Vous êtes dans : Accueil > Actualités > SIH et téléradiologie > Evolucare, futur leader incontournable de l'imagerie médicale

Evolucare, futur leader incontournable de l'imagerie médicale

MERCREDI 11 OCTOBRE 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Evolucare est un acteur historique des systèmes d'information de Santé, qui a progressé en faisant confiance à ses ingénieurs, mais aussi en leur adjoignant des acteurs confirmés. Nous avons rencontré deux d'entre eux, Gilles Juving, Directeur de la Division Imagerie, et Lionel Ribière, Responsable produit Imagerie, qui nous parlent du positionnement d'Evolucare sur le marché et des projets d'amélioration de ses solutions.

Evolucare

Thema Radiologie : Qui est EVOLUCARE et quel est votre parcours dans la société ?

Gilles Juving : Le groupe Evolucare est aujourd’hui un des principaux acteurs dans l’édition de logiciels de santé en France. Avec plus de 1900 clients équipés d’au moins une de nos solutions, et près de 250 collaborateurs, nous sommes un acteur incontournable.

En plus d’être un groupe, c’est avant tout une société ayant des valeurs familiales qui a su grandir et s’adapter à un marché en perpétuelle mutation. Depuis 2003, j’ai grandi et évolué avec ce groupe. Passé par le poste de responsable produit et responsable de gamme, je dispose aujourd’hui d’une grande connaissance des systèmes d’information en santé. Il y a 4 ans le groupe m’a fait confiance en me confiant la responsabilité de toute la division imagerie.

T.R. : Quels sont vos objectifs au bout de ces 4 ans ?

G.J. : En ce qui concerne l’imagerie médicale, nous avons depuis le début pour ambition de développer une solution moderne, s’appuyant sur des technologies éprouvées et des fonctionnalités avant-gardistes. L’objectif qui nous a été donné par le président du Groupe est de disposer à moyen terme de la meilleure solution sur le marché national. Nous ambitionnons aussi de conquérir les marchés à l’export sur lesquels nous avons déjà pu réaliser nos premiers pas. Ceux-ci sont d’ailleurs très prometteurs.

T.R. : Quels sont les moyens mis en œuvre pour répondre à cet objectif ?

G.J. : Nous avions déjà investi dans le recrutement d’une équipe de production performante, pilotée par Christophe Brasseur, notre Responsable de production RIS PACS, ayant une très forte connaissance du domaine de l’imagerie, ce qui nous a permis de rattraper fonctionnellement nos concurrents. De même pour nos équipes de déploiement, nous avons recherché des professionnels reconnus. Nous souhaitons aussi mettre en place un service de maintenance d’une grande qualité

Dorénavant, il nous est nécessaire de proposer une autre façon de concevoir l’imagerie et c’est surtout dans cette optique de nouvelles fonctionnalités que nous avons recruté Lionel Ribière, notre nouveau responsable produit RIS PACS. Fort de ses 15 ans d’expertise dans le domaine de l’imagerie médicale, son rôle au sein d’Evolucare, en plus d’être un véritable pivot entre les équipes de terrain et les équipes de production, est d’étudier le marché actuel, ainsi que de concevoir les fonctionnalités d’avenir à forte valeur ajoutée.


 

Thema Radiologie :  Lionel Ribière, quelle vision avez-vous du marché de la radiologie ?

Lionel Ribière : J’ai eu l’occasion pendant plusieurs années de diriger des projets de déploiement RIS et PACS, en passant par tous types de structure, privées comme publiques, et ce pour plusieurs éditeurs. Le secteur de la radiologie est un milieu de pointe, avec un écosystème relativement large. C’est un marché très mature, avec des utilisateurs aguerris à la pratique de ces logiciels. Ils savent ce qu’ils veulent, mais surtout ce qu’ils ne veulent plus!

Nous devons appréhender les problématiques du quotidien que rencontrent les secrétaires médicales, manipulateurs, radiologues et cadres de santé. Le client se doit de dégager une réelle plus-value grâce à notre solution et ne pas se sentir incompris. Il est donc nécessaire de ne pas penser le logiciel à travers les yeux d’un technicien, mais à travers ceux d’un utilisateur final. Chaque clic, chaque enchainement peut avoir des conséquences négatives. A nous d'y apporter un œil attentif.

T.R. : Vous venez d'intégrer Evolucare. Comment appréhendez-vous votre challenge ?

