Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Radiopédiatrie > Les radiopédiatres jouent la carte de la pluridisciplinarité

Les radiopédiatres jouent la carte de la pluridisciplinarité

MARDI 16 AOûT 2016 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

En amont du prochain congrès de la Société Francophone d'Imagerie Pédiatrique et Prénatale (SFIPP), qui se tiendra les 23 et 24 septembre 2016 à Toulouse, la Secrétaire générale, le Dr Chantal Durand, nous a accordé une interview. Elle nous présente, entre autre, la table ronde qui sera organisée à cette occasion, sur le thème de la prise en charge pluridisciplinaire des malformations pulmonaires et évoque les contraintes actuelles de la radiopédiatrie.

Dr_Chantal_Durand

Thema Radiologie: En tant que Secrétaire générale de la SFIPP, pouvez-vous nous dire quelles sont les valeurs défendues par cette société ?

Dr Chantal Durand: La SFIPP a pour objectif de promouvoir la radiologie pédiatrique et l’imagerie prénatale, de former
les jeunes radiologues (DIU d’imagerie pédiatrique), de participer à la formation continue des praticiens à travers de nombreux enseignements post-universitaires ou d’optimiser l’utilisation des techniques non irradiantes (échographie, IRM). Le congrès annuel de la SFIPP permet de réunir les spécialistes francophones de l'imagerie de l'enfant, depuis le fœtus jusqu'au jeune adulte. C'est un lieu d’échanges sur les nouveautés et les progrès de notre discipline. A ce titre, le congrès de la SFIPP est un temps fort de l'année, chaque session se déroulant dans une ville différente. Nice l'année dernière, Toulouse en septembre prochain et Liège en 2017.

L'importance d'une prise en charge pluridisciplinaire

T. R.: Pouvez-vous nous tracer les contours de votre activité hospitalière ?

Dr C.D.: Je suis donc radiopédiatre, Praticien hospitalier et responsable de l'Unité d’imagerie pédiatrique du CHU de Grenoble. Notre activité n'est pas aussi spécialisée que dans des centres comme Paris, Marseille ou Lyon, mais nous couvrons l'ensemble des besoins de notre bassin de population. Nous avons développé des programmes d'IRM anténatale et sommes spécialisés en oncologie ou pour l'exploration des malformations pulmonaires. Un autre élément phare de notre activité est la prise en charge de l'arthrogrypose, une pathologie neuro-musculaire congénitale non-évolutive qui provoque des raideurs articulaires et une réduction de l'amplitude des mouvements des enfants.

T.R.: Comment abordez-vous cette prise en charge au CHU de Grenoble ?

Dr C.D.: Nous sommes centre de référence sur ce thème, qui rassemble des généticiens, orthopédistes, médecins de réadaptation pédiatrique, ergothérapeutes, psychologues et radiologues autour de patients atteints de cette affection afin de réaliser un bilan, un conseil génétique et de donner des recommandations sur la prise en charge de la maladie. Pour notre part, nous essayons de définir des entités cliniques et radiologiques et nous réalisons des IRM musculaires. En prénatal, nous travaillons avec un Centre Pluridisciplinaire de Diagnostic Prénatal (CPDPN), dans lequel on trouve des généticiens, des néo-natologues, des gynécologues-obstétriciens, des échographistes référents entre autres. Cela montre l'importance de la prise en charge pluridisciplinaire en pédiatrie. Nous réalisons dans ce cadre des IRM fœtales et des scanners des fœtus.

T.R.: Vous allez intervenir, lors du prochain congrès de la SFIPP, dans une table ronde le 24 septembre. Quel en sera le thème ?

Dr C.D.: Cette table ronde réunira des cliniciens, des radiopédiatres, des chirurgiens et des anatomo-pathologistes et permettra d'actualiser les connaissances dans le domaine des malformations pulmonaires. Le diagnostic est évoqué généralement lors de l'échographie de dépistage du deuxième trimestre de grossesse. Nous allons discuter de la prise en charge de ces malformations, suivant l'évaluation de leur gravité. Certaines, en effet, dans 10% à 15% des cas, peuvent entraîner des détresses respiratoires à la naissance. Le bébé doit alors naître dans une maternité de niveau 3, qui comprend une réanimation néo-natale et des chirurgiens pédiatres. Nous allons débattre également de la pathogénie, des indications chirurgicales, de l'éventuelle pratique de l'IRM anténatale pour préciser le diagnostic, ainsi que de la place du scanner dans le bilan post natal.

