Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Radiothérapie > L'Institut Curie teste trois thérapies associées contre le cancer

L'Institut Curie teste trois thérapies associées contre le cancer

LUNDI 13 FéVRIER 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La radiothérapie, l’immunothérapie et l’inhibition de la réparation de l’ADN semblent former un trio qui permettra de faire progresser sensiblement la prise en charge oncologique à moyen terme. En renforçant leur collaboration, l’Institut Curie et Onxeo se lancent dans une série de recherche sur cette association de traitements prometteurs.

Institut Curie

Onxeo S.A., société de biotechnologie spécialisée dans le développement de médicaments innovants pour le traitement des maladies orphelines, en particulier en oncologie, et l’Institut Curie s’associent pour lancer une série d’études afin d’étudier l’intérêt de l’association de la radiothérapie, des inhibiteurs de la réparation de l’ADN tumoral et de l’immunothérapie. 

De nombreuses études en cours sur l’association de la radiothérapie et l’immunothérapie

Cette combinaison particulièrement innovante permettrait de faire régresser la maladie chez des patients atteints de cancers résistants. Onxeo,a acquis en 2016 le produit AsiDNA™ basé sur la technologie des DBait, agents inhibiteurs de la réparation de l’ADN tumoral, issus notamment de la recherche de l’institut Curie. Les deux équipes renforcent aujourd’hui leur collaboration pour mener à bien un projet ambitieux. De nombreux essais associant la radiothérapie et l’immunothérapie (plus de 200 en cours) testent l’efficacité de cette association dans le traitement de nombreux cancers métastatiques ou avancés tels que le mélanome, le cancer du poumon, de l’œsophage, du cerveau, de la prostate, les sarcomes et les leucémies. Aujourd’hui l’Institut Curie souhaite donner une nouvelle dimension à la radiothérapie. Le site d’Orsay de l’Institut Curie se consacre à son développement avec, pour objectif aujourd’hui, de mettre au point de nouvelles combinaisons particulièrement innovantes avec l’immunothérapie. 

L’altération de l’ADN, un frein à l’efficacité de l’immunothérapie

Cette dernière constitue indiscutablement une nouvelle arme de choix contre le cancer. Toutefois, malgré des résultats impressionnants contre certaines tumeurs, 80 % des patients ne répondent pas à ces nouvelles stratégies thérapeutiques, dont les plus avancées sont les inhibiteurs de PD1 et PDL1. « Les patients chez lesquels les nouvelles immunothérapies sont peu efficaces sont généralement porteurs d’un cancer dont l’ADN est peu muté et qui ne produit pas de néo-épitopes, explique Sebastian Amigorena, directeur du Centre d’immunothérapie des cancers de l’Institut Curie. Ces petites molécules caractéristiques des cancers, car porteuses d’une mutation d’un gène spécifique de la cellule tumorale, agissent comme un chiffon rouge pour lancer le système immunitaire sur la piste des cellules dangereuses ». Le frein à l’action des toutes nouvelles immunothérapies semble être associé à la présence d’altérations de l’ADN, et très certainement à l’existence d’une capacité, même résiduelle, à réparer les lésions. 

Les bons résultats de l’association radiothérapie-Dbait

Or, Marie Dutreix, directeur de recherche à l’Institut Curie (site d’Orsay), est une spécialiste reconnue des mécanismes de réparation de l’ADN et à l’origine d’une nouvelle classe de produits très prometteurs : les Dbait, agents qui accentuent l’effet des traitements génotoxiques comme la radiothérapie, notamment en détournant de leur cible les enzymes de réparation de l’ADN tumoral. L’association de la radiothérapie et de Dbait a déjà montré des résultats très prometteurs chez l’homme. L’essai DRIM3, effectué chez des patients atteints de mélanome avec métastases cutanées, a montré la bonne tolérance d’AsiDNA™ (forme clinique de Dbait) administré par voie locale, et des taux de réponse complète (disparition des nodules tumoraux) 4 fois supérieurs à ce qui avait été observé avec la radiothérapie seule. 

