Vous êtes dans : Accueil > Actualités > SIH et téléradiologie > Evolucare, futur leader incontournable de l'imagerie médicale

Evolucare, futur leader incontournable de l'imagerie médicale

MERCREDI 11 OCTOBRE 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Evolucare est un acteur historique des systèmes d'information de Santé, qui a progressé en faisant confiance à ses ingénieurs, mais aussi en leur adjoignant des acteurs confirmés. Nous avons rencontré deux d'entre eux, Gilles Juving, Directeur de la Division Imagerie, et Lionel Ribière, Responsable produit Imagerie, qui nous parlent du positionnement d'Evolucare sur le marché et des projets d'amélioration de ses solutions.

Evolucare

Thema Radiologie : Qui est EVOLUCARE et quel est votre parcours dans la société ?

Gilles Juving : Le groupe Evolucare est aujourd’hui un des principaux acteurs dans l’édition de logiciels de santé en France. Avec plus de 1900 clients équipés d’au moins une de nos solutions, et près de 250 collaborateurs, nous sommes un acteur incontournable.

En plus d’être un groupe, c’est avant tout une société ayant des valeurs familiales qui a su grandir et s’adapter à un marché en perpétuelle mutation. Depuis 2003, j’ai grandi et évolué avec ce groupe. Passé par le poste de responsable produit et responsable de gamme, je dispose aujourd’hui d’une grande connaissance des systèmes d’information en santé. Il y a 4 ans le groupe m’a fait confiance en me confiant la responsabilité de toute la division imagerie.

T.R. : Quels sont vos objectifs au bout de ces 4 ans ?

G.J. : En ce qui concerne l’imagerie médicale, nous avons depuis le début pour ambition de développer une solution moderne, s’appuyant sur des technologies éprouvées et des fonctionnalités avant-gardistes. L’objectif qui nous a été donné par le président du Groupe est de disposer à moyen terme de la meilleure solution sur le marché national. Nous ambitionnons aussi de conquérir les marchés à l’export sur lesquels nous avons déjà pu réaliser nos premiers pas. Ceux-ci sont d’ailleurs très prometteurs.

T.R. : Quels sont les moyens mis en œuvre pour répondre à cet objectif ?

G.J. : Nous avions déjà investi dans le recrutement d’une équipe de production performante, pilotée par Christophe Brasseur, notre Responsable de production RIS PACS, ayant une très forte connaissance du domaine de l’imagerie, ce qui nous a permis de rattraper fonctionnellement nos concurrents. De même pour nos équipes de déploiement, nous avons recherché des professionnels reconnus. Nous souhaitons aussi mettre en place un service de maintenance d’une grande qualité

Dorénavant, il nous est nécessaire de proposer une autre façon de concevoir l’imagerie et c’est surtout dans cette optique de nouvelles fonctionnalités que nous avons recruté Lionel Ribière, notre nouveau responsable produit RIS PACS. Fort de ses 15 ans d’expertise dans le domaine de l’imagerie médicale, son rôle au sein d’Evolucare, en plus d’être un véritable pivot entre les équipes de terrain et les équipes de production, est d’étudier le marché actuel, ainsi que de concevoir les fonctionnalités d’avenir à forte valeur ajoutée.


 

Thema Radiologie :  Lionel Ribière, quelle vision avez-vous du marché de la radiologie ?

Lionel Ribière : J’ai eu l’occasion pendant plusieurs années de diriger des projets de déploiement RIS et PACS, en passant par tous types de structure, privées comme publiques, et ce pour plusieurs éditeurs. Le secteur de la radiologie est un milieu de pointe, avec un écosystème relativement large. C’est un marché très mature, avec des utilisateurs aguerris à la pratique de ces logiciels. Ils savent ce qu’ils veulent, mais surtout ce qu’ils ne veulent plus!

Nous devons appréhender les problématiques du quotidien que rencontrent les secrétaires médicales, manipulateurs, radiologues et cadres de santé. Le client se doit de dégager une réelle plus-value grâce à notre solution et ne pas se sentir incompris. Il est donc nécessaire de ne pas penser le logiciel à travers les yeux d’un technicien, mais à travers ceux d’un utilisateur final. Chaque clic, chaque enchainement peut avoir des conséquences négatives. A nous d'y apporter un œil attentif.

T.R. : Vous venez d'intégrer Evolucare. Comment appréhendez-vous votre challenge ?