L.R. : C’est bien évidemment un challenge ambitieux que m’a proposé Gilles, et une joie de rejoindre un grand groupe qui investit massivement dans l’imagerie médicale. Depuis ma prise de fonction, Gilles et moi-même travaillons en étroite collaboration avec une équipe d’experts, mais également un service de recherche et développement en Intelligence artificielle (Evolucare Labs) nous permettant d’aller plus loin dans nos spécifications fonctionnelles.

Ma vision terrain me permet d’être clairvoyant concernant les attentes de nos clients, de les comprendre au bon niveau, et d’être le plus pertinent possible quant aux futures orientations à donner au produit. Je suis également épaulé par François MILLOT, notre expert fonctionnel RIS avec qui je travaille au quotidien pour faire progresser notre produit. L’ADN du groupe Evolucare place l’humain et la compétence avant tout. Ce sont des valeurs qui me plaisent et qui sont nécessaires au bon équilibre d’un projet.

Toutes les conditions sont réunies pour faire avancer notre solution dans le bon sens et répondre aux attentes de notre président.

T.R. : J’ai cru comprendre que vous étiez le premier éditeur d’imagerie médicale à être certifié ADRI et IMTI ?

L.R. : En effet, nos équipes de production ont fait un travail remarquable, nos certifications concernant l’acquisition des droits du patient (ADRI), et du médecin traitant déclaré (IMTI) vont permettre de réduire considérablement les rejets des caisses pour nos clients. Sous peu, nous envisageons d’élargir nos certifications à l’acquisition des droits mutuelles.

T.R. : Avez-vous déjà commencé à travailler sur de nouveaux projets ?

L.R. : Effectivement, de nouveaux modules sont en préparation, comme le module de rapprochement bancaire de nouvelle génération incluant un algorithme de calcul combinatoire qui permettra aux sociétés d’imagerie médicale de fiabiliser leurs données financières et gagner du temps dans ce secteur. Egalement, la dématérialisation des demandes d’examens et diffusions de compte-rendu via un nouveau portail patient devrait voir le jour début 2018. Il sera doté de nombreuses fonctionnalités connectées…

L’année 2018 devrait être riche en innovations qui, nous l’espérons, changeront la relation qu’ont nos clients avec leurs solutions informatiques. Pour rappel, notre objectif à moyen terme est d’apporter la solution la plus évoluée du marché de la radiologie.

Thema Radiologie avec Evolucare


toshiba

France Imageries Territoires, un vent de jeunesse dans la communauté
11/02/2020 : Le réseau de radiologues France Imageries Territoires compte désormais 270 praticiens. Les activités du groupe attirent de plus en plus de jeunes radiologues, les moins de 45 ans formant la majorité des adhérents.

THERA SOFT innove en dématérialisant les Forfaits Techniques
03/02/2020 : Les activités de scanner et d’IRM du Centre Hospitalier de Fécamp (76), gérées par deux GIE impliquant des radiologues, font désormais l’objet d’une solution de dématérialisation des Forfaits Techniques (FT). Pour ce faire, THERA SOFT a développé MediGED FT, une solution que nous décrivent Richard Lefèvre, Directeur Général, et Pierrette Masson, Coordinatrice secrétariat et gestionnaire des GIE.

La sécurité des données de Santé bafouée dans le monde entier
14/01/2020 : Un média américain chiffre à plusieurs millions les cas de fuite de données de Santé librement accessibles sur internet dans le monde. Alors que ce phénomène est connu depuis des années et que le risque d’utilisations malveillantes est majeur, le gouvernement américain a desserré l’étreinte juridique dans ce domaine. Heureusement en France, nous avons la certification HDS…

USA : un réseau d'échange d'images médicales au niveau national
07/01/2020 : Les plus hautes instances de la radiologie américaine sont impliquées dans la mise en place d’un réseau d’échange d’images médicales. Un guide a été publié afin de préciser les prérequis techniques et la norme IHE a été affinée afin d’améliorer l’interopérabilité et étendre le réseau sur tout le territoire.

Qualité d’image, low dose et ergonomie pour la table télécommandée distribuée par nehs
02/01/2020 : Le groupe nehs distribue la table télécommandée Platinium, fabriquée par DMS Imaging. Thomas Schrocke, manipulateur d’électroradiologie au CH de Hazebrouck, nous en présente les avantages, tant en termes de qualité d’image, de faible dosimétrie et d’ergonomie.

