Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Radiothérapie > L'Institut Curie teste trois thérapies associées contre le cancer

L'Institut Curie teste trois thérapies associées contre le cancer

LUNDI 13 FéVRIER 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La radiothérapie, l’immunothérapie et l’inhibition de la réparation de l’ADN semblent former un trio qui permettra de faire progresser sensiblement la prise en charge oncologique à moyen terme. En renforçant leur collaboration, l’Institut Curie et Onxeo se lancent dans une série de recherche sur cette association de traitements prometteurs.

Institut Curie

Onxeo S.A., société de biotechnologie spécialisée dans le développement de médicaments innovants pour le traitement des maladies orphelines, en particulier en oncologie, et l’Institut Curie s’associent pour lancer une série d’études afin d’étudier l’intérêt de l’association de la radiothérapie, des inhibiteurs de la réparation de l’ADN tumoral et de l’immunothérapie. 

De nombreuses études en cours sur l’association de la radiothérapie et l’immunothérapie

Cette combinaison particulièrement innovante permettrait de faire régresser la maladie chez des patients atteints de cancers résistants. Onxeo,a acquis en 2016 le produit AsiDNA™ basé sur la technologie des DBait, agents inhibiteurs de la réparation de l’ADN tumoral, issus notamment de la recherche de l’institut Curie. Les deux équipes renforcent aujourd’hui leur collaboration pour mener à bien un projet ambitieux. De nombreux essais associant la radiothérapie et l’immunothérapie (plus de 200 en cours) testent l’efficacité de cette association dans le traitement de nombreux cancers métastatiques ou avancés tels que le mélanome, le cancer du poumon, de l’œsophage, du cerveau, de la prostate, les sarcomes et les leucémies. Aujourd’hui l’Institut Curie souhaite donner une nouvelle dimension à la radiothérapie. Le site d’Orsay de l’Institut Curie se consacre à son développement avec, pour objectif aujourd’hui, de mettre au point de nouvelles combinaisons particulièrement innovantes avec l’immunothérapie. 

L’altération de l’ADN, un frein à l’efficacité de l’immunothérapie

Cette dernière constitue indiscutablement une nouvelle arme de choix contre le cancer. Toutefois, malgré des résultats impressionnants contre certaines tumeurs, 80 % des patients ne répondent pas à ces nouvelles stratégies thérapeutiques, dont les plus avancées sont les inhibiteurs de PD1 et PDL1. « Les patients chez lesquels les nouvelles immunothérapies sont peu efficaces sont généralement porteurs d’un cancer dont l’ADN est peu muté et qui ne produit pas de néo-épitopes, explique Sebastian Amigorena, directeur du Centre d’immunothérapie des cancers de l’Institut Curie. Ces petites molécules caractéristiques des cancers, car porteuses d’une mutation d’un gène spécifique de la cellule tumorale, agissent comme un chiffon rouge pour lancer le système immunitaire sur la piste des cellules dangereuses ». Le frein à l’action des toutes nouvelles immunothérapies semble être associé à la présence d’altérations de l’ADN, et très certainement à l’existence d’une capacité, même résiduelle, à réparer les lésions. 

Les bons résultats de l’association radiothérapie-Dbait

Or, Marie Dutreix, directeur de recherche à l’Institut Curie (site d’Orsay), est une spécialiste reconnue des mécanismes de réparation de l’ADN et à l’origine d’une nouvelle classe de produits très prometteurs : les Dbait, agents qui accentuent l’effet des traitements génotoxiques comme la radiothérapie, notamment en détournant de leur cible les enzymes de réparation de l’ADN tumoral. L’association de la radiothérapie et de Dbait a déjà montré des résultats très prometteurs chez l’homme. L’essai DRIM3, effectué chez des patients atteints de mélanome avec métastases cutanées, a montré la bonne tolérance d’AsiDNA™ (forme clinique de Dbait) administré par voie locale, et des taux de réponse complète (disparition des nodules tumoraux) 4 fois supérieurs à ce qui avait été observé avec la radiothérapie seule. 