L.R. : C’est bien évidemment un challenge ambitieux que m’a proposé Gilles, et une joie de rejoindre un grand groupe qui investit massivement dans l’imagerie médicale. Depuis ma prise de fonction, Gilles et moi-même travaillons en étroite collaboration avec une équipe d’experts, mais également un service de recherche et développement en Intelligence artificielle (Evolucare Labs) nous permettant d’aller plus loin dans nos spécifications fonctionnelles.

Ma vision terrain me permet d’être clairvoyant concernant les attentes de nos clients, de les comprendre au bon niveau, et d’être le plus pertinent possible quant aux futures orientations à donner au produit. Je suis également épaulé par François MILLOT, notre expert fonctionnel RIS avec qui je travaille au quotidien pour faire progresser notre produit. L’ADN du groupe Evolucare place l’humain et la compétence avant tout. Ce sont des valeurs qui me plaisent et qui sont nécessaires au bon équilibre d’un projet.

Toutes les conditions sont réunies pour faire avancer notre solution dans le bon sens et répondre aux attentes de notre président.

T.R. : J’ai cru comprendre que vous étiez le premier éditeur d’imagerie médicale à être certifié ADRI et IMTI ?

L.R. : En effet, nos équipes de production ont fait un travail remarquable, nos certifications concernant l’acquisition des droits du patient (ADRI), et du médecin traitant déclaré (IMTI) vont permettre de réduire considérablement les rejets des caisses pour nos clients. Sous peu, nous envisageons d’élargir nos certifications à l’acquisition des droits mutuelles.

T.R. : Avez-vous déjà commencé à travailler sur de nouveaux projets ?

L.R. : Effectivement, de nouveaux modules sont en préparation, comme le module de rapprochement bancaire de nouvelle génération incluant un algorithme de calcul combinatoire qui permettra aux sociétés d’imagerie médicale de fiabiliser leurs données financières et gagner du temps dans ce secteur. Egalement, la dématérialisation des demandes d’examens et diffusions de compte-rendu via un nouveau portail patient devrait voir le jour début 2018. Il sera doté de nombreuses fonctionnalités connectées…

L’année 2018 devrait être riche en innovations qui, nous l’espérons, changeront la relation qu’ont nos clients avec leurs solutions informatiques. Pour rappel, notre objectif à moyen terme est d’apporter la solution la plus évoluée du marché de la radiologie.

Thema Radiologie avec Evolucare


toshiba

Accord pour la distribution de SYNAPSE (Fujifilm) par Softway Medical
17/10/2017 : Afin d'offrir aux cabinets de radiologie ainsi qu'aux établissements de santé publics et privés une plateforme intégrée répondant à tous leurs besoins relatifs à la gestion des images médicales, Softway Medical et Fujifilm viennent de conclure un accord de distribution de Synapse.

Simplifier l’envoi postal
13/10/2017 : Les comptes rendus d’hospitalisation doivent être transmis, le jour même, au médecin traitant et au praticien ayant adressé le patient. En réponse à cet enjeu de taille pour les établissements, Simplify se positionne comme l’assurance compte rendu.

Medasys signe un partenariat avec INFINITT
12/10/2017 : Comment optimiser le circuit du patient en imagerie ? Pour y répondre le leader français de l'intégration de solutions de santé Medasys renforce son offre avec les solutions de son nouveau partenaire INFINITT, n°1 KLAS des "COMMUNITY PACS".

Evolucare, futur leader incontournable de l'imagerie médicale
11/10/2017 : Evolucare est un acteur historique des systèmes d'information de Santé, qui a progressé en faisant confiance à ses ingénieurs, mais aussi en leur adjoignant des acteurs confirmés. Nous avons rencontré deux d'entre eux, Gilles Juving, Directeur de la Division Imagerie, et Lionel Ribière, Responsable produit Imagerie, qui nous parlent du positionnement d'Evolucare sur le marché et des projets d'amélioration de ses solutions.

Simplifier la permanence téléphonique
10/10/2017 : Les accueils téléphoniques des établissements de soins sont souvent débordés. L’externalisation de ce service est de plus en plus pratiquée. C’est ce que propose Simplify.

Déjà mille tété-expertises AVC réalisées en Lorraine
04/10/2017 : Le protocole de télé-expertise Virtuall permet aux neuro-radiologues du CHRU de Nancy de prendre en charge à distance les AVC de patients lorrains. Cette organisation de télémédecine développée par Télésanté Lorraine depuis 2013, en collaboration étroite avec l’ARS Grand Est, vient d'atteindre le seuil des 1000 télé-expertises AVC réalisées en Lorraine.