La démographie des radiopédiatres doit progresser

T.R.: Pour finir, quelle est l'évolution du nombre de participants au congrès de la SFIPP ces dernières années ?

Dr C.D.: Cette année le congrès aura des séances communes avec la SFCP (Société Française de Chirurgie Pédiatrique) qui permettra trois séances pluridisciplinaires et un plus grand nombre de congressistes. Le nombre  de participants est à mettre en parallèle avec la démographie des radiopédiatres dans l'espace francophone. La pratique de la radiopédiatrie est plus chronophage que la radiologie des adultes, en termes de temps, de personnel. Elle nécessite des moyens de contention, voire une sédation pour l’imagerie IRM, et plus rarement TDM. Elle est donc moins pratiquée dans le privé que dans les centres hospitaliers. Mais heureusement, les adhérents à la SFIPP n'évoluent pas tous dans le public, loin de là. Nous avons d'ailleurs plus que jamais besoin du secteur extra hospitalier pour assurer une continuité de prise en charge radiologique des enfants sur l’ensemble du territoire... 


Les inscriptions au congrès de la SFIPP sont accessibles sur le lien suivant: www.sfip-radiopediatrie.org/

Bruno Benque


toshiba

RADIO HEROS, plus qu'une application, un accompagnement de l'enfant in situ
25/03/2019 : RADIO HEROS, l'application destinée à préparer l'enfant avant un examen d'IRM, évolue avec de nouvelles fonctionnalités, notamment pour les parents. Mais ce concept fait l'objet d'un projet d'accompagnement de l'enfant dans un service d'IRM.

Un site d'information pour tranquilliser les enfants avant un examen
07/12/2018 : RadiologyInfo.org a lancé RadInfo 4 Kids, une nouvelle section du site Web grand public contenant des vidéos, des histoires, des jeux et des activités pour aider les enfants et leurs parents à se préparer aux examens d'imagerie médicale.

L'imagerie interventionnelle expliquée en vidéo aux jeunes patients
28/06/2017 : Afin de dédramatiser les examens de radiologie interventionnelle auprès des enfants et de leurs parents, le Service d’imagerie pédiatrique de la Timone, à l’AP-HM, leur propose de visionner de courtes vidéos réalisées en interne.

Radiopédiatrie: une information assimilée pour un enfant plus coopérant
09/05/2017 : En amont du prochain Congrès de la Société Francophone d'Imagerie Pédiatrique et Prénatale (SFIPP), qui se tiendra les 22 et 23 septembre 2017 à Liège (Belgique), nous avons rencontré le Dr Bénédicte Minguet, Docteur en psychologie. Elle nous présente le projet qu'elle a mis en place et à propos duquel elle interviendra lors de cet événement, en faveur d'une meilleure appréhension de l'environnement radiologique des jeunes patients.

Pas de médecine fœtale sans la contribution de l'imagerie
07/11/2016 : L'imagerie médicale apporte une aide primordiale à la pratique de la Médecine fœtale. Nous avons rencontré le Dr Laurent Bidat, créateur et principal organisateur des 22èmes Journées de Médecine fœtale qui se tiendront en mars 2017 à Marseille. Il évoque l'importance de la pluridisciplinarité dans ce secteur et souligne l'importance des progrès de l'imagerie dans le diagnostic anténatal. 

La nécessité de développer l'élastographie en pédiatrie
02/11/2016 : Les techniques d’élastographie, bien que peu présentes dans la littérature scientifique, commencent à trouver des applications efficientes en pédiatrie. Le Congrès de la SFIPP a été l’occasion de montrer que ses performances diagnostiques sont désormais très bonnes, comparées à la biopsie, notamment dans les cas de fibrose hépatique.

