Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Radiothérapie > L'Institut Curie teste trois thérapies associées contre le cancer

L'Institut Curie teste trois thérapies associées contre le cancer

LUNDI 13 FéVRIER 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La radiothérapie, l’immunothérapie et l’inhibition de la réparation de l’ADN semblent former un trio qui permettra de faire progresser sensiblement la prise en charge oncologique à moyen terme. En renforçant leur collaboration, l’Institut Curie et Onxeo se lancent dans une série de recherche sur cette association de traitements prometteurs.

Institut Curie

Onxeo S.A., société de biotechnologie spécialisée dans le développement de médicaments innovants pour le traitement des maladies orphelines, en particulier en oncologie, et l’Institut Curie s’associent pour lancer une série d’études afin d’étudier l’intérêt de l’association de la radiothérapie, des inhibiteurs de la réparation de l’ADN tumoral et de l’immunothérapie. 

De nombreuses études en cours sur l’association de la radiothérapie et l’immunothérapie

Cette combinaison particulièrement innovante permettrait de faire régresser la maladie chez des patients atteints de cancers résistants. Onxeo,a acquis en 2016 le produit AsiDNA™ basé sur la technologie des DBait, agents inhibiteurs de la réparation de l’ADN tumoral, issus notamment de la recherche de l’institut Curie. Les deux équipes renforcent aujourd’hui leur collaboration pour mener à bien un projet ambitieux. De nombreux essais associant la radiothérapie et l’immunothérapie (plus de 200 en cours) testent l’efficacité de cette association dans le traitement de nombreux cancers métastatiques ou avancés tels que le mélanome, le cancer du poumon, de l’œsophage, du cerveau, de la prostate, les sarcomes et les leucémies. Aujourd’hui l’Institut Curie souhaite donner une nouvelle dimension à la radiothérapie. Le site d’Orsay de l’Institut Curie se consacre à son développement avec, pour objectif aujourd’hui, de mettre au point de nouvelles combinaisons particulièrement innovantes avec l’immunothérapie. 

L’altération de l’ADN, un frein à l’efficacité de l’immunothérapie

Cette dernière constitue indiscutablement une nouvelle arme de choix contre le cancer. Toutefois, malgré des résultats impressionnants contre certaines tumeurs, 80 % des patients ne répondent pas à ces nouvelles stratégies thérapeutiques, dont les plus avancées sont les inhibiteurs de PD1 et PDL1. « Les patients chez lesquels les nouvelles immunothérapies sont peu efficaces sont généralement porteurs d’un cancer dont l’ADN est peu muté et qui ne produit pas de néo-épitopes, explique Sebastian Amigorena, directeur du Centre d’immunothérapie des cancers de l’Institut Curie. Ces petites molécules caractéristiques des cancers, car porteuses d’une mutation d’un gène spécifique de la cellule tumorale, agissent comme un chiffon rouge pour lancer le système immunitaire sur la piste des cellules dangereuses ». Le frein à l’action des toutes nouvelles immunothérapies semble être associé à la présence d’altérations de l’ADN, et très certainement à l’existence d’une capacité, même résiduelle, à réparer les lésions. 

Les bons résultats de l’association radiothérapie-Dbait

Or, Marie Dutreix, directeur de recherche à l’Institut Curie (site d’Orsay), est une spécialiste reconnue des mécanismes de réparation de l’ADN et à l’origine d’une nouvelle classe de produits très prometteurs : les Dbait, agents qui accentuent l’effet des traitements génotoxiques comme la radiothérapie, notamment en détournant de leur cible les enzymes de réparation de l’ADN tumoral. L’association de la radiothérapie et de Dbait a déjà montré des résultats très prometteurs chez l’homme. L’essai DRIM3, effectué chez des patients atteints de mélanome avec métastases cutanées, a montré la bonne tolérance d’AsiDNA™ (forme clinique de Dbait) administré par voie locale, et des taux de réponse complète (disparition des nodules tumoraux) 4 fois supérieurs à ce qui avait été observé avec la radiothérapie seule. 