Télémédecins de France (TMF) présente aux JFR son activité de téléradiologie
04/10/2017 : Télémédecins de France (TMF) est la concrétisation d'une expérience collaborative entre radiologues. Elle assure notamment des prestations de téléradiologie adaptées aux spécialités locales, avec l'appui de partenariats techniques structurants.

CGTR: pour une télémédecine médicale, technique et organisationnelle
02/10/2017 : La CGTR, premier opérateur de télémédecine en France, a établi une relation de confiance en 10 ans de présence auprès des acteurs du secteur. Ses intervenants seront présents et répondront à toutes vos questions lors des JFR 2017, notamment sur son offre basée sur des composantes médicale, technique et organisationnelle.

Recherche: le potentiel des images médicales enfin déployé
26/09/2017 : Les progrès de la recherche scientifique passent désormais par la gestion des Big Datas. Medexprim a développé un extracteur sélectif d'images médicales contenues dans les PACS, qui répond aux spécificités exprimées par les chercheurs et les cliniciens. 

CGTR: plus d'un million de patients pris en charge par télémédecine
25/09/2017 : LA CGTR, premier opérateur de télémédecine en France, propose une offre basée sur des composantes médicale, technique et organisationnelle. Son équipe, qui a déjà participé à la prise en charge de plus d'un million de patients, sera présente et répondra à toutes vos questions lors des JFR 2017.


L'IRM révèle les niveaux de fonctionnalité cérébrale après arrêt cardiaque
20/10/2017 : Après un arrêt cardiaque, l'évaluation des capacités cérébrales fonctionnelles est assez aléatoire. Une étude publiée dans la revue Radiology montre que l'IRM fonctionnelle et le tenseur de diffusion peuvent prédire ces résultats et guider les traitements.

Découvrez l'Infinix-i 4D-CT de Toshiba Medical en vidéo
18/10/2017 : Premier volet de notre série de présentations en vidéo des modalités haut de gamme présentées lors des JFR 2017. Aujourd'hui, l’Infinix-i 4D-CT.

La RSNA prépare trois revues de sur-spécialités pour 2019
18/10/2017 : La RSNA a décidé de publier, à partir de 2019, trois nouvelles revues de sur-spécialités. Ces nouvelles publications viendront compléter les revues Radiology et RadioGraphics, avec les mêmes standards de qualité.

Différencier les lésions mammaires à haut risque à l'aide d'un outil d'apprentissage automatique
17/10/2017 : Un outil d'apprentissage automatique pour identifier les lésions mammaires à haut risque que l'on doit opérer a été développé à Boston (USA) par le Massachusets General Hospital et le MIT. Une étude publiée dans la revue Radilogy révèle l'efficacité de cet outil d'intelligence artifiielle.

Accord pour la distribution de SYNAPSE (Fujifilm) par Softway Medical
17/10/2017 : Afin d'offrir aux cabinets de radiologie ainsi qu'aux établissements de santé publics et privés une plateforme intégrée répondant à tous leurs besoins relatifs à la gestion des images médicales, Softway Medical et Fujifilm viennent de conclure un accord de distribution de Synapse.

Édito - Le radiologue et la génération Y des patients
16/10/2017 : Les radiologues ont à faire aujourd'hui, lorsqu'ils doivent annoncer un diagnostic, à une génération de patients connectés, résistants aux changements, au discours parfois contradictoire et souvent revendicatif. La conférence données lors des JFR 2017 sur le thème de l'annonce du diagnostic a donné quelques pistes pour que les radiologues appréhendent mieux cette génération Y des patients.

Excellents débuts pour DHUNE, le Centre dédié aux maladies neuro-dégénératives
16/10/2017 : Le Centre d'excellence DHUNE, dédié aux maladies neuro-dégénératives, a rempli 92% de ses objectifs en deux ans d'existence. Cette plateforme pluridisciplinaire dispose d'une reconnaissance scientifique internationale et a pour figure de proue la fameuse modalité d'IRM à 7T.

Simplifier l’envoi postal
13/10/2017 : Les comptes rendus d’hospitalisation doivent être transmis, le jour même, au médecin traitant et au praticien ayant adressé le patient. En réponse à cet enjeu de taille pour les établissements, Simplify se positionne comme l’assurance compte rendu.