Le cercle vertueux d’un traitement en trois étapes

Radiothérapie, inhibiteur de la réparation de l’ADN tumoral et immunothérapie pourraient devenir le trio gagnant. Avec l’équipe d’Onxeo, les médecins et chercheurs de l’Institut Curie réunissent leurs expertises pour évaluer l’association de l’immunothérapie à la radiothérapie et à AsiDNA™. Concrètement, cette association fonctionnerait comme un cercle vertueux, chaque approche thérapeutique contribuant à l’efficacité des autres. Premièrement, l’irradiation par radiothérapie induit la mort des cellules tumorales qui stimule l’expression de gènes de l’inflammation et donc le système immunitaire. Ensuite, AsiDNA vise à amplifier l’effet de l’irradiation en empêchant la réparation des dommages créés par cette dernière sur l’ADN tumoral. Elle augmente donc l’efficacité de la radiothérapie et la mort « immunogène des cellules tumorales. Et enfin, l’immunothérapie augmente la capacité du système immunitaire à reconnaitre les cellules tumorales et les détruire. 

L’Institut Curie se dote d’un nouveau Chef du Département de radiothérapie

Des essais cliniques associant radiothérapie et immunothérapie ont d’ores et déjà fait la preuve de l’efficacité de cette association. La triple combinaison pourrait permettre de franchir une nouvelle étape dans la lutte contre le cancer. Les équipes de recherche de l'Institut Curie travaillant sur la réparation de l'ADN et sur l'immunooncologie sont reconnues à l'échelle internationale. Pour accélérer le développement et la recherche sur cette association thérapeutique innovante, l’Institut accueillera, dès le mois de mars, une nouvelle recrue de marque, en la personne du Pr Philip Poortmans. Actuellement chef du département de radio-oncologie au centre médical universitaire Radboud à Nijmegen, aux Pays-Bas, et professeur à l'Université Radboud, il prendra la tête du Département de radiothérapie de l’Institut Curie en mars 2017. Il apportera son expertise préclinique et clinique sur ce projet visant à valider cette nouvelle approche thérapeutique pour les patients.

Thema Radiologie avec Institut Curie


toshiba

Accord pour la métrologie appliquée à la radiothérapie entre le LIST et le BIMP
10/08/2017 : Le Laboratoire d'Intégration de Systèmes et des technologies, institut de CEA Tech, et le Bureau international des poids et mesures allient leurs compétences par la signature d’un accord dans le but de répondre aux besoins de traçabilité internationale dans le domaine de la radiothérapie externe.

Radiothérapie tête et cou: moins d'effets secondaires par tomothérapie selon une étude
02/08/2017 : Le Journal of Radiation Oncology a publié une étude française comparant les traitements de cancers de la tête et du cou par Tomotherapy et par Arc Thérapie. La première technologie, grâce à son mode TomoHelical notamment, délivre une dose plus homogène et suscite des effets secondaires réduits

Premier achat groupé pour la radiothérapie publique
06/07/2017 : UniHA vient d’attribuer un marché de radiothérapie à cinq industriels qui couvriront les besoins en machines de traitement, systèmes de planification et systèmes d’information ontologique. C’es la première fois que des modalités de radiothérapie en établissement public font l’objet d’un achat groupé.

La radiothérapie adaptative arrive en France
28/06/2017 : En faisant le choix du système RadixactTM, l’IUCT Oncopole de Toulouse offre aux patients une suite d’outils qui optimisent les séances de radiothérapie. Celle-ci devient ainsi adaptative et épargne les tissus sains.

Succès confirmé pour les 2èmes Journées des manipulateurs en radiothérapie
12/06/2017 : Les Journées de spécialités organisées par l'AFPPE rencontrent à chaque fois un succès prometteur. Ce fut encore le cas le 10 juin 2017 à l'HEGP, à l'occasion des Journées organisées par la Commission Radiothérapie.

Radiothérapie pédiatrique: la vidéo plutôt que l'anesthésie
30/05/2017 : Projeter une vidéo de son choix à un enfant en préambule à une séance de radiothérapie diminuerait significativement le recours à l’anesthésie. C’est le résultat d’une étude présentée par le Dr Catia Aguas lors du dernier congrès de l’ESTRO. 

État des lieux de la radiothérapie en France
29/05/2017 : L’Observatoire de la radiothérapie propose, pour la période 2009-13, une photographie exhaustive de l’évolution de cette discipline. Si les traitements spécialisés de type RCMI augmentent significativement, le nombre de radiothérapeutes par service reste stable.

Injecter des cellules stromales mésenchymateuses contre les cancers radio-induits
23/05/2017 : L’Institut de Radioprotection et de Sureté Nucléaire (IRSN) coordonne le programme Anthos, qui vise à mettre en place un traitement des lésions radio-induites par la radiothérapie abdomino-pelvienne par injection de Cellules stromales mésenchymateuses.

Halcyon, une nouvelle étape pour une radiothérapie plus rentable à l'échelle mondiale
11/05/2017 : Avec Halcyon, Varian Médical Systems propose une nouvelle modalité d’IRMT centrée sur l’humain et la convivialité, qui automatise et rationalise toutes les composantes d’un traitement de radiothérapie.

SFRO 2017: sous le signe de l'ouverture
10/05/2017 : La SFRO a souhaité ouvrir son congrès 2017 aux autres sociétés savantes concernées par la radiothérapie. Certaines participent activement à l’élaboration de son programme, dont le thème principal sera le Big Data et l’évolution de la prise en charge des patients.


JFR 2017: le programme paramédical est validé
14/08/2017 : Le programme final des journées paramédicales organisées par l’AFPPE lors des JFR 2017 est connu. Les manipulateurs ont jusqu’au 8 octobre 2017 pour s’y inscrire.

Le Strategic Leadership Award 2017 attribué à Shimadzu Corporation
12/08/2017 : Le premier Global Leadership Global Leadership Award en radiologie créé par Frost&Sullivan a été attribué à Shimadzu Corporation pour sa nouvelle gamme de modalités de radiodiagnostic.

Changement de statut pour les manipulateurs de la Fonction publique
11/08/2017 : Le corps des manipulateurs d'électroradiologie médicale de la Fonction publique a été créé le 9 août 2017 par Décret. Ces professionnels passent désormais en Catégorie A.

Accord pour la métrologie appliquée à la radiothérapie entre le LIST et le BIMP
10/08/2017 : Le Laboratoire d'Intégration de Systèmes et des technologies, institut de CEA Tech, et le Bureau international des poids et mesures allient leurs compétences par la signature d’un accord dans le but de répondre aux besoins de traçabilité internationale dans le domaine de la radiothérapie externe.

Identifier les différentiations génétiques de l'autisme par IRM
08/08/2017 : Certaines différences génétiques responsables des diverses formes d’autisme pourraient être mises en évidence par l’IRM. C’est ce que révèle une étude américaine publiée dans la revue Radiology qui permet d’entrevoir un rôle à l’IRM dans la prise en charge urgente de l’autisme.

Neuroradiologie interventionnelle: soumettez vos cas complexes pour le prochain Neuro-IMC !
07/08/2017 : Les anévrismes, les malformations artério-veineuses et les AVC seront les thématiques majeures du prochain congrès Neuro-IMC, l’événement de référence international en neuroradiologie interventionnelle. Celui-ci se tiendra, comme chaque année, à Madrid.

Pourquoi l'innovation fait-elle peur en France ?
03/08/2017 : Les 5èmes Rencontres du Progrès médical organisées par le SNITEM traiteront du thème de l’innovation et des craintes que celle-ci peut engendrer pour les patients. Rendez-vous à l’Institut Pasteur, Paris XVème le 12 septembre 2017. 

Radiothérapie tête et cou: moins d'effets secondaires par tomothérapie selon une étude
02/08/2017 : Le Journal of Radiation Oncology a publié une étude française comparant les traitements de cancers de la tête et du cou par Tomotherapy et par Arc Thérapie. La première technologie, grâce à son mode TomoHelical notamment, délivre une dose plus homogène et suscite des effets secondaires réduits

Traitement d'une longue lésion calcifiée de l'IVA en vidéo
02/08/2017 : Dans notre série de procédures interventionnelles en vidéo, nous vous présentons aujourd’hui un live case diffusé sur Incathlab le 20 juin 2017 sur le thème du traitement d’une longue sténose calcifiée de l’IVA.

Save the date: le prochain Symposium Scanner volumique est annoncé !
01/08/2017 : La 8ème édition du Symposium Scanner volumique se tiendra fin janvier 2018 à Nancy. Cet événement bi-annuel est désormais une référence sur le thème de l’innovation en imagerie médicale.


L'imagerie au centre des traitements focalisés de la prostate
12/04/2017 : Le traitement du cancer de la prostate expose à des effets secondaires sur le plan sexuel, urinaire, voire digestif. Le développement de traitements ciblant uniquement la tumeur vise à réduire ces effets. Quatre d'entre eux ont été présentés aux dernières Journées des Innovations Techniques et Technologiques en Urologie (JITTU).

Changement de statut pour les manipulateurs de la Fonction publique
11/08/2017 : Le corps des manipulateurs d'électroradiologie médicale de la Fonction publique a été créé le 9 août 2017 par Décret. Ces professionnels passent désormais en Catégorie A.

LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Identifier les différentiations génétiques de l'autisme par IRM
08/08/2017 : Certaines différences génétiques responsables des diverses formes d’autisme pourraient être mises en évidence par l’IRM. C’est ce que révèle une étude américaine publiée dans la revue Radiology qui permet d’entrevoir un rôle à l’IRM dans la prise en charge urgente de l’autisme.

Édito - Plus d'impact et de convivialité en vidéo...
25/07/2017 : Alors que la conjoncture est peu favorable pour le développement du secteur de l’imagerie médicale, nous continuerons, à la rentrée, à rester au plus près de vos préoccupations et de vos pratiques. Et nous innoverons, lors des JFR 2017, en vous proposant des interviews vidéo depuis les stands de l’exposition technique.

JFR 2017: le programme paramédical est validé
14/08/2017 : Le programme final des journées paramédicales organisées par l’AFPPE lors des JFR 2017 est connu. Les manipulateurs ont jusqu’au 8 octobre 2017 pour s’y inscrire.

20 pays émergents disposent désormais d'un moteur d'analyse des images médicales
26/07/2017 : Zebra Medical Vision et TeleRadiology Solutions ont signé un accord de partenariat qui permettra de diffuser le moteur d’analyse d’images médicales Zebra en Inde, en Asie et en Afrique.

Accord pour la métrologie appliquée à la radiothérapie entre le LIST et le BIMP
10/08/2017 : Le Laboratoire d'Intégration de Systèmes et des technologies, institut de CEA Tech, et le Bureau international des poids et mesures allient leurs compétences par la signature d’un accord dans le but de répondre aux besoins de traçabilité internationale dans le domaine de la radiothérapie externe.

Le Strategic Leadership Award 2017 attribué à Shimadzu Corporation
12/08/2017 : Le premier Global Leadership Global Leadership Award en radiologie créé par Frost&Sullivan a été attribué à Shimadzu Corporation pour sa nouvelle gamme de modalités de radiodiagnostic.

La FNMR présente son projet au Gouvernement
13/07/2017 : Le projet de la FNMR pour une nouvelle imagerie médicale libérale a été présenté, comme prévu, aux Conseiller spéciaux d’Agnès Buzin et du Premier Ministre Édouard Philippe par le Président de la FNMR Jean-Philippe Masson. Les hauts fonctionnaires se sont montrés attentifs aux arguments des radiologues…