Le cercle vertueux d’un traitement en trois étapes

Radiothérapie, inhibiteur de la réparation de l’ADN tumoral et immunothérapie pourraient devenir le trio gagnant. Avec l’équipe d’Onxeo, les médecins et chercheurs de l’Institut Curie réunissent leurs expertises pour évaluer l’association de l’immunothérapie à la radiothérapie et à AsiDNA™. Concrètement, cette association fonctionnerait comme un cercle vertueux, chaque approche thérapeutique contribuant à l’efficacité des autres. Premièrement, l’irradiation par radiothérapie induit la mort des cellules tumorales qui stimule l’expression de gènes de l’inflammation et donc le système immunitaire. Ensuite, AsiDNA vise à amplifier l’effet de l’irradiation en empêchant la réparation des dommages créés par cette dernière sur l’ADN tumoral. Elle augmente donc l’efficacité de la radiothérapie et la mort « immunogène des cellules tumorales. Et enfin, l’immunothérapie augmente la capacité du système immunitaire à reconnaitre les cellules tumorales et les détruire. 

L’Institut Curie se dote d’un nouveau Chef du Département de radiothérapie

Des essais cliniques associant radiothérapie et immunothérapie ont d’ores et déjà fait la preuve de l’efficacité de cette association. La triple combinaison pourrait permettre de franchir une nouvelle étape dans la lutte contre le cancer. Les équipes de recherche de l'Institut Curie travaillant sur la réparation de l'ADN et sur l'immunooncologie sont reconnues à l'échelle internationale. Pour accélérer le développement et la recherche sur cette association thérapeutique innovante, l’Institut accueillera, dès le mois de mars, une nouvelle recrue de marque, en la personne du Pr Philip Poortmans. Actuellement chef du département de radio-oncologie au centre médical universitaire Radboud à Nijmegen, aux Pays-Bas, et professeur à l'Université Radboud, il prendra la tête du Département de radiothérapie de l’Institut Curie en mars 2017. Il apportera son expertise préclinique et clinique sur ce projet visant à valider cette nouvelle approche thérapeutique pour les patients.

Thema Radiologie avec Institut Curie


toshiba

Save the date: 2ème Journée des manipulateurs en radiothérapie
26/04/2017 : Suite au succès de l’édition 2016, la 2ème Journée des manipulateurs en radiothérapie se tiendra à l’HEGP le 10 juin 2017. Un programme pointu a été concocté pour cela par la commission radiothérapie de l’AFPPE.

Un centre de radiothérapie privé inauguré dans la région d'Alger
20/04/2017 : La Clinique Fatema Al Azhar, vient d’être inaugurée dans la région d’Alger. Elle comprend une unité de médecine nucléaire et un service de radiothérapie bien dotés. Mais les inégalités de prise en charge en oncologie sont toujours présentes.

Radiothérapie: de nouveaux livrets d'information pour les patients
29/03/2017 : La Société Française de Radiothérapie Oncologique (SFRO) a mis à jour, sur son site internet, la série de livrets d'information élaborés pour informer les patients sur cette discipline. Ces documents couvrent toutes les régions anatomiques.

La radioembolisation hépathique par SIR-Sphères désormais remboursée
07/03/2017 : Le Ministère Français des Affaires Sociales et de la Santé a accepté, par Décret, de rembourser le traitement par SIR-Spheres®, utilisé dans le cadre d’une radiothérapie interne sélective (SIRT) pour les patients présentant des métastases hépatiques d'origine colorectale en échec ou intolérants à la chimiothérapie.

L'Institut Curie teste trois thérapies associées contre le cancer
13/02/2017 : La radiothérapie, l’immunothérapie et l’inhibition de la réparation de l’ADN semblent former un trio qui permettra de faire progresser sensiblement la prise en charge oncologique à moyen terme. En renforçant leur collaboration, l’Institut Curie et Onxeo se lancent dans une série de recherche sur cette association de traitements prometteurs.