Des workflows améliorés grâce aux fonctionnalités du RIS/PACS nehs
12/12/2019 : Le RIS et le PACS commercialisés par nehs et utilisés par le groupe de radiologues IM2P permettent de mutualiser les données images et les interprétations des examens générés par le groupe. Le Dr Pierre-Yves Genson, radiologue IM2P et Samuel Gevrey, Responsable technique IM2P, nous parlent des améliorations apportées au workflow de patients, grâce notamment à la reconnaissance vocale intégrée ainsi qu’à la prise de rendez-vous à partir du RIS.

Une plateforme de télémédecine ouverte et autonome
04/12/2019 : Dans un contexte démographique médical tendu et pour répondre aux besoins de continuité de la prise en charge radiologique des populations, les projets de téléradiologie fleurissent. Nous avons rencontré le Dr Stéphane Carre qui est à l’origine d’une plateforme territoriale de téléradiologie et télé-expertise reposant sur un modèle économique innovant et autonome.

Guerbet et intersystems signent un partenariat stratégique
20/11/2019 : Guerbet et Intersystems ont annoncé la signature d’un partenariat pour assurer l’interopérabilité de Contrast&Care, la solution de traçabilité des produits de contraste.

Un accord majeur pour faire entrer l'IA dans les services d'urgences
22/10/2019 : Quand un leader de l'intelligence artificielle embarquée dans le cloud et un spécialiste de l'analyse et du tri des examens radiologiques par algorithme signent un accord de partenariat, on favorise l'entrée de l'IA dans les services d'Urgences. Arterys et Milvue ont concrétisé un tel accord de partenariat.

Téléradiologie : produire des comptes rendus irréprochables en un délai record
09/10/2019 : Dans un contexte de pénurie médicale et de désertification dans certains territoires, la continuité de la prise en charge en radiologie implique un développement significatif de la téléradiologie. Depuis la création du réseau CGTR, ce sont plus de 1.5 millions de patients qui ont été pris en charge par les télérédiologues de CGTR, avec une accélération constante de la demande : en 2019, CGTR a pris en charge en moyenne plus de 37 000 patients par mois en France au sein de son réseau, soit une projection sur l’année de plus de 444 000 prises en charge au minimum. En 2017, ce chiffre n'était que de 270 000 prises en charges, soit une croissance de 64,4 % en 2 ans !


Le Pôle Imagerie Médicale de l’AP-HM surfe sur la dynamique créée par le projet Imagerie Avenir Marseille (IAM-APHM)
14/02/2020 : Alors qu’il arrive à son terme, le projet de renouvellement des modalités d’imagerie du Pôle Imagerie Médicale (PIM) de l’AP-HM suscite bien des espoirs. La dynamique créée par la forte implication des équipes médicales, paramédicales, techniques, biomédicales et administratives et le dialogue constructif qu’il a favorisé permettront d’améliorer la cohésion et la montée en compétences de tous les acteurs du pôle et des directions concernées.

Découvrez les images du coronavirus mises à jour dans Spectrum of imaging
13/02/2020 : « Radiology of Coronavirus : Spectrum of imaging », édité par la Revue Radiology, est une page web mise à jour continuellement. Elle fournit aux radiologues un panel de cas cliniques pour les assister dans leur décision.

Une évocation de l'imagerie médicale de demain au MDCT 2020
12/02/2020 : Le scanner spectral, la radiologie interventionnelle et l’intelligence artificielle ont constitué les thématiques majeures développées lors du 9ème Symposium Scanner volumique. Un événement qui a laissé entrevoir ce que pourrait être l’imagerie médicale diagnostique et thérapeutique à moyen terme.

Dépistage du cancer du poumon : la FNMR interpelle à nouveau les pouvoirs publics
11/02/2020 : Suite aux bons résultats de la récente étude NELSON, la FNMR vient réitérer, par communiqué, sa demande auprès des pouvoirs publics d’étudier la mise en place du dépistage du cancer du poumon par scanner low dose.

De nouvelles données pour identifier le coronavirus 2019-nCoV au scanner
11/02/2020 : Les signes détaillés du coronavirus 2019-nCoV viennent de faire l’objet d’une nouvelle étude parue dans la Revue Radiology. Des images en verre dépoli majoritairement périphériques et postérieures sont caractéristiques au scanner.

