Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Congrès et événements > Prospective sur la radiologie en 2030

Prospective sur la radiologie en 2030

LUNDI 23 OCTOBRE 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La Conférence FUTURIM, première du nom, qui a été donnée lors des JFR 2017 a constitué un événement phare de ce congrès. Tout à tour, le Dr Françoise Sivignon, le Pr Michael Dake et M. Vincent Champain ont fait de la prospective pour annoncer la médecine en général, et de la radiologie en particulier, à l'horizon 2030.

FUTURIM

L'un des temps forts des Journées Francophones de Radiologie (JFR) 2017 a été sans aucun doute la Conférence FUTURIM. Le Président Jean-Michel Bartoli et le Comité scientifique avaient souhaité, cette année, faire un peu de prospective en mettant en place une session dans laquelle on pourrait entrevoir ce que pourrait être la radiologie en 2030.

 "La médecine humanitaire s'appuie désormais sur les ONG locales"

Pour ouvrir cette conférence, ils avaient invité le Dr Françoise Sivignon, radiologue, mais surtout aujourd'hui Présidente de Médecins sans frontières. Dans son discours, cette dernière a expliqué la genèse de cette évolution professionnelle. "Mon engagement est ancien, confiait-elle. Il a débuté lorsque j'exerçais comme radiologue au sein de l'Hôpital Rotschild, auprès des malades du Sida." Ses motivations à se mettre au service des populations les plus fragiles ont été forgées à cette époque, où il suffisait d'être volontaire et d'avoir quelques dollars en poche pour initier une action humanitaire à l'étranger. Les temps ont bien changé, poursuivit-elle. Nous nous appuyons aujourd'hui sur des ONG locales et essayons de faire changer les politiques de Santé des pays concernés."

"La Radiologie interventionnelle implantera bientôt des dispositifs de remplacement"

C'est ensuite le pionnier américain de la Radiologie Interventionnelle (RI) mondiale, le Pr Michael Dake qui a occupé la scène pour présenter le futur de la radiologie interventionnelle. "Le radiologue de demain sera un expert de la médecine personnalisée et de la prévention des maladies chroniques, s'est-il exclamé dans sa langue maternelle. Et la RI sera thérapeutique et restauratrice, bien sûr, mais pourra aussi implanter des dispositifs de remplacement ou avoir des visées palliatives. Cela sera possible grâce à la convergence des solutions informatiques et des dispositifs médicaux implantables." Il prévoit en effet que quelques 5 millions de patients seront implantés tous les ans. "La médecine va entrer dans l'ère du Distributive care, qui utilisera l'intelligence artificielle pour prendre en compte l'hérédité, les caractéristiques socio-professionnelles ou l'hygiène de vie des patients", a-t-il prédit. Nous verrons apparaître, petit à petit, un type de médecine sans médecin, où les patients seront monitorés en permanence et n'entreront que très rarement à l'hôpital. C'est un marché d'environ 7 milliards de dollars qui peut potentiellement s'ouvrir." Et, pour conclure son propos, Michael Dake a lancé à l'assistance: "Innovate or die !"

"La majorité des radiologues est très intéressée par les nouvelles technologies"

L'économiste Vincent Champain a enfin pris la parole pour évoquer les transformations que l'intelligence artificielle provoquera dans l'exercice médical, et plus particulièrement radiologique. Après un rapide retour sur l'évolution du volume des données radiologiques depuis 20 ans - 5ko pour une image 2D, 35Mo pour la 3D, 5Go pour la vidéo (5Go) et 200 Go pour un génome – il s'est attelé à rendre compte de l'énorme masse de données de santé actuellement en circulation. "Ce Big Data fera évoluer, demain, les systèmes d'information vers le cloud computing, avec des architectures informatiques plus agiles au design plus moderne, a-t-il annoncé. L'intelligence artificielle développera le machine learning." Il décrivit alors ces machines apprenantes, capables de filtrer les informations pour n'en garder que les pertinentes. Il prit comme exemple une expérience qui montra dernièrement qu'un robot était capable de classifier des photos de pathologies cutanées plus précisément et plus rapidement que les dermatologues eux-mêmes. "Les radiologues n'ont, en majorité, par peur de ces évolutions, a-t-il poursuivi. Une enquête commandée par la Société Française de Radiologie (SFR) les décrit comme très intéressés par les nouvelles technologies à 66%, le Dossier Médical Informatisé (DPI) et le CAD notamment, qu'ils jugent propices à une meilleure qualité des diagnostics, mais aussi les plateformes de formation en ligne (92%) ou de mutualisation des images et de collaboration (88%). Ils sont même 82% à considérer l'Intelligence artificielle comme un bénéfice pour leur activité future."