Medasys signe un partenariat avec INFINITT
12/10/2017 : Comment optimiser le circuit du patient en imagerie ? Pour y répondre le leader français de l'intégration de solutions de santé Medasys renforce son offre avec les solutions de son nouveau partenaire INFINITT, n°1 KLAS des "COMMUNITY PACS".

L'imagerie interventionnelle au cœur de la rénovation de la clinique Pasteur de Toulouse
11/10/2017 : L'imagerie interventionnelle est au cœur du projet d'agrandissement de la Clinique Pasteur de Toulouse. Un nouveau bâtiment, conçu par et pour les soignants, et un arsenal de modalités dédiées aux traitements endovasculaires optimise la prise en charge des patients.


Édito - Le radiologue et la génération Y des patients
16/10/2017 : Les radiologues ont à faire aujourd'hui, lorsqu'ils doivent annoncer un diagnostic, à une génération de patients connectés, résistants aux changements, au discours parfois contradictoire et souvent revendicatif. La conférence données lors des JFR 2017 sur le thème de l'annonce du diagnostic a donné quelques pistes pour que les radiologues appréhendent mieux cette génération Y des patients.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

À Dijon, le TEP-scan est désormais numérique
15/09/2017 : C'est à Dijon que le premier TEP-scan numérique de France a été installé, bénéficiant de la collaboration entre le Centre Georges-François Leclerc et le CHU de Dijon. Ces deux établissements pourront ainsi aller plus loin dans leurs travaux de recherche en pharmaco-imagerie et améliorer l'exploration et le suivi des patients dans de nombreuses spécialités.

IRSN: le dispositif NRD doit passer à la vitesse supérieure
28/11/2016 : Le rapport d’analyse du dispositif NRD pour la période 2013-2015 montre une baisse globalement significative des doses délivrées aux patients. L’IRSN propose dès lors de réduire les valeurs de ces NRD, et d’optimiser le dispositif par quelques évolutions réglementaire, notamment en le rendant obligatoire pour la radiologie interventionnelle.

Medsquare aux JFR 2017: nouvelles fonctionnalités RDM et directive EURATOM
06/10/2017 : Le DACS Radiation Dose Monitor (RDM) s'affirme comme la solution de choix pour aider les professionnels de santé à répondre aux recommandations de la Directive européenne EURATOM. Medsquare a d'ailleurs enregistré en 2017 un franc succès, illustré par ses partenariats avec de grands constructeurs.

Accord pour la distribution de SYNAPSE (Fujifilm) par Softway Medical
17/10/2017 : Afin d'offrir aux cabinets de radiologie ainsi qu'aux établissements de santé publics et privés une plateforme intégrée répondant à tous leurs besoins relatifs à la gestion des images médicales, Softway Medical et Fujifilm viennent de conclure un accord de distribution de Synapse.

Simplifier l’envoi postal
13/10/2017 : Les comptes rendus d’hospitalisation doivent être transmis, le jour même, au médecin traitant et au praticien ayant adressé le patient. En réponse à cet enjeu de taille pour les établissements, Simplify se positionne comme l’assurance compte rendu.

Découvrez l'Infinix-i 4D-CT de Toshiba Medical en vidéo
18/10/2017 : Premier volet de notre série de présentations en vidéo des modalités haut de gamme présentées lors des JFR 2017. Aujourd'hui, l’Infinix-i 4D-CT.

LE DACS, UN FACTEUR DE QUALITÉ DE LA PRISE EN CHARGE RADIOLOGIQUE
21/10/2015 : Dans le cadre des Journées françaises de Radiologie 2015, Bayer HealthCare, acteur majeur en radiologie, et C2i Santé, leader national en solutions de radioprotection et physique médicale, ont présenté leur collaboration pour guider les professionnels de santé dans le suivi de la dosimétrie patient. Les fonctionnalités de la solution DACS (Dosimetry Archiving and Communication System) Radimetrics, ont également fait l’objet d’un retour d’expérience.

Différencier les lésions mammaires à haut risque à l'aide d'un outil d'apprentissage automatique
17/10/2017 : Un outil d'apprentissage automatique pour identifier les lésions mammaires à haut risque que l'on doit opérer a été développé à Boston (USA) par le Massachusets General Hospital et le MIT. Une étude publiée dans la revue Radilogy révèle l'efficacité de cet outil d'intelligence artifiielle.