Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Congrès et événements > Prospective sur la radiologie en 2030

Prospective sur la radiologie en 2030

LUNDI 23 OCTOBRE 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La Conférence FUTURIM, première du nom, qui a été donnée lors des JFR 2017 a constitué un événement phare de ce congrès. Tout à tour, le Dr Françoise Sivignon, le Pr Michael Dake et M. Vincent Champain ont fait de la prospective pour annoncer la médecine en général, et de la radiologie en particulier, à l'horizon 2030.

FUTURIM

L'un des temps forts des Journées Francophones de Radiologie (JFR) 2017 a été sans aucun doute la Conférence FUTURIM. Le Président Jean-Michel Bartoli et le Comité scientifique avaient souhaité, cette année, faire un peu de prospective en mettant en place une session dans laquelle on pourrait entrevoir ce que pourrait être la radiologie en 2030.

 "La médecine humanitaire s'appuie désormais sur les ONG locales"

Pour ouvrir cette conférence, ils avaient invité le Dr Françoise Sivignon, radiologue, mais surtout aujourd'hui Présidente de Médecins sans frontières. Dans son discours, cette dernière a expliqué la genèse de cette évolution professionnelle. "Mon engagement est ancien, confiait-elle. Il a débuté lorsque j'exerçais comme radiologue au sein de l'Hôpital Rotschild, auprès des malades du Sida." Ses motivations à se mettre au service des populations les plus fragiles ont été forgées à cette époque, où il suffisait d'être volontaire et d'avoir quelques dollars en poche pour initier une action humanitaire à l'étranger. Les temps ont bien changé, poursuivit-elle. Nous nous appuyons aujourd'hui sur des ONG locales et essayons de faire changer les politiques de Santé des pays concernés."

"La Radiologie interventionnelle implantera bientôt des dispositifs de remplacement"

C'est ensuite le pionnier américain de la Radiologie Interventionnelle (RI) mondiale, le Pr Michael Dake qui a occupé la scène pour présenter le futur de la radiologie interventionnelle. "Le radiologue de demain sera un expert de la médecine personnalisée et de la prévention des maladies chroniques, s'est-il exclamé dans sa langue maternelle. Et la RI sera thérapeutique et restauratrice, bien sûr, mais pourra aussi implanter des dispositifs de remplacement ou avoir des visées palliatives. Cela sera possible grâce à la convergence des solutions informatiques et des dispositifs médicaux implantables." Il prévoit en effet que quelques 5 millions de patients seront implantés tous les ans. "La médecine va entrer dans l'ère du Distributive care, qui utilisera l'intelligence artificielle pour prendre en compte l'hérédité, les caractéristiques socio-professionnelles ou l'hygiène de vie des patients", a-t-il prédit. Nous verrons apparaître, petit à petit, un type de médecine sans médecin, où les patients seront monitorés en permanence et n'entreront que très rarement à l'hôpital. C'est un marché d'environ 7 milliards de dollars qui peut potentiellement s'ouvrir." Et, pour conclure son propos, Michael Dake a lancé à l'assistance: "Innovate or die !"

"La majorité des radiologues est très intéressée par les nouvelles technologies"

L'économiste Vincent Champain a enfin pris la parole pour évoquer les transformations que l'intelligence artificielle provoquera dans l'exercice médical, et plus particulièrement radiologique. Après un rapide retour sur l'évolution du volume des données radiologiques depuis 20 ans - 5ko pour une image 2D, 35Mo pour la 3D, 5Go pour la vidéo (5Go) et 200 Go pour un génome – il s'est attelé à rendre compte de l'énorme masse de données de santé actuellement en circulation. "Ce Big Data fera évoluer, demain, les systèmes d'information vers le cloud computing, avec des architectures informatiques plus agiles au design plus moderne, a-t-il annoncé. L'intelligence artificielle développera le machine learning." Il décrivit alors ces machines apprenantes, capables de filtrer les informations pour n'en garder que les pertinentes. Il prit comme exemple une expérience qui montra dernièrement qu'un robot était capable de classifier des photos de pathologies cutanées plus précisément et plus rapidement que les dermatologues eux-mêmes. "Les radiologues n'ont, en majorité, par peur de ces évolutions, a-t-il poursuivi. Une enquête commandée par la Société Française de Radiologie (SFR) les décrit comme très intéressés par les nouvelles technologies à 66%, le Dossier Médical Informatisé (DPI) et le CAD notamment, qu'ils jugent propices à une meilleure qualité des diagnostics, mais aussi les plateformes de formation en ligne (92%) ou de mutualisation des images et de collaboration (88%). Ils sont même 82% à considérer l'Intelligence artificielle comme un bénéfice pour leur activité future."

Cette conférence FUTURIM, première du nom, a fait l'objet d'une assistance record et d'un intérêt tout particulier, notamment chez les jeunes praticiens ou les internes en radiologie présents. Nul doute que de nouvelles éditions seront organisées au cours des prochaines années.