France Imageries Territoires, un vent de jeunesse dans la communauté
11/02/2020 : Le réseau de radiologues France Imageries Territoires compte désormais 270 praticiens. Les activités du groupe attirent de plus en plus de jeunes radiologues, les moins de 45 ans formant la majorité des adhérents.

L'étude NELSON promeut le dépistage du cancer du poumon par scanner
10/02/2020 : Le New England Journal of Medicine a publié, dernièrement les résultats de l’étude NELSON sur le dépistage du cancer du poumon chez les fumeurs. Il semble que le scanner low dose puisse significativement réduire le taux de mortalité de ces populations.

Deux nouvelles études en faveur de la tomothérapie pour le cancer du rectum
07/02/2020 : Deux nouvelles études internationales apportent une nouvelle fois la preuve des bénéfices apportés par la tomothérapie dans la prise en charge du cancer avancé du rectum. Combinée à la chimiothérapie et à la chirurgie, cette méthode apporte des résultats très satisfaisants.

Un catheter amégnétique pour les ablations cardiaques obtient le marquage CE
06/02/2020 : Le premier système d’ablation cardiaque en environnement soumis à un champ magnétique vient d’obtenir le marquage CE. Ceci est la promesse de nouvelles pratiques interventionnelles cardiaques guidées par l’IRM.

Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.


Les images pulmonaires caractéristiques du coronavirus au scanner
05/02/2020 : Dans un rapport spécial publié le 4 février 2020 dans la revue Radiology, des chercheurs décrivent les caractéristiques scanographiques qui facilitent la détection et le diagnostic précoces du coronavirus de Wuhan.

Une évocation de l'imagerie médicale de demain au MDCT 2020
12/02/2020 : Le scanner spectral, la radiologie interventionnelle et l’intelligence artificielle ont constitué les thématiques majeures développées lors du 9ème Symposium Scanner volumique. Un événement qui a laissé entrevoir ce que pourrait être l’imagerie médicale diagnostique et thérapeutique à moyen terme.

Un nouvel espoir de procréer grâce à l'embolisation des fibromes utérins
13/06/2017 : L’embolisation partielle des fibromes utérins pourrait devenir le traitement de première intensifn pour les femmes qui souhaitent procréer. C’est ce qu’a montré une étude portugaise publiée dans la revue Radiology.

L'étude NELSON promeut le dépistage du cancer du poumon par scanner
10/02/2020 : Le New England Journal of Medicine a publié, dernièrement les résultats de l’étude NELSON sur le dépistage du cancer du poumon chez les fumeurs. Il semble que le scanner low dose puisse significativement réduire le taux de mortalité de ces populations.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Dépistage du cancer du poumon : la FNMR interpelle à nouveau les pouvoirs publics
11/02/2020 : Suite aux bons résultats de la récente étude NELSON, la FNMR vient réitérer, par communiqué, sa demande auprès des pouvoirs publics d’étudier la mise en place du dépistage du cancer du poumon par scanner low dose.

La mesure de calcification aortique par scanner comme outil de prévention des maladies cardio-vasculaires
02/10/2018 : Selon une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, les mesures des calcifications aortiques abdominales par tomodensitométrie (TDM) sont de puissants prédicteurs de crises cardiaques et autres événements cardiovasculaires indésirables. La TDM aurait un potentiel plus élevé, dans ce cadre, que le score de risque de Framingham.

Quelle stratégie adopter pour le renouvellement du parc de modalités d'imagerie ?
13/06/2018 : Les HCL et l'AP-HM ont chacun adopté une stratégie spécifique dans le cadre du renouvellement de leur parc d'imagerie. À Lyon, un seul fournisseur assurera la gestion de l'ensemble du parc, alors qu'à Marseille, une offre segmentée est proposée aux fournisseurs.

France Imageries Territoires, un vent de jeunesse dans la communauté
11/02/2020 : Le réseau de radiologues France Imageries Territoires compte désormais 270 praticiens. Les activités du groupe attirent de plus en plus de jeunes radiologues, les moins de 45 ans formant la majorité des adhérents.

De nouvelles données pour identifier le coronavirus 2019-nCoV au scanner
11/02/2020 : Les signes détaillés du coronavirus 2019-nCoV viennent de faire l’objet d’une nouvelle étude parue dans la Revue Radiology. Des images en verre dépoli majoritairement périphériques et postérieures sont caractéristiques au scanner.