Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Actualité des start-up > Excellents débuts pour DHUNE, le Centre dédié aux maladies neuro-dégénératives

Excellents débuts pour DHUNE, le Centre dédié aux maladies neuro-dégénératives

LUNDI 16 OCTOBRE 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le Centre d'excellence DHUNE, dédié aux maladies neuro-dégénératives, a rempli 92% de ses objectifs en deux ans d'existence. Cette plateforme pluridisciplinaire dispose d'une reconnaissance scientifique internationale et a pour figure de proue la fameuse modalité d'IRM à 7T.

DHUNE

C’est pour palier aux contraintes créées par l'hétérogénéité de des maladies neuro-dégénératives et par le manque de biomarqueurs pour leur diagnostic précoce ou de modèles précliniques, que le programme DHUNE a été conçu.

Améliorer le diagnostic et le traitement des maladies neuro-dégénératives

Il a pour mission de construire et développer des passerelles entre la recherche préclinique et clinique en rassemblant des équipes d’experts pluridisciplinaires (médecine, biologie, sociologie, éthique, psychologie, anthropologie, physique, mathématiques, économie…), des partenaires industriels, des sociétés pharmaceutiques, des associations de patients et des universités prestigieuses, qui, tous ensemble, travaillent autour d’un objectif commun : améliorer le diagnostic et le traitement des maladies neuro-dégénératives.

Une reconnaissance scientifique internationale

Le centre DHUNE, basé à Marseille, fait partie des 7 centres français à avoir été labellisés par AVIESAN (Alliance nationale pour les sciences de la Vie et de la Santé) et comme centre d’excellence au sein du réseau « Centres of Excellence in Neuro-degeneration » (CoEN) en Europe et au Canada. Cette labellisation lui permet de pouvoir répondre aux appels à projets de recherche internationaux sur les maladies neuro-dégénératives (CoEN Pathfinder call 2015). DHUNE est par ailleurs labellisé comme FHU (Fédération Hospitalo Universitaire). Cette labellisation s’inscrit dans le cadre du plan 2014 - 2019 sur les maladies neuro-dégénératives (maladies d'Alzheimer, de Parkinson, Sclérose en Plaques, SLA, etc.).

Soins, éducation, recherche et le socio-économiquesur le thème des maladies neuro-dégénératives

Le programme DHUNE s’établit sur cinq ans et privilégie 4 axes de travail – les soins, l'éducation, le socio-économique et la recherche - et s’articule autour de différents ateliers ayant pour ambition des interactions exceptionnelles entre les équipes impliquées dans le diagnostic, la recherche clinique et le traitement des maladies neuro-dégénératives et du vieillissement, les équipes des unités de recherche fondamentale en sciences humaines, neurosciences, en neuro-imagerie et neurophysiologie de l'Université d’Aix-Marseille, les formations en neurosciences, et les entreprises privées. Avec une concentration importante d’experts pluridisciplinaires (médecine, biologie, psychologie, sociologie, physique, mathématiques, économie), DHUNE vise à établir un continuum dans la recherche, des aspects les plus fondamentaux aux aspects cliniques, économiques et sociétaux.

L'IRM 7T en figure de proue

D'un point de vue médico-scientifique, DHUNE cherche à identifier de nouveaux biomarqueurs pour les différentes maladies neuro-dégénératives, couplés à la modélisation en utilisant l'imagerie cérébrale (cerveau virtuel). Il s'agit de repérer les substrats neurobiologiques des maladies neuro-dégénératives en lien avec les différents syndromes, suivre leur évolution et déterminer les données neurobiologiques communes et/ou différentes entre les maladies neuro-dégénératives. DHUNE bénéficie de moyens exceptionnels pour mener des travaux de recherches ambitieux, tels que l'IRM 7T, seul appareil de ce type disponible en hôpital en France, le TEPScan et le Gamma Knife.

