaires et vasculaires dues au COVID-19 : une iconographie impressionnante !
13/10/2020 : La plateforme RadioGRaphics vient de publier une revue exhaustive des manifestations radiologiques du COVID-19. Première partie du document avec les signes pulmonaires et vasculaires.


La Bretagne se dote d'une plateforme de téléradiologie publique - privée
26/10/2020 : Deeplink Medical / Imadis et CGTR ont été choisis pour apporter leurs solutions techniques au projet de téléradiologie publique-privée en Bretagne.

Le scanner nouvel étalon pour le dépistage précoce du Coronavirus
27/02/2020 : Dans une étude de plus de 1000 patients, publiée dans la revue Radiology, la tomodensitométrie thoracique a surpassé les tests de laboratoire dans le diagnostic de coronavirus 2019 (COVID-19). Les chercheurs ont conclu que la tomodensitométrie devrait être utilisée comme principal outil de dépistage du COVID-19.

Radiopédiatrie et radioprotection : l'IRSN fait le point
13/10/2020 : Dans son numéro de juillet 2020, le Magazine Repères de l’IRSN a dédié un dossier à la radiopédiatrie. Très surveillé par les radiopédiatres depuis longtemps, le risque ionisant pour les enfants les conduit à remplacer le scanner par l’échographie ou l’IRM, quand c’est possible. De leur côté, les cardiologues interventionnels réduisent les cadences d’images.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

Optimiser la cotation des actes grâce à un nouveau site web gratuit
03/09/2019 : Le catalogue CCAM est souvent mal employé par les radiologues, ce qui peut engendrer des erreurs de cotations. C'est pout leur venir en aide que le site web gratuit ccam-radiologie.fr a été conçu, afin d'optimiser la facturation de l'activité radiologique.

Les recommandations de la Société Française de Radiologie dans un contexte de COVID-19
13/03/2020 : La Société d’Imagerie Thoracique a publié un Point sur l’imagerie dans un contexte de COVID-19. Les types d’examens à réaliser, la conduite à tenir pour les professionnels et les images significatives sont ainsi détaillés.

La lithotripsie intravasculaire pour traiter les sténoses coronaires calcifiées
04/03/2020 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, nous vous présentons un webinar Incathlab qui présente une nouvelle procédure de traitement des sténoses très calcifiées, la lithotripsie intravasculaire.

Dedalus dévoile la dynamique de son offre en imagerie, centrée sur les usages des radiologues
02/10/2020 : Dedalus, qui a acquis l’activité logiciels d’Agfa HealthCare IT le 5 mai 2020, présente son offre complète en imagerie, couvrant tous les besoins du radiologue. Flexible, conçue pour s’adapter aux différents usages métier, accessible à partir d’un écran unique, elle réunit un RIS de la prise de RDV à la diffusion des résultats, un PACS, répondant aux enjeux de mutualisation des données, un viewer et une solution d’archivage neutre (VNA), d’aide à la décision et plus largement l’accès au télédiagnostic dans un contexte de crise sanitaire.

Les apports de la radiographie thoracique dans la détection du COVID-19
30/03/2020 : Une étude publiée dans la Revue radiologie stipule que les images de détection de la pneumonie au COVID-19 obtenues par radiographie pulmonaire sont sensiblement équivalentes à celles du scanner. Cependant, des différences sont à signaler, notamment pour le suivi des lésions.

Scanner thoracique du COVID-19 : différentier les images des autres pathologies virales
16/03/2020 : Dans une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, des chercheurs chinois et américains ont distingué des différences entre les images du COVID-19 et les autres pneumonies virales au scanner.