Cette conférence FUTURIM, première du nom, a fait l'objet d'une assistance record et d'un intérêt tout particulier, notamment chez les jeunes praticiens ou les internes en radiologie présents. Nul doute que de nouvelles éditions seront organisées au cours des prochaines années.

Bruno Benque


toshiba

Succès confirmé pour les Rencontres des cadres de radiologie
23/09/2019 : Les Rencontres des cadres de Radiologie organisées par l'AFPPE ne cessent de grandir en notoriété. Les récentes Rencontres du Grand Sud en ont apporté la preuve. Rendez-vous en septembre 2020 à Nîmes.

Le Pr Yves Menu évoque l'évolution de l'ECR
20/08/2019 : Le Pr Yves Menu, Rédacteur en chef de la revue European Radiology, évoque l'évolution de l'ECR depuis sa première participation en 1991 sur la nouvelle ESR Connect Channel.

Save the date: SPIMED-IA, le congrès dédié à l'intelligence artificielle en imagerie médicale
26/07/2019 : Les nouvelles applications de l'intelligence artificielle en imagerie médicale sont nombreuses et prometteuses. Le congrès SPIMED sera consacré, en septembre prochain, à cette discipline, avec notamment des présentations sur les applications par pathologie d'organe.

La radiopédiatrie à l'honneur lors de l'ECR 2020
17/07/2019 : Le programme "Children in Focus" qui sera organisé à l'occasion de l'ECR 2020 traitera notamment de questions sociales autour de la prise en charge radiologique des enfants. Une séance plénière spéciale à ce thème clôturera le congrès.

ECR 2020: 5 jours dédiés aussi aux manipulateurs
16/07/2019 : L'ECR 2020 constitue un rendez-vous incontournable pour les radiologues européens. Mais les manipulateurs sont également concernés par cet événement, avec un espace dédié et des sessions scientifiques en anglais et en français.

ECR 2020: l'ESR lance la campagne de soumission de sujets
03/07/2019 : L'ECR 2020, c'est déjà demain ! Dans le cadre de la préparation de ce congrès, l'ECR engage les radiologues, les étudiants et les manipulateurs européens à envoyer leurs abstracts dès à présent.  

Save the date: le futur de la radiologie interventionnelle
01/07/2019 : Le 4ème Congrès FIRE, consacré au futur de la radiologie interventionnelle, sera articulé autour des thématiques présidées par quatre têtes d'affiche de la spécialité. Rendez-vous sur la Corniche de Marseille les 21 et 22 novembre 2019.

Une plateforme digitale pour promouvoir les formations de l'IFM
24/06/2019 : Philips se rapproche d'Invivox pour promouvoir les formations dispensées par l'Institut de Formation Médicale développé par le constructeur. Si elles feront l'objet d'une communication digitale, ces formations seront délivrées en présentiel.

Marie Curie racontée par sa petite-fille
20/06/2019 : C'est une salle émue et respectueuse qui a écouté, lors du 12ème congrès de la SFRP, le récit de la vie de Marie Curie raconté par sa petite-fille Hélène Langevin-Jolliot. Un discours empli d'admiration et de fierté pour l'œuvre de cette femme brillante, tenace et emplie d'humanité.

L'ESR, première société de radiologie au monde ?
07/06/2019 : L'European Society of Radiology se veut la plu grande société de radiologie au monde. C'est ce qu'elle a annoncé dans un communiqué où elle a enregistré 112 000 membres et rappelé l'activité pédagogique via ses services en ligne.  