Bruno Benque


toshiba

Le JT de l'ECR du 8 mars 2019
11/03/2019 : Fin de notre série de comptes rendus vidéo de l'European Congress of Radiology (ECR) 2019, avec la réduction des doses de rayonnement et de contraste au scanner, le nouveau scanner de Philips, ou les recommandations SFR pour la décontamination des sondes d'échographie.

Le JT de l'ECR du 7 mars 2019
08/03/2019 : Dans notre série de comptes rendus vidéo de l'European Congress of Radiology (ECR) 2019, les apports de l'IRM dans la prise en charge des pathologies psychiatriques, une technologie alliant les ultrasons et le laser pour l'imagerie de la thyroïde ou les avantages du cloud pour les données images.

L'ECR 2019 a mis l'accent sur l'interdisciplinarité
08/03/2019 : L'interdisciplinarité a constitué le thème majeur de la conférence de presse donnée en ouverture de l'ECR 2019. L'oncologie, les pathologies complexes ou la psychiatrie sont des domines où l'imagerie a un rôle majeur à jouer. Explications par quelques orateurs de cette conférence.

Démonstration de force pour Canon Medical à l'ECR 2019
07/03/2019 : Canon Medical a une nouvelle fois fait la preuve de son avance technologique à l'ECR 2019. Dans tous ses domaines de compétences, elle présente des innovations technologiques majeures pour la pratique des utilisateurs et le confort des patients.

Le JT de l'ECR du 6 mars 2019
07/03/2019 : Dans notre série de comptes rendus vidéo de l'European Congress of Radiology 2019, l'intelligence artificielle, le partage des données au sein de la communauté radiologique, une session relative à l'apport de l'IRM en psychiatrie et un écran tactile géant.

Le JT de l'ECR du 3 mars 2019
06/03/2019 : Dans notre série de comptes rendus vidéo de l'European Congress of Radiology 2019, deux femmes sont à l'honneur et l'espace dédié à l'interventionnel, le Cube, est notamment présenté.

Le JT de l'ECR du 2 mars 2019
02/03/2019 : Dans notre série de comptes rendus de l'European Congress of Radiology 2019, une plateforme d'intelligence artificielle pour les développeurs, un système de jumeau digital, une nouvelle gamme de scanners et le Pr Yves Menu qui évoque les évolutions de l'ECR depuis quelques années.

Le JT de l'ECR du 1er mars 2019
01/03/2019 : Début de notre série de comptes rendus vidéo de l'European Congress of Radiology 2019. Il est question de salle interventionnelle, de solution de radiologie mobile, de mammographie et d'intelligence artificielle embarquée dans un scanner.

Les manipulateurs montpelliérains ont de l'humour !
31/01/2019 : Les 6èmes Journées francophones AFPPE de scanner ont une nouvelle fois fait la preuve du dynamisme de cette institution pour la formation continue des manipulateurs d'électro-radiologie. Une fois n'est pas coutume, le Prix de la meilleure présentation a été attribué à un court métrage humoristique.

La RSNA présente son bilan du congrès de 2018
28/01/2019 : Petit bilan du RSNA 2018, une session où l'intelligence artificielle a été omniprésente et où les sessions scientifiques se sont enrichies d'impression 3D et de réalité virtuelle. Le nombre de nouvelles sociétés dans l'exposition technique s'est élevé à 130.


Des procédures interventionnelles sécurisées grâce à la navigation Imactis
18/03/2019 : Le solution de navigation élaborée par l’entreprise grenobloise Imactis s'avère un outil très efficace pour améliorer la qualité de la prise en charge radiologique interventionnelle. Le Dr Philippe Cart, qui l'utilise au CH de Charleville-Mézières, revient pour nous sur les apports de ce matériel pour la sécurité des patients et la diminution de leur irradiation lors des procédures interventionnelles.

NGI distribuera les scanner chinois Neusoft pour trois ans
18/03/2019 : NGI vient d'annoncer la signature, pour trois ans, d'un contrat de partenariat avec le constructeur chinois de scanners Neusoft Medical. Le contrat de distribution exclusif porte sur l’intégralité de la gamme de scanners Neuviz.  

L'IRM pour évaluer l'impact du dépôt de fer dans le cerveau après un AVC
15/03/2019 : Selon une étude publiée dans la revue Radiology, une cartographie IRM R2* qui mesure le contenu en fer peut améliorer l'exploration des conséquences des lésions cérébrales causées par les AVC. Les chercheurs misent sur les thérapies de prévention du dépôt de fer pour ralentir ou arrêter la dégénérescence des neurones.

Le traitement par radioembolisation du carcinome hépatocellulaire désormais remboursé
14/03/2019 : Le traitement par radioembolisation à l'Ytrium 99 du carcinome hépatocellulaire non opérable sera désormais remboursé par l'Assurance maladie. Un Arrêté législatif a été publié en ce sens.

SRES 2019: les organisateurs vous présentent le symposium en vidéo !
13/03/2019 : Le Pr Philippe Piquet et le Pr Jean-Michel Bartoli présentent en vidéo le prochain Surgical & Radiological Endovascular Symposium (SRES), l'événement pluridisciplinaire de thérapies endocasculaires qui se tiendra en mai prochain à Ajaccio.