La Fédération Hospitalo-Universitaire dresse un bilan très positif de ses réalisations sur les 4 piliers que couvre son programme qui affichent 92% d’objectifs atteints. Sur le plan socio-économique, DHUNE a consolidé son Comité Industriel qui compte désormais 20 membres qui participent au programme, contribuent aux réponses et appels d’offres nationaux et internationaux et accélèrent le transfert de technologie des découvertes académiques.

 

A propos de DHUNE :
Filière d’excellence sur les neurosciences associant 4 institutions, 5 pôles hospitaliers, plus de 100 chercheurs, 18 partenaires industriels, 2 sociétés pharmaceutiques internationales, 5 associations de patients et 3 prestigieuses universités étrangères, DHUNE est un programme de recherche ambitieux sur les maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson, Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA) dite Charcot, Sclérose en Plaques) avec une approche pluridisciplinaire inédite, porteur de beaucoup d’espoirs pour les malades et leur entourage. Abordant la maladie différemment, établissant des passerelles entre la recherche clinique et pré clinique, impliquant à la fois les différents pôles hospitaliers (gérontologie, neurologie, psychiatrie, imagerie, biologie) et les équipes de recherche académique, les patients, les industriels du secteur, et l'éducation, DHUNE a pour objectif d’aboutir à des découvertes sur la motricité, la cognition, la vie quotidienne des patients atteints de maladies neurodégénératives et d’obtenir des avancées plus rapides sur ces maladies d’ici 5 ans. Le centre DHUNE fait partie des 7 centres français à avoir été labellisés par AVIESAN (Alliance Nationale pour les Sciences de la Vie et de la Santé), comme centre d’excellence au sein du réseau «Centres of Excellence in Neurodegeneration » (CoEN) en Europe et au Canada. DHUNE est par ailleurs labellisé comme FHU (Fédération Hospitalo Universitaire) dans le cadre du plan 2014-2019 sur les maladies neurodégénératives. Plus d'informations sur www.dhune.org Ce programme a bénéficié d'une aide du gouvernement français, gérée par l'Agence Nationale de la Recherche au titre du projet Investissements d’Avenir A*MIDEX portant la référence n°ANR-11-IDEX-0001-02

 

Thema Radiologie avec DHUNE


toshiba

Actu des start-up: Une plateforme collaborative de remplacements entre médecins
18/05/2018 : Docndoc.fr est une plateforme de mise en relation directe entre médecins. Créée par une radiologue, elle a pour objectif d'aider les praticiens à trouver des remplaçants ou futurs associés.

BaseCamp Vascular présente son projet au World Medical Innovation Forum
24/04/2018 : BaseCamp Vascular figure parmi les 8 start-ups sélectionnées pour aller présenter leur activité au World Medical Innovation Forum à Boston.

Le glomérule olfactif de souris entièrement visualisé par des chercheurs londoniens
22/03/2018 : Les 250 neurones du glomérule olfactif de souris ont pu être entièrement visualisés par des chercheurs londoniens par micro-fluorescence et courant électrique.

Actu des start-up: Multiwave Innovation conçoit des antennes IRM à ultra haut champ
19/12/2017 : Multiwave Innovation est la seule entreprise française qui conçoit et commercialise des antennes IRM. Elle a mené à bien un projet d'antennes à Ultra Haut Champ avec le concours de l'écosystème scientifique marseillais.

Actu des start-up: les Prix de l'innovation décernés à deux entreprises françaises
18/12/2017 : Les JFR 2017 ont été l'occasion de récompenser deux start-up françaises, Therapixel et BaseCamp vascular, qui ont toutes deux reçu un Prix de l'innovation en imagerie médicale. Elles feront l'objet d'un soutien opérationnel en 2018.

Actu des start-up: l'imagerie interventionnelle très représentée parmi les nouveaux acteurs de Medicen Paris Region
28/11/2017 : Medicen Paris Region a enregistré, depuis novembre 2016, l'adhésion de 98 entreprises. L'imagerie interventionnelle est le deuxième secteur le plus représenté dans ces nouveaux acteurs.