Radiothérapie hypofractionnée : le seuil d'autonomie des MERM est fixé par Arrêté
31/01/2017 : La DGOS a publié l’Arrêté du 12 janvier 2017 fixant le seuil à partir duquel, en radiothérapie hypofractionnée, le manipulateur doit bénéficier de la présence d’un médecin ou d’un physicien médical pour intervenir.

Radiochirurgie: première au CHRU de Brest !
18/01/2017 : Une première radio chirurgie par Truebeam vient d’être réalisée dans le Finistère. C’est au sein du Service d’oncologie et de radiothérapie du CHRU de Brest que cette intervention a eu lieu.

L'étoile montante de la radiothérapie se tue en montagne
05/01/2017 : L’étoile montante de la radiothérapie oncologique européenne, le Dr Renaud Mazeron, a trouvé la mort dans un accident de ski dans le massif du Mont-Blanc.

Le Casablanca Cancer Center se dote d'un TrueBeam
02/01/2017 : Le Casablanca Cancer Center dispose désormais, pour ses activités de radiothérapie, d'une modalité de pointe installée en décembre 2016: un TrueBeam.

Compiègne: la radiothérapie du Centre hospitalier bientôt sous la coupe du privé ?
19/12/2016 : Afin d’assurer la pérennité de la radiothérapie sur le bassin de Compiègne, la reprise de l’autorisation dévolue au Centre Hospitalier devrait migrer, à l’horizon 2018, vers la Polyclinique St-Come, qui détiendrait dès lors deux modalités dédiées.


Vendredi 28 avril: c'est la fin du modificateur Z pour les actes de radiologie
28/04/2017 : À partir du 28 avril 2017, les factures d'actes d'imagerie comportant le modificateur Z seront systématiquement rejetées. C'est le message qu'a fait passer la CNAM aux cabinets et établissements de santé dans son communiqué les informant que la CCAM v46 était prête.

Actualité du parc IRM français
26/04/2017 : Dans le cadre de notre revue des nouveaux projets d’installations d’IRM, présentation des acquisitions réalisées dernièrement à Caen, St-Denis-de-la-Réunion, Fort-de-France et Nevers.

Save the date: 2ème Journée des manipulateurs en radiothérapie
26/04/2017 : Suite au succès de l’édition 2016, la 2ème Journée des manipulateurs en radiothérapie se tiendra à l’HEGP le 10 juin 2017. Un programme pointu a été concocté pour cela par la commission radiothérapie de l’AFPPE.

L'imagerie par particules magnétiques expérimentée in vivo
25/04/2017 : Les recherches sur l’imagerie par particules magnétiques (MPI) ont passé dernièrement une étape importante de leur développement. En effet, cette technologie a été appliquée in vivo à un rat porteur d’une tumeur.

Des échographies spatiales pilotées depuis la terre
24/04/2017 : Les astronautes de la station spatiale internationale étudient leur système cadiovasculaire grace à des échographies pilotées depuis la terre. Cette expérience fait partie des essais initiés par le Centre national d'études spatiales.

L'intelligence artificielle pour aider au diagnostic de la tuberculose dans les pays en développement
24/04/2017 : Les machines pourraient, grâce à l’intelligence artificielle, venir en aide aux radiologues pour identifier et soigner plus rapidement les cas de tuberculose, notamment dans les pays en voie de développement. Une étude publiée dans la revue Radiology a testé deux modèles d’apprentissage pour les machines dans ce cadre.

La CCAM v46 inapplicable...pour le moment !
24/04/2017 : Les décisions de l’UNCAM relatives aux évolutions tarifaires des actes d’imagerie ne sont toujours pas applicables sur le terrain. Le package technique destiné à les intégrer dans les RIS n’a pas encore été publié.

Échographie cardiaque: des délais d'attente considérables au Québec
21/04/2017 : À l’instar de ce qui se passe dans certaines régions françaises, la continuité de prise en charge radiologique est précaire au Québec. L’exemple des délais d’attente pour les rendez-vous d’échographie cardiaque.