Les ravages de Zika sur le développement cérébral des fœtus
05/09/2016 : Un rapport spécial publié dans la revue Radiology relate les multiples anomalies pouvant subvenir sur des fœtus infectés par le virus Zika. Une étude rétrospective brésilienne montre que la plupart des bébé présentent une ou plusieurs malformations cérébrales.

Les radiopédiatres jouent la carte de la pluridisciplinarité
16/08/2016 : En amont du prochain congrès de la Société Francophone d'Imagerie Pédiatrique et Prénatale (SFIPP), qui se tiendra les 23 et 24 septembre 2016 à Toulouse, la Secrétaire générale, le Dr Chantal Durand, nous a accordé une interview. Elle nous présente, entre autre, la table ronde qui sera organisée à cette occasion, sur le thème de la prise en charge pluridisciplinaire des malformations pulmonaires et évoque les contraintes actuelles de la radiopédiatrie.

Échographie de contraste : confort et sécurité pour les jeunes patients
27/06/2016 : À quelques semaines du Congrès de la Société Francophone d'Imagerie Pédiatrique et Périnatale (SFIPP), nous avons rencontré le Dr Marion Lenoir, qui pratique l'échographie de contraste sur ses jeunes patients. Elle communiquera sur ce thème lors de cet événement.  

SFIPP 2016: un congrès multidisciplinaire
26/04/2016 : Le Congrès 2016 de la SFIPP se déroulera cette année en septembre à Toulouse et comportera une première partie organisée conjointement avec la SFCP. Il s'articulera autour d'une séance scientifique et de communications libres. Les inscriptions sont ouvertes.


Hologic acquiert une partie de SuperSonic Imagine
14/08/2019 : SuperSonic Imagine vient de céder 46% de ses actions à Hologic. De quoi développer ses ventes à l'export.

Formation à l'imagerie IRM du pelvis féminin
13/08/2019 : Forcomed propose des formations spécifiques à l'imagerie IRM des pathologies du pelvis féminin. Elles sont scindées en trois programmes distincts, dont un consacré au perfectionnement.

La Data science en Santé se développe à l'Université
13/08/2019 : L'Intelligence artificielle en Santé fera l'objet de plusieurs cursus de formation dans les Universités françaises à la rentrée. C'est notamment le cas à l'Université Paris Descartes.

RSNA 2019 : 3 700 m2 dédiés à l'intelligence artificielle
09/08/2019 : Le RSNA 2019 AI Showcase proposera un plus grand espace dédié à l'intelligence artificielle. Des démonstrations et des salles de classe permettront aux fournisseurs de solutions et aux spécialistes de promouvoir les outils d'aide à la décision clinique ainsi que les bonnes pratiques de gestion des données.

UniHA élargit considérablement son offre dans le domaine des ultrasons
07/08/2019 : Le nouveau marché d'imagerie ultrasonore mis en place par UniHA proposera une offre complète de modalités, pour des usages classiques ou les plus spécifiques. Il comporte également des systèmes de télé-échographie et de désinfection des sondes.

Un patient reçoit double dose en radiothérapie stéréotaxique
02/08/2019 : Les périodes de surcharge de travail, on le sait, sont susceptibles d'entrainer des erreurs de pratique. Le service de radiothérapie du Centre François Baclesse de Caen en a fait l'expérience récemment avec un ESR de niveau 2.

Sensibilité, spécificité, précision et rapidité : l'effet IA pour l'interprétation de la tomosynthèse
01/08/2019 : L'intelligence artificielle (IA) contribue à améliorer l'efficacité et la précision de l'imagerie du sein par tomosynthèse, selon une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology: Artificial Intelligence. Le temps d'interprétation, ainsi que la sensibilité et la spécificité du diagnostic s'en trouvent également bonifiés.

La Nouvelle Clinique Tours plus se dote d'un institut de cardiologie moderne
31/07/2019 : L'Institut du cœur Saint-Gatien vient d'accueillir ses premiers patients. Cet établissement moderne comporte 8 salles de bloc dédiées, dont une salle hybride neuve.