Intelligence artificielle en routine: quelles perspectives ?
18/10/2019 : Le plateforme d'intelligence artificielle AiCE, embarquée depuis près d'un an dans certaines modalités de scanographie Canon Medical, est utilisée en routine dans plusieurs hôpitaux universitaires français. Une étude du CHU de Dijon sur l'apport d'AiCE en imagerie cardiaque sera présentée aux JFR 2019.

Les dangers des injections de stéroïdes dans les articulations
18/10/2019 : Selon un article spécial publié dans la revue Radiology, les injections de corticostéroïdes utilisées pour traiter la douleur de l'arthrose à la hanche et au genou pourraient être plus dangereuses qu'on ne le pensait auparavant. Les chercheurs ont suggéré d'intégrer dans les formulaires de consentement les risques associés à ces injections.

Développement des compétences en matière de radioprotection
17/10/2019 : Note d’information n° DGOS/RH4/DGCS/4B/2019/160 du 8 juillet 2019 relative aux orientations retenues pour 2020 en matière de développement des compétences des établissements publics de santé parmi lesquelles la radioprotection des patients.

Un scanner à l'Institut médico-légal pour une assistance aux autopsies haut de gamme
10/10/2019 : L'Institut médico-légal du CHU de Tours a fait l'acquisition, il y a un an, d'un scanner FCT Speedia de Fujifilm pour assister les médecins légistes dans leurs autopsies. Le PR Pauline Saint-Martin, Chef de ce service, revient pour nous sur les apports de cette modalité pour la qualité des examens réalisés et l'amélioration des workflows.  

Esaote célèbre le nouveau MyLab X8 aux Journées Francophones de Radiologie (JFR)
09/10/2019 : En présentant, aux JFR 2019, sa nouvelle plateforme MyLab™X8, Esaote mettra une nouvelle fois en lumière son dynamisme en matière de d'innovation, de recherche et de développement. Ses fonctionnalités avancées, gages de workflow et de qualité d'image améliorés, seront dévoilées le 11 octobre sur le stand de la société internationale.

Téléradiologie : produire des comptes rendus irréprochables en un délai record
09/10/2019 : Dans un contexte de pénurie médicale et de désertification dans certains territoires, la continuité de la prise en charge en radiologie implique un développement significatif de la téléradiologie. Depuis la création du réseau CGTR, ce sont plus de 1.5 millions de patients qui ont été pris en charge par les télérédiologues de CGTR, avec une accélération constante de la demande : en 2019, CGTR a pris en charge en moyenne plus de 37 000 patients par mois en France au sein de son réseau, soit une projection sur l’année de plus de 444 000 prises en charge au minimum. En 2017, ce chiffre n'était que de 270 000 prises en charges, soit une croissance de 64,4 % en 2 ans !

Un intégrateur de technologies qui répond aux enjeux de télé-expertise et de collaboration
09/10/2019 : Présent depuis de nombreuses années auprès des établissements de santé, LAFI, intégrateur de technologies, participe pour la deuxième année consécutive aux JFR et vous donne rendez-vous sur son stand 216A pour échanger avec ses équipes et découvrir les dernières innovations technologiques au catalogue du fabricant HP Inc.

Radioprotection du patient: quelques modifications publiées dans un Arrêté
07/10/2019 : Les dispositions prises par l'Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) dans sa Décision du 11 juin 2019 viennent de faire l'objet d'un Arrêté su Ministère. La fréquence des formations à la radioprotection du patient, les professionnels concernés e les méthodes pédagogiques sont notamment concernés par ce document.

La communauté radiologique toujours mobilisée pour Octobre rose
07/10/2019 : La campagne de communication Octobre rose bat son plein en ce mois d'octobre. Et même si certains ne sont toujours pas convaincus par celle-ci, la communauté radiologique, FNMR en tête, continue de se mobiliser pour donner plus d'impact à cette action de Santé publique.

