Vous êtes dans : Accueil > Actualités > SIH et téléradiologie > Enterprise Imaging / Engage Suite : une efficacité redoutable !

Enterprise Imaging / Engage Suite : une efficacité redoutable !

MERCREDI 14 JUIN 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le Service d'imagerie de la Clinique du sport de Mérignac a choisi le tandem Enterprise Imaging / Engage Suite pour optimiser son important workflows d'examens radiologiques. Le Dr Nicolas Poussange, que nous avons rencontré, ne tarit pas d'éloges sur ce système qui sera complété bientôt par un portail patient.

Agfa Healthcare

L'activité de la Clinique du sport de Mérignac, près de Bordeaux, se concentre sur les pathologies ostéo-articulaires traumatiques et rhumatologiques. Son service d'imagerie est géré par trois radiologues et prend en charge quelques 180 à 240 patients par jour.

Trois radiologues pour assurer la prise en charge de 180 à 240 patients par jour

Pour assurer la continuité d'un tel workflow, cette unité peut compter sur le PACS Agfa Enterprise Imaging, qui assure aussi bien les rendez-vous que le post-traitement des images, les comptes rendus et la dictée vocale Nuance. "Nous avons organisé notre fonctionnement de telle sorte que nous soyons autonomes, avec l'aide des manipulateurs, dans la réalisation les examens d'imagerie que nous dispensons, parmi lesquels 40 IRM et quelques scanners de petit interventionnel, précise le Dr Nicolas Poussange. La dictée vocale nous permet, à cet égard, de gagner un temps précieux et les secrétaires peuvent ainsi se concentrer sur l'accueil des patients."

Des comptes rendus tout de suite disponibles pour les patients

Pour les patients aussi, ces habitudes de travail sont appréciables, puisqu'ils repartent du service avec leur compte rendu aussitôt que l'examen est réalisé. "Nous avons adopté Enterprise imaging il y a trois ans maintenant et avons modifié nos usages par rapport à cet outil, poursuit-il. Ainsi, nous avons créé des comptes rendus types pour les examens les plus simples, notamment les échographies ou les infiltrations sous rayons X." Quant aux chirurgiens de la Clinique, ils ont le loisir de se connecter à Enterprise Imaging depuis n'importe quel poste en interne, pour réaliser du post-traitement ou des mesures sur les images de leurs patients.

Des examens disponibles en lecture grâce au portail Engage Suite

Mais les radiologues de ce service ont décidé d'aller plus loin dans l'optimisation de leurs procédures. La clinique du sport est devenu site pilote pour l'utilisation du portail médecin Agfa Engage Suite. "Il s'agit d'une plateforme fullweb dont l'objectif est de partager les images et comptes rendus avec les médecins prescripteurs, chirurgiens de la clinique, mais aussi les médecins généralistes de ville, remarque le Dr Poussange. Grâce à cet outil, ils ont la possibilité d'accéder à l'examen que nous venons de réaliser sur leur patient, mais également à toute son antériorité. Cela donne encore plus de dynamisme à nos pratiques, puisque le correspondant peut mettre à jour les données cliniques de son patient quasiment en temps réel. Et ce dernier n'a même plus besoin de partir avec le compte rendu, un détail très apprécié de notre patientèle, à majorité jeune, et des médecins de l'Union Bègles Bordeaux notamment, qui souhaitent remettre sur pied les joueurs de rugby du club que nous explorons au plus vite."

Bientôt un portail patient sécurisé accessible simplement

Dans quelques semaines, un portail patient viendra compléter ce dispositif. Il sera ainsi possible pour eux d'accéder à leurs examens depuis leur domicile. "L'accès au portail, qui satisfera aux contraintes légales de sécurisation, se fera très simplement, puisqu'ils recevront par mail, à leur demande, un login de connexion et définiront eux-mêmes, une fois pour toute, leur mot de passe, conclut-il. Il s'agit d'une réelle avancée par rapport aux systèmes qui nécessitent un mot de passe par examen. Ils pourront consulter ainsi l'historique de leurs examens et de leurs comptes rendus et, même s'ils souhaitent avoir leur résultat d'imagerie à la sortie du service, n'auront pas à l'attendre dans nos locaux. Au final, je dirais que tous les acteurs de la prise en charge des patients, et les patients eux-mêmes, se montrent très satisfaits de nos habitudes de travail. Le tandem Enterprise Imaging / Engage Suite est d'une efficacité redoutable."

Propos recueillis par Bruno Benque


toshiba

Des chercheurs réussissent à pirater des images de scanner ou d'IRM
16/04/2019 : Les images de scanner ou d'IRM en cours d'acquisition sont susceptibles d'être piratées depuis la salle 'attente du service. C'est ce qu'affirme une étude israélienne d'ingénierie de l'information et des systèmes.