Le suivi de la SEP par IRM peut-il se passer de gadolinium ?
12/03/2019 : Selon une nouvelle étude parue dans la revue Radiology, l'IRM cérébrale sans produit de contraste, utilisant l'IRM 3D et la soustraction d'images est aussi efficace que l'approche injectée pour surveiller la progression de la sclérose en plaques (SEP). Les résultats confirment la possibilité que l'injection de produit de contraste puisse être supprimée des examens de suivi de routine.

La radiologie interventionnelle au centre de la stratégie des GHT
11/03/2019 : La radiologie est au centre du parcours de soins des patients, notamment dans la stratégie des GHT. Pour le Dr Philippe Cart, que nous avons rencontré, la radiologie interventionnelle permet de compléter ces parcours et elle a besoin désormais de disposer d'outils de navigation avancée pour une qualité améliorée.

Le JT de l'ECR du 8 mars 2019
11/03/2019 : Fin de notre série de comptes rendus vidéo de l'European Congress of Radiology (ECR) 2019, avec la réduction des doses de rayonnement et de contraste au scanner, le nouveau scanner de Philips, ou les recommandations SFR pour la décontamination des sondes d'échographie.

Le JT de l'ECR du 7 mars 2019
08/03/2019 : Dans notre série de comptes rendus vidéo de l'European Congress of Radiology (ECR) 2019, les apports de l'IRM dans la prise en charge des pathologies psychiatriques, une technologie alliant les ultrasons et le laser pour l'imagerie de la thyroïde ou les avantages du cloud pour les données images.

L'ECR 2019 a mis l'accent sur l'interdisciplinarité
08/03/2019 : L'interdisciplinarité a constitué le thème majeur de la conférence de presse donnée en ouverture de l'ECR 2019. L'oncologie, les pathologies complexes ou la psychiatrie sont des domines où l'imagerie a un rôle majeur à jouer. Explications par quelques orateurs de cette conférence.


Un dispositif d'aide au cathétérisme installé au centre de simulation du CHU de Rouen
04/02/2019 : Les étudiants et professionnels de Santé du Medical Training & Testing Center de Rouen disposent désormais du robot R-one pour se familiariser à ce dispositif d'aide aux procédures d'imagerie endovasculaire.

Un site dédié à la gestion des obligations réglementaires des centres d'imagerie médicale
28/03/2017 : Afin que les professionnels de santé des centres d’imagerie médicale puissent se concentrer sur leur coeur de métier, SOCOTEC a mis en ligne un site internet dédié à la prise en compte de leurs obligations réglementaires.

PIMM: Un système souple et adaptable pour répondre aux besoins territoriaux
12/02/2018 : Le PIMM semble la réponse appropriée du système de Santé pour assurer une permanence des Soins en imagerie médicale. C'est ce qui ressort du webinar, organisé par le Cabinet Houdart & Associés, qui y était consacré et auquel participait le Dr Pascal Béroud, du SRH.

Canon Medical présente ses nouveautés au RSNA 2018
06/12/2018 : Canon Medical a une nouvelle fois, lors du RSNA 2018, fait la preuve de sa polyvalence et de son avance technologique avec ses modalités d'explorations avancées.

La radiologie interventionnelle au centre de la stratégie des GHT
11/03/2019 : La radiologie est au centre du parcours de soins des patients, notamment dans la stratégie des GHT. Pour le Dr Philippe Cart, que nous avons rencontré, la radiologie interventionnelle permet de compléter ces parcours et elle a besoin désormais de disposer d'outils de navigation avancée pour une qualité améliorée.

Radioprotection des travailleurs: les premiers nouveaux décrets sont parus
05/06/2018 : Les décrets modifiant les règles de radioprotection des travailleurs sont parus ce 4 juin 2018. Parmi les évolutions majeures, l'avènement du Conseiller en radioprotection et la disparition de la fiche de poste.

La CGIM devient le Groupe Vidi
18/10/2018 : La CGIM est devenue, lors de son Assemblée Générale du 12 octobre 2018, le Groupe VIDI. Cette marque identifie désormais le premier groupe national de radiologues mutualisant leurs ressources.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Des procédures interventionnelles sécurisées grâce à la navigation Imactis
18/03/2019 : Le solution de navigation élaborée par l’entreprise grenobloise Imactis s'avère un outil très efficace pour améliorer la qualité de la prise en charge radiologique interventionnelle. Le Dr Philippe Cart, qui l'utilise au CH de Charleville-Mézières, revient pour nous sur les apports de ce matériel pour la sécurité des patients et la diminution de leur irradiation lors des procédures interventionnelles.

L'IRM pour évaluer l'impact du dépôt de fer dans le cerveau après un AVC
15/03/2019 : Selon une étude publiée dans la revue Radiology, une cartographie IRM R2* qui mesure le contenu en fer peut améliorer l'exploration des conséquences des lésions cérébrales causées par les AVC. Les chercheurs misent sur les thérapies de prévention du dépôt de fer pour ralentir ou arrêter la dégénérescence des neurones.