Fumeurs : persistance des malformations artérioveineuses pulmonaires après embolisation
31/07/2019 : Les malformations artério-veineuses pulmonaires embolisées par coils risquent fortement de récidiver chez les fumeurs. C'est ce que rapporte une étude publiée dans la Revue Radiology qui objective une réponse inflammatoire favorisant cette récidive.

Atelier Coloscopie virtuelle : réservez votre vendredi 22 novembre !
30/07/2019 : Forcomed, en partenariat avec la SFR, propose un atelierde formation dédié à la coloscopie virtuelle. Réservez-vite votre 22 novembre 2019 !


Les modalités d'imagerie médicale sont toujours mal réparties en France
18/07/2019 : La nouvelle étude de la DREES sur les établissements de Santé français objective, pour 2017, la confirmation de la baisse du nombre d'installation de radiologie conventionnelle. Pour l'imagerie en coupe, ce document confirme les disparités territoriales en terme d'équipement.

La Data science en Santé se développe à l'Université
13/08/2019 : L'Intelligence artificielle en Santé fera l'objet de plusieurs cursus de formation dans les Universités françaises à la rentrée. C'est notamment le cas à l'Université Paris Descartes.

Prévention des fractures ostéoporotiques: évaluer la densité minérale osseuse par scanner spectral
17/06/2019 : Le scanner spectral peut devenir une méthode de référence pour évaluer la densité minérale osseuse dans la prévention des fractures ostéoporotiques. C'est ce que révèle une étude allemande publiée dans la Revue European Radiology.

Save the date: SPIMED-IA, le congrès dédié à l'intelligence artificielle en imagerie médicale
26/07/2019 : Les nouvelles applications de l'intelligence artificielle en imagerie médicale sont nombreuses et prometteuses. Le congrès SPIMED sera consacré, en septembre prochain, à cette discipline, avec notamment des présentations sur les applications par pathologie d'organe.

Sensibilité, spécificité, précision et rapidité : l'effet IA pour l'interprétation de la tomosynthèse
01/08/2019 : L'intelligence artificielle (IA) contribue à améliorer l'efficacité et la précision de l'imagerie du sein par tomosynthèse, selon une nouvelle étude publiée dans la revue Radiology: Artificial Intelligence. Le temps d'interprétation, ainsi que la sensibilité et la spécificité du diagnostic s'en trouvent également bonifiés.

Un patient reçoit double dose en radiothérapie stéréotaxique
02/08/2019 : Les périodes de surcharge de travail, on le sait, sont susceptibles d'entrainer des erreurs de pratique. Le service de radiothérapie du Centre François Baclesse de Caen en a fait l'expérience récemment avec un ESR de niveau 2.

DxPlanning DR coordonne la complexité des unités d'imagerie
14/10/2013 :   La solution DxPlanning DR de Medasys se présente comme un véritable tableau de service électronique, conçu pour l'organisation des unités d'imagerie et la coordination des équipes médicales. Élaborée avec le concours du Pr Pierre-Jean Valette aux Hospices Civils de Lyon, elle répond aux aspirations des gestionnaires de services, qui pourront l'évaluer lors des démonstrations proposées par Medasys aux JFR 2013  

PIMM: Un système souple et adaptable pour répondre aux besoins territoriaux
12/02/2018 : Le PIMM semble la réponse appropriée du système de Santé pour assurer une permanence des Soins en imagerie médicale. C'est ce qui ressort du webinar, organisé par le Cabinet Houdart & Associés, qui y était consacré et auquel participait le Dr Pascal Béroud, du SRH.

Enterprise Imaging: plus qu'un PACS !
08/10/2018 : En faisant le choix d'Enterprise Imaging, le CHU de Nîmes a opté pour un outil qui va au-delà de la notion de PACS. Cette réflexion du Pr Jean-Paul Beregi, que nous avons rencontré, illustre la maturité de cette solution et la qualité de l'accompagnement Agfa HealthCare dans ce projet.

Le CH de Soissons inaugure son nouveau service de radiothérapie
15/07/2019 : Le CH de Soissons vient d'inaugurer un nouveau service de radiothérapie dans ses locaux. Ce projet a fait l'objet de la constitution d'un GCS avec l'Institut Godinot de Reims.