Excellents débuts pour DHUNE, le Centre dédié aux maladies neuro-dégénératives
16/10/2017 : Le Centre d'excellence DHUNE, dédié aux maladies neuro-dégénératives, a rempli 92% de ses objectifs en deux ans d'existence. Cette plateforme pluridisciplinaire dispose d'une reconnaissance scientifique internationale et a pour figure de proue la fameuse modalité d'IRM à 7T.

Actu des start-up: le fonds FEDER attribue plus de 900 000 € à Medicen Paris Region
22/09/2017 : Le Pôle de compétitivité Medicen Paris Region vient de se voir attribuer une enveloppe de 975 000 € par le fonds européen FEDER. Les TPE et PME du pôle, dont beaucoup œuvrent dans le secteur de l'imagerie, bénéficieront ainsi d'un accompagnement renforcé.

Actu des start-up: Intrasense candidat sérieux au Prix Galien 2017
22/09/2017 : Le Prix Galien récompensant un projet mené en coopération avec une entreprise ou une institution américaine, sera attribué en octobre à Boston. Intrasense est en bonne place pour obtenir ce prix pour la mise au point de biomarqueurs pour le cancer du foie.

Actu des start-up: trois projets de recherche utilisant les ultrasons obtiennent un financement de l'ANR
05/09/2017 : Six projets de recherche portés par Medicen Paris Region, dont trois mettant en œuvre les ultrasons, viennent d’obtenir le financement de l’Agence Nationale de Recherche.


La nouvelle revue Imaging Cancer a son rédacteur en chef
13/08/2018 : La RSNA vient de nommer le Rédacteur en chef de la prochaine revue spécialisée: Radiology: Imaging cancer". Voici quelques éléments biographiques de ce radiologue renommé.

La parité, un sujet d'actualité au sein de la société internationale d'IRM
09/08/2018 : Dans son discours de clôture du congrès de l'ISMRM, la nouvelle Présidente Pia C. Maly Sundgren assuré vouloir agir dans la continuité de l'ancien bureau. Elle compte ainsi prendre très au sérieux le problème de la parité au sein de cette société.

L'ASN formalise ses attentes relatives à la justification et à l'optimisation des expositions
09/08/2018 : En publiant l'Avis du 24 juillet 2018, l'ASN valide son deuxième plan pour la maîtrise des doses patients. Information des prescripteurs, nouvelle stratégie de formation des acteurs ou interopérabilité des PACS et des DACS sont les thèmes phares de ce document.

Échographie fœtale: le Conseil d'État préserve la Santé publique
07/08/2018 : Une société pratiquant l'échographie fœtale pour raisons non médicales a engagé une procédure pour interdire les textes législatifs qui régissent cette pratique. Elle a été déboutée par le Conseil d'État.  

JFR 2018: l'ASN communiquera sur les évolutions réglementaires
03/08/2018 : Alors que le contexte réglementaire a évolué significativement ces derniers mois en matière de gestion du risque ionisant, l'ASN organisera des mini-conférences d'information et des échanges, à l'occasion des JFR 2018.

JFR 2018: la Présidente Anne Cotten évoque les thèmes phares en vidéo
03/08/2018 : Le Pr Anne Cotten présente, en vidéo, les Journées Francophones de Radiologie 2018 qu'elle présidera, du 11 au 15 octobre 2018. Elle évoque les thématiques phares de cette session, notamment le thème central: "L'imagerie juste pour un traitement ciblé et personnalisé".

Des lésions cérébrales plus fréquentes chez les footballeuses jouant fréquemment de la tête
31/07/2018 : Une étude publiée dans la revue Radiology objective un risque accru pour les joueuses de football jouant fréquemment de la tête, par rapport aux hommes. Ces sportives présentent en effet des changements plus importants dans le tissu cérébral après des impacts répétés du ballon.