Medasys devient Dedalus France
21/03/2019 : Medasys a, sous l’impulsion du Groupe Dedalus, renforcé sa stratégie, optimisé son offre, augmenté ses investissements en R&D depuis la modification de sa dénomination sociale, Dedalus France.

Marché public de téléradiologie: le Resah apporte des explications juridiques et déontologiques
18/02/2019 : Le Resah a souhaité apporter des précisions sur le marché de téléradiologie qu'il propose à ses adhérents depuis ce mois-ci. Il souhaite ainsi donner des explications juridiques et déontologiques aux critiques du G4.

Marché de téléradiologie du RESAH: le G4 évoque la charte de déontologie
15/02/2019 : Alors que le RESAH propose, depuis peu, un marché de téléradiologie aux établissements de Santé qui le souhaitent, le G4 conteste certaines pratiques relatives à cet accord qu'il trouve contraires à la charte de déontologie mise à jour en décembre 2018.

Téléradiologie: le RESAH opte pour un modèle conçu par les professionnels de l'imagerie
15/02/2019 : Pour concrétiser le premier marché de téléradiologie réalisé par une centrale d’achat, le RESAH a choisi le consortium Deeplink Medical/ Imadis pour les activités d’urgence. Cédric Munschy, Directeur commercial de Deeplink Medical et le Dr Vivien Thomson, Président d'Imadis, évoquent les atouts qui ont motivé ce choix, tant sur le plan technique que sur le professionnalisme médical.

LE RESAH choisit ACETIAM pour son marché de plateforme de téléradiologie
13/02/2019 : Dans le cadre de son marché de " Plateforme de Téléradiologie et réalisation de prestations intellectuelles", le RESAH a fait le choix d'ACETIAM. L'éditeur accompagne ainsi les établissements au niveau technique et médico-organisationnel.

Le DPC intègre désormais une orientation Qualité et Sécurité en téléradiologie
05/02/2019 : Le DPC vient de se doter, par Arrêté ministériel, une nouvelle orientation relative à la qualité et à la sécurité des actes de télémédecine. Les professionnels de l'imagerie médicale devraient donc être impactés par cette disposition à court terme.

Un premier marché de téléradiologie attribué par le RESAH
29/01/2019 : Un groupement formé par Imadis et Deeplink Medical vient de se voir attribuer le marché de la téléradiologie par la plateforme d'achat RESAH pour les hôpitaux publics.

Les perspectives américaines d'un éditeur français
08/01/2019 : Des perspectives intéressantes s'ouvrent désormais pour Intrasense, qui vient de signer un accord de partenariat avec Apollo, l'éditeur américain d'archive neutre.

Imadis téléradiologie ouvre un second centre d'urgences
27/11/2018 : La société Imadis Téléradiologie vient d'ouvrir un second centre d'interprétation des examens d'urgences. Elle confirme son développement au service de la continuité de la prise en charge radiologique.


Radiopédiatrie: la baisse de la dose efficace globale se confirme
23/04/2019 : L’IRSN vient de communiquer sur l'exposition pédiatrique aux rayonnements ionisants pour l'année 2015. Elle a actualisé, dans une étude, ses données statistiques qui montrent une baisse de la dose efficace reçue entre 2010 et 2015 en France. Mais les enfants de moins d'un an font l'objet d'une exposition encore significative.

Actualité du parc IRM français en avril 2019
23/04/2019 : Dans notre série dédiée à l'évolution du parc IRM français, nous évoquons ici l'installation de modalités de ce type au Havre, à Ambérieu-en-Bugey, ainsi qu'à Carhaix et Guingamp.

Polytraumatisés: apports de la tomodensitométrie interventionnelle
19/04/2019 : Dans une vidéo publiée sur le site des Journées Francophones d'Imagerie Médicale (JFIM), le Dr Yvonne Maratos décrit les techniques interventionnelles appliquées à la prise en charge des polytraumatisés.

Un travailleur dépasse en un mois la dose annuelle réglementaire aux extrémités
18/04/2019 : Un travailleur de médecine nucléaire du CHU d'Angers ne manipulera plus de radionucléides pendant un an. Il a dépassé, en un mois, la limite d'exposition annuelle aux extrémités.

Décision ASN Assurance qualité: Forcomed accompagne les centres selon leur niveau de labelllisation
17/04/2019 : Pour aider les radiologues à répondre aux obligations législatives sur l'assurance qualité, Forcomed organise plusieurs sessions de formation, pour les centres labellisés et les autres.

Une feuille de route pour améliorer la recherche en IA appliquée à l'imagerie médicale
17/04/2019 : Dans un contexte de développement tous azimuts de l'intelligence artificielle appliquée à l'imagerie médicale, les principaux acteurs scientifiques américains ont élaboré une feuille de route pour accélérer la recherche dans ce domaine. Un rapport a été rédigé en ce sens.