Un centre de radiothérapie privé inauguré dans la région d'Alger
20/04/2017 : La Clinique Fatema Al Azhar, vient d’être inaugurée dans la région d’Alger. Elle comprend une unité de médecine nucléaire et un service de radiothérapie bien dotés. Mais les inégalités de prise en charge en oncologie sont toujours présentes.

Congrès JPR 2017: promouvoir les collaborations scientifiques internationales
19/04/2017 : La RSNA et la société d’imagerie de Sao Paulo (SPR) sont partenaires depuis 2012. Elles organisent ensemble le congrès JPR, qui attire chaque année plus de 20 000 participants, pour promouvoir les collaborations scientifiques internationales.


La CCAM v46 inapplicable...pour le moment !
24/04/2017 : Les décisions de l’UNCAM relatives aux évolutions tarifaires des actes d’imagerie ne sont toujours pas applicables sur le terrain. Le package technique destiné à les intégrer dans les RIS n’a pas encore été publié.

Vendredi 28 avril: c'est la fin du modificateur Z pour les actes de radiologie
28/04/2017 : À partir du 28 avril 2017, les factures d'actes d'imagerie comportant le modificateur Z seront systématiquement rejetées. C'est le message qu'a fait passer la CNAM aux cabinets et établissements de santé dans son communiqué les informant que la CCAM v46 était prête.

Nouvelles tarifications: les actes échographie également concernés
19/04/2017 : La valorisation des actes d’imagerie médicale prend effet le 21 avril 2017. Outre le modificateur Z, l’association de plusieurs actes d’échographie fait aussi l’objet de modifications significatives.

Dévalorisation des actes de radiologie : l'UNCAM a tranché
30/01/2017 : Comme l'on pouvait s'y attendre, l'Assurance maladie a tranché, par la faute de négociations non abouties avec les syndicats de radiologues, sur la nouvelle valorisaion des actes de radiologie. Le modificateur Z est supprimé et les forfaits techniques perdent 2% à compter du premier trimestre 2017.

LA RYTHMOLOGIE STÉPHANOISE AU SOMMET DE L’EUROPE
30/04/2015 : Le CHU de St-Étienne dispose désormais de deux salles de rythmologie robotisées par stéréotaxis, faisant de ce centre une référence, au niveau européen.      

L'Autopsie Virtuelle, une jeune discipline en développement
14/04/2014 :   Alors que s'annonce le Congrès International sur l'Autopsie Virtuelle, du 15 au 17 mai 2014 à Marseille, nous avons rencontré le Pr Guillaume Gorincour, Président de l'International Society of Forensic Radiology and Imaging et principal organisateur de cet événement, où se rencontreront les meilleurs spécialistes mondiaux de la discipline.  

L'intelligence artificielle pour aider au diagnostic de la tuberculose dans les pays en développement
24/04/2017 : Les machines pourraient, grâce à l’intelligence artificielle, venir en aide aux radiologues pour identifier et soigner plus rapidement les cas de tuberculose, notamment dans les pays en voie de développement. Une étude publiée dans la revue Radiology a testé deux modèles d’apprentissage pour les machines dans ce cadre.

Actualité du parc IRM français
26/04/2017 : Dans le cadre de notre revue des nouveaux projets d’installations d’IRM, présentation des acquisitions réalisées dernièrement à Caen, St-Denis-de-la-Réunion, Fort-de-France et Nevers.

Gadolinium: premières mesures de précaution des autorités européennes
13/03/2017 : Quatre produits de contraste à base de gadolinium linéaire viennent d’être épinglés par l’European Medicines Agency (EMA). Leur autorisation de mise sur le marché fait désormais l’objet d’une recommandation de suspension, les fabricants ayant la possibilité de demander un nouvel examen de la Commission ou de prouver la sécurité de leur produit.

Shunt porto-cave: dose efficace diminuée par l'utilisation du capteur plan et de l'échographie
18/04/2017 : L’utilisation du capteur plan lors de la réalisation d’un shunt porto-cave simultanément avec l’échographie pour le repérage de la veine porte permet de réduire significativement la dose efficace enregistrée sur les opérateurs et le personnel paramédical. C’est le résultat d’une étude parue dans European Radiology.