Tout sur la santé et sécurité au travail ou la gestion des risques en e-learning ou présentiel
25/07/2018 : Les contraintes réglementaires relatives au salarié compétent en santé et sécurité au travail nécessitent d'en maîtriser les applications. Forcomed organise une session de e-learning dédié ainsi qu'une initiation à la gestion des risques en imagerie médicale.

Des avancées significatives pour l'aide au diagnostic en sénologie et coloscopie virtuelle
25/07/2018 : Une nouvelle version de Myrian® vient d'être lancée. Elle comprend des applications avancées pour le diagnostic du sein et la coloscopie virtuelle.

Une crème pour lutter contre la contamination cutanée radioactive
24/07/2018 : Les professionnels qui manipulent des sources non scellées pourront désormais compter sur la crème Cevidra® Calixarene en cas de contamination de la peau. Il s'agit du seul dispositif médical de ce type breveté dans le monde.


Une crème pour lutter contre la contamination cutanée radioactive
24/07/2018 : Les professionnels qui manipulent des sources non scellées pourront désormais compter sur la crème Cevidra® Calixarene en cas de contamination de la peau. Il s'agit du seul dispositif médical de ce type breveté dans le monde.

Radioprotection des travailleurs: les premiers nouveaux décrets sont parus
05/06/2018 : Les décrets modifiant les règles de radioprotection des travailleurs sont parus ce 4 juin 2018. Parmi les évolutions majeures, l'avènement du Conseiller en radioprotection et la disparition de la fiche de poste.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

L'ASN formalise ses attentes relatives à la justification et à l'optimisation des expositions
09/08/2018 : En publiant l'Avis du 24 juillet 2018, l'ASN valide son deuxième plan pour la maîtrise des doses patients. Information des prescripteurs, nouvelle stratégie de formation des acteurs ou interopérabilité des PACS et des DACS sont les thèmes phares de ce document.

Un nouvel espoir de procréer grâce à l'embolisation des fibromes utérins
13/06/2017 : L’embolisation partielle des fibromes utérins pourrait devenir le traitement de première intensifn pour les femmes qui souhaitent procréer. C’est ce qu’a montré une étude portugaise publiée dans la revue Radiology.

Échographie fœtale: le Conseil d'État préserve la Santé publique
07/08/2018 : Une société pratiquant l'échographie fœtale pour raisons non médicales a engagé une procédure pour interdire les textes législatifs qui régissent cette pratique. Elle a été déboutée par le Conseil d'État.  

LE CARCINOME CANALAIRE IN SITU PLUS FRÉQUENT CHEZ LES SUJETS ÂGÉS
26/10/2015 : Une étude allemande publiée dans la revue Radiology montre que la fréquence de survenue d'un carcinome canalaire in situ augmente avec l'âge. La stratégie thérapeutique pour cette pathologie nécessite donc d'être plus précise. 

2016, année record pour Factum Healthcare
26/01/2017 : Factum Healthcare annonce avoir atteint une croissance de plus de 40% en 2016. Ce bon résultat est dû notamment à une consolidation de sa position en imagerie en coupe et à quelques opérations d'envergure en radiothérapie. La société se place désormais comme un conseil auprès des responsables des achats de dispositifs médicaux.

Vendredi 28 avril: c'est la fin du modificateur Z pour les actes de radiologie
28/04/2017 : À partir du 28 avril 2017, les factures d'actes d'imagerie comportant le modificateur Z seront systématiquement rejetées. C'est le message qu'a fait passer la CNAM aux cabinets et établissements de santé dans son communiqué les informant que la CCAM v46 était prête.

Radioprotection: ce qui devrait changer le 1er juillet 2018
30/03/2018 : L'Ordonnance instituant de nouvelles règles en matière de prévention du risque ionisant devrait entrer en vigueur le 1er juillet 2018. Il n'y aura pas, d'après les informations que nous avons recueillies, de révolution. La gestion des professionnels multi-établissements devrait être revue, la fiche d'exposition devrait disparaître et les PCR externes sont appelés à faire place à des OCR certifiés ISO.