Médecine légale: le scanner, partenaire désormais incontournable
17/04/2019 : Dans la série des Dossiers THEMA RADIOLOGIE FOCUS, nous vous proposons une série d'articles sur les apports de l'imagerie pour la médecine légale. Sont abordés tout à tour les initiatives européennes en faveur de l'enseignement commun des radiologues et des médecins légistes pour cette discipline, une étude rétrospective marseillaise sur l'xploration des trumatiqmes balistiques par scanner, ainsi que le choix d'installer le scanner Fujifilm à l'Institut médicolégal du CHU de Tours pour améliorer les autopsies.

Des chercheurs réussissent à pirater des images de scanner ou d'IRM
16/04/2019 : Les images de scanner ou d'IRM en cours d'acquisition sont susceptibles d'être piratées depuis la salle 'attente du service. C'est ce qu'affirme une étude israélienne d'ingénierie de l'information et des systèmes.

L'IRSN organise une journée d'information dédiée au Radon
15/04/2019 : Pour accompagner les gestionnaires de risque en milieu professionnel, notamment dans les établissements de Santé, l'IRSN organise une journée dédiée au Radon. Ce gaz radioactif fait en effet partie de la prévention des risques depuis le 1er juillet 2019.

SFNR 2019: la recherche pour améliorer le traitement des AIC
15/04/2019 : Tous les anévrismes intracérébraux ne doivent pas être traités. C'est, en substance, le discours qu'a diffusé le Pr Hubert Desal lors du dernier congrès de la SFNR. Il a mis en lumière le réseau pluridisciplinaire actif dans la recherche sur cette thématique.


Radioprotection des travailleurs: les premiers nouveaux décrets sont parus
05/06/2018 : Les décrets modifiant les règles de radioprotection des travailleurs sont parus ce 4 juin 2018. Parmi les évolutions majeures, l'avènement du Conseiller en radioprotection et la disparition de la fiche de poste.

Des chercheurs réussissent à pirater des images de scanner ou d'IRM
16/04/2019 : Les images de scanner ou d'IRM en cours d'acquisition sont susceptibles d'être piratées depuis la salle 'attente du service. C'est ce qu'affirme une étude israélienne d'ingénierie de l'information et des systèmes.

Sonoscanner équipera les Services de Santé des Armées français
10/04/2019 : Le Service de Santé des Armées français vient de choisir Sonoscanner pour équiper ses véhicules d'intervention extérieure. La portabilité et la qualité d'image ont été des critères déterminants.

Les PACS open source : une solution fiable et économique pour les professionnels de santé
25/05/2013 : “Toute image, n'importe quand, n'importe où, c'est le mantra », expliquait le professeur Ruben Mezrich, (théoricien des PACS à l’université de Baltimore),

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Radioprotection: ce qui devrait changer le 1er juillet 2018
30/03/2018 : L'Ordonnance instituant de nouvelles règles en matière de prévention du risque ionisant devrait entrer en vigueur le 1er juillet 2018. Il n'y aura pas, d'après les informations que nous avons recueillies, de révolution. La gestion des professionnels multi-établissements devrait être revue, la fiche d'exposition devrait disparaître et les PCR externes sont appelés à faire place à des OCR certifiés ISO.

L'embolisation bariatrique comme alternative à la chirurgie contre l'obésité
05/04/2019 : Selon une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, l'embolisation bariatrique, traitement mini-invasif pour l'obésité, montre des résultats encourageants et pourrait être une alternative sérieuse à la chirurgie.

LA CONNECTIQUE CÉRÉBRALE EXPLORÉE PAR ÉCHOGRAPHIE
15/01/2015 : Pouvoir explorer la connectique fonctionnelle du cerveau avec un appareil de type échographe, tel est le but de l'invention du fUltrasound, une technologie sortie des laboratoires de recherche du CNRS. Les équipes de chercheurs souhaitent désormais passer au stade préclinique.

ETIAM, pour un service de téléradiologie ouvert
15/03/2017 : ETIAM étoffe sa solution de téléradiologie en la rendant plus rapide et ergonomique. L'éditeur joue également la carte de la qualité, en y intégrant une worklist adaptable à toute application de télémédecine, et en faisant la promotion de ses services de téléradiologie ouverts à tous les radiologues. Georges Le Goualher, Responsable des applications de télémédecine chez ETIAM, nous en dit plus dans une interview.

Radiopédiatrie: la baisse de la dose efficace globale se confirme
23/04/2019 : L’IRSN vient de communiquer sur l'exposition pédiatrique aux rayonnements ionisants pour l'année 2015. Elle a actualisé, dans une étude, ses données statistiques qui montrent une baisse de la dose efficace reçue entre 2010 et 2015 en France. Mais les enfants de moins d'un an font l'objet d'une exposition encore significative.