Le cercle vertueux d’un traitement en trois étapes

Radiothérapie, inhibiteur de la réparation de l’ADN tumoral et immunothérapie pourraient devenir le trio gagnant. Avec l’équipe d’Onxeo, les médecins et chercheurs de l’Institut Curie réunissent leurs expertises pour évaluer l’association de l’immunothérapie à la radiothérapie et à AsiDNA™. Concrètement, cette association fonctionnerait comme un cercle vertueux, chaque approche thérapeutique contribuant à l’efficacité des autres. Premièrement, l’irradiation par radiothérapie induit la mort des cellules tumorales qui stimule l’expression de gènes de l’inflammation et donc le système immunitaire. Ensuite, AsiDNA vise à amplifier l’effet de l’irradiation en empêchant la réparation des dommages créés par cette dernière sur l’ADN tumoral. Elle augmente donc l’efficacité de la radiothérapie et la mort « immunogène des cellules tumorales. Et enfin, l’immunothérapie augmente la capacité du système immunitaire à reconnaitre les cellules tumorales et les détruire. 

L’Institut Curie se dote d’un nouveau Chef du Département de radiothérapie

Des essais cliniques associant radiothérapie et immunothérapie ont d’ores et déjà fait la preuve de l’efficacité de cette association. La triple combinaison pourrait permettre de franchir une nouvelle étape dans la lutte contre le cancer. Les équipes de recherche de l'Institut Curie travaillant sur la réparation de l'ADN et sur l'immunooncologie sont reconnues à l'échelle internationale. Pour accélérer le développement et la recherche sur cette association thérapeutique innovante, l’Institut accueillera, dès le mois de mars, une nouvelle recrue de marque, en la personne du Pr Philip Poortmans. Actuellement chef du département de radio-oncologie au centre médical universitaire Radboud à Nijmegen, aux Pays-Bas, et professeur à l'Université Radboud, il prendra la tête du Département de radiothérapie de l’Institut Curie en mars 2017. Il apportera son expertise préclinique et clinique sur ce projet visant à valider cette nouvelle approche thérapeutique pour les patients.

Thema Radiologie avec Institut Curie


toshiba

Succès confirmé pour les 2èmes Journées des manipulateurs en radiothérapie
12/06/2017 : Les Journées de spécialités organisées par l'AFPPE rencontrent à chaque fois un succès prometteur. Ce fut encore le cas le 10 juin 2017 à l'HEGP, à l'occasion des Journées organisées par la Commission Radiothérapie.

Radiothérapie pédiatrique: la vidéo plutôt que l'anesthésie
30/05/2017 : Projeter une vidéo de son choix à un enfant en préambule à une séance de radiothérapie diminuerait significativement le recours à l’anesthésie. C’est le résultat d’une étude présentée par le Dr Catia Aguas lors du dernier congrès de l’ESTRO. 

État des lieux de la radiothérapie en France
29/05/2017 : L’Observatoire de la radiothérapie propose, pour la période 2009-13, une photographie exhaustive de l’évolution de cette discipline. Si les traitements spécialisés de type RCMI augmentent significativement, le nombre de radiothérapeutes par service reste stable.

Injecter des cellules stromales mésenchymateuses contre les cancers radio-induits
23/05/2017 : L’Institut de Radioprotection et de Sureté Nucléaire (IRSN) coordonne le programme Anthos, qui vise à mettre en place un traitement des lésions radio-induites par la radiothérapie abdomino-pelvienne par injection de Cellules stromales mésenchymateuses.

Halcyon, une nouvelle étape pour une radiothérapie plus rentable à l'échelle mondiale
11/05/2017 : Avec Halcyon, Varian Médical Systems propose une nouvelle modalité d’IRMT centrée sur l’humain et la convivialité, qui automatise et rationalise toutes les composantes d’un traitement de radiothérapie.

SFRO 2017: sous le signe de l'ouverture
10/05/2017 : La SFRO a souhaité ouvrir son congrès 2017 aux autres sociétés savantes concernées par la radiothérapie. Certaines participent activement à l’élaboration de son programme, dont le thème principal sera le Big Data et l’évolution de la prise en charge des patients.

Save the date: 2ème Journée des manipulateurs en radiothérapie
26/04/2017 : Suite au succès de l’édition 2016, la 2ème Journée des manipulateurs en radiothérapie se tiendra à l’HEGP le 10 juin 2017. Un programme pointu a été concocté pour cela par la commission radiothérapie de l’AFPPE.

Un centre de radiothérapie privé inauguré dans la région d'Alger
20/04/2017 : La Clinique Fatema Al Azhar, vient d’être inaugurée dans la région d’Alger. Elle comprend une unité de médecine nucléaire et un service de radiothérapie bien dotés. Mais les inégalités de prise en charge en oncologie sont toujours présentes.

Radiothérapie: de nouveaux livrets d'information pour les patients
29/03/2017 : La Société Française de Radiothérapie Oncologique (SFRO) a mis à jour, sur son site internet, la série de livrets d'information élaborés pour informer les patients sur cette discipline. Ces documents couvrent toutes les régions anatomiques.

La radioembolisation hépathique par SIR-Sphères désormais remboursée
07/03/2017 : Le Ministère Français des Affaires Sociales et de la Santé a accepté, par Décret, de rembourser le traitement par SIR-Spheres®, utilisé dans le cadre d’une radiothérapie interne sélective (SIRT) pour les patients présentant des métastases hépatiques d'origine colorectale en échec ou intolérants à la chimiothérapie.


Actu des start-up: l'iPEPS, partenaire santé majeur de Station F
21/06/2017 : En devenant le partenaire santé majeur de Station F, l’iPEPS, incubateur de start-up de l’Institut du Cerveau et de la Moëlle épinière, s’offre de nombreuses opportunités de développer ses programmes medtech et e-santé.

ASN: publication du guide N°32 relatif aux installations de médecine nucléaire
21/06/2017 : L’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) a publié, le 20 juin 2017, le guide N°32 relatif aux règles techniques de conception, d’exploitation et de maintenance des installations de médecine nucléaire. Ce guide fait suite à une consultation lancée en 2016.

UniHA référence un système de détection des rayons X pour les blocs opératoires
20/06/2017 : Avec son dispositif AFF’X, TC Medical permet répondre à la norme NF15-160 dans les blocs opératoires en activant un signal lumineux à la mise sous tension de l’amplificateur de brillance et lorsque celui-ci émet des rayons X. UniHA avaient de référencer ce matériel.

Enquête internationale sur l'évolution des relations radiologue-patient
20/06/2017 : Selon une enquête menée auprès de radiologues internationaux par la RSNA, les pratiques radiologiques évoluent vers plus de convivialité entre les praticiens et les patients. Si le temps et la charge de travail sont des freins à cette évolution, les réseaux sociaux pourraient améliorer sensiblement la communication radiologue/patient.

Actu des start-up: un allié de poids pour le fonds BioMedTech
19/06/2017 : Guerbet annonce avoir signé une prise de participation d'un montant de quinze millions d'euros dans le fonds FPCI BioMedTech, géré par Truffle Capital, spécialiste de l'investissement dans des startup développant des technologies et produits de rupture dans le secteur des sciences de la vie.  

Save the date: ML-CTO, le référence pour l'occlusion coronaire chronique
19/06/2017 : Le congrès hyperspécialisé de cardiologie interventionnelle ML-CTO, dédié à la prise en charge de l’occlusion coronaire chronique, se tiendra cette année encore à Nice, du 29 juin au 1er juillet. Les professionnels paramédicaux y sont pour la première fois conviés.

Combien d'aiguilles pour le traitement de la tendinopathie calcifiée ?
16/06/2017 : Selon une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, le type de procédure interventionnelle sous échographie utilisée pour traiter les calcifications des épaules devrait être adapté au type de calcification. Faut-il adopter une technique d’infiltration à une, ou deux aiguilles ?

L'IRM de diffusion pour évaluer l'élasticité des tissus hépatiques
15/06/2017 : Il est désormais possible de caractériser des lésions du foie à partir de leurs propriétés élastiques estimées virtuellement à partir de l’IRM de diffusion. Une étude menée par le CEA et publiée dans la revue Radiology montre qu’elle est une alternative à l’élastographie par IRM conventionnelle dans ce cas. 

Enterprise Imaging / Engage Suite : une efficacité redoutable !
14/06/2017 : Le Service d'imagerie de la Clinique du sport de Mérignac a choisi le tandem Enterprise Imaging / Engage Suite pour optimiser son important workflows d'examens radiologiques. Le Dr Nicolas Poussange, que nous avons rencontré, ne tarit pas d'éloges sur ce système qui sera complété bientôt par un portail patient.