JFR 2019: le rendez-vous des grandes nouveautés Samsung Healthcare
07/10/2019 : À l’occasion de la prochaine édition des JFR (sous le thème « Le radiologue augmenté »), Samsung Healthcare vous invite à découvrir une nouvelle vision de l’expérience utilisateur, résolument tournée vers l’intelligence artificielle et les technologies avancées.


Une plateforme dédiée pour choisir un moteur d'IA pertinent
03/10/2019 : Acteur historique de l'informatique de Santé, Softway Medical propose une offre d'intelligence artificielle tout à fait originale. À partir d'un catalogue de moteurs d'IA, le radiologue pourra choisir celui qui répondra précisément à ses besoins. Rendez-vous aux JFR 2019 pour découvrir cette nouvelle offre.

Un scanner à l'Institut médico-légal pour une assistance aux autopsies haut de gamme
10/10/2019 : L'Institut médico-légal du CHU de Tours a fait l'acquisition, il y a un an, d'un scanner FCT Speedia de Fujifilm pour assister les médecins légistes dans leurs autopsies. Le PR Pauline Saint-Martin, Chef de ce service, revient pour nous sur les apports de cette modalité pour la qualité des examens réalisés et l'amélioration des workflows.  

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

État des lieux de la radiothérapie en France
29/05/2017 : L’Observatoire de la radiothérapie propose, pour la période 2009-13, une photographie exhaustive de l’évolution de cette discipline. Si les traitements spécialisés de type RCMI augmentent significativement, le nombre de radiothérapeutes par service reste stable.

Intelligence artificielle en routine: quelles perspectives ?
18/10/2019 : Le plateforme d'intelligence artificielle AiCE, embarquée depuis près d'un an dans certaines modalités de scanographie Canon Medical, est utilisée en routine dans plusieurs hôpitaux universitaires français. Une étude du CHU de Dijon sur l'apport d'AiCE en imagerie cardiaque sera présentée aux JFR 2019.

Protocoles de coopération : une prime mensuelle pour les manipulateurs impliqués !
09/09/2019 : Un décret paru au Journal Officiel du 8 septembre 2019 institue une prime pour les manipulateurs impliqués dans les protocoles de coopération. Cela constitue le premier acte de reconnaissance gouvernemental pour ces professionnels souhaitant étendre leur champ de compétences.

La HAS retoque le scanner low-dose pour le dépistage du cancer du poumon
19/05/2016 : La Haute Autorité de Santé (HAS) a publié un rapport dans lequel le dépistage du cancer du poumon par scanner low-dose est considéré comme non pertinent. Parmi les arguments avancés, les nombreux faux positifs et les risques de cancers radio-induits générés par la technique.

Les avantages du scanner spectral dans un service d'urgences
27/10/2017 : Le scanner spectral IQon de Philips a été installé pour la première fois en Europe à l'hôpital universitaire St-Luc de Bruxelles. Nous avons rencontré le Pr Emmanuel Coche, Chef du service de radiologie, pour un retour d'expérience sur les usages de cette technologie innovante.

Téléradiologie : produire des comptes rendus irréprochables en un délai record
09/10/2019 : Dans un contexte de pénurie médicale et de désertification dans certains territoires, la continuité de la prise en charge en radiologie implique un développement significatif de la téléradiologie. Depuis la création du réseau CGTR, ce sont plus de 1.5 millions de patients qui ont été pris en charge par les télérédiologues de CGTR, avec une accélération constante de la demande : en 2019, CGTR a pris en charge en moyenne plus de 37 000 patients par mois en France au sein de son réseau, soit une projection sur l’année de plus de 444 000 prises en charge au minimum. En 2017, ce chiffre n'était que de 270 000 prises en charges, soit une croissance de 64,4 % en 2 ans !

La Norme NFC 15-160 new look est parue !
26/09/2018 : L'AFNOR vient de publier la nouvelle Norme NFC 15-160, qui regroupe les dispositions relatives aux installations radiologiques médicales, et qui a fait l'objet d'une mise à jour après une consultation publique.