Un nouvel espoir de procréer grâce à l'embolisation des fibromes utérins
13/06/2017 : L’embolisation partielle des fibromes utérins pourrait devenir le traitement de première intensifn pour les femmes qui souhaitent procréer. C’est ce qu’a montré une étude portugaise publiée dans la revue Radiology.


LE GADOLINIUM EST-IL DANGEREUX A LONG TERME ?
05/05/2015 : Une série d'études récentes montre que le Gadolinium s'accumule de façon résiduelle dans le cerveau. Les dangers de ces résidus sont sans doute liées à la structure moléculaire de l'agent chimique qui accompagne le Gadolinium dans le corps des patients. Et les habitudes des radiologues sont appelées à changer, selon le Pr Emmanuel Kanal.

Combien d'aiguilles pour le traitement de la tendinopathie calcifiée ?
16/06/2017 : Selon une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology, le type de procédure interventionnelle sous échographie utilisée pour traiter les calcifications des épaules devrait être adapté au type de calcification. Faut-il adopter une technique d’infiltration à une, ou deux aiguilles ?

LE DACS, UN FACTEUR DE QUALITÉ DE LA PRISE EN CHARGE RADIOLOGIQUE
21/10/2015 : Dans le cadre des Journées françaises de Radiologie 2015, Bayer HealthCare, acteur majeur en radiologie, et C2i Santé, leader national en solutions de radioprotection et physique médicale, ont présenté leur collaboration pour guider les professionnels de santé dans le suivi de la dosimétrie patient. Les fonctionnalités de la solution DACS (Dosimetry Archiving and Communication System) Radimetrics, ont également fait l’objet d’un retour d’expérience.

Dévalorisation des actes de radiologie : l'UNCAM a tranché
30/01/2017 : Comme l'on pouvait s'y attendre, l'Assurance maladie a tranché, par la faute de négociations non abouties avec les syndicats de radiologues, sur la nouvelle valorisaion des actes de radiologie. Le modificateur Z est supprimé et les forfaits techniques perdent 2% à compter du premier trimestre 2017.

Enquête internationale sur l'évolution des relations radiologue-patient
20/06/2017 : Selon une enquête menée auprès de radiologues internationaux par la RSNA, les pratiques radiologiques évoluent vers plus de convivialité entre les praticiens et les patients. Si le temps et la charge de travail sont des freins à cette évolution, les réseaux sociaux pourraient améliorer sensiblement la communication radiologue/patient.

Enterprise Imaging / Engage Suite : une efficacité redoutable !
14/06/2017 : Le Service d'imagerie de la Clinique du sport de Mérignac a choisi le tandem Enterprise Imaging / Engage Suite pour optimiser son important workflows d'examens radiologiques. Le Dr Nicolas Poussange, que nous avons rencontré, ne tarit pas d'éloges sur ce système qui sera complété bientôt par un portail patient.

L'IRM de diffusion pour évaluer l'élasticité des tissus hépatiques
15/06/2017 : Il est désormais possible de caractériser des lésions du foie à partir de leurs propriétés élastiques estimées virtuellement à partir de l’IRM de diffusion. Une étude menée par le CEA et publiée dans la revue Radiology montre qu’elle est une alternative à l’élastographie par IRM conventionnelle dans ce cas. 

RS80A Prestige : L'ECHOGRAPHE INTELLIGENT
24/03/2015 : La gamme d'échographes produits par Samsung s'est enrichie, en septembre 2014, de la version « Compact » de l’échographe premium RS80A, déjà plébiscitée par nombre de praticiens. Le constructeur proposera, à partir de mai 2015, une version « Prestige » de ce même RS80A, qui équipera le modèle antérieur d’outils intelligents d’aide au diagnostic.  

UniHA référence un système de détection des rayons X pour les blocs opératoires
20/06/2017 : Avec son dispositif AFF’X, TC Medical permet répondre à la norme NF15-160 dans les blocs opératoires en activant un signal lumineux à la mise sous tension de l’amplificateur de brillance et lorsque celui-ci émet des rayons X. UniHA avaient de référencer ce matériel.

ASN: publication du guide N°32 relatif aux installations de médecine nucléaire
21/06/2017 : L’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) a publié, le 20 juin 2017, le guide N°32 relatif aux règles techniques de conception, d’exploitation et de maintenance des installations de médecine nucléaire. Ce guide fait suite à une consultation